FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Mer 16 Oct 2013 - 19:02

Gentside découvertes a écrit:
Un peu plus de 5,4 mètres. Une gigantesque régalec ou ruban de mer, pratiquement intact, a été retrouvé dans les eaux de l'île Santa Catalina, près de Los Angeles. Il aura fallu 16 personnes pour sortir le poisson de l'eau, après qu'il a été tiré sur plus de 20 mètres par une plongeuse.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/r%E9galec/un-gigantesque-regalec-le-plus-grand-poisson-osseux-du-monde-decouvert-en-californie_art31086.html
Copyright © Gentside Découvertes
http://www.maxisciences.com/r%E9galec/un-gigantesque-regalec-le-plus-grand-poisson-osseux-du-monde-decouvert-en-californie_art31086.html

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7997
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Mer 16 Oct 2013 - 19:15

Le genre de truc dont on ne peut pas parler de la taille en écartant les bras.
Impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Mer 16 Oct 2013 - 19:21

J'ai trouvé une très belle vidéo d'un régalec. Il faut aller vers 5 minutes poru voir le meilleur du spectacle :
http://www.francetvinfo.fr/animaux/video-un-poisson-ruban-de-plusieurs-metres-filme-a-grande-profondeur_342490.html

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Sam 19 Oct 2013 - 21:56

Quelle idée saugrenue de vouloir sortir des poissons hors de l'eau si ce n'est pas nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 2018
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Lun 28 Oct 2013 - 21:55

Voilà de quoi on parle:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Mar 29 Oct 2013 - 19:03

Sur le plan culinaire ça demande réflexion Very Happy 

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Mar 29 Oct 2013 - 20:31

blondie a écrit:
Sur le plan culinaire ça demande réflexion Very Happy 

flower
J'ai bien peur qu'il ne soit plus très frais.
Et j'ai horreur du poisson qui pue !
Il n'y a que du côté de Niort qu'on peut se balader au milieu des échoppes de poisson sans être immédiatement asphyxié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Mer 30 Oct 2013 - 19:34

Bonjour

Dans ce cas je te recommande de parfumer tes plats avec du nuoc-mâm.

C'est violent ! surtout s'il fait très chaud Shocked 

(pomper sur wiki):
"Le nuoc-mâm est extrait par pressage et filtrage d’une saumure  macérée durant 12 mois dans des jarres au soleil ou des fûts en bois."

et bonne dégustation... et c'est plein de vertus pour les messieurs.!!!

Qui parait. Question 

Blondie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Jeu 31 Oct 2013 - 0:03

blondie a écrit:
Bonjour

macérée durant 12 mois dans des jarres au soleil ou des fûts en bois."

et bonne dégustation...
Blondie flower
Heu, ça ne me tente pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 2018
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Jeu 31 Oct 2013 - 3:41

blondie a écrit:
"Le nuoc-mâm est extrait par pressage et filtrage d’une saumure  macérée durant 12 mois dans des jarres au soleil ou des fûts en bois."

et bonne dégustation... et c'est plein de vertus pour les messieurs.!!!

Qui parait. Question
Pas besoin Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Jeu 31 Oct 2013 - 15:40

blondie a écrit:
Bonjour

Dans ce cas je te recommande de parfumer tes plats avec du nuoc-mâm.

C'est violent ! surtout s'il fait très chaud Shocked 

(pomper sur wiki):
"Le nuoc-mâm est extrait par pressage et filtrage d’une saumure  macérée durant 12 mois dans des jarres au soleil ou des fûts en bois."

et bonne dégustation... et c'est plein de vertus pour les messieurs.!!!

Qui parait. Question 

Blondie flower
Ça ressemble beaucoup au garum romain.

wikipédia a écrit:
Le garum, ou liquamen (qui veut dire « jus » ou « sauce » en latin) était une sauce, le principal condiment utilisé à Rome dès la période étrusque et en Grèce antique (garos). Il s'agissait de chair ou de viscères de poisson, voire d'huitres, ayant fermenté longtemps dans une forte quantité de sel, afin d'éviter tout pourrissement. Il entrait dans la composition de nombreux plats, notamment à cause de son fort goût salé.

...

Le garum le plus réputé, dit garum des alliés (garum sociorum), était fabriqué en Bétique (notamment à Baelo Claudia), dans le sud de l'Espagne actuelle, à partir du thon rouge qui migre de l'Atlantique à la Méditerranée. Il s'en faisait une grande pêche, dont le produit était commercialisé salé. Le garum lui, était élaboré avec le sang, les œufs et le système digestif des poissons, mélangés à une grande quantité de sel (au moins 50 % du volume total). La présence de sel inhibant la décomposition naturelle, la macération se produisait probablement sous l'action des sucs digestifs du thon. Il ne s'agit donc pas d'une putréfaction.

...

La saveur du garum serait à rapprocher de celle du nuoc-mâm vietnamien et celle de l'allec du surströmming suédois.

Le garum est à l'origine du pissalat, élaboré à partir de sardines et d'anchois, consommé dans la région de Nice.
Donc une recette qui a plus de 2000 ans. Tous ceux qui pensent qu'avant c'étaient mieux devraient apprécier.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Jeu 31 Oct 2013 - 16:09

PS: il y a eu 2 régalecs qui se sont échoués au large de la Californie. Du coup, il y a des gens qui se posent des questions :
Maxiscience a écrit:
La semaine dernière, les côtes californiennes ont vu deux étranges poissons s'échouer : des régalecs de quatre et cinq mètres. Phénomène assez rare pour ce vertébré des profondeurs. Que leur arrivent-t-ils ? Certaines pensent que les poissons pourraient annoncer l'arrivée d'un séisme.
La découverte d'un régalec de 5,5 mètres, près de l'île de Catalina, au large des côtes de Californie du Sud, aurait pu être considérée comme un évènement exceptionnel… Si elle n'avait pas été suivie, cinq jours plus tard, par la découverte d'un second régalec de 4,3 mètres, également échoué sur une plage américaine à San Diego. Les premières analyses n'ont pas permis d'identifier la cause du décès des poissons. Aussi, le mystère plane toujours pour expliquer ce phénomène rarissime. Certains experts ont pourtant une hypothèse pour le moins préoccupante : selon eux, ces échouages pourraient annoncer la survenu prochaine d'un séisme. Signe avant-coureur de tremblement ? Au Japon, le régalec est considéré comme "le messager du palais du Dieu de la mer". Certains pensent qu'il aurait obtenu ce nom après qu'on ait observé que son arrivée coïncidait souvent avec des événements naturels. Or, en 2011, juste avant que le Japon ne soit touché par le séisme de Tohoku et le tsunami qui l'a suivi, environ 20 régalecs se sont échoués sur des plages de la région, précise Mark Benfield, chercheur à l'Université d'état de Louisiane, cité LiveScience. En mars 2010, même chose, une douzaine de régalecs avaient été découverts par des pêcheurs japonais, juste avant qu'un séisme de magnitude de 8,8 ne frappe le Chili. "Les poissons qui vivent dans les profondeurs, près du fond de l'océan, sont plus sensibles aux mouvements des failles que ceux qui évoluent près de la surface de l'eau", explique Kiyoshi Wadatsumi, spécialiste en séismologie écologique, repris par le Japan Times. Ces deux régalecs échoués sont-ils également les signes annonciateurs d'un prochain séisme ? Pour l'heure, le lien ne peut évidement pas être confirmé et les chercheurs continuent leurs analyses sur les cadavres récupérés pour en savoir plus. Toutefois, ce ne serait pas la première fois que des liens entre les comportements d'animaux et les séismes sont mis en évidence. Sensibles au séismes Il existe une longue liste d'anecdotes rapportant les comportements étranges d'animaux domestiques, de zoo ou sauvages juste avant qu'un tremblement ne soit ressenti par les humains. L'une des plus connues s'est déroulée dans la ville grecque d'Hélice. En 373 avant J.C., au cours de l'hiver, "toutes les souris, les martres, les serpents, les millepattes, les scarabées et de nombreux autres animaux ont quitté la ville. Après leur départ, un séisme s'est produit, la ville s'est effondrée, une immense vague l'a submergée et Hélice a disparu", écrivit l'auteur romain Aelianus. Le 23 juillet 2010, les responsables du Smithsonian's National Zoological Park, à Washington, ont rapporté l'étrange comportement de leurs pensionnaires. Nombre d'entre eux ont cherché un abri ou appelé à l'aide quelques minutes avant qu'un séisme de magnitude 5,8 ne secoue la région. Les serpents nocturnes, comme les vipères cuivrées, sont sortis en plein jour, les singes se sont agités dans leurs arbres alors que les flamands roses se sont tous agglutinés ensemble. Crapauds et fourmis, des détecteurs de séisme ? De même, en avril 2009, une équipe de chercheurs s'est rendu en Italie pour étudier le comportement de reproduction du crapaud commun. Ce dernier se reproduit dans les mares peu profondes, près des lacs. Mais, à un moment de l'étude, l'ensemble des crapauds de la mare a disparu, cinq jours avant qu'un séisme se fasse ressentir. Les crapauds sont revenus dans leur mare après le passage de la dernière réplique. "C'est la première fois qu'une étude rapporte vraiment, de manière scientifique et méthodique, le comportement inhabituel d'un animal avant un tremblement de terre", s'enthousiasme Rachel Grant, zoologiste à l'Open University, en Angleterre. Et de nombreux chercheurs n'excluent pas aujourd'hui la possibilité que les crapauds puissent servir de bons détecteurs de séisme. Reste que ces animaux ne seraient pas les seuls. En avril 2013, des chercheurs allemands ont publié une étude suggérant que les fourmis pourraient également servir à prédire la survenue d'un séisme. Les scientifiques ont constaté qu'avant une secousse, les insectes changeaient de comportement et passaient notamment toute leur nuit dehors alors qu'ils sont normalement plutôt diurnes. Que ressentent-ils ? Si les animaux peuvent sentir l'arrivée des séismes, que ressentent-ils vraiment ? Aujourd'hui, on l'ignore mais plusieurs hypothèses ont été avancées. Lors de l'étude des crapauds, les chercheurs se sont aperçus que "leur activité coïncidait avec les perturbations pré-sismiques dans la ionosphère, détectée grâce à des sons radio de très faible fréquence". En 2011, Rachel Grant et son équipe ont découvert que les mouvements des plaques tectoniques envoyaient "des quantités massives d'ions essentiellement positifs dans l'atmosphère la plus basse". Lorsqu'ils atteignent un corps aqueux, ils "oxyde l'eau et la transforme en peroxyde d'hydrogène. D'autres réactions au niveau de la relation terre-eau comprennent l'oxydation ou l'oxydation partielle de composés organiques dissous". Résultat, ces composés peuvent s'avérer "irritants ou toxiques pour certaines espèces animales" qui montrent alors un comportement inhabituelle voire meurent. Des physiciens de l'Université de Virginie ont eux découvert que lorsque les roches subissaient une pression très élevée imitant la force d'un séisme, elles émettaient de grandes quantités d'ozone. "La moindre petite roche émet de l'ozone. La question est de savoir si nous pouvons le détecter dans l'environnement. Et les animaux peuvent-ils sentir cette montée soudaine de l'ozone ?", questionne la scientifique Catherine Dukes. Pas de système de prévention Néanmoins, aucune de ces hypothèses n'a pu être formellement vérifiée. Par conséquent, impossible de développer un système d'alerte, basé sur les animaux, pour prévenir l'arrivée des tremblements de terre. "Ce n'est pas une manière fiable de prédire un séisme. C'est une manière de détecter que la Terre bouge et qu'un événement comme un séisme, un glissement de terrain ou autre peut suivre" mais c'est loin d'être précis, ajoute-elle.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/r%E9galec/les-regalecs-echoues-pourraient-ils-annoncer-un-seisme_art31167.html
Copyright © Gentside Découverte
Les régalecs échoués pourraient-ils annoncer un séisme ? En savoir plus: http://www.maxisciences.com/r%E9galec/les-regalecs-echoues-pourraient-ils-annoncer-un-seisme_art31167.html Copyright © Gentside Découverte

Mais, il s'est déjà passé plus d'une semaine ... et toujours pas de séisme.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Jeu 31 Oct 2013 - 19:43

Narduccio a écrit:
Mais, il s'est déjà passé plus d'une semaine ... et toujours pas de séisme.
Tant mieux, Very Happy 

Il  me semble aussi que les éléphants sont aussi sensibles aux signes d'un prochain séisme
c'était vérifier , lors du grand raz de marée dans le Pacifique. en 2004 (?)


Les bébêtes sont munies de capteurs étranges et ultra sensibles avec inscrit dans la mémoire de leur espèce , le comportement adéquate...

Sous toute réserve

Blondie  flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Ven 1 Nov 2013 - 2:03

blondie a écrit:
Narduccio a écrit:
Mais, il s'est déjà passé plus d'une semaine ... et toujours pas de séisme.
Tant mieux, Very Happy 

Il  me semble aussi que les éléphants sont aussi sensibles aux signes d'un prochain séisme
c'était vérifier , lors du grand raz de marée dans le Pacifique. en 2004 (?)
Les journalistes avaient rapporté la rumeur. Elle a été largement démentie depuis. Mais, elle parait si belle que de nombreuses personnes préfèrent y croire et continuent à la répandre. Malheureusement, ce n'est pas vrai.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Ven 1 Nov 2013 - 12:47

Narduccio a écrit:
Les journalistes avaient rapporté la rumeur. Elle a été largement démentie depuis. Mais, elle parait si belle que de nombreuses personnes préfèrent y croire et continuent à la répandre. Malheureusement, ce n'est pas vrai.
Bonjour

Ben oui, j'crois tous qu'c'on'me-m'dit... Shocked 

Puis ce poisson ficelle incite aussi aux légendes ...Non ???

Blondie

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Ven 1 Nov 2013 - 14:18

blondie a écrit:
Puis ce poisson ficelle incite aussi aux légendes ...Non ???

Blondie

flower
Celle du Serpent de mer. Un gros serpent qui pouvait faire couler des navires et dévorer ses occupants. Les mythes servent à expliquer ce qu'on ne sait pas expliquer. La mer était dangereuse (et elle le reste). Pour expliquer ses dangers, les marins d'autrefois ont inventé de nombreuses légendes. Il est probable qu'ils aient aperçu des régalecs et ils ont fantasmé dessus.


_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Ven 1 Nov 2013 - 19:38

Bonjour

La Cryptozoologie.....Une découverte pour moi...merci Narduccio Very Happy 

D'accord les mythes sont issus de l'imaginaire parfois alcoolisé des gens de mer Laughing 

je veux bien..Seulement les vagues scélérates étaient mythiques jusqu'au jour

ou un mathématicien en a pris une en pleine G....

Les Océans gardent a mon avis quelques belles surprises...

Blondie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Ven 1 Nov 2013 - 20:24

blondie a écrit:
D'accord les mythes sont issus de l'imaginaire parfois alcoolisé des gens de mer Laughing 

je veux bien..Seulement les vagues scélérates étaient mythiques jusqu'au jour ou un mathématicien en a pris une en pleine G....
C'est bien ce que j'ai dit : ce qu'on ne sait pas expliquer. Les scientifiques n'arrivaient pas à expliquer les vagues scélérates. Leurs modèles tendaient à les nier. S'il y a eu une campagne de mesures pour prouver la réalité de la chose, c'est bien que les scientifiques se doutaient qu'il y avait quelque chose de réel derrière le mythe. Et ils ont effectivement trouvé des vagues d'une hauteur hors du commun. Même si cela n'explique pas toutes les disparitions de navires.

Par exemple, de nombreux récits racontent un monstre arrivant sous le navire en gargouillant et il l'avale. En fait, le navire semble disparaitre en s’enfonçant dans les gargouillis visibles d'autres navires. La seule explication des époques antiques était bien entendu un monstre. Actuellement, on penche pour des bulles de gaz qui se libèrent du plancher océanique. Le navire perd instantanément sa flottabilité et il s'enfonce sans qu'on puisse y faire quoique ce soit. On commence à recenser les zones à risque et on sait expliquer les mécanismes en œuvre (bulle de gaz libérées par des séismes, par l'activité volcanique ou par la transformation d'hydrates de méthane).

Les vagues scélérates expliquent les navires qui se cassaient en 2.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Ven 1 Nov 2013 - 21:10

Il y a plus de dix ans que le "mystère" du triangle des Bermudes (notamment) a été expliqué ainsi, voir le forum originel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Ven 1 Nov 2013 - 21:15

Anthracite a écrit:
blondie a écrit:
Bonjour

macérée durant 12 mois dans des jarres au soleil ou des fûts en bois."

et bonne dégustation...
Blondie flower
Heu, ça ne me tente pas trop...
Bien que je sois amateur de "sauce anglaise", comme quoi...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sauce_Worcestershire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 2018
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Dim 3 Nov 2013 - 15:15

narduccio a écrit:
Les vagues scélérates expliquent les navires qui se cassaient en 2.
Les campagnes de mesures satellitaires (Topex / Poseïdon) ont montré qu'en moyenne, il y a en moyenne 2 vagues scélérates quelque part sur les océans du globe.

La rupture des navires s'explique aussi par la fatigue mécanique des coques des navires. Il ne faut pas oublier les efforts d'arc et de contre-arc subis lorsque les navires chevauchent une vague ou sont entre deux crêtes. C'est particulièrement valable pour certains cargos de conception ancienne (tels les liberty ships) où le château était situé au milieu du navire, ce qui accentuait les efforts mécaniques de la coque.

Mais le problème existe aussi avec les navires actuels: http://www.meretmarine.com/fr/content/un-porte-conteneurs-de-8100-evp-coupe-en-deux-en-ocean-indien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Dim 3 Nov 2013 - 21:25

Heu ?
Il est en chouchous sur la photo ?
Je plaisante bien sûr, je ne suis pas spécialisé en construction navale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Lun 4 Nov 2013 - 2:13

Anthracite a écrit:
Heu ?
Il est en chouchous sur la photo ?
Non, il est cassé.

Pour revenir aux monstres. Aujourd'hui, on a des moyens de communication puissants et des moyens d'intervention. Si on va lire l'article, on voit que l'équipage du bateau à eu le temps d’appeler au secours, que les secours ont dérouté des navires pour aller les secourir et d'après la photo, il y a du y avoir aussi des moyens aériens qui ont permit de prendre des photos du navire avant qu'il coule. L'équipage a été sauvé. Bon, les personnes qui ont commandé des articles qui se trouvaient dans les conteneurs devront attendre un peu plus longtemps pour être livrés.

Mais, il y a 100 ans, comment cela se serait passé ? Le navire aurait coulé, les membres d'équipage auraient peut-être eu la chance de se réfugier dans un canot (s'il y en avait suffisamment et si on avait eu le temps de le mettre à l'eau) et puis ... il leur restait à ramer en espérant atterrir sur une terre habitée et hospitalière.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7997
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Lun 4 Nov 2013 - 14:53

ji_louis a écrit:
blondie a écrit:
"Le nuoc-mâm est extrait par pressage et filtrage d’une saumure  macérée durant 12 mois dans des jarres au soleil ou des fûts en bois."

et bonne dégustation... et c'est plein de vertus pour les messieurs.!!!

Qui parait. Question
Pas besoin Twisted Evil 
Pas ENCORE besoin Twisted Evil Twisted Evil

Sinon il ne serait pas si étonnant que cela que les poissons soient très sensibles aux vibrations, qui sont en fait des pressions.
Vu que leur sens du toucher n'est pas très développé (essayez sans bras, c'est pas facile Very Happy ), ils "sentent" leur environnement grâce à leur ligne latérale, très sensibles aux variations de pression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 2018
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   Lun 4 Nov 2013 - 17:03

narduccio a écrit:
Mais, il y a 100 ans, comment cela se serait passé ? Le navire aurait coulé, les membres d'équipage auraient peut-être eu la chance de se réfugier dans un canot (s'il y en avait suffisamment et si on avait eu le temps de le mettre à l'eau) et puis ... il leur restait à ramer en espérant atterrir sur une terre habitée et hospitalière.
Le TITANIC est célèbre pour avoir été le premier naufrage où les appels de détresse lancés par radio ont permis de sauver des naufragés. Des navires ont reçus ces appels et ont pu se dérouter pour porter assistance aux rescapés: le CARPATHIA au bout de 4 heures et le CALIFORNIAN après 6 heures. Pas mal (et inespéré) au milieu de l'Atlantique!

Et effectivement, il n'y avait pas assez de places dans les canots de sauvetage.

Le TITANIC chez wikipedia
La Conventin SOLAS pour Safety Of Life At Sea (sauvegarde de la vie humaine en mer). La première version date de 1914, justement suite au naufrage du TITANIC.
L'application de SOLAS (pdf) [je suis en plein boulot là]


Dernière édition par ji_louis le Lun 4 Nov 2013 - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un long, long, long, long... mais vraiment très long poisson
» endormissement très long!
» La mélatonine sur du long voir très long terme.
» Formule de Long
» AAH -TH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Biologie et Santé-
Sauter vers: