FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Blog sur la critique de la théorie de la relativité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 21:06

Anthracite a écrit:
Et , pour te faire plaisir, tout n'est pas né d'une petite sphère, mais bien d'une singularité.

Bonjour

Chuis curieuse de savoir comment tu te représente cette singularité Very Happy
et ne triche pas....(pas de bon Dieu SVP!!)

Blondie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1064
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 21:08

Altona a écrit:
C'est ce que je dis : Par exemple, si une montre tourne plus lentement ou plus rapidement que la norme, la mesure n'est pas valable et pas comparable avec d'autres mesures effectuées en conformité avec la norme. Il faut corriger son fonctionnement ou la resynchroniser.
Comme la norme des horloges était la rotation de la Terre, en corriger le fonctionnement ou la resynchroniser était un exercice scabreux Very Happy
Il est probablement plus facile de synchroniser des horloges à Césium

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 21:10

Anthracite a écrit:



Mais Altona répond, faute sans doute de mieux, une fois de plus, à côté de la question...

Rien ne t'empêche de t'adresser directement à moi, au lieu de parler de moi indirectement avec d'autres forumeurs, c'est très déplaisant ce style, je trouve. Mais bon, il ne faut pas trop en demander apparemment avec la politesse et la civilité dans cette discussion et avec ces interlocuteurs, on doit déjà être contente quand on ne se fait pas traiter d'abrutie...


Anthracite a écrit:


Si C est variable, comme elle le prétend, le mètre et la seconde le sont aussi, puisque l'un et l'autre dépendent directement ou indirectement, pour leur définition, de la vitesse de la lumière : C
C'est sur ce point précis que j'aimerais une réponse !
Et pas, je regrette de le dire, par du blabla pour noyer le poisson (ou le poison : Je ? Wink )

C n'est pas variable comme je le prétend, mais comme le prétend Einstein dans sa relativité générale et comme c'est aussi constaté expérimentellement : c est notamment influencé pas la gravitation et les champs électromagnétiques, ainsi que par la présence de matière. Tout le monde sait par exemple, que c est plus lent dans un médium, et pas qu'un peu.
.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 21:14

blondie a écrit:
Anthracite a écrit:
Et , pour te faire plaisir, tout n'est pas né d'une petite sphère, mais bien d'une singularité.

Bonjour

Chuis curieuse de savoir comment tu te représente cette singularité Very Happy
et ne triche pas....(pas de bon Dieu SVP!!)

Blondie flower

Je peux de révéler un secret, mais ne l'ébruite pas sur ce forum.
Je n'en sais rien No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 21:25

Altona a écrit:
Anthracite a écrit:



C n'est pas variable comme je le prétend, mais comme le prétend Einstein dans sa relativité générale et comme c'est aussi constaté expérimentellement : c est notamment influencé pas la gravitation et les champs électromagnétiques, ainsi que par la présence de matière. Tout le monde sait par exemple, que c est plus lent dans un médium, et pas qu'un peu.
.


Donc, C varie et si C varie, les secondes et les mètres aussi.
C'est sur Terre, et je ne vais pas te parler de gravitation, tu n'aimes pas, c'est de la RG.
Bon, c'est dans le vide pour éviter un "médium" quelconque et on mesure une onde.

Citation :
La seconde est la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les niveaux hyperfins F=3 et F=4 de l’état fondamental 6S½ de l’atome de césium 1331.
Et sur Terre.
Si les vitesses sont additives à C, nous aurions une seconde différente tous les six mois non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 21:37

Anthracite a écrit:


Donc, C varie et si C varie, les secondes et les mètres aussi.

Si par exemple la vitesse d'une voiture varie, ça signifie pour toi que les secondes et les mètres varient aussi ?

Si c varie, c'est qu'on mesure dans la pratique différentes vitesses pour c. Ce que l'on mesure en effet couramment.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1064
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 21:47

Altona a écrit:
comme c'est aussi constaté expérimentellement : c est notamment influencé pas la gravitation
Ça doit rendre complètement schizo What a Face d'être obligée de dézinguer Einstein avec des prédictions d'Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1064
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 22:01

Altona a écrit:
Si par exemple la vitesse d'une voiture varie, ça signifie pour toi que les secondes et les mètres varient aussi ?
Théoriquement oui, si on est dedans, tout est question de référentiel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 22:26

DonPanic a écrit:
Altona a écrit:
Si par exemple la vitesse d'une voiture varie, ça signifie pour toi que les secondes et les mètres varient aussi ?
Théoriquement oui, si on est dedans, tout est question de référentiel

Effectivement, mais c'est très faible.
D'après Einstein, C, le rapport distance/temps, est invariable dans tout référentiel.
Ce n'est que dans un référentiel extérieur non-équivalent que l'on peut observer ce qui semble être une variation de C.

Faut faire les mesures sur place. ! Smile
Et les mesures de temps, de distances et de masses ainsi réalisées ne sont valables que pour ce référentiel ou pour un référentiel équivalent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Dim 27 Jan 2013 - 22:49

Altona a écrit:
Anthracite a écrit:


Donc, C varie et si C varie, les secondes et les mètres aussi.

Si par exemple la vitesse d'une voiture varie, ça signifie pour toi que les secondes et les mètres varient aussi ?

Si c varie, c'est qu'on mesure dans la pratique différentes vitesses pour c. Ce que l'on mesure en effet couramment.

.
Chère Altona,
Ne pourrais-tu pas répondre d'abord aux questions, même si elles te gênent, plutôt que de poser d'autres questions ?
Cela simplifierait grandement ce débat et ne donnerait pas la fâcheuse, et j'en suis sûr fausse, impression que tu veux imposer ta vision à tout prix !

Je repose la question, si tu estimes que dans ton référentiel, C fluctue, ne crois-tu pas que, vu leur définition officielle, tes mètres et tes secondes fluctueraient également ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 28 Jan 2013 - 9:52

Anthracite a écrit:
Altona a écrit:
Anthracite a écrit:


Donc, C varie et si C varie, les secondes et les mètres aussi.

Si par exemple la vitesse d'une voiture varie, ça signifie pour toi que les secondes et les mètres varient aussi ?

Si c varie, c'est qu'on mesure dans la pratique différentes vitesses pour c. Ce que l'on mesure en effet couramment.

.
Chère Altona,
Ne pourrais-tu pas répondre d'abord aux questions, même si elles te gênent, plutôt que de poser d'autres questions ?
Cela simplifierait grandement ce débat et ne donnerait pas la fâcheuse, et j'en suis sûr fausse, impression que tu veux imposer ta vision à tout prix !

Je repose la question, si tu estimes que dans ton référentiel, C fluctue, ne crois-tu pas que, vu leur définition officielle, tes mètres et tes secondes fluctueraient également ?

Ma question répondait à la tienne, il suffisait de déduire.

Admettons que l’on pose le principe par convention administrative officielle, que toutes les voitures se déplacent toujours à une vitesse constante de 100 km/h en toutes circonstances et sur toutes les distances.

Si dans la réalité, une voiture roule à 150 km/h sur une distance, tu pourrais dire pour garantir la validité de la convention, qu’elle a roulé à 100 km/h comme convenu, mais que les mètres et les secondes ont varié. Au point de vue mathématique, c’est faisable, elle a donc roulé à 100 km/h, la convention est sauve. Cette convention n’existe cependant pas pour une voiture, ce serait absurde : pour la mesure de la vitesse d’une voiture ou de quelque autre objet, on part du principe par convention que les mètres et les secondes sont toujours invariables et que les vitesses sont variables, ce qui est tout à fait raisonnable. Tu es d’accord avec moi ?

La lumière se propage par postulat dans la restreinte dans toutes les circonstances à c. On a cependant mesuré dans la réalité, qu’elle se propage par exemple plus lentement que c dans un médium, par exemple eau ou air, c’est incontestable, ça a été mesuré et c’est en contradiction avec le postulat. On pourrait dire par convention pour garantir le postulat, que la lumière se propage à une vitesse invariable c également dans l’air ou l’eau et que c’est à l’inverse les mètres et les secondes qui varient dans l'eau ou l'air. Mais on n’applique pas cette convention : on considère également que dans l’air ou l’eau les mètres et les secondes sont invariables et que c’est la vitesse de la lumière qui varie, ce qui est tout à fait raisonnable. Tu es d’accord avec moi ?

La lumière se propage par postulat dans la restreinte et par convention administrative depuis 1987 à une vitesse invariable c dans le vide. Dans la réalité, sa vitesse varie également dans le vide, notamment en raison de la gravitation et les champs électromagnétiques. Or ici, on n’admet pas que la vitesse de la lumière varie dans le vide, pour garantir la convention (et la validité de la restreinte) on considère que dans le vide les mètres et les secondes varient. Tu es d’accord avec moi ?

Bon alors, pourquoi considère-t-on que les mètres et les secondes varient quand la lumière se déplace dans le vide et pourquoi considère-t-on qu’ils ne varient pas quand la lumière se déplace dans l’eau, dans l’air, dans le verre, dans l'huile ou dans le Beaujolais ?

Nous avons donc non seulement des conventions contradictoires (les unités de mesure sont invariables mais elles sont variables), mais encore des unités de mesure sélectives : elles varient ou sont invariables comme ça leur chante.

C’est quoi, ça, comme postulat et comme convention ? A mon point de vue, c’est n’importe quoi et ça ne peut être justifié ni en physique, ni en logique, ni en métrologie.
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 28 Jan 2013 - 20:41

Altona a écrit:


Ma question répondait à la tienne, il suffisait de déduire.

Je ne me permets pas d'interpréter ou de déduire quoi que ce soit.
C'était à toi de répondre de manière concise et nette, oui ou non par exemple.
Passons sur l'exemple des voitures qui ne me semble pas s'appliquer ici, fleur de ma part.
Citation :
La lumière se propage par postulat dans la restreinte et par convention administrative depuis 1987 à une vitesse invariable c dans le vide. Dans la réalité, sa vitesse varie également dans le vide,

Oui, pour tout référentiel où on la mesure. (là, où on mesure la seconde ou le mètre local). Ce qui procure, toujours localement, une certaine stabilité de la mesure.
Comme, pour toi, C varie partout, le mètre et la seconde varient partout au gré des fluctuations de C

Par contre, pour Einstein, C peut sembler variable pour tout référentiel extérieur non équivalent.

Citation :
Bon alors, pourquoi considère-t-on que les mètres et les secondes varient quand la lumière se déplace dans le vide et pourquoi considère-t-on qu’ils ne varient pas quand la lumière se déplace dans l’eau, dans l’air, dans le verre, dans l'huile ou dans le Beaujolais ?

Parce que la vitesse de la lumière dans ces milieux n'obéit pas aux mêmes lois que dans le vide puisque son mode de propagation est différent, elle est, de plus dans l'eau, d'une portée et d'une vitesse réduite.
Un électron convenablement accéléré peut aller plus vite que la lumière dans l'eau, c'est l'effet Cerenkov.
Mais, c'était une bonne remarque, tu démontres toute l'ineptie des expériences d'interférométries.

0
Qui vient de voir, à l'heure, des jumeaux pas de Langevin... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 28 Jan 2013 - 20:57

Anthracite a écrit:
Altona a écrit:


Ma question répondait à la tienne, il suffisait de déduire.

Je ne me permets pas d'interpréter ou de déduire quoi que ce soit.
C'était à toi de répondre de manière concise et nette, oui ou non par exemple.
Passons sur l'exemple des voitures qui ne me semble pas s'appliquer ici, fleur de ma part.
Citation :
La lumière se propage par postulat dans la restreinte et par convention administrative depuis 1987 à une vitesse invariable c dans le vide. Dans la réalité, sa vitesse varie également dans le vide,

Oui, pour tout référentiel où on la mesure. (là, où on mesure la seconde ou le mètre local). Ce qui procure, toujours localement, une certaine stabilité de la mesure.
Comme, pour toi, C varie partout, le mètre et la seconde varient partout au gré des fluctuations de C

Par contre, pour Einstein, C peut sembler variable pour tout référentiel extérieur non équivalent.

Citation :
Bon alors, pourquoi considère-t-on que les mètres et les secondes varient quand la lumière se déplace dans le vide et pourquoi considère-t-on qu’ils ne varient pas quand la lumière se déplace dans l’eau, dans l’air, dans le verre, dans l'huile ou dans le Beaujolais ?

Parce que la vitesse de la lumière dans ces milieux n'obéit pas aux mêmes lois que dans le vide puisque son mode de propagation est différent, elle est, de plus dans l'eau, d'une portée et d'une vitesse réduite.
Un électron convenablement accéléré peut aller plus vite que la lumière dans l'eau, c'est l'effet Cerenkov.
Mais, c'était une bonne remarque, tu démontres toute l'ineptie des expériences d'interférométries.

0
Qui vient de voir, à l'heure, des jumeaux et pas de Langevin... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 28 Jan 2013 - 21:17

Anthracite a écrit:


Citation :
La lumière se propage par postulat dans la restreinte et par convention administrative depuis 1987 à une vitesse invariable c dans le vide. Dans la réalité, sa vitesse varie également dans le vide,

Oui, pour tout référentiel où on la mesure. (là, où on mesure la seconde ou le mètre local). Ce qui procure, toujours localement, une certaine stabilité de la mesure.
Comme, pour toi, C varie partout, le mètre et la seconde varient partout au gré des fluctuations de C.

Pour moi comme pour Einstein : La vitesse de la lumière varie partout et toujours, notamment parce que gravitation et champs électromagnétiques sont partout, y compris dans le vide.

Et non, pour moi le mètre et la seconde ne varient pas au gré des variations de c, j'ai dit tout le contraire : j'adhère personnellement à la convention d'unités de mesure invariables dans toutes les circonstances et j'accepte l'existence de vitesses variables, aussi bien pour tous les objets en mouvement que pour la lumière.


Anthracite a écrit:


Altona a écrit:
Bon alors, pourquoi considère-t-on que les mètres et les secondes varient quand la lumière se déplace dans le vide et pourquoi considère-t-on qu’ils ne varient pas quand la lumière se déplace dans l’eau, dans l’air, dans le verre, dans l'huile ou dans le Beaujolais ?

Parce que la vitesse de la lumière dans ces milieux n'obéit pas aux mêmes lois que dans le vide puisque son mode de propagation est différent, elle est, de plus dans l'eau, d'une portée et d'une vitesse réduite.

Quelles "lois différentes" entre le vide et les milieux ? Dans le vide, tout se déplace à vitesse invariable et ce sont les unités de mesure qui varient ?? Dans quelle mesure le mode de propagation d'un objet peut faire varier les unités de mesure ?? Le calcul d'une vitesse ne tient pas compte du mode de propagation, c'est la formule toute bête distance/durée (utilisée aussi par Einstein), quel que soit le mode de propagation. Quel rapport entre le calcul d'une vitesse et le mode de propagation ? Le mode de propagation n'intervient pas dans la formule, il n'y a aucun rapport. Selon quelles "lois" et quelle causalité les unités de mesure varient donc à ton avis dans le vide ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1064
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Mar 29 Jan 2013 - 15:07

Altona a écrit:
Et non, pour moi le mètre et la seconde ne varient pas au gré des variations de c, j'ai dit tout le contraire : j'adhère personnellement à la convention d'unités de mesure invariables dans toutes les circonstances et j'accepte l'existence de vitesses variables, aussi bien pour tous les objets en mouvement que pour la lumière.
Comme je l'ai dit précédemment, l'unité de temps était basée sur la rotation de la Terre, or on a fini par se rendre compte que c'était une variable
Le problème est qu'il faudrait être omniscient à priori pour déterminer que les unités de mesure ne sont pas des variables, celle de temps en particulier, dont toute définition est parfaitement tautologique et liée aux concepts cosmologiques.
Si acceptes l'idée que le temps se dilate avec la gravitation, si l'Univers se dilate, on est dans un champ de gravitation qui faiblit, dire que l'Univers a 13,7 milliards d'années n'a plus aucun sens si le temps était dilaté quand l'Univers était compact et l'accélération mesurée de l'expansion serait peut-être due à une contraction du temps

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
buck



Nombre de messages : 2589
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Mar 29 Jan 2013 - 15:24

Altona a écrit:


Anthracite a écrit:


Altona a écrit:
Bon alors, pourquoi considère-t-on que les mètres et les secondes varient quand la lumière se déplace dans le vide et pourquoi considère-t-on qu’ils ne varient pas quand la lumière se déplace dans l’eau, dans l’air, dans le verre, dans l'huile ou dans le Beaujolais ?

Parce que la vitesse de la lumière dans ces milieux n'obéit pas aux mêmes lois que dans le vide puisque son mode de propagation est différent, elle est, de plus dans l'eau, d'une portée et d'une vitesse réduite.

Quelles "lois différentes" entre le vide et les milieux ? Dans le vide, tout se déplace à vitesse invariable et ce sont les unités de mesure qui varient ?? Dans quelle mesure le mode de propagation d'un objet peut faire varier les unités de mesure ?? Le calcul d'une vitesse ne tient pas compte du mode de propagation, c'est la formule toute bête distance/durée (utilisée aussi par Einstein), quel que soit le mode de propagation. Quel rapport entre le calcul d'une vitesse et le mode de propagation ? Le mode de propagation n'intervient pas dans la formule, il n'y a aucun rapport. Selon quelles "lois" et quelle causalité les unités de mesure varient donc à ton avis dans le vide ?




Un photon arrivant du coeur du soleil met plus de 2millions d'annees a nous parvenir, c'est con quand on sait que ce meme photon depuis la surface du soleil ne met que 8min15 pour arriver a nous :-D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Mar 29 Jan 2013 - 18:54

buck a écrit:
Altona a écrit:


Anthracite a écrit:


Parce que la vitesse de la lumière dans ces milieux n'obéit pas aux mêmes lois que dans le vide puisque son mode de propagation est différent, elle est, de plus dans l'eau, d'une portée et d'une vitesse réduite.

Quelles "lois différentes" entre le vide et les milieux ? Dans le vide, tout se déplace à vitesse invariable et ce sont les unités de mesure qui varient ?? Dans quelle mesure le mode de propagation d'un objet peut faire varier les unités de mesure ?? Le calcul d'une vitesse ne tient pas compte du mode de propagation, c'est la formule toute bête distance/durée (utilisée aussi par Einstein), quel que soit le mode de propagation. Quel rapport entre le calcul d'une vitesse et le mode de propagation ? Le mode de propagation n'intervient pas dans la formule, il n'y a aucun rapport. Selon quelles "lois" et quelle causalité les unités de mesure varient donc à ton avis dans le vide ?

Un photon arrivant du coeur du soleil met plus de 2millions d'annees a nous parvenir, c'est con quand on sait que ce meme photon depuis la surface du soleil ne met que 8min15 pour arriver a nous :-D

En quoi cela répond-il à mes questions ? Sad Pourquoi les unités de mesure ne varient-elles pas dans un milieu et varieraient dans le vide ? Dans quelle mesure le mode de propagation -dans un milieu ou dans le vide- peut-il avoir une influence sur le calcul d'une vitesse ? Le mode de propagation n'est pas un paramètre de calcul dans la formule vitesse = distance / durée, il ne peut avoir aucune influence sur la variation des unités de mesure.

Une unité de mesure est une invention humaine et ne peut être modifiée que par les humains. La nature n'a absolument aucune influence sur les unités de mesure.

Dans le cas de la théorie de la relativité restreinte, on obtient la constance de la vitesse de la lumière en toutes circonstance en modifiant les unités de mesure mètre et seconde mathématiquement, et on désigne le tout sous les termes de "dilatation du temps" et de "contraction des longueurs" : au lieu de la convention commune (les unités de mesure mètre et seconde sont invariables et les vitesses varient), c'est la convention inverse (les vitesses sont invariables et les unités de mesure varient).

Dans la restreinte, le monde est à l'envers... On comprend mieux l'humour de la question attribuée à Einstein à un chef de train (non vérifiée): "À quelle heure arrive la gare de Baden-Baden ?" tongue

.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Sam 23 Fév 2013 - 18:28

Tout tient dans l'acceptation ou non du fait qu'il existe une vitesse limite qu'on ne peut dépasser.(fatalement)
Autrement dit, qu'un déplacement ne peut-être instantané.(ce qui ébrècherait le principe de causalité)

La grande majorité des scientifiques acceptent ce concept de vitesse limite et s'en trouvent bien dans leurs calculs.

Pour les autres, il ne leur reste plus qu'à élaborer des formules, au moins, équivalentes dans leurs résultats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Sam 23 Fév 2013 - 21:02

blondie a écrit:
Anthracite a écrit:
Et , pour te faire plaisir, tout n'est pas né d'une petite sphère, mais bien d'une singularité.

Bonjour

Chuis curieuse de savoir comment tu te représente cette singularité Very Happy
et ne triche pas....(pas de bon Dieu SVP!!)

Blondie flower

Sans (presque pas) tricher, en évoquant le patron du labo ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 25 Fév 2013 - 19:17

Anthracite a écrit:
Tout tient dans l'acceptation ou non du fait qu'il existe une vitesse limite qu'on ne peut dépasser.(fatalement)
Autrement dit, qu'un déplacement ne peut-être instantané.(ce qui ébrècherait le principe de causalité)

La grande majorité des scientifiques acceptent ce concept de vitesse limite et s'en trouvent bien dans leurs calculs.

Pour les autres, il ne leur reste plus qu'à élaborer des formules, au moins, équivalentes dans leurs résultats.


Il y a beacoup de réponse à cette question dans la communauté critique interntionale. Peut-être trouveras-tu la réponse dans les travaux de ton compatriote Thierry De Mees, par exemple en langue française:


Einstein a-t-il triché ?

ou en langue anglaise:

Gravity beyond Einstein

Papers written by Thierry de Mees

.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 25 Fév 2013 - 20:35

C'est vrai qu'il y a eu quelques polémiques autour de la relativité à la naissance de ce millénaire et qu'il y a peut-être des théories comme celle des cordes qui apporteront un peu plus que la relativité !

Va savoir...

En attendant, la communauté scientifique continue à penser que la relativité est bien plus commode

À un point tel, qu'appliquée récemment à l'atome elle permet d'expliquer ce qui ne l'était pas...

Mais, une fois de plus, je te déclare que je ne suis pas opposé à toute autre théorie qui me donnerait, au moins, un outil équivalant à la relativité !
Après tout, on s'en fout pas mal de connaître la plus ou moins haute moralité d'un fabricant d'outils si ses outils fonctionnent bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 25 Fév 2013 - 21:48

Anthracite a écrit:


Mais, une fois de plus, je te déclare que je ne suis pas opposé à toute autre théorie qui me donnerait, au moins, un outil équivalant à la relativité !
Après tout, on s'en fout pas mal de connaître la plus ou moins haute moralité d'un fabricant d'outils si ses outils fonctionnent bien.

Sauf que l'outil Théorie de la Relativité Restreinte ne fonctionne pas...
Comme le prouve la récente expérience avec les neutrinos, où les horloges ont été synchronisées en catimini avec l'effet Sagnac, soit c +/-v, et non avec l'effet Einstein, soit c=constant.

La "moralité" des expérimentateurs n'est même pas mise en cause : ils préfèrent manipuler les résultats et faire croire que l'expérience a confirmé brillamment la relativité restreinte, comme d'habitude - c'est-à-dire continuer à mener le public par le bout du nez. Le principal pour eux est apparemment d'encaisser les milliards d'Euro des contribuables qui ont financé l'expérience. D'autres milliards suivront, comme d'habitude, qui confirmeront à nouveau la théorie, le même cirque depuis près de 100 ans... Une histoire banale de lobbyisme.
.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 25 Fév 2013 - 22:36

[quote="Altona"]
Anthracite a écrit:



Sauf que l'outil Théorie de la Relativité Restreinte ne fonctionne pas...
Comme le prouve la récente expérience avec les neutrinos, où les horloges ont été synchronisées en catimini avec l'effet Sagnac, soit c +/-v, et non avec l'effet Einstein, soit c=constant.


Tiens, je croyais que c'était de la daube...
Reste à prouver tes dires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Lun 25 Fév 2013 - 23:01

Anthracite a écrit:


Tiens, je croyais que c'était de la daube...
Reste à prouver tes dires.

Quels dires ? Que les horloges ont été synchronisées selon Sagnac c +/-v pour la mesure de la vitesse des neutrinos et non selon Einstein c=constant ?
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Mer 27 Fév 2013 - 10:12

Altona a écrit:


Anthracite a écrit:


Tiens, je croyais que c'était de la daube...
Reste à prouver tes dires.

Quels dires ? Que les horloges ont été synchronisées selon Sagnac c +/-v pour la mesure de la vitesse des neutrinos et non selon Einstein c=constant ?
.

Je traduis brièvement le résultat de ma demande au Président de l’Institut de Métrologie allemand (PTB) en mai 2012 sur la question de savoir comment les horloges ont été synchronisées pour l’expérience de la mesure de la vitesse des neutrinos : selon Einstein c=const ou bien selon Sagnac c+v ? Voir Neutrino-Experiment: Anfrage an die Physikalisch-Technische Bundesanstalt :

Après un rappel de ma part (avec entre les lignes la menace d'action juridique en cas de non-réponse), le Président répond le 28.06.12 que l’extrême précision de la mesure n’a été rendue possible que grâce à la prise en considération de tous les effets de la théorie de la relativité, je peux être rassurée, rien n’a mal tourné :

Citation :
PTB 28.06.12:

[...] Die Kalibrierung von GPS-Zeitsynchronisationsverbindungen ist seit Jahren eine Routineangelegenheit für die Zeitlaboratorien dieser Welt. Die hohe Präzision, die dort erreicht wird, ist nur möglich, indem alle relevanten Effekte von Relativitätstheorie, von Atmosphärenphysik und von der Elektronik in den Satellitenterminals berücksichtigt werden. Sie können also beruhigt sein, dort ist nichts schief gegangen.
[...]

Etant donné que le Président du PTB avait répondu de manière évasive à ma question (répondre à côté de la question, c'est aussi répondre, non ? Wink ), j’ai insisté sur la question de savoir si les horloges ont été synchronisées selon c=const (Einstein) ou bien selon c+v (Sagnac).

Le 20.07.12, le Président du PTB répond qu’on ne trouve pas le mot “Sagnac” dans le rapport de calibration, mais que l’effet Sagnac est mentionné dans l’annexe II parag. III-4. Le Président m’assure qu’il n’a jamais mis en doute que le constructeur du récepteur et l’auteur du logiciel utilisé R2CGGTTS du BIPM font les calculs correctement en tenant compte de l’effet Sagnac, mais qu’il ne connait pas exactement le logiciel utilisé et ne peut donc me donner aucun renseignement précis là-dessus. Il n’a cependant aucune raison de penser que le logiciel du BIPM contienne des erreurs et que la correction de l’effet Einstein par l’effet Sagnac n'ait pas été correctement prise en compte:


Citation :
PTB 20.07.2012:

In diesem Kalibrierreport finden Sie das Wort Sagnac-Effekt nicht. [...] Im Annex II, Punkt iii-4 wird der Sagnac-Effekt erwähnt. [...] Wir haben es nie in Frage gestellt, dass sowohl der Hersteller unseres Empfängers als auch der Autor der R2CGGTTS-Software, die vom BIPM gepflegt und verteilt wird, den Sagnac-Effekt korrekt einrechnen. [...] Bitte haben Sie Verständnis dafür, dass wir Ihnen über den inneren Aufbau fremder Software einfach deshalb keine weitere Auskunft geben können, weil wir selber ja auch nicht mehr wissen. Wie gesagt, weil alle Ergebnisse konsistent zusammenpassen, haben wir keinen Grund zur Annahme, dass die Software des BIPM einen Fehler bei der Korrektur der relativistischen Effekte (Sagnac) enthalten könnte.
[...]

Les horloges ont donc été synchronisées selon les dires du Président de l’Institut de Métrologie allemand PTB :

- En calculant selon Einstein c=const
- En calculant selon Sagnac c + v

Le résultat officiel de la mesure est : c=const selon Einstein.

Qui l’aurait mis en doute ? Laughing
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    

Revenir en haut Aller en bas
 
Blog sur la critique de la théorie de la relativité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les antineutrinos contredisent-ils la théorie de la relativité ?
» Théorie de la relativité
» pyramides et orion.
» La finitude selon Kant.
» La théorie de la relativité d'Einstein§

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: