FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Statistiques et corrélations

Aller en bas 
AuteurMessage
narduccio



Nombre de messages : 4778
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Statistiques et corrélations   Mer 15 Avr 2015 - 17:06

Un journal allemand s'est amusé à calculer la corrélation entre diverses statistiques très disparates. Ainsi, par exemple, il y a une très forte corrélation (0,981) entre la quantité de chicorée récoltée en Allemagne et le nombre de décès attribués à une maladie infectieuse en Allemagne. Simple coïncidence ou lien de cause à effet caché et à découvrir ? Wink

Courrier International a écrit:
Ce n’est pas parce que deux courbes se ressemblent qu’il y a un lien entre elles.

Le coefficient de corrélation est un indice qui mesure la relation linéaire entre deux courbes statistiques. Ce coefficient de corrélation varie de -1 à +1. Un coefficient de corrélation de -1 indique une relation inversement proportionnelle entre deux courbes (quand l’une est au plus bas, l’autre est au plus haut). La valeur +1 au contraire indique une parfaite similitude entre deux variables. A zéro, il n’y a aucune corrélation entre les variables.

Comme le montrent nos exemples, un fort coefficient de corrélation n’établit pas un lien de cause à effet (ce n’est pas parce que A augmente que B augmente). Il peut exister un troisième paramètre reliant ces deux éléments. On observe par exemple que l’augmentation des ventes de lunettes de soleil suit l’évolution du nombre de coups de soleil. Mais ce n’est pas parce que vous portez des lunettes de soleil que vous attrapez un coup de soleil. C’est l’augmentation de l’ensoleillement en été qui explique l’allure de ces deux courbes. Autre exemple bien connu, celui du nombre de cigognes et du taux de natalité. Les deux diminuent en même temps et sont effectivement reliés, mais à un troisième facteur : l’urbanisation.

Mais la ressemblance entre deux courbes statistiques peut également relever de la pure coïncidence, comme le montrent certains de nos exemples. A l’inverse, un coefficient de corrélation faible n’exclut pas que deux variables exercent une influence l’une sur l’autre.

L’hebdomadaire de Hamburg Die Zeit publie chaque semaine dans sa rubrique “Wissen in Bildern” (Le savoir en images) une infographie originale. Christoph Drösser et Jelka Lerche, qui ont réalisé celle-ci, publiée le 26 mars, sont partis en quête de fausses corrélations. Ils en ont trouvé beaucoup, parmi des sources variées, et ils ont “bien rigolé”, confient-ils. Ils ont tenu à partager leurs pépites.



L'article original

D'autre corrélations "bizarres"

Ainsi, il semblerait que le nombre de morts par électrocution aux USA dépende du taux de mariage en Alabama :


Moi, je serais le président américain, je proposerais une loi qui interdirait de se marier en Alabama. Ce qui devrait diminuer le nombre de morts aux USA de 700 par ans. Laughing

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4625
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Mer 15 Avr 2015 - 17:37

Merci pour cette rigolade !

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4778
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Mer 15 Avr 2015 - 17:42

lgda a écrit:
Merci pour cette rigolade !

Mais j'étais très sérieux et animé par le soucis d'édifier mes contemporains .... Laughing Cool

Contemporains auxquels on fait souvent avaler de sacrés couleuvres en manipulant quelques chiffres.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 40
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Mer 15 Avr 2015 - 20:20

Corrélation que nenni!

Il est par contre intéressant de remarquer comment des phénomènes décorrélées peuvent suivre une même évolution statistique.
Il pourrait être amusant de savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4625
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Jeu 16 Avr 2015 - 10:46

PtitGG a écrit:
Corrélation que nenni!
Si il y a mise en relation et étude de la similarité.

Comme le dit Nard', le danger ne vient pas de la mise en relation de deux éléments sans lien réel autre qu'une illusion visuelle mais du discours pseudo scientifique que tu peux coller sur cette mise en relation abusive.

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7978
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Jeu 16 Avr 2015 - 11:32

PetitGG a raison, les corrélations sont presques toutes statistiquement non significatives.
Pour rappel, en sciences, on admet une corrélation à partir de 0,95 (ou plus exactement entre 0,95 et 1).
Parmi toutes ces "corrélations", seule celle du poison vert est scientifiquement valable (0,98) et encore relativement faiblement.
Pour rappel:
significatif=0,95
très significatif=0,99
Hautement significatif=0,999

Autre remarque: des résultats peuvent être significativement différents sans que la différence soit cliniquement utile.
Par exemple: si le taux de glucose "normal" dans le sang varie entre 0,95 et 1,05 g/L et que 2 mesures donnent 0,98 et 1,02 et que la différence est significative, cette différence n'a aucune valeur clinique (l'une n'est pas plus normale que l'autre).

Concernant la correlation d'évolutions linéaires, c'est vraiment trop facile hein! Il y a des trucs qui augmentent fatalement de manière linéaire et les mettre en corrélation est un jeu d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Jeu 16 Avr 2015 - 12:10

ouep et apres les gens ne croient plus aux chiffres, meme qd les etudes sont faites serieusement

fred qui en a raz la casquette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4778
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Jeu 16 Avr 2015 - 16:51

buck a écrit:
ouep et apres les gens ne croient plus aux chiffres, meme qd les etudes sont faites serieusement

fred qui en a raz la casquette

Ce qui fait que les gens ne croient plus les chiffres, ce n'est pas ces jeux mathématiques qui sont faits pour éveiller l'intérêt des gens. Tandis que l'on remarque dans de nombreux articles des éléments corrélés qui ne veulent rien dire. En ce moment, j'en connait un très bien. J'ai discuté sur plusieurs forums de la transition énergétique. Il y a un gros débat, le nucléaire allemand il a été remplacé par de l'électricité produite par des renouvelables ou par des centrales au charbon.

On trouve assez facilement sur le net les 2 versions. Sur les sites anti-nucléaires, on trouve ce genre d'article : Sortir du nucléaire : Allemagne : non, la sortie du nucléaire n’encourage pas le recours au charbon

Quand on regarde les courbes, on peut être frappé par un détail : le recours au temps longs. Les calculs sont faits sur 10 ans, voire même 20 ans. Hé oui, quand on fait le bilan sur 20 ans, le renouvelable allemand a bien augmenté et il a logiquement, en valeur absolue pris la place du nucléaire et du charbon.

Si on va vers "l'autre camp", on trouve d'autres analyses. Par exemple chez manicore : Vers quoi les allemands transitionnent-ils exactement ?

J'ai pris Manicore parce qu'il y a tous les chiffres et les démonstrations pour comprendre. Mais, c'est trop complexe pour la quidam moyen ...

Il y a une autre manière de regarder. Et là, il faut abandonner les séries longues et regarder soit ce qu'il s'est passé exactement autour du moment où l'Allemagne a fermé un certain nombre de vieilles centrales, soit le type d'électricité produit. Si on ne regarde que les courbes des années 2005 et 2006, on voit bien que la baisse du nucléaire est compensée par une augmentation quasi-identique de la production d'électricité produite à partir du charbon.

Il faut savoir que globalement, les producteurs d'électricité peuvent choisir de fonctionner selon 2 modes différents. L'électricité ne se stockant pas (ou presque pas), il faut toujours veiller à l'équilibre parfait entre la production et la consommation. Cet équilibre influence la fréquence. Quand on est à l'équilibre, le réseau est à 50 Hz. S'il y a trop de production, la fréquence sera supérieure à 50 HZ. S'il manque des MW, la fréquence sera inférieure à 50 Hz.

Pour ajuster cela, on a 2 modes de fonctionnement. Certains centrales produisent "en base". Globalement, sauf incident important sur le réseau, elles fonctionnent soit à 100%, soit elles sont à l'arrêt. D'autres modulent la puissance fournie en fonction de 2 signaux envoyés par le gestionnaire de réseau, on dit qu'elles fonctionnent "en pointe". SI on regarde le schéma suivant :


On voit qu'en Allemagne, le nucléaire fonctionne en base, tandis que le renouvelable fonctionne en pointe. Une énergie de base est forcement remplacée par une autre énergie de base. Or, en Allemagne, en base, il n'y a que le nucléaire, la lignite, le gaz naturel et le charbon.

Il est exact que l'augmentation du renouvelable diminue la contribution des autres énergies de pointe que sont le charbon, l'hydraulicité, le pompage et le gaz naturel. Et comme l'augmentation du renouvelable allemand tend a diminuer les exportations d'électricité française en journée, les anti-nucléaires pourraient se vanter que l'augmentation du renouvelable allemand diminue le nucléaire français (qui lui, travaille partiellement à la pointe) ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Jeu 16 Avr 2015 - 18:03

je sais bien, je fais un peu de stats de mon cote (vive les plans d'experiences) c'est juste que dans les medias des que des chiffres sortent c'est de suite du n'importe quoi aucuns ecarts type de cite, questions biaisees, reponses guere mieux en ne gardant que ce qui les interesse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4778
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Jeu 16 Avr 2015 - 18:22

La plupart des médias partent du principe que ceux qui les lisent :
- leur font confiance;
- ne vérifient pas les chiffres;
- ne remettent pas en cause les analyses (ou alors, ils changent de crèmerie);
- sont du même avis qu'eux.
Du coup, ils s'autorisent pas mal de raccourcis. Actuellement on lit sur certains médias que les véhicules électriques produiraient plus de particules fines avec leurs freins et l'usure des pneus que les meilleurs véhicules diesel... Donc, ceux qui ont les diesels nouvelle génération, ils ne freinent jamais et leurs pneus sont inusables ? Il suffit souvent de réfléchir 10 secondes pour démonter la plupart des arguments. Mais, on dirait que pas mal de gens ont perdu le simple sens critique. Peut-être parce qu'on est abreuvé de pubs à longueur de journée ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 40
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Ven 17 Avr 2015 - 6:34

buck a écrit:
je sais bien, je fais un peu de stats de mon cote (vive les plans d'experiences) c'est juste que dans les medias des que des chiffres sortent c'est de suite du n'importe quoi aucuns ecarts type de cite, questions biaisees, reponses guere mieux en ne gardant que ce qui les interesse  ...

La réponse est peut-être que la majorité des journalistes n'ont aucune base solide en Sciences et que l'enseignement général en Science pour tout un chacun est ... "pourri" Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7978
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Ven 17 Avr 2015 - 9:25

Le problème principal c'est que le journalisme moderne (et une bonne partie de la société) est essentiellement tourné vers l'amusement.
(et d'ailleurs ce fil le montre bien)

Ceux qui veulent du bon journalisme doivent aller chercher les revues dans les coins les plus inaccessibles des kiosques ou allumer la TV à des heures pas possibles.
Pour ceux qui comprennent l'allemand je viens de découvrir un émission à vocation scientifique appelée "scobel..." sur 3SAT, de la très grande qualité et avant 22h!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4778
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Ven 17 Avr 2015 - 14:41

PtitGG a écrit:
buck a écrit:
je sais bien, je fais un peu de stats de mon cote (vive les plans d'experiences) c'est juste que dans les medias des que des chiffres sortent c'est de suite du n'importe quoi aucuns ecarts type de cite, questions biaisees, reponses guere mieux en ne gardant que ce qui les interesse  ...

La réponse est peut-être que la majorité des journalistes n'ont aucune base solide en Sciences et que l'enseignement général en Science pour tout un chacun est ... "pourri" Rolling Eyes

Les journalistes sont souvent des bacs + 3 ou 4 ... Donc, ils savent raisonner et ils sont nombreux à bien manier la dialectique. Donc, certains amalgames ne devraient jamais passer. Si on regarde les statistiques des récentes élections, il y a de quoi s'étonner. En fait, on peut classer les journalistes en 2 paquets.

D'un coté, il y a ceux qui reprennent la rhétorique des différents partis et qui ne se basent que sur les pourcentage des votes non-nuls. EN parlant éventuellement un peu de la montée inquiétante de l'abstention.

De l'autre, il y a ceux qui signalent que si on tient compte des votes exprimés : tous les partis ont perdu des voix ! Le FN semble réussir, simplement parce qu'il y à moins d’abstention dans les rangs des électeurs qui ont voté un jour pour eux. Mais, c'est aussi parce que souvent, c'est un vote de défiance par rapport aux autres partis. Donc, maintenant que le FN est aux portes du pouvoir, il est possible que dans certains endroits il y ait des électeurs déçus ... Mais surtout, élections après élections, les diverses études montrent que les électeurs français restent assez stables dans leurs choix. En fait, soit ils votent pour tel parti, soit ils s'abstiennent, mais ils ne pratiquent pas du nomadisme électoral.

Les chiffres bruts sont disponibles, les analyses sont disponibles. On peut partir du principe que TOUS les journalistes politiques connaissent ce raisonnement et savent qu'il est juste. Certains journalistes, et certains ténors politiques, s'en inquiètent. Mais, c'est aussi source d'espoir : si l'abstention diminue, le score du FN (en pourcentage) diminuera automatiquement. Cela explique aussi la "politique" des frondeurs. Pour eux, les électeurs du PS qui s'abstiennent le fond parce qu'ils ne veulent pas voter pour une politique jugée trop à droite. Mais, cela était les remontées des antennes locales, donc des gens avec lesquelles les militants et les responsables PS ont l'habitude de parler. Ce qu'on pourrait nommer le microcosme PS (avec une forte présence de personnes qui font partie de l’Éducation Nationale). Or, certains sondages semblent remettent pas mal de choses en cause et expliquent la relative rentrée dans les rangs des frondeurs : 66% des français, même s'ils ne l'apprécient pas, indiquent que la politique suivie par le gouvernement leur convient. Et cela s'est vue lors des élections départementales; divers frondeurs pensaient faire des bons scores en ce démarquant du gouvernement.Ils se sont pris des vestes presque plus sévères que leurs collèges non-frondeurs du PS ... Du coup, tout en continuant de faire entendre leurs différences, ils rentrent dans le rang.

Pour expliquer les différentes entre la cote de confiance du gouvernement et le fait que les français en voient pas d'autre politique à appliquer la meilleure analogie semble être "médicale" : tu as une maladie grave et le médecin vient te dire que tes chances de survie passent par l’ablation d'un organe. Et, en même temps, on te demande d'aller voter pour nommer le meilleur médecin du service... A ce moment-là, tu n'aime pas ton médecin, tu ne va pas voter. Mais, tu dois bien reconnaitre qu'entre mourir et perdre un organe ... il vaut mieux parfois perdre cet organe.

Les français sont dans la même position : ils n'aiment pas le gouvernement parce qu'il applique une politique visant à redresser le pays. Mais, ils savent que c'est l'une des seules politiques possible. Mais, ils attendent les résultats. De plus, un certain un ombre de personnes semblent aussi se rappeler de qui les a foutus dans la merde : la politique de désindustrialisation de la France. Ce qui explique les sondages très tranchés sur Sarkozy. D'un coté, il y a ceux qui en ont ou qui espèrent en tirer bénéfice, ils se trouvent dans les rangs des sympathisants UMP, d'où les scores de Sarkozy auprès des militants UMP, des scores quasi staliniens. De l'autre coté, ceux qui lui reprochent sa politique et l'on voit que les sondages indiquent un fort rejet de Sarkozy dans les rangs des sympathisants de gauche et du centre-gauche. Mais, même dans les rangs des sympathisants de centre-droit.

Ces analyses se trouvent sur le net, elles proviennent des instituts de sondages. Ces instituts, en suivant des mêmes panels sur de longues périodes, connaissent assez bien la température électorale de la France

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 40
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   Ven 17 Avr 2015 - 18:52

Steph a écrit:
Le problème principal c'est que le journalisme moderne (et une bonne partie de la société) est essentiellement tourné vers l'amusement.
(et d'ailleurs ce fil le montre bien)

Ceux qui veulent du bon journalisme doivent aller chercher les revues dans les coins les plus inaccessibles des kiosques ou allumer la TV à des heures pas possibles.
Pour ceux qui comprennent l'allemand je viens de découvrir un émission à vocation scientifique appelée "scobel..." sur 3SAT, de la très grande qualité et avant 22h!!!

merci pou le nom de l'émission, qui est dispo en replay sur le site de la ZDF : http://www.zdf.de/ZDFmediathek#/suche/scobel
Pour les germanophones, suffit de cliquer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Statistiques et corrélations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Statistiques et corrélations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contrôler une variable pour effectuer des corrélations ?
» comparaison de corrélations dans une même population
» corrélations spearman et kendall
» cercle des corrélations avec SAS
» PCA{FactoMineR} Cercle des corrélations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Mathématiques-
Sauter vers: