FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 vagues scèlèrates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: vagues scèlèrates   Sam 3 Nov 2007 - 20:07

Sur F2 émission"Thalasa" Un super reportage sur les vagues scélérates.

Considérées pendant longtemps comme des exagérations de marins et de l'impossibilité mathématique de leurs existence, il a fallut qu'une se manifeste sur une plate-forme pétrolière de la mer du Nord pour confirmer qu'un mur d'eau verticale de 30 mètre pouvait surgir brutalement.

Des porte-conteneurs éventrés...Des bateaux de croisière a la limité d'être engloutis c'était des images impressionnantes que nous avons vu dans ce reportage.

Donc les matheux ont révisés leur façons de voir et au lieu d'un modèle linéaire sinusoïdal, ont , (si j'ai bien compris )introduit des éléments de mécanique quantique dans leurs calcule , ce qui a permis de comprendre comment cette vague, pompe l'énergie des vagues voisines pour devenir un monstre.

Par satellite on a découvert qu'elles n'étaient pas si rares que ça.


Blondie qui va faire du bateau en janvier ...Sniff!!!


flower:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Sam 3 Nov 2007 - 20:19

Ah Thalassa, c'est une émission magnfique.
Quel dommage que je ne puisse pas avoir ce programme.

Stephane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pem



Nombre de messages : 912
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Sam 3 Nov 2007 - 20:28

Reportage très intéressant en effet. Cependant, j'ai bien rigolé à l'évocation de la mécanique quantique (les compétences de Thalassa s'arrêtent là) ! Very Happy

En effet, je ne suis pas du tout d'accord ; personnellement, je préfère évoquer la relativité générale qui aurait aussi bien pu expliquer l'apparition de ces vagues hors-normes.

Oui, mais pourquoi ? Je vous laisse réfléchir ; la réponse a déjà été donnée par blondie.

PeM, qui sait lire entre les paroles Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 52
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Sam 3 Nov 2007 - 20:53

Une petite vidéo pour montrer comme les petites vagues peuvent secouer un petit bateau.
http://www.youtube.com/watch?v=6XoPqtnfTuc

Pour info, le batiment était en panne moteur et il avait encore du monde à bord. Les moteurs ont été relancés et il a été sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Sam 3 Nov 2007 - 22:10

Hou la la!!! Comment faut-il s'habiller pour aller au restaurant dans ce cas là??? No
C'est vrai que je n'ai rien a me mettre...

l'ex capitaine d'un gros bateau de croisière m'a dit qu'un bateau avec ses 12 ponts, s'il se couche.... il ne se relève pas...avec 3000 passagers. No
C'est vrai ?
Blondie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 52
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Sam 3 Nov 2007 - 22:43

... s'il se couche.... il ne se relève pas...avec 3000 passagers.
Aucune idée... mais en même temps vu la patate qu'il devrais prendre pour se coucher ça semble assez logique.

Tu a vu "L'aventure du Poseidon" ?
http://www.youtube.com/watch?v=gJQ5swR7XaY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pem



Nombre de messages : 912
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Sam 3 Nov 2007 - 23:51

Oui, si l'angle de gîte est trop grand, le bateau peut ne pas se remettre d'aplomb. Ji_louis confirmera.

Je ne sais pas la raison exacte, mais sans doute que au delà d'un angle de gîte, l'eau va pénétrer et ne permettra pas au bateau de se redresser.

PeM, qui ne peut plus voir youtube depuis quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 1:35

Tiens tous les bateaux de haute de mer ne possèdent pas une quille?

Stephane, surement encore avec un train de retard Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 2:02

Steph a écrit:
Ah Thalassa, c'est une émission magnfique.
Quel dommage que je ne puisse pas avoir ce programme.

Stephane

Mais si, mais si. 1€ par émission en VOD : http://www.vodeo.tv/fiche-collection-35-thalassa.html?PARTID=20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1996
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 15:44

Bon, il y a pas mal de choses à dire.
Tout d'abord sur la vidéo du cruiser désemparé:
De tels navires sont de gros pavés (une brique de grande dimension) qui, à l'inverse des icebergs, ont 90% de leur hauteur émergés (je reviendrai sur la structure et la construction plus loin). Pour compenser leur grande capacité à rouler bord sur bord (tourner autour de l'axe central du navire), ils disposent d'un système anti-roulis fait par des ailerons de stabilité mobiles (comme on peut voir sur la coque de cette maquette de la coque du P.A Charles de Gaulle). De tels dispositifs sont comme des rames immergées qui bougent de haut en bas et de bas en haut pour contrer plutôt efficacement le roulis du navire. Mais ces dispositifs sont motorisés, et le navire de croisière était désemparé, c'est à dire sans énergie. En jargon maritime, on appelle ça un black out, c'est à dire que suite à une mauvaise manipulation dans la machine, ou suite au mauvais état de la mer, le navire n'a plus de moteur de propulsion ni de système auxilliaire de production électrique, il est donc comme une coquille de noix sur la mer, ce que l'on voit bien sur la vidéo. Aussitôt que le navire retrouve de l'énergie à bord, son roulis cesse parce que son équipage peut le manoeuvrer pour le mettre face aux vagues et que le système anti-roulis a été réenclenché.

Comment un navire peut rouler autant?
Une coque, c'est un objet qui est soumis en permanence à la gravitation qui s'exerce en son centre de masse, et à la répulsion (flottabilité) qui s'exerce en son centre de carène (le "centre " de la forme immergée dans l'eau) et ces points sont rarement au même endroit.
Les vagues sont la manifestation la plus évidente que l'interface eau-air, c'est à dire la surface, n'est pas toujours horizontale. Dans le cas d'une coque, cela veut dire que la gravitation et la répulsion ne s'exercent pas toujours sur le même axe, faisant apparaite un couple de forces (un moment) provoquant un mouvement de rotation, le navire roule sur un bord (il se penche).


Comme vous pouvez le voir sur ce schéma, plus le navire est penché sur un côté et plus le centre de carène est éloigné du centre de gravité du navire, le couple de force qui apparait est un couple de stabilité (moment redresseur) parce que la force ainsi exercée s'oppose au mouvement de roulis du navire, et le ramène dans la position d'équilibre stable, vertical et à l'endroit.

Pour mesurer la stabilité d'un navire, on mesure la force du couple de rappel selon l'angle d'inclinaison, et on en fait un graphique.

Stabilité du Bénéteau FIRST 210 Spirit

Sur un tel graphe, il y a trois choses importantes vérifiées par la réglementation sur la sécurité des navires:
- L'angle maximal de moment nul, qui est l'angle fait par le navire à partir duquel il ne se redresse plus, mais au contraire, se renverse et se met à l'envers, quille en l'air. Ici, il est à 120°, ce qui veut dire que quand le mat touche à peine l'eau, le navire peut encore se redresser.
- La surface totale sous la courbe représente la stabilité du navire.
- Le moment maximum détermine la taille maximale des vagues que le navire peut affronter (par le côté, et selon la taille du navire lui-même).

Ma femme m'engueule pour aller sortir, je finirai plus tard. Visitez la partie de Wikipédia dédiée à la construction navale Wink
[édit: Je peux compléter Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1996
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 18:24

Je poursuis...

Non, tous les navires n'ont pas de quille (voir ce qu'en dit Wikipédia ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Quille_(bateau) ). En particulier, les grands pétroliers, certains transbordeurs ou ferries, certains grand navires de croisières.


J'oubliais de dire plus haut que l'angle de gite est mesuré jusqu'à ce que l'eau atteigne une ouverture, à partir de laquelle elle s'engouffre dans le navire et... gloub gloub! C'est pour cela que dans le haut du graphique de stabilité du First 210, on voit la stabilité due à l'équipage qui fait contrepoids, mais au delà d'un certain angle, les hommes n'y arrivent plus parce qu'ils ne tiennent plus en place ou parce qu'ils tombent à l'eau.


Bon, je laisse l'ordi à madame. @+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 18:55

Merci à tous, particulièrement a ji-louis Shocked

Moi qui n'ai jamais fait attention au exercices d'évacuation pour une fois je vais me taire et écouter attentivement les explications Embarassed

Donc malgré la taille gigantesque de certain bateaux de croisière on est donc pas a l'abri d'un Titanique 2 No

J'ai encore le temps, mais je vais me préparer aux exercices de survie...Peut être mettre un couteau Suisse à la place de ma lime a ongle dans mon sac...Si vous avez des conseils,,je vous en prie, donnez les affraid Vous sauverez peut être une vie !!!

Blondie qui nage mal Mad
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 19:47

blondie a écrit:

Blondie qui nage mal Mad
flower

Je doute qu'en cas de naufrage le fait de savoir nager te sauve la vie.
Apprend plutôt à résister à des eaux froides...
Et merci à ji-louis pour ses explications.

Stephane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1996
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 20:40

Si les choses tourne à l'aigre pour une raison ou pour une autre (incendie, échouement, black out, forte tempête... ou autre), l'équipage donne des consignes aux passagers que ceux-ci doivent IMPÉRATIVEMENT respecter pour la sécurité de tous.

L'exemple caricatural (mais hélas vrai) étant le troupeau de milliers de passagers qui se précipitent soudainement tous sur le même bord au pont supérieur pour voir quelque chose (feu d'artifice, playmate, naufragés...) et font giter le navire jusqu'au chavirage. Certes, ça s'est vu, mais cela ne peut plus arriver sur les navires modernes.

En mer, le comportement doit être adapté au problème:
- En cas d'incendie ou de voie d'eau, l'équipage regroupera tout le monde dans des zones saines, et selon la gravité, préparera l'évacuation du navire. Il faut donc rester groupés sans paniquer, ni crier, ni râler aprés quelqu'un (l'énervement et la panique sont trés communicatifs) , juste obéir et attendre attendre et obéir.

- En cas de tempête, le mieux est d'aller vers les fonds du navire, c'est à dire les niveaux inférieurs, parce que ça y bouge un peu moins (la course des mouvement de roulis et de tangage est d'autant moins grande qu'on est près du centre de carène) et pour favoriser la stabilité (et oui, un passager, c'est une masse positionnable selon les besoins). Si possible, rester sanglé assis dans un siège, ou dans un lit (c'est pas le moment de faire des galipettes, même si les conditions s'y prètent).

- En cas de mal de mer prononcé ou si le temps est vraiment mauvais (grosse houle empêchant de prendre ses repas à table), alors il vaut mieux manger (toujours avoir quelque chose dans l'estomac) du pain et du sucre (le pain pour tenir l'estomac, le sucre pour se nourrir, le reste c'est pour vomir), et boire plutôt de l'eau ou des jus de fruits et plutôt quand on a soif(vomir, ça déshydrate, mais les liquides ne tiennent pas dans un estomac malade, ça se vomit trés bien et se digère trés bien). Il n'y a rien à faire contre un vrai et fort mal de mer, que subir, espérer (pour ceux qui le peuvent, prier), attendre que ça passe, et se sustenter autant que possible (je répète: au moins du sucre).

-En cas de détournement Shocked
O - B - É - I - R à ceux qui ont l'autorité, que ce soit l'équipage ou des malotrus armés. Un navire n'est pas un avion de ligne, et même si des terroristes aux envies suicidaires veulent se servir d'un ferry ou d'un cruiser, ils ne risquent pas de tuer tout le monde instantanément en le précipitant sur la tour d'un phare. Et si ils décident de jeter tout le monde à l'eau, on y survit sans doute plus longtemps qu'à la pénétration d'une balle d'arme de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 22:15

ji_louis a écrit:


-En cas de détournement Shocked
O - B - É - I - R à ceux qui ont l'autorité, que ce soit l'équipage ou des malotrus armés. Un navire n'est pas un avion de ligne, et même si des terroristes aux envies suicidaires veulent se servir d'un ferry ou d'un cruiser, ils ne risquent pas de tuer tout le monde instantanément en le précipitant sur la tour d'un phare. Et si ils décident de jeter tout le monde à l'eau, on y survit sans doute plus longtemps qu'à la pénétration d'une balle d'arme de guerre.

Tiens ceci m'amène à la question suivante: existe-t-il encore des zones dans le monde où les risques de piraterie sont non-négligeables et que l'on évite soigneusement. J'avais entendu parler des bosphores mais j'aimerais l'avis d'un spécialisse.

Stephane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1996
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Dim 4 Nov 2007 - 23:51

Non, le Bosphore n'est plus un lieu de piraterie depuis la haute antiquité et la création de Bysance.

Les pricipales zones de piraterie actuelle sont la corne africaine , le golfe de Guinée (ports et abords des côtes), le détroit de Malacca, les petites iles de l'archipel des Philippines, et l'Amazone (tout ça dans l'ordre décroissant).

Plusieurs navires du P.A.M (programme alimentaire mondial) ont été détournés cette année, et leur équipage pris en otages, libérés contre rançon. Depuis le mois dernier, la marine nationale est de garde pour sécuriser les approches somaliennes et le golfe d'Aden. Aprés nous, les américains?

Le détroit de Malacca était il y a 10 ans le lieu le plus dangereux des mers. Depuis 2001, les malais, indonésiens, singapouriens, chinois et américains agissent chacun à leur manière pour sécuriser le détroit. Les américains en envoyant divers navires de guerre du genre... dissuasifs... trés. Les indonésiens font en sorte que les pirates et contrebandiers n'aient pas d'ile qui soient un refuge sûr... ça marche pas toujours trés bien (se souvenir du rang de l'Indonésie dans le classement des pays corrompus).

Le golfe de Guinée... Les escales sont réputées pour y être à problème: Risque d'abordage à quai par des équipes de voleurs armés, risque d'abordage aux abords des ports par les même équipes ou leurs concurents, sans oublier le backshish à droite et à gauche pour que tout se passe bien. Mais bon, ça s'est calmé un peu.

Et l'Amazone... C'est juste un peu de banditisme qui peut tourner mal. Tant pis pour fau lord Blake. Mais bon, depuis lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Lun 5 Nov 2007 - 0:18

C'est cool, ca m'a permis de découvrir ce qu'est le détroit de Malacca.
Intéressant.
Est-ce qu'il t'arrive encore de naviguer par plaisance? (voilier par exemple)

Stephane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4579
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Lun 5 Nov 2007 - 0:44

ji_louis a écrit:
Il n'y a rien à faire contre un vrai et fort mal de mer, que subir, espérer...

Dans ce cas, je vais améliorer ta culture marine !

Un skipper m'a donné un excellent truc contre le mal de mer : s'assoir sous un arbre...

Et ça marche !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1996
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   Lun 5 Nov 2007 - 12:20

Pour le piratage, voici un article ayant un lien indirect avec le sujet.

Pour la plaisance, c'est non, je ne navigue pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: vagues scèlèrates   

Revenir en haut Aller en bas
 
vagues scèlèrates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vagues scèlèrates
» Comment surveiller les vagues d'ovnis ?
» D'énormes vagues déferlent sur la Côte d'Azur
» Les vagues d'Ovnis sont elles cycliques ou prévisibles ?
» vagues sur le Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: