FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 et nous on attend quoi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: et nous on attend quoi?   Sam 9 Juil 2016 - 12:06

Pour essayer cette technique?

http://www.atlantico.fr/decryptage/cette-technique-agricole-vieille-700-ans-qui-pourrait-permettre-afrique-nourrir-population-sans-pesticides-et-malgre-dereglement-2748041.html?yahoo=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4649
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: et nous on attend quoi?   Sam 9 Juil 2016 - 13:05

PtitGG a écrit:
Pour essayer cette technique?

http://www.atlantico.fr/decryptage/cette-technique-agricole-vieille-700-ans-qui-pourrait-permettre-afrique-nourrir-population-sans-pesticides-et-malgre-dereglement-2748041.html?yahoo=1

D'abord, il faut se méfier des YAKA. Si cette méthode ne s'est imposée que dans certaines zones, il y a peut-être des raisons ... qu'on découvrira quand le mal sera fait. Donc, il faut expérimenter. La terra preta, car c'est de cela qu'il s'agit a été rédécouverte il y a un peu plus d'un siècle et elle est étudiée scientifiquement depuis une quarantaine d'années. Il est possible que sa découverte originale soit fortuite, les premiers habitants auraient jetés les restes de leurs foyers et des reliefs de repas autour de leurs habitations, en cultivant leurs potagers, ils se seraient rendus compte que ces terres étaient plus productives.

En fait, faire de la terra preta en quantité industrielle impose de réaliser une grande quantité de charbon de bois (donc une combustion incomplète qui va relâcher du CO et du CO2 dans l’atmosphère. Surtout que pour de meilleurs résultats, il faut du charbon de bois "activé", donc chauffé à la vapeur (ce qui implique des rejets supplémentaires de chaleur dans l'environnement). Il faudra aussi récupérer des os de petits animaux de les broyer (bon là, on pourrait mettre certains restaurants à contribution). Puis mélanger cela dans le sol. Il faudra peut-être adjoindre des tessons de poteries. Il y en a dans la terra pretra originelle, sans que l'on sache exactement si c'est indispensable. Mais, cet article parle des gains prévisibles et oublie de mentionner commet y arriver. Or, pour passer de l'idée à sa réalisation, il faudra développer une méthode industrielle de mise en œuvre de cette transformation. Car si l'on compte sur les méthodes traditionnelles, il faudra plusieurs siècles. Une fois que l'on a la méthode, il faudra des financements. Et il faudra mettre tout cela en œuvre dans des pays ravagés par la guerre et le terrorisme. Le ton de l'article est polémiste, du genre "pourquoi que les cons qui nous gouvernent n'ont pas encore décidé de mettre en œuvre cela". Avec un sous-entendu, si on le met en œuvre, les affamés africains auront du travail et de al nourriture et il ne viendront pas crever sur nos plages...

Mais, en ce qui concerne la réalisation pratique, ils sont étrangement silencieux. Or, si le rapport qu'ils citent est bien fait, il a aussi dû aborder ce point de détail ... Et je parle de "point de détail" de manière ironique. Je préfère le préciser, car ce n'est pas un point de détail, mais c'est ce qui permettrait de passer du YAKA à "on le fait".

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: et nous on attend quoi?   Sam 9 Juil 2016 - 19:23

Ma question initiale est bien de tester et pas de se lancer directement à grande échelle là-dedans, sans un REX suffisant.

Nos sociétés industrielles rejettent beaucoup de déchets : la filière bouchère, volaillère etc. pourrait fournir à grande échelle la matière première.
Pour le carbone, j'ai du lire trop vite car je pensais au charbon minéral ... mais on pourrait imaginer une production via combustion dans des installation pouvant récupérer le CO et le CO2.
Certes il faut organiser ceci à une échelle industrielle.

La question est déjà : cette méthode est-elle vraiment efficace par rapport aux engrais chimiques actuels?
et la méthode de fabrication et l'impacte dans l'environnement sont-ils meilleurs que les engrais chimiques traditionnels?

Par contre dans l'article, je ne comprends pas bien l'argument sur le fait que ça serait profitable en milieu plus sec ... ce mélange permet-il de mieux retenir l'humidité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4649
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: et nous on attend quoi?   Sam 9 Juil 2016 - 21:38

Pour le charbon, c'est vrai qu'ils pourraient essayer avec le charbon minéral ou de la lignite concassée. Voire avec des cendres ou des résidus de vieux terrils. Vieux, car les techniques d'extraction s'étant améliorées, il reste peu de carbones dans les terrils modernes.

Mais, apparemment (à lire le chapitre correspondant sur wiki) il vaut mieux utiliser des arbres que l'on transforme en charbon, car il y aurait un bilan positif de séquestration du carbone).

Pour en savoir plus, il faudrait explorer les liens de wikipedia, mais la plupart sont en anglais. Quant au wiki anglais, il y a un chapitre qui se nomme "synthetic terre pretra"... Mais, sur le sujet, le wiki français à l'air plus complet, car l'article est plus long.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1993
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: et nous on attend quoi?   Ven 15 Juil 2016 - 0:01

PtitGG a écrit:
Nos sociétés industrielles rejettent beaucoup de déchets : la filière bouchère, volaillère etc. pourrait fournir à grande échelle la matière première.
C'est oublier que c'est déjà le cas. Les scandales de la vache folle et du hachis de boeuf au cheval ont montré au grand public que l'industrie récupère les déchets animaux et végétaux sous forme de farines animales, minerai de viandes ou granulés de tout-aliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: et nous on attend quoi?   Ven 15 Juil 2016 - 6:50

ji_louis a écrit:
PtitGG a écrit:
Nos sociétés industrielles rejettent beaucoup de déchets : la filière bouchère, volaillère etc. pourrait fournir à grande échelle la matière première.
C'est oublier que c'est déjà le cas. Les scandales de la vache folle et du hachis de boeuf au cheval ont montré au grand public que l'industrie récupère les déchets animaux et végétaux sous forme de farines animales, minerai de viandes ou granulés de tout-aliment.

Oui mais dans le cas présent c'est pour nourrir des plantes, pas d'autres animaux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et nous on attend quoi?   

Revenir en haut Aller en bas
 
et nous on attend quoi?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi prions-nous ? Et pour quoi ?
» présentation de Prosodie
» La réflexion intégriste.
» Prions notre Dieu de toujours nous donné de quoi vivre, avec votre Tidouce qui vous fait des gros bisous
» Qu''est-ce qui nous attend après la mort ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: