FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nucléaire, une énergie d'avenir?

Aller en bas 
AuteurMessage
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 40
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Nucléaire, une énergie d'avenir?   Mer 6 Sep 2017 - 21:48

Je voudrais en fait partager avec vous ce message du Haut Commissaire à l'Energie atomique : http://www.sfen.org/fr/rgn/111-rejoindre-la-filiere-nucleaire-distinguer-le-courant-de-lecume

Si je suis d'accord avec certains arguments, il y a une affirmation surtout qui m'invite à dire qu'avec un tel discours les anti-nucléaires ont du grain à moudre. Le fait qu'il affirme que le démantèlement des centrales est parfaitement maîtrisé.

Chose qui est fausse. Prenons l'exemple des plus vieilles centrales en cours de démantèlement, reposant sur la filière UNGG (graphite-gaz). Aucune n'a pour l'instant été entièrement démantelée (hormis un réacteur "proto" de faible puissance à Chooz si je ne dis pas de bêtise). EDF n'utilise pas les mêmes processus, sans parler de la maîtrise des coûts.

Actuellement, aucun REP (technologie du parc actuel) n'a été démantelé. Les coûts ont été évalués, mais vraisemblablement sous-évalués, ce qui témoigne de la non-maîtrise du processus.

De même pour la filière neutrons rapides qui doit permettre de réduire les déchets. Nous avons eu Phenix et son modèle industriel SuperPhenix qui a connu des déboires et est en cours de démantèlement en n'ayant pas produit ce qui était escompté. Le relancement de la filière passe par un réacteur de recherche démonstrateur (ASTRID), mais pour l'instant aucune certitude si le passage à l'échelle de production produira l'attendu ... on ne peut donc à l'heure actuelle affirmer que l'on sait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4774
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire, une énergie d'avenir?   Jeu 7 Sep 2017 - 1:52

PtitGG a écrit:
Chose qui est fausse. Prenons l'exemple des plus vieilles centrales en cours de démantèlement, reposant sur la filière UNGG (graphite-gaz). Aucune n'a pour l'instant été entièrement démantelée (hormis un réacteur "proto" de faible puissance à Chooz si je ne dis pas de bêtise). EDF n'utilise pas les mêmes processus, sans parler de la maîtrise des coûts.

Actuellement, aucun REP (technologie du parc actuel) n'a été démantelé. Les coûts ont été évalués, mais vraisemblablement sous-évalués, ce qui témoigne de la non-maîtrise du processus.

Comment peut-on qualifier Chooz A de réacteur "proto" ? Sa technologie est exactement la même que celle de Fessenheim, et de tout le reste du parc 900, à quelques aménagements mineurs. Bref, si on sait démanteler Chooz A, on sait démanteler tout le reste du parc REP français. Et justement, Chooz A est quasiment en fin de démantèlement. EN fait, Chooz A est un petit peu plus complexe que les REP qui l'ont suivi. Mais, il a un gros avantage, une bonne partie du site est confiné dans une "caverne". Bref, il est plus facile d'y maîtriser les courants d'airs. La technologie REP est basée sur des boucles qui partent du cœur du réacteur, on a ensuite un générateur de vapeur, puis une pompe primaire et on retourne au cœur. La différence entre Chooz A, le parc 900 et le parc 1300 tient au nombre de "boucles" primaires, mais aussi aux puissances développées par les boucles. CHooz A possède 4 boucles pour une puissance de 305 MW. Il ne s'agit pas d'un "prototype", puisqu'elle est identique à la centrale nucléaire de Yankee Rowe (centrale qui est à ce jour complètement démantelée). Le parc 900/1300 est une émanation de la licence Westinghouse de Yankke Rowe et donc de Chooz. Le parc 900 développe 900 MW, avec 3 boucles et un réacteur 3 fois plus puissant que celui de Chooz A, et donc plus volumineux. Contrairement à ce que l'on peut penser, la cuve d'un réacteur plus grand recoit moins d'irradiation que la cuve d'un petit réacteur. Le parc 1300 a 4 boucles.

A ne pas comparer à la filière UNGG qui est une filière conçue par le CEA et dont on ignore comment retraiter la partie "graphite", en fait de gros blocs de charbons devenus très radioactifs. L'ASN a mis en demeure EDF de les démanteler. Mais, EDF pense que la meilleure solution serait d'attendre que la radioactivité est suffisamment décrue...

Et a ne pas confondre avec le réacteur prototype à l'eau lourde de Brennilis dont le démantèlement est en bonne voie ... Mais en cours depuis 1985 avec de très nombreux rebondissements.

Donc, en fait, EDF a montré avec Chooz, qu'elle maîtrise le démantèlement des centrales REP. L'entreprise fait même partie des quelques leaders mondiaux du marché du démantèlement.
Les déboires de Superphénix étaient résolus au moment où les politiques ont décidé de l'arrêter. En fait, il semblerait qu'une partie de la direction d'EDF et du gouvernement de l'époque pensaient qu'en cédant sur Superphénix, ils relâcheraient la pression des antinucléaires... Las, le jour où a été faite l'annonce de l'arrêt de Creyx-Malville se créait l'association Stop-Fessenheim ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nucléaire, une énergie d'avenir?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EURATOM - cf : traité de Rome 1956. Réflexions sur l'énergie nucléaire et son traité
» Avenir de l'énerfie nucléaire et stocks
» Faut-il interdire le nucléaire ?
» [Débat] Nucléaire, comment faire ?
» Pour ou contre le nucléaire civil ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: