FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chronique du sexisme ordinaire vu par un homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Steph



Nombre de messages : 7882
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Chronique du sexisme ordinaire vu par un homme   Mer 11 Fév 2015 - 13:54

DonPanic a écrit:
yoda a écrit:
D'ailleurs, je me demande comment ça se passe en Israël, niveau sexisme. Avec le service militaire (même s'il est plus court pour elles), les femmes doivent forcément moins subir l'image de petite chose fragile que dans nos pays européens, et considérées comme autant capables que les hommes de porter une arme ou changer un pneu.
Bah bah bah, les femmes israéliennes, leur destin c'est d'être mères, surtout chez les barbus à bouclettes et tomme de Savoie poilue sur la tête où c'est un boulot à la chaine, que ce soit en Israël ou par le monde.
D'ailleurs dès qu'elles sont enceintes ou mères, elles sont dispensées de service militaire.

Faut dire que c'est un peu compréhensible aussi: tirer des obus ou piloter un char avec son enfant sur le dos (ou dans le ventre), c'est pas facile!
Et puis si les obus tombent sur le chauffe-biberon, il va être affamé le bébé!

Non sans blague être mère c'est le destin de pas mal de femmes et ça a plus à voir avec la biologie qu'avec la religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4583
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Chronique du sexisme ordinaire vu par un homme   Mer 11 Fév 2015 - 14:20

Steph a écrit:
Non sans blague être mère c'est le destin de pas mal de femmes et ça a plus à voir avec la biologie qu'avec la religion.
En logique, il y a bien l'opérateur [OU] de type exclusif :
- être mère [OU] être pilote de char, etc.

Mais il y a aussi l'opérateur [ET] de type inclusif :
- être mère [ET] également cheffe d'entreprise, ingénieure, pilote d'avion, etc.

Il n'y a pas que le manichéisme dans la vie !

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda

avatar

Nombre de messages : 2135
Age : 39
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Chronique du sexisme ordinaire vu par un homme   Dim 15 Fév 2015 - 17:44

C'est clair qu'on peut être mère de famille et militaire, du moment que c'est un choix personnel. Par contre, ça me semble normal, dans la mesure où le service militaire est obligatoire et non un choix, d'en dispenser les jeunes parents.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
narduccio



Nombre de messages : 4682
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Chronique du sexisme ordinaire vu par un homme   Ven 20 Fév 2015 - 1:35



Le Point : Iran : un siècle d'histoire à travers le voile

Le Point a écrit:
Parfois, une vidéo est plus efficace que des dizaines de livres d'histoire. Le collectif américain CUT, originaire de Seattle, s'est fait connaître avec sa série de vidéos 100 Years of Beauty (100 Ans de beauté). Le principe est simple. Un mannequin revisite un siècle à travers les coiffures de la gent féminine, décennie par décennie. Après avoir voyagé dans les États-Unis du XXe siècle, grâce à deux mannequins (blanc et noir), le CUT franchit un nouveau palier, beaucoup plus politique, en s'attaquant à l'Iran. Le modèle américano-iranien Sabrina Farajy s'est prise au jeu, et le résultat est saisissant.

Car en Iran, chaque bouleversement politique du siècle dernier a eu des répercussions visibles dans la tenue vestimentaire des femmes. Voilées en 1910, au lendemain de la révolution constitutionnelle perse, les Iraniennes sont tenues d'ôter leur foulard vingt ans plus tard, à la faveur du coup d'État en 1921 du colonel Reza Khan, qui sera proclamé empereur de Perse en 1925. Pendant ses seize années de règne, "Reza Shah" entame une modernisation forcée du pays et de sa société. Ayant pour modèle Atatürk, il va tout bonnement interdire le port du voile pour les femmes, scindant l'Iran entre milieux libéraux modernistes et traditionnels conservateurs.
Coiffure à l'américaine

Il n'est donc pas surprenant de voir dans les années 1950 des Iraniennes coiffées telles des actrices américaines en pleine ville. D'ailleurs, l'Iran de Mohammad Reza Pahlavi, le fils de Reza Shah qui lui succède en 1941, sera un allié privilégié de Washington. C'est d'ailleurs grâce à un coup d'État américain que le monarque sera rétabli sur le trône en 1953, chassant du pouvoir le Premier ministre Mossadegh, pourtant élu démocratiquement. La donne change radicalement en 1979. Au lendemain de la révolution islamique, les Iraniennes se voient imposer le port du voile par Khomeini, dessein que l'ayatollah avait pourtant caché durant son exil en France.

Après le traumatisme des huit ans de guerre contre l'Irak, les années 1990 sont marquées par une timide ouverture de la République islamique, incarnée par le "pragmatique" président Rafsandjani, qui entame tambour battant la reconstruction du pays en facilitant l'accès des entreprises occidentales. Traumatisée par la révolution, la société iranienne aspire à un vrai changement de l'intérieur. En 1997, elle plébiscite le président réformateur Mohammad Khatami, qui sera massivement réélu en 2001.
Le voile, un accessoire de mode

Pendant ses deux mandats au pouvoir, Khatami accorde un certain espace de liberté à la jeunesse, et favorise l'éclosion de nombreux journaux et ONG. Les mèches de cheveux rebelles sortent peu à peu du voile. Mais l'ouverture a ses limites, les étudiants frondeurs de 1999 seront abattus, et plusieurs grands intellectuels assassinés. Fustigeant ces libertés de façade, la jeunesse décide de boycotter les élections suivantes, permettant l'élection à la présidence de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad.

Populiste à souhait, héros des classes ouvrières mais aussi de la rue arabe, le nouveau chef d'État va isoler l'Iran sur la scène internationale avec ses diatribes enflammées contre Israël, et étouffer toute opposition intérieure. Sa réélection contestée en juin 2009 va précipiter la jeunesse dans la rue : le mouvement vert est né. Nombre d'Iraniennes, toutes de vert vêtues, participent aux manifestations aux cris de "Où est mon vote ?" Ces rassemblements sans précédent depuis la révolution seront matés dans le sang : les images de la mort de Neda Agha Soltan, jeune Téhéranaise abattue en pleine rue, feront le tour du monde.

Mais étouffée par les sanctions économiques en raison de son programme nucléaire, la République islamique n'a d'autre choix que de s'ouvrir à nouveau à l'étranger. L'élection en juin 2013 du président "modéré" Hassan Rohani, visage beaucoup plus aimable du régime, ne souffre cette fois d'aucune fraude. Les cheveux dépassent désormais allègrement du foulard islamique, devenu accessoire de mode. Mais ce sont de vrais changements que les Iraniennes attendent maintenant de leur président.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Chronique du sexisme ordinaire vu par un homme   Ven 20 Fév 2015 - 14:31

Steph a écrit:
Non sans blague être mère c'est le destin de pas mal de femmes et ça a plus à voir avec la biologie qu'avec la religion.
Sauf quand la religion te dit croissez et multipliez-vous et qu'une large descendance est une récompense divine.

Et qu'en plus, l’État s'en mêlerait en subventionnant la natalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique du sexisme ordinaire vu par un homme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique du sexisme ordinaire vu par un homme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chronique d'une journée de travail ordinaire
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Le "salam" entre homme et femme
» L homme qui créa la vie artificiellement avec simplement de l' eau et de l' électricité .
» Le syndrome de fatigue chronique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: