FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 18 Déc 2012 - 13:50

l'image du champ de force est celle admise pratiquement par tous, elle exprime d'ailleurs que ce champ de force est présent partout, donc que l'on peut considérer que c'est ton Ether , présent partout comme tu l'as exprimé.
Maintenant, ce que l'on constate, c'est une modification de ce champ de force comme un objet métallique modifie un champ magnétique d'une manière plus ou moins importante en fonction de sa perméabilité magnétique (assimilable à la densité pour la gravité) et à sa masse comme pour la gravité.
Les particules vecteurs du champ sont des bosons de Higgs, ça tombe bien, on vient de les découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 18 Déc 2012 - 15:17

Salut

paul a écrit:
'image du champ de force est celle admise pratiquement par tous, elle exprime d'ailleurs que ce champ de force est présent partout,

Est-ce le champs résiduel du big bang dont on a relevé une température non nulle ?

Citation :
donc que l'on peut considérer que c'est ton Ether

Non pas vraiment, du moins pas dans le cadre que j'ai décris au tout début du présent sujet.
Même si après réflexion, je me dis pour l'instant que la présence d'éther n'est pas un élément nécessaire pour expliquer la gravitation, peut être que si je parviens à aller un peu loin, cela le sera.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 18 Déc 2012 - 15:48

Un champ présent partout, , voici un extrait de la définition wiki de l'ether:
"René Descartes élabora une mécanique des tourbillons pour expliquer que le mouvement des planètes est dû à de grands tourbillons d'éther (matière subtile composée de minuscules globules transparents) remplissant l'espace et qui les emportent et les maintiennent sur leurs trajectoires. Cette physique qualitative était propre à justifier le mouvement des planètes de manière mécaniste, en réfutant l'existence du vide. Ce même éther était supposé transmettre instantanément la lumière sous la forme d'une pression".
Newton continue:
" Cet éther est médiateur de la force gravitationnelle mais n'y est pas soumis, et semble soustrait aux caractéristiques et principes physiques énoncés dans les Principa. Newton soutenait ce point de vue à partir de considérations théologiques, disant que l'espace est le sensorium Dei, sorte d'organe sensoriel de Dieu qui Lui permet de transmettre les influences d'un corps à l'autre6. Cet éther est toujours resté une hypothèse sous-jacente, n'intervenant pas dans les calculs, ayant le statut d'hypothèse rassurante quant à la cohérence de cette théorie. De plus, pour Newton, cet éther ne semble pas identifiable à l'éther luminifère, mais la confusion fut souvent faite par ses successeurs."
J'y ai même lu "Cette physique qualitative était propre à justifier le mouvement des planètes de manière mécaniste, en réfutant l'existence du vide." "mécaniste" cela ne colle t il pas à ton titre ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2584
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mar 18 Déc 2012 - 17:32

Le Vieux a écrit:
Salut

Citation :
c'est comme la lumiere allumee dans la cave ce n'est pas parce que tu ne la vois pas qu'elle n'est pas allumee Wink

Je l'ai indiqué dans l'esprit du Chat de Schrödinger, la lumière dans la cave tu ne sais qu'elle est restée allumée que si tu constates qu'elle est toujours allumée lorsque tu ouvres la porte.
un poil different car d'un cote (le chat) il y a incertitude, de l'autre tu sais qu'elle est presente
Le Vieux a écrit:

Citation :
Apres qu'est ce que le drap ca reste toujours un objet non quantifie a l'heure actuelle

Je ne vois que deux possibilités,
1) un éther,
2) la gravité elle même

Tiens une question, hier j'ai lu dans pour la science je crois au sujet du boson de Higgs qu'il parlait du champs universel, quelqu'un pourrait t'il me dire de quoi il s'agit ?
un champs valable quel que soit le referentiel, et absolu ? ca me semblerait bizarre comme relation
A propos du boson il semblerait qu'il y ai 2 pic autour de 125GeV (+/- 2GeV)

Le Vieux a écrit:
Citation :
Desole de ne pas participer autant que je voudrais, et les 3 prochaines semaines ca sera pire jeudi on rentre en France pour les vacances

Dommage, mais pas grave, sauf fin du monde (ou fin du serveur du forum), le sujet sera toujours là dans un mois, en attendant je te souhaite à toi ainsi qu'à Mme et les enfants d'agréables fêtes de fin d'année

Le Vieux

Merci , a vous aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mer 19 Déc 2012 - 16:00

le boson a donc au moins deux formes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Mer 19 Déc 2012 - 20:47

Tiens !
En parlant de boson, j'en viens à me demander si le champ de Higgs (qui était agriculteur ?) ne correspondrait pas mieux à ce qu'Old Nick pense de l'éther et de la structure du vide...

Boson de Higgs > champ de Higgs > masse > gravitation.

Mais on se demande ce que l'énergie vient faire là-dedans.

Et ce qui en est si on veut respecter le principe d'équivalence.
À noter que je me fous de ce principe comme de ma première tétée, mais bon, y en a qui y tiennent beaucoup !

Bref, je me pose beaucoup de questions parce que c'est bien d'avoir une masse, que cette masse ait une inertie, mais, pourquoi serait-elle attractive ?

Je vais certainement, dès plus amples informations, raconter le résultat de mes divagations, d'autant plus que le champ de Higgs est probablement présent dès le début de l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Jeu 20 Déc 2012 - 19:58

Je remarque que les mètres, les secondes et les masses sont définis arbitrairement !
Et c'est vrai que ces trois unités varient suivant les référentiels...

D'autre part, il est exact que certains scientifiques postulent une réduction (épuisement) de la gravité au fil du temps.
On en saura certainement plus dans quelques milliards d'années.
Question de patience ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 21 Déc 2012 - 0:15

Salut

Citation :
que cette masse ait une inertie,

Oui peut être, mais pas nécessairement. Il est vrai aussi que dans notre univers tout bouge, mais qui bouge le plus par rapport à qui ? bien difficile à dire.
Toujours est-il qu'il fut un temps ou je pensais que la gravité aurait pu avoir une influence sur l'inertie et l'aurait utilisé à son avantage, maintenant au contraire je pense que la gravité s'exerce sur un objet dépourvu d'inertie ou du moins doté d'une inertie nulle. Ainsi deux objet dans l'espace placé cote à cote à une certaine de distance finiront toujours par se rejoindre, que ces objets soient doté ou non d'inertie, la gravité n'en aurait rien à faire.


Citation :
D'autre part, il est exact que certains scientifiques postulent une réduction (épuisement) de la gravité au fil du temps.

Il est difficile de croire en effet que la gravite puisse s'exercer sans usage d'énergie, d'autant qu'il en faut pour s'en affranchir, car si au contraire la gravité n'a pas besoin d’énergie pour s'exercer, alors on aura une brisure dans le principe de conservation d'énergie. Mais alors quelle est donc le gasoil de la gravité ? peut être faudra t-il prendre la piste d'une autre dimension non perceptible ou encore un monde parallèle. Malheureusement si c'est le cas, nous n'avons aucun moyen de déterminer ce qu'il en est réellement.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 21 Déc 2012 - 10:41

Salut

Citation :
la gravité s'exerce sur un objet dépourvu d'inertie ou du moins doté d'une inertie nulle

D'autant, tu me diras si je me trompe. pour qu'une énergie puisse s'exprimer, il faut une différence de potentiel ? C'est d'ailleurs une question qui m'avait turlupiné quelques temps, en me demandant pourquoi il fallait faire tant d'effort pour gravir une cote alors qu'il n'y avait pas à proprement parler une grande différence de gravité entre le bas de la cote et son sommet.


Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 21 Déc 2012 - 23:09

Salut

Citation :
D'autre part, il est exact que certains scientifiques postulent une réduction (épuisement) de la gravité au fil du temps.

Je me demande si l'on ne devrait pas avoir une trace dans la géologie de la terre d'une gravitation passée plus forte et même dans la biologie. Les animaux gigantesques qui ont existé, ne plaident-il pas plutôt pour une gravité passée plus faible permettant ce gigantisme. Même si l'on considère que la terre dans le passé à eut une moindre masse.

Le Vieux qui a quelques doutes au sujet de la perte de gravité

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Ven 21 Déc 2012 - 23:35

Si l'on veut conserver le principe d'équivalence entre une accélération et la gravitation, il faut bien y songer un peu.

Tes précédentes questions méritent une réponse, mais laisse-moi un peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 22 Déc 2012 - 0:11

Salut

Citation :
Tes précédentes questions méritent une réponse, mais laisse-moi un peu de temps.

Prend tout ton temps, j'ai encore à apprendre et à cogiter en attendant.

Le Vieux pas pressé

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 22 Déc 2012 - 13:38

Ça prend forme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 22 Déc 2012 - 20:58

Avant de te répondre plus bas, le différentiel de gravitation existe bien, comme je l’avais dit plus haut.
Les lignes de force (gravitons ?) issues d’un corps sphérique semblent, à l’extérieur de ce corps, issues du centre de celui-ci.
Ce qui fait qu’elles divergent et donc, que la force de gravitation décroît avec le carré de la distance.
Si ces lignes étaient parallèles, il n’y aurait pas de force résultante.
Ça peut également s’expliquer par une courbure de l’espace induite par la gravitation.
Suppose deux masses à une certaine distance.
Un objet entre une des deux sera attiré par la masse la plus proche, mais moins fort que si celle-ci était seule.
En la déplaçant vers l’autre, elle sera de moins en moins attirée par la première.
Arrive un moment où elle sera attirée autant par l’une que par l’autre.
En ce point, la courbure est nulle.
Ensuite, si elle continue à être poussée vers l’autre elle sera dans une courbure inverse de la première.

Reste à voir si cette courbure (ou la variation du champ) se fait avec un certain retard ou pas !
À mon avis, il y a bien retard pour cause de vitesse limite.


Ah ! tout bouge dans l’univers !
Ben oui, mais par rapport à quoi ?
Par rapport à n’importe quel référentiel.
Par exemple toi dans ton jardin ou, encore, par rapport à ta voiture.
Tu as le droit de te baptiser référentiel.
Dès ce principe admis, tu dois te méfier de tout objet ayant une vitesse par rapport à toi. Plus ça va vite, plus ça peut faire des dégâts à ta personne.
Pourquoi ?
Parce que, par rapport à toi, ils sont plus ou moins bourrés d’énergie qui, en cas de chocs, se transformera en déformations permanentes de ta personne et aussi en chaleur. (Tiens, une idée pour admettre que la chaleur peut se convertir en masse ou l’inverse.)

Une fois la notion de référentiel définie et admise, tu vas te poser une grave question.
Le référentiel étant le trottoir devant ta maison, tu va te dire : que ce passe-t-il si tu exerces une force constante sur une charrette bien remplie roulant sur un trottoir ?
Ben, elle va accélérer. (On néglige les pertes qui finiront en une autre forme d’énergie, la chaleur).
Or, le travail (force fois distance) que tu as fourni doit bien se retrouver quelque part.
Mais, comment l’exprimer ?
Bon, les deux seules données dont tu disposes sont (en dehors de l’énergie fournie) la masse et la vitesse de cette charrette.
En partant de là, tu trouveras (ce qui avait, en partie, échappé à Newton) la relation qui donne l’énergie d’un corps en mouvement qui dépend de la moitié de sa masse multipliée par le carré de la vitesse.

Là, ça met la puce à l’oreille et se dit vaguement que cette relation pourrait expliquer beaucoup de choses.
Notamment l’inertie d’un corps et peut-être plus…

Pour en revenir à l’éther ( c’est en prime ), je remarque qu’Allais fait le même constat que ses prédécesseurs, l’éther plus ou moins partiellement entraîné par une masse, sans faire la liaison avec la gravitation, bien qu’il ait écrit quelque chose là-dessus, preuve qu’il aurait pu faire avancer les choses au lieu de se contenter de critiquer d’une façon stérile.
Dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Sam 22 Déc 2012 - 23:15

Salut

Tu vois je pense que l'inertie n'intervient pas directement dans la mécanique gravitationnelle. Comme l' exemple que j'ai donné , si tu as deux masses en présences mais qui sont immobiles l'une p/r à l'autre, sauf erreur de ma part la gravitation s'exercera de toute manière et les deux masses finiront un jour par se rejoindre, pour autant qu'il n'existe aucune résistance. Dans ce cas, je pense que l'on peut dire que l'inertie est nulle ou peut être considérée comme telle.

Bien entendu, lorsque deux corps sont en mouvement l'un p/r à l'autre, l'inertie doit être prise en compte dans les calculs.

Concernant, l'éther, je pense que la masse pourrait bien ne pas avoir d'influence directe, mais bien la gravitation qui serait le médiateur entre la masse et l'éther.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 0:08

Le Vieux a écrit:
Salut

Tu vois je pense que l'inertie n'intervient pas directement dans la mécanique gravitationnelle. Comme l' exemple que j'ai donné , si tu as deux masses en présences mais qui sont immobiles l'une p/r à l'autre, sauf erreur de ma part la gravitation s'exercera de toute manière et les deux masses finiront un jour par se rejoindre, pour autant qu'il n'existe aucune résistance. Dans ce cas, je pense que l'on peut dire que l'inertie est nulle ou peut être considérée comme telle.

Le Vieux
Mais si elles se rejoignent, il y a mouvement et comme dans le vide, en théorie, il n'y a pas de résistance...
Perso, je dois très mal comprendre ce que tu m'expliques.
Tu songes à la fameuse "viscosité" engendrée par le champ de Higgs ?

Tiens, ça me fait songer au principe d'équivalence entre masse inerte et attractive.
Si on a un bon nombre de décimales prouvant qu'il y a bien une équivalence à un coefficient fixe près, il ne me semble pas que de telles mesures aient été faites sur des objets proches de C ou la presque totalité de la masse soit de l'énergie.

Ce qui me donne quelques idées sur ce que tu écris, mais trop peu.
confused scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 0:17

Salut

Citation :
Mais si elles se rejoignent, il y a mouvement et comme dans le vide, en théorie, il n'y a pas de résistance...

Ah oui, je comprend ce que tu veux dire, en fait, tu constates dans ce cas qu'il existe une inertie par le biais de la gravitation, ce qui est probablement vrai sinon quoi d'autre ? je n'avais pas pensé dans cet exemple à cet aspect. Je vais y réfléchir.

Le Vieux



_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 9:53

Salut

J'ai compris ou le bât blesse, tu as raison et je ne renie pas ce que j'ai dis, mais je me dois de mieux expliquer le fond de ma pensée qui n'est pas pour le moment un problème d'éther.
Prenons un exemple. On accélère parallèlement dans le vide deux masses, ces deux masses voyagent donc côte à côte. Ces masses ont donc bien en eux une énergie cinétique qui ont, si je comprend bien, augmenté leurs masses respectives dues à l'accélération, mais ne s'expriment que p/r à un référentiel.
Maintenant oublions tous les référentiels et ne gardons que les deux masses en question. Ces deux masses finiront donc pas se rejoindre et ceci sera du à la gravité de chacune des masses. Bien entendu la gravité de chacune initiera elle même une énergie cinétique sur l'autre masse (à moins que ce soit sur sa masse propre ou encore les deux).

Je dirais que ma conclusion est que la gravité n'a pas besoin d'énergie autre que celle qu'elle même induit. L'énergie donnée au départ du lancement des masses ne sera en aucun cas utilisée par la gravité.
Voilà, j'espère avoir été plus clair ?

Ceci dit, il m'est venu une autre idée, sans doute est-elle complètement farfelue ? Mais je me demande tout de même si l'énergie cinétique induite par l'accélération due à la gravité est bien de même nature que celle donnée par d'autres types d' accélération, C'est à dire que la différence pourrait se porter sur le fait que l'accélération due à la gravité n'augmenterait pas la masse. Je vais ranger cette idée sur une étagère des idées farfelues mais je ne la jette néanmoins pas à la poubelle

Le Vieux.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 10:33

Quoi qu'il en soit, je ne trouve toujours pas une explication quelconque à la gravité,
Que ce soit avec :
- une onde,
- une particule,
- le vide,
- l'éther,
- un système bipolaire (dont l'une des polarité nous resterait invisible),
- .......

Je crains fort que l'explication se trouve avec les points de suspensions



_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 16:37

Le Vieux a écrit:
Salut


Prenons un exemple. On accélère parallèlement dans le vide deux masses, ces deux masses voyagent donc côte à côte. Ces masses ont donc bien en eux une énergie cinétique qui ont, si je comprend bien, augmenté leurs masses respectives dues à l'accélération, mais ne s'expriment que p/r à un référentiel.
Maintenant oublions tous les référentiels et ne gardons que les deux masses en question. Ces deux masses finiront donc pas se rejoindre et ceci sera du à la gravité de chacune des masses. Bien entendu la gravité de chacune initiera elle même une énergie cinétique sur l'autre masse (à moins que ce soit sur sa masse propre ou encore les deux).

Je dirais que ma conclusion est que la gravité n'a pas besoin d'énergie autre que celle qu'elle même induit. L'énergie donnée au départ du lancement des masses ne sera en aucun cas utilisée par la gravité.
Voilà, j'espère avoir été plus clair ?

Le Vieux.

Oui !
Mais si l’on en croit Albert, l’équivalent masse de cette énergie de départ va engendrer une force de gravitation plus élevée entre les deux corps.
Donc cette énergie est utilisée.
Et l’accélération sera un poil plus forte.
Je prends deux masses m1 et m2 avec m1 comme référentiel par exemple et e1 e2 pour l’accroissement de masse.
La formule étant F = G.(m1.m2)/ d2 dans le cas où e n’existe pas.
L’accélération de m2 par rapport à m1 : a = F/m2
Soit : G.(m1)/ d2

Si e existe, on a : F = G.((m1+e1).(m2+e2))/ d2
L’accélération de m2 par rapport à m1 : a = F/(m2+e)
Soit : G.(m1)/ d2
Mais, comme je l’écrivais précédemment, je ne crois pas que des mesures au sujet de cette équivalence aient été faites pour des vitesses relativistes et on peut également se demander pour le photon si son énergie est attractive.
Oui disait 1000k...


Citation :
Ceci dit, il m'est venu une autre idée, sans doute est-elle complètement farfelue ? Mais, je me demande tout de même si l'énergie cinétique induite par l'accélération due à la gravité est bien de même nature que celle donnée par d'autres types d' accélération, C'est à dire que la différence pourrait se porter sur le fait que l'accélération due à la gravité n'augmenterait pas la masse. Je vais ranger cette idée sur une étagère des idées farfelues mais je ne la jette néanmoins pas à la poubelle
Pour moi, oui.
N’oublions pas que la gravitation diminue avec l’altitude et donc il devrait avoir perte de masse d’un corps s’y trouvant.
D’un autre côté, il faut bien qu’il retrouve sa masse lorsqu’il retombe.
Et comment le ferait-il si ce n’est par le biais de son énergie cinétique.

Bon, je reconnais que ce n’est pas si évident que ça et qu’il y devrait avoir moyen de discuter… avec de subtiles différences au sujet de son énergie potentielle qui augmente avec l’altitude.
Mais, la clé ( ?) est qu’elle augmente moins qu’elle devrait selon Newton.

Ajout : Sauf qu'elle pourrait reprendre sa masse par le fait de se retrouver à la pesanteur du sol.
Ça doit faire depuis l'origine du forum que je me pose des questions à ce sujet.
À ne pas jeter à la poubelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 16:53

Salut

Citation :
Mais si l’on en croit Albert, l’équivalent masse de cette énergie de départ va engendrer une force de gravitation plus élevée entre les deux corps.
Donc cette énergie est utilisée.
Et l’accélération sera un poil plus forte.

Oui, puisqu'il y a augmentation de masse elle sera utilisée, mais même s'il n'y a pas cette augmentation, la gravité s'exercera seulement un peu moins vite

Citation :
Pour moi, oui.
N’oublions pas que la gravitation diminue avec l’altitude et donc il devrait avoir perte de masse d’un corps s’y trouvant.
D’un autre côté, il faut bien qu’il retrouve sa masse lorsqu’il retombe.
Et comment le ferait-il si ce n’est par le biais de son énergie cinétique.

Bon, je reconnais que ce n’est pas si évident que ça et qu’il y devrait avoir moyen de discuter… avec de subtiles différences au sujet de son énergie potentielle qui augmente avec l’altitude.
Mais, la clé ( ?) est qu’elle augmente moins qu’elle devrait selon Newton

mais dans l'éventualité que le graviton, s'il existe, n'a pas de masse, comment pourrait'-il augmenter la masse des corps attirés ? est-ce à dire que l'énergie se transforme en masse dans ce cas ? De même par exemple le photon, puisqu'il n'a pas de masse mais qu'il est bien le vecteur d'énergie, peut-il dès lors augmenter la masse d'un corps ?


Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6072
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 16:56

Salut

Citation :
De même par exemple le photon, puisqu'il n'a pas de masse mais qu'il est bien le vecteur d'énergie, peut-il dès lors augmenter la masse d'un corps ?

Ah oui, c'est vrai en augmentant la température par exemple.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 17:20

Si j'ai compris (,,,) la théorie de Higgs , son champ qui baigne l'univers, est à l'origine de toute masse (coup de chance, on en a découvert le boson). Cette masse est définie par la quantité de matière et par la nature de cette matière, celle ci étant plus ou moins sensible à l'influence de ce champ.
Partant de là, la gravité n'est que la matérialisation de l'interaction d'une masse avec le champ, rien de plus, comme un morceau de fer qui s'aimante lorsqu'il est soumis à un champ magnétique. Si un point de l'espace n'était pas soumis au champ de higgs, toute matière qui s'y trouverait serait dépourvue de masse, et il n'y aurait ni gravité, ni inertie. Question, cette matière serait elle de la matière ?
Réflexion de béotien, j'en conviens, mais je ne demande qu'à apprendre ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 17:40

-paul a écrit:
Réflexion de béotien, j'en conviens, mais je ne demande qu'à apprendre ....
Bienvenue au club !

Citation :
Si j'ai compris (,,,) la théorie de Higgs , son champ qui baigne l'univers, est à l'origine de toute masse (coup de chance, on en a découvert le boson). Cette masse est définie par la quantité de matière et par la nature de cette matière, celle ci étant plus ou moins sensible à l'influence de ce champ.
Partant de là, la gravité n'est que la matérialisation de l'interaction d'une masse avec le champ, rien de plus, comme un morceau de fer qui s'aimante lorsqu'il est soumis à un champ magnétique. Si un point de l'espace n'était pas soumis au champ de higgs, toute matière qui s'y trouverait serait dépourvue de masse, et il n'y aurait ni gravité, ni inertie. Question, cette matière serait elle de la matière ?
Il y a de l'idée.
Mais je suis un peu trop occupé à tenter de piger une alternative curieuse.
Soit la vitesse causée par la gravitation est différente d'une autre vitesse causée par autre chose, soit la variation de masse due à l'altitude, champ plus faible, est de la blague.
On est tout de même à un point crucial (la charnière) entre relativité restreinte et relativité générale.
Et il y a comme une contradiction !
Ça va me prendre un certain temps... confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    Dim 23 Déc 2012 - 20:28

En quoi l'accélération de la pesanteur serait elle différente d'une autre accélération ? La relation mathématique sera différente de celle d'un missile par exemple, mais fondamentalement, à vitesse et masse égale, l'inertie acquise est la même ? non ? .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si le monde de l'astro physique était mécanique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» DE L'ASTRO-PHYSIQUE A LA POLITIQUE : LE TORE
» Le prix Nobel de physique décerné aux inventeurs de l’ampoule LED
» *Prévisions astro 2017*
» recherche d'emploi
» Quelle réalité physique peut-on donner à l'astral, le monde "invisible"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: