FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Régime végan (suite)

Aller en bas 
AuteurMessage
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Régime végan (suite)   Mar 22 Mai 2018 - 4:34

yoda a écrit:
Et à ton avis, les cochons français, qui vivent enfermés toute leur vie, ils sont nourris comment ?

Quand j'étais môme, les cochons étaient nourris avec une sorte ensilage mis à fermenter à l'air
dans des tranchées d'une cinquantaine de cm creusées dans le sol.
De l'herbe poussait dessus. Fallait faire gaffe de ne pas marcher dedans, ça sentait un peu le vomi.  geek
On en découpait à la pelle-bêche des cubes grossiers, transportés par brouettées à la porcherie.
L'aspect et l'odeur me dégoûtaient, les cochons avaient plutôt l'air d'apprécier.

yoda a écrit:
Tous ces champs de maïs qui ont remplacé la culture du blé, tu crois quand même pas
que c'est lié à une quelconque explosion de la consommation de maïs en boîte ?

Excuses, mais tu n'as pas l'air d'être bien au courant de l'économie agricole et des cours des matières agricoles:
le maïs, fourrager de surcroit, n'a jamais remplacé le blé sur les terres à blé, il a remplacé d'autres cultures fourragères moins rentables,
ou moins digestes, comme la luzerne.

yoda a écrit:
Et autre chose, si la production laitière, c'était seulement du broutage de terres peu favorables à l'agriculture,
comment ça se fait qu'on leur ait filé des farines animales et provoqué le scandale de la vache folle ?

Perso, je suis un émotif, mais suffisamment contrôlé pour ne pas me la faire médiatico-émotionnel,
et pour ne pas appeler "scandale" une affaire tragique, à la recherche de lampistes à désigner à la vindicte médiatico-populaire.
C'est avant tout un affaire d'ignorance et d'inertie des autorités.
Ensuite une affaire de gestion de déchets, lesdits déchets étant les animaux morts livrés aux sociétés d’équarrissage.

T'en ferais quoi de ces carcasses? Creuser des fosses et enterrer les carcasses avec de la chaux vive en espérant qu'il n'y ait pas putréfaction?
Tu imagines les milliers de carcasses mises à polluer l'environnement?
Donc l'idée de transformer ça en farines animales était plutôt rationnelle.

Cela s'est fait d'abord chez les Angliches où l'élevage de masse en stabulation par une agriculture plus capitalisée était plus répandu qu'en France.
Ensuite, les éleveurs ont suivi.
Remarque que je trouve que faire bouffer des farines animales à des vaches est quasi aussi contre-nature
que faire bouffer des croquettes 100% végétales à des greffiers, ce que font les végans.

yoda a écrit:
Tu sais à quoi sert ce genre de chose ?

Yaisse, les pneus servent de lest à la bâche, et accessoirement d'écloseries pour les moustiques,
En dessous, tu mets tes résidus agricoles, tiges de maïs à grains, résidus de pressage d’oléagineux, fanes et résidus de betteraves sucrières,
bref tout plein de trucs dont tu serais bien embarrassé que ça te reste sur les bras, si tu n'en faisais profiter les bestiaux.

yoda a écrit:
Nous parlons bien de terres fertiles, partout dans le monde, qui sont utilisées pour nourrir les animaux alors qu'elles pourraient être utilisées pour nourrir les hommes.
Les terres qui ne sont pas utilisables pour autre chose que le nourrissage du bétail représentent une portion congrue de ces terres.
Et bien entendu, une portion bien plus faible de ces animaux.

Ai-je dit que toute la production laitière ou l'élevage de boucherie se faisait exclusivement sur des terres ingrates ?  Suspect

Toutes les terres fertiles ne sont pas nécessairement cultivables ou arables, exemple les pâturages de haute montagne.
D'autre part, il y a nombre de cultures vivrières dont les sous-produits, tiges de maïs à grain, résidus de cannes à sucre, fanes et résidus de betteraves sucrières,
pailles de céréales, peuvent servir à l'alimentation du bétail, si bien que tu auras grand mal à établir les aires des surfaces agricoles destinées à la seule alimentation humaine
et de celles destinées exclusivement à l'alimentation animale aux dépens des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
lgda



Nombre de messages : 4609
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Régime végan (suite)   Mar 22 Mai 2018 - 13:10

DonPanic a écrit:
yoda a écrit:
...comment ça se fait qu'on leur ait filé des farines animales et provoqué le scandale de la vache folle ?

Perso, je suis un émotif, mais suffisamment contrôlé pour ne pas me la faire médiatico-émotionnel,
et pour ne pas appeler "scandale" une affaire tragique, à la recherche de lampistes à désigner à la vindicte médiatico-populaire.
C'est avant tout un affaire d'ignorance et d'inertie des autorités.
Ensuite une affaire de gestion de déchets, lesdits déchets étant les animaux morts livrés aux sociétés d’équarrissage.

T'en ferais quoi de ces carcasses? Creuser des fosses et enterrer les carcasses avec de la chaux vive en espérant qu'il n'y ait pas putréfaction?
Tu imagines les milliers de carcasses mises à polluer l'environnement?
Donc l'idée de transformer ça en farines animales était plutôt rationnelle.

Cela s'est fait d'abord chez les Angliches où l'élevage de masse en stabulation par une agriculture plus capitalisée était plus répandu qu'en France.
Ensuite, les éleveurs ont suivi.
La vache folle, c'était avant tout une collision entre des déchets à éliminer et un capitalisme sauvage qui ne voit que son propre intérêt sans se soucier du long terme.

Au début, il a eu la question des déchets carnés à éliminer. Comme le dit Don, ces déchets finissaient dans les fours d'incinération jusqu’à ce que qqun "découvre" qu'il s'agissait de protéines encore consommables.
Donc on a décidé de donner ces protéines aux cochons après cuisson à très haute température pour neutraliser toute trace pathogène.
Jusque là, tout va bien: les cochons sont omnivores , donc pas de problèmes à manger des protéines animales, et la cuisson à très haute température supprime tout risque sanitaire.

Le mécanisme de création de la crise s'est mis en place par la conjonction de deux facteurs dictés par l'appât du gain de deux catégories professionnelles distinctes:
D'une part, les éleveurs de bétail qui ont vu dans ces protéines animales un moyen d'accélérer la croissance des vaches, le problème que tout le monde a feint d'ignorer, c'est que les vaches sont herbivores...
D'autre part, les producteurs de farines animales se sont rendus compte que la cuisson à très haute température, ça coûte bonbon en énergie ! Donc, en se basant sur le principe de supposition d'absence de danger (jusqu’à présent, ça n'a pas posé problème --> ça ne posera donc pas de problème par la suite) ils ont obtenu des pouvoirs publics l'autorisation d'abaisser  la température de cuisson au nom des économies d'énergie puisque cuire moins chaud demande moins d'énergie.

Donc, on s'est retrouvé avec d'un côté une matière organique qui n'était plus neutralisée et de l'autre côté, des animaux qui n'étaient biologiquement pas faits pour consommer ces matières...

Selon moi, c'est pas la faute aux paysans en tant que catégorie professionnelle, c'est la faute à l'avidité de certaines personnes qui ont vu un gain facile et d'autres personnes qui n'ont pas poussé la réflexion assez loin.

Il ne faudrait jamais négliger l'effet d'UptonSinclair: “It is difficult to get a man to understand something, when his salary depends on his not understanding it.” (C'est difficile d'amener un homme à comprendre quelque chose, surtout si son salaire dépend de sa non-compréhension de cette chose.)

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Régime végan (suite)   Mar 22 Mai 2018 - 21:18

lgda a écrit:
La vache folle, c'était avant tout une collision entre des déchets à éliminer et un capitalisme sauvage qui ne voit que son propre intérêt sans se soucier du long terme.

Au début, il a eu la question des déchets carnés à éliminer. Comme le dit Don, ces déchets finissaient dans les fours d'incinération jusqu’à ce que qqun "découvre" qu'il s'agissait de protéines encore consommables.
Donc on a décidé de donner ces protéines aux cochons après cuisson à très haute température pour neutraliser toute trace pathogène.
Jusque là, tout va bien: les cochons sont omnivores , donc pas de problèmes à manger des protéines animales, et la cuisson à très haute température supprime tout risque sanitaire.)

Quant à l'ignorance, si les lecteurs de revues scientifiques dont je suis connaissaient le Kuru et ses causes anthrophagiques, l'encéphalite spongiforme ovine, et leur similitude quant à leurs lésions sur le cerveau, on a tout appris des Prions (Amen) à l'occasion de la crise de la vache folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Régime végan (suite)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Régime végan (suite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» opéré dan7jour régime yaourt fruit ou nature rep rapide svp
» Maigrir avec un régime végétalien?
» Régime TN
» Témoignage de myriam suite a une NdE
» Vivre (ou pas) Zermati comme un régime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: