FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vos lectures ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Steph



Nombre de messages : 7938
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Ven 27 Nov 2015 - 14:29

lgda a écrit:
Steph a écrit:
lgda a écrit:
Steph a écrit:
Les Cerfs-volants de Kaboul
Vu le film, très dur, très émouvant mais aussi très humain !

Je recommande !

Ah tiens je ne savais pas qu'on en avait fait un film! Merci, je vais le chercher.
Emouvant certainement, je crois que je n'ai jamais autant pleuré en lisant un livre (mais c'est peut-être l'âge aussi, je deviens plus sensible).
Dans le genre "Si tu ne fais pas face à ton destin, il te rattrapera" ou "La réputation de mille ans peut dépendre de la conduite d'une heure", il est assez fort !!
Kleenex effectivement suggérés à certains moments...

Finalement, la recette d'un bon livre est relativement simple, il faut reprendre les grandes valeurs universelles et là il a mis le paquet:

- amour filial/paternel
- amour fraternel
- amour tout court
- mort/vie
- religion
- traditions/pression sociale/classes sociales
- enfance
- violence

Seul le grand thème de l'argent a été relativement mis de côté, il ne joue pas un rôle prépondérant dans l'histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4609
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Ven 27 Nov 2015 - 15:02

Steph a écrit:

Seul le grand thème de l'argent a été relativement mis de côté, il ne joue pas un rôle prépondérant dans l'histoire.

Pas dans le film, la relation maitre-domesticité est clairement présente et explique bien les comportements des uns envers les autres.

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Ven 27 Nov 2015 - 16:38

Dans le livre aussi, mais c'est ce que Steph a mis en "classes sociales". Parce que la différence de statut social est plus mise en avant que celle d'argent.
Bien entendu, pour un film, visuellement, on fait plus facilement ressortir cette différence en montrant l'argent.

PS : j'ai pas vu le film

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
lgda



Nombre de messages : 4609
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Dim 29 Nov 2015 - 0:04

yoda a écrit:
Dans le livre aussi, mais c'est ce que Steph a mis en "classes sociales". Parce que la différence de statut social est plus mise en avant que celle d'argent.
Bien entendu, pour un film, visuellement, on fait plus facilement ressortir cette différence en montrant l'argent.

PS : j'ai pas vu le film
Dans le film, tu ne vois pas l'argent mais tu vois les "grands" qui disent aux "petits" qu'il faut accepter sans dire parce qu'on ne conteste pas ce que disent les "dominants"

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7938
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Dim 29 Nov 2015 - 20:32

Oui, ce sont les rapports entre classes sociales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mer 9 Déc 2015 - 1:40

Je lis Vieux flic et vieux voyou, d'un ancien du forum.
Le bouquin commence comme un policier assez classique, mais avec quelques petites pépites.
Et puis d'un coup... j'ai pas fini de le lire, donc je sais pas où l'histoire m'embarque, mais ça m'a pas l'air très classique, en fait.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
lgda



Nombre de messages : 4609
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mer 9 Déc 2015 - 11:30

yoda a écrit:
Vieux flic et vieux voyou, d'un ancien du forum.
Qui c'est ???

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mer 9 Déc 2015 - 13:14

FUN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 15 Mar 2016 - 1:25

Je viens de terminer : Pour en finir avec l'histoire d'Alsace de Georges Bischoff aux Éditions du Belvédère



Pour en finir avec l'histoire d'Alsace

Ce livre s'inscrit dans une démarche très particulière, l'auteur a été étonné des thèses de certains opposants à la grande région Alsace-Champagne-Lorraine. Lui, l'universitaire a été choqué des propos tenus par certains sur l'unicité de l'Alsace "depuis la nuit des temps historiques" ou sur le fait qu'elle allait perdre son "indépendance". Il a donc tenu à mettre certains points sur les i. On manque de tels ouvrages, car cela permettrait de clouer le bec à tous ceux qui manipulent l'histoire.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 15 Mar 2016 - 14:21

L'Alsace a tout de même une particularité linguistique, n'est-il pas ?

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 15 Mar 2016 - 16:22

yoda a écrit:
L'Alsace a tout de même une particularité linguistique, n'est-il pas ?

Elle a plusieurs particularités, comme de nombreuses autres régions françaises, mais le propos n'est pas là. En fait de nombreuses personnes en appellent à l'histoire pour prétendre qu'il faut accepter ou rejeter telle réforme. Mais, souvent ceux dont l'histoire est réellement le métier notent une profonde incompréhension de l'histoire colportée par ces personnes.

Par exemple, si on prend le terme Alsace unie ... l'Alsace a été partiellement unie sous un seul pouvoir à l'époque du duché d'Alsace sous la férule d'Aldaric d'Alsace. Sauf que le duché en question débordait un peu sur les frontières géographiques de certaines régions voisines et qu'il manquait quelques terres deci-delà. Passés ses 60-70 ans (on n'en pas totalement sûr des dates), l'Alsace a toujours été divisée et des alliances "étrangères" ont souvent trouvé échos dans des antagonismes locaux. Ainsi, lors du Grand-Interrègne, les bourgeois de la Décapole et de Strasbourg étaient en faveur d'un clan, tandis que l'Évêque de Strasbourg et une partie de la noblesse étaient dans un autre camp, chacun soutenait un des postulants à l'Empire selon des considérations locales. Bref, la première fois que l'Alsace se retrouve "unie" (sauf Mulhouse qui est à l'époque une République bourgeoise indépendante) c'est lorsqu'elle tombe sous la coupe du roi de France ... Drôle d'anachronisme que des anti-jacobins qui déclarent que l'Alsace va perdre une "indépendance" qu'elle aurait gagnée en étant rattachée au Royaume de France ... Et tout cela parce qu'ils comprennent mal les termes juridiques des traités de l'époque où l'on dit que l'Alsace, tout en étant rattachée au Royaume de France sera considérée comme étant terre de l'étranger effectif. Ce qui est aussi le cas du duché de Bourgogne, de la Bretagne, d'une partie du centre de la France, sans parler des anciennes terres du Royaume Provençal ...

Tu as raison d'évoquer la particularité linguistique, mais tu fais une erreur assez commune, et que font aussi les opposants à la grande région. Cette erreur est de considérer qu'il y a une seule particularité, là où il faudrait parler de 3 ou 4. En fait, si on se réfère aux anciens parlers utilisés en Alsace, le nord de l'Alsace parle un parler haut-allemand. Le sud parle un parler alémanique. Et il ne faut pas oublier une région où c'est le francique qui a court (le parler germanique des anciens francs ...). Plus une vallée qui parle welsche, et qui est un parler roman. Ce qui est notable c'est que la ligne de séparation entre hoch-deutsche et alemanich existe depuis ... environ 7000 ans. Et pourtant à l'époque on ne parlait pas des langues germaniques.

Comment expliquer cela ? D'abord, il faut savoir que l'Alsace est l'une des premières terres de la future France à avoir été "néolithisée". Mais, cela s'est fait par 2 chemins différents. Les premiers néolithiques qui sont entrés en Alsace sont rentrés en suivant le cours supérieur du Rhin du coté de Bâle. Ils sont remontés vers le nord en suivant le Rhin et ses affluents. Mais, pendant ce temps, d'autres néolithiques bordaient la Forêt Noire par l'est remontant les vallées du Haut Danube et ont déboulé en Alsace par le nord. Ceux du nord continueront ensuite en suivant le Rhin vers le nord, puis ils remonteront les affluents (Moselle, Meuse, ...) et ils finiront par arriver dans le Bassin Parisien et ils le coloniseront. Ceux du sud se répandront vers la Bourgogne, la Franche-Comté, .... Mais en Alsace, la ligne de rencontre entre les 2 vagues créent une ligne frontière située un peu au nord de Colmar et au sud de Sélestat. Ce qui est remarquable avec cette ligne, c'est sa persistance. Elle est une frontière culturelle identifiée par les archéologues durant toute l'Antiquité. Quand César débarque en Alsace, il signale la présence de 2 peuples gaulois, l'un habitant au nord de l'Alsace et l'autre au sud ... Et la frontière entre les 2 peuples c'est encore cette fameuse ligne. Il se trouve que l’Alsace aurait ensuite été occupée par 2 peuples germaniques ... La frontière entre ces 2 peuples ? Et bien, c'est toujours la-même. Pourtant, ces 2 peuples débordaient les frontières de l'Alsace car leur espace d'occupation correspondrait peu ou prou au diocèse médiéval de Bâle et à celui de Strasbourg. Pendant toute l'époque médiévale, la frontière entre les diocèses, mais aussi les possessions des divers nobles respectent cette frontière millénaire. Et actuellement, à quelques centaines de mètres près, à quelques endroits spécifiques, la frontière entre le Haut et le Bas-Rhin correspond exactement à cette frontière. Et c'est aussi la frontière linguistique entre les parlers haut-allemand et les parlers alémaniques. Bref, il semblerait que ça fait environ 7000 ans que l'Alsace soit séparée, et çà ce n'est pas prêt de cesser.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 15 Mar 2016 - 17:00

C'est amusant, nous sommes à deux extrémités de la France. D'un côté, on appelle à l'histoire pour contester une réforme, quand à l'ouest, on se plaint plutôt de l'absence de réforme pour les mêmes raisons...

J'ignorais que l'Alsace avait une telle diversité linguistique. En Bretagne, il n'y a que deux langues, même si on tient compte de la Loire-Atlantique. Du moins, à ma connaissance...

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 15 Mar 2016 - 17:57

yoda a écrit:
J'ignorais que l'Alsace avait une telle diversité linguistique.

C'est encore plus compliqué parce qu'il n'y à pas à proprement parler de langue alsacienne, mais des parlers. Chaque ville, chaque village à son parler particulier. En fait, si on prend la zone "alémanique", près de la frontière avec la suisse, le parler est très proche de la langue alémanique. Plus on s'éloigne, plus le parler diffère, sans qu'il n'y ait jamais de frontière linguistique nette. Et comme il n'y a pas de "prescripteur" culturel fort comme une télé ou une radio, voire un journal ou un artiste, l'alsacien alémanique ne s'est jamais constitué en une langue alsacienne. Idem coté haut-allemand. Pourtant, là il y avait la ville de Strasbourg et son influence. Un tiers des alsaciens vit dans l’agglomération strasbourgeoise. Malgré cela, il n'y a pas de langue alsacienne en haut-allemand.

Accessoirement, la cause de tout cela semble être les occupations allemandes. Avant 1870 les alsaciens ne s'étaient pas particulièrement préoccupés de promouvoir leur culture. Ils s'estimaient français de culture germanique et point à la ligne. Les élites parlaient français, les autres parlaient le parler de leur coin et quand on devait converser avec des gens d'un autre coin de l'Alsace, on s'arrangeait entre les parlers locaux et le français. Lors de la première occupation, il y a eut d'abord une administration militaire qui a décidé de re-germaniser l'Alsace. Face à cela nait un mouvement culturel pour la promotion de la spécificité alsacienne ou plutôt des spécificités. En même temps se met en place un mouvement parisien qui va promouvoir l'Alsace ... Et oui, certains spécialistes osent se rappeler que le costume "traditionnel" alsacien a été fixé à partir d'une extrapolation parisienne du costume de communautés villageoises proches de Strasbourg. Bref, pour de nombreuses personnes, c'est à la fin du XIXème siècle que les alsaciens prennent conscience de leurs spécificités culturelles. C'est le fait essentiellement d'un cercle d'artistes. Un cercle assez particulier qui fédère des francophiles totalement opposés à l'annexion "prussienne", des "neutres" qui désirent que l'Alsace vive sa spécificité du mieux possible, des allemands installés en Alsace et des pro-annexion... Bref, rien de simple et en fonction des circonstances, les uns seront protégés par les autres. Et vice-versa quand les circonstances se seront inversées.

Donc, la culture alsacienne se cristallise en réaction aux tentatives de germanisation. Quand les français reviennent, il se trouve que certains ne désirent pas prendre en compte le fait que l'Alsace a été terre étrangère durant 45 ans. Des tentatives trop brutales par les autorités militaires pour "refranchiser" l'Alsace entraînent la naissance d'un mouvement autonomiste. Et, in-fine, l'Alsace obtient un statut un peu particulier

Là-dessus, les allemands reviennent. Mais, ce ne sont pas les mêmes allemands, se sont des nazis. Eux considèrent que les spécificités alsaciennes sont une abâtardisation de la culture germanique au contact du français. Bref, la pratique de l'alsacien est interdite et on germanise toute la province. Parler français était interdit et pouvait valoir un séjour au camp de redressement de Schirmeck ... Mais, on risquait la même chose en parlant en alsacien.

Il n'est pas anodin que la disparition de l'alsacien a eu lieu massivement durant les années 50-70. Certains spécialistes pensent qu'il y a eu un rejet massif de tout ce qui représentait les allemands de la part de ceux qui ont eu à subir le joug nazi. Mais cela on ne pourra jamais le démontrer. Depuis les années 70-80, il y a un mouvement pour relever l'alsacien ou plutôt les parlers alsaciens et les cultures alsaciennes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6160
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mer 23 Mar 2016 - 11:58

Salut

Nardu a écrit:
'est encore plus compliqué parce qu'il n'y à pas à proprement parler de langue alsacienne, mais des parlers.

En cela l'alsacien ne fait pas exception, ainsi la Wallonie fait de même, le dialecte liégeois, langue mélée de langue d'oil, et de germanique, ne sera que très peu compris par le hennuyer pas plus par le picard, un parlé entre autre dans le tournaisi et la réciproque est vraie aussi, et d'après le peu que je sais, il en va de même de la région flamande, ainsi, si l'on organise un centre d'appel du coté d'Ypres en Flandre occidentale, il faudra au bout du fil quelqu'un qui sache parler le limbourgeois pour une personne qui appelle depuis Hasselt (pour ceux qui ne savent pas Ypres est à l'ouest et Hasselt à l'est de la Belgique deux provinces distinctes)

Je pense que l'on peut faire un parallèle de la région liégeoise avec l'Alsace, ainsi liège a été sous protectorat allemand pendant près d'un millénaire, mais nous avons toujours été francophile (sans pour autant vouloir un rattachement à la France). Ce qui m'a toujours paru étonnant, car nous avons eu à subir plus de problèmes de la part des Français que celui des Allemands, chez lesquels nous avons eu toujours une certaine liberté et autonomie. si l'on excepte bien entendu le 20 ème siècle.

Le Vieux.


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mer 23 Mar 2016 - 14:20

Le Vieux a écrit:
Salut

Nardu a écrit:
'est encore plus compliqué parce qu'il n'y à pas à proprement parler de langue alsacienne, mais des parlers.

En cela l'alsacien ne fait pas exception,


Je le sais bien, nous avons parfois des discussions sur Passion-Histoire avec des gens qui ont une vision caricaturale de ces problèmes linguistiques. Des gens qui pensent que toutes les "frontières linguistiques" fonctionnent en maintenant un parler unique en deçà de la frontière et dès que la franchit, plus personne ne se comprend. Or, c'est juste l'inverse. J'ai lu la narration du voyage d'un bourgeois du XVIII siècle qui est allé de Paris à Florence pour affaires. Quand il a pris la route, il s'est rendu compte que les parlers évoluaient petit à petit. A quelques dizaines de kilomètres de Paris, il y avait déjà des mots différents et des tournures spécifiques. Mais, c'était compréhensible. Petit à petit, en descendant vers le sud, la compréhension était plus difficile. Pour les linguistes, il est passé de la zone du français à la zone du franco-provencal. Mais, nulle part il n'a rencontré de frontières définie. Les linguistes du XIXème en ont racé une arbitraire sur les cartes quand ils ont considéré que le parler avait trop évolué pour que l'on considère que ce soit toujours du français, mais en fait, les habitants des villages des 2 cotés de la frontière se comprenaient parfaitement et n'avaient pas besoins d'interprètes. Bref, il est arrivé à Florence en passant de la zone du franco-provencal au génois, puis au toscan. En passant par un bout de savoyard. Et en fait, il note que partout, les voisins se comprennent s'ils habitent à quelques dizaines de kilomètres. Le parler évolue, 2 villages n'ont jamais tout à fait les mêmes mots et les mêmes locutions. Et à un moment, on se rend compte que de proche en proche, la langue n'est plus inter-compréhensible et que l'on doit passer par des interprètes pour se comprendre finement.

Et tout cela colle mal avec la vision du XIXème siècle qui a imposer l'équation : un peuple, une nation, une langue ... Surtout que leurs représentants modernes aimeraient ajouter : une signature génétique. Or, c'était réducteur au XIXème siècle, çà l'ai tout autant de nos jours.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mer 23 Mar 2016 - 16:25

Les frontières linguistiques, c'est un peu comme les frontières de genre, ordre, embranchement etc dans la classification des espèces. C'est un repère pratique parce que classer les choses dans des cases aide à s'y retrouver, mais c'est complètement artificiel et faux parce que, évolution des espèces oblige, c'est graduel.

Je me pose quand même la question de ce qui arrive quand les langues ont des origines différentes. Par exemple en Bretagne, le breton et le gallo ne se ressemblent pas. Il n'y a alors probablement pas une gradation entre les deux langues...
Par contre, je n'imagine pas qu'à la frontière on ne puisse plus se parler. À mon avis, on y parlait les deux langues.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mer 23 Mar 2016 - 17:18

yoda a écrit:
Je me pose quand même la question de ce qui arrive quand les langues ont des origines différentes. Par exemple en Bretagne, le breton et le gallo ne se ressemblent pas. Il n'y a alors probablement pas une gradation entre les deux langues...
Par contre, je n'imagine pas qu'à la frontière on ne puisse plus se parler. À mon avis, on y parlait les deux langues.

On a le cas ... en Alsace. Ou plutôt sur la crète de la ligne bleue des Vosges. Comme j'ai lu dans le livre "En finir avec l'histoire d'Alsace", les populations concernées ont appliqué un principe tout simple : le dernier parti est remplacé par le dernier arrivant. Du coup, quand l'Alsace se dépeuplait et que les alsaciens des hauteurs descendaient profiter de meilleures conditions en plaine, ils étaient plus ou moins vite remplacés par des vosgiens qui parlaient des parles romands. Quand la situation s'inversait, on reparlait germanique sur les sommets vosgiens.

Mais, tout avait un double nom. Ainsi quand les alsaciens qui parlaient welsche, un parler romand descendaient du versant alsacien des Vosges pour se rendre à Colmar, ils disaient qu'ils se rendaient à "Colombier en Allemagne".... Et quand les alsaciens de parler germanique se rendaient à Lunéville, ils allaient à Lienstadt. Pour Baccarat on disait : Bergart. Montbéliard devenait : Mömpelgart .... Les gens qui allaient "à l'étranger" connaissaient un fond de quelques dizaines à quelques centaines de mots permettant de se faire comprendre. En fait, pour la vie de tous les jours, on peut se contenter de quelques centaines de mots, voire moins. De plus, contrairement à ce que l'on croit, pas mal de gens étaient bilingues, dans le sens où ils comprenaient les spécificités des parlers avoisinants. On savait que lorsqu'on voulait telle chose à tel endroit, il fallait utiliser tel mot plutôt que tel autre.

On a des exemples assez anciens de liaisons entre des villes assez lointaines. Il y a plusieurs solutions possibles. La première est de recourir à une langue intermédiaire qui est parlée sur une vaste zone, le latin par exemple ou le romands, plus tard. Dans toutes les villes, il y a des gens, des commercants qui savent parler cette langue véhiculaire et qui servent d’interprète à l'occasion.

Ensuite, on voit des créoles où l'on mélange 2 langues, l'une donnant sa syntaxe et l'autre son vocabulaire. Dans les cas de grand mélange, comme les ports marins où il y a de nombreuses nationalités et donc de nombreuses langues, on voit apparaitre des pidgins. Il s'agit d'un cas particulier de langue véhiculaire ou on va avoir une syntaxe très simple et un emprunt de mots pris dans diverses langues en fonction de critères pas toujours évident. La structure est souvent "sujet, verbe, complément". Et dans la même phrase on pourra avoir un mot de français, un verbe italien et un adjectif anglais, en fonction de critères qui sont parfois simplement l'emprise d'une nationalité sur un domaine donné. Imaginons un port où la communauté française exploiterait les commerces de bouches, les anglais les opérations portuaires et les allemands la construction des navires, et bien on utiliserais plus de mots français au restaurant, des mots anglais en ce qui concerne les activités d'accostage, de douane, de chargement-déchargement. Tandis que tout ce qui concerne ce qui fait partie du bateau se dirait en allemand.

Je vous invite à lire les articles wikipedia concernant les langues véhiculaires, les créoles et les pidgins, c'est une bonne base de départ.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Jeu 14 Avr 2016 - 14:39

Je viens de finir de lire Pour une enfance heureuse de Catherine Gueguen.
Un excellent livre qui fait le point sur le développement du cerveau de l'enfant, bien vulgarisé et facile à comprendre.
C'est en plus, appuyé sur les connaissances scientifiques, un plaidoyer pour une éducation non violente et respectueuse des enfants.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 17 Mai 2016 - 16:06

J'ai lu il y a peu Le roi d'août de Michel Pagel. Une très agréable surprise que ce livre, pris par hasard pour me plonger dans l'ambiance du moyen-âge.
Il s'agit d'un roman historique sur la vie du roi Philippe Auguste, bien documenté à mes yeux de néophyte en histoire. L'auteur a décidé d'y ajouter une dimension fantastique, qui explique de manière fort élégante quelques inconnues de l'histoire de ce grand personnage. La première moitié est essentiellement de l'historique politique, mais ensuite, on se laisse vraiment submerger par l'histoire, qui devient passionnante. Vraiment une bonne lecture !

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6160
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mer 18 Mai 2016 - 7:45

Salut

J'ai terminé Anna Carenine de Tolstoï.
J'ai littéralement avalé ce livre, Tolstoï décrit  de manière très fine la psychologie des personnages,  j'ai retrouvé certaines  de mes réflexions, c'est vraiment un Grand roman. Bien que les personnages soient tous ou à peu près des aristocrates ne dérangent en rien, nous avons là, l'éternel humain avec ses réflexions, et ses problèmes. L'on perçoit aussi à travers les lignes (tout comme dans guerre et paix) les prémices de la révolution bolchevique.

J'ai terminé aussi "Don Quichotte" de Cervantès, livre qui contient beaucoup d'humour, se lit également très facilement  il dénonce aussi les personnes qui sont prêtent à croire que tout ce qui brille est de l'or, alors qu'il suffit de se poser la question  "N''est-ce trop beau pour être vrai" (je parle ici de Sancho Pansa. Don Quichotte lui, vit dans un autre monde.

J'ai lu également "La rive est loin," de Ying Chen, écrivain sino-canadienne, livre un peu déroutant mais qui ne manque pas d’intérêt. Nous avons un mari et une femme qui soliloque, un chapitre c'est le mari atteint d'une tumeur au cerveau et le chapitre suivant c'est sa femme et ainsi de suite jusque la fin.

J'ai lu aussi "songe d'une nuit d'été" de Shakespeare, c'est une pièce, je ne recommanderai pas sa lecture du moins en français, je pense que cela doit être lu en anglais, je crois aussi que la traduction trahit l'auteur (mais je pense qu'il en va de même pour tous les auteurs) également cela doit être vu et entendu  sur une scène et donc non lu.

Le Vieux.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 24 Mai 2016 - 0:26

En ce moment, je lis le livre de Jancovici, Le plein s'il vous plaît. Le livre date un peu, mais le titre fait bizarrement écho avec l'actualité, quand le plein n'est plus possible. Laughing

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 24 Mai 2016 - 20:21

yoda a écrit:
En ce moment, je lis le livre de Jancovici, Le plein s'il vous plaît. Le livre date un peu, mais le titre fait bizarrement écho avec l'actualité, quand le plein n'est plus possible. Laughing

Pas de problèmes pour ma part, tous les matins, mon réservoir batterie est plein....

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Mar 24 Mai 2016 - 21:24

Ce qui est embêtant pour moi, c'est que la mairie a viré l'AMAP et le refuge trouvé est dans les 40 minutes de chez moi à pieds. Pour le retour avec les légumes, ça risque d'être un peu compliqué. Enfin bon, je dis ça mais faudrait que la pénurie commence à exister et dure très très très longtemps pour que ça me pose problème. Je souffrirai avant ça de pas pouvoir emmener les enfants chez les grands-parents en août.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6160
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Ven 10 Juin 2016 - 10:14

Salut

Je viens de terminer « Mille soleils splendides » de l'afghan, Khaled Hosseini.

C'est un livre dur par son contenu, il est difficile de rester insensible aux drames que subissent les deux héroïnes ainsi que tout l'Afghanistan, tout au long du livre.
Hosseini décrit sans ambiguïté leurs souffrances. Il n'y a pas de foncièrement méchants , seulement des personnes enfermées dans leurs idées.
L'histoire qui s'étend de 1959 à nos jours, c'est celle de deux femmes afghanes. Il s'agit de personnages certes fictifs, mais l'on sait que ce qu'elles vivent, l'a certainement été par de nombreuse femmes, non seulement afghanes mais aussi partout dans le monde qui connait des conflits.

Ce livre réveille en nous, des sentiments de compassions que parfois nous maintenons enfuis au fond de nous même, ce livre éveille aussi des sentiments de colère, non pas contre une personne, ni contre une religion ni contre une communauté, mais bien contre tout ce qui amène à tels drames, comme le « qu'en-dira-t-on » qui est à mon avis, l'un des principaux facteurs d'attitudes négatives, peut être l'est elle un peu moins dans nos sociétés, mais toujours bien présentes dans des sociétés plus religieuses. Ce n'est pas le seul facteur, il en est beaucoup d'autres, comme les préjugés, les poncifs, la jalousie, l'envie et j'en passe et pas des meilleurs. L'on pourrait en discuter des heures.

Bien des hommes, assuré d'impunités , aussi, chercheront tout ce qui pourrait les conforter à continuer et justifier leurs actes et libérer le cours de leurs bas instincts.

C'est un livre est émouvant, que je ne puis faire autrement que de conseiller de le lire, cela nous rappellera aussi ce conflit un peu éclipsé par la situation actuelle en Syrie et l'on comprendra mieux ce que peuvent vivre les populations soumises à la guerre, pourquoi il y a des réfugiés, et, aussi, le fait que la burqa est un moyen pour les femmes la bas, de se protéger des hommes et des regards.


Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2162
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Vos lectures ?    Jeu 8 Sep 2016 - 12:35

Cet été, au moment de l'attentat de Nice, je finissais de lire ce livre :


L'auteur décrit le parcours de son frère vers le terrorisme.
On y retrouve le profil classique des terroristes : une enfance difficile, une absence du père, une éducation sans religion. Par contre, on ignore comment il a basculé : c'est arrivé lors d'un séjour à Londres où, comme pas mal de Français, le jeune Zacarias était parti en espérant faire fortune. À la place, il s'est converti à une version fort douteuse de l'islam et s'est petit à petit coupé de sa famille.

Ce qui est intéressant, c'est que l'auteur s'est lui aussi converti à l'islam, mais dans une mosquée traditionaliste. Avant l'arrestation de son frère, il luttait déjà contre le salafisme et leur version "erronée" de l'islam. Et dans ce bouquin qui date de peu après les attentats du 11 septembre, il nous met en garde contre ce que nous découvrons depuis quelques années : l'emprise du radicalisme dans les banlieues. Il dénonce aussi le soutien que reçoivent les plus radicaux par des pouvoir publics peu informés. En effet, ceux-ci se présentent comme des réformateurs. Ils souhaitent en effet réformer l'islam traditionnel pour un retour aux origines, la charia, le niqab, toussa toussa. Mais dans la tête de quelqu'un de notre culture française, un réformateur, c'est quelqu'un qui est libéral, plus évolué qu'un traditionaliste, d'où les méprises faites. Bien sûr, il raconte aussi le racisme quotidien, et à quel point ça a pu influer sur le destin de son frère.


_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos lectures ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos lectures ?
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions diverses autour des lectures au lycée
» Idées de lectures cursives pour l'autobiographie
» Vos dernières lectures napoléoniennes ...
» lectures cursives : je manque d'idées.... help!
» Mes lectures du moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Art et culture-
Sauter vers: