FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cabcer du sein

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6197
Age : 68
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Cabcer du sein    Mer 6 Juin 2018 - 8:42

Salut

Voici un article qui me parait sérieux, il est souvent des rumeurs concernant les inconvénients de la chimiothérapie, cet article est plus nuancé.

résumé:

trustmyscience.com a écrit:
la majorité des femmes atteintes du cancer du sein au stade précoce (le plus courant), peuvent éviter la chimiothérapie après la chirurgie (ablation de la tumeur).
.......
La plupart des femmes dans cette situation n’ont pas besoin de traitement au-delà de la chirurgie et de l’hormonothérapie, et « le reste d’entre elles reçoivent une chimiothérapie inutilement »
.......
Généralement, après la chirurgie, les patientes reçoivent une thérapie endocrinienne, telle que le tamoxifène, qui est conçue pour bloquer les effets stimulants hormonaux sur le cancer.

Les tumeurs des patientes ont été analysées à l’aide d’un test appelé Oncotype DX, qui examine l’activité de 21 gènes pour prédire le risque de récidive sur 10 ans. Des études antérieures avaient clairement montré que les femmes ayant de faibles scores pouvaient éviter la chimiothérapie, et que celles qui avaient des scores élevés devraient tout de même avoir recours à la chimiothérapie.
La grande question en suspens était la suivante : que devraient faire les femmes avec des scores moyens ?
.....
Afin d’en découvrir la réponse, les chercheurs ont assigné au hasard plus de 6700 femmes avec des scores intermédiaires, à deux groupes distincts. Après la chirurgie, un groupe a seulement reçu une hormonothérapie, tandis que l’autre a été traité par endocrinothérapie et chimiothérapie. Après des années de suivi, les données ont démontré que la plupart des patientes qui n’avaient pas subi de chimiothérapie s’en sortaient aussi bien que les autres. Les femmes de 50 ans ou moins, ont été l’exception notable.
.......

Mais au cours des dernières années, de nombreux médecins ont conclu que les femmes atteintes de cancer au stade précoce étaient tout simplement sur-traitées, provoquant des nausées, de la fatigue et, dans certains cas, des complications plus graves comme la leucémie et l’insuffisance cardiaque.
....

l’industrie pharmaceutique a peu d’intérêt à parrainer des essais qui entraînent une réduction de traitement.





source ICI

source originale et article complet mais en Anglais ICI

Le Vieux.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4625
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Cabcer du sein    Mer 6 Juin 2018 - 13:25

Le Vieux a écrit:
trustmyscience.com a écrit:
la majorité des femmes atteintes du cancer du sein au stade précoce (le plus courant), peuvent éviter la chimiothérapie après la chirurgie (ablation de la tumeur).

l’industrie pharmaceutique a peu d’intérêt à parrainer des essais qui entraînent une réduction de traitement.
Le Vieux.
Ce serait le moment que les personnes se rendent compte que la santé des individus n'a jamais été le but premier de l'industrie pharmaceutique ni même du monde médical.
Le but premier de ces catégories professionnelles est et restera encore longtemps de faire du fric.

Il suffit de voir les communiqués de presse destinés aux actionnaires: on n'y parle jamais des vies sauvées ou des malades guéris mais toujours de la progression du bénéfice, si cet argument ne vous ouvre pas les yeux, je ne sais pas ce qu'il vous faut !
De même, aucun dirigeant ni médecin n'a jamais reçu de bonus pour avoir guéri des patients mais systématiquement pour avoir réalisé de bons chiffres économiques.

Partant de là, ce dont il convient de s'étonner n'est pas que des patients soient surtraités mais qu'il n'y ait pas plus de situations de ce genre.

Quant aux rêveurs, ils peuvent toujours se rabattre sur une vieille pièce de théâtre qui n'a rien perdu de son actualité:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Knock_ou_le_Triomphe_de_la_médecine

Knock : « Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent ! » (et la ponction [financière] de ces derniers est le meilleur remède [sans jeu de mots laids pour cerveau lent..] pour améliorer la santé économique des pharmas et du milieu médical)

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7978
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Cabcer du sein    Mer 6 Juin 2018 - 13:55

Ben oui, mettons tout le monde dans le même sac sans distinction.
Ben non, il y a des personnes dans le monde médical qui ont un code moral qui dépasse les intérêts financiers. J'en connais personnellement et pas des moindres, des personnes très haut placées et très influentes et qui testent même de nouveaux traitements sur elles-mêmes avant de commencer des études cliniques!
Je peux aussi par exemple citer le dernier évènement en date: le débat qui a eu lieu à l'académie de médecine sur les statines et qui était loin de faire Consensus, parce qu'il y a des intérêtst financiers évidents que certains pointent du doigt.
Evidemment qu'il y a des intérêts financiers, il faut être vigilant mais ce n'est pas le seul facteur qui entre en compte dans le sur-traitement.
N'oublions pas que le succès d'une thérapie se mesure avec des statistiques sur des milliers de personnes mais les médecins sont confrontés à des cas particuliers. Il y a la peur de ne pas traiter un patient qui en aurait eu besoin (alors que 99% n'en auraient pas eu besoin). Parce que les médecins font face à des malades qui sont tous différents et qu'ils n'ont pas plus de boule de cristal que toi et moi.

Tu peux sûrement comprendre ce problème finalement pas si anodin: A partir de quand décide-t-on que les bénéfices surpassent les désavantages?
Peut-on empêcher 100 cancers avec pour coût que 10 patients développeront des problèmes neurologiques graves à cause du traitement? Combien vaut la Prolongation de 3mois de vie chez un cancéreux en phase finale? (à partir de quand décide-t-on que c'est trop cher?)
Si ta mère est dans le 100 qui sont sauvés du cancer, tu diras oui. Si ton frère fait partie de 10 qui développeront des complications tu crieras au scandale.
Non les décisions ne sont pas faciles à prendre et oui parmi tous les paramètres à prendre en compte, les intérêts financiers jouent un rôle non-négligeable. Mais sans eux, plus de nouveau médicament

Et tout ça c'est sans compter sur le facteur humain. Prenons le cas du cancer de l'utérus. Le meilleur moyen de prévention c'est le frottis. Mais pour ça il faut aller faire un dépistage régulièrement. Beaucoup de femmes ne le font pas.  Alors peut-être que c'est mieux de faire une campagne de vaccination contre HPV afin de couvrir un maximum de femmes? Perso je n'en sais rien mais la question mérite d'être posée, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4778
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Cabcer du sein    Mer 6 Juin 2018 - 23:31

Cela me rappelle le débat sur le non-remboursement des médicaments étiquetés "anti-Alzheimer". Plusieurs études ont montré que ces médicaments n'aurait pas vraiment d'effets sur la maladie. On n'est pas tout à fait sûrs qu'ils aient même un effet sur les symptômes. Bref, la ministre a pris la décision de cesser de les rembourser. Et là, on voit des associations de familles de malades qui crient au scandale : "on ne fait rien en faveur de leurs parents!"

Il existe sûrement des placebos moins couteux. L'argent économisé permettra peut-être de financer des études qui permettront de trouver comment soigner cela. De plus, le marché serait porteur ... de quoi inciter les pharmacologues de chercher des médicaments permettant de répondre à la demande... Bref, il est possible que dans 10 ou 20 ans, les familles se félicitent de la décision actuelle ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6197
Age : 68
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Cabcer du sein    Jeu 7 Juin 2018 - 9:28

Salut

Non, on ne met pas tout le monde dans le même sac, du moins pas ici. Toutefois, il faut bien reconnaître que:

- la recherche coûte extrêmement cher,

- qu'aucune firme ne peut se permettre de faire des déficits sous peine de faillite, donc on ne peut en leur en vouloir de faire des bénéfices,

- que les tentations sont grandes tant pour cacher des vices que taire l'efficacité de médicaments non rentable ou pire que l'on se porte mieux sans le médicament commercialisé,

- qu'il y a une part d'immoralité à faire commerce de la santé et donc de la vie, même si l'on ne peut s'en passer

Aussi, je suis de ceux qui pensent que la recherche fondamentale devrait être confiée à des organismes public, tel que des universités, quitte à ce qu'elles reçoivent des royalties de la part des laboratoires privés qui mettent le médoc sur le marché.

Le Vieux.


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4778
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Cabcer du sein    Jeu 7 Juin 2018 - 10:56

Le Vieux a écrit:
ou pire que l'on se porte mieux sans le médicament commercialisé,

Il ne se passe pas de jours sans que je ne reçoive plusieurs mails me vantant tel ou tel aliment-épices-herbe ... miracle caché par la recherche officielle et qui permettrait de vivre en bonne santé pour qui prend régulièrement les gélules, cachets, préparations qui en contiennent... Sauf erreur de ma part, actuellement, l'article vedette, c'est le curcuma. Comment a-t-on fait pour vivre sans lui !

Effectivement, pour ceux dont le mal-être est psychologique ou provenant d'une inadéquation entre leur vie réelle et celle vécue, ces produits peuvent induire un certain bien-être, ou la sensation qu'on fait du bien à son corps. Quand arrive le cancer, les maladies cardiaques, ou celles du cerveau ... très vite il faut faire un choix : se soigner réellement ou continuer à croire dans la poudre de merlin-pinpim et décéder de la maladie...

Pendant ce temps, des gens auront rempli leurs tiroirs-caisses en vendant plutôt cher des produits sans aucune efficacité reconnue

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cabcer du sein    

Revenir en haut Aller en bas
 
Cabcer du sein
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S'engager au sein d'une association/Soutenir une cause
» Le parler de l'île de Sein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Biologie et Santé-
Sauter vers: