FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un avant-goût de l'enfer?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Lun 6 Oct 2014 - 14:38

lgda a écrit:
DonPanic a écrit:
Entre Ebola et les virus exotiques pandémiques, il y a des solutions à la prolifération des salauds de pauvres  Shocked

Si cyniquement vrai !!
(on croirait lire quelques anciens disparus spécialistes de cet humour... noir)

J'ai oublié de préciser "des solutions" pacifiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1992
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Lun 6 Oct 2014 - 15:52

@DonPanic
Citation :
En effet, d'ailleurs nos pauvres populations locales à nous auraient rasé la forêt européenne n'eut été le recours aux combustibles fossiles.
Pour nos forêts, il faut se souvenir qu'au XVIIème siècle, au début de la colonisation des amériques, les forêts européennes étaient beaucoup moins développées qu'actuellement parce que la population, très majoritairement agricole, cultivait les champs, et le bois a constitué la première source de richesse des colonies américaines (l'Est des États Unis actuels était couvert de forêts qui ont été rasées). C'est l'exode rural à partir du XIXème siècle qui a causé le regain de couvert forestier en France, exode rural créé par le dé"veloppement industriel des villes, développement industriel dû à l'emploi des machines à vapeur marchant grâce à la combustion du charbon. Puis vint l'usage industriel des produits pétroliers...

Pour ta remarque sur les produits du cacao que nous consommons, l'usage de l'huile de palme dans les chocolats date de moins de 20 ans; avant, la législation européenne interdisait l'apellation "chocolat" à toute préparation qui en contenait plus de 1%, ou moins de 90% de cacao.
wikipédia a écrit:
Cet ingrédient traditionnel des cuisines d'Afrique, d'Amérique du Sud et d'Asie se retrouve, dans les pays non producteurs, dans les aliments transformés en remplacement des habituelles graisses animales (saindoux, beurre…) et des huiles végétales hydrogénées (dite trans).
...
L'usage alimentaire de l'huile de palme est de 80 % dans le monde. En Europe, l'huile de palme à des fins alimentaires est de 50 % environ, principalement dans les produits agroalimentaires.
Et je rappelle que ce n'est pas en Europe que la consommation y progresse, mais surtout en Asie avec l'enrichissement de la population.

Pour les "salauds de pauvres", tu sous-entends les noirs africains, tu pourras constater que malgré tous les maux qui les accablent, leur population s'accroit fortement (exemple ici avec l'ex-Zaïre).
Malgré les millions de morts dus aux guerres atroces qui s'y sont déroulées dans les années 2000, les maladies et le reste, la population progresse fortement. Et tu conviendras que leur pauvreté ne s'améliorera que si la croissance de leur économie est supérieure à celle de leur population. C'est pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Lun 6 Oct 2014 - 17:16

ji_louis a écrit:
Pour les "salauds de pauvres", tu sous-entends les noirs africains,

Non, j'entends tous les habitants de pays incapables de s’offrir ni la commande de doses de vaccins aux compagnies pharmaceutiques par milliers ni l'infrastructure pour vacciner en masse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1992
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Lun 6 Oct 2014 - 22:31

Pour ébola, il n'y a tout simplement pas de vaccin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
lgda



Nombre de messages : 4556
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mar 7 Oct 2014 - 8:51

ji_louis a écrit:
Pour ébola, il n'y a tout simplement pas de vaccin...
Ne sois pas si défaitiste !
Il n'y a pas ENCORE de vaccin...

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mar 7 Oct 2014 - 10:57

DonPanic a écrit:
ji_louis a écrit:
Pour les "salauds de pauvres", tu sous-entends les noirs africains,

Non, j'entends tous les habitants de pays incapables de s’offrir ni la commande de doses de vaccins aux compagnies pharmaceutiques par milliers ni l'infrastructure pour vacciner en masse

C'est une affirmation purement gratuite.
La vérité est la suivante:
Le NIH est en train de collaborer avec GSK pour tester un nouveau vaccin contre Ebola.
Une étude clinique de phase 1 va être lancée en priorité (Phase 1 c'est juste pour tester la toxicité et secondairemment les doses, pas l'efficacité).
Dans le même temps, GSK va fabriquer 10 000 doses sur une commande de la WHO avant même de connaitre les résultats de l'étude clinique. Et ces doses ca ne sera pas pour vacciner les européens ou les américains, nous on ne connait pas la vaccination gratuite. Ca sera pour vacciner les populations à risque et je doute fort qu'on leur enverra la facture.

http://www.biologynews.net/archives/2014/08/28/ebola_vaccine_trials_fasttracked_by_international_consortium.html

Les campagnes de vaccination gratuites, c'est pas chez nous qu'on les trouve hein, c'est en Afrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4645
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mar 7 Oct 2014 - 12:14

Merci Steph.

Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que l'OMS accepte de déroger aux règles de sécurité en ce qui concerne un médicament en l'administrant à des malades et à des populations avant d'avoir testé son innocuité relative et ses capacités envers la maladie. Mais ebola est une urgence sanitaire telle que si on attend de réaliser les choses dans l'ordre, on comptera les morts par millions. Donc, on a pris de risque de faire fabriquer et de diffuser un vaccin snas être totalement sûr qu'il soit efficace et sans risques.

Pour ceux qui trouveraient cette décision injuste et qui voudrait y voir une preuve de plus du mépris des pays riches envers "ses salauds de pauvres", il faut avoir 2 ou 3 choses à l'esprit :

Voici l'image de la croissance de cette maladie :


On voit que la mortalité est d'environ 50%, voire un peu plus. On voit que le nombre de cas et de morts sont en croissance exponentielle. Tester un vaccin en respectant les règles prend plusieurs années. Pour certains vaccins, on est actuellement plus proche des 10 ans que de l'année en terme de tests ... Donc, même si le vaccin tue 10% des gens, il fera moins de ravages que de ne pas vacciner. C'est ce qui a motivé cette décision historique.

Si cette maladie avait touché un pays riche, l'OMS n'aurait pas eu besoin de prendre une telle décision, puisque des gens auraient sûrement acheté des doses en contrebande à des prix extravagants pour se protéger eux ... et peut-être leurs familles. Ce dernier chapitre; c'est de l'ironie, bien entendu. Wink

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mar 7 Oct 2014 - 12:46

Steph a écrit:
C'est une affirmation purement gratuite.

Non, il y a le précédent de la grippe aviaire: quels sont les pays qui ont pu s'offrir des doses de vaccins par dizaines de millions ?
en cas d'extension pandémique, il est évident que les pays riches monopoliseraient de fait l'accès aux vaccins.
Ce n'est pas question de mépris, faut être naïf pour croire que les labos ne livreraient pas en toute priorité les clients solvables

Steph a écrit:
La vérité est la suivante:
Le NIH est en train de collaborer avec GSK pour tester un nouveau vaccin contre Ebola.
Une étude clinique de phase 1 va être lancée en priorité (Phase 1 c'est juste pour tester la toxicité et secondairemment les doses, pas l'efficacité).
Dans le même temps, GSK va fabriquer 10 000 doses sur une commande de la WHO avant même de connaitre les résultats de l'étude clinique. Et ces doses ca ne sera pas pour vacciner les européens ou les américains, nous on ne connait pas la vaccination gratuite. Ca sera pour vacciner les populations à risque et je doute fort qu'on leur enverra la facture.
http://www.biologynews.net/archives/2014/08/28/ebola_vaccine_trials_fasttracked_by_international_consortium.html
Les campagnes de vaccination gratuites, c'est pas chez nous qu'on les trouve hein, c'est en Afrique.

Ben tiens GSK est une société philanthropique

Tout cela parait encore quelque peu insignifiant par rapport aux zones qui peuvent être concernées https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zlY48eTMIq2I.khr_OK7MUhFY&msa=0


Dernière édition par DonPanic le Mar 7 Oct 2014 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mar 7 Oct 2014 - 12:47

narduccio a écrit:
Merci Steph.

Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que l'OMS accepte de déroger aux règles de sécurité en ce qui concerne un médicament en l'administrant à des malades et à des populations avant d'avoir testé son innocuité relative et ses capacités envers la maladie. Mais ebola est une urgence sanitaire telle que si on attend de réaliser les choses dans l'ordre, on comptera les morts par millions. Donc, on a pris de risque de faire fabriquer et de diffuser un vaccin sans être totalement sûr qu'il soit efficace et sans risques.

Juste une petite précision: pour l'instant seul un petit groupe sera vacciné pour vérifier la toxicité du vaccin (un peu plus de 1000 personnes je crois). Les populations (les 10 000 doses) ne seront distribuées que si le vaccin ne se montre pas trop toxique. A ce moment à on ne saura pas s'il protège vraiment, mais on n'a pas le temps de vérifier. Il faut se dire aussi que le vaccin ne tombe pas du ciel, on a évidemment utilisé des techniques connues mais bien sûr il y a une différence parfois importance entre la théorie et la réalité et on ne peut être sûr de rien sans avoir testé.

Le taux de mortalité du virus dépend beaucoup des conditions sanitaires, il serait beaucoup moins élevé chez nous. C'est pourquoi il faut aussi miser sur l'amélioration des services sanitaires dans ces pays. Le problème c'est qu'on ne peut pas refaire un pays contre sa volonté et si les autochtones passent le plus clair de leur temps à se battre (à tuer le personnel médical et à détruire les hopitaux) plutôt qu'à développer leur réseau sanitaire, on ne peut rien y faire.

Bien sûr qu'on ne couvrira pas tout le monde avec ca. En toute logique je suppose qu'on vaccinera d'abord le personnel médical parce que sans eux, on ne peut plus lutter contre l'épidémie.


Dernière édition par Steph le Mar 7 Oct 2014 - 12:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mar 7 Oct 2014 - 12:49

DonPanic a écrit:

Ben tiens GSK est une société philanthropique

1) Ce n'est pas ce que j'ai écrit. C'est la WHO qui paiera la facture, si j'ai bien compris.

2) Pas plus que Microsoft ou Nestlé.
On pourrait aussi leur demander de fournir l'Afrique en ordinateur et en poudre de lait pour rien, pourquoi pas? Tant qu'on y est on va aussi demander aux francais de chez Peugeot de travailler pour rien pour fabriquer des autos qu'on livrera en Afrique pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mar 7 Oct 2014 - 18:41

Steph a écrit:
C'est la WHO qui paiera la facture, si j'ai bien compris.

J'aime bien y aller voir http://www.globalhealthpolicy.net/?p=826
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4645
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 3:01

DonPanic a écrit:
Steph a écrit:
C'est la WHO qui paiera la facture, si j'ai bien compris.

J'aime bien y aller voir http://www.globalhealthpolicy.net/?p=826

Et ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4645
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 3:13

DonPanic a écrit:
Steph a écrit:
C'est une affirmation purement gratuite.

Non, il y a le précédent de la grippe aviaire: quels sont les pays qui ont pu s'offrir des doses de vaccins par dizaines de millions ?
en cas d'extension pandémique, il est évident que les pays riches monopoliseraient de fait l'accès aux vaccins.
Ce n'est pas question de mépris, faut être naïf pour croire que les labos ne livreraient pas en toute priorité les clients solvables

Steph a écrit:
La vérité est la suivante:
Le NIH est en train de collaborer avec GSK pour tester un nouveau vaccin contre Ebola.
Une étude clinique de phase 1 va être lancée en priorité (Phase 1 c'est juste pour tester la toxicité et secondairement les doses, pas l'efficacité).
Dans le même temps, GSK va fabriquer 10 000 doses sur une commande de la WHO avant même de connaitre les résultats de l'étude clinique. Et ces doses ca ne sera pas pour vacciner les européens ou les américains, nous on ne connait pas la vaccination gratuite. Ca sera pour vacciner les populations à risque et je doute fort qu'on leur enverra la facture.
http://www.biologynews.net/archives/2014/08/28/ebola_vaccine_trials_fasttracked_by_international_consortium.html
Les campagnes de vaccination gratuites, c'est pas chez nous qu'on les trouve hein, c'est en Afrique.

Ben tiens GSK est une société philanthropique

Tout cela parait encore quelque peu insignifiant par rapport aux zones qui peuvent être concernées https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zlY48eTMIq2I.khr_OK7MUhFY&msa=0

Tu oublie un point important : dans l'état actuel des choses, il serait important pour nous (habitants riches des nations ... on va dire riche parce que les autres termes seraient offensants et injustes) de trouver une solution. Pourquoi ? Parce que si on laisse l'épidémie se développer, elle finira par atteindre nos ports et aéroports. Puis, comme la plupart des épidémies, elle suivra le réseau autoroutier et les réseaux ferrés et on verra le nombre de malades exploser dans nos villes et nos campagnes. Même si dans un pays avec un accès aux soins sanitaires aussi développé que chez nous la morbidité ne serait que de 20%, tu prend le risque ?

Et quand tu parle de grippe aviaire, je présume que tu parle de la forme humaine de la grippe aviaire ? Parce que je te rassure, nos poulets n'ont pas été vaccinés en masse et que ce qui était prévu, c'est de faire comme dans les autres pays : exterminer les animaux sains ou malades des exploitations susceptibles d'avoir été contaminées.

Pour les humains, nous occidentaux payons nos vaccins. Dans de nombreux pays, ils sont distribués grâce à des fonds d'aide internationaux. Et oui, nos pays cotisent à certaines de ces organisations internationales. Donc, nous payons ces vaccins et quand on voit les différences de prix entre nos vaccins accessibles en pharmacie et ceux achetés en gros pour les pays du tiers-monde, les esprits chagrins trouveront qu'on paye peut-être de trop. Mais moi, je préfère être du coté des payeurs que de celui de ceux qui sont obligés de quémander.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 10:02

DonPanic a écrit:
Steph a écrit:
C'est la WHO qui paiera la facture, si j'ai bien compris.

J'aime bien y aller voir http://www.globalhealthpolicy.net/?p=826

Ce blog représente l'avis d'une personne. Une seule personne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 13:26

Steph a écrit:
Ce blog représente l'avis d'une personne. Une seule personne!

La différence entre toi et moi, c'est que je lis y compris les liens proposés sur son site, http://www.who.int/about/resources_planning/A65_29Add1-en.pdf
l'avis d'une personne documentée vaut mieux que 1000 avis de piliers de bistrots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 13:41

narduccio a écrit:
Et quand tu parle de grippe aviaire, je présume que tu parle de la forme humaine de la grippe aviaire ? Parce que je te rassure, nos poulets n'ont pas été vaccinés en masse et que ce qui était prévu, c'est de faire comme dans les autres pays : exterminer les animaux sains ou malades des exploitations susceptibles d'avoir été contaminées.

S'agit du machin N1 dont l'OMS avait prédit une forte létalité, contre lequel nous avons acheté des millions de doses de vaccin pour les humains, pas pour les basses-cours, et qui ne s'est pas révélé plus méchant qu'une vulgaire grippe saisonnière. D'ailleurs je l'ai choppé, une journée à 39.9 de fièvre, laquelle est tombée à 37.6 le lendemain sous l'effet de grogs rhum-citrons-aspirine.
3 jours de couette après j'étais sur pieds et bon pour le taf. S'en est suivi un été chaud où les moineaux de Paris ont proliféré dans mon quartier, preuve que nombreux oiseaux prétendument potentielles victimes et agents de transmission du machin N1 ont vaillamment et naturellement résisté à la pandémie annoncée, à l'exception des malheureuses bestioles faibles ou fragilisées par les élevages intensifs.
Ultérieurement j'ai lu que les personnes affectées par ce virus et y ayant survécu ont développé une résistance plus durable aux divers virus grippaux saisonniers que les vaccinés, et effectivement depuis je n'ai pas (encore) été malade bien que je sois coutumier du métro.


Dernière édition par DonPanic le Mer 8 Oct 2014 - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 13:42

Ce que tu montres ce sont les données.
Moi c'est de l'analyse de ces données que je parlais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 13:44

Concernant le virus de la grippe H1N1, on avait des indications qu'il avait un potentiel relativement dangereux, les publications qui datent de cette époque sont toujours disponibles. Par définition un potentiel ne peut pas être défini avec précision, il convenait donc de prendre le maximum de précautions. Les estimations ont été faites à partir de ce qu'on sait, c'était en fait très peu car on avait affaire à un recombinant de type nouveau avec lequel on n'avait pas beaucoup d'expérience. Quand on ne sait pas beaucoup, l'ncertitude est plus grande, c'est inéluctable.
S'il avait vraiment été dangereux et qu'on n'avait pas préparé les vaccins, tu aurais certainement été le premier à crier au scandale. Les hommes politiques ne peuvent pas prendre de risques avec leurs populations, le contraire aurait été irresponsable.
Après on est toujours plus malin.

Merci pour ta prose sur les piafs, ca m'a bien fait rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 15:08

Steph a écrit:
Concernant le virus de la grippe H1N1, on avait des indications qu'il avait un potentiel relativement dangereux, les publications qui datent de cette époque sont toujours disponibles. Par définition un potentiel ne peut pas être défini avec précision, il convenait donc de prendre le maximum de précautions. Les estimations ont été faites à partir de ce qu'on sait, c'était en fait très peu car on avait affaire à un recombinant de type nouveau avec lequel on n'avait pas beaucoup d'expérience. Quand on ne sait pas beaucoup, l'ncertitude est plus grande, c'est inéluctable.
S'il avait vraiment été dangereux et qu'on n'avait pas préparé les vaccins, tu aurais certainement été le premier à crier au scandale. Les hommes politiques ne peuvent pas prendre de risques avec leurs populations, le contraire aurait été irresponsable.
Après on est toujours plus malin.

Il ne s'agit pas d'être malin. Si j'avais des enfants, je les aurais fait vacciner dès disponibilité du vaccin. Ma mie s'est fait vacciner.
Il se trouve que j'ai choppé le H1N1 avant de recevoir le bon pour vaccination dans ma boite aux lettres, que j'ai un système immunitaire des plus réactifs, un cœur à environ 65 pulsations/' au repos, une vitesse de réparation des tissus et de cicatrisation "d'enfant" et que j'effectue environ 100 km de parcours à vélo par semaine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4645
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 15:46

Ce qui est arrivé à H1N1 est envisageable avec ebola. Le virus H1N1 semblait avoir une morbidité élevée surtout chez les jeunes adultes. Au Mexique, dans cette classe de population, la morbidité était supérieure à 50% si mes souvenirs sont bons, dans certains groupes elle a atteint 90%. Le virus ebola à une morbidité globale constatée d'environ 50-60%. Il se trouve que H1N1 quand il est arrivé dans nos contrées, c'est révélé assez peu mortifère. Certains prétendent qu'il avait un peu muté entretemps. Tandis que d'autres prétendent qu'il y avait d'autres facteurs pour expliquer la forte mortalité initiale. Comme, il y avait eu une campagne pour dénigrer le vaccin, il est heureux que cela se soit passé comme cela. Parce qu'autrement ...

Ebola peut encore évoluer. On sait qu'un virus de la peste a évolué en quelques années à l'époque médiévale, ce qui a conduit à une disparition inexpliquée et miraculeuse à l'époque de l'épidémie qui semblait annoncer la fin des temps ...

Si ebola évolue, les mêmes qui réclament des mesures extrêmes se gausseront de ceux qui auront pris ces mesures. Actuellement, il y a des groupes de pression qui réclament qu'on mette en quarantaine toutes les personnes provenant des "zones à risques" et quand on regarde certains commentaires, les "zones à risques" seraient toute l'Afrique noire, alors même qu'il n'y a que 5 pays touchés actuellement. Donc, il faudrait mettre en quarantaine des milliers de gens qui auraient résidé dans ces régions pendant environ 60 jours. Comment faire ? Qui payerait ? Cela on ne nous le dit pas. Et quand dans quelques mois, il y aura les rapports pour dénoncer la rétention inutile de dizaines de dizaines de milliers de personnes, les mêmes hurleront à l'irresponsabilité de ceux qui auront pris ces décisions.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 15:49

Steph a écrit:
Merci pour ta prose sur les piafs, ca m'a bien fait rire.

Eux me font moins rire, ces saloupiots s'invitent à la maison tous les matins au petit dèj, (on a toujours une fenêtre au moins entrouverte) zonent un bon moment quand ça caille vraiment, sont assez effrontés pour se poser sur la table de la cuisine où on déjeune pour grappiller des miettes, du sucre en poudre, et au sol du millet éparpillé par nos becs d'argent. Après leur départ vers d'autres cantines, passage obligé de serpillière pour enlever leurs crottes.
Autrement, on a eu par 3 fois l'intrusion dans l'apparte d'un faucon crécerelle des tours du quartier.

Note aussi que le H1N1 n'a pas du tout provoqué de surmortalité des pigeons de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 16:17

Donpanic ce n'est pas parce que le virus de la grippe a également comme hôtes les avins et les porcins que la transmission est aussi efficace entre les espèces qu'au sein d'une même espèce.
Le virus H1N1 s'est bien recombiné chez les animaux mais il infecte essentiellement les êtres humains, il s'est adapté. Ou si tu veux, c'était le variant le plus  efficace pour infecter les humains entre eux, il a eu un avantage évolutif sur les autres variants. C'est d'ailleurs pour ca qu'il a été à l'origine de la pandémie!

De même par exemple que H5N1 est très peu infectieux chez l'homme, mais on le tient bien à l'oeil parce qu'il pourrait être aussi à haut risque. Il suffit qu'un variant développe sa capacité à infecter l'homme et c'est parti pour une pandémie à hauts risques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 16:32

narduccio a écrit:
Ce qui est arrivé à H1N1 est envisageable avec ebola. Le virus H1N1 semblait avoir une morbidité élevée surtout chez les jeunes adultes. Au Mexique, dans cette classe de population, la morbidité était supérieure à 50% si mes souvenirs sont bons, dans certains groupes elle a atteint 90%. Le virus ebola à une morbidité globale constatée d'environ 50-60%. Il se trouve que H1N1 quand il est arrivé dans nos contrées, c'est révélé assez peu mortifère. Certains prétendent qu'il avait un peu muté entretemps. Tandis que d'autres prétendent qu'il y avait d'autres facteurs pour expliquer la forte mortalité initiale. Comme, il y avait eu une campagne pour dénigrer le vaccin, il est heureux que cela se soit passé comme cela. Parce qu'autrement ...

A mon avis, les populations bien portantes des zones urbaines denses, qui échangent virus et bactéries tous les jours dans les transports en commun, sont plus résistantes que les populations à faible exposition aux maladies infectieuses.

narduccio a écrit:
Ebola peut encore évoluer. On sait qu'un virus de la peste a évolué en quelques années à l'époque médiévale, ce qui a conduit à une disparition inexpliquée et miraculeuse à l'époque de l'épidémie qui semblait annoncer la fin des temps ...

Je pense plutôt que la Peste Noire a tué pratiquement toutes les personnes qui n'avaient pas de bonne résistance immunitaire, et que les survivants ont eu une descendance plus ou moins immunisée.
Et d'autre part, il n'y pas de miracle, la Peste a fait de nombreuses réapparitions après l'épisode "Grande Peste" https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9pid%C3%A9mies_de_peste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4645
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Mer 8 Oct 2014 - 19:57

DonPanic a écrit:
narduccio a écrit:
Ce qui est arrivé à H1N1 est envisageable avec ebola. Le virus H1N1 semblait avoir une morbidité élevée surtout chez les jeunes adultes. Au Mexique, dans cette classe de population, la morbidité était supérieure à 50% si mes souvenirs sont bons, dans certains groupes elle a atteint 90%. Le virus ebola à une morbidité globale constatée d'environ 50-60%. Il se trouve que H1N1 quand il est arrivé dans nos contrées, c'est révélé assez peu mortifère. Certains prétendent qu'il avait un peu muté entretemps. Tandis que d'autres prétendent qu'il y avait d'autres facteurs pour expliquer la forte mortalité initiale. Comme, il y avait eu une campagne pour dénigrer le vaccin, il est heureux que cela se soit passé comme cela. Parce qu'autrement ...

A mon avis, les populations bien portantes des zones urbaines denses, qui échangent virus et bactéries tous les jours dans les transports en commun, sont plus résistantes que les populations  à faible exposition aux maladies infectieuses.

Il y a plusieurs contre-exemples historiques ou récents. On est immunisé par rapport à ce qu'on rencontre souvent. Un exemple historique : la syphilis. Pour ce qu'on en sait, il y avait une forme "ancien monde", on a trouvé des squelettes remontant à la plus haute Antiquité qui en portaient les stigmates. Mais, c'était une maladie au développement plutôt marginal. Il y avait une forme "nouveau monde" qui touchait surtout les lamas, mais aussi des humains. Là aussi on a trouvé quelques fossiles qui en portent les traces. Les habitants des grands ports de l'Occident correspondent tout à fait à ta définition de populations qui échangent tous les jours des virus et des bactéries. Pourtant, à un moment on a eu eu Europe une épidémie de syphilis extrêmement virulente et qui a envoyé certaines personnes à la morgue en quelques jours. Recombination entre les formes "ancien" et "nouveau monde" ou le fait que les populations de l'Ancien Monde n'étaient pas immunisées contre la forme Nouveau Monde ? On ne saura peut-être jamais.

Lorsque des chercheurs se sont "amusés" à recombiner dans des labos P4 des variants de la grippe, il semblerait qu'ils aient obtenu des formes qui cumulaient virulence et transmissibilité. Ils ont décidé de tout détruire et une partie de leurs travaux n'est pas accessible au public puisqu'elle pourrait donner des idées à quelques individus mal intentionnés. Mais, si cela arriverait dans la naure, les effets pourraient en être dévastateurs.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   Ven 17 Oct 2014 - 14:53

Steph a écrit:
C'est la WHO qui paiera la facture, si j'ai bien compris.

Avec ça ?
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/10/17/l-onu-ne-dispose-que-de-100-000-dollars-pour-lutter-contre-ebola_4507807_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un avant-goût de l'enfer?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un avant-goût de l'enfer?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lucifer libéré de l'Enfer 50 ou 60 ans avant l'An 2000
» "Chrétiens" avant d'être "catholiques"...
» La marche en avant
» Quels péchés mènent en enfer s'ils ne sont pas confessés ?
» L’enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: