FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Ven 7 Sep 2012 - 21:24

narduccio a écrit:
[Mais on peut avoir une idée des échelles médiatiques : 2 blessés légers à la centrale nucléaire de Fessenheim valent plus, médiatiquement parlant) que 4 morts par balle sur une route de Savoie et nettement plus que 2 morts à Gandrange.

C'est vrai que Fessenheim à la cote depuis la campagne présidentielle !
C'est également vrai que cette centrale m'a l'air en plus piteux état que d'autres...

Ah oui, le massacre de Chevaline !
Une nouvelle affaire aussi ténébreuse que celle Dominici ?
En tout cas, en Belgique elle éclipse les centrales nucléaires.
C'est particulièrement horrible avec de vrais morts.
Citation :

... lors de cet arrêt, nous avons mis dans nos générateurs de vapeur (GV), une "sauce" contenant de l'hydrazine pour éviter l'oxydation de ces matériels.
Note que l'hydrazine a une sinistre réputation.
Mais c'est une question de quantité, je présume.

Citation :
Sur un autre fil LGDA a raconté comment un peu de poudre blanche a entrainé une panique. Mercredi ce fût l'inverse. Le soir, à 18h, il y avait une foule de journalistes devant le portail. Toute la presse nationale avait envoyé des reporters, et ils étaient frustrées qu'il n'y ai rien.

C'était pourtant l'occasion de tester sur eux l'effet de l'hydrazine à dose plus importante ?
Il est vrai que le journaleux doit bien résister, par définition, aux incapacitants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Sam 8 Sep 2012 - 1:35

Anthracite a écrit:
C'est vrai que Fessenheim à la cote depuis la campagne présidentielle !
C'est également vrai que cette centrale m'a l'air en plus piteux état que d'autres...

Il semblerait que ce ne soit l'avis, ni de l'ASN, ni de la direction parisienne. Il y a actuellement 3 centrales sous surveillance et Fessenheim n'en fait pas partie.

Technologiquement, Fessenheim a un problème et un avantage. Le problème est qu'elle fonctionne très bien en base, mais qu'elle a du mal avec le suivi de réseau. Mais, on a de plus en plus besoin de centrales pour faire du suivi de réseau, puisqu'on a augmenté la part variable.

L'avantage ? Son emplacement. D'accord, 2 ou 3 fois par an on a le droit à des manifestations d'écolos suisses et allemands pour la fermeture, mais on tient une bonne partie du réseau dans la région. En fait, quand une région est alimentée par de l'électricité provenant de loin, le réseau n'est pas de bonne qualité. Fessenheim tient la tension en Alsace et indirectement aussi en partie chez nos voisins suisses et allemands.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PtitGG



Nombre de messages : 1162
Age : 38
Localisation : entre Vercors, Chartreuse et Belledonne
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Sam 8 Sep 2012 - 8:36

narduccio a écrit:
Anthracite a écrit:
C'est vrai que Fessenheim à la cote depuis la campagne présidentielle !
C'est également vrai que cette centrale m'a l'air en plus piteux état que d'autres...

Il semblerait que ce ne soit l'avis, ni de l'ASN, ni de la direction parisienne. Il y a actuellement 3 centrales sous surveillance et Fessenheim n'en fait pas partie.

Technologiquement, Fessenheim a un problème et un avantage. Le problème est qu'elle fonctionne très bien en base, mais qu'elle a du mal avec le suivi de réseau. Mais, on a de plus en plus besoin de centrales pour faire du suivi de réseau, puisqu'on a augmenté la part variable.

L'avantage ? Son emplacement. D'accord, 2 ou 3 fois par an on a le droit à des manifestations d'écolos suisses et allemands pour la fermeture, mais on tient une bonne partie du réseau dans la région. En fait, quand une région est alimentée par de l'électricité provenant de loin, le réseau n'est pas de bonne qualité. Fessenheim tient la tension en Alsace et indirectement aussi en partie chez nos voisins suisses et allemands.

Et pour cette fonction "régulatrice" y a besoin de 1800MW (2 réacteurs de 900MW, si je ne me trompe)? Ou avec moins on pourrait avoir la même fonction?
Ton commentaire me fait soulever une autre question : une alimentation à 100% en renouvelable, à l'échelle d'un pays de taille comparable à la France, est-elle concevable sans "souci"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG



Nombre de messages : 1162
Age : 38
Localisation : entre Vercors, Chartreuse et Belledonne
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Sam 8 Sep 2012 - 14:20

je rebondis suite à cet article : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/08/fukushima-faut-il-craindre-une-catastrophe-a-la-piscine-du-reacteur-4_1757245_3244.html#xtor=AL-32280515

et plus particulièrement une partie de l'article :

"La simple bâche de plastique blanche", dont parlait le Nouvel Observateur pour dénoncer la vulnérabilité de l'installation japonaise était ainsi en réalité une erreur. Sur la photo publiée par le magazine, le rond blanc entoure en effet un trou dans le bâtiment, alors que la piscine, intègre, elle, se situe sur la droite, couverte par une tôle métallique.

Ma question initiale serait maintenant : vous sentez-vous suffisamment bien informés, bien au sens de correctement, avec les bonnes infos.
Nos journalistes sont-ils réellement compétents pour couvrir des événements techniques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Sam 8 Sep 2012 - 15:40

PtitGG a écrit:
Nos journalistes sont-ils réellement compétents pour couvrir des événements techniques?

Question très compliquée. Il y a les journalistes techniques ou scientifiques qui suivent les évolutions des divers secteurs scientifiques ou technologiques. Ensuite, il y a les "experts", mais force est de constater que ceux qui sont connus médiatiquement ne sont pas nombreux, la plupart préfèrent rester indépendants et travailler pour les industriels. Ce qui impose une règle simple : on ne parle pas de ce qui ce passe chez les clients et quand on change de client, on oublie ce qu'on a vu chez les anciens clients. Un tel expert qui perdrait son image d'indépendance peut dire adieu à son business.

Ce que je vois sur le nucléaire, mais je pense que c'est très généralisable. Nous avons 2 sources d'informations principales pour le presse. La première vient des acteurs concernés par le nucléaire : EDF, AREVA? l'ASN, l'IRSN, le CEA, ... Pour ceux qui voient les choses de l'intérieur, il y a des divergences très fortes entre ces divers acteurs qui sont très loin d'avoir la même vision des choses. De l'extérieur on peut aussi s'en rendre compte, mais il faut s'affranchir de la vision qui prétend que tous ces acteurs sont unis pour défendre le nucléaire.
La seconde source, ce sont tous les anti-nucléaires et leurs experts. Il y a par exemple, un chercheur du CNRS de Strasbourg : Jean-Marie Brom. Je veux bien croire qu'il s'agit d'un physicien réputé, mais certains de ses dires me paraissent scientifiquement infondés. J'ai l'impression que son engagement politique est plus important que son statut de scientifique. Il y a de nombreux groupes, plus ou moins sérieux, plus ou moins antinucléaires et qui parfois ont des discours différents en fonction des occasions. Ainsi quand quelqu'un de la CRIIRAD apparait à la télé, on a souvent une charge féroce contre l'industrie nucléaire. Mais, si demain, on interdit l'atome, comment ferait la Criirad pour vivre puisque l'essentiel de ses ressources vient de la vente de matériels de détections des radiations ?

Les journalistes se retrouvent donc avec des informations contradictoires, parfois parcellaires, souvent très pointues et ils doivent rendre cela compréhensible au plus grand nombre. Lors de cours de mise à niveau de français, pour me mettre au niveau bac +2 en vue de l'obtention d'une éventuelle licence, j'ai du résumer un incident technique arrivé à la centrale de Cattenom en 150 mots. 150 mots, c'était la longueur usuelle d'un communiqué de presse à l'époque, il y a 20 ans. Il faut tenir compte que maintenant, c'est presque trop long. Pour expliquer cet incident, j'avais remarqué plusieurs termes techniques et je m'étais mis en tête de les expliciter. À un moment, je me suis rendu compte que mon résumé d'un seul terme faisait déjà plus de 100 mots. Et je trouvais que je ne faisais qu'effleurer le sujet ... J'ai repris mon travail à zéro en élaguant beaucoup et j'ai eu du mal à me limiter à 150 mots. Dans ce groupe, j'étais le seul vrai exploitant, il y avait 2 autres personnes qui faisaient du technique et le reste étaient des administratifs. À ceux-là, j'ai du expliquer l'incident évoqué dans cet exercice : ils ne comprenaient même pas de quoi il retournait. Le journaliste est a peu près dans la même configuration. Si vous avez à faire à un journaliste scientifique spécialisé dans le nucléaire, il comprendra de quoi on parle. Enfin, dans les grandes lignes. Pour former un agent de terrain, on a 1 an de formation. Bien sûr, on peut résumer cela en une formation de 4 semaines pour expliquer le fonctionnement de base aux administratifs. Mais comme ils ne maintiennent pas leurs niveau, on se rend compte qu'au bout de quelques années, il ne reste que des brides.

Parfois quand je lis les communiqués de presse des incidents ou accidents, j'ai du mal à savoir ce qui s'est réellement passé. Ce n'est que quand je lis les rapports d'accident que je comprend. Mais, ils font souvent plusieurs pages.

Les points techniques que j'explicite sur ce forum sont souvent des résumes succincts. Pas que je veuille cacher des détails, mais j'ai peur d’assommer les gens en leur délivrant de trop nombreuses informations. Moi-même, quand j'essaie de m'intéresser à la chimie ou à la biologie, j’atteins souvent un seuil où je comprend que pour aller plus loin, il faudrait que je m'implique beaucoup plus ... et cela, au détriment d'autre chose. Je comprend que d'autres aient la même difficulté. Ensuite, cela fait 10 ans que je ne suis plus opérateur, et je me rends compte que j'ai oublié certains détails du fonctionnement précis d'un réacteur. En fait, j'ai d'autres savoirs, accumulés pendant ces 10 ans sur la sécurité, la radioprotection, la protection de l’environnement et le management, qui sont mon cœur de métier actuel. Mais, il y a des informations qui ont été remplacées par de nouvelles connaissances.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Sam 8 Sep 2012 - 15:56

PtitGG a écrit:
je rebondis suite à cet article : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/08/fukushima-faut-il-craindre-une-catastrophe-a-la-piscine-du-reacteur-4_1757245_3244.html#xtor=AL-32280515

et plus particulièrement une partie de l'article :

"La simple bâche de plastique blanche", dont parlait le Nouvel Observateur pour dénoncer la vulnérabilité de l'installation japonaise était ainsi en réalité une erreur. Sur la photo publiée par le magazine, le rond blanc entoure en effet un trou dans le bâtiment, alors que la piscine, intègre, elle, se situe sur la droite, couverte par une tôle métallique.

Le catastrophisme fait vendre ... de plus, il faut bien combler le creux de l'été quand plus personne ne communique. À l'origine, les piscines ne furent pas perçues comme un sujet d'inquiétude. Il s'agissait de combustible usagé, moins virulent que celui qui est au cœur du réacteur. Avec les moyens de modélisation de l'époque, le risque apparaissait minime. Depuis, on a fait de nouvelles études. À Fessenheim, nous avons déjà eu quelques modifications majeures en ce qui concerne les piscines combustibles. L'une des dernières, en cour de réalisation à Fessenheim est la réalisation d'une couverture en béton à la bâche qui contient l'eau qui sert, en partie, au refroidissement de la piscine. Au début, nous n'avions qu'un seul réfrigérant, le contrôle-commande a été sécurisé, nous avons une meilleure surveillance du refroidissement, et des règles de fonctionnement plus contraignantes. Par exemple, il y a plusieurs centrales westhinghouse qui font des campagnes de déchargement-rechargement de 12-15 jours. En France, nous commencions le déchargement au bout d'une semaine. Mais, les règles actuelles, nous interdissent de décharger le combustible du cœur du réacteur s'il n'est pas suffisamment refroidi. Donc, le début d'ouverture de la cuve a été repoussé de plusieurs jours. Cela se fait au détriment de la productivité. Puisque plus on met de temps a décharger, moins vite on va redémarrer. En fait, nous terminons le déchargement quand les centrales westhinghouse sont déjà en train de produire leurs premiers MW. Nos arrêts les plus courts sur le parc sont de 23-24 jours et ils s'agit d'arrêts pendant lesquels il n'y a eu que de la maintenance minimale. À 1 million d'euro par jour en perte de production, je vous laisse faire le calcul. Ou plutôt, non, je l'ai vite fait. On peut estimer qu'EDF accepte de perdre 500 million d'euros par an sur la durée des arrêts pour ne pas mettre en danger le refroidissement des piscines combustibles.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Sam 8 Sep 2012 - 21:30

PtitGG a écrit:

Ton commentaire me fait soulever une autre question : une alimentation à 100% en renouvelable, à l'échelle d'un pays de taille comparable à la France, est-elle concevable sans "souci"?
C'est concevable avec de gros soucis. Smile

Bon, on peut, plus ou moins, facilement stocker de l'énergie batterie (la question poids ne s'y oppose pas), remontée d'eau dans les barrages, production d'hydrogène et je dois en passer...
Mais tout ça est coûteux et d'un rendement douteux, ce qui obligerait à développer encore plus de ressources dites alternatives.
Or, ce genre d'énergie est déjà beaucoup plus chère (de l'ordre de 4X) que celle fournie par le nucléaire ou le thermique.
Ce qui fait que ces énergies seraient de moins en moins compétitives.
Le rêve actuel est de pouvoir abaisser le coût du kWh alternatif à un euro.

Note que de tas de solutions (à base de nanotechnologie) du futur sont à l'étude, comme des peintures qui remplaceraient et les panneaux solaires et les batteries.
1) Ce n'est malheureusement pas pour demain !
2) Cela a un coût encore plus prohibitif. (Surtout si l'on pense que, par exemple, depuis longtemps, on peut replacer les tôles d'acier par des fibres de carbone, bien plus légères, mais hélas bien plus coûteuses bien que le carbone soit abondant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mar 18 Sep 2012 - 16:12

Je voudrais revenir sur l'information. J'ai eu des détails très éclairants sur l'affaire de "l'incident de Fessenheim", le 05 septembre.

D'abord, le contexte médiatique.

À Fessenheim, il y a eu une relève entre directeurs de la communication. L'ancienne directrice a quitté ses fonctions rejoignant une autre entité du groupe EDF, tandis que sa remplaçante a pris ses fonctions environ 15 jours avant l'incident. La remplaçante vient d'une autre entreprise où elle a eu des fonctions similaires. Mais, cette entreprise n'est pas liée au nucléaire.

Le 05 septembre, il y a des journalistes qui travaillent pour le groupe Capital qui font des prises de vues dans le BAN (Bâtiment des Auxiliaires Nucléaires) quand l'alarme retenti. La règle en pareil cas est l'évacuation des locaux. Donc, les journalistes (avec cameraman) se dirigent vers les vestiaires de sortie. Si j'ai bien compris, il y avait 2 accompagnatrices, or, les vestiaires féminins ne sont pas au même endroit que les vestiaires masculins. Quand ils sont au vestiaires, l'un des journaliste twitte ce qu'il entend de divers intervenants qui sont aussi sortis du BAN. Ils annoncent : "Accident à la centrale de Fessenheim. Feu dans le bâtiment réacteur. 2 morts". Ce n'est pas le message exact, mais c'est sa teneur.

Pour mémoire, à ce moment-là, il n'y a encore aucun blessé et l'incident a lieu dans le BAN et non dans l'un des 2 BR. Bref, j'ignore où ils ont péchés leurs informations, mais celles-ci sont totalement fantaisistes. Le tweet est lu par des rédacteurs de divers médias. et les rédacteurs en chef essayent de joindre la direction de la centrale pour avoir confirmation ou pas.

Mais, à ce moment-là, les directeurs sont en ligne avec les exploitants pour donner leurs directives et pour être informés de la situation. D'ailleurs, les pompiers n'étant pas encore arrivés et l'ampleur réelle de l'incident étant connue, se pose la question de maintenir l'alerte. Le directeur en question confirme que même si l'incident est mineur, on ne va pas annuler l'alerte puisqu'il y a encore certains doutes sur ce qu'il s'est effectivement passé (et il n'y a toujours pas de blessé).

Il semble que ce soit la rédaction de TF1 qui décide la première de donner l'information au public, puisqu'elle n'arrive pas à joindre la direction de la centrale. Mais, même si la directrice de l'information avait été disponible, elle n'aurait pas pu répondre aux dizaines de coup de fils qui sont arrivés d'un coup. Coups de fils qui ont mis à mal une partie de notre organisation en saturant les lignes d'entrée sur site... Si on avait eu besoin d'informations provenant de l'extérieur seules celles provenant de lignes dédiées et sécurisées nous seraient parvenues. Par chance, nous avons une ligne directe avec les pompiers ...

Il se trouvait aussi que ce jour-là, il y avait une réunion au ministère entre responsables écologiques et responsables ministériels en vue de la préparation de la conférence environnementale ... avec présence de quelques journalistes prêts à filmer dans le cas où il y aurait une nouvelle importante. Bref, dès que l'info est lancée : "Accident à Fessenheim, incendie dans le bâtiment réacteur, 2 morts", les responsables écolos profitent de l'aubaine pour monter au créneau : "on vous l'avait dit ... si on nous avait écouté ...".

Pourtant, le premier communiqué issu de la centrale est déjà émis à ce moment, on sait donc déjà qu'il n'y a pas d'incendie dans le BR et qu'il n'y a pas de morts. Et le soufflé médiatique retombe de lui-même en peu de temps. Les journalistes se rattrapant avec l'apparente disproportion de moyens (13 camions, 50 pompiers) face à la réalité de l'incident.

Cerise sur le gâteau ... pour les rédacteurs de TF1 les responsables sont : la direction de Fessenheim et d'EDF ! Aucun des contacts qu'ils avaient dans leurs listes n'ayant pu être joint pour dire qu'il n'y avait rien de grave ...

Donc, si on résume, un "journaliste" met sur twitter un message récoltant des informations erronées dites par des gens qui n'ont rien vu. Un rédacteur, de peur de se faire griller son scoop par un de ses concurrents lance l'information sans la recouper un minimum. Mais, ce n'est pas de leur faute ... Heureusement que nous n'agissons pas ainsi, parce qu'autrement, les centrales nucléaires seraient vraiment dangereuses.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PtitGG



Nombre de messages : 1162
Age : 38
Localisation : entre Vercors, Chartreuse et Belledonne
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mar 18 Sep 2012 - 19:05

et EDF ne peut pas se retourner contre les journalistes pour diffusion de fausses informations et diffamation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mar 18 Sep 2012 - 19:45

PtitGG a écrit:
et EDF ne peut pas se retourner contre les journalistes pour diffusion de fausses informations et diffamation?
Oui !
Curieux qu'elle ne l'ait pas fait ! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mer 19 Sep 2012 - 12:52

PtitGG a écrit:
et EDF ne peut pas se retourner contre les journalistes pour diffusion de fausses informations et diffamation?

Il y a 2 questions à se poser :
- contre qui;
- dans quel but ?

Contre qui ? Contre TF1 qui lance la machine médiatique en reprenant le tweed ? Il va falloir discuter avec le juge pour savoir si on peut empêcher une agence de presse de sortir une info le temps de la recouper. Ils trouveront de nombreux exemples inverses. Contre les émetteurs du tweed ? Il faudrait forcer twitter a donner l'intégralité des tweed émis depuis la centrale ce jour-là et savoir précisément qui a émis quoi. De plus, les journalistes diront qu'ils n'ont fait que twitter ce qu'ils ont entendu.

Dans quel but ? Dans les faits, pour EDF moins on accole le nom de Fessenheim avec celui d'incident ou d'incendie, mieux c'est. Or, rien de pire qu'un procès contre une grosse chaine de télévision avec peut-être force reportages anti-EDF (pour "se défendre"), plus des infos reprises dans de nombreux médias à l'occasion des diverses convocations chez le juge, des appels, contre-appels, procès, ...

J'ai apprécié le communique de la CGT de Fessenheim:
Citation :
S’il existait une Autorité de Sûreté de l'Information, le mercredi 05 septembre dernier aurait marqué le début du démantèlement de la presse. Au motif que la presse a relayé des informations fausses , qu'elle n'a jamais pris la peine de les vérifier avant de les diffuser, qu'elle ne pouvait ignorer que ces informations portent atteintes notamment aux intérêts économiques d'EDF et qu'elle n'a jamais démenti les informations erronées.

Il n'est évidemment pas question de revenir sur l'indépendance et la liberté de la presse, nous n'ignorons pas qu'il s'agit là de droits fondamentaux dans une démocratie. Pour autant ces droits ne doivent pas exclure toute déontologie. Faut-il rappeler quelles sont les responsabilités de la presse, comment l’information peut devenir une arme en manipulant les consciences ? Le mercredi 05 septembre, nous avons assisté à ce que le journalisme peut faire de pire.

Parce que l’événement insignifiant survenu à Fessenheim a été déformé au point de devenir une catastrophe. Parce que l’ignorance, l’appétence au sensationnel, un certain parti pris aussi ont stimulé un penchant malsain pour le commérage. A alimenter la rumeur, le journalisme ne sort pas grandi ! Parce que ce jour-là deux salariés ont péri à Gandrange sans éveiller l’attention. Quel mépris de la part des rédactions !

Nous condamnons cette manière de traiter l’information ! Comme nous condamnerions l’injustice et le mensonge.

Le mercredi 05 septembre l’événement en question consiste en un dégagement de vapeur à l’intérieur de locaux hors du bâtiment réacteur consécutif à la manipulation d’eau oxygénée. A cette occasion un intervenant a présenté une légère irritation de l’index. Il s’agit là d’un banal événement du travail. Il est à mettre en regard de la tragédie qui a couté la vie à deux salariés dans l’effondrement d’un bâtiment à Gandrange. La manière d’accorder tant d’importance à la banalité et de traiter « par-dessus la jambe » l’intolérable fait honte à toute une profession.

Nous ne spéculerons pas sur la malhonnêteté et nous nous en tiendrons à soupçonner l’ignorance. Force est de constater que les journalistes peinent souvent à comprendre le domaine du nucléaire. Pourtant les sites internet de l’Autorité de Sûreté sont une mine d’informations quand on fait l’effort de les consulter. Il est certainement plus facile de s’engager sur la voie des procès en sorcellerie que de mener l’enquête et travailler à conquérir la vérité ; plus facile d’invoquer des théories du complot que de lire les comptes-rendus des inspecteurs et chercher les réponses aux questions que l’on se pose. Nous nous faisons une haute idée du journalisme. Nous nous faisons une haute idée de l’indépendance et de la liberté. Que devons-nous penser d’une presse qui diffuse la rumeur et l’ « intox », qui sème la panique parmi nos concitoyens sans raison pour répondre aux attentes d’un marché qui a soif de sensationnel? Que devons-nous penser d’une presse qui n’admet pas ses erreurs ?

D'habitude, ils chaussent les gros godillots, mais là, je les ai trouvé justes. Plus juste que les communiqués larmoyants d'autres syndicats.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mer 19 Sep 2012 - 13:57

Pas forcement de porte plainte mais avertir le CSA qui quoi qu'on en pense sert aussi a ca (et TF1 commence a y etre habitue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mer 19 Sep 2012 - 18:59

En attendant et aux infos, Fessenheim continue d'avoir mauvaise presse, il faut bien dire que le rapport sur cette centrale n'incite pas à un optimisme béat.
Quoique chez nous ce n’est pas plus engageant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mer 19 Sep 2012 - 20:50

Anthracite a écrit:
il faut bien dire que le rapport sur cette centrale n'incite pas à un optimisme béat.

Pourrais-je avoir une copie d'un tel rapport ?

Fessenheim a reçu l'autorisation de l'ASN de redémarrer pour 10 ans, sous réserve de procéder à quelques modifications mineures. Modifications qui ont soit déjà été engagées, soit qui vont bientôt être réalisées. Il y a une autre centrale qui a reçu un avis pour 10 ans, mais avec obligation de procéder à un contrôle de sa cuve au bout de 5 ans. Et selon les résultats du contrôle ...

Fessenheim ne fait pas partie des sites mis en surveillance par l'ASN. On aurait des raisons de ne pas être pessimiste.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mer 19 Sep 2012 - 21:11

www.anccli.fr/content/download/1867/31161/file/Rapport%20final%20
À ouvrir ou à télécharger.
Mais je ne sais si nous parlons du même rapport ?

Citation :
III.4 Conclusions
Au total, ce sont plus de 240 incidents (VD2 et VD3) aux conséquences potentielles ou réelles multiples qui ont été analysés. Trois tendances fortes s'en dégagent :
- Une particularité quant à l'évolution des incidents : le réacteur n°1 (le site de Fessenheim ?) présente un taux d'événements significatifs bien plus important que la moyenne nationale.
- Au point de vue du matériel : une politique de prévention et de remplacement des matériels défectueux ou obsolètes est correctement menée. Il resterait à évaluer le coût induit, mais cela sortirait du cadre de la mission d'expertise confiée au GSIEN.
- Sur le plan humain : une dérive certaine de la culture de sûreté dont les causes ne sont pas explicites (Habitudes de fonctionnement ? Défaut de formation continue ? Remplacement des personnels ? Recours à des entreprises extérieures?) qui pourrait à terme mettre en cause la capacité du site à réagir à une situation de crise. Il semble que des mesures correctives aient été mises en place, mais leur effet tarde à se faire sentir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Jeu 20 Sep 2012 - 15:28

Dans beaucoup de domaines la presse devient uniquement sensationnelle, c'est dramatique. L'information n'est plus une priorité!
Je pense qu'il est temps qu'elle se modère elle-même, mais quand on voit les réactions des journalistes qui se replient systématiquement sur leur sacro-sainte indépendance, on peut douter que ca arrive bientôt.
Notez bien qu'on peut rester indépendant tout en acceptant la critique mais je crois qu'on en est loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Jeu 20 Sep 2012 - 21:53

Bah, quand on voit au JT un speaker qui dit exactement le contraire de l'image qu'il a en principe vue on doit relativiser...
Ça arrive très fréquemment en plus ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mar 25 Sep 2012 - 10:26

Anthracite a écrit:
Bah, quand on voit au JT un speaker qui dit exactement le contraire de l'image qu'il a en principe vue on doit relativiser...
Ça arrive très fréquemment en plus ! Rolling Eyes

Tu me fais penser à certains scientifiques présentant leurs résultats!
L'objectivité n'est pas toujours de mise, je me demande si ca a un rapport avec le fait que la morale n'a plus trop la cote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Mar 25 Sep 2012 - 15:08

Anthracite a écrit:
Bah, quand on voit au JT un speaker qui dit exactement le contraire de l'image qu'il a en principe vue on doit relativiser...
Ça arrive très fréquemment en plus ! Rolling Eyes

Pour les connaisseurs, les images diffusées le 05 septembre pour faire "fond" au journaliste valaient leur pesant de cacahuète. Par exemple, au JT de France2, on voit Pujadas en train de parler et en arrière plan, on voit la vidéo de la centrale de Fessenheim avec un panache de vapeur. Ce sont des images d'archives filmées quand la centrale était en arrêt avec les GV en refroidissement à l'atmosphère. C'était interpellant puisque au début, ceux qui connaissent ont pensé que l'incident avait entrainé un passage à l'état de repli, pour ensuite constater sur les images en direct qu'il n'en était rien. Or, le passage d'un état à l'autre prend quelques temps et il était impossible à réaliser dans la plage horaire concernée.

Mais la vidéo avec un panache de vapeur est plus spectaculaire que la vidéo sans panache... On a l'impression que tout à été fait pour maximiser l'impact des images. Mais, il est possible que les journalistes n'aient pas saisi la différence et on juste choisi les images pour l'impact visuel... sans voir plus loin l'impact réel.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Dim 30 Sep 2012 - 21:09

Mais, c'est très "in" pour un journaliste de faire peur aux gens, plutôt que de les informer...
Si l'on y ajoute les fautes involontaires, par manque de connaissances élémentaires ou simplement par distraction on obtient une bonne part d'un JT !

Mais bon, le prétexte du journal est de faire passer de la pub avant et après.
Pour le reste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?   Aujourd'hui à 15:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nucléaire : vous sentez-vous suffisamment informés?
» Après combien de temps vous sentez vous capable de voyager?
» comment vous sentez vous sous téralithe???
» Réforme: comment vous sentez-vous ?
» Comment vous percevez vous? (test)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: