FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Transition énergétique : les couacs!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Jeu 29 Aoû 2013 - 17:36

buck a écrit:
Steph a écrit:
Anthracite a écrit:
Le Vieux a écrit:
Salut

Nardu a écrit:
Le prix de l'électricité pour les consommateurs est l'un des plus haut d'Europe. Quasiment le double du prix français. Et divers mécanismes font qu'il pourrait augmenter encore. Parce que le prix de l'électricité éolienne et solaire est fortement subventionnée. Donc, elle coûte pas trop chère sur le réseau de gros.
Un avantage de l'éolien et toutes énergie verte (qui est à peu près le même que le nucléaire)  est que si le prix de revient de l'énergie verte est effectivement plus onéreuse à la production, c'est qu'elle intervient en positif dans la balance commerciale d'un pays, produire cher à l'intérieur d'un pays c'est donc  de l'argent qui ne part pas à l'étranger. (mais le pendant de ce problème, c'est que les vendeurs étrangers d'énergie (verte ou non)  sont moins riches et donc achètent moins et...il faut tout calculer

Le' Vieux
Oui, en attendant je paie, et... pas rien, pour l'énergie verte pas très au point ! No 
Et tes enfants et ainsi que les milliers de générations suivantes paieront pour stocker tes déchets nucléaires. C'est mieux?
warf et la ressortie des usines a charbon sortant du CO2 pour compenser les soucis des energies vertes c'est tellement bon que le GIEC nous fait chier avec ca ...
(1) "pour compenser les soucis des énergies vertes": certainement pas, la décision a été prise au lendemain de l'annonce de la catastrophe de Fukushima. C'est plutôt pour compenser la perte de l'énergie nucléaire.
(2) on parlait d'énergies vertes
(3) Je crois que personne n'est dupe, utiliser du charbon est une solution temporaire (bien que là la notion de temporaire peut être très variable) que personne n'apprécie vraiment.
(4) Le carbone a un cycle sur terre, ce qui n'est pas le cas des déchets radioactifs.
(5) Ne faisons pas trop de fixation sur l'Allemagne, les chinois brûlent bien plus de charbon et en plus il est contaminé par des métaux lourds. Et là, cette forme d'énergie ne fait pas débat comme chez nous, ce qui est peut-être encore plus grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Jeu 29 Aoû 2013 - 19:32

Steph a écrit:
Anthracite a écrit:
Le Vieux a écrit:
Salut

Nardu a écrit:
Le prix de l'électricité pour les consommateurs est l'un des plus haut d'Europe. Quasiment le double du prix français. Et divers mécanismes font qu'il pourrait augmenter encore. Parce que le prix de l'électricité éolienne et solaire est fortement subventionnée. Donc, elle coûte pas trop chère sur le réseau de gros.
Un avantage de l'éolien et toutes énergie verte (qui est à peu près le même que le nucléaire)  est que si le prix de revient de l'énergie verte est effectivement plus onéreuse à la production, c'est qu'elle intervient en positif dans la balance commerciale d'un pays, produire cher à l'intérieur d'un pays c'est donc  de l'argent qui ne part pas à l'étranger. (mais le pendant de ce problème, c'est que les vendeurs étrangers d'énergie (verte ou non)  sont moins riches et donc achètent moins et...il faut tout calculer

Le' Vieux
Oui, en attendant je paie, et... pas rien, pour l'énergie verte pas très au point ! No 
Et tes enfants et ainsi que les milliers de générations suivantes paieront pour stocker tes déchets nucléaires. C'est mieux?
Heu ! pas plus que quelques générations avec les fumées de charbon !
Et toi qui n'aimes pas la fumée !  Suspect
 
Bon, clarifions un peu les choses :
Ceux qui me lisent depuis le forum originel devraient savoir que je suis antinucléaire...
Tout au moins dans la filière choisie et, encore, si peu favorable dans les autres
 
Ce que je critique, ce sont les choix faits à la hâte et plus politiques que responsables.
On était au bord du gouffre et on a fait un grand pas en avant ! Suspect 
 
Suite à ces choix irréfléchis, on risque fortement de devoir payer le kWh à des prix prohibitifs et ...se retrouver tous à un siècle en arrière.
 
Le climat social risque de s'en trouver affecté.
 
Je crois qu'il y a mieux à faire.
Non ?


Dernière édition par Anthracite le Jeu 29 Aoû 2013 - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Jeu 29 Aoû 2013 - 19:39

buck a écrit:
Steph a écrit:
Anthracite a écrit:
Le Vieux a écrit:
Salut

Nardu a écrit:
Le prix de l'électricité pour les consommateurs est l'un des plus haut d'Europe. Quasiment le double du prix français. Et divers mécanismes font qu'il pourrait augmenter encore. Parce que le prix de l'électricité éolienne et solaire est fortement subventionnée. Donc, elle coûte pas trop chère sur le réseau de gros.
Un avantage de l'éolien et toutes énergie verte (qui est à peu près le même que le nucléaire)  est que si le prix de revient de l'énergie verte est effectivement plus onéreuse à la production, c'est qu'elle intervient en positif dans la balance commerciale d'un pays, produire cher à l'intérieur d'un pays c'est donc  de l'argent qui ne part pas à l'étranger. (mais le pendant de ce problème, c'est que les vendeurs étrangers d'énergie (verte ou non)  sont moins riches et donc achètent moins et...il faut tout calculer

Le' Vieux
Oui, en attendant je paie, et... pas rien, pour l'énergie verte pas très au point ! No 
Et tes enfants et ainsi que les milliers de générations suivantes paieront pour stocker tes déchets nucléaires. C'est mieux?
warf et la ressortie des usines a charbon sortant du CO2 pour compenser les soucis des energies vertes c'est tellement bon que le GIEC nous fait chier avec ca ...
Le giec a été créé par nos gouvernements pour nous faire chier et justifier une politique de répression vis-à-vis des citoyens, que ce soit à pied, à cheval ou surtout en voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Ven 30 Aoû 2013 - 10:35

Franchement la solution énergétique idéale pour tout de suite je ne l'ai pas et je crois que je ne suis pas le seul.
Mais je suis presque sûr qu'on n'investit pas assez pour trouver une réponse à ce problème tellement important, en tout cas pas assez dans de nouvelles voies car les intérêts sont trop immenses pour ceux qui maitrisent les énergies actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Ven 30 Aoû 2013 - 13:20

Steph a écrit:
Franchement la solution énergétique idéale pour tout de suite je ne l'ai pas et je crois que je ne suis pas le seul.
Mais je suis presque sûr qu'on n'investit pas assez pour trouver une réponse à ce problème tellement important, en tout cas pas assez dans de nouvelles voies car les intérêts sont trop immenses pour ceux qui maitrisent les énergies actuelles.
Il n'y a pas de solution énergétique idéale
par exemple, si je décide une super isolation d'une maison
Faut extraire et transformer des matériaux, entre autres
- transformer du verre en laine de verre, si c'est l'isolant / cultiver le chanvre textile et le transformer en panneaux
- couper des conifères, en faire des copeaux, les transformer en panneaux d'OSB que j’utiliserai dans l'isolation
- extraire du gypse et le transformer en panneaux de placo
- refondre la ferraille et l'extruder en profilés à placo
- Fabrique les
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Ven 30 Aoû 2013 - 17:24

Steph a écrit:
Mais je suis presque sûr qu'on n'investit pas assez pour trouver une réponse à ce problème tellement important
Bonjour

Pourtant avec l'ITER dont le budget a passé de 5 à 16 milliards d'euros

présente un bel investissement  (utile?)

Sinon dans quelle direction la recherche devrait-elle s'orienter ?

Blondie contribuable

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Ven 30 Aoû 2013 - 19:47

Bonjour
blondie a écrit:
Steph a écrit:
Mais je suis presque sûr qu'on n'investit pas assez pour trouver une réponse à ce problème tellement important
Pourtant avec l'ITER dont le budget a passé de 5 à 16 milliards d'euros
présente un bel investissement  (utile?)
Il en faudrait autant pour procéder à l'isolation thermique du parc de logements français


blondie a écrit:
Sinon dans quelle direction la recherche devrait-elle s'orienter ?
Les panneaux solaires à très haut rendement, le biogaz, les centrales nucléaires au thorium,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Ven 30 Aoû 2013 - 20:37

Steph a écrit:
Franchement la solution énergétique idéale pour tout de suite je ne l'ai pas et je crois que je ne suis pas le seul.
Mais je suis presque sûr qu'on n'investit pas assez pour trouver une réponse à ce problème tellement important, en tout cas pas assez dans de nouvelles voies car les intérêts sont trop immenses pour ceux qui maitrisent les énergies actuelles.
Il y a 2 problèmes. Le premier n'est pas qu'on investit pas assez dans la recherche de nouvelles technologies, mais qu'il n'y a pas assez de découvertes amenant un saut qualicatif. Par exemple, en 2003, un scientifique australien avait indiqué qu'il avait une solution pour extraire de l'hydrogène engrande quantité grâce à des plaques de titanes. Les premières expérimentations étaient très encourageantes. Il a reçu l'argent nécessaire pour continuer ses études ... qui ont démontré que son procédé ne pourrait jamais être industrialisé puisqu'il avait des résultats fluctuants et qu'il n'a jamais trouvé pourquoi. Pourtant, les investissements furent assez massifs. Pouvoir produire une source d'énergie disponible en grande quantité et à bas coût, c'est être assuré de gagner beaucoup, mais beaucoup, vraiment beaucoup d'argent.

Il y a eu plusieurs piste de recherches et aucune n'a été prolifique. Face à l'avalanche de résultats positifs qui avaient eu lieu à l'époque, certaisn rêvaient et ils sont maintenant convaincus que soit on n'a pas investi, soit qu'on a caché la réponse parce qu'il faut pas aller à l'encontre des intérêts actuels. Ce qui s'est passé à l'époque est bien plus simple. De nombreux experts avaient pronostiqué un peak-oil. Certains avaient fait des scénarii qui tenaient de la science fiction avec des catastrophe à la clef. Du coup, on a commencé à investir dans diverses filières. Et on a commencé à avoir des résultats. Il suffit d'investir pour que tout à coup, on apprenne pas mal de choses. Et puis on a découvert que ses résultats n'étaient pas si murifique que cela. Du coup, les investisseurs ont retiré leurs billes. Et les labos qui continuent les études (et les effets d'annonce) trouvent moins de choses. Tandis que les investisseurs se sont retournés vers des choses plus conventionnelles, comme les gaz de schistes. Mais, que demain un scientifique annonce des résultats probants permettant de gagner beaucoup de fric de produire de l'énergie en masse et à bas coût, et l'on verra revenir les investisseurs.

Le second point est la volonté politique. Les solutions sont connues : économiser l'énergie, isoler, ... Pour des raisons électorales, on a décidé de ne pas imposer grand chose, puisque de toute façon : il y aurait le temps. De plus, les experts étaient séparés en 3 camps. Les experts proches des mouvements écologistes qui racontent pas mal de fadaises; les experts proches de certains groupes de pressions (pro tlles ou telles solutions) qui en racontent aussi en pronant qu'il ne fallait rien faire ou que le GIEC ne racontait que des conneries; les experts indépendant qui ont eu du mal à se faire entendre dans cette cacophonie générale.

Du coup, on a imposé des solutions "écologiques" mâtinées de solutions technocrates provenant du camp opposé. On se rend compte avec le recul que les 2 groupes nous ont enfumé et que les experts indépendants étaient les plus proches de la réalité. Pourtant, les "experts" des autres groupes continuent à être écoutés. Parce que le grand problème de notre époque est un scepticisme ambiant forcené. Il est de bon ton de réfuter ce que disent les gens qui savent et de se pâmer devant les braves gens qui parlent avec la logique de monsieur tout le monde. Mais, il faudrait arrêter d'écouter les YAKA ou les ONSAITBIENQUE. Parce que s'ils avaient eu raisons, on ne seraient pas là où on l'en est.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Ven 30 Aoû 2013 - 20:56

Steph a écrit:
Franchement la solution énergétique idéale pour tout de suite je ne l'ai pas et je crois que je ne suis pas le seul.
.
Mais, je ne demande pas "La Solution Idéale", seulement celle qui ne va, faute de préparation correcte, à une transition ou, coûter quatre fois plus cher ou encore à amener un drame dû aux vieilles centrales à la cuve fissurée que l'on prolonge artificiellement.
Donc je ne demande qu'une transition plus ou moins correcte.
Sans plus...
Citation :
Mais je suis presque sûr qu'on n'investit pas assez pour trouver une réponse à ce problème tellement important, en tout cas pas assez dans de nouvelles voies car les intérêts sont trop immenses pour ceux qui maitrisent les énergies actuelles"]
Sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Sam 31 Aoû 2013 - 8:30

DonPanic a écrit:

blondie a écrit:
Sinon dans quelle direction la recherche devrait-elle s'orienter ?
Les panneaux solaires à très haut rendement, le biogaz, les centrales nucléaires au thorium,
Attention encore à considérer les aspects "impacts" sur l'environnement :

- panneau solaire : leur mode de fabrication n'est pas "propre" (pour ce que j'en sais des techno à base de semi-conducteurs, on espère que les nouvelles techniques résoudront les deux problèmes que sont rendement ET impacts sur l'environnement)

- biogaz : ce n'EST PAS une énergie propre. Le côté bio ne vient que de l'origine de ce gaz : décomposition de matière organique et pas extraction de matière fossile. Le biogaz est du méthane, à effet de serre 20 fois supérieur à celui du CO2. L'étanchéité des installations de biogaz n'est pas garanti (cf. documentaire d'ARTE que j'avais donné en lien il y a quelques mois).

- centrales nucléaires au thorium : en fait il s'agit de réacteur assisté par accélérateur de proton, qui produit des neutrons de haute énergie (par réaction de spallation : le proton tape le noyau cible pour éjecter un neutron). Ces neutrons vont pouvoir réagir avec le thorium (ou d'autres matériaux fissiles nécessitant de telles énergies de neutron) et libérer de l'énergie ... après le principe est classique : on récupère la chaleur pour faire de la vapeur qui fait tourner un alternateur. L'intérêt est qu'il n'y a pas de réactions en chaîne, donc niveau sécurité on y gagne. Autre intérêt, grand intérêt devrais-je dire, est de remplacer le thorium par les déchets radioactifs de nos centrales actuelles et autres installations : par réaction de transmutation, des déchets à vie longue se "transmutent" en déchets à vie plus courte, plus facile à gérer et à accepter (on ne laisse pas à nos petits enfants et arrière-arrière-arrière... petits enfants nos poubelles).
C'est pour l'instant la meilleure solution au problème de déchets nucléaire, tout en permettant de produire de l'énergie ... mais on en parle peu, même lorsque le stockage des déchets fait l'actualité et cette option n'est pas évoquée par les écolos, donc je doute qu'ils l'acceptent sans pour autant proposer une vraie solution Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Sam 31 Aoû 2013 - 11:17

PtitGG a écrit:
- panneau solaire : leur mode de fabrication n'est pas "propre" (pour ce que j'en sais des techno à base de semi-conducteurs, on espère que les nouvelles techniques résoudront les deux problèmes que sont rendement ET impacts sur l'environnement)
Je pense aux panneaux solaires à fibre de carbone, entre autres

PtitGG a écrit:
- biogaz : ce n'EST PAS une énergie propre. Le côté bio ne vient que de l'origine de ce gaz : décomposition de matière organique et pas extraction de matière fossile. Le biogaz est du méthane, à effet de serre 20 fois supérieur à celui du CO2. L'étanchéité des installations de biogaz n'est pas garanti (cf. documentaire d'ARTE que j'avais donné en lien il y a quelques mois).
Et l'étanchéité de leur cul et de celui des vaches, ils y pensent ?

PtitGG a écrit:
- centrales nucléaires au thorium : (...)
C'est pour l'instant la meilleure solution au problème de déchets nucléaire, tout en permettant de produire de l'énergie ... mais on en parle peu, même lorsque le stockage des déchets fait l'actualité et cette option n'est pas évoquée par les écolos, donc je doute qu'ils l'acceptent sans pour autant proposer une vraie solution Rolling Eyes
Bah, les écolos sont une rassemblement de gens de toute sorte, dont plein de conservateurs (de la nature) et amis des animaux (loups et ours) quand ce n'est pas dans leur jardin, il y en a pour contester les éoliennes parce que ça peut tuer des oiseaux et que ça fait du bruit, les TGV parce que ça passe trop près de chez eux, les canaux parce que ça modifie  les cours d'eau existants, il y en a plein de phobiques du nucléaire par principe, et opposés au stockage souterrain des déchets sans proposer d'alternative autre que laisser pourrir à ciel ouvert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Sam 31 Aoû 2013 - 21:35

En fait chez les vaches ce n'est pas le cul le problème mais la bouche : elles rotent du méthane ... donc ne pas donner de clope ou faire souffler des bougies à une vache Laughing 

La production de méthane par une vache peut être considérée comme du biogaz : quoi de plus bio qu'un animal?
Et non,il faut lutter contre, réduire notre conso de viande pour réduire les troupeaux nos disent les écolos ... ce qui est vrai car (si je me souviens bien), l'élevage émet 20% des gaz à effet de serre.

D'un autre côté, des écologistes (et tu fais bien de souligner les différents courants) prônent le biogaz, méthane produit à partir de déchets végétaux ... et c'est le même gaz, avec les mêmes effets. Cherchez l'erreur.

L'énergie idéale doit être abondante, disponible, sans produire de déchet ni de nuisance (sonore, visuelle, olfactive...)... et bon marché! Bref on voit de suite qu'une telle énergie n'existe pas.

Abondante et disponible, on trouve.
Sans déchet ni nuisance : ça n'existe pas. Mais on peut se contenter de déchets récupérables et recyclables ... en y mettant le prix (lequel?). Cette question est je pense la piste vers la solution ... ou les solutions.
Bon marché : je pense que ça, on peut oublier. La solution passe par des économies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1996
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 2:23

bon résumé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 7:59

Pour ceux que ça intéressent et qui n'ont pas regardé le programme TV, y a un théma sur le sujet ce mardi sur ARTE à 20h45.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 12:09

PtitGG a écrit:
Bon marché : je pense que ça, on peut oublier. La solution passe par des économies.
Il faut bien comprendre qu'historiquement, nous sommes dans la période où l'énergie a été la moins chère et la plus disponible. De ce point de vue là, nous vivons à la période optimale. Avec sa raréfaction, elle ne peut que devenir plus chère et plus difficile à capter. Avec les impacts prévisibles sur toute la société.

Le seul rêve d'une énergie abondante et bon marché, c'est la fusion. Mais, elle ne se laisse pas apprivoiser si facilement.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 16:04

narduccio a écrit:
PtitGG a écrit:
Bon marché : je pense que ça, on peut oublier. La solution passe par des économies.
Il faut bien comprendre qu'historiquement, nous sommes dans la période où l'énergie a été la moins chère et la plus disponible. De ce point de vue là, nous vivons à la période optimale. Avec sa raréfaction, elle ne peut que devenir plus chère et plus difficile à capter. Avec les impacts prévisibles sur toute la société.

Le seul rêve d'une énergie abondante et bon marché, c'est la fusion. Mais, elle ne se laisse pas apprivoiser si facilement.
Abondante : deutérium et tritium (ce sont les deux réactifs considérés pour ITER) on en produit, donc je suis assez d'accord

Bon marché : là je suis moins d'accord à l'heure actuelle, car pour démarrer les réactions de fusion le tokamak nécessite de l'énergie. Ensuite il y a l'aspect production du deutérium et du tritium, qui est lui radioactif (certes à vie courte) et nécessite donc des dispositions particulières (petit noyau se faufile partout, c'est là son moindre défaut). Donc surcoût! Si on faisait des réactions D+D, on aurait pas ce problème de radioactivité et on pourrait se permettre un conditionnement qui laisse un peu échapper de D.
Maintenant parlons de déchets ... car la réaction de produit pas que de l'hélium (dans le cas D+T), elle lâche aussi des neutrons de haute énergie qui activent les matériaux du tokamak qu'il faudra ensuite recycler/stocker comme des déchets nucléaires : donc surcoût!
Si on utilisait la réaction D+D, là on produirait du tritium qu'on pourrait certes réutiliser dans les réactions D+T ... mais il faut le capter (sacré petit noyau!) pour ne pas qu'il s'échappe dans la nature ... donc surcoût!
du fait du rayonnement, cela nécessite des dispositifs de protection pour le personnel ... encore surcoût!

J'en oublie certainement dans la liste ... juste pour montrer que lorsqu'on commence à recenser tout ce que nécessite l'utilisation d'une source d'énergie, depuis l'extraction/production jusqu'à la gestion des déchets en passant par les dispositifs de sûreté et de sécurité ... les dépenses s'additionnent. Et au final, ce qui semblait peu chère et intéressant se révèle pas si intéressant que ça. Attendons donc les résultats d'ITER pour conclure ... sachant que, aux dernières nouvelles dont je dispose, ces résultats devraient nous parvenir vers 2050 Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 16:32

PtitGG a écrit:
La solution passe par des économies.
Ça ne veut pas dire grand chose
parce qu'une fois qu'on a fait le nécessaire pour économiser l'énergie par changement de comportement, comme n'éclairer que où l'on est, mettre un pull épais pour baisser le thermostat, se doucher vite fait à l'eau tiédasse,
il devient nécessaire de faire des investissements coûteux et pognon et en énergie pour espérer consommer moins d'énergie
le bilan carbone des travaux d'isolation d'un logement, c'est pas fameux
ex: j'y utilise des panneaux d'OSB, pour ceux qui ignorent ce que c'est, il s'agit de panneaux de copeaux de conifères, ç'a d'excellentes perfs en isolation thermique, mais pour isoler un pav de 100m² avec ses combles, ça doit équivaloir à l'abattage de 3 ou 4 arbres.
et faut compter panneaux de placoplatre, profilés pour placoplatre, laine de verre ou autre isolant,
colles, enduits, peinture, petit matériel, transport et mise en œuvre, c'en fait de la dépense énergétique pour espérer nettement moins de dépense énergétique future
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 18:48

En appliquant des comportements de base qui ne coûtent pas grand chose, une famille peut espérer économiser de 200 à 300€ par an en énergie ... ce qui n'est pas mal, non?
Ok, pour ceux qui appliquent déjà ces principes y a pas d'économies en plus, là il faut investir plus.

Ces investissements, au prix actuel de l'énergie, ne sont peut être pas très rentables du point de vue économique. Mais dans le futur, si l'énergie augmente, là ça sera rentable. Au même titre que (là j'oublie toute considération environnementale) l'on reconsidère le charbon, on fore plus profond pour du pétrole, ce qui nécessite plus d'investissements ... parce que l'on s'y retrouve à la vente du fait de prix d'achat plus élevé.

Reste à espérer pour l'avenir de l'Humanité (je suis plus optimiste pour notre planète qui a connu d'autres catastrophe dans le passé et s'en est remise ... pour certaines espèces par contre ...) que ce qui sera le plus rentable seront les économies et les énergies "propres" Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 18:52

PtitGG a écrit:
Attendons donc les résultats d'ITER pour conclure ... sachant que, aux dernières nouvelles dont je dispose, ces résultats devraient nous parvenir vers 2050
Bonjour

Donc pendant 40 ans les états devront payer sans savoir si au bout il y aura un résultat concret ? Sleep 

J'ai un doute

Blondie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 20:07

blondie a écrit:
PtitGG a écrit:
Attendons donc les résultats d'ITER pour conclure ... sachant que, aux dernières nouvelles dont je dispose, ces résultats devraient nous parvenir vers 2050
Bonjour

Donc pendant 40 ans les états devront payer sans savoir si au bout il y aura un résultat concret ? Sleep 

J'ai un doute

Blondie flower
Ce ne sont pas les États qui vont payer, mais nous !Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Dim 1 Sep 2013 - 20:32

PtitGG a écrit:
Ces investissements, au prix actuel de l'énergie, ne sont peut être pas très rentables du point de vue économique. Mais dans le futur, si l'énergie augmente, là ça sera rentable. Au même titre que (là j'oublie toute considération environnementale) l'on reconsidère le charbon, on fore plus profond pour du pétrole, ce qui nécessite plus d'investissements ... parce que l'on s'y retrouve à la vente du fait de prix d'achat plus élevé.
Disons qu'à une échelle raisonnable, j'ai conseillé et aidé un ami à isoler les murs de façade de son appart, son budget était de 3000 €, ça faisait 16 m linéaires de façade en 2,6 m de hauteur moins 3 grandes fenêtres déjà double-vitrées, La contrainte étant que l'épaisseur de l'isolation ne dépasse pas 10 cm;
quand il y a eu des températures de -10°C, il y faisait 20°C avec un seul radiateur à convection 1500 W au tiers de sa puissance, auparavant il était contraint d'allumer ses 2 convecteurs 1500 W plein pot pour le même résultat. Consommation due au chauffage divisée par 6. Par comparaison des factures d'hiver, il a calculé qu'il fallait 8 ans à prix d'électricité constant pour parvenir à rentabilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Lun 2 Sep 2013 - 13:44

narduccio a écrit:
PtitGG a écrit:
Bon marché : je pense que ça, on peut oublier. La solution passe par des économies.
Il faut bien comprendre qu'historiquement, nous sommes dans la période où l'énergie a été la moins chère et la plus disponible. De ce point de vue là, nous vivons à la période optimale. Avec sa raréfaction, elle ne peut que devenir plus chère et plus difficile à capter. Avec les impacts prévisibles sur toute la société.

Le seul rêve d'une énergie abondante et bon marché, c'est la fusion. Mais, elle ne se laisse pas apprivoiser si facilement.
Je suis d'accord avec toi. Il faut s'attendre à ce que tout nouvelle solution soit plus chère.

Donpanic: il n'y a pas que la rénovation de maisons existantes. Si on pense à économiser l'énergie dès la construction, c'est déjà une très bonne chose. Ici on voit fleurir les maisons "baisse énergie". Tout ce que j'en sais c'est qu'elles sont très chères, je ne sais pas si elles sont efficaces énergétiquement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Lun 2 Sep 2013 - 14:14

Steph a écrit:
il n'y a pas que la rénovation de maisons existantes. Si on pense à économiser l'énergie dès la construction, c'est déjà une très bonne chose. Ici on voit fleurir les maisons "baisse énergie". Tout ce que j'en sais c'est qu'elles sont très chères, je ne sais pas si elles sont efficaces énergétiquement.
Le rapport actuel maisons construites annuellement/parc existant est d'environ 200.000/30.000.000
En ce qui concerne le prix des maisons ou logements, ça va de la maison à bilan d'énergie positive, très chères
aux maisons et logements à isolation thermique très performante où le surcoût d'isolation ne devrait en aucun cas dépasser 10% du prix de construction d'un logement en maçonnerie mal isolé, au-delà, c'est de l'arnaque.
Cela ne s'applique pas aux maisons en bois, elles ont d'origine de bonnes perfs en isolation thermique, un ami s'en est construite une de 250m² qu'il chauffe avec uniquement une vieille cuisinière en fonte qui peut fonctionner à bois ou charbon
inconvénient, elles sont moins durable, craignent les incendies et les xylophages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Mar 3 Sep 2013 - 6:54

DonPanic a écrit:

inconvénient, elles sont moins durable, craignent les incendies et les xylophages
Il n'y a pas des traitements qui empêchent tout ça?
Économiquement cela implique de renouveler ces traitements ... comme un ravalement de façade, donc est-ce vraiment plus cher qu'une maison en brique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 39
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   Mar 3 Sep 2013 - 7:02

blondie a écrit:
PtitGG a écrit:
Attendons donc les résultats d'ITER pour conclure ... sachant que, aux dernières nouvelles dont je dispose, ces résultats devraient nous parvenir vers 2050
Bonjour

Donc pendant 40 ans les états devront payer sans savoir si au bout il y aura un résultat concret ? Sleep 

J'ai un doute

Blondie flower
Je te rassure, on ne s'est pas lancé dans ITER sans s'appuyer sur quelques résultats.
Les tokamaks ont été inventés par les soviétiques dans les années 60, des programmes nationaux comme Jets en GB (si je ne me plante pas) ou Tore Supra en France ont permis d'obtenir de nombreux résultats pour dire : maintenant on peut passer à une échelle supérieure pour faire d'un tokamak un producteur d'énergie.
Si ma mémoire ne me joue pas des tours, Tore Supra a pu produire de l'énergie (plus qu'il n'en consomme) pendant 1 minute.
En passant à un tokamak plus gros, on devrait être positif plus longtemps.

ITER doit permettre de tester et choisir notamment les instruments de mesure (contrôle-commande, surveillance des matériaux, sécurité/sûreté) et surtout ... comment récupérer l'énergie produite de manière optimum! (c'est la moindre des choses ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Transition énergétique : les couacs!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Transition énergétique : les couacs!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Transition énergétique : les couacs!
» Google et dépenses énergétique
» Aromathérapie énergétique de Lydia Bosson, Guénolée Dietz
» [Help] Barrière énergétique.
» Numérologie énergétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: