FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tours, incendies et lois de la physique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
narduccio



Nombre de messages : 4650
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Mar 11 Mar 2008 - 18:56

Qui parlait d'une seule fenêtre brisée au Pentagone ... Je sais, elle est un peu facile, mais j'ai pas pu m'en empêcher. Je ne le referais plus. Embarassed

Les poutrelles du WTC sont effectivement à la taille des bâtiments. Et grâce à cette taille, elles sont tenues 40minutes. Ce n'est pas rien. Lors de certains tests concernant les bâtiments à structures métalliques, les poutrelles ont tenues 20 minutes.

LGDA, tu a raison, il n'y a pas une cause unique à l'effondrement, mais un ensemble de causes: la destruction d'une partie des structures portantes, alourdissement du à l'eau, mais aussi au restes de l'avion, les poutrelles fragilisées par les incendies. Il y a des ingénieurs en RDM qui s'étonnent finalement que les tours aient tenues aussi longtemps; mais on n'entend pas leur parole. Elle ne va pas à l'encontre de la version officielle.

Car, il y a aussi ce travers, une médiatisation importante de certains faits et une mise à l'écart de ceux qui expliquent ces phénomènes.

ji_louis pourtant, structurellement, les tours du WTC sont bien des bâtiments de verre, de vide et de fils d'aciers. Parce que si elles ne l'étaient pas, ces bâtiments seraient restés bien plus petits. Mais, il s'agit de tours qui furent les plus hautes du monde à une certaine époque, donc, les "fils de fers" sont en conséquence. Mais, c'est très loin d'un bunker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1993
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Mer 12 Mar 2008 - 19:23

Il ne faut pas oublier l'effet primaire de l'incendie, c'est à dire l'élévation insupportable de la température! Le fer fond à environ 800°C, les aciers tiennent un peu mieux selon leur composition, et le feu de cheminée à base de kérosène a dû élever la température à ce point, et même au-delà.

Souvenez-vous que pour l'incendie catastrophique du tunnel du Mont Blanc, il a suffit qu'une cargaison de margarine brûle pour provoquer des températures de 1000-1100°C qui ont fait fondre le béton de la voute du tunnel!!! Alors pour le WTC, les Ben Laden & Cie ont magiquement transformé l'acier en beurre par simple échauffement...

Parler de fils de fer pour les poutrelles d'acier était de l'ironie. Je n'ignore pas que l'architecte qui a le premier conçu un building de la sorte (Chicago, 1885) y a pensé un jour où sa femme a posé un livre trés lourd sur la cage cubique en fils de fer de leur canari (pour dépoussiérer le meuble où ce livre était habituellement posé), et il s'est demandé comment ce faisait-il que la cage ait résisté à cette masse imposante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Mer 12 Mar 2008 - 20:43

ji_louis a écrit:
Souvenez-vous que pour l'incendie catastrophique du tunnel du Mont Blanc, il a suffit qu'une cargaison de margarine brûle pour provoquer des températures de 1000-1100°C qui ont fait fondre le béton de la voute du tunnel!!! Alors pour le WTC, les Ben Laden & Cie ont magiquement transformé l'acier en beurre par simple échauffement...

dans le tunnel, il ne faut pas oublier non plus que le feu etait quand meme super confiné...

si tu prends un incendie de voiture a l'air libre, je doute que la voiture fonde de la meme maniere que les voitures ou les camions du tunnel..

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 51
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Mer 12 Mar 2008 - 21:26

dans le tunnel, il ne faut pas oublier non plus que le feu etait quand meme super confiné...
N'oublions pas non plus que la Margarine n'a pas le même pouvoir calorifique que le carburant avion.

Tiens, je me demande si c'était de la margarine "basse calories". tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1993
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Mer 12 Mar 2008 - 22:03

Et dans les tours du WTC, le feu était aussi confiné par les parois externes (on ne voyait pas de grandes flammes aux façades, juste de la fumée).


Le confinement était comparable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Mer 12 Mar 2008 - 22:48

ji_louis a écrit:
Le confinement était comparable.

hmmm.... comment comparer le confinement dans une montagne (donc avec tres faibles possibilites pour la chaleur de s'echapper) avec le confinement dans un endroit renfermé par des fenetres et avec une structure en metal, qui a justement la capacite de transporter et dissiper la chaleur vite? comparerais-tu la chaleur d'un feu dans un four avec des briques réfractaires a un feu dans un four en aluminium?

enfin bon, pour couper court, de toute maniere, je cherchais les temperatures de combustion du kerosene, pis d'autres choses aussi, pour essayer de comparer des trucs comparables, mais j'ai rien trouve...

mais, j'ai trouve un article ou quelqu'un fait un calcul sur la temperature dans le wtc...

http://yves.ducourneau.club.fr/119/thorn.html

je tiens juste a preciser que, ca n'est pas de moi, je ne sais pas si les calculs sont corrects ou pas, je ne sais pas si il y a d'autres elements a prendre en compte ou pas... je laisse ca a ceux qui savent faire ce genre de calculs (ca fait longtemps que j'ai oublie), et si vous avez d'autres sources, ben collez les...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1993
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 12:59

Je viens de lire les calculs de la page que tu as mis en lien, et réfute complètement la conclusion. J'explique:



  • Les avions qui se sont encastrés dans les tours étaient des vols de début de matinée et avaient pour trajet Boston - Los Angeles et (1) et (2). Tu peux voir sur la carte qu'ils devaient traverser le continent, leurs réservoirs étaient donc pleins (90 tonnes de kérosène).


  • Pour que les tours s'effondrent, il suffit que le poids des étages supérieurs soit plus grand que la force de résistance exercée par les pilliers d'un étage.
      Pour cela:
    • il n'est pas besoin que toute la masse d'un étage absorbe la chaleur, il suffit que quelques centimètres des pilliers atteignent une température telle que leur résistance déminue significativement, et ce point est atteint avant le point de fusion de l'acier.
    • L'avion a coupé quelques piliers sur un ou plusieurs étages en percutant l'immeuble, la résistance au poids des étages plus élevés en est diminuée d'autant vis à vis du nombre de pilliers.


  • L'effet de l'incendie n'est pas tel que décris par l'auteur de la page:
    • Certes il a utilisé une hypothèse de combustion qui maximalise les effet (la n°1 sur les 3 décrites) mais...
    • L'apport en O2 a été illimité du fait que le trou de l'impact a été une trés grande ouverture, de taille suffisante.
    • L'incendie s'est alimenté aussi des matériaux de l'immeuble (papiers et plastiques) dont on ne peut mesurer la quantité (ou seulement à la louche et par hypothèse).


  • La combustion à l'air libre du kérosène suffit à faire fondre l'acier, comme on peut le voir sur cette photo de l'accident du Forrestal

  • L'incendie s'est propagé vers le haut (comme on peut le voir sur la première photo de cette réponse), soumettant les piliers à une plus grande surface d'échauffement, donc affaiblissant de plus en plus les piliers.


Donc, je reste sur ma conclusion qu'il n'y a pas de mystère, c'est bel et bien le fait que les avions se soient encastrés dans les tours et aient brûlé avec tout leur kérosène qui a provoqué leur effondrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
lgda



Nombre de messages : 4563
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 13:40

ji_louis a écrit:
[*]La combustion à l'air libre du kérosène suffit à faire fondre l'acier, comme on peut le voir sur cette photo de l'accident du Forrestal
Objection !
Les avions ayant brûlés sont constitués principalement d'alliages d'aluminium qui a un point de fusion nettement plus bas que l'acier, on peut le voir en regardant les éléments du pont d'envol qui sont légèrement voilés.
Mais ces ondulation sont dues à un échauffement nettement en deçà du point de fusion de l'acier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1993
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 17:44

Bonne remarque. Mais on peut voir sur l'avion arrosé à gauche du centre de la photo que le réacteur a été détruit, et ça, c'est de la bonne ferraille sur toute la longueur de la tuyère (des aubes d'entrée jusqu'à la sortie).

Pour le pont, c'est 40cm d'épaisseur d'acier de blindage, et il s'est voilé. Imagine un peu si des centaines de tonnes avaient reposé dessus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 17:57

hmmm... le moteur fond avec du kerosene qui brule? mais alors, comment fonctionnent ces avions?? si le moteur n'est plus la et qu'une bonne partie du cote gauche de l'avion non plus, ca ne serait pas plutot du a une explosion de cet avion ou d'un objet se trouvant a proximite?

note: attention hein, je ne remets nullement en cause le fait que l'incendie a surement affaibli la structure... par contre, je me demande vraiment en quelle mesure, pis quelle etait la temperature atteinte. en gros, si je doute, c'est que comparer ca avec la chaleur obtenue dans un feu de tunnel, de cheminée ou autre, ca me laisse sceptique...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4563
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 18:13

ji_louis a écrit:
Bonne remarque. Mais on peut voir sur l'avion arrosé à gauche du centre de la photo que le réacteur a été détruit, et ça, c'est de la bonne ferraille sur toute la longueur de la tuyère (des aubes d'entrée jusqu'à la sortie)!
Alors on n'a pas les mêmes yeux...
Pour ma part, je vois l'alu de la carligue fondu (disparu pour être précis) et dévoilant la coque externe de la turbine.

Et un turboréacteur est avant tout un tube creux plein de vide avec beaucoup d'air dedans !
La turbine est bourrée d'ailettes mais la tuyère est essentiellement vide...

Et sur un navion de vieille génération comme ces F4, la turbine est située assez en avant, la turbine et la tuyère ont à peu près des longueurs égales (on va pas chipoter au quart de millipoil près...)

Un turboréacteur doit résister à des températures très élevées et c'est pas un feu de kérozène qui lui fait peur !
Sinon, la post-combustion n'aurait jamais pu être mise au point...

Si le pont fait 40cm d'épaisseur, alors il est normal qu'il se voile surtout que le feu a duré une heure, comme pour les WTC. Sur une telle surface la chaleur ne peut pas être évacuée suffisamment vite par conduction. L'acier va donc chauffer et se déformer et aussi perdre ses caractéristiques mécaniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1993
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 18:21

Bon, d'accord, la photo du Forrestal n'est peut être pas la meilleure pour illustrer les dégats d'un feu de kérosène sur de l'acier.

lgda a écrit:
Sur une telle surface la chaleur ne peut pas être évacuée suffisamment vite par conduction. L'acier va donc chauffer et se déformer et aussi perdre ses caractéristiques mécaniques.
C'est aussi ce que je dis des poutrelles d'acier du WTC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6086
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 18:29

Salut

Les ailettes des turbines d'avions, ne sont elle pas en titane, (fusion à 1660°) ? et non en acier dont le point de fusion est un peu plus bas.

Je m'étonne toutefois que le pont d'envol ait été abîmé, car en surface le kérosène (ou n'importe quel carburant) ne devrait pas fournir une très grande chaleur, celle-ci se transmettant en courant ascendant et non descendant, de plus tant que le carburant reste liquide, (donc en dessous de la flamme) sa température ne devrait donc pas monter tant qu'il en reste.
Donc si, à mon avis, le pont d'envol, est déformé ne serait-ce non pas à cause du kérosène mais plutôt à cause des métaux qui ont fondu et dans ce cas déformation par conduction, et/ou alors à cause de la chaleur radiative.
Ais-je dit une bêtise ou pas ?

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 18:38

en gros, le probleme c'est que il y a beaucoup d'affirmations et un peu de tout et son contraire...

que dans le tunnel du mont blanc les metaux fondaient a cause de la chaleur pouvant atteindre plus de 1000 degres, que dans le world trade c'etait confine pareil, apres ca que c'etait peut etre pas autant, mais que c'est pas grave, c'etait quand meme suffisamment chaud pour affaiblir sur quelques centimetres et que ca explique tout, pis preuve en est les avions en alu et la surface gondolée du porte avion, de 40 centimetres d'epaisseur...

tres bien... j'ai un peu cherche la structure du WTC, et j'ai vu que, sur chaque face, il y avait des tiges en acier de 36 centimetres de diametre... en tout, 59 tiges par face... non, ca ne fait pas 40 centimetres, oui, il y a eu des tiges de cassees, mais, il restait encore beaucoup de tiges autour et beaucoup n'ont surement pas ete affectees ni par le feu ni par l'avion...

et bon, cela correspond aux tiges autour, le coeur etait fait en beton avec, la aussi, 47 tiges d'acier a l'interieur... je n'ai pas trouve d'info sur ces tiges et sur leurs dimensions, mais comme il s'agit de tiges porteuses, j'ose imaginer qu'elles etaient plus grosses que celles qui etaient sur les bords...

concernant le gondolage du porte avion, oui ca s'est gondole avec le feu. mais le gondolage est-il du au fait que la chaleur a vraiment fait fondre et a debilite la structure? ne serait-ce pas plutot que, justement, comme le pont fait 40 centimetres, alors la partie exposee aux avions etait nettement plus chaude que la partie non exposee et que, du coup, le metal se dilatant, la partie superieure s'est dilatee alors que la partie inferieure non, menant a un gondolage, lequel s'est fige quand le feu a ete eteint rapidement avec de l'eau?

dans le cas du wtc, plus qu'un probleme d'affaiblissement, ne pourrait-il pas y avoir le meme probleme? en gros, les tiges d'un cote ont plus chauffe que les tiges de l'autre cote, du coup, elle se sont dilatees, la tour a commence a se pencher, ce qui aurait exerce des tractions sur le beton qui a lache...?

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4563
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 18:45

ji_louis a écrit:
C'est aussi ce que je dis des poutrelles d'acier du WTC.
Et je suis entièrement d'accord avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4563
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 18:45

Le Vieux a écrit:
Donc si, à mon avis, le pont d'envol, est déformé ne serait-ce non pas à cause du kérosène mais plutôt à cause des métaux qui ont fondu et dans ce cas déformation par conduction, et/ou alors à cause de la chaleur radiative.
Ais-je dit une bêtise ou pas ?

Le Vieux
Par radiation...

Je me rappelle d'un sujet ou le très regretté Cigaes avait fait la démonstration que la chaleur se transmet 2 x mieux par radiation que par conduction ou convection !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4563
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 18:49

jibus a écrit:
concernant le gondolage du porte avion, oui ca s'est gondole avec le feu. mais le gondolage est-il du au fait que la chaleur a vraiment fait fondre et a debilite la structure? ne serait-ce pas plutot que, justement, comme le pont fait 40 centimetres, alors la partie exposee aux avions etait nettement plus chaude que la partie non exposee et que, du coup, le metal se dilatant, la partie superieure s'est dilatee alors que la partie inferieure non, menant a un gondolage, lequel s'est fige quand le feu a ete eteint rapidement avec de l'eau?
Laughing Laughing Laughing
(Je rigole parce que tu as raconté un truc impossible !)
L'acier s'est gondolé à cause de la chaleur et ça a modifié sa structure cristalline, il ne pourra jamais reprendre sa structure antérieure, c'est un peu une sorte de détrempe.

Et le fait de le refroidir brutalement ou non n'y changera rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4563
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 18:54

jibus a écrit:
que dans le tunnel du mont blanc les metaux fondaient a cause de la chaleur pouvant atteindre plus de 1000 degre
Non l'acier n'a pas fondu, la carcasse du poids lourd était toujours identifiable comme étant le reste d'un véhicule.
L'acier s'est déformé mais n'a pas fondu, ce qui a fondu et/ou brûlé, c'est tout le reste.
Comme dans le WTC...

Le béton, sous l'effet de la chaleur s'est effritté et a aussi perdu ses qualités mécaniques.
Comme dans le WTC...

Et si l'acier perd ses qualités mécaniques (s'il ne résiste plus aux efforts) et que le béton fait de même, il aurait fallu un miracle pour que le WTC reste debout.

Comme il est bien connu que les financiers de Manhattan ont vendu leur âme au diable, le miracle n'a pas eu lieu...
CQQFD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4650
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Jeu 13 Mar 2008 - 23:31

Veuillez excuser cette absence due à une réunion de travail à Paris. Maintenant que je suis entré, je vais apporter quelques précisions.

Le tunnel du Mont Blanc: la température atteinte s'explique par 2 paramètres.
Le premier est l'apport en air frais continuel par les galeries du tunnel qui évacuent en même temps les fumées. Air frais au ras du sol, fumées en hauteur, ce qui explique que le premier conseil que l'on donne lors des formations incendie est de se baisser pour chercher l'air frais quitte à se coucher face contre terre.
Le second, c'est ce qui s'appelle l'effet four. La chaleur rayonne de foyer et chauffe la voute, mais ensuite la voute rayonne aussi et chauffe encore plus le foyer. On peut monter à des températures très élevées supérieures à 1000°C.

Pour le WTC, il y a des gens qui ont présumé qu'il y avait aussi eu un effet four, j'ai des doutes parce que je ne sais pas si le plafond du foyer à contenu la chaleur ou non. Surtout que les murs du WTC ne sont pas en béton.

Le kérosène s'auto-enflamme à 220°C. Dans une turbine, la température de la flamme est d'environ 2200-2500K, ce qui fait, à la louche 2200°C
La chaleur de combustion des turbines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pic de la Faribole



Nombre de messages : 244
Age : 86
Localisation : Uccle
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Dim 16 Mar 2008 - 23:23

narduccio a écrit:
pem a écrit:
- tandis que toute la presse ergote de ces propos idiots et infondés en rappelant que bien entendu les attentats ont bien eu lieu comme la version officielle l'a rapporté.


Il faut avoir la tête vide pour interpréter ces rôles ? Je me demande qui à la tête la plus vide entre elle et celui qui, une photo de la façade du pentagone sous les yeux, avec une seule fenêtre brisée et les fenêtres adjacentes indemnes, entend la version officielle, les ailes se sont repliées et tous est passé par la fenêtre brisée, et l'accepte sans mot dire, pire, sans réflexion.

Le 11 septembre 2001 aura en effet été un jour où tout à changé :
- les murs et les vitres blindées résistent maintenant aux axes de réacteurs lancés à 400 km/h et aux longerons des ailes.
- à moins que soumis à l'inertie, un mobile ne parte plus vers l'avant, mais en sens inverse de sa progression ; je suis sûr que ce nouveau principe physique aura de grande répercution dans la sécurité routière et peut-être la conquête spatiale.
- les tours jumelles et la tour 7 sont les premières a s'effondrer après un incendie.

Je ne sais pas où est la vérité, mais celle de la maison blanche ne me semble pas vraie. C'est d'ailleurs l'avis de plus en plus d'américains dont des gens dont il est difficile de remettre en question leur compétence et leur intérêt dans le sujet : http://patriotsquestion911.com/

Citation :
120+ Senior Military, Intelligence Service, Law Enforcement, and Government Officials
330+ Engineers and Architects
80+ Pilots and Aviation Professionals
210+ Professors Question 9/11
200+ 9/11 Survivors and Family Members
130+ Artists, Entertainers, and Media Professionals

On est sur un forum qui ce dit scientifique, alors pensez, utilisez vos neurones et vous verez que tout n'est pas aussi clair qu'on voudrait nous le faire croire.

PeM, qui n'a aucune illusion sur vos réactions

Sur ce fil, je veux apporter des réponses scientifiques à Pem. Puisqu'il le rappelle plusieurs fois, nous sommes sur un forum de science. Mais, il serait bon qu'il respecte le principe de parcimonie (ou rasoir d'Occam; mais de cela je parlerais sur un autre fil ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pic de la Faribole



Nombre de messages : 244
Age : 86
Localisation : Uccle
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Dim 16 Mar 2008 - 23:30

Huyustus a écrit:
Pour commencer, je cite :

pem a écrit:

C'est d'ailleurs l'avis de plus en plus d'américains dont des gens dont il est difficile de remettre en question leur compétence et leur intérêt dans le sujet : http://patriotsquestion911.com/

Il serait déjà intéressant de connaître cette statistique, comment cela est mesuré, quelle est la source.

Et il me semblait qu'on avait une vidéo d'une caméra de surveillance montrant l'avion percutant le pentagone ? S'agirait-il d'un faux ?
Je précise qu'à la vitesse à laquelle volait l'avion, il parcourait environ 250 mètres par seconde ; on ne risque pas d'avoir une image fluide et précise depuis une caméra de surveillance filmant de près...

Mes souvenirs de téléspectateur aussi sont qu'une des cinq ailes du Pentagone était entièrement éventrée.
Par ailleurs, l'envergure de l'avion n'est "que" de 38 mètres.
Pas mal de détails sur l'article wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_77_d%27American_Airlines
http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_du_11_septembre_2001

Il serait intéressant d'avoir une analyse de la cinématique d'un tel choc, à 850 km/h, faite par un spécialiste en mécanique. Ca existe probablement.
Autre chose, au moment où l'avant de l'avion s'enfonce dans l'immeuble, l'onde de choc se diffuse dans la structure de l'avion à une vitesse très supérieure à la vitesse de l'avion. Quand 20 ou 30 mètres plus tard, on arrive au début des ailes, dans quel état est l'avion ? Le carburant contenu dans les ailes a-t'il déjà explosé ? J'aimerais l'avis d'un expert là dessus.


Aussi, si ce n'est pas cet avion qui s'est abattu sur le pentagone, où est-il passé ? Que sont devenus ses passagers et son équipage ?


pem a écrit:

- les tours jumelles et la tour 7 sont les premières a s'effondrer après un incendie.

Dans mon souvenir, il n'y a pas eu qu'un incendie, il y a aussi eu percussion par un objet volant de plus de 100 tonnes à grande vitesse, et plein de carburant.
A-t'on d'autres exemples pour comparer le comportement des tours en un tel cas ?

Heu ? Pem a écrit cela où ?
Sinon, cela me semble de la même veine que « les hommes n'ont jamais marché sur la lune »


Pic, père, grand-père et même arrière grand — père « plexe, qui se demande, dans la foulée (et le même ordre d'idée) si Pem est encore bien Pem...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4563
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Dim 16 Mar 2008 - 23:52

Pic de la Faribole a écrit:
.... rasoir d'Occam; mais de cela je parlerais sur un autre fil ...
Le rasoir d'Occam, c'est celui qui sert à débiter des sornettes ??
A moins que ce soit celui qui coupe les cheveux en quatre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4650
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Lun 17 Mar 2008 - 0:00

Huyustus a écrit:
Et il me semblait qu'on avait une vidéo d'une caméra de surveillance montrant l'avion percutant le pentagone ? S'agirait-il d'un faux ?
Je précise qu'à la vitesse à laquelle volait l'avion, il parcourait environ 250 mètres par seconde ; on ne risque pas d'avoir une image fluide et précise depuis une caméra de surveillance filmant de près...

Le cas des caméras de surveillance a été expliqué à de nombreuses reprises. La technologie de l'époque (et même l'actuelle pour de nombreuses caméras de surveillances ...) ne permettait pas du 60 images/secondes. Il se trouve que sur une des caméras de surveillance, on ne voit pas passer l'avion, mais si l'on observe les lampadaires on voit qu'ils sont en bon état sur une des images et qu'ils ont subit des dégâts sur l'image suivante et ensuite on voit la lueur de l'explosion. Effectivement, on ne voit pas passer l'avion. Mais qu'est-ce qui a esquinté les lampadaires ... peut-être le souffle d'un avion fantôme volant très près du sol ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Lun 17 Mar 2008 - 1:18

narduccio a écrit:
Huyustus a écrit:
Et il me semblait qu'on avait une vidéo d'une caméra de surveillance montrant l'avion percutant le pentagone ? S'agirait-il d'un faux ?
Je précise qu'à la vitesse à laquelle volait l'avion, il parcourait environ 250 mètres par seconde ; on ne risque pas d'avoir une image fluide et précise depuis une caméra de surveillance filmant de près...

Le cas des caméras de surveillance a été expliqué à de nombreuses reprises. La technologie de l'époque (et même l'actuelle pour de nombreuses caméras de surveillances ...) ne permettait pas du 60 images/secondes. Il se trouve que sur une des caméras de surveillance, on ne voit pas passer l'avion, mais si l'on observe les lampadaires on voit qu'ils sont en bon état sur une des images et qu'ils ont subit des dégâts sur l'image suivante et ensuite on voit la lueur de l'explosion. Effectivement, on ne voit pas passer l'avion. Mais qu'est-ce qui a esquinté les lampadaires ... peut-être le souffle d'un avion fantôme volant très près du sol ....

C'est exactement mon point. Et j'ai lu dans l'article de wikipedia que les dégats infligés aux lampadaires sont cohérents avec l'envergure de cet avion particulier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pic de la Faribole



Nombre de messages : 244
Age : 86
Localisation : Uccle
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   Mer 19 Mar 2008 - 23:25

lgda a écrit:
Pic de la Faribole a écrit:
.... rasoir d'Occam; mais de cela je parlerais sur un autre fil ...
Le rasoir d'Occam, c'est celui qui sert à débiter des sornettes ??
A moins que ce soit celui qui coupe les cheveux en quatre ?

Tiens, c'est un sujet mutant, où as-tu pu lire cette citation que tu m'attribues erronément ? lol!

Pic qui penserait dans ce cas bien précis ce serait plus " c'est celui qui sert à débiter des sornettes en quatre " sauf mon grand respect de LGDA...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tours, incendies et lois de la physique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tours, incendies et lois de la physique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» D'où viennent les lois de la physique ?
» Exode: les lois de la physique auraient aidé Moïse à traverser la mer Rouge
» Une formation énorme d'étoiles.... dans les limites des lois de la physique
» Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)
» Présentation des études en Physique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: