FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Blog sur la critique de la théorie de la relativité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Mar 22 Jan 2013 - 20:55

Altona a écrit:
Anthracite a écrit:
En attendant, et il ne faut pas se contenter de la relativité restreinte, mais parler de la générale, il faut bien en convenir, c'est, dans son domaine, un plus par rapport à Newton et c'est bien utile aux chercheurs.

Il s'agit ici dans la documentation que je présente uniquement de la critique de la relativité restreinte, la relativité générale n'est pas traitée. Il s'agit d'une tout autre théorie, qui n'a aucun point commun avec la restreinte.
.

Bah, la RG dépend de la RR qui sert de base à la RG.
On peut certes critiquer ce raisonnement.

Pour le reste, en RR comme en RG la définition de référentiel est primordiale et doit être précise.

Si A voit la lumière de B aller moins vite, il doit bien se dire que pour B c'est toujours C, pas avec les mêmes km ni les mêmes secondes, mais ça fait toujours aux alentours de 300 000 km/s.

En fait, et malgré de réels efforts en ce sens, Albert n'a pas pu vraiment intégrer le temps à ses théories...
Moi non plus. confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Mar 22 Jan 2013 - 23:31

Anthracite a écrit:


En fait, et malgré de réels efforts en ce sens, Albert n'a pas pu vraiment intégrer le temps à ses théories...
Moi non plus. confused

La définition du temps d’Einstein fait l’objet d’une critique fondamentale depuis 1905 au niveau international, une notion du temps qui se répercute dans toutes les implications de la théorie et relève non pas de la physique, mais des sciences cognitives.

En fait, Einstein a une notion très naïve du temps, qu’il a énoncé un jour dans sa réponse à la question “Qu’est-ce que c’est, le temps ?”, une réponse qui pourrait sembler être de l’humour, dont il faisait souvent preuve, mais qui ne l’est pas et qui est le fondement de la notion du temps dans sa théorie: “Le temps, c’est ce que m’indique ma montre”.

Pour Einstein, chaque observateur à son temps propre, qui lui est indiqué par sa montre. Einstein n’admet pas la convention d’un temps de référence donné par une horloge-étalon, choisie en commum, à laquelle on compare toutes les autres montres et qui indique par convention l’écoulement du temps commun à tous les observateurs qui adhèrent à cette convention: si une montre tourne plus lentement que l’horloge-étalon, c'est qu'elle fonctionne mal, il faut la corriger; si une montre tourne plus vite que l’horloge-étalon, c'est qu'elle fonctionne mal, il faut la corriger. Mais pour Einstein, il n’existe pas de temps commun, il ne reconnait pas le temps absolu (Newton), une montre ne peut ni retarder ni avancer, elle indique l’écoulement du temps de celui qui la porte, le temps est relatif.

Ce qui implique: Si une montre tourne plus lentement qu’une autre, le temps s’écoule plus lentement pour l’observateur qui la porte, il vieillit moins vite qu’un observateur qui porte une montre qui tourne plus rapidement. C’est le principe du paradoxe des jumeaux. Et c’est absurde, bien entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Mer 23 Jan 2013 - 21:00

[quote="Altona"]
Anthracite a écrit:



Ce qui implique: Si une montre tourne plus lentement qu’une autre, le temps s’écoule plus lentement pour l’observateur qui la porte, il vieillit moins vite qu’un observateur qui porte une montre qui tourne plus rapidement. C’est le principe du paradoxe des jumeaux. Et c’est absurde, bien entendu.

Non ce n'est pas absurde.
Chaque observateur, avec son mètre, son kilo et sa montre trouve, qu'il soit en A ou en B que tout est normal.
Ce n'est que si A regarde B ou l'inverse qu’une différence peut apparaître.

Selon le fameux facteur gamma.

Exclure le temps ou la masse ou, encore les longueurs et la physique est à recommencer.

On démontre expérimentalement, dans tout accélérateur de particules, que la masse et la durée de vie d'une particule sont multipliées par ce facteur.
C'est évidemment dommage, que d'énergie économisée sinon !

Et, ce qui serait absurde serait de recommander une physique dont la réalité expérimentale ne correspondrait pas avec la théorie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 10:24

Anthracite a écrit:
Altona a écrit:


Ce qui implique: Si une montre tourne plus lentement qu’une autre, le temps s’écoule plus lentement pour l’observateur qui la porte, il vieillit moins vite qu’un observateur qui porte une montre qui tourne plus rapidement. C’est le principe du paradoxe des jumeaux. Et c’est absurde, bien entendu.

Non ce n'est pas absurde.
Chaque observateur, avec son mètre, son kilo et sa montre trouve, qu'il soit en A ou en B que tout est normal.
Ce n'est que si A regarde B ou l'inverse qu’une différence peut apparaître.


Ce n’est pas absurde si l’on part du principe que ce ralentissement du fonctionnement de la montre est uniquement un effet de perception : je perçois la position des aiguilles d’une montre se trouvant à une très grande distance à retardement en raison de la durée de transmission du signal optique - la vitesse de la lumière n’est pas infinie, les signaux ne sont pas transmis instantanément. La montre observée à une très grande distance ne retarde pas réellement, seule ma perception de ses indications est retardée. Et le seul fait que je reçoive l’information d’une montre lointaine à retardement n’a absolument aucune implication sur le fonctionnement de mon organisme, notamment sur le processus de vieillissement, c'est absurde. Où serait la causalité ?

Einstein est vague et indécis en ce qui concerne la nature des effets de sa théorie : effets de perception ou effet réels ? Il saute entre effets réels et effets apparents – les deux interprétations sont aussi représentées parmi les adeptes de sa théorie. Dans son texte original de 1905, Einstein utilise par exemple pour la contraction de longueur des objets en mouvement soit le verbe “sembler” (l’objet semble raccourci), soit le verbe “être” (l’objet est raccourci). Pour le paradoxe des jumeaux, Einstein s’est par contre décidé clairement pour un effet réel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 13:16

Altona a écrit:
Ce n’est pas absurde si l’on part du principe que ce ralentissement du fonctionnement de la montre est uniquement un effet de perception : je perçois la position des aiguilles d’une montre se trouvant à une très grande distance à retardement en raison de la durée de transmission du signal optique - la vitesse de la lumière n’est pas infinie, les signaux ne sont pas transmis instantanément. La montre observée à une très grande distance ne retarde pas réellement, seule ma perception de ses indications est retardée. Et le seul fait que je reçoive l’information d’une montre lointaine à retardement n’a absolument aucune implication sur le fonctionnement de mon organisme, notamment sur le processus de vieillissement, c'est absurde. Où serait la causalité ?
Je crois que tu t'emmêles les pinceaux en ce qui concerne les référentiels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 13:30

DonPanic a écrit:


Je crois que tu t'emmêles les pinceaux en ce qui concerne les référentiels

C'est-à-dire ?
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 13:49

Prenons cette situation:

Deux observateurs très éloignés l’un de l’autre ont chacun une montre, qui fonctionnent toutes deux en synchronité.

Exactement à 7:00 H à sa montre, un des observateurs envoie un signal lumineux à l’autre observateur.

En raison de l’éloignement, le signal lumineux arrive à 7:01 h. Est-ce que l’observateur qui recoie le signal à 7:01 h peut dire que la montre de son collègue retarde ? Est-ce que tu penses que la montre de son collègue tourne réellement plus lentement ou est-ce que tu penses que les deux montres continuent à tourner en synchronité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 15:15

Altona a écrit:
Prenons cette situation:
Deux observateurs très éloignés l’un de l’autre ont chacun une montre, qui fonctionnent toutes deux en synchronité.
Exactement à 7:00 H à sa montre, un des observateurs envoie un signal lumineux à l’autre observateur.
En raison de l’éloignement, le signal lumineux arrive à 7:01 h. Est-ce que l’observateur qui recoie le signal à 7:01 h peut dire que la montre de son collègue retarde ? Est-ce que tu penses que la montre de son collègue tourne réellement plus lentement ou est-ce que tu penses que les deux montres continuent à tourner en synchronité ?
Tu postules que les coordonnées respectives des deux observateurs restent inchangées, ça ne vaut pas s'ils s'éloignent ou se rapprochent l'un de l'autre avec accélération ou décélération de leur vitesse, or c'est ça qu'implique le paradoxe des jumeaux

synchronicité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 15:56

DonPanic a écrit:
Altona a écrit:
Prenons cette situation:
Deux observateurs très éloignés l’un de l’autre ont chacun une montre, qui fonctionnent toutes deux en synchronité.
Exactement à 7:00 H à sa montre, un des observateurs envoie un signal lumineux à l’autre observateur.
En raison de l’éloignement, le signal lumineux arrive à 7:01 h. Est-ce que l’observateur qui recoie le signal à 7:01 h peut dire que la montre de son collègue retarde ? Est-ce que tu penses que la montre de son collègue tourne réellement plus lentement ou est-ce que tu penses que les deux montres continuent à tourner en synchronité ?
Tu postules que les coordonnées respectives des deux observateurs restent inchangées, ça ne vaut pas s'ils s'éloignent ou se rapprochent l'un de l'autre avec accélération ou décélération de leur vitesse, or c'est ça qu'implique le paradoxe des jumeaux

synchronicité !

Le fait que les deux observateurs soient en mouvement l'un par rapport à l'autre n'affecte pas le principe et le sens de ma question : le signal lumineux émis par un observateur éloigné arrive en décalage en raison de la durée de la transmission (qui est elle-même dépendante de la vitesse de la lumière et de la distance). Par exemple, plus les observateurs s'éloignent l'un de l'autre, plus la durée de transmission sera longue et plus le signal arrivera avec retard.

Je répète donc ma question : Si un signal émis par un observateur à 7:00 h est enregistré à retardement à 7:01 h par un second observateur très éloigné, est-ce que cela signifie pour toi que la montre de l'observateur qui a émis le signal retarde ? Ou est-ce que les deux montres continuent dans la réalité à fonctionner en synchronicité ? (merci pour la correction, après plus de 30 ans d'Allemagne, on finit tous par parler indien... Wink )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4630
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 16:23

Mais tu fais quoi des expériences faites avec des horloges atomiques mises dans des avions rapides et qui ont montrée un décalage avec les modèles identiques restés sur terre ?

Au fait, il ne peut y avoir d'observateur fixe. C'est pour cela qu'on est obligé de recaler les signaux GPS, parce que la Terre se déplace autour du Soleil qui lui se déplace autour du centre de la Galaxie qui elle-même se déplace dans l'Univers. Et si mes souvenirs sont exacts, on va extrêmement vite.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2584
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 16:36

narduccio a écrit:
Mais tu fais quoi des expériences faites avec des horloges atomiques mises dans des avions rapides et qui ont montrée un décalage avec les modèles identiques restés sur terre ?

Au fait, il ne peut y avoir d'observateur fixe. C'est pour cela qu'on est obligé de recaler les signaux GPS, parce que la Terre se déplace autour du Soleil qui lui se déplace autour du centre de la Galaxie qui elle-même se déplace dans l'Univers. Et si mes souvenirs sont exacts, on va extrêmement vite.
balaye d'un revers de main (impact de la vitesse sur les niveau d'echanges d'energies au niveau atomique , meme sur les experiences sur des avions allanta des vitesses differentes et desynchronisation supposee due au placement dans l'avion)
Michelson: non valable car trop de rebond sur les miroirs
gps non valide pour je ne sais plus quelle raison

experiences du cern non plus ...
bref moi j'ai arrete de suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 17:01

Altona a écrit:
Prenons cette situation:
Deux observateurs très éloignés l’un de l’autre ont chacun une montre, qui fonctionnent toutes deux en synchronité.
Exactement à 7:00 H à sa montre, un des observateurs envoie un signal lumineux à l’autre observateur.
En raison de l’éloignement, le signal lumineux arrive à 7:01 h. Est-ce que l’observateur qui recoie le signal à 7:01 h peut dire que la montre de son collègue retarde ? Est-ce que tu penses que la montre de son collègue tourne réellement plus lentement ou est-ce que tu penses que les deux montres continuent à tourner en synchronité ?
Tu te poses en tierce observatrice non localisée, mais comment les deux observateurs éloignés l'un de l'autre peuvent-ils savoir que leurs montres sont synchrones ?
Les données du problème ne sont pas pertinentes No
Il faut qu'un observateur envoie 2 signaux à intervalle convenu à l'autre, auquel cas, le second pourra vérifier que sa montre indique un intervalle de temps identique à celle du premier

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 17:28

DonPanic a écrit:
Altona a écrit:
Prenons cette situation:
Deux observateurs très éloignés l’un de l’autre ont chacun une montre, qui fonctionnent toutes deux en synchronité.
Exactement à 7:00 H à sa montre, un des observateurs envoie un signal lumineux à l’autre observateur.
En raison de l’éloignement, le signal lumineux arrive à 7:01 h. Est-ce que l’observateur qui recoie le signal à 7:01 h peut dire que la montre de son collègue retarde ? Est-ce que tu penses que la montre de son collègue tourne réellement plus lentement ou est-ce que tu penses que les deux montres continuent à tourner en synchronité ?
Tu te poses en tierce observatrice non localisée, mais comment les deux observateurs éloignés l'un de l'autre peuvent-ils savoir que leurs montres sont synchrones ?

Le problème qui est étudié en ce moment est la question de savoir si le ralentissement du fonctionnement d'une montre est un effet de perception ou un effet réel : C'est le problème de base de la notion du temps d'Einstein, le problème de base des effets de la théorie de la relativité restreinte et le problème de base du paradoxe des jumeaux.

Si le ralentissement du fonctionnement de la montre est un effet de perception dû à la durée de transmission du signal, les montres continueront dans la réalité à fonctionner synchrones, quel que soit le décalage optique constaté par l'observateur. Au moment où les montres se rejoignent à nouveau au point de séparation, les deux observateurs pourraient constater qu'elles fonctionnent toujours synchrones.

Alors à nouveau ma question : Est-ce qu'à ton avis le ralentissement du fonctionnement d'une montre constaté à une très grande distance est un effet de perception dû à la durée de transmission des signaux ? Ou bien est-ce que c'est un effet réel : une des montres fonctionne plus lentement que l'autre et l'on constate qu'elles ne sont plus synchrones quand elles se rejoignent au point de séparation ?
.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 18:07

Altona a écrit:
Alors à nouveau ma question : Est-ce qu'à ton avis le ralentissement du fonctionnement d'une montre constaté à une très grande distance est un effet de perception dû à la durée de transmission des signaux ?
non

Altona a écrit:
Ou bien est-ce que c'est un effet réel : une des montres fonctionne plus lentement que l'autre et l'on constate qu'elles ne sont plus synchrones quand elles se rejoignent au point de séparation ?
je ne puis répondre tant que tu n'as pas parlé de vitesse du mobile où se trouverait un observateur ou de champ de gravitation dans lequel ce mobile se déplacerait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 20:31

DonPanic a écrit:


Altona a écrit:
Ou bien est-ce que c'est un effet réel : une des montres fonctionne plus lentement que l'autre et l'on constate qu'elles ne sont plus synchrones quand elles se rejoignent au point de séparation ?
je ne puis répondre tant que tu n'as pas parlé de vitesse du mobile où se trouverait un observateur ou de champ de gravitation dans lequel ce mobile se déplacerait

Dans la théorie de la relativité restreinte, il n'y a pas de champs de gravitation : il s'agit d'une approche strictement kinématique de la propagation de la lumière, aucune force n'est prise en compte, l'espace est postulé complètement vide et sans aucune propriété physique. La lumière est postulée se propager à une vitesse constante c dans toutes les directions, donc également à vitesse constante aller-retour entre les deux observateurs.
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Jeu 24 Jan 2013 - 20:33

DonPanic a écrit:
Altona a écrit:
Alors à nouveau ma question : Est-ce qu'à ton avis le ralentissement du fonctionnement d'une montre constaté à une très grande distance est un effet de perception dû à la durée de transmission des signaux ?
non

Altona a écrit:
Ou bien est-ce que c'est un effet réel : une des montres fonctionne plus lentement que l'autre et l'on constate qu'elles ne sont plus synchrones quand elles se rejoignent au point de séparation ?
je ne puis répondre tant que tu n'as pas parlé de vitesse du mobile où se trouverait un observateur ou de champ de gravitation dans lequel ce mobile se déplacerait

Tout à fait, et c'est pourtant simple à expliquer, si la seconde suivante et celles d'après arrivent exactement avec le même retard c'est que les deux référentiels sont équivalents et la relativité n'est pas d'application.
(gamma valant 1).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 0:30

Altona a écrit:
Je répète donc ma question : Si un signal émis par un observateur à 7:00 h est enregistré à retardement à 7:01 h par un second observateur très éloigné, est-ce que cela signifie pour toi que la montre de l'observateur qui a émis le signal retarde ?
En cas de synchronisation préalable de leurs montres cela signifie probablement que la vitesse de la lumière est finie, et que si un de ces génies qui nous ont tout appris me la calcule, j'obtiendrai par mes pauvres moyens et une calculette Cool la distance de l'émetteur du signal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 9:53

DonPanic a écrit:
Altona a écrit:
Je répète donc ma question : Si un signal émis par un observateur à 7:00 h est enregistré à retardement à 7:01 h par un second observateur très éloigné, est-ce que cela signifie pour toi que la montre de l'observateur qui a émis le signal retarde ?
En cas de synchronisation préalable de leurs montres cela signifie probablement que la vitesse de la lumière est finie, et que si un de ces génies qui nous ont tout appris me la calcule, j'obtiendrai par mes pauvres moyens et une calculette Cool la distance de l'émetteur du signal

C’est exact, si les montres ont été synchronisées avant leur séparation et si l’on postule une vitesse de la lumière donnée et constante dans les deux directions (ce qui est le cas, par convention), c’est un jeu d’enfant de calculer la distance entre les deux observateurs.

Mais ce n’est pas la réponse à ma question : je ne cherche pas à savoir à quelle distance se trouvent les observateurs entre eux au moment de la réception du signal, mais je voudrais savoir si les montres restent synchrones pendant tout le temps de leur séparation ou bien si elles deviennent asynchrones et si l’une d’entre elles fonctionne réellement plus lentement que l’autre (soit l’effet réel que tu défends).
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 14:31

Altona a écrit:
je voudrais savoir si les montres restent synchrones pendant tout le temps de leur séparation ou bien si elles deviennent asynchrones et si l’une d’entre elles fonctionne réellement plus lentement que l’autre (soit l’effet réel que tu défends).
par rapport à quel référentiel, tout ça ?
Toi, l'un ou l'autre ? Qui bouge par rapport à qui avec son chrono ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 14:54

DonPanic a écrit:
Altona a écrit:
je voudrais savoir si les montres restent synchrones pendant tout le temps de leur séparation ou bien si elles deviennent asynchrones et si l’une d’entre elles fonctionne réellement plus lentement que l’autre (soit l’effet réel que tu défends).
par rapport à quel référentiel, tout ça ?
Toi, l'un ou l'autre ? Qui bouge par rapport à qui avec son chrono ?


Les 2 observateurs sont en mouvement l’un par rapport à l’autre. On peut prendre la situation connue du paradoxe des jumeaux de la théorie de la relativité restreinte:

Les jumeaux ont synchronisé leurs montres avant la séparation.

Lorsqu’ils se rejoignent et que l'on compare leurs montres, est-ce que l’on constate :

1) que leurs montres sont restées synchrones pendant la séparation ?
2) que leurs montres sont devenues asynchrones pendant la séparation ?

Je dis 1 (le ralentissement du fonctionnement de la montre n'est pas réel, c'est un effet de perception).

Tu dis 2 (le ralentissement du fonctionnement de la montre est réel, c'est un effet physique).

.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2584
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 15:20

2...
Pas de referentiel absolu ce qui ne veut pas dire que le referentiel de l'un est equivalent a celui de l'autre meme inverse, l'un subit des effets que l'autre n'a pas, le paradoxe des jumeaux n'en est pas un
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 16:01

buck a écrit:
2...
Pas de referentiel absolu ce qui ne veut pas dire que le referentiel de l'un est equivalent a celui de l'autre meme inverse, l'un subit des effets que l'autre n'a pas, le paradoxe des jumeaux n'en est pas un

Tu dis 2, donc tu es d’avis que les montres, qui étaient synchrones avant la séparation, ne le sont plus lors de la réunion.

Ici, j’ai 3 questions supplémentaires :

1) Quelle est la cause physique qui a provoqué la désynchronisation matérielle des montres pendant la séparation en tant qu’effet réel, compte tenu du postulat de la relativité restreinte d’un espace vide et non doté de propriétés physiques et d'une vitesse donnée et constante de la lumière dans les deux directions ?

2) Dans quelle mesure la cause qui provoque la désynchronisation matérielle de montres influence-t-elle le fonctionnement organique des observateurs ? Quel est le lien de causalité "désynchronisation de montres / fonctionnement de mes fonctions organiques" ?

3) Compte tenu du principe de relativité postulé dans la théorie de la relativité restreinte, selon lequel on peut indifféremment considérer chacun des deux observateurs comme étant en mouvement ou étant en immobilité (les effets relatifs sont par définition strictement identiques, réciproques et symmétriques), on peut considérer que chacune des deux montres a fonctionné plus lentement que l’autre, ce qui pose un problème de logique ardu...
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 16:13

Altona a écrit:
1)Quelle est la cause physique, qui a provoqué la désynchronisation matérielle des montres pendant la séparation en tant qu’effet réel, compte tenu du postulat de la relativité restreinte d’un espace vide et non doté de propriétés physiques et d'une vitesse donnée et constante de la lumière dans les deux directions ?
La trajectoire d'Observateur 2 avec sa montre, si leur trajectoire fait boucle pour aller de A en A, ils sont soumis à accélération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 16:28

DonPanic a écrit:
Altona a écrit:
1)Quelle est la cause physique, qui a provoqué la désynchronisation matérielle des montres pendant la séparation en tant qu’effet réel, compte tenu du postulat de la relativité restreinte d’un espace vide et non doté de propriétés physiques et d'une vitesse donnée et constante de la lumière dans les deux directions ?
La trajectoire d'Observateur 2 avec sa montre, si leur trajectoire fait boucle pour aller de A en A, ils sont soumis à accélération

Oui, et alors ? Ils sont dépendants tous les deux de manière relative à l'accélération et au freinage, de manière parfaitement symmétique sur exactement la même distance, et ces phases s'annulent au point de vue vitesse. Je rappelle que la relativité restreinte est une approche strictement kinématique, les forces ne jouent aucun rôle. Les phases d'accélération et de freinage peuvent donc selon le principe de relativité être indifféremment attribuées à l'un ou l'autre des observateurs, ils restent toujours de manière réciproque en relativité de vitesse, cela ne peut pas désynchroniser les montres.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    Ven 25 Jan 2013 - 16:57

Altona a écrit:
Oui, et alors ? Ils sont dépendants tous les deux de manière relative à l'accélération et au freinage, de manière parfaitement symmétique sur exactement la même distance. et ces phases s'annulent au point de vue vitesse.
Dans le paradoxe des jumeaux, l'un reste immobile, sur Terre et l'autre effectue une boucle, on dira extragalactique à C/5 de vitesse moyenne pour ne pas être mesquin, il n'y a de symétrie de situation que dans ta tête parce que tu jongles indument avec les référentiels, dans le cas présent, tu t'es placée en référentiel central et tu suppose les deux Observateurs et leur montre effectuant chacun une boucle symétrique par rapport à toi

Altona a écrit:
Je rappelle que la relativité restreinte est une approche strictement kinématique, les forces ne jouent aucun rôle.
Trouve moi une cinématique qui abolisse abolisse Vitesse et Accélération
Il y a tautologie dans hypothèses, tu poses les conditions had hoc pour qu'elles soient vérifiées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blog sur la critique de la théorie de la relativité    

Revenir en haut Aller en bas
 
Blog sur la critique de la théorie de la relativité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les antineutrinos contredisent-ils la théorie de la relativité ?
» Théorie de la relativité
» pyramides et orion.
» La finitude selon Kant.
» La théorie de la relativité d'Einstein§

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: