FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Ven 21 Mar 2008 - 15:44

Lu sur le journal L'Alsace ce matin :
Citation :
Bâle - L'épidémie de rougeole s'étend parmi les jeunes

Depuis novembre 2006, les cas de rougeoles augmentent en particulier à Bâle-campagne.

226 cas de rougeole ont été déclarés aux autorités du canton de Bâle-campagne depuis le début de l'année, soit 153 cas de plus que pour l'ensemble de l'année 2007, où 73 cas avaient été recensés. Bâle-campagne est le canton le plus touché par l'épidémie de cette maladie infectieuse qui sévit en Suisse depuis novembre 2006. "Il s'agit de la plus grande épidémie depuis l'instauration en 1999 de la déclaration obligatoire des cas de rougeole", a déclaré Jean-Louis Zürcher, porte-parole de l'office fédéral de la santé publique (OFSP) à la Basler Zeitung.

Le canton de Bâle-ville est moins touché avec 65 cas de rougeoles déclarés entre janvier et mars. Pour l'ensemble de la Suisse, l'OFSP fait état de 607 cas depuis le début de l'année contre 1081 pour l'ensemble de l'année dernière. L'épidémie sévit surtout parmi les enfants et les adolescents. Dans 10% des cas, la rougeole entraîne des complications: otite, pneumonie, encéphalite.

La forte propagation de la rougeole est attribuée au faible taux de vaccination en Suisse. Le vaccin n'est pas obligatoire mais recommandé à partir de l'âge de un an. De nombreux parents suisses ne font pas vacciner leurs jeunes enfants pour éviter de les exposer aux effets indésirables de la vaccination.

C'est le cas notamment des parents des élèves des écoles Rudolf Steiner. Pour pousser les parents à faire vacciner leurs enfants, les autorités cantonales viennent de décréter l'exclusion immédiate de l'école à titre préventif des frères et soeurs d'un élève malade de la rougeole.

Ceux-ci doivent se faire vacciner dans les 72 heures ou rester exclus de la garderie, de la crêche ou de l'école pendant 14 jours. Reste à savoir si cette mesure permettra de freiner l'épidémie.

Il ne serait pas plus simple de rendre la vaccination contre la rougeole obligatoire, surtout que les conséquences de la rougeole peuvent ne pas être anodines.


Dernière édition par narduccio le Ven 21 Mar 2008 - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Ven 21 Mar 2008 - 16:35

Narduccio, tu touches ici un problème épineux propre à la suisse...

L'article n'est pas tout à fait exact en fait. Il existe des disparités législatives en matière de vaccination d'un canton à l'autre de la Suisse, c'est bien connu les Suisses peuvent pas se blairer les uns les autres, il suffit qu'un francophone fasse un tour à Bâle pour s'en rendre compte. La vaccination contre la rougeole est par exemple obligatoire à Genève à partir de 6 mois comme en... France alors qu'à Bâle ce n'est pas obligatoire. Pourquoi ? Le gouvernement cantonal de Bâle vous répond tout simplement que c'est une histoire religieuse, les gens de Genève sont catholiques alors que les gens de Bâle sont en majorité protestants.

Et puis imaginez un peu que la ville qui abrite le quartier général de l'OMS (Genève) ne rende pas obligatoire cette vaccination alors que l'OMS elle-même prône cette vaccination préventive à l'échelle mondiale... Alors comme disait Coluche avec beaucoup d'humour, il n'y a pas que les belges qui soient idiots, les Suisses ont le droit d'être jaloux.

Pour la petite histoire, nous sommes protégés par les anticorps de notre chère maman uniquement pendant les 6 mois suivant notre naissance car nous héritons de ses anticorps, mais si et seulement si notre maman a été précédemment immunisée (vaccinée ou exposée au virus). Au-delà de ces 6 mois, nos défenses contre le virus sont quasi-inexistantes et les dégâts provoqués par le virus de la rougeole (de la même famille que la variole quand même) sont le plus souvent désastreux, notamment sur le plan neurologique (moteur, sensoriel et mental).

Dernière petite réflexion en passant : la ville de Bâle héberge quant à elle les quartiers généraux de deux géants mondiaux de l'industrie pharmaceutique, Novartis et Roche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leeloo



Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Lun 24 Mar 2008 - 22:24

Ici aussi on a une mini-epidemie de rougeole. 900 cas quand meme.
1- a cause d'une fausse rumeur qui courait il y a qq temps sur le vaccin qui serait responsable d'autisme. Il a ensuite ete demontre que l'autisme declenche apres le vaccin etait une coincidence.
2- a cause de ceux qui ne sont pas pour la vaccination de facon generale(!!!) et pour laisser les enfants s'immuniser tout seul (!!!)
Le probleme c'est que la premiere vaccination (Rubeole-Oreillons-Rougeole) n'est qu'a l'age de 1 an.
Parceque le virus du vacin est "actif", trop virulent pour un bebe.
Ca fout la trouille, surtout quand on lit que la plus grave des complications de cette maladie est l'enceohalite avec 10% de taux de mortalite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 1:44

Oui,ça fout la trouille. Ce qui m'embête, c'est que pour éviter aux bébés un problème éventuel on joue parfois avec leurs vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 2:45

Les gens ne se rendent plus compte que la rougeole, c'est une maladie qui peut être grave.

350 000 morts quand même en 2005 dans le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 3:08

[mode provoc = on]

350 000 morts en 2005?

ah mais ca, c'est surtout chez les pauvres non??

j'veux dire, c'est pas une maladie comme le sida, qui ne respecte pas les classes sociales...

le sida, en v'la une maladie dont il faut se preoccuper, parce que bon, ca peut nous toucher...

alors que la rougeole hein, si on en tombe malade, on va chez le docteur, on a nos medicaments, ca coute 30 euros et on est gueri...

[mode provoc = off]

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 3:43

jib' ça ne touche pas que les pauvres. Çà touche de plus en plus des enfants de bobos non-vaccinés et que l'on amène trop tard chez un vrai médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 3:49

jibus a écrit:
[mode provoc = on]

350 000 morts en 2005?

ah mais ca, c'est surtout chez les pauvres non??

j'veux dire, c'est pas une maladie comme le sida, qui ne respecte pas les classes sociales...

le sida, en v'la une maladie dont il faut se preoccuper, parce que bon, ca peut nous toucher...

alors que la rougeole hein, si on en tombe malade, on va chez le docteur, on a nos medicaments, ca coute 30 euros et on est gueri...

[mode provoc = off]

'jib

Même bien soigné, j'ai lu sur kipedia qu'un cas sur 1000 développe des complications qui peuvent être mortelles. Même en Suisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 4:12

jibus a écrit:


j'veux dire, c'est pas une maladie comme le sida, qui ne respecte pas les classes sociales...

Le sida aussi "respecte" les classes sociales.

D'abord, un préservatif, c'est cher. Je ne sais pas ce que ça représente par rapport au salaire moyen au Bangladesh ou au Malawi, mais c'est surement plus que par chez nous.

Et la prévention est souvent corrélée à l'éducation, qui elle même n'est pas toujours sans rapport avec la "classe sociale".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leeloo



Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 9:39

narduccio a écrit:
Oui,ça fout la trouille. Ce qui m'embête, c'est que pour éviter aux bébés un problème éventuel on joue parfois avec leurs vies.

c'est pas si simple, rappelles-toi le probleme avec le vaccin contre la polyo : il y a encore 4 ans, c'etait un vaccin en gouttes bucales, et il a ete retire parcequ'il etait soupconne d'avoir declenche la polyo chez des bebes ! je ne me souviens plus de la fin de cette histoire, je crois bien que le vaccin par goutte etait responsable - quoiqu'il en soit, le vaccin a ete remplace par un autre - et en piqure.
c'est pas facile de faire confiance aveuglement -
moi je suis pour la vaccination a 100% evidemment, elle est tres bien faite et surveillee, mais de temps en temps, il y a un "scandale" medical qui te rappelle qu'il faut etre vigilant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leeloo



Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 9:44

narduccio a écrit:
Oui,ça fout la trouille. Ce qui m'embête, c'est que pour éviter aux bébés un problème éventuel on joue parfois avec leurs vies.

moi ce qui m'enerve, c'est les parents qui collent leur enfants sains a des enfants qui ont la varicelle, pour qu'ils l'attrapent - parceque "c'est bien - ca les immnunise- la varicelle c'est pas grave "
fachos !!
pourquoi ne pas eviter a ton enfant les souffrances des demangeaisons insupportables, de la fievre, etc ?
comment on peut trouver "bien" de badigeonner un enfant qui souffre de ce liquide blanc qui ne calme meme pas les demengeaisons.
moi j'ai vaccine la grande aussi contre la varicelle, sur le conseil de mon sage pediatre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4579
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 10:33

Huyustus a écrit:

Même bien soigné, j'ai lu sur kipedia qu'un cas sur 1000 développe des complications qui peuvent être mortelles. Même en Suisse !
Le problème de la Suisse, plus particulièrement la Suisse allemande, c'est que de plus en plus de parents adhèrent à des courants de pensée naturaliste qui diabolisent les vaccins.

En Suisse romande, le taux de vaccination est plus élevé et les risques moins grands.

Et pour notre gamin, nous avons eu droit au laius fort bien documenté du pédiatre, raison pour laquelle, notre petit a reçu tous les vaccins recommandés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 11:49

Juste une chose en passant...

Je suis très content de voir que la majorité d'entre nous reste pro-vaccination malgré certains épiphénomènes relvés par ci, par là. Je voudrais toutefois ajouter une chose : il n'existe aucun remède certifié contre la rougeole ! Nous en sommes toujours réduits à des traitements paliatifs comme traiter la fièvre par exemple mais cela n'empêche pas ce foutu virus de faire des ravages. Et oui, l'encéphalite provoquée par la rougeole est une vraie catastrophe sanitaire, certes 10 % des patients décèdent mais plus de 50 % conservent des séquelles neurologiques graves, à vie en particulier des atteintes motrices lourdes (paralysie des ceintures en particulier).

Et pour en revenir aux épiphénomènes, il faut quand même pousser un petit coup de gueule. Si je me souviens bien, Leeloo avait parlé de ce vaccin ayant soit-disant causé des cas d'autisme. Leeloo l'a très bien dit, il s'agissait bien heureusement d'une coincidence mais combien de faux-prêcheurs, bonnimeuteurs, et autres oiseaux de mauvaise augure ont faire leurs choux gras de cette affaire ! Soyons un peu sérieux quand même, cet effet de loupe grossissante et déformante à chaque fois qu'un incident thérapeutique intervient entraîne chaque jour notre responsabilité. Je pense que Thunderhead partagera mon avis, ou bien Steph, il est extraordinairement difficile de nos jours de convaincre de jeunes parents de faire vacciner leurs enfants, c'est le parcours du combattant ! Combien de fois en France devons-nous brandir la menace de faire intervenir les services sociaux...

Le pire des exemples a été cité plus haut, il s'agit du vaccin par voie orale contre la polyomyélité. Jonas Salk, découvreur du premier vaccin contre la maladie et Prix Nobel bien plus tard doit s'en retourner dans sa tombe ! Comment un vaccin n'utilisant pas le virus par lui-même, y compris sous forme inactivée mais utilisant des épitopes du virusz (des morceaux en quelque sorte) pourrait-il provoquer la maladie ? Ici encore c'est une question de croyances, de manipulation des esprits, j'ose le dire d'extrèmisme. Et voilà comment un vaccin qui a sauvé des centaines de millions d'enfants dans le monde a soudain été considéré comme néfaste. Les conséquences sanitaires actuelles de cette imbécillité sont faciles à imaginer : recrudescence des cas de contamination et prolifération du virus en Afrique. Je crois pour ma part que ce ne sont pas les guerres qui arriveront à bout de ce continent mais les virus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6090
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 12:17

Salut

Les vaccins c'est un peu comme la ceinture de sécurité dans les voitures, les anti retiendront les cas ou des passagers ont eu la vie sauve parce qu'ils ne l'avaient pas mise en oubliant les milliers de vies et d' handicaps qu'elles ont permis de sauver.
Il faut toujours avoir conscience que le risque nul n'existe pas et lorsque deux solutions s'offrent à nous, il faut toujours prendre celle qui pose le moins de risques, en espérant être dans les bonnes statistiques.


Le Vieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4579
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 12:28

BioHazard a écrit:
...il est extraordinairement difficile de nos jours de convaincre de jeunes parents de faire vacciner leurs enfants, c'est le parcours du combattant !...
Je ne suis pas d'accord !

Il a été très facile de nous convaincre.

Lorsque le pédiatre nous a parlé des vaccins, bien qu'étant de toute façon acquis à cette cause, je lui ai malgré tout laissé supposer que nous pourrions faire partie des anti-vaccin pour d'obscures raisons faisant appel à la suprématie de la Nature et de l'utilité de laisser les enfants se bâtir eux-même leurs défenses immunitaires.

Le pédiatre ne s'est pas démonté, il est resté très calme et nous a patiemment expliqué les dangers des vaccins, reconnaissant qu'il y avait un risque de quelques centièmes ou dixièmes de pour-mille pour que le vaccin ait une influence désastreuse et mettant ce risque en balance avec les dizaines de pour-cent de risque qu'une maladie jugée comme bénigne (la rougeole par exemple) provoque des handicaps sévères chez notre bout de chou adoré.

Le reste fut une bête comparaison de fractions...

Entre un dixième de pour-mille et 30 pour-cents, il y a un ordre de grandeur de 1 à 3000 !
Comme nous maitrisons à la perfection l'arithmétique de base, le choix a été vite fait !

La solution serait peut-être de s'assurer au préalable des connaissances mathématiques des parents avant de leur parler des dangers présumés des vaccins ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2594
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 13:07

pas mieux, et encore la le medecin donne les chiffres des 2 cas.

Dans d'autres domaines des gens ayant pignons sur rue donnent que les chiffres qui vont dans leur sens, le reste etant du bourrage de mou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 13:38

Cher lgda, je suis très content que pour toi et ta petite femme il ne fut pas difficile de vous convaincre, mais dans mon propos je ne visais personne en particulier, il s'agit tout simplement d'une constatation générale et pratique. Il suffit pour cela de relever le nombre de contentieux entre parents et hôpitaux ou centres de vaccination, cabinets de pédiatrie...

Pensez-vous vraiment que l'on procède à la vaccination des nourrissons sans informer préalablement les parents des risques potentiels ? Bien sur que non mais nous insistons sur le fait que les effets secondaires graves sont déjà peu nombreux et leur étiologie inconnue, souvent indépendante du vaccin lui-même.

Les médecins en appellent le plus souvent à la raison des parents car comment pourrait-on pmar exemple se dédouanner de la mort d'un enfant ayant contracté le tétanos alors que l'on avait été duement informé des risques de contamination et des conséquences de l'infection ?

Alors certes le corps humain s'endurcit au contact de son environnement mais le système immunitaire n'est pas tout puissant, il est fort dépourvu pour de très nombreux agents infectieux comme le tétanos, la rougeole...
Et en plus, bien souvent notre système immunitaire déraille et s'en prend à l'organisme lui-même d'où des pathologies telles que la sclérose en plaques et d'autres pathologies auto-immunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2594
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 14:06

etiologie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 14:16

Pardon pour ce mot un peu barbare. L'étiologie d'une maladie c'est la description de son origine, de ses mécanismes et de ses conséquences. On pourrait aussi utiliser le terme physiopathologie qui est sans doute le terme qui s'en rapproche le plus.

A ce propos, il est absolument fascinant de dénombrer le nombre de maladies pour lesquelles l'étiologie nous échappe parfois partiellement, parfois totalement. Il est même curieux de constater que nous connaissons mieux l'étiologie de certaines maladies génétiques rares que celle de maladies beaucoup plus répandues. Petit exemple parmi tant d'autres : la maladie de Parkinson. Tous les neurologues et scientifiques s'intéressant de près au cerveau vous diront que la maladie est due à une dégénérescence de deux petits noyaux cérébraux appelés "substance noire" mais on ne sait pas pourquoi ! Nous n'en sommes encore qu'au stade des hypothèses. Et je pourrais en citer des centaines ainsi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4579
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 14:43

BioHazard a écrit:
Pensez-vous vraiment que l'on procède à la vaccination des nourrissons sans informer préalablement les parents des risques potentiels ?
D'expérience, je sais que la manière de présenter les choses fait beaucoup !
Si on me présente le vaccin comme étant obligatoire "et que de toute façon puisque le médecin dit que c'est pour le bien de l'enfant et qu'il ne faut pas discuter les ordres, zavépukadiroui !"
Ca ressemble tellement à un ordre de marche militaire que je serais tenté de refuser "juste pour emm.. le militaire d'en face" !

Mais dans notre cas, le pédiatre nous a dit que c'était notre décision, qu'il ne pouvait que répondre à nos questions si nous en avions et il a finement suggéré qu'en fin de compte, ce serait à nous de réfléchir à notre responsabilité "si jamais..."
C'est ça qui nous a fait réfléchir et qui nous a fait choisir le moindre risque : le "si jamais..."
Oserions nous encore nous regarder dans le miroir "si jamais" l'absence de vaccination provoquait un handicap grave ?

Comme tu vois, il suffit parfois de bien peu de choses pour enlever une décision, il suffit de lancer une supposition et de laisser faire l'imagination !

C'est en fait un bête "truc" de manipulation et de propagande : présenter les choses de manière à faire croire à l'interlocuteur que la décision vient de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aston



Nombre de messages : 1
Age : 58
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 16:04

Tout d'abord bonjour.
Je me permet d'intervenir ici après avoir lu et re-lu le message ci-dessous. Je n'y décèle aucune ironie et c'est dommage.



BioHazard a écrit:
c'est bien connu les Suisses peuvent pas se blairer les uns les autres

C'est anecdotique sur le sujet qui nous concerne ici mais, connu de qui ?

BioHazard a écrit:
il suffit qu'un francophone fasse un tour à Bâle pour s'en rendre compte.

Bâle est un canton reconnu pour son ouverture, en particulier enver les francophones. Les frontaliers le reconnaissent aisemment.



Revenons au sujet.

BioHazard a écrit:
La vaccination contre la rougeole est par exemple obligatoire à Genève à partir de 6 mois

Après vérification il semblerait que votre argumentation tient sur peu de chose :

Législation Genevoise a écrit:

http://www.geneve.ch/legislation//rsg/f/s/rsg_K1_15P08.html
Règlement concernant les vaccinations obligatoires et facultatives.
Etat au 13 novembre 2007

Art. 8 Vaccinations facultatives des enfants
Les vaccinations facultatives des enfants sont les vaccinations contre la variole, le tétanos, la coqueluche, la rougeole, la rubéole, la poliomyélite et la tuberculose. Les vaccins contre le tétanos et la coqueluche peuvent être associés, avec l'assentiment du détenteur de la puissance paternelle, au vaccin contre la diphtérie.

Seul le vaccin contre la diphtérie est obligatoire dans le canton de Genève.


Citation :
alors qu'à Bâle ce n'est pas obligatoire. Pourquoi ?

Ce vaccin n'est obligatoire dans aucun canton suisse. Tout comme il n'est pas obligatoire en France (voire plus bas), contrairement à ce que vous prétendez.

Citation :

Le gouvernement cantonal de Bâle vous répond tout simplement que c'est une histoire religieuse

Je serais curieux de voir une citation du gouvernement bâlois tenant cette argumentaire.


Citation :

Et puis imaginez un peu que la ville qui abrite le quartier général de l'OMS (Genève) ne rende pas obligatoire cette vaccination


Plus que de l'imaginer, nous pouvons maintenant le constater.
"google est ton ami" , dit-on.


Je ne rejette en aucun cas la vaccination. Je rejette par contre votre argumentair basé sur une vision très limitée de la Suisse, pour ne pas dire stupide si on se réfère a votre 3ème phrase. Il y a pourtant bien de quoi critiquer la situation en France aussi.

Il est simplement reconnu que les mouvements anti-vaccins sont relativement forts en Suisse-Allemande. Ce qui n'empêche pas le canton de Vaud d'être aussi touché par l'épidémie, par exemple : http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=8853734&wysistatpr=ads_rss_texte


BioHazard a écrit:
Narduccio, tu touches ici un problème épineux propre à la suisse...

Avant de vous prononcer sur un pays que vous semblez peu connaître, il aurait été intelligent de ballayer d'abord devant notre porte.

Il est très étonnant de vous voir affirmer :
BioHazard a écrit:

La vaccination contre la rougeole est par exemple obligatoire à Genève à partir de 6 mois comme en... France

Vous parlez d'une obligation qui date d'il y a quelques jours ? L'INPES n'est pas au courant.

Citation :

http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/vaccination/guide/pdf/p3/a10.pdf
En France, depuis 1983, la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole a réussi à
faire baisser considérablement la morbidité et la mortalité dues à la rougeole [5]. Cependant,
l’absence actuelle de la généralisation de la seconde dose d’une part, et des taux de couverture
vaccinale insuffisants dans certaines régions d’autre part, contribuent à la circulation des virus
et créent des poches de populations réceptives.



Et pourquoi ce vaccin n’est-il pas obligatoire ?
En France, seuls les vaccins contre la diphtérie (depuis 1938), le tétanos (depuis 1940),
la tuberculose (BCG depuis 1950) et la poliomyélite (depuis 1964) sont obligatoires en
population générale. Ces obligations ont été instituées à une période où les maladies
infectieuses constituaient la première cause de mortalité. À partir des années soixante,
on a assisté à une demande croissante de la population à participer aux décisions concernant
sa santé. Cette évolution de notre société a orienté les autorités de santé vers la
recherche d’une adhésion volontaire à la vaccination et aucun des nouveaux vaccins n’a
été depuis rendu obligatoire en population générale. Cela ne signifie en rien que le vaccin
contre la rougeole, les oreillons et la rubéole soit moins utile ou moins efficace que les
vaccins obligatoires.

Un rôle important est dévolu aux médecins, qui doivent informer leurs patients du
rapport bénéfice/risque de la vaccination, à la fois pour des raisons de protection individuelle,
mais aussi dans la perspective d’une protection collective, qui représente un
enjeu majeur. En effet, un individu qui refuse de se faire vacciner peut se trouver à l’origine
de la transmission de la maladie.

Un problème propre à la Suisse ?

Citation :

http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/02/dp020902.pdf
Une couverture vaccinale suffisante permettrait d'éliminer ces trois maladies [rougeole, oreillons, rubéole] ...
Or, en France, ce taux ne dépasse pas actuellement 84%, niveau insuffisant pour interrompre la transmission de ces maladies.
Citation :

http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/02/dp020902.pdf
le taux de couverture vaccinale Rougeole, Oreillons, Rubéole situe la France parmi les pays septentrionaux les moins bien protégés vis à vis de ces trois affections.


D'une manière plus générale, doit-on rapeller le scandale des vaccins contre l'Hépatite B dans notre Héxagone ? Une peur de ce vaccin basée sur des croyances bien peu dignes d'une Nation dite civilisée. Les anti-vaccins ont aussi la part belle ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 52
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 17:15

D'une manière plus générale, doit-on rapeller le scandale des vaccins contre l'Hépatite B dans notre Héxagone ?
En fait ça me dirais bien d'avoir un p'tit récapitulatif là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 17:58

Ouh la ! Quelle réaction à mes propos ! Il y avait longtemps que je n'avais pas été attaqué comme ça, si je me souviens, c'est Saddam qui avait été le plus virulent.

Bon d'abord j'aimerais dire que contrairement à ce que l'on croit, je connais assez bien la Suisse pour y avoir encadré des essais cliniques et il faut se faire une raison : entre ce qui est écrit dans les textes législatifs et la réalité du terrain, il y a un fossé parfois énorme. Dans le canton de Genève, il y a en effet des textes de loi, cependant les hôpitaux universitaires comme l'HUG ont pratiquement les pleins pouvoirs pour les interpréter. Sur recommendation de l'OMS, comme dans de nombreux pays, les hôpitaux genevois ont décidé d'adopter le principe de vigilance d'où la vaccination quasi-syustématique à quelques exceptions près que sont les antécédents familiaux de maladies auto-immunes par exemple.

Pour nos amis de Bâle, je voudrais atténuer un tant soit peu les rancoeurs mais il faut quand même reconnaître que la pratique de l'allemand est fortement recommandée, en particulier si vous prenez le taxi. Mais j'aimerais ajouter une chose importante : j'adore la Suisse et y travailler est un vrai bonheur, j'ai rarement eu l'occasion de collaborer avec des gens aussi "carrés" si vous me permettez l'expression.

Alors revenons en France où, je suis le premier à le reconnaître, l'herbe n'est pas plus verte. Mais il n'en reste pas que les textes cités de l'INPES datent de septembre 2002 et se basent sur des données collectées et validées en 1999 (et je suis bien placé pour le savoir). Pour avoir des données plus précises en matière de vaccination et de santé publique, je recommanderais de piocher les informations auprès de l'Institut National de Veille Sanitaire. Alors bien sur on me rétorquera que les textes législatifs ne disent pas obliger les parents à vacciner leurs enfants contre la rougeole, la rubéole et le tétanos... Et pourtant ! Dans les carnets de santé de nos chères têtes blondes figurent en bonne place ces quelques maladies pour lesquelles une vaccination "de rattrapage" est proposée en cours de scolarité pour éviter justement les contaminations de proche en proche, véritables fléaux de nos écoles. J'ajouterais que plus la rougeole est contractée tardivement, plus elle est grave, la courbe de mortalité varie de façon exponentielle en fonction de l'âge.

N'oublions pas que la loi est là pour satisfaire au plus grand nombre et qu'on aura toujours du mal à contraindre certaines personnes à en satisfaire les règles. Aucun pays et surtout pas la France n'est ni blanc ni noir face aux précautions sanitaires, mais faisons en sorte de laisser les vrais professionnels se charger du problème. En France, la vaccination obligatoire contre une maladie est décidée sur décret ministériel suite à l'avis de l'Institut National de Veille Sanitaire, ces décrets ont valeur de loi et leur domaine d'application varie dans le temps en fonction de la gravité de l'épidémie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 18:13

Maintenant j'en viens à ce fameux vaccin contre l'hépatite B qui a fait couler énormément d'encre.

En 1992, un géant de l'industrie pharmaceutique lançait sur le marché après une phase de développement de presque 15 ans un vaccin préventif très efficace contre l'hépatite B, maladie sexuellement transmissible pouvant être particulièrement grave. Les phases successives d'essai avaient montré de façon relativement brillante l'inocuité du vaccin chez les patients et les volontaires sains qui en avaient bénéficié. Mais après 5 années de bon et loyaux services en France, une enquête épidémiologique montra un fait surprenant et pourtant incompréhensible par soi-même : une quarantaine de sujets ayant été vaccinés ont développé quelques mois plus tard un syndrôme neuro-moteur assez proche de la sclérose en plaques.

Alors quid ? Pour en revenir à l'enquête, il faut ajouter que celle-ci portait sur un pool extraordinaire de 1 million et demi de sujets, soit l'une des plus grandes cohortes épidémiologiques jamais testée ! Les médias se sont emparés très vite des résultats de l'étude sans même attendre que ceux-ci soient analysés et les ont livrés en pâture à la foule en délire qui a déchaîné contre le vaccin sa vindicte.

A l'heure actuelle, on ne sait toujours pas si le vaccin est en cause ! Mais le vaccin a été précipitamment retiré du marché. D'un point de vue physiopathologique, il est très fortement improbable que le vaccin et le syndrôme neurologique soient associés. La seule explication un tant soit peu raisonnable est que la vaccination aurait provoqué la différenciation de certains clones cellulaires spécifiques au VHB dont certains épitopes (déterminants protéiques) ressembleraient étrangement à certaines protéines de la myéline, la gaine de nos nerfs... C'est tiré par les cheveux mais plausible, on connaît des précédents. Cependant, la fréquence de patients souffrant de ce syndrôme aurait du être plus élevée et le phénomène aurait du apparaître au cours des phases d'essai.

Je ne prononcerai pas mon avis personnel à ce sujet trop épineux ou délicat mais nous savons dans le domaine clinique que les antécédents de nombreux patients n'ont jamais été pris en compte dans les débats, c'est pourtant l'essence même de la sémiologie, l'art du diagnostic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 52
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   Mar 25 Mar 2008 - 18:28

A l'heure actuelle, on ne sait toujours pas si le vaccin est en cause !
Il n'y-a pas eu d'étude là dessus ou c'est toujours en cours ?


... il est très fortement improbable que le vaccin et le syndrôme neurologique soient associés.
Improbable comment ? Genre 1 chance sur 25.000 ? (C'est le taux des 40 symptômes constatés pour le 1 million vacciné).


Dans notre histoire il n'y a pas déjà eu des ratés dans les vaccins qui expliquent une certaine méfiance en la matière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» épidémie de rougeole et non-vaccination des enfants
» Vaccination antitétanique, pertinente ?
» Épidémie de gastro au Québec... je dois savoir.
» Les 10 plus gros mensonges sur la vaccination
» La vaccination des volailles contre le virus du H5N1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Biologie et Santé-
Sauter vers: