FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Certificat d'étude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Sam 17 Aoû 2013 - 22:26

Ma mère, née en 1916, a eu une vie bien remplie avec 6 enfants nés de 1935 à 1958 ( je suis la quatrième) et notre père, de 21 ans son aîné considérait que le premier argent gagné est celui que l'on ne dépense pas ce qui implique une vie en autarcie : la pompe dans l'arrière cuisine jusqu'en 1964, un grand jardin, des arbres fruitiers, des poules, des lapins, un cochon, un cheval, une vache et des conserves de tout, même de viande,un saloir, et du cidre fabrication maison.
La première machine à laver est arrivée vers 1965. Il fallait faire chauffer l'eau et l'essoreuse était un assemblage de 2 rouleaux, actionné par une manivelle où l'on plaçait les vêtements un par un.
Côté habillement, il y avait la machine à coudre pour ajuster tous les vêtements récoltés par l'une de ses sœurs, concierge dans un immeuble parisien. Quand un énorme colis arrivait à la gare située à 2 bons Km et que nous allions chercher à pied avec une remorque, c'était la fête. Il se trouve que dans la mesure de mes forces, car j'étais une gamine malingre et je suis restée un petit gabarit, je l'aidais de mon mieux et je l'écoutais avec ravissement parce qu'elle me parlait de son enfance à Paris, de ses parents trop tôt disparus, de son école et des fables de la Fontaine et de Florian, et surtout, elle avait toujours sinon une fleur au chapeau, elle avait toujours à la bouche une chanson. Elle trouvait toujours un refrain s'adaptant à une situation du quotidien.
Autant dire que j'ai souvenirs de complicité à en revendre mais mes quelques livres ne me rapportent pratiquement rien puisqu'avant toute chose, il m'importe de la faire revivre, elle qui avait un instinct de vie et un amour des gosses comme elle disait qui la faisait tenir. Je suis un peu avec elle quand je suis à la chorale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Sam 17 Aoû 2013 - 23:06

Moi aussi, j'aidais beaucoup ma mère. Ça doit être pour cela que je sais faire des confitures et je connais très peu d'hommes de mon age sachant les faire.

Ce que je voulais dire, c'est que si l'on croit que l'on passait plus de temps auprès de nos parents dans le temps, c'est très loin d'être une réalité. Mon père travaillat environ 60 heures par semaines et il arrivait au moment du repas et nous, nous nous couchions juste après le repas. Donc, en semaine, je voyais mon père 30 minutes par jour. Ma mère, cela dépendait. Mais elle n'était pas toujours disponible et moi, je devais faire attention à mon frère et mes soeurs. DU coup, j'ai parfois l'impression que c'est maintenant que les enfants vivent avec leurs parents.

Quand à mes grands parents, j'ai eu la chance de vivre un peu à la ferme avec eux ... et la vie de la ferme fait qu'ils étaient encore plus occupés que ma mère.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 18 Aoû 2013 - 11:07

Cela doit dépendre des catégories socio- professionnelles comme on dit, et de la personnalité des parents. Je crois que ce qui compte c'est surtout la qualité des échanges entre parents et enfants. Mon père n'arrêtait pas et était beaucoup moins disponible que ma mère. Il paraît que j'étais toujours derrière lui quand il était au jardin. Quand je suis arrivée au CM2, je lui ai dit que le maître d'école nous lisait chaque jour avant la sortie Sans famille d'Hector Malot, puis des extraits des Misérables. Le dialogue s'est installé et il s'est mis à me parler des autres œuvres de ces deux auteurs. Puis il m'a parlé de ceux qu'il avait dévorés au cours de son adolescence et de sa jeunesse : Jules Verne, Alexandre Dumas, Erckmann et Chatrian en particulier. Mais pour lui, rien n'égalait les Misérables même s'il évoquait parfois d'autres romans de Victor Hugo, L'homme qui rit ou Les travailleurs de la mer. Comme sa culture littéraire m’intriguait, je me suis renseignée et quelques personnes du village m'ont tout simplement confirmé qu'il empruntait des livres à la bibliothèque de l'école, régulièrement enrichie par l'instituteur avant la guerre 14-18 ( ce que les archives départementales confirment) et partout où il le pouvait.
Mon mari est fils unique mais il adore faire les confitures et les conserves. Il est vrai que né en 1939, il a connu l'époque des rationnements et de tous les subterfuges possibles pour se nourrir correctement. Il se souvient des conserves de cerises dans des bouteilles et il fallait ensuite les faire sortir une par une avec une aiguille à tricoter. Rendez-vous à la rubrique humour où je raconte un mot d'enfant de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 18 Aoû 2013 - 12:43

narduccio a écrit:
Ce que je voulais dire, c'est que si l'on croit que l'on passait plus de temps auprès de nos parents dans le temps, c'est très loin d'être une réalité. .
Je ne suis pas de cet avis, les problèmes que tu as cités existent toujours et doivent être réglés le soir où le temps est compté.
Les enfants doivent se coucher tôt, manger autre chose que des plats préparés,et travailler pour l'école.

Comme tu le dis si bien à propos des confitures, regarder travailler attire les enfants, les rapproche de leurs parents et les enrichit au total.
Ce n'est plus guère possible actuellement.
 
Je vais ajouter un bémol et dire avec Cassandre : Cela doit dépendre des catégories socio- professionnelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 18 Aoû 2013 - 14:02

Mon frère regardait aussi ma mère faire des confitures et il ne s'y est jamais intéressé (sauf pour déguster). Faut éviter les généralités, comme cela on évite de dire des bêtises. Chacun est différent.

Il y a, dans mon équipe, une jeune maghrébine. On a une petite tradition dans les équipes quand tu a quelque chose a fêter, tu ramène des gâteaux (puisqu'on n'a plus le droit à autre chose ...). Il y a un jeune alsacien qui a toujours vécu chez papa-maman et qui n'a jamais rien apporté. Il y a une jeune alsacienne qui elle apporte des gâteaux ... qui proviennent de l'hypermarché du coin. Et puis, il y a cette jeune femme qui nous fait les gâteaux de son pays, du fait main très délicieux (un peu riche en sucre, mais c'est si bon). Évidemment, ces 3 jeunes ont été élevés différemment. Et ils ont retenus des choses différentes de leur enfance. Ces 3 jeunes s'intègrent plus ou moins bien dans l'équipe, mais celle qui en respecte le plus les traditions est justement celle qui devrait en être la plus étrangère. Et celui qui réclame le respect de certains principe est justement celui qui respecte le moins les traditions. Comme il a été élevé dans le système actuel de l'enfant-roi, il croit que tout lui est dû.

Si tu cherche le vrai coupable, il est là. Un enfant çà n'a pas que des droits. Je constate auprès des jeunes qu'on a embauché cette césure. Ceux qui viennent de milieux où l'enfant est plus laissé à lui-même (milieu défavorisé ou milieu social favorisé où l'enfant à tous les droits) sont ceux qui ont le plus de comportements à la marge. Ceux qui ont eu une interaction plus riche où l'enfant à aussi des devoirs, ceux-là ont un comportement plus social. La vraie césure est là.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 18 Aoû 2013 - 15:19

narduccio a écrit:
Mon frère regardait aussi ma mère faire des confitures et il ne s'y est jamais intéressé (sauf pour déguster). Faut éviter les généralités, comme cela on évite de dire des bêtises. Chacun est différent.

C'est bien vrai ça! Je n'ai jamais sous-entendu que l'autre disait des bêtises.
Ça pourrit trop une discussion qui devrait être amicale et instructive, chacun y donnant son point de vue.

Néanmoins s'il y a des différences il y a aussi statistiquement des points communs (généralités si tu préfères), je les préfère aux exceptions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 18 Aoû 2013 - 16:33

Anthracite a écrit:
Néanmoins s'il y a des différences il y a aussi statistiquement des points communs (généralités si tu préfères), je les préfère aux exceptions...
Justement, parlons des généralités statistiques. Certains prétendent que c'est la religion où la culture qui sont en cause. Les statistiques montrent que c'est l'origine sociale qui est déterminante. Un enfant des cités, quelque soit sa couleur de peau, sa religion ou ... aura un bagage scolaire moins bon qu'un fils d'ingénieur ou de prof. Il aura aussi un vocabulaire plus limité et une éducation moins bonne. Il se trouve que dans les cités on trouve surtout le reliquat des dernières vagues d'émigrants. Ce sont des musulmans, donc dans les cités il y a plus de musulmans. Du cou, certains escamotent les non-musulmans et en font des généralités et on lit de plus en plus de ces bétises sur le net. Il ne se passe pas un jour sans que j'en reçoive dans ma boite mail ou que j'en lise sur fessebouc.

Quand comme moi tu aime la précision, tu va voir de quoi il en retourne et il est facile de se fournir les chiffres et on se rend compte qu'il y a 10% de vrai, une grosse part d'amalgames et puis le reste est du brodage que n'importe qui qui a eu un certificat d'étude serait capable de décrypter. Mais, comme c'est du populisme et que çà caresse les gens auquel il s'adresse dans le bon sens du poil, tous ceux-là trouve que ce sont des vérités. Des vérités dures à dire, mais des vérités quand même. Je me souviens qu'avec des raisonnement de ce type, une nation très civilisée comme l'Allemagne a supprimé de diverses manières environ 6 à 10 millions de personnes dont le tort principal était d'être juif. Oui, je sias : "ce n'est pas cela qu'on veut, mais ce n'est pas une raison pour se faire marcher sur les pieds !"

Mais, pourquoi qu'on ne regarde pas la réalité en face ? La réalité est que c'est la misère qui crée la délinquance et la criminalité et que nous sommes dans une espèce de crise de notre modèle social depuis 30 ans ! Alors, il est facile de taper sur les méchants immigrés qui en faisant le travail qu'on veut pas faire bouffent le pain des français. Cela c'est pour ceux qui sont d'un coté de l'échiquier politique. Ou alors sur les méchants capitalistes qui cherchent tellement à exploiter la sueur des pauvres travailleurs qu'ils rêvent de les remplacer par des machines (l'autre coté politique). Mais tout cela c'est du populisme. C'est un discours qui dit : "Ce n'est pas de votre faute. La faute c'est les autres!"

Non! Nous avons tous notre part de responsabilité. L gars qui prend une assurance-vie avec un bon rendement et ben il risque de se faire virer par la holding qui pour réaliser son meilleur rendement va demander qu'on augmente la productivité en virant du personnel. Ça commence par là.

L'éducation compte. Des jeunes j'en voit défiler au boulot. Certains, très intelligents bossent un minimum : on les a habitué à ce que tout leur tombe tout cru dans la gueule. Ils veulent bien monter de poste. Mais, ils veulent qu'on les forme, qu'on les aide. Ils veulent peut-être aussi qu'on apprenne les choses à leur place. D'autres, qui ont connu plus d'adversité, bossent, révisent en dehors des heures de boulot. Le résultat ? En pourcentage, une meilleure réussite chez les maghrébins ... Hé oui!

Mais, je l'ai dit plus haut, nous n'avons pas de gamins des cités, pour venir chez nous il faut au minimum un bac pro et pour être considéré comme un futur opérateur, il faut avoir bac plus 2 ou 3.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 18 Aoû 2013 - 16:34

Texte tiré d'un journal scolaire d'une école publique rurale. Un élève parle de son frère cadet qui refuse de faire ses devoirs. Le texte a été amélioré par le cours moyen sous les directives du maître. L'action se passe dans les années 50 et quatre ans plus tard en 1954, Jojo, sera finalement reçu premier du canton. C'est l'un de mes frères aînés. Moralité...

JOJO L’HYPOCRITE

Jojo a une drôle de façon de montrer qu’il aime bien l’école. Chaque soir, il prend toutes ses affaires de classe, son plumier, tous ses livres et ses cahiers, et rentre à la maison, le sac bourré, comme un écolier qui a beaucoup de travail. A peine arrivé, il commence par réclamer à goûter. Ensuite, il joue avec sa petite sœur Hélène. On lui dit sans cesse : « Jojo tes devoirs ! » Pour gagner du temps, le petit rusé s’inquiète de la venue du Père Noël, de la petite souris blanche et des cloches d’avril….
Mais voici que maman met la table : On va bientôt souper. On entend des sanglots. C’est encore ce Jojo qui pleure car il n’a pas fait ses devoirs. Tant pis, on ne s’occupe pas de lui. Chacun s’installe à son assiette. Et Jojo sèche bien vite ses larmes devant la sienne, car il ne donne pas sa part au chat. Sitôt le souper terminé, oubliant la cause de ses larmes, il va chercher le jeu de petits chevaux. On lui, répète : « Jojo, tes devoirs. – On va aller coucher, répond-il avec aplomb. – Non, tu vas d’abord faire ton travail. »
S’apercevant que papa tient bon ; il commence à déballer ses affaires, tout en maugréant : « J’ai sommeil, je veux aller au lit. »


Dernière édition par Cassandre 46 le Dim 18 Aoû 2013 - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 18 Aoû 2013 - 16:41

Comme je disais par ailleurs : rien de nouveau sous le soleil.

La différence : Jojo a du faire ses devoirs. Je connais des fils de voisins qui avaient un comportement similaires et ils sont allés gueuler après des instits qu'elles donnaient trop de devoirs aux enfants. ;Après, quand les mauvaises notes sont arrivés, ils sont allés gueuler qu'on n'aidait pas assez leurs enfants ... Moi, en cas de mauvaises notes, je me faisais engueuler par mon père. Ils me répétait sans cesse "pala et pico", ce qui veut dire "pelle et pioche" et ce qui correspondait pour lui, si tu ne veux pas travailler le seul travail que tu trouvera c'est de manier la pelle et la pioche sur un chantier.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 18 Aoû 2013 - 20:06

En fait, Jojo né en 1940, avait plutôt 7 ou 8 ans que 10 ans, à l'époque où son frère aîné relate les faits. Le journal scolaire a duré de 1948 à 1952. Les enfants rédigeaient, corrigeaient ensemble avec le maître ( ordre des idées, éviter les répétitions, conjugaison, précision du vocabulaire et orthographe, puis illustraient à la linogravure, et imprimaient eux-mêmes lettre par lettre leurs textes et vendaient le journal au profit de la coopérative.
En 1952, les enfants du baby boum dont je faisais partie sont arrivés en nombre au CP et le maître d'école avait en charge tous les âges et des élèves à préparer au certificat d'études. Il a dû choisir entre le journal scolaire et le CP. Il a choisi le  CP. Mes aînés m'ont tellement parlé de ce journal, que je suis allée voir mon vieil instituteur et j'ai réussi à  rassembler les textes et à les regrouper par thèmes pour faire un livre retraçant la vie du village par les enfants.
Jojo donc, rappelé à l'ordre par nos parents  a pris goût à l'étude et est devenu mon modèle de rigueur et de soin car il s'occupait de moi et vérifiait la tenue de mes cahiers. Nous sommes toujours très liés. Quand il est arrivé au service militaire les résultats aux tests ont surpris sa hiérarchie et on lui a proposé les EOR mais cela ne le tentait pas. Il a opté pour la musique. Il avait bêché des jardins pour s'acheter une clarinette et sa méthode. A l'époque on- les garçons uniquement- apprenait le solfège auprès des musiciens de la société de musique la plus proche. Plus tard encore comme notre mère avait des ennuis de santé, il nota dans un cahier, les dates différents traitements et leur durée, celles des séjours dans différents établissements Hospitaliers, les interventions chirurgicales qu'elle avait dû subir... et en 1996 quand elle arriva au CHU de reims pour une intervention plus sérieuse encore il présenta le cahier au médecin interne en demandant très poliement si cela pouvait être utile. L'interne consulta le cahier et demanda si Jojo exerçait dans le milieu médical. Non, Jojo était viticulteur et était rigoureux et méticuleux, sans plus. L'interne le remercia, précisa qu'il vérifierait, mais que néanmoins, le cahier lui faisait gagner un temps précieux. Et voilà, les parents et l'instituteur avaient bien compris que cela valait la peine de rappeler Jojo à l'ordre quand il était enfant.
Mais revenons à Jojo enfant justement qui avait pris goût à l'étude. Cette fois, c'est la sœur aînée qui raconte.

UNE DROLE D’IDEE

Depuis un certain temps, mon petit frère Georges avait pris l’habitude d’apprendre ses leçons partout où il se trouvait.
Le jeudi, il se promenait dans la cour et dans le jardin, le sac au dos.
Un jour, au matin, il eut même l’idée de s’installer dans un arbre près de notre maison, pour faire son travail. Mais maman arriva à cet instant.
« Tu ne dois pas avoir chaud là-haut. Je te prie de bien vouloir descendre, et vivement, où je reviens avec le fouet, tu entends ? »
Jojo ne se fit pas tirer l’oreille : il descendit de son perchoir. Mais ne voulant pas démordre de son idée, au lieu de rentrer à la maison, il alla se blottir dans un gros tonneau, couché sur le flanc, que papa avait nettoyé la veille. Il était là depuis quelques minutes, quand maman, en allant chercher des sarments, entendit une voix qui sortait de la tonne. Intriguée, elle s’approcha et découvrit le petit têtu en train de lire. Elle le prit par le bras et lui lança une bonne paire de gifles.
N’as-tu pas honte d’aller là-dedans, tu trouves donc que ton père n’a pas assez de travail comme cela ? Allez, hop ! Rentre ! »
Depuis ce jour-là on ne l’a plus vu dans les arbres, ni dans les tonneaux. Peut-être a-t-il trouvé une autre cachette ?


En fait, les enfants de cette époque aidaient leurs parents tout en préparant le fameux certificat d'études. Voici le témoignage d'une gamine de 13 ans qui n'a pas les deux pieds dans le même sabot. La famille se composait de 8 enfants. Elle était la troisième. Elle a tenu un garage réputé avec son mari, étant chargée de toutes les écritures.

MA JOURNEE

Souvent, le jeudi, mes parents vont au bois accompagnés de mes frères et sœurs. Je reste seule, du matin jusqu’au soir, et j’ai beaucoup de travail.
Dès que le jour se lève, un grand vide emplit la maison. Avant de partir, maman m’a donné ma tâche de la journée.
Je commence par la vaisselle. Ensuite, je soigne les animaux, puis je m’occupe du
ménage. Vers onze heures, je prépare le déjeuner. Pour ma grand-mère et moi, c’est vite fait. J’emploie le début de l’après-midi à coudre ou à repasser. A quatre heures, je jette le grain aux volailles qui accourent et picorent avec avidité. Après, je vais au foin pour les chevaux, et je fais la provende. Quand la nuit tombe, je trais la vache. L’ouvrage est terminé.
Vers six heures et demie, mes parents rentrent du bois, bien fatigués.Le soir tout le monde mange la bonne soupe fumante qui nous réchauffe.
Je suis très heureuse de rendre service à ma famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie



Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 19 Aoû 2013 - 17:52

Anthracite a écrit:
Blondie (qui cache une pertinence réelle sous des apparences frivoles
Embarassed Embarassed Embarassed I love you I love you I love you 

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Dim 8 Sep 2013 - 11:09

Je suis en train de lire Marchands de participes d'Yves Sandre version romancée de La classe ininterrompue de Mona Ozouf. La mise en place progressive de l'instruction primaire du peuple de la Révolution à nos jours est un sujet qui me passionne depuis l'année 66/67, année où j'étais en formation professionnelle à l' École Normale d'Institutrices de la Marne.
Avec mon mari nous sommes occupés par les conserves de mirabelles. Il faut profiter d'une récolte abondante car nous n'avions pratiquement rien récolté depuis deux ans. les répétitions de la chorale ont repris et je dispose de moins de temps pour fréquenter trois forums à la fois, trois forums où les gens dialoguent, échangent leurs connaissances et se respectent ce qui fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 10:00

Concernant la qualité de l'enseignement: Je ne pense pas que l'enseignement ait perdu en qualité mais un fait est certain: nos connaissances grandissent sans cesse et on ne peut pas allonger sans cesse le temps d'enseignement. Je pense que l'enseignement, assez mal traité par les décideurs, s'en tire finalement pas trop mal. Certes on connait moins bien le francais qu'il y a 50 ans, mais on connait mieux la chimie ou la physique. Et ca c'est important pour ceux qui veulent faire une carrière scientifique.
Je m'en souviens comme si c'était hier: à 18ans j'en connais un max en chimie organique, au point que ma première année de sup j'ai pu la faire en roue libre. Demandez un peu à vos parents ce qu'ils savent de la chimie: rien, pas un iota, pas même un début de connaissance.

Les langues étrangères ont aussi pris du poids. On n'apprenait que la francais avant, à présent on apprend une seconde voire une troisième langue! Moi je trouve cela formidable et ca peut devenir un grand atout, mais que voulez-vous ca prend de la place dans le plan d'étude! Mes parents n'ont jamais rien appris d'autre que le francais. Ils s'en sont sortis à l'époque, mais les besoins ont changé: on ne vit plus localement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 10:56

Je suis entièrement d'accord et tes remarques sont pertinentes et pleines de bon sens.
Néanmoins nous devons être exigeants en ce qui concerne l'enseignement de notre langue car confondre c'est/ s'est/ ses/ ces/ sait/ sais, pour ne donner que cet exemple, c'est grave. De même, une circulaire ministérielle interdisant l'enseignement de la règle de trois constitue une interdiction au droit de raisonner.


Dernière édition par Cassandre 46 le Lun 9 Sep 2013 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 11:52

Steph a écrit:
Concernant la qualité de l'enseignement: Je ne pense pas que l'enseignement ait perdu en qualité mais un fait est certain: nos connaissances grandissent sans cesse et on ne peut pas allonger sans cesse le temps d'enseignement. Je pense que l'enseignement, assez mal traité par les décideurs,  s'en tire finalement pas trop mal. Certes on connait moins bien le francais qu'il y a 50 ans, mais on connait mieux la chimie ou la physique. Et ca c'est important pour ceux qui veulent faire une carrière scientifique.  
Je m'en souviens comme si c'était hier: à 18ans j'en connais un max en chimie organique, au point que ma première année de sup j'ai pu la faire en roue libre. Demandez un peu à vos parents ce qu'ils savent de la chimie: rien, pas un iota, pas même un début de connaissance.

Les langues étrangères ont aussi pris du poids. On n'apprenait que la francais avant, à présent on apprend une seconde voire une troisième langue! Moi je trouve cela formidable et ca peut devenir un grand atout, mais que voulez-vous ca prend de la place dans le plan d'étude! Mes parents n'ont jamais rien appris d'autre que le francais. Ils s'en sont sortis à l'époque, mais les besoins ont changé: on ne vit plus localement.
100% d'accord
pfff dire que Arthur est rentre ce matin en premiere annee, ca fait tres bizarre (bon par contre on ne savait pas qu'ils avaient droit a la Schultüte le premier jour de leur ecole de grand, il s'est un peu senti tout seul sur le coup)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis



Nombre de messages : 1961
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 14:16

buck a écrit:
la Schultüte
???
Qués aco?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 14:53

C'est une tradition autrichienne (je ne sais pas si ca existe en Allemagne aussi): le premier jour de classe les enfants apportent un énorme cornet en carton (parfois aussi grand qu'eux) rempli de sucreries et parfois de matériel scolaire.
Je ne suis pas certain que mes enfants aient recu ca non plus.

Les enfants sont un impitoyable rappel permanent du temps qui passe (à leur insu).
Ma p'tite fille devient une jeune fille. Pourtant, je lui avais interdit de grandir!
Bon maintenant je lui ai interdit d'aimer un autre homme que moi, j'espère que cette fois elle va obéir ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 15:01

ji_louis a écrit:
buck a écrit:
la Schultüte
???
Qués aco?
http://www.arte.tv/fr/l-objet-la-schultuete/569026,CmC=569020.html

Sev en a achete une et la lui as donnee a 10h a son plus grand plaisir

Steph: ouep je commence a barricader pour Elizabeth :-D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 16:08

Mon premier petit fils vient d'entrer en sixième.

Steph, j'ai de vieux manuels scolaires dont un mémento pour le certificat d'études datant de 1905, et un manuel de sciences toujours pour le certificat d'études de 1948. Je recopierai le programme pour que tu aies une idée de l'évolution de l'enseignement scientifique. Quand j'ai dépouillé les délibérations du conseil municipal de mon village natal du début du XX° siècle, je suis tombée sur une délibération accordant une subvention pour soutenir les recherches de " notre grand Pasteur " ce qui laisse supposer que l'instituteur secrétaire de mairie s'intéressait aux disciplines scientifiques et que l'enseignement devait évoluer et s'adapter aux découvertes.

En ce qui me concerne tout est à reprendre ou presque en physique-chimie. J'ai commencé la physique-chimie en quatrième et j'ai continué jusqu'à la terminale. Je sais que obtenu la moyenne au bac en me donnant du mal car ces matières n'étaient pas mes préférées. Je préférais la littérature,la musique, le dessin et les arts plastiques. En primaire et au collège j'adorais la grammaire, le vocabulaire, les dictées et leurs questions relatives aux analyses grammaticales de mots et aux analyses logiques de phrases. J'aimais bien chercher l'antécédent d'un pronom relatif ou distinguer leur, adjectif possessif de leur pronom personnel. C'était comme ça, j’aimais bien la grammaire, j'aimais les mots. En année de formation professionnelle je me suis passionnée pour l'histoire de la pédagogie et cela me passionne plus que jamais.


Dernière édition par Cassandre 46 le Lun 9 Sep 2013 - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 16:17

Cassandre 46 a écrit:
En année de formation professionnelle je me suis passionnée pour l'histoire de la pédagogie et cela me passionne plus que jamais.
Je connais un forum d'histoire qui pourrait être intéressé par un sujet sur l'histoire de la pédagogie ... http://www.passion-histoire.net/index.php

Surtout qu'il y a pas mal de profs qui y participent.

Je crois que nous y avons déjà un sujet sur l'histoire du vin de Champagne.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 21:46

Merci. Je ne connaissais pas du tout ce forum qui a l'air d'être très sérieux. J'ai vu qu'il comportait une rubrique CAPES et Agrégation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Lun 9 Sep 2013 - 21:57

Cassandre 46 a écrit:
qui a l'air d'être très sérieux.
A part le fait qu'il m'ont nommé administrateur ... c'est un forum très sérieux. Nous avions été contacté par une télé nationale il y a 2 ans pour une émission, on y avait appris que Passion-Histoire était le plus grand forum d'histoire généraliste en français. Ce qui fait toujours plaisir à entendre.

Mais les forums de discussions périclitent en ce moment. Le futur semble dévolu aux réseaux sociaux et nous n'y sommes pas. Ce qui limite l'envahissement de jeunes incultes qui croient tout savoir, comme on en connaissaient à toutes les rentrées, il y a encore quelques années.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Mar 10 Sep 2013 - 9:14

Cassandre 46 a écrit:
Mon premier petit fils vient d'entrer en sixième.

Steph, j'ai de vieux manuels scolaires dont un mémento pour le certificat d'études datant de 1905, et un manuel de sciences toujours pour le certificat d'études de 1948. Je recopierai le programme pour que tu aies une idée de l'évolution de l'enseignement scientifique. Quand j'ai dépouillé les délibérations du conseil municipal de mon village natal du début du XX° siècle, je suis tombée sur une délibération accordant une subvention pour soutenir les recherches de " notre grand Pasteur " ce qui laisse supposer que l'instituteur secrétaire de mairie s'intéressait aux disciplines scientifiques et que l'enseignement devait évoluer et s'adapter aux découvertes.

En ce qui me concerne tout est à reprendre ou presque en physique-chimie. J'ai commencé la physique-chimie en quatrième et j'ai continué jusqu'à la terminale. Je sais que obtenu la moyenne au bac en me donnant du mal car ces matières n'étaient pas mes préférées. Je préférais la littérature,la musique, le dessin et les arts plastiques. En primaire et au collège j'adorais la grammaire, le vocabulaire, les dictées et leurs questions relatives aux analyses grammaticales de mots et aux analyses logiques de phrases. J'aimais bien chercher l'antécédent d'un pronom relatif ou distinguer leur, adjectif possessif de leur pronom personnel. C'était comme ça, j’aimais bien la grammaire, j'aimais les mots.  En année de formation professionnelle je me suis passionnée pour l'histoire de la pédagogie et cela me passionne plus que jamais.
Etonnant, moi mes gouts ont changé après l'école. Par exemple j'ai toujours détesté l'histoire à l'école et c'est ensuite que je m'y suis intéressé. Je mets cela sur le compte des profs ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre 46



Nombre de messages : 169
Age : 70
Localisation : FRANCE 51
Date d'inscription : 07/08/2013

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Mar 10 Sep 2013 - 10:08

La façon dont l'instituteur ou le professeur présente une discipline laisse évidemment un empreinte durable car on enseigne aussi ce qu'on est. J'ai eu la chance d'avoir des instituteurs enthousiastes. Les bons souvenirs, les moments de partage et de complicité, les coups de gueule aussi quand cela n'allait pas tout droit, sont toujours là.

En ce qui concerne l'histoire, j'apprenais mes leçons comme il convenait mais je devenais vraiment intéressée que si l'on me montrait une trace visible d'une époque passée. Par exemple la statue du pape Urbain II à 12 km du village édifiée en 1887 sur une motte médiévale illustrait la leçon sur les croisades. Les photos de la commune bombardée en juillet 1918 ou les canons de Napoléon à Champaubert la bataille s'inscrivaient dans une chronologie qui se constituait peu à peu. Mais c'est surtout en vieillissant, quand mes parents ont disparu, quand les mentalités et modes de vie se sont transformés, quand les scandales politiques et autres ont secoué l'opinion que j'ai eu envie d'en savoir un peu plus sur " avant " pour comparer, relativiser, se situer et comprendre la situation présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Mar 10 Sep 2013 - 14:00

Steph a écrit:
Concernant la qualité de l'enseignement: Je ne pense pas que l'enseignement ait perdu en qualité mais un fait est certain: nos connaissances grandissent sans cesse et on ne peut pas allonger sans cesse le temps d'enseignement. Je pense que l'enseignement, assez mal traité par les décideurs,  s'en tire finalement pas trop mal. Certes on connait moins bien le francais qu'il y a 50 ans, mais on connait mieux la chimie ou la physique. Et ca c'est important pour ceux qui veulent faire une carrière scientifique.
Je ne suis pas d'accord avec toi !
Je considère l'éducation comme comparable à la construction d'une maison:

  • les fondations sont la maitrise du français et des maths.
  • si ces fondations sont bonnes, et je ne vois pas quelles branches pourraient ne pas être correctement apprises sans la maitrise de l'une ou des deux branches, alors tu peux construire tout ce que tu veux au-dessus.
  • si les fondations sont médiocres, tout ce que tu vas batir dessus ne vaudra pas mieux que les fondations...
  • même pour les arts, peinture ou musique, si tu ne sais pas lire un contrat, tu vas te f.... b....

Donc, de mon point de vue personnel à moi, la maitrise du français et des maths vaut tous les sacrifices. Par la suite, lorsque ces branches sont bien apprises, on peut se mettre à charger le bateau !
Et puisqu'on a troqué les fondations d'une maison contre la coque d'un bateau pour imager l'importance des bases, tu conviendras que si ta coque est pourrie ou mal équilibrée, tu ne pourras rien ajouter sans risquer de couler...

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Certificat d'étude   Aujourd'hui à 14:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Certificat d'étude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Certificat d'étude
» la WT et les tj ont-ils un avenir ?
» Dictée de 1957 au CM2
» CERTIFICAT D'ETUDES 1959
» certificat médical d aptitude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: