FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 20:59

-paul a écrit:
En quoi l'accélération de la pesanteur serait elle différente d'une autre accélération ? La relation mathématique sera différente de celle d'un missile par exemple, mais fondamentalement, à vitesse et masse égale, l'inertie acquise est la même ? non ? .....
Oui !
Mais l'influence du champ de gravitation, tout autant.
Bon, ça pourrait être un problème de référentiel ou quelque chose de plus subtil.
J'ai peut-être une idée, on verra ça plus tard, suivant tes sages conseils... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Lun 24 Déc 2012 - 14:27

Citation :
J'ai peut-être une idée, on verra ça plus tard, suivant tes sages conseils...
En fait (et le plus beau est que je le disais plus haut) c'est le passage obligé de la relativité restreinte (vitesse) à la relativité générale (gravitation) !
Donc, par définition, les deux explications sont valables, mais pas cumulatives ou exclusives !

0
Qui va fêter dignement (?) le premier Noël après la fin du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 12:17

Salut

-paul a écrit:
En quoi l'accélération de la pesanteur serait elle différente d'une autre accélération ? La relation mathématique sera différente de celle d'un missile par exemple, mais fondamentalement, à vitesse et masse égale, l'inertie acquise est la même ? non ? .....

Oui, sans doute, mais je pense que la question devait être posée bien que je ne sais pas ou cela pourrait nous mener.
Ceci dit, a-t'on déjà seulement constaté par expérience une augmentation de masse due à une accélération ? Cette idée n'est-elle pas seulement une relation mathématique ? J'ai fais une petite recherche sur le net et j'ai trouvé ceci sur le site : http://www.astrosurf.com/luxorion/relativite-restreinte-ex2.htm

Citation :
1°. La loi de la composition des vitesses
Depuis les expériences de Roemer et de Bradley sur la lumière, nous savons que celle-ci se propage à environ 300000 km/s. Selon le 2eme postulat de la relativité restreinte il s’agit d’une vitesse maximale et aucun corps ne peut atteindre la vitesse de la lumière. Sa masse deviendrait si importante qu'il faudrait une énergie infinie pour vaincre son inertie et augmenter un tant soi peu sa vitesse.

mais aussi dans le même site
Citation :
2°. La masse inerte d'un corps varie selon sa vitesse
Depuis les travaux précurseurs d'Einstein, l'expression "la masse augmente avec la vitesse" a souvent été utilisée par les vulgarisateurs pour décrire l'un des principaux effets de la relativité restreinte. Cette expression se retrouve régulièrement dans la littérature grand public et même dans certaines encyclopédies. Mais étrangement, elle n'est pas utilisée dans les supports de cours et vous ne la trouverez pratiquement jamais sur les sites Internet des enseignants universitaires. En effet, cette expression est une approximation qui est fondamentalement inexacte.
Pour éviter les confusions et garder le sens logique des expressions, dès les bancs de l'école secondaire on apprend à nos chères têtes blondes que "la quantité de matière est donnée et ne change pas" comme le dirait mon professeur de physique. A l'université on dirait plutôt que "la masse est un invariant", autrement dit une valeur scalaire (force non orientée) dont la valeur est absolue quel que soit le référentiel.
En revanche, si la masse n'augmente pas avec la vitesse, l'énergie est relative à l'état de mouvement du corps en accord avec l'équation d'équivalence d'Einstein E=mc2 où le terme de droite représente l'énergie au repos d'un objet de masse non nulle
Première réflexion : me méfier des articles de vulgarisation qui sans être faux sont fort imprécis.
Il faudra donc bien séparer masse propre qui elle ne varie pas et masse cinétique
Dans le site proposé il est dit qu'il existe

Citation :
Einstein définit quatre masses différentes en dynamique :
- La masse au sens propre (m) représentant la quantité de matière contenue dans un corps. C'est un invariant (scalaire).
- La masse inerte (Mi, dite maupertuisienne) qui caractérise la résistance d'un corps au mouvement :
- La masse longitudinale (Ml) qui caractérise un corps vis-à-vis de sa résistance à un changement de vitesse :
- La masse cinétique (M) qui intervient dans la formule bien connue de l'énergie cinétique, E :

Les formules correspondantes se trouvent sous chaque type de masse dans le site. Je me demande si la présence ou non d'un éther ne se trouve pas dans la vérification de l'exactitude de ces formules, ou en les regardant sous des angles différents qui hélas ne sont pas de ma compétence, mais...

Le Vieux




_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)


Dernière édition par Le Vieux le Mar 25 Déc 2012 - 13:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 12:49

le mais... signale que je ne suis pas encore à court d'idée, que je garde ma démarche physico-philosophique et que je ne peux pas faire l'économie de ce que nous raconte les maths. Dans notre jeu de réflexion, il n'y a pas d'enjeu autre que la connaissance.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 13:53

J'ai tout de même un soucis avec l'éther selon la théorie que j'ai développée au début du sujet.

Ainsi, si la gravité est le médiateur entre masse et éther pourquoi toutes masses lancées dans le vide/éther ne sont-elles pas freinées au bout d'un moment ?

Le Vieux qui tûse

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 14:27

Autrement dit, pourquoi l'éther s'opposerait-il à l'accélération mais pas à la vitesse constante
Ou je trouve une idée satisfaisante ou j'abandonne l'idée d'éther.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 14:52

Citation :
2°. La masse inerte d'un corps varie selon sa vitesse
Depuis les travaux précurseurs d'Einstein, l'expression "la masse augmente avec la vitesse" a souvent été utilisée par les vulgarisateurs pour décrire l'un des principaux effets de la relativité restreinte
.
Bah, c'est comme le drap de lit déformé par les boules de billard...
Note que l'inverse est vrai, la formule qui donne l'énergie totale d'un corps renferme également l'équivalent énergie de cette masse.
De plus, se cantonner à la relativité restreinte n'avance pas beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 14:56

Le Vieux a écrit:
Autrement dit, pourquoi l'éther s'opposerait-il à l'accélération mais pas à la vitesse constante
Ou je trouve une idée satisfaisante ou j'abandonne l'idée d'éther.
Parce que la vitesse constante n'est que quelque chose de relatif et ne dépend que du référentiel de l'observateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 15:13

Salut


Citation :
Parce que la vitesse constante n'est que quelque chose de relatif et ne dépend que du référentiel de l'observateur.

Je ne trouve pas cette idée vraiment satisfaisante. Pour que la relativité fonctionne il faudrait dire que l'observateur perde également de son énergie cinétique pour que son observation reste constante non ?

Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 16:14

Le Vieux a écrit:
Salut


Citation :
Parce que la vitesse constante n'est que quelque chose de relatif et ne dépend que du référentiel de l'observateur.

Je ne trouve pas cette idée vraiment satisfaisante. Pour que la relativité fonctionne il faudrait dire que l'observateur perde également de son énergie cinétique pour que son observation reste constante non ?

Le Vieux

NON !
L'observateur, par rapport à lui-même, n'a pas d'énergie cinétique.
J'avais beaucoup insisté, un peu plus haut, sur le rôle crucial du référentiel.
Beaucoup de confusions viennent de l'inobservance de ce principe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 16:38

Citation :
1. Le principe de relativité

Le principe de relativité postule que si un objet est animé d'un mouvement relatif uniforme par rapport à un autre, il n'existe pas de point de vue privilégié
Selon ta source...
Mais j'aime autant l'image précédente.
Je me demande pourquoi ?
Wink

Ton lien est tout un cours !
Dire que j'étais bon dans la théorie des champs !
J'ai à peu près tout oublié. Sad
Et mes cours ont été perdus dans les déménagements. : re Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 17:28

Salut

Citation :
NON !
L'observateur, par rapport à lui-même, n'a pas d'énergie cinétique.

De cela je suis tout à fait d'accord, je ne le contredirais pas.

Je rappelle seulement j'ai toujours en tête que je défend la théorie de la présence de l'éther ainsi de même que celui-ci aurait comme propriété d'être un supraconducteur et en même temps de devenir plus difficilement pénétrable au fur et à mesure de l'accélération afin de donner une explication mécanique plausible de la relativité. Seulement je n'ai pas encore pris en compte le déplacement sans ajout d'énergie cinétique et je me demande qu'arrive t' il, selon cette théorie, dans ce cas ? Ou plutôt comment justifier mécaniquement que le mobile puisse garder son déplacement relatif sans revenir à la vitesse zéro, c'est à dire immobile p/r à l'observateur.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)


Dernière édition par Le Vieux le Mar 25 Déc 2012 - 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 17:34

Salut

Citation :
on lien est tout un cours !
Dire que j'étais bon dans la théorie des champs !

Le site est un des meilleurs que j'ai trouvé jusque ici sur le sujet, il me rappelle les explications de 1000k

Je ne peux pas juger si tu étais bon dans la théorie des champs, mais c'est très enrichissant, voir même valorisant de discuter avec toi.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 25 Déc 2012 - 22:34

Le Vieux a écrit:
Salut

Citation :
NON !
L'observateur, par rapport à lui-même, n'a pas d'énergie cinétique.

Seulement je n'ai pas encore pris en compte le déplacement sans ajout d'énergie cinétique et je me demande qu'arrive t' il, selon cette théorie, dans ce cas ? Ou plutôt comment justifier mécaniquement que le mobile puisse garder son déplacement relatif sans revenir à la vitesse zéro, c'est à dire immobile p/r à l'observateur.

Le Vieux
Ce déplacement est possible s'il n'y a pas de pertes.
Sinon, il faut justifier ces pertes. Par quelques autres forces ou frictions.

Une fois de plus, une vitesse zéro ne peut se justifier que par un référentiel universel !
Et c'est ce qui semble manquer...

Toujours ton problème de référentiel !

Ce sont des pertes justifiées qui sont à l'origine de l'abandon de l'atome de Bohr.
Ce sont également l'absente de pertes qui sont à l'origine de la mécanique quantique actuelle.
Un atome reste, en principe, éternellement stable !

Bien, je ne vais certainement pas tenter de te dissuader d'investiguer plus avant.
Après tout, réunir MQ et relativité est un but louable... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 28 Déc 2012 - 0:12

Salut

Citation :
Toujours ton problème de référentiel !

C'est ben possible, Je vais faire un récapitulatif de ce que j'ai compris, et avec un peu de chance je verrais par moi même ce qui cloche.

Le plus simple est de prendre un exemple.

Nous avons une fusée et un observateur resté à quai
.
- Une accélération constante est appliquée à la fusée qui dépense donc toujours la même quantité d'énergie par unité du temps de la fusée.
- l'observateur quant à lui, au fur et à mesure qu'il verra la fusée s'éloigner, verra la quantité d'énergie utilisée par la fusée par unité de temps d'observateur diminuer ainsi de même proportionnellement, l' accélération.
- Pour que la fusée arrive à « C », la quantité d'énergie nécessaire à l'accélération tendra vers l'infini dans un temps et une accélération qui tendra vers l'arrêt. Autrement dit, à moins de pouvoir devenir une onde, il n'atteindra jamais « C »


Le Vieux qui va aller par étape

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 28 Déc 2012 - 14:49

Citation :
Une accélération constante est appliquée à la fusée qui dépense donc toujours la même quantité d'énergie par unité du temps de la fusée.
Correct !
Citation :
l'observateur quant à lui, au fur et à mesure qu'il verra la fusée s'éloigner, verra la quantité d'énergie utilisée par la fusée par unité de temps d'observateur diminuer ainsi de même proportionnellement, l' accélération.
Mais, une seconde fusée vaudra peut-être 10 secondes observateur et dans ce cas la consommation sera dix fois plus.

N.B. Par contre, pour le pilote tout semblera normal.
Sauf s'il regarde à l'extérieur.
Là, il verra les distances dans le sens de la marche, réduite par dix

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 28 Déc 2012 - 17:06

Salut

Citation :
Mais, une seconde fusée vaudra peut-être 10 secondes observateur et dans ce cas la consommation sera dix fois plus.

Cela en effet (si j'ai bien compris ton idée) dépend du référentiel de temps dans lequel l'observateur se trouve puisque l'énergie s'exprime par unité de temps.

J'avais un jour imaginé une histoire ou un être ayant tous les pouvoirs terraformait une planète en peu de temps terrestre. Il aurait ainsi accéléré le temps de tout un système solaire par 1 millions.
Je me suis posé dès lors la question, qu'observerait une personne qui se trouverait en dehors de ce système en ayant le même temps qu'un terrien ?
Il aurait certainement vu le soleil bruler un million de fois plus rapidement son énergie et de ce fait, aurait sans dote pensé que ce système était une véritable fournaise et invivable alors que pour ceux qui habiteraient sur l'une des planètes de ce système, la vie serait ordinaire, voyant sans doute dans le ciel soit des étoiles se déplacer 1 millions de fois plus vite qu'un terrien, (mais probablement ne recevant que la lumière des autres astres un millions de fois moins vite, le ciel serait sans doute noir sans étoile visible)

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 28 Déc 2012 - 18:56

Citation :
Pour que la fusée arrive à « C », la quantité d'énergie nécessaire à l'accélération tendra vers l'infini dans un temps et une accélération qui tendra vers l'arrêt. Autrement dit, à moins de pouvoir devenir une onde, il n'atteindra jamais « C »
C'est du reste ce que tu soulignes ici.
Effectivement, plus tu approches C plus, pour l'observateur au sol (qui est la référence), plus les km/s coûteront de l'énergie.

Deux idées sûrement bizarres...
1) L'univers aurait-il un centre de masse ?
Ce serait un référentiel merveilleux.
On en a débattu, jadis, sans arriver à une conclusion satisfaisante.

2) Un corps chute dans le sens gravité la plus faible vers la plus forte semble-t-il.
Mais si on fait un puits qui traverse la Terre, c'est exactement le contraire !
Bon, les lois de la gravitation (décroît linéairement de la surface au centre) ne sont pas les mêmes, mais... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 28 Déc 2012 - 23:59

Salut


Citation :
1) L'univers aurait-il un centre de masse ?

Pourquoi pas, cela pourrait être le lieu ou la majorité des gravités convergeraient ?


Citation :
2) Un corps chute dans le sens gravité la plus faible vers la plus forte semble-t-il.

Oui, mais je pense que la masse possédant la plus forte gravité est tout de même attirée proportionnellement selon les masses en présences, si l'on n'a pas détecté cette simultanéité, je dirais que c'est à cause de la trop grande différence de masse des masses testées. A mon avis on trouvera beaucoup de réponses avec l'augmentation de la précisions des instruments de mesures

Tiens, j'ai un soucis avec la notion de masse inerte problème en gras), je reviens à ce que dit le cite :


http://www.astrosurf.com/luxorion/relativite-restreinte-ex2.htm a écrit:

Pour nous résumer, en mécanique relativiste, contrairement à ce qu'annonçait la mécanique de Newton, la masse inerte n'est pas constante, elle subit un accroissement en fonction de la vitesse du corps. Cette augmentation de l'inertie du corps avec la vitesse n'est pas décelable à notre échelle car le rapport v/c est négligeable.
En conclusion, en utilisant l'approche relativiste, Einstein définit quatre masses différentes en dynamique :
La masse au sens propre (m) représentant la quantité de matière contenue dans un corps. C'est un invariant (scalaire).

- La masse inerte (Mi, dite maupertuisienne) qui caractérise la résistance d'un corps au mouvement :
Mi = g m
Dans cette expression l'inertie est représentée par le membre de droite gm. Celle valeur est relative car elle dépend du rapport Eo/c2, Eo étant l'énergie au repos du corps considéré. Répétons-le, cette "masse" n'est donc pas le concept classique, qui est invariant, mais représente l'inertie du corps.
La masse longitudinale (Ml) qui caractérise un corps vis-à-vis de sa résistance à un changement de vitesse :


La masse cinétique (M) qui intervient dans la formule bien connue de l'énergie cinétique, E :
E = ½ M v²
En mécanique relativiste elle prend la forme :


Ainsi, l'énergie cinétique d'un corps peut s'écrire directement à partir des deux dernières formules:
E = m c² ( g - 1)
En appliquant la loi d'équivalence d'Einstein, on sait que toute masse inerte au repos (m) peut se transformer en énergie (E), disposant d'un potentiel réellement colossal :
E = m c²
Cette énergie totale est d'autant plus élevée que le corps est en mouvement :
E = g m c²
Cette expression[2] obtenue à partir du principe variationnel tend vers l'infini quand la vitesse de l'objet tend vers la vitesse de la lumière. La vitesse du corps est donc toujours inférieure à "c", quelle que soit la quantité d'énergie que l'on mette en jeu pour tenter de l'accélérer.
En corollaire, une particule est dite "relativiste" lorsque son énergie cinétique est égale ou supérieure à son énergie de masse. Ainsi lorsque l'électron possède une énergie cinétique d'au moins 0.511 MeV il devient relativiste.

Je dois louper quelque chose

Il est donc dit que la masse inerte s'accroit avec la vitesse. Reprenons notre exemple de la fusée.
Etant donné qu'elle a accéléré, sa masse inerte aurait donc augmenté. Le pilote décide de revenir à sa base de départ et de retrouver le temps de l'observateur, que va t'il faire ? il coupe les moteurs retourne sa fusée, remet en marche ses moteurs et impulse une accélération égale à celle qui l'a amené. Ce qui va dans un sens devait aller dans l'autre me semble t'il. L'observateur resté à la base verra que la dépense d'énergie par unité de son temps va augmenter de même que l'accélération et que l'horloge de la fusée va également s'accélérer pour tendre à se synchroniser une fois arrivé avec l'horloge du l'observateur (seulement 'horloge de la fusée marquera un retard).
Si oui, une question double.
- si oui, dans ce cas la masse inerte ne va t' elle pas encore augmenter puisqu'elle va encore subir une nouvelle poussée mais en sens contraire ?
- Ou alors cette augmentation n'a rien à voir avec une vraie augmentation dans les composants de la masse ce serait dans ce cas seulement une notion de calcul mathématique ?

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)


Dernière édition par Le Vieux le Sam 29 Déc 2012 - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 29 Déc 2012 - 0:08

Que je suis bête, c'est exactement ce que j'avais démontré dans ma réponse précédente, lorsque je lisais accroissement de masse inerte, j'imaginais déjà une augmentation de volume de densité ou n'importe qui aurait pu accompagner une masse, ce qui n'est pas bien entendu le cas.
je n' efface néanmoins pas l'intervention précédente car elle contient une copie en partie du site ce qui peut m'aider comme aide mémoire.

Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 29 Déc 2012 - 11:00

Salut

J'en reviens à l'éther.

Intuitivement, je dirais que la résistance d'un corps au mouvement avec modification du temps prouverait l'existence d'un éther et qu'il y a bien une interaction entre masse et son environnement car il me semble que si c'était du vrai vide, il ne devrait pas y avoir une modification de temps.

Toutefois, s'il y a interaction entre masse et environnement vide/éther, une fois que cesse l'énergie accélératrice, l'interaction devrait continuer et s'il y a interaction, il y a échange d'énergie ce revient à dire que le mobile devrait ralentir et revenir dans son temps départ or nous savons que ce n'est pas le cas, il y a donc un paradoxe qu'il faudra expliquer.

Note que Einstein avait trouvé l'astuce, puisque l'on ne peut prouver l'existence de l'éther, l'on s'en passerait. D'un point de vue mathématique, il avait raison, puisque ses calculs peuvent s'en passer.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 29 Déc 2012 - 13:34

Bonjour

Quelle est la différence entre l'éther et l'espace???
C'est l'espace avec quelques proprités en plus???,
comme pouvoir se déformer,gonfler,vibrer, contenir de l'énergie etc..???
où c'est synonime??? Shocked
Bon réveillon Very Happy
Blondie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 29 Déc 2012 - 14:31

Salut

En fait tu confonds espace et vide.

l'espace, on ne sait pas de quoi il est composé, est-ce du vide ou du plein ? si oui, alors de quoi ? si non, comment expliquer certains phénomènes ?

Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 29 Déc 2012 - 14:55

blondie a écrit:
Bonjour

Quelle est la différence entre l'éther et l'espace???
C'est l'espace avec quelques proprités en plus???,
comme pouvoir se déformer,gonfler,vibrer, contenir de l'énergie etc..???
où c'est synonime??? Shocked
Bon réveillon Very Happy
Blondie flower
Avant Einstein, il subsistait, croyait-on quelques petits problèmes à résoudre.

La propagation de la lumière en était un.
Newton pensait que la lumière était des particules qui se propageaient et venaient frapper l’œil.
Malheureusement cette idée n’expliquait pas la perception des couleurs.
En fin de compte, et après de nombreuses expériences, vers la fin du dix-neuvième siècle on était persuadé que la lumière était une onde.

Là, autre problème, une onde a besoin d’un support pour se propager.
Du coup on a inventé l’éther qui aurait été ce support. Les caractéristiques en étaient quasi miraculeuses : c’était une matière qui ne s’opposait pas au déplacement des astres, était invisible et avait notamment une élasticité parfaite (sans pertes) et baignait aussi bien le vide que les corps dans tout l’univers.

Les conséquences de son existence auraient permis de résoudre en plus deux autres problèmes :
1- Celui du temps universel de l’univers.
2- Et la détection d’un mouvement rectiligne uniforme. Il était impossible de détecter un référentiel animé d’un mouvement rectiligne uniforme d’un autre si ce n’est par rapport à un référentiel universel qui aurait été l’éther.
Là encore, des expériences sont venues contredire l’existence de cet éther.

Mais, finalement, on en était arrivé à admettre la possibilité d’un éther partiellement entraîné par les astres. Ce qu’aucune expérience ne contredisait vraiment.

Là-dessus vint le grand Albert qui a proposé que la lumière soit également onde et particule, cette dernière servant de support à l’onde.
Il a également rejeté le principe de référentiel absolu et de temps absolu.
Pour lui il n’y a pas de référentiels privilégiés qu’ils soient mouvements rectilignes uniformes ou, même, accélérés.

Pourtant, on ne peut se demander si cet éther partiellement entraîné ne pourrait être la trame du vide et penser gravitation ou champ de Higgs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6097
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 29 Déc 2012 - 15:17

Salut

Citation :
En fait tu confonds espace et vide.

En fait, je fais la même confusion, l'espace a des propriétés dimensionnelles, trois au moins perceptibles, le vide, n'a pas d'autre propriété que celle d'être vide

Citation :
Mais, finalement, on en était arrivé à admettre la possibilité d’un éther partiellement entraîné par les astres

Pourquoi pense t-on qu'il pourrait être entrainé par les astres, ne pourrait-il pas glisser autour comme le ferait l'eau autour d'un sous-marin ou encore traverser les astres ?

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» DE L'ASTRO-PHYSIQUE A LA POLITIQUE : LE TORE
» Le prix Nobel de physique décerné aux inventeurs de l’ampoule LED
» *Prévisions astro 2017*
» recherche d'emploi
» Quelle réalité physique peut-on donner à l'astral, le monde "invisible"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: