FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Massacre de San Bernadino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 16:25

Au début, j'ai cru à une de ces tueries commises par des déséquilibrés, devenues quasi habituelles au pays du NRA.
Mon cynisme m'a fait chanter mentalement: laï  laï  laï moi j'aime bien le folklore américain.
Sauf je me suis planté et qu'il semble que ce soit bel et bien une attaque terroriste de salafistes radicalisés.

En ce moment encore, la presse dite de gauche, mais néanmoins libérale,
(faudrait quand même pas déplaire aux annonceurs, aux Émiratis et Séoudiens à qui on veut vendre des Rafales)
tout à son droit-de-l'hommisme bêlant, met l'accent sur le surarmement US fomenté par les adeptes du NRA, en minimisant l'aspect islamo-terroriste,
et s'en donne à cœur-joie dans la censure des commentaires.
Comportement de nature à favoriser encore la montée du LePenisme et d'autant plus navrant que la cible des terroristes,
un centre d'aide aux handicapés, est un choix on ne peut plus sordide dans la lâcheté et la barbarie,
et dont les victimes secondaires seront encore les Musulmans modérés et autres originaires d'Afrique du Nord plus ou moins athés et bon républicains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
lgda



Nombre de messages : 4583
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 17:05

Perso, après lecture de la presse ricaine (NYT) je vois mal des radicaux libres, à thé ou autre, s'engueuler au boulot, se casser et revenir tout canarder.
Ca colle pas avec le profil usuel de ces individus.

Par contre, ça colle avec une frustration professionnelle comme Chaipuhoo ou le gaillard a soigneusement visé une ex-collègue de TV et son cameraman à cause d'une semble-t-il jalousie exacerbée...

Faut aussi voir à pas amidonner les draps du lit de Le-La-Les-Li-Lu-Pin en voyant des slamistes là où il n'y a qu'une grosse colère banale dans un pays ou c'est être désarmé qui est suspect !

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 18:37

lgda a écrit:
Perso, après lecture de la presse ricaine (NYT) je vois mal des radicaux libres, à thé ou autre, s'engueuler au boulot, se casser et revenir tout canarder.
Ca colle pas avec le profil usuel de ces individus.

Par contre, ça colle avec une frustration professionnelle comme Chaipuhoo ou le gaillard a soigneusement visé une ex-collègue de TV et son cameraman à cause d'une semble-t-il jalousie exacerbée...

À d'autres les explications psychanalyticogogo !

Un grosse colère banale et retour avec tenue de combat et fusils d'assaut peu de temps après, il y a comme des frustrations professionnelles et des grosses colères banales bien préparées, dans un état US où l'achat d'une arme nécessite un délai d'une semaine pour obtenir l'autorisation.
et surtout de la part d'un salafiste pieux qui s'en est allé se chercher son épouse du côté de Ryad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
lgda



Nombre de messages : 4583
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 18:48

DonPanic a écrit:

À d'autres les explications psychanalyticogogo !
Le jour ou les accidents auront une cause unique, les ingénieurs et les analystes seront HEUREUX !!

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 18:49

lgda a écrit:
DonPanic a écrit:

À d'autres les explications psychanalyticogogo !
Le jour ou les accidents auront une cause unique, les ingénieurs et les analystes seront HEUREUX !!

Documente-toi un peu avant de répondre https://en.wikipedia.org/wiki/Gun_laws_in_California

Le charmant Monsieur, originaire du Pakistan, est revenu d'Arabie séoudite marié, et s'est laissé pousser la barbe.

Mais non, ce n'est pas un musulman radicalisé


Dernière édition par DonPanic le Jeu 3 Déc 2015 - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Steph



Nombre de messages : 7884
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 19:17

D'un autre coté, les musulmans dits modérés sont tout de même quelque part responsables de ne pas vouloir voir de lien de ces attaques avec l'Islam, à aucun prix.
Et pourtant, sans islam pas d'islamistes.
C'est quand même la seule religion actuelle dont les extrémistes se font pêter un peu partout à grande échelle, alors faudrait quand même tout doucement voir à balayer devant sa porte. Je ne dis pas que les musulmans sont responsables des attentats, mais ils sont au moins responsables de ne rien faire pour expêcher la radicalisation de leur religion.
Mais ça, je le dis déjà depuis un bon moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 19:22

Samedi dernier, j'étais chez mon pote français de fraiche date et d'origine égyptienne. Invité à diner. Par habitude il cuisine hallal, croit en Dieu, mais aucune pratique religieuse, boit de l'alcool.
Il nous a mis une vidéo, un vieux clip musical égyptien des années 1970.
Danseuses habillées léger, entre soutifs et culottes lamées, voiles transparents.
Tout le monde habillé à l'européenne. Un clip qu'il ma dit passer fréquemment à la télé égyptienne quand il était môme.

Lui est un radical, il souhaite la liquidation physique de tous les extrémistes religieux, Frères Musulmans en tête, suivis par les prédicateurs salafistes.

J'en suis même à tenter de calmer ses ardeurs guerrières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 19:46

Steph a écrit:
D'un autre coté, les musulmans dits modérés sont tout de même quelque part responsables de ne pas vouloir voir de lien de ces attaques avec l'Islam, à aucun prix.
Et pourtant, sans islam pas d'islamistes.
C'est quand même la seule religion actuelle dont les extrémistes se font pêter un peu partout à grande échelle, alors faudrait quand même tout doucement voir à balayer devant sa porte. Je ne dis pas que les musulmans sont responsables des attentats, mais ils sont au moins responsables de ne rien faire pour expêcher la radicalisation de leur religion.
Mais ça, je le dis déjà depuis un bon moment.

Oui, mais sommes-nous, toi ou moi, responsables de la montée du LePenisme ? Et que faisons-nous contre ?

Perso, en tant que baptisé, quoiqu'athée, en quoi serais-je responsable d'un éventuelle montée d'intégrisme catho ?

Ce que je dis depuis assez longtemps, c'est que si nos musulmanes avaient quelque respect de la population locale où elles souhaitent vivre en harmonie,
et compte tenu qu'il y a plein de coiffures à la fois conformes aux prescriptions islamiques et religieusement neutres, elles devraient éviter de s'afficher publiquement musulmanes.
Car elles ne peuvent à la fois s'afficher comme musulmanes et se plaindre de discriminations à leur encontre.
Je dis que ces femmes se discriminent elles-mêmes. Idem pour les Musulmans en jupette avec un bonnet "islamique sur la tête".

Après avoir consulté quelques sites musulmans, je suis tombé sur un site où à la question:  "quels sont les instruments de musique Hallal ?", la réponse de l'imam de service était:  "uniquement le tambourin", qui montre que le site en question n'était pas vraiment libéral, partout dans le monde musulman, les orchestres existent depuis des lustres,
et à la question : "que dois-je faire si les lois du pays où je vis entravent la pratique de ma foi ?", la réponse était : "allez vivre en Terre d'Islam".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 20:21

lgda a écrit:
Le jour ou les accidents auront une cause unique, les ingénieurs et les analystes seront HEUREUX !!

A propos d'une des raison du terrorisme islamiste, il y a cette explication sémantique:
En occident, on a pris l'habitude d'employer le mot croisade pour une mobilisation pour divers sujets,
croisade contre la pauvreté, contre le massacre des bébé phoques, etc
mais quand Bush JR a appelé à une croisade contre la tyrannie (de Saddam Hussein), croisade été perçu dans le monde musulman au pied de la lettre.
Depuis, les AlQaida, Daech et autres Boko Haram surfent sur cette bévue, aggravée par le résultat désastreux de l'expédition US et coalisés de l'invasion de l'Irak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4683
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Jeu 3 Déc 2015 - 20:56

Science & Avenir a écrit:
Sciences et Avenir : Les tueries de masse se répètent aux États-Unis. Est-ce seulement parce que la plupart des citoyens sont armés ?

Laurent Bègue : Évidemment non. L’exemple de nos voisins helvètes est très convaincant : bien qu’il y ait plus d’armes à feu par habitant en Suisse qu’aux États-Unis, le taux d’homicide impliquant ces armes y est de 15 fois inférieur. De plus, on observe de grandes variabilités géographiques et culturelles aux États-Unis. En Louisiane, le taux d’homicide par arme à feu est presque 10 fois supérieur à celui du New Hampshire, et la probabilité moyenne qu’une femme noire en soi l’auteure est supérieure à celle d’un homme blanc. Cela étant, la disponibilité des armes a effectivement un effet net. La possession de ce type d’armes permettrait, à elle seule, d’expliquer la moitié des écarts de taux d’homicides entre les États-Unis et l’Europe.

La simple présence d'une arme changerait les comportements...

Des données soulignent effectivement l’importance de la simple présence d’une arme dans les risques de violence mortelle. Une étude comparative a été effectuée pendant six ans à Vancouver (Canada) et Seattle (États-Unis), deux villes comparables à de nombreux égards (localisation, taille, pouvoir d’achat, éducation, chômage, taux de délinquance acquisitive). La première prohibe le port d’arme à feu à l'inverse de la seconde. Résultat : le taux d’agression impliquant une arme est sept fois supérieur - et le risque de décès par arme à feu cinq fois supérieur - à Seattle. Or, la criminalité impliquant d’autres armes (par exemple des armes blanches) ne donnait pas lieu à des différences.

Outre l'augmentation des agressions, la libre circulation des armes à feu a-t-elle d'autres conséquences ?

Cette disponibilité a également un effet sur les mécanismes de reproduction de la violence. Le professeur américain Jeffrey Bingenheimer et ses collègues ont suivi pendant plus de deux ans un panel de 1.500 adolescents âgés de 12-15 ans dont une partie avait été personnellement témoin de violences impliquant une arme à feu et l’autre non. En exerçant un contrôle statistique rigoureux sur plus de 150 variables concernant les caractéristiques démographiques, la personnalité, les conduites antisociales, l’environnement familial, les caractéristiques du groupe de pairs et du voisinage, ils ont démontré ceci : les adolescents qui avaient été témoins de l’usage violent d’armes à feu étaient deux fois plus enclins à commettre eux-mêmes des agressions dans les deux années qui suivaient.

Avoir une arme à la maison rend-il la violence légitime ?

Le fait d’en avoir une dans un foyer triple le risque d’homicide intrafamilial ou impliquant un proche. Mais ce n’est pas la seule conséquence. Aux États-Unis, presque deux tiers des morts causées par arme à feu sont des suicides.

Suffirait-il de les interdire pour enrayer le phénomène ?

On pourrait effectivement en attendre une réduction des homicides et des suicides. Mais, à défaut d’une évolution de la législation aux États-Unis, d’autres voies sont expérimentées et apportent des résultats intéressants. Plusieurs recherches indiquent, par exemple, qu’une augmentation des critères de restriction peut s’avérer efficace. Comme interdire l’acquisition d’armes à feu à des personnes présentant certains facteurs de risque.

"Avoir une arme à feu dans un foyer triple le risque d’homicide intrafamilial ou impliquant un proche"

Ce qui me gène c'est ce discours ambiant : un musulman tue des gens aux USA : c'est un terroriste. Mais, la semaine dernière, un blanc un peu paumé à tué des gens dans un planning familial et il semblerait que ce ne soit pas un acte terroriste ...

Les Américains se divisent sur la notion d’acte « terroriste » En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/12/02/fusillade-dans-un-planning-familial-les-americains-se-divisent-sur-la-notion-d-acte-terroriste_4822269_3222.html#Uzf730dOv8h8ut1A.99

Le Monde a écrit:
Vendredi 27 novembre, Robert Lewis Dear, un Américain de 57 ans, a fait irruption dans un centre de planning familial à Colorado Springs (Colorado) et ouvert le feu, faisant trois morts dont un policier, et neuf blessés légers. Le gouverneur démocrate du Colorado, John Hickenlooper, et un candidat républicain aux primaires de son parti pour la présidentielle de 2016, Mike Huckabee, ont aussitôt dénoncé un acte de « terrorisme intérieur ».

Barack Obama s’est gardé de reprendre ce terme. Le président américain a souligné, samedi, que les autorités ignoraient encore « les motivations qui ont conduit cet homme armé à tirer sur 12 personnes, ou à terroriser une communauté entière », tout en dénonçant une nouvelle fois l’accès aux armes de guerre.

À partir de quand peut-on parler d’acte de « terrorisme » et de « terroriste » ? Après l’attaque, la question a fait débat outre-Atlantique.
Motivations floues

Les motivations du tireur présumé sont essentielles pour tenter de déterminer si son acte relève du terrorisme. Or, elles sont encore floues. Lors de son interrogatoire, Robert Lewis Dear était confus, expliquant qu’il ne voulait « plus de bébés en petits morceaux », en référence à des vidéos diffusées cet été laissant penser que les centres de planning familial vendaient des cellules de fœtus.

Lire aussi : Attaque d’un planning familial aux Etats-Unis : le suspect ne voulait « plus de bébés en morceaux »

De son côté, la responsable de Planned Parenthood dans le secteur où le centre a été attaqué, Vicki Cowart, assure que « des témoins » ont « confirmé » que le tireur « était mû par son opposition à l’avortement légal ».

Cela suffit-il à le qualifier de « terroriste » ? Oui, assurent de nombreux partisans du planning familial, dont les 700 centres à travers le pays sont régulièrement la cible de manifestations, voire d’agressions, des opposants à l’avortement.

« Ce serait du terrorisme politique s’il était prouvé que l’assaillant a voulu porter atteinte volontairement au droit constitutionnel à l’avortement », souligne, pour sa part, Julien Cantegreil, juriste spécialiste des questions terroristes.

Les médias américains, eux, se sont largement abstenus d’utiliser le terme de « terrorisme intérieur », provoquant parfois l’incompréhension, comme le rapporte un journaliste du Washington Post.

Dans le New York Times, l’éditorialiste Ross Douthat apporte un élément de réponse. Il estime que la différence essentielle entre une fusillade et un acte terroriste c’est qu’une attaque « organisée, si on la laisse se développer, peut faire bien plus de dégâts qu’un tueur individuel avec un fusil, quelles que soient ses motivations », et que le terrorisme relève plutôt d’efforts coordonnés pour déstabiliser ou remplacer un ordre légitime.
Pas de définition universelle du terrorisme

Ce débat soulève en fait l’épineuse question de la définition du terrorisme. Or, il n’en existe aucune qui soit commune. L’usage du terme est lié aux législations nationales, elles-mêmes sujettes à des appréciations différentes.

Aux Etats-Unis, est considérée comme du terrorisme domestique « toute activité destinée à intimider ou à contraindre les populations civiles, influencer la politique du gouvernement par intimidation, ou coercition et affecter la conduite du gouvernement par destruction massive, assassinat ou enlèvement et qui survient essentiellement à l’intérieur de la juridiction territoriale des Etats-Unis », selon le Patriot Act du 12 octobre 2001.

Lire aussi : Penser la guerre

Faute de définition légale internationale du terrorisme, désigner un acte comme tel serait donc « lié à l’intérêt des gens qui en parlent », estime Jean-Luc Marret, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique. Ainsi, « des fondamentalistes chrétiens diront de la tuerie du Colorado que c’est une justice divine pour sauver les enfants de l’avortement, quand les partisans de l’IVG le qualifieront de terrorisme ».

Reste une « zone grise, qui ne dépend pas du discours politique, mais de la loi et l’appréciation qui en est faite par les autorités », ajoute le chercheur. En l’occurrence, ce sont « toutes ces personnes relevant de la psychiatrie et influencées par les pratiques terroristes, comme Yassin Salhi, qui avait décapité son patron en Isère. Sont-ils eux-mêmes des terroristes, eu égard au modus operandi et des éléments de leur discours, ou cela relève-t-il de l’irresponsabilité pénale ? ».

In fine, c’est la justice qui tranche. Selon les premiers éléments de l’enquête, Robert Lewis Dear vivait isolé du monde, et en 1997, sa femme avait notifié à la police qu’elle avait été victime de violences conjugales.
« Forcené » contre « terroriste »

La couleur de peau des assaillants aurait-elle, elle aussi, une influence sur les termes employés ? En juin, lorsque Dylann Roof, partisan de la suprématie blanche, a tué neuf personnes noires dans une église de Charleston (sud-est des États-Unis), de nombreuses voix se sont étonnées que le tireur soit qualifié de « forcené » ou de « déséquilibré » et non de « terroriste ». « Je suis toujours frappée de voir les réticences à nommer le terrorisme blanc », s’était étonnée l’écrivaine américaine Brit Bennett.

Après le massacre de Charleston, la justice fédérale avait suivi la piste d’un acte de « terrorisme intérieur », ce qui lui aurait permis de requalifier les faits. Dylann Roof a finalement été inculpé pour crimes racistes.

Quelque 11 200 homicides ont été commis par armes à feu aux États-Unis en 2013. Le « terrorisme domestique » a, quant à lui, fait 3 030 victimes entre 2001 et 2013. C’est dix fois plus que les 350 victimes américaines tuées par le terrorisme à l’extérieur du pays sur la même période.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/12/02/fusillade-dans-un-planning-familial-les-americains-se-divisent-sur-la-notion-d-acte-terroriste_4822269_3222.html#Uzf730dOv8h8ut1A.99

Bref, il faudrait arrêter de jouer avec les mots et les motivations. Si le second est qualifié de terrorisme, sans aucune preuve formelle. Alors, le premier l'est au moins autant. Car la différence entre les 2 affaires, c'est que dans le second cas, il y a bien eu une dispute avant le passage à l'acte, d'où une contrainte émotionnelle. Alors que dans le massacre du 22 novembre, Robert Lewis Dear s'en ai pris à des gens qu'il ne connaissait pas, simplement parce qu'ils étaient là dans ce centre du planning familial.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Ven 4 Déc 2015 - 0:23

narduccio a écrit:
Ce qui me gène c'est ce discours ambiant : un musulman tue des gens aux USA : c'est un terroriste. Mais, la semaine dernière, un blanc un peu paumé à tué des gens dans un planning familial et il semblerait que ce ne soit pas un acte terroriste ...
(...extraits de discours d'experts en expertise, en lois et en sémantique)
Bref, il faudrait arrêter de jouer avec les mots et les motivations. Si le second est qualifié de terrorisme, sans aucune preuve formelle. Alors, le premier l'est au moins autant. Car la différence entre les 2 affaires, c'est que dans le second cas, il y a bien eu une dispute avant le passage à l'acte, d'où une contrainte émotionnelle. Alors que dans le massacre du 22 novembre, Robert Lewis Dear s'en ai pris à des gens qu'il ne connaissait pas, simplement parce qu'ils étaient là dans ce centre du planning familial.

(...) "Les enquêteurs ont déclaré que le couple, Syed R. Farook et son épouse Tashfeen Malik, avait amassé un énorme arsenal d'armes, de munitions et d'engins explosifs dans leur résidence de Redlands à proximité (du lieu de l'attaque), dans lequel ils ont puisé lors de leur attaque..." (...)
La police a trouvé un engin explosif artisanal télécommandé composé de trois bombes câblées qui avaient été laissés dans un sac sur la scène (du massacre) (...)
Le couple était revêtu de gilets pare-balles, armé de fusils d'assaut et de pistolets (...)
Nwadike a déclaré que la réunion était interrompue pour une pause de 15 minutes lorsque la fusillade a eu lieu. Beaucoup de participants étaient à l'extérieur de la salle de réunion. Nwadike dit qu'il était dans la salle d'eau. "Si tout le monde avait été là, ç'aurait pu être un massacre total" a-t-il dit. (...) (USA TODAY)
traduction google & DonPanic

Mais il n'y a aucune preuve formelle que le couple fût terroriste...  Ils ont agi sous le coup de l'émotion. Ce sont de pauvres victimes. Comme les tueurs de Paris.

Mais où va-t-on avec le politiquement correct à outrance et la psychologie de Prisu ?  Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Ven 4 Déc 2015 - 2:05

Le NRA m'apprend qu'un couple qui a amassé armes, explosifs et munitions, ce sont certainement des collectionneurs...
dont acte
alors ce ne peut être un couple de terroristes Very Happy Rassuré je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4683
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Ven 4 Déc 2015 - 2:31

DonPanic a écrit:
narduccio a écrit:
Ce qui me gène c'est ce discours ambiant : un musulman tue des gens aux USA : c'est un terroriste. Mais, la semaine dernière, un blanc un peu paumé à tué des gens dans un planning familial et il semblerait que ce ne soit pas un acte terroriste ...
(...extraits de discours d'experts en expertise, en lois et en sémantique)
Bref, il faudrait arrêter de jouer avec les mots et les motivations. Si le second est qualifié de terrorisme, sans aucune preuve formelle. Alors, le premier l'est au moins autant. Car la différence entre les 2 affaires, c'est que dans le second cas, il y a bien eu une dispute avant le passage à l'acte, d'où une contrainte émotionnelle. Alors que dans le massacre du 22 novembre, Robert Lewis Dear s'en ai pris à des gens qu'il ne connaissait pas, simplement parce qu'ils étaient là dans ce centre du planning familial.

(...) "Les enquêteurs ont déclaré que le couple, Syed R. Farook et son épouse Tashfeen Malik, avait amassé un énorme arsenal d'armes, de munitions et d'engins explosifs dans leur résidence de Redlands à proximité (du lieu de l'attaque), dans lequel ils ont puisé lors de leur attaque..." (...)
La police a trouvé un engin explosif artisanal télécommandé composé de trois bombes câblées qui avaient été laissés dans un sac sur la scène (du massacre) (...)
Le couple était revêtu de gilets pare-balles, armé de fusils d'assaut et de pistolets (...)
Nwadike a déclaré que la réunion était interrompue pour une pause de 15 minutes lorsque la fusillade a eu lieu. Beaucoup de participants étaient à l'extérieur de la salle de réunion. Nwadike dit qu'il était dans la salle d'eau. "Si tout le monde avait été là, ç'aurait pu être un massacre total" a-t-il dit. (...) (USA TODAY)
traduction google & DonPanic

Mais il n'y a aucune preuve formelle que le couple fût terroriste...  Ils ont agi sous le coup de l'émotion. Ce sont de pauvres victimes. Comme les tueurs de Paris.

Mais où va-t-on avec le politiquement correct à outrance et la psychologie de Prisu ?  Rolling Eyes

Ohh, tu nous fait quoi ?

Moi, je dis juste que si le couple est bien un terroriste, le tueur du 22/11 est aussi un terroriste. Car son but était de semer la terreur auprès des gens qui vont au planning familial. Mais comme il est blanc et américain, çà ne peut pas être un terroriste, n'est-ce pas? Ce n'est pas du "politiquement correct", çà ?

Des américains qui ont plein d'armes chez eux, ce n'est malheureusement pas une exception. Ils ont même le droit de posséder des balles qui traversent les gilets pare-balles ... pour se protéger, bien sûr... Et ils sont opposés à toute réglementation sur les armes. Car il faut pouvoir se défendre, n'est-ce pas ? Alors que l'expérience montre bien que pas un seul terroriste ou auteur de fusillade n'a été abattu par un simple citoyen qui portait son arme sur lui.

Alors, oui, ce sont sûrement des terroristes. Mais pour l'instant, les preuves que l'on nous avance correspondent à au moins 10% des américains, toutes religions confondues. Et pour l'instant, il manque l'essentiel : la revendication. Car mener un raid dans le pays du "Grand Satan", il y en a qui devraient jubiler.

Alors, pour l'instant, tout ce que l'on sait, c'est que les tueurs ont peut-être été en contact avec des mouvements terroristes.

Et, au fait, les rois de l'amalgame, c'est aussi les terroristes pour lesquels nous ne sommes que de chair de boucherie... Ce n'est pas en procédant de la même manière qu'eux qu''on les vaincra. Ou alors, il faut être prêt à tuer quelques centaines de millions de personnes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4683
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Ven 4 Déc 2015 - 3:49

En 336 jours, les journalistes américains ont dénombré 355 tueries de masse sur le territoire des USA. C'est devenu leur quotidien.



Une tuerie de masse, c'est quand il y a eu plus de 4 morts (tireur compris). En fait, si la tuerie de San Bernardino est bien un acte terroriste, il constituera une anomalie au vue de l’histoire récente des USA.

L'article complet : 355 tueries de masse en 336 jours : le cauchemar américain en chiffres

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Ven 4 Déc 2015 - 17:05

narduccio a écrit:
Ohh, tu nous fait quoi ?
Moi, je dis juste que si le couple est bien un terroriste, le tueur du 22/11 est aussi un terroriste. Car son but était de semer la terreur auprès des gens qui vont au planning familial. Mais comme il est blanc et américain, çà ne peut pas être un terroriste, n'est-ce pas? Ce n'est pas du "politiquement correct", çà ?

Qu'il y ait d'autres terroristes ou formes de terrorisme, cons américains ou nazis norvégiens blancs cachet d'aspirine comme Anders Breivik ne change rien à l'affaire.
Je note que notre vaillante presse libérale "de gauche" ou "de droite", après avoir délayé cette attaque dans la listes des tueries US, s'est dépêchée de la balancer dans la rubrique "chiens écrasés et autres faits divers", par peur d'alimenter le vote FN.
Surtout pas d'émoi, pas de campagne "Je suis San Bernadino". Seulement 14 morts, ils n'avaient qu'à pas jouer petit bras, ces Californiens de banlieue dortoir.

narduccio a écrit:
Des américains qui ont plein d'armes chez eux, ce n'est malheureusement pas une exception. Ils ont même le droit de posséder des balles qui traversent les gilets pare-balles ... pour se protéger, bien sûr... Et ils sont opposés à toute réglementation sur les armes. Car il faut pouvoir se défendre, n'est-ce pas ? Alors que l'expérience montre bien que pas un seul terroriste ou auteur de fusillade n'a été abattu par un simple citoyen qui portait son arme sur lui.

C'est plutôt l'Amérique des pecqs qui est surarmée, l'Amérique urbaine qui vaudrait son pesant de massacre n'est guère différente de nouzautres. Les gens ne se baladent pas le calibre dans la poche.
Comme ici, le vote FN est surtout le fait des petites villes, des banlieues paves et du rural où on ne craint surtout pas les tueries de masse, mais le cambriolage par des apparentés "Roms-Pays de l'Est", et où on est sonné de regarder les infos passer en boucle sur les chaines d'info.

narduccio a écrit:
Alors, oui, ce sont sûrement des terroristes. Mais pour l'instant, les preuves que l'on nous avance correspondent à au moins 10% des américains, toutes religions confondues. Et pour l'instant, il manque l'essentiel : la revendication. Car mener un raid dans le pays du "Grand Satan", il y en a qui devraient jubiler.
Alors, pour l'instant, tout ce que l'on sait, c'est que les tueurs ont peut-être été en contact avec des mouvements terroristes.

Daech préconise l'attaque terroriste d'initiative individuelle et locale, hors réseau. Si en France, il n'est pas évident de se procurer armes et explosifs, et qu'il est nécessaire de pouvoir compter sur une infrastructure, il en est autrement aux USA où on se procure armes et munitions et explosifs comme qui badine.
Quant à ceux qui devraient jubiler, ils sont probablement trop occupés à zig-zaguer sous les bombardements Us, russes, français et anglais pour se la péter d'un petit massacre de rien du tout, qui ferait marrer les anciens d'AlQaïda.

narduccio a écrit:
Et, au fait, les rois de l'amalgame, c'est aussi les terroristes pour lesquels nous ne sommes que de chair de boucherie... Ce n'est pas en procédant de la même manière qu'eux qu''on les vaincra. Ou alors, il faut être prêt à tuer quelques centaines de millions de personnes.

J'ai amalgamé un couple de musulmans salafistes terroriste avec les terroristes musulmans salafistes daechiens, c'est un manque total de sens des nuances, désolé, je m'en excuse. Je ne le referai plus.


Dernière édition par DonPanic le Ven 4 Déc 2015 - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4683
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Ven 4 Déc 2015 - 17:35

DonPanic a écrit:
J'ai amalgamé un couple de musulmans salafistes terroriste avec les terroristes musulmans salafistes daechiens, c'est un manque total de sens des nuances, désolé, je m'en excuse. Je ne le referai plus.

Pour l'instant, il y a de forts doutes, mais on n'est pas sûr que ce couple soit salafiste. Les membres de la communauté musulmanes qui les connaissaient les classent parmi les musulmans modérés. Mais, cela, çà ne veut pas dire grand chose, puisqu'ils pourraient effectivement être des agents infiltrés qui bernaient leur monde.

Quand au vote FN, il n'a pas besoin de cela pour prospérer. Au contraire d'ailleurs, car il profite de toutes les accusations complotistes. Donc, plus longtemps on parle de l'incertitude sur les motivations des tueurs, mieux ce sera pour eux.

J'ai jeté cette nuit un œil sur la presse US, ils sont aussi dans l'expectative (pour ce que j'en ai compris, étant moyennement anglophone). Cette tuerie ressemble à s'y méprendre à une bonne partie des 354 autres qui ont eu lieu depuis le premier janvier 2015. Un coup de sang d'un couple qui s'est engueulé et comme les armes sont très facilement disponibles ... Elle ressemble, mais il y a des éléments troublants et la police enquête pour lever le doute. Les journalistes dénoncent aussi le fait que ces massacres sont devenus une chose "normale" avec des déclarations stéréotypées des représentants politiques. Bref, aucun responsable politique américain ne semble avoir fait une déclaration spéciale au sujet de ce massacre : ils se sont contentés de répéter les phrases qu'ils disent à chaque massacre. Alors qu'il s'agit du plus gros massacre depuis 3 ans... C'est dire à quel point les tueries de masse sont devenues anodines aux USA.

S'il est avéré que c'est une action terroriste, il est possible qu'il y ai un frémissement chez les responsables politiques américains. Les commentateurs politiques américains l'espèrent, mais ils en doutent. En fait, pour eux, c'est cela le vrai scandale : terrorisme ou pas, il est devenu normal aux USA de se faire descendre au cours d'un massacre de masse et la société américaine ne s'est pas réagir efficacement face à cela.

Voici un article du Monde qui présente tout cela en français : Fusillade en Californie : la presse dénonce l’immobilisme de la société américaine En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/12/03/fusillade-en-californie-la-presse-pointe-du-doigt-l-immobilisme-de-la-societe-americaine_4823775_3222.html#X4W3df2CS0Hw77xl.99

Contrairement à ce que tu prétends, ce n'est pas la presse "bien-pendante" française qui a soulevé l'affaire des nombreux massacres de masse, c'est des journalistes américains exaspérés par la non-réaction des hommes politiques américains face à ce problème de société. Et le président Obama en prends aussi pour son grade. Même si on reconnait que son administration fait ce qu'elle peut avec les lois votés par le Parlement.

Le Monde a écrit:
Face aux fusillades qui se répètent inlassablement dans une actualité macabre, la presse américaine a du mal à trouver les mots. « Remplir : la date ; le lieu ; les tireurs ; les motivations ; le nombre de vies perdues », énumère le New York Daily News dans un éditorial après la fusillade qui a fait au moins quatorze morts, mercredi 2 décembre, à San Bernardino, en Californie. Même les réactions des uns et des autres se suivent et se ressemblent, constatent les médias qui peinent à rendre compte d’une situation de blocage.

Depuis le 1er janvier, plus d’une fusillade de masse — c’est-à-dire faisant plus de quatre victimes, mortes ou blessées — a eu lieu chaque jour en moyenne aux Etats-Unis. Mais toutes ne font pas la « une » des journaux. Le Washington Post note que les fusillades de masse sont malheureusement reléguées au rang de simple fait divers tant leur fréquence est soutenue. « Barack Obama a déclaré après la fusillade de Colorado Springs (le 28 novembre) que ce genre de violences ne doit pas devenir la norme. Mais les chiffres prouvent que les fusillades de masse sont déjà la norme », écrit le quotidien américain.

...

Et après chaque tuerie, les mêmes discours politiques. Après le drame de mercredi, « les candidats à la présidence sont chacun intervenus sur Twitter et sur Facebook pour faire la même déclaration que lors de la dernière fusillade de masse — les démocrates ont appelé à un plus strict contrôle des armes à feu et les républicains ont offert leurs prières aux victimes et ont félicité les forces de l’ordre », note le LA Times. Pour The Atlantic, « les fusillades sont effroyables. Notre paralysie est pire ».

Le Wall Street Journal qualifie d’ailleurs la prise de parole de Barack Obama de « rituel », tandis que le New York Daily News réagit aux déclarations des républicains en affirmant : « Dieu ne va pas régler ça. »

Au-delà du bilan de chaque tuerie, « le vrai choc et l’horreur sont relatifs à la quasi-absence de choc et d’horreur », selon le LA Times, pour qui les torts sont partagés, entre élus et citoyens :

« La seule chose qui permettra à 355 fusillades de masse en 336 jours de devenir acceptables, c’est si nous l’acceptons. Et si nous l’acceptons, nous ne pourrons plus nous en prendre au groupe Etat islamique ou à Al-Qaida ou à l’axe du mal qui mettent en péril le mode de vie américain. Nous l’aurons détruit nous-même. »

...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4683
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Ven 4 Déc 2015 - 19:02

Petite remarque supplémentaire, ce n'est pas la presse "bien pensante" française qui refuse de parler d'acte terroriste, c'est le FBI. Et ils doivent bien savoir de quoi ils parlent, puisqu'ils ont pris la direction de l'enquête.

L'Obs a écrit:
Le FBI, qui dirige désormais l'enquête sur la tuerie, se refuse à parler officiellement de terrorisme mais constate que vu l'arsenal et la préparation minutieuse du couple, ils semblaient "en mission".

L'Obs, une possible piste terroriste.

Pour les attentats de Paris, les armes ont été achetées sur le marché clandestin. Les explosifs seraient de fabrication artisanale. Bref, il faut le vouloir pour devenir un terroriste en Europe. Aux USA, tout est disponible sur le marché. Certains États ne vérifient pas les antécédents, acceptent les identités qu'on leur donne, sans rien vérifier. Bref, c'est un paradis pour des apprentis terroristes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Ven 4 Déc 2015 - 22:32

narduccio a écrit:
Voici un article du Monde qui présente tout cela en français : Fusillade en Californie : la presse dénonce l’immobilisme de la société américaine En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/12/03/fusillade-en-californie-la-presse-pointe-du-doigt-l-immobilisme-de-la-societe-americaine_4823775_3222.html#X4W3df2CS0Hw77xl.99

Contrairement à ce que tu prétends, ce n'est pas la presse "bien-pendante" française qui a soulevé l'affaire des nombreux massacres de masse, c'est des journalistes américains exaspérés par la non-réaction des hommes politiques américains face à ce problème de société. Et le président Obama en prends aussi pour son grade. Même si on reconnait que son administration fait ce qu'elle peut avec les lois votés par le Parlement.

Et après chaque tuerie, les mêmes discours politiques. Après le drame de mercredi, « les candidats à la présidence sont chacun intervenus sur Twitter et sur Facebook pour faire la même déclaration que lors de la dernière fusillade de masse — les démocrates ont appelé à un plus strict contrôle des armes à feu et les républicains ont offert leurs prières aux victimes et ont félicité les forces de l’ordre », note le LA Times. Pour The Atlantic, « les fusillades sont effroyables. Notre paralysie est pire ».

Le Wall Street Journal qualifie d’ailleurs la prise de parole de Barack Obama de « rituel », tandis que le New York Daily News réagit aux déclarations des républicains en affirmant : « Dieu ne va pas régler ça. »

Mais c'est que la presse libérale US est championne toutes catégories de la bien-pensance. Le politiquement correct vient d'outre-Atlantique. In God we trust, quand même.
Il est naturel qu'elle place la tuerie de San Bernadino dans la catégorie de ces fréquentes tueries de masse, et s'il ne s'agissait que des tueries de masse...  Crying or Very sad

C'est à rapporter dans le terrible bilan des morts par arme à feu, http://www.gunviolencearchive.org/tolls/2014
en 2014: 51 770 incidents, 12 570 morts, 23 023 blessés, 628 enfants de moins de onze ans tués ou blessés, 1 584 tirs défensifs, 1 600 tirs accidentels.
les terroristes peuvent aller se coucher  geek ils ne font pas le poids.

Avec une large population US qui vit dans des maisons passoires, en tasseaux et panneaux de daube qu'un vent violent couche par terre, souvent accessibles par toutes leurs façades munies de fenêtres guillotines à la con que n'importe quel intrus peut soulever, maisons de daube que leur sécurisation coûte 50 ou 100 fois le prix d'un flingue, faut pas s'étonner non plus de la demande, et de la répulsion d'une quelconque réglementation à l'accès aux armes. Mais ça, les habitants des métropoles lecteurs de la presse libérale, électeurs dém, vivant dans leur "concrete house"* n'ont pas l'air de voir, ni la rédaction de notre presse.
Le dernier des pavs de banlieue d'ici apparaitrait comme une forteresse chez les USsiens moyens.
J'ai fait des dessins de pub pour Maisons Phénix USA, figure-toi que là-bas, c'est du haut de gamme. Une maison "en dur", c'est du luxe.

*Cf Bob Marley: "Concrete Jungle" à peu près "Jungle de Béton" et non pas "Jungle Concrète"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Sam 5 Déc 2015 - 1:57

Fin de la polémique, le directeur du FBI  requalifie la fusillade "acte de terrorisme".
A l'eau, la théorie capilotractée  scratch  d'une crise de mauvais poil*  qui aurait mal tourné.  

Faut dire que dès l'annonce de ladite fusillade sur France info, je me suis connecté sur latimes.com dont les reporters ont été rapidement sur place,
accessoirement sur usatoday.com, après avoir constaté le manque de réactivité de notre presse en ligne (à ce qu'il parait) et en plein roupillon,
plutôt que m'intéresser ultérieurement aux divers intervenants experts en expertise chargés de remplir le vide rédactionnel de nos journaux et autres médias
de la vacuité de leur analyses stratégiques de salon ou psychologiques de bazar,
et qui n'ont pas capté que les groupes islamoterroristes font appel à des actions d'initiative locale, individuelles ou de groupe,
tout comme les factions de résistance palestinienne appelant les quidams à perpétrer des attaques au surin ou à l'auto-tamponneuse.




*(de barbe islamique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4683
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Sam 5 Déc 2015 - 3:29

DonPanic a écrit:
Le dernier des pavs de banlieue d'ici apparaitrait comme une forteresse chez les USsiens moyens.
J'ai fait des dessins de pub pour Maisons Phénix USA, figure-toi que là-bas, c'est du haut de gamme. Une maison "en dur", c'est du luxe.


J'ai dormi dans un hôtel qitué dans une petite ville à 200 km de Chicago. Nous avons été étonnés de constaté que sous le crépis, les murs étaient en polystyrène... Isolation : super. Mais si tu veux t'ouvrir une porte supplémentaire, tu le fais facilement avec quelques coups de pioches.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Sam 5 Déc 2015 - 16:01

DonPanic a écrit:
A l'eau, la théorie capilotractée  scratch  d'une crise de mauvais poil qui aurait mal tourné.

C'est quand même dingue que cette hypothèse ait perduré bien au-delà de l'annonce trois heures après les faits de la découverte du sac d'engins explosifs trouvé sur place
démontrant qu'il s'agissait d'une action longuement préméditée et non d'une réaction à quelque conflit socio-professionnel.
Encore un truc pour créer artificiellement du suspens, histoire de vendre du papier ou du temps d'antenne.

C'est compréhensible que la police déclare n'écarter aucune piste, c'est son boulot,
mais après la découverte de l'arsenal des tonton-flingueur & tata-flingueuse à leur domicile,
fallait avoir l'esprit bien shadok " pourquoi faire simple ? " ou rousseauïste basique " c'est la société qui responsable et coupable, l'homme étant bon par nature " pour croire au différend socio-pro.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4683
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Sam 5 Déc 2015 - 17:55

DonPanic a écrit:
DonPanic a écrit:
A l'eau, la théorie capilotractée  scratch  d'une crise de mauvais poil qui aurait mal tourné.

C'est quand même dingue que cette hypothèse ait perduré bien au-delà de l'annonce trois heures après les faits de la découverte du sac d'engins explosifs trouvé sur place
démontrant qu'il s'agissait d'une action longuement préméditée et non d'une réaction à quelque conflit socio-professionnel.
Encore un truc pour créer artificiellement du suspens, histoire de vendre du papier ou du temps d'antenne.

C'est compréhensible que la police déclare n'écarter aucune piste, c'est son boulot,
mais après la découverte de l'arsenal des tonton-flingueur & tata-flingueuse à leur domicile,
fallait avoir l'esprit bien shadok " pourquoi faire simple ? " ou rousseauïste basique " c'est la société qui responsable et coupable, l'homme étant bon par nature " pour croire au différend socio-pro.



Tu sais depuis que je fréquente les sites sur la SGM je ne me fais plus d'illusions sur ce que l'on peut trouver dans certains greniers ou certaines caves. Mais, ce ne sont que d'honnêtes collectionneurs ... bien entendu.

En Alsace, un gamin de 13 ans a tué involontairement un camarade de classe dans un bus scolaire. Il avait emprunté l'arme à son père. Arme pas répertoriée, ce qui a valu au père une mise en accusation pour complicité d'homicide volontaire. Chez ce brave citoyen, fana de tir sportif, les gendarmes ont trouvé 176 armes. Plusieurs étaient déclarées, mais pas toutes. Sans compter les munitions, ... Collégien tué dans un bus: 176 armes saisies au domicile du père du jeune en garde à vue

Rien que pour l'Alsace, environ tous les 18-24 mois, les gendarmes découvrent un arsenal. Parfois, c'est lié à la pègre. D'autres fois, c'est un chasseur qui s'est mis à collectionner, ou un papi qui a peur des cambrioleurs, ou ... Et il n'est pas rare de trouver des armes de guerres ou des explosifs dans ces arsenaux. Et pourtant, la vente d'armes est encadrée par la loi. Alors si le fait de posséder un arsenal à la maison fait de toi un terroriste, je pense que je dois connaitre au moins 2 terroristes. Au moins, car ces deux-là se vantent de ce qu'ils possèdent ou des armes qu'ils ont essayé parfois à la chasse ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Sam 5 Déc 2015 - 18:01

narduccio a écrit:
Alors si le fait de posséder un arsenal à la maison fait de toi un terroriste, je pense que je dois connaitre au moins 2 terroristes. Au moins, car ces deux-là se vantent de ce qu'ils possèdent ou des armes qu'ils ont essayé parfois à la chasse ...

Et combien de victimes humaines au tableau de chasse de tes connaissances "terroristes" ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4683
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Sam 5 Déc 2015 - 19:44

DonPanic a écrit:
narduccio a écrit:
Alors si le fait de posséder un arsenal à la maison fait de toi un terroriste, je pense que je dois connaitre au moins 2 terroristes. Au moins, car ces deux-là se vantent de ce qu'ils possèdent ou des armes qu'ils ont essayé parfois à la chasse ...

Et combien de victimes humaines au tableau de chasse de tes connaissances "terroristes" ? Shocked

L'un d'entre eux ne sort ses armes que pour chasser ou pour aller à un club de tir. Toutes ses armes sont enfermées dans une armoire au sous-sol et les munitions dans un autre coffre.

Le second est plus tête brulée. Quand il a dû aller à des réunions à Paris, il avait un pistolet chargé dans son blouson tellement il avait peur de tous ses gens dangereux que l'on croise dans le métro ... Quelqu'un à la peau sombre ou basanée l'aurait un peu bousculé et je pense que cela aurait pu assez mal se finir.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   Dim 6 Déc 2015 - 2:56

narduccio a écrit:
Le second est plus tête brulée. Quand il a dû aller à des réunions à Paris, il avait un pistolet chargé dans son blouson tellement il avait peur de tous ses gens dangereux que l'on croise dans le métro ... Quelqu'un à la peau sombre ou basanée l'aurait un peu bousculé et je pense que cela aurait pu assez mal se finir.

Bah, tant qu'il n'a pas fait de victime(s), il ne peut être qualifié de meurtrier ni de terroriste.
Et sévissent aussi la nuit des malfrats "pays de l'Est" blonds aux yeux bleus du côté de la porte de La Chapelle, gros balaises et eux aussi porteurs de flingues.
Ils ne bousculent pas, ils agissent à plusieurs, un arrive par derrière et donne un coup de crosse dans les côtes, puis ils délestent leur victime, contenu des poches portefeuille, portable, montre.
La tête brûlée n'aurait probablement pas le temps de réagir et serait délestée de son pistolet aussi, et côtes cassées finirait aux urgences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Massacre de San Bernadino   

Revenir en haut Aller en bas
 
Massacre de San Bernadino
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halte au massacre des pigeons au Havre
» Vidéo sur massacre de dauphin
» Massacre de chiens par l'armée Boliviene.
» Massacre d'oiseaux
» Protection des animaux: Massacre au Danemark contre les Calderons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Actualités-
Sauter vers: