FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Qualité de vie dans les territoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Qualité de vie dans les territoires   Lun 3 Nov 2014 - 18:19

On trouve assez souvent dans la presse des cartes qui nous indiquent où il fait bon vivre en France. Il arrive assez souvent que ces cartes soient contradictoires en fonction des critères retenus. Et c'est normal ! Un universitaire n'a pas les mêmes besoins qu'un retraité. Certains regarderaient donc le nombre de bibliothèques à 50 km à la ronde, tandis que les autres le nombre de médecins et de services d'urgences ...

Or l'Insee vient de réaliser une carte et un tableau où ils prennent en compte 27 indicateurs différents. Cette carte n'indique pas l'endroit où l'on vit le mieux en France, mais celui qui correspond le plus à vos besoins ... Si vous savez bien définir vos besoins, bien entendu. Wink

La qualité de vie dans les territoires

Citation :
L’Insee vient de publier une étude intéressante sur la qualité de vie dans les territoires français. Exercice difficile : on cherche trop souvent, pour mesurer la « performance » de différentes entités sur un sujet donné (ici la qualité de vie dans les territoires), à identifier l’indicateur pertinent pour produire ensuite des classements. Lorsque le sujet est multidimensionnel, on s’en remet à des indicateurs composites, comme l’IDH pour le développement humain ou le classement de Shangaï pour la performance des Universités. C’est satisfaisant pour les médias qui peuvent produire des classements, trouver des titres chocs et optimiser leurs ventes, mais c’est très insatisfaisant pour cerner le sujet traité.

L’exercice proposé par l’Insee est différent : il s’agit plutôt, au travers de différents indicateurs censés capturer les différentes dimensions de la qualité de vie, de produire une typologie de territoires. Et ça change tout : impossible de hiérarchiser les territoires entre eux, on observe plutôt des profils différents, avec des atouts/faiblesses attachés à chacun d’eux. On peut imaginer que chaque individu, en fonction de son « vecteur de préférences », comme dirait l’économiste, se sentirait mieux dans tel ou tel endroit.

Insee : Qualité de vie dans les territoires

Insee a écrit:
Une trentaine d’indicateurs permettent d’appréhender la qualité de vie dans les différents territoires de vie de France métropolitaine, espaces dans lesquels les habitants recourent aux équipements et services les plus courants. Huit grands types de territoires se distinguent : des territoires franciliens, certains aisés mais assez inégalitaires et très denses, d’autres dans le sud-ouest parisien, particulièrement favorisés, hormis pour les temps de trajet domicile-travail ; les métropoles régionales, qui possèdent des équipements fournis et accessibles mais présentent certaines difficultés sociales ; le périurbain des grandes métropoles régionales dynamiques, un peu moins aisé que les précédents mais plus impliqué dans la vie citoyenne ; des territoires plutôt denses en situation peu favorable, essentiellement dans le Nord-Est et le Sud-Est ; des bourgs et petites villes en situation intermédiaire dans le Bassin parisien et à l’Est ; des territoires autour de villes moyennes présentant de nombreux atouts dans l’Ouest et le Sud-Ouest ; des territoires plutôt isolés, peu urbanisés, hors de l’influence des grands pôles.


_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Qualité de vie dans les territoires   Mar 4 Nov 2014 - 15:36

Salut

Je ne peux pas donner un avis de valeur, n'ayant été en France que comme touriste. Nous louons la plupart du temps une maison durant 1 à deux semaines. je peux juste dire par expérience, que l'on vit et l'on mange assez bien partout en France à partir du moment que l'on s’écarte des grandes agglomérations et des lieux trop touristiques. Mais il est vrai que certains endroits sont plutôt des trous perdus et que si l'on ne possède pas de voiture, cela doit être très difficile d'y vivre.

le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Qualité de vie dans les territoires   Mar 4 Nov 2014 - 17:21

Je complèterais plus tard par une étude d'Eurostats sur les territoires européens.

En fait, ce qui m'a intéressé c'est que l'étude des territoires est en train d'être révolutionnée. Et cela va avoir un impact sur la géostratégie économique et industrielle. Si on ne regarde que du coté économique, on se rend compte d'un phénomène qui est à l'échelle de l'Europe. La richesse se crée dans de nombreux pays au niveau des grandes métropoles. Or, ces métropoles ne concentrent qu'une partie de la population. D'un coté des gens extrêmement instruits, formés dans les meilleures écoles et qui bénéficient des meilleures places dans les entreprises qui siègent dans ces métropoles, de l'autre un sous-prolétariat, souvent issu de l'immigration qui sert de personnel de service pour cette classe dominante. Ce sous-prolétariat ayant souvent ses quartiers réservés où les conditions de vie sont déplorables.

La classe moyenne se retrouve dans 2 situations différentes. Soit, elle travaille dans ces métropoles. Mais, dans ce cas, elle en vit à la périphérie. Du coup, elle passe des heures dans divers transports en communs, voire dans des bouchons. Ils vivent dans des pavillons résidentiels en périphérie, les enfants allant en classe près de leur lieu de vie et les parents ne les voyants que le soir et le matin, souvent en coup de vent. Parfois, au bout de quelques temps, les parents font le choix que l'un des deux, souvent l'épouse, cherche un travail local pour pouvoir mieux s'occuper des enfants. Le salaire principal du foyer : la personne qui travail dans la métropole subvenant aux besoins de tout ce petit monde. Et de là naissent pas mal de rancœurs et de tensions. Les diverses situations étant souvent vécues comme étant imposées.

Un second groupe vit et travaille dans des régions plus rurales. En fait, il s'agit souvent de sous-traitants ou de fournisseurs des entreprises de la métropole la plus proche. Le système économique prédominant y crée de grandes tensions dues aux concurrences. Les enfants qui vont réussir dans leurs études vont aller travailler dans les métropoles. Les autres vont rester confinés dans cet entre-deux où l'on gagne moins, mais où l'on est moins sollicité. Tout cela se voit sur la santé des gens. Cela se voit aussi sur les votes. Le FN progresse dans les zones où l'on a relégué les classes moyennes. Car en fait, quelque soit le cas de figures, ils se sentent exclus des lieux où il faut être : les grandes métropoles. Dans les quartiers aisés des métropoles, le vote se partage entre un vote de gauche-écolo qualifié de vote "bobo". Ces gens entendant imposer leur point de vue aux ruraux qui leurs reprochent de ne pas savoir de quoi ils parlent. Une autre partie des habitants de ces quartiers votent pour des partis de droite, se partageant entre un vote conservateur ou un vote de droite "progressiste". Ils pensent qu'il faut privilégier l'entreprise car ces avec les gains générés que la société arrivera à s'enrichir. Dans les quartiers "populaires", on a un vote partagé entre un vote de gauche contestataire demandant plus de richesses pour les plus démunis. Et un vote de droite "populaire" demandant plus de sécurité. En fait, il s'agit souvent d'une demande de sécurité "sociale", leur peur est d'être relégués vers les quartiers des exclus. Mais, ils l'expriment en demandant une politique sécuritaire du droit et de l'ordre. En gros : faites en sorte qu'on ne deviennent jamais pauvre et que les pauvres restent à leur place : pas chez nous!

On se rend aussi compte que les politiques menées dans ces régions devront être différentes et qu'elles ne correspondent pas toujours avec ce qu'expriment les habitants, que ce soit verbalement ou à travers leurs votes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qualité de vie dans les territoires   Aujourd'hui à 15:29

Revenir en haut Aller en bas
 
Qualité de vie dans les territoires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des nouvelles saveurs. avec de l'huile de coton
» Les territoires dans la mondialisation: supports intéressants
» Devoir Geographie: Les territoires français dans le monde
» Qualité de l'écriture.... ?!?
» Préavis de grève dans les crèches contre la dégradation de la qualité d'accueil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: