FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Heures travaillées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DonPanic



Nombre de messages : 1000
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Heures travaillées   Mar 2 Déc 2014 - 15:38

Bonjour les salariés
Hors cafés et temps de pause pipi, discussions du jour, bâillements, rêvasserie ou comatage, j'ai toujours prétendu, qu'avec environ 6h de travail vraiment effectif par jour, j'étais parmi les employés les plus productifs des boites où j'ai bossé.

Franchement, et vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mar 2 Déc 2014 - 16:15

Ca correspond à peu près à ce que mon ancien patron considérait comme usuel, 6h de travail effectif par jour.

Pour ma part, pendant mon doctorat je faisait largement 60h par semaine, 52 semaines par an. Effectives.
Ensuite pendant mon premier post-doc c'était plutôt 9h effectives par jour (personnellement les pauses pipi ne me prennent pas des heures).
Dans la recherche quand on cause c'est souvent en relation avec le boulot donc c'est du boulot :-)
Dans ma boite actuelle la pause de midi et la pause café est déjà décomptée et ca me donne 38,5 heures rémunérées par semaine.
Quand je suis entré dans la boîte, il y a 9 ans, je devais en faire 36 effectives (je ne suis pas bavard).
A présent je dirais que je tourne aussi autour de 6h par jour, tendance en baisse (non je n'ai pas dit tendant vers 0).
A ma décharge, je dois dire aussi qu'avec l'expérience on a besoin de moins de temps pour arriver aux mêmes résultats.

PS: heureusement que ce forum est en français! Buck et LGDA sont priés de ne pas traduire en allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic



Nombre de messages : 1000
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mar 2 Déc 2014 - 17:41

Steph a écrit:
Pour ma part, pendant mon doctorat je faisait largement 60h par semaine, 52 semaines par an. Effectives.
Ensuite pendant mon premier post-doc c'était plutôt 9h effectives par jour (personnellement les pauses pipi ne me prennent pas des heures).

Comme j'ai me suis assez vite établi free-lance, quand la pub marchait très bien, du temps où pour une photo, les agences emmenaient pour 10 jours une équipe de 10 personnes et un mannequin sur quelque plage des Bahamas, j'avais d'une part des périodes de travail super intenses, jusqu'à 16 heures de travail par jour, et d'autre part des périodes de totale inactivité, il m'arrivait de gagner en une semaine de quoi me permettre de ne pas travailler plusieurs semaines.
ex 3500 F l'illustration de pub immobilière que je faisais en 3 ou 4  journées de charette, grossomodo > 6000 € en pouvoir d'achat d'aujourd'hui.
Je savais qu'ils facturaient au double mon taf au client.
Mais c'est tout autre chose que de travailler chez soi.


Steph a écrit:
PS: heureusement que ce forum est en français! Buck et LGDA sont priés de ne pas traduire en allemand.
Bah, les patrons allemands sont moins bêtes, ils ont réduit le temps de travail, parfois la semaine de taf à 32H, et les salaires plutôt que licencier, du moins dans l'industrie automobile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mar 2 Déc 2014 - 18:26

Dans le même style, il "suffit" d'avoir une hutte sur le marché de Noel devant l'hôtel de ville à Vienne. On travaille comme un fou pendant 3 semaines et puis on peut se reposer tout le reste de l'année.
Le hic, c'est que les place sont réservées pour les 30 prochaines années...
Sinon moi je te ferais des gaufres de Bruxelles et de Liège auxquelles personne ne pourrait résister Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mar 2 Déc 2014 - 18:38

Plusieurs études viennent de démontrer que mettre trop la pression aux employés était très contreproductif.

En fait, c'est une erreur de ne voir que le temps effectif de travail, surtout pour du travail intellectuel. Combien de fois m'est-il arrivé d'être bloqué par un problème et de réfléchir stérilement à mon poste de travail. Je me lève, je vais aux toilettes, je prends ensuite un café et j'échange 2 mots avec les collègues, puis je retourne m'assoir à mon poste de travail. Et là, j'ai la solution ! En fait, ne compter que le temps effectif de travail est assez rétrograde comme démarche. Mais, c'est un réflexe qui a la vie dure et tout le monde constate que tel employé prend de nombreuses pauses ou va fumer toutes les 5 minutes. La démarche plus difficile est de quantifier exactement le rendement de ces employés...

Là, on se rend compte qu'Untel qui passe pour un fumiste est le référent technique de l'équipe de travail. En fait, dès que quelqu'un a une difficultés, c'est à lui qu'on va soumettre le problème parce qu'il propose toujours immédiatement une solution pertinente. Du coup, d'ailleurs, il est freiné dans son travail. Mais, si on est intelligent, on se rend comte que si on le vire, l'équipe va perdre un fort pourcentage de son efficacité.... Tel autre qui passe son temps à échanger des blagues sur l'intranet avec un tas de gens, à en fait un super entregents et que si on désire savoir à qui on peut s'adresser pour régler tel problème compliqué, c'est à lui qu'il faut s'adresser. Simplement parce que parmi ces nombreux contacts, il a toujours une personne qui a déjà été confronté au problème.

On peut multiplier les exemples. C'était d'ailleurs une des idées de base des plateformes de travail ou des open-spaces : faire en sorte que les informations circulent. On se rend compte qu'en fait, il vaut mieux avoir des petits bureaux permettant de travailler sans être dérangé par le voisin, tout en incitant les gens à se rencontrer devant la machine à café, en allant aux toilettes ou en allant fumer. La mise en commun des copieurs et imprimantes semble aussi être une solution efficace.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mar 2 Déc 2014 - 18:44

Steph a écrit:


PS: heureusement que ce forum est en français! Buck et LGDA sont priés de ne pas traduire en allemand.
Pas de soucis de ce cote la Wink
Pareil je doit tourner a 5-6h effectif, mais bon quand je lance des campagnes de simulations dois-je prendre en compte le temps cpu ?
Ca depend frnachement des periodes, ces dernieres semaines je tourne a 8h effectifs voir plus ces 2 dernieres semaines, a d'autres moment ca sera nettement moins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic



Nombre de messages : 1000
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mar 2 Déc 2014 - 20:48

buck a écrit:
Pareil je doit tourner a 5-6h effectif, mais bon quand je lance des campagnes de simulations dois-je prendre en compte le temps cpu ?
Ca depend frnachement des periodes, ces dernieres semaines je tourne a 8h effectifs voir plus ces 2 dernieres semaines, a d'autres moment ca sera nettement moins

J'ai fait atelier commun avec un spécialiste de l'animation 3D. Certains jours, il se pointait à 9h, lançait le programme d'animation, se barrait draguer les mignonnes, revenait vers midi vérifier que rien n'avait planté, repartait en maraude, et au soir après avoir vérifié que le programme tournait toujours rentrait chez lui en estimant qu'il avait bien travaillé.

Parmi les raisons pour lesquelles j'ai fait free-lance: la première, la boite pour laquelle je bossais avait besoin de maquettes en volume de terrain, sans avoir de local adapté, on m'a proposé de les faire chez moi quand j'ai dit que je pouvais les y faire, la deuxième, j'avais constaté qu'il me fallait 3 fois plus de temps l'après-midi pour faire la même chose qu'en une heure le matin, passant l'après-midi à lutter contre le sommeil, la troisième: ils avaient décidé d'installer des pointeuses y compris pour les cadres (dont j'étais), et que l'agence fermerait à 17 heures pile alors que pour éviter la cohue des transports en commun, j'avais décalé d'une demi-heure mes heures d'arrivée et de départ.

En dormant une petite demi-heure après le repas de midi chez moi, j'ai été nettement plus productif tout l’après-midi qu'à l'agence, sans compter les deux heures par jour de gain de temps à ne pas me transporter en métro et en train.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
DonPanic



Nombre de messages : 1000
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mar 2 Déc 2014 - 21:10

narduccio a écrit:
Plusieurs études viennent de démontrer que mettre trop la pression aux employés était très contreproductif.

Marrant, je viens de lire un rapport d'études selon lequel le cerveau des enfants engueulés par les parents et particulièrement leur mère se mettrait en mode "repos",
après, ils ont envie de pioncer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
lgda



Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 10:46

DonPanic a écrit:
narduccio a écrit:
Plusieurs études viennent de démontrer que mettre trop la pression aux employés était très contreproductif.

Marrant, je viens de lire un rapport d'études selon lequel le cerveau des enfants engueulés par les parents et particulièrement leur mère se mettrait en mode "repos",  
après, ils ont envie de pioncer
Salut !

As tu les coordonnées de l'étude ?

Merci d'avance !

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 10:57

DonPanic a écrit:


J'ai fait atelier commun avec un spécialiste de l'animation 3D. Certains jours, il se pointait à 9h, lançait le programme d'animation, se barrait draguer les mignonnes, revenait vers midi vérifier que rien n'avait planté, repartait en maraude, et au soir après avoir vérifié que le programme tournait toujours rentrait chez lui en estimant qu'il avait bien travaillé.
Je comprend tout a fait, et dans le meme genre j'interdis a mes collegues et a moi meme de lancer des batteries de simulations le vendredi apres midi, 9 coup sur 10 il faudra recommencer le lundi, il y a toujours une couille qui arrive qd on n'est pas la, soit la boulette dans le code, soit une coupure reseau soit une fuite memoire soit un collegue qui plante ta machine soit ...
DonPanic a écrit:

En dormant une petite demi-heure après le repas de midi chez moi, j'ai été nettement plus productif tout l’après-midi qu'à l'agence, sans compter les deux heures par jour de gain de temps à ne pas me transporter en métro et en train.
Bosser chez moi j'en suis quasi incapable, incapable de m'autodiscipliner et bosser, qd il m'arrive de ramener mon pc a la maison je fini par le faire le lundi matin en arrivant au taf
En Janvier je me refais operer (apres le nez les amygdales) je vais prendre le pc a la maison, mais mon taf sera juste de surveiller que mes directives seront suivies et faire une ou 2 analyses. Mais ca sera tout , enfin je l'espere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 12:17

Qu'est-ce qu'on fait quand on a une fuite de mémoire? On appelle la police ou on colmate avec un chewing-gum?

Stephane, qui ne comprend pas comment une mémoire électronique peut fuir

PS: l'étude m'intéresse aussi, est-ce que c'est valable pour les maris qui se font engueuler par leurs femmes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 13:07

on se log depuis une autre machine sur son compte et on kill le process :-D
(j'ai des structures qui peuvent demander beaucoup de memoire pour etre generee suffisament pour exploser la memoire de la station ou j'ai qd meme 200Go (sur ton pc tu dois en avoir 4Go) et dans ce cas ca bloque la station
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 14:43

200Go de RAM??Shocked
En 50 barres de 4? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 15:23

la je ne sais pas ils ont exile les machines en salle blanche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 17:29

lgda a écrit:
DonPanic a écrit:
narduccio a écrit:
Plusieurs études viennent de démontrer que mettre trop la pression aux employés était très contreproductif.

Marrant, je viens de lire un rapport d'études selon lequel le cerveau des enfants engueulés par les parents et particulièrement leur mère se mettrait en mode "repos",  
après, ils ont envie de pioncer
Salut !

As tu les coordonnées de l'étude ?

Merci d'avance !

Si tu comprend l'anglais, je pense que tu peux chercher à partir de cet article : Relation parents-enfants: certaines parties du cerveau des adolescents arrêteraient de fonctionner quand leurs mères les critiquent

Citation :
Des chercheurs en neurosciences de l'Université de Pittsburgh, en Pennsylvanie aux Etats-Unis, ont scanné les cerveaux d'un groupe d'adolescents à l'écoute des critiques et remontrances de leurs mères. L'étude, publiée le 22 octobre, affirme que certaines parties de leurs cerveaux impliquant le contrôle émotionnel et l'empathie "s'éteindraient" à la réception de ces reproches.

Repérée par The Wired, l'étude a été réalisée sur un groupe de trente-deux jeunes adolescents en bonne santé, dont la moyenne d'âge était de 14 ans. Sur ces participants, vingt-deux d'entre eux étaient du sexe féminin. Tous ont écouté deux courts enregistrements audio de trente secondes pendant lesquelles ils ont entendu leurs mères respectives leur adresser des critiques. Au même moment les chercheurs en question scannaient certaines parties du cerveau des participants.

Trois régions spécifiques du cerveau ont ainsi été ciblées: celles chargées du traitement des émotions négatives, du contrôle émotionnel et de la perception du point de vue de l'autre. Ils ont étudié la façon dont réagissaient ces zones cérébrales lorsque les jeunes adolescents écoutaient les critiques de leurs mères.

Communication bloquée

Sans surprise, de vives réactions sont apparues dans la zone des émotions négatives, mais bizarrement l'activité cérébrale dans les deux autres régions semble s'être progressivement arrêtée. Les chercheurs affirment que "les adolescents ont arrêté de faire fonctionner leur processus de sociabilité et la compréhension de l'état d'esprit de leurs parents". En d'autres termes, la communication ne passe plus.

L'adolescent deviendrait donc incapable de retenir sa colère et ne pourrait plus percevoir les raisons de la critique de ses parents. Selon eux cette absence d'empathie et de contrôle des émotions de l'enfant pourrait donc être, en partie, la raison de l'éternel conflit parent-adolescent.

Toutefois, l'article de The Wired ne manque pas de soulever certains points. Selon eux, les chercheurs n'ont, semble-t-il, pas donné suffisamment d'instructions aux participants, si ce n'est écouter les enregistrements. A cet effet, l'étude ne rend pas suffisamment compte de l'attention des ados portée à l'écoute des séquences audio.

De plus, les résultats peuvent être interprétés de différentes manières. Par exemple, l'extinction cérébrale rapportée par l'étude peut également être comprise comme une manière pour les adolescents de mettre fin au conflit. En ce sens, l'effet inhibiteur des critiques maternelles sur le cerveau ne serait pas une des raisons au conflit entre les parents et l'enfant mais plutôt une source d’échappatoire et de résolution du problème.

Enfin, l'étude ne répond pas à toutes les questions et laisse certains enjeux en suspens. Quid de la réaction des adolescents face à d'autres adultes, ou encore la fourchette d'âge concerné?

Malgré ces reproches, les chercheurs estiment que leur étude est avant tout bénéfique aux parents. L'absence de contrôle des émotions et d'empathie de l'enfant face à leurs critiques n'est pas une idée nouvelle, certes, mais elle a désormais une explication scientifique.

Il y a une autre étude, un peu corrélée à celle-là qui montre les limites de l'autoritarisme envers les enfants : La drogue et les adolescents : avoir des parents trop autoritaires accroît les risques

Voici ce que je considère comme le point important :
Citation :
Les résultats montrent que l'autorité n'est pas efficace, contrairement à l'idée qu'on pourrait avoir. A l'inverse, l'absence totale de contrôle n'est pas non plus souhaitable.

En fait, être un bon parent serait une histoire d'équilibre entre trop et trop peu.

Pour ce qui est du lien entre la diminution du rendement et le stress des employés, j'ai vu passer quelques entrefilets il y a 2 ou 3 semaines. Mais, je ne suis pas arrivé à les retrouver sur le net. J'ai trouvé un article canadien qui en parle : Le stress coûte des milliards $

J'y est découvert un nouveau mot qui colle bien à cette discussion. Je connaissais l’absentéisme et j'ai découvert son pendant :
Citation :
Selon le Centre d'études sur le stress humain, le présentéisme (être au travail sans offrir un plein rendement) coûte 36 milliards $ par année au Canada.

L'absentéisme, lui, est une affaire de 8 à 10 milliards $. À lui seul, le surmenage toucherait 20 % des travailleurs au Québec selon Statistique Canada.

Un rapport rédigé par la Commission de la santé et sécurité au travail (CSST) permet d'aller plus loin et de voir ce qui fait le plus mal au portefeuille collectif et ce, même si l'on exclut les coûts des assurances privées.

En 2012, remplacer le salaire d'une personne absente en raison du stress coûtait plus de 13 000 $. Les frais d'assistance médicale et de réadaptation dépassaient les 2900 $ par personne.

Ceux qui souffraient de stress chronique ont manqué 271 jours de travail en moyenne, ce qui gonflait la facture à près de 23 000 $.

Près des deux tiers des travailleurs touchés (64 %) étaient des femmes. Le harcèlement psychologique était à la source du tiers (33 %) des lésions liées au stress.

On a donc, d'un coté l'employé qui travaille à presque 100% pour son employeur. Puis, on à le présentéiste (celui qui squatte la machine à café et les toilettes). Puis l'absent. Le présentéiste peut être un futur absent, mais il est souvent une personne en souffrance morale. Beaucoup de patrons ont tendance a vouloir les virer par peur du risque de contagion. Mais, souvent, ils sont un indicateur que quelque chose ne marche pas dans le management de l'équipe. Si on les vire, on vire l'indicateur et on masque le problème qui peut éclater plus tard avec plus de virulence. Si le présentiste est dans cet état pour des raisons externes à l'entreprise, le garder peut même apporter un plus à l'équipe de travail qui comprend qu'en cas de difficultés passagères, on va l'aider et apporter un soutien. Donc, l'employé va avoir tendance à plus s'investir, ce qui augmente la productivité.

Dans certains secteurs avec un fort turnover, on constate qu'une partie des employés passe une partie de son temps à rechercher un futur point de chute, parfois en emportant une partie de son savoir-faire... ou une partie de la clientèle.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 17:31

buck a écrit:
En Janvier je me refais operer (apres le nez les amygdales) je vais prendre le pc a la maison, mais mon taf sera juste de surveiller que mes directives seront suivies et faire une ou 2 analyses. Mais ca sera tout , enfin je l'espere

J'espère que tu te rétablira vite.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 17:44

En fouinant, j'ai trouvé un article qui résume pas mal ce lien entre productivité et machine à café Wink L'Atelier : Quand productivité rime avec bien-être

L'Atelier a écrit:
En combinant les informations de ces enquêtes de comportement (capteurs, interview, statistiques,..) Sociometric peut identifier les zones d’une entreprise où il serait judicieux d’installer de nouvelles machines à café ou des tables de déjeuner plus grandes, désignées comme des lieux d’interaction et in fine source de productivité. L’une des études a été menée avec le centre d’appel de Bank Of America pendant 3 mois. A son issue, Sociometric a préconisé d’autoriser certains employés à prendre leur pause ensemble pour relâcher la pression ou partager des idées sur leur travail. Quand la Banque a décidé d’instaurer ce changement, Sociometric a mesuré un bond de 15 à 20 % de la productivité, une baisse du niveau de stress de l’ordre de 19% … mais et une diminution du chiffre d’affaires de 4 à 12%. Toutes expériences confondues, l’augmentation de la productivité des salariés bondit en moyenne de 20% pour un chiffre d’affaires en recul d’autant… Contradictoire ? Pas nécessairement car si le salarié ne travaille pas plus, il travaille mieux. Et le bien-être du salarié n’est-il pas un élément fondamental pour une entreprise ? Toujours est-il que la méthode ne rebute pas les 20 entreprises qui l’ont utilisée et les 60 centres de recherche dans le monde qui tentent d’adapter cette méthode à différents secteurs (médecine, informatique,...)

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic



Nombre de messages : 1000
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 19:34

lgda a écrit:
As tu les coordonnées de l'étude ?
Merci d'avance !
http://www.wired.com/2014/11/teen-brain-shuts-hears-moms-criticism/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
DonPanic



Nombre de messages : 1000
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Mer 3 Déc 2014 - 20:40

buck a écrit:
Bosser chez moi j'en suis quasi incapable, incapable de m'autodiscipliner et bosser, qd il m'arrive de ramener mon pc a la maison je fini par le faire le lundi matin en arrivant au taf

Oui, mais tu ne bosses pas en indépendant. La plupart du temps avec des délais impératifs. Faut dire que ma productivité dépend des conditions météo, pas de problème quand le temps est cafardeux, mais au soleil du printemps ou de l'été, j'ai nettement plus envie d'aller flâner ou de me faire des terrasses, et ce d'autant plus que les filles se mettent en minijupes. En ce cas, il n'y a guère que les cigarettes magiques pour me clouer à la table à dessin ou devant l'écran d'ordi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
ji_louis



Nombre de messages : 1961
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Jeu 4 Déc 2014 - 19:04

DonPanic a écrit:
Bonjour les salariés
Hors cafés et temps de pause pipi, discussions du jour, bâillements, rêvasserie ou comatage, j'ai toujours prétendu, qu'avec environ 6h de travail vraiment effectif par jour, j'étais parmi les employés les plus productifs des boites où j'ai bossé.
Franchement, et vous ?
Depuis que je suis placardisé, et surtout depuis que je me suis rendu compte que mes efforts sont vains, ma productivité frôle les pâquerettes. Et plus encore avec un gros coup de déprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Jeu 4 Déc 2014 - 19:07

ji_louis a écrit:
DonPanic a écrit:
Bonjour les salariés
Hors cafés et temps de pause pipi, discussions du jour, bâillements, rêvasserie ou comatage, j'ai toujours prétendu, qu'avec environ 6h de travail vraiment effectif par jour, j'étais parmi les employés les plus productifs des boites où j'ai bossé.
Franchement, et vous ?
Depuis que je suis placardisé, et surtout depuis que je me suis rendu compte que mes efforts sont vains, ma productivité frôle les pâquerettes. Et plus encore avec un gros coup de déprime.

Tu fais donc du présentéisme ?

Cela doit être assez dur moralement. Je suis de tout cœur avec toi.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Jeu 4 Déc 2014 - 21:46

Les effets pervers du stress au travail :

Citation :

Les effets pervers du stress au travail

Le stress utilisé comme mode de gouvernance d'entreprise est contre productif et non rentable. Contre productif car il rend les salariés malades et des salariés malades sont moins productifs que des salariés en bonne santé.
Il est non rentable car les impôts et taxes que l'état prélève sur les bénéfices que l'entreprise fait avec le stress sont à relativiser du fait des frais et dépenses médico-sociales que ce même état dépense à causes des effets du stress.
Actuellement la santé en entreprise est sous la surveillance des services de l’inspection du travail et des services de santé au travail anciennement nommés Médecine du travail.
Les services de l’inspection du travail ont pour but de surveiller les conditions de travail, les relations individuelles et collectives de travail, les conditions d’emploi. Les services de santé au travail veillent à la protection de la santé des salariés et évaluent leur aptitude à exercer sans risque pour leur santé, leur condition de travail.
Cependant cet état de fait qui semblait satisfaire toutes les parties fonctionne en réalité « à vide » depuis des années car il ne donne que très peu de résultats. En effet déjà en 2006 pour l’économiste Philippe Askenazy, « le coût global des accidents du travail et des maladies professionnelles serait en France de l’ordre de 20 milliards d’euros soit 1,5 % de la richesse nationale » et dans ces maladies professionnelles déclarées « les troubles musculo-squelettiques (TMS) et les pathologies liées au stress en représentent les trois quart ». Cependant, il ne s’agit là que de pathologies dites professionnelles, c'est-à-dire celles dont on a reconnu le lien direct avec le travail.
Et Philippe Askenazi admettait déjà à l’époque que « 80 % des maladies professionnelles ne sont pas reconnues comme telles et sont prises en charge par la branche générale de la sécurité sociale » (1). Huit ans après Jacques Sapir ne dit pas autre chose le 29 septembre 2014 sur BFM Business quand il déclare « Aujourd’hui une partie des dépenses de santé sont très largement liées à des problèmes qui ne sont pas de santé, se sont l’ensemble des maladies psycho somatiques liées au stress au travail. » Et Jacques Sapir de conclure que ce stress au travail provoque des symptômes qui conditionnent des consultations médicales, des examens, des traitements le tout pouvant être évalué entre 1,5 et 2 points du PIB !
On voit bien que ce stress instrumentalisé souvent en gouvernance d’entreprise dans un but de rentabilité, le fameux « stress positif » plombe en fait l’économie des pays industrialisés sur leur branche maladie et tempère les impôts et taxes prélevés par l’état sur les bénéfices que les entreprises font sur le dos du stress.
Il faut donc changer de comportement complètement. Démontrer aux actionnaires que leurs bénéfices seraient encore meilleurs avec des salariés en bonne santé car un salarié en bonne santé travaille mieux et est donc plus rentable.


(1)" Les Français malades du travail " entretien avec Philippe Askenazy - Panorama du Médecin 16 octobre 2006.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Ven 5 Déc 2014 - 15:46

Dans la revue AlterEco, que j'ai feuilletée, il y a un graphique assez intéressant. L'une des caractéristiques de l'industrie française était son excellente productivité. Il y avait une vraie spécificité française, nous faisions moins d'heures que pas mal des autres grands pays industriels, mais on produisait plus. Il semble qu'il faille en parler au passé. D'après les chiffres, il y a eut une rupture en 2005, depuis notre productivité stagne (enfin, elle a un peu repris du poil de la bête depuis 2010).



La situation est assez compliquée. Depuis environ 1990, la productivité globale française croit moins vite que la moyenne des autres pays industrialisés. Mais, cela est du à la diminution du nombre d'heures travaillées. Pendant ce temps là, de 1990 à 2005, si la productivité globale stagne, la productivité horaire augmente. Il y a eu de nombreux débats pour expliquer ces écarts. Les français travaillent moins (en nombre d'heures) que la moyenne des grands pays industriels, mais produisent autant, voire plus. Mais, depuis 2005, il y a un décrochage et même, certaines années, une diminution de la productivité horaire. Nettement, vu le découplage temporel, la cause n'en est pas les 35 heures. Mais, la politique industrielle des années 2003-2005. Il y a une certaine reprise par la suite, mais la spécificité française commence à disparaitre.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis



Nombre de messages : 1961
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Heures travaillées   Lun 8 Déc 2014 - 15:03

narduccio a écrit:
Tu fais donc du présentéisme ?
Cela doit être assez dur moralement. Je suis de tout cœur avec toi.
Ouais, présentéisme à fond!
Ce qui me fait tenir, c'est que j'aurai droit à prétendre à la retraite à jouissance immédiate l'an prochain, que mon salaire est le seul revenu de la famille, et que je suis invirable. Par ailleurs, j'espère réussir ma VAE (licence en informatique de gestion), ce qui montrerait à mes DRH que je ne suis pas incompétent mais juste mal employé, et m'ouvrirait de meilleures perspectives (possibilité de postuler sur des postes d'autres ministères, ou possibilité de prendre un boulot dans le civil si je suis parti à la retraite).
Mais oui, moralement c'est dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heures travaillées   Aujourd'hui à 14:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Heures travaillées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récupération des heures travaillées suite accident de travail
» nombres d'heures? comment compter
» SOS JE SUIS PERDUE AVEC LE CALCUL DES HEURES POUR LES TOS
» heures / an à temps partiel
» prime pour l'emploi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: