FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
narduccio



Nombre de messages : 4682
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn   Mer 23 Juil 2014 - 13:22

Citation :
Plusieurs cas de "cancers graves" ont été diagnostiqués parmi le personnel scientifique de l'Insa à Lyon, entraînant la suspension des manipulations dans le Centre lyonnais de microscopie (CLYM), indique une note interne du laboratoire.

Dans cette note "à l'ensemble du personnel" de l'Institut national des sciences appliquées (Insa), publiée sur le site grenoblois www.piecesetmaindoeuvre.com, il est précisé qu'elle "fait suite à une information récente concernant plusieurs cas de cancer grave diagnostiqués sur des collègues ayant fréquenté les installations du microscope électronique du CLYM hébergées dans le laboratoire MATEIS".

Dans un article intitulé "Epidémie de cancers", le site critique piecesetmaindoeuvre.com parle d'une "dizaine de personnes" qui auraient été touchées "en l'espace de trois à dix ans".

Interrogé par l'AFP, le laboratoire MATEIS a affirmé qu'"aujourd’hui, les cas de tumeurs et cancers n’ont pas d'origine professionnelle avérée".

Le laboratoire précise d'ailleurs que son directeur avait "interpellé la direction de l’Insa Lyon et la délégation régionale CNRS Rhône-Auvergne le 11 juin dernier pour faire état de l’apparition de deux nouveaux cas de cancers au sein de son laboratoire", s'ajoutant à "sept cas de cancers ou tumeurs diagnostiqués ces treize dernières années".

Le laboratoire reconnaît que "des questions se sont posées" sur un possible "lien de cause à effet entre ces cas de cancers et la fréquentation des installations de microscopie électronique du CLYM (...) en dépit du fait que certaines personnes n’aient jamais utilisé ces équipements".

Pour lever les doutes sur "des fuites potentielles de rayonnements ionisants", une étude a été menée "par la société Algade, organisme agréé par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), spécialiste de la mesure de radioactivité et de la radioprotection".

Obtenus le 9 juillet dernier, "les résultats de ces mesures permettent à la direction de l’Insa Lyon et du CNRS de rassurer leur communauté : les microscopes électroniques hébergés au laboratoire MATEIS n’émettent pas de rayonnements ionisants pouvant les incriminer dans les cas de cancers détectés parmi les personnels", selon ces directions.

Parallèlement, "des mesures environnementales et des investigations médicales par des professionnels indépendants sont en cours pour analyser un hypothétique lien de causalité entre les maladies et les éventuels risques professionnels et modalités d'exposition des personnels".

Dans l’attente des résultats des enquêtes environnementales, "attendus début septembre, l’Insa Lyon et le CNRS demandent à leurs agents de ne plus manipuler sur la plateforme au nom du principe de précaution".

"Dès que ces résultats seront connus, une décision de réouverture sera réexaminée", a ajouté le laboratoire MATEIS qui précise que "les données sur l’enquête médicale resteront confidentielles, car couvertes par le secret médical".

Le laboratoire MATEIS (Matériaux ingénierie et science) est une unité mixte de recherche sous tutelle de l’Insa Lyon et du CNRS et quelques personnels sont rattachés à l’Université Claude Bernard Lyon 1.

Il emploie 85 permanents et 88 doctorants ou post-doctorants en turnover régulier.

Si Steph pouvait nous donner son avis.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn   Mer 23 Juil 2014 - 18:52

Salut

Il faut bien entendu rester prudent avec ce genre d'info, voir si les 10 employés concerné vivent peut être dans le même quartier par exemple.
Je n'ai pas de statistique concernant mon bureau qui emploie environ 50 personnes, mais ces trois dernières années j'ai compté 4 cancers avérés, toutes des femmes (mais les hommes sont minoritaires 1 pour 5 environ) dont un mortel donc on n'est pas exagérément loin proportionnellement
des
Citation :
Il emploie 85 permanents et 88 doctorants ou post-doctorants en turnover régulier.
et chez nous pas de produit dangereux, c'est une administration par contre beaucoup de pc qui tournent, y aurait-il un rapport de cause à effet ?

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Steph



Nombre de messages : 7882
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn   Mar 29 Juil 2014 - 18:21

Salut!

Je vois 2 causes possibles, dont une plutôt improbable.

1) Certains microscopes électroniques fonctionnent sous 200 voire 300kV, lorsque les électrons sont accélérés à ce point et qu'ils rencontrent de la matière (que ca soit l'échantillon ou des pièces du microscope), il émettent des rayonnements ionisants bien sûr. Par sécurité les constructeurs ont prévu un blindage tout autour et nous sommes censés faire un contrôle par an pour voir s'il n'y a pas de fuites, notamment au niveau de l'écran en verre (blindé au plomb quand même). Il y a aussi quelques précautions à prendre comme par exemple bloquer le faisceau quand on change d'échantillon (on se trouve alors devant le goniomètre, qui n'est pas blindé) ou l'interdiction d´opérer aux femmes enceintes.
Ca c'est la théorie, en pratique on sait bien que dans les universités on n'est pas toujours très regardant sur la sécurité.
Vu que les machines sont blindées à la constructions, les risques sont vraiment faibles, il faut avoir bricolé le microscope et ce n'est pas donné à tout le monde.

2) La préparation du matériel biologique fait appel à toutes sortes de substances toxiques et cancérigènes. Le fixatif le plus connu est composé d'aldéhydes, ensuite on contraste avec des sels d'uranium, de plomb, de molybdène et d'autres métaux lourds. Emfin on inclut dans un résine souvent cancérigène. Et tout ca se fait dans des solutions organiques, elles aussi toxiques et qui ont la propriété désagréable de perméabiliser la peau (et certains gants médicaux, ce que l'on oublie souvent) et donc de permettre une entrée plus facile aux saloperies que l'on manipule.
Donc oui l'environnement n'est pas très rigolo, mais on est censé prendre connaissance des risques avant de travailler et d'agir en conséquence. Là aussi les contrôles dans les universités laissent parfois à désirer. Par exemple, je n'ai jamais vu de contrôle des hottes à flux laminaires dans les universités où j'ai travaillé. Dans ma firme c'est obligatoire chaque année.
Nous avons une liste des fiches de toxicité de tous les produits en stock et nous devons les relire avant de travailler avec. Nous avons aussi une liste des gants qui sont compatibles avec ces substances et leur résistance. En plus n'importe qui ne travaille pas avec n'importe quoi, les entrées sont réservées aux personnes qui ont recu un entrainement ad hoc. Les déchets sont évidemment triés séparément (pour le traitement mais aussi pour éviter des réactions chimiques).

Eventuellement un zigoto aurait pu amener un matos radioactif, j'aurais aussi recherché en priorité une contamination radioactive extérieure. Il faut quand même savoir que les élements radioactifs utilisés en recherche sont des béta de courte durée de vie, donc en principe surtout dangereux par absorption et représentant un moindre danger par irradiation externe, mais tout dépend évidemment des doses.

Je crains que cette unité n'eusse de grosses lacunes dans la sécurité, je ne félicite pas son directeur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4682
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn   Mar 29 Juil 2014 - 20:14

Merci de tes explications. Je comprends mieux le problème.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7882
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn   Mer 30 Juil 2014 - 9:54

Tiens ca me rappelle une anecdote assez croustillante mais très frustrante pour moi: durant mon doctorat, à Liège, j'avais prévu d'inclure des échantillons dans une résine potentiellement cancérigène. A cette époque je n'avais pas le droit de travailler seul, c'était la technicienne de grande expérience et ancienneté qui devait faire l'inclusion. Elle a refusé à cause du potentiel cancérogène (on aurait fait cela dans les conditons ad-hoc bien sûr, avec gants, masques et hotte aspirante, donc des risques tendant vers 0). J'ai donc dû abandonner ce projet car la résine était irremplacable.
Le croustillant dans l'affaire c'est que cette dame fumait la cigarette comme une cheminée.
Comme quoi la perception des risques et vraiment subjective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4682
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn   Mer 30 Juil 2014 - 11:23

Steph a écrit:
Comme quoi la perception des risques et vraiment subjective.

Je suis bien d'accord avec toi, là-dessus et j'ai une réserve d'anecdotes plus ou moins croustillantes sur la question. Il y a des gens qui préfèrent risquer la mort que de s'exposer à un risque plus anodin.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inquiétudes sur des cas de cancers dans un laboratoire lyonn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alimentation animale: les OGM, source d'inquiétude
» Inquiétude au sujet de l'aspartame
» Conseil école-collège : vos témoignages, réflexions, inquiétudes...
» Inquiétudes autour du Tramadol, un antidouleur
» Inquiétudes par rapport à une surcharge de travail l'année prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Actualités-
Sauter vers: