FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 15:20

Salut Narduccio
Si je puis me permettre sans me faire modérer par le modérateur, je n'aurais pas personnellement adressé (selon tes propres dires à une jeune fille) un message comportant une citation "coup de pied dans les c......s", bon, mais ça, c'est moi.
Maintenant, pour ce qui est du respect de l'orthographe, ici, en tous cas et pour autant que le "jeunot" que je suis ait eu à en juger, tous respectent cette règle de respect et de courtoisie. Je dois ajouter que n'étant pas né un téléphone portable à la main, le style SMS n'est pas seulement un peu cavalier, il est parfois indéchiffrable pour ceux qui comme moi ne l'ont jamais pratiqué.
Il me semble que, là encore, de simples règles de bienséance veulent que l'on s'adresse à quelqu'un dans un langage qu'il comprenne.
Maintenant, et pour teminer, j'ajouterai que si "nul n'est censé ignorer la loi", il peut arriver qu'une personne de bonne éducation mais peu habituée aux règles des échanges électroniques puisse utiliser sans le savoir une expression qui ne correspond pas à sa pensée simplement parce qu'elle ne connait pas les dites règles, et que si admonestation il peut y avoir, elle doit se faire gentiment, en conservant, encore une fois, à l'esprit la présomption d'innocence. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 15:34

-paul a écrit:
en conservant, encore une fois, à l'esprit la présomption d'innocence. Very Happy
Présomption d'ignorance dans le cas actuel. Parce que si la personne contrevient à l'étiquette d'un forum, on ne peut guère dire qu'elle est innocente d'avoir écrit en majuscules (sauf si elle prétend qu'un modérateur a modifié son message). Par contre, on peut considérer qu'elle a enfreint le code en ignorant faire mal, du coup ça donne une présomption d'ignorance, ce qui n'existe pas en droit français (d'où le "nul n'est censé ignorer la loi", qui ne signifie pas qu'on doit connaitre par coeur l'intégralité des textes de loi), mais me semble normal dans un contexte forumique.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 15:44

-paul a écrit:
elle doit se faire gentiment, en conservant, encore une fois, à l'esprit la présomption d'innocence. Very Happy

C'est ce que je fais toujours. Je tiens aussi compte du contexte. Je suis modérateur sur un forum de débutants à la guitare et sur un forum sur la Seconde Guerre mondiale. Je t'assure que je ne modère pas de la même façon chez les bisounours guitaristes que dans le forum SGM. J'ai pas croisé de négationnistes de la guitare. Mais, parfois, il faut réagir vite puisque l’administrateur du site est responsable du non-respect des lois sur son forum. Pour être plus précis, si quelqu'un poste un message contraire à la loi, à 3h du matin un juge pourra comprendre que ce message soit resté lisible pendant quelques heures. Ce n'est pas la même chose à 3 heures de l'après-midi. Certains messages sont très explicites.

Mais tu vois, sur le forum des guitaristes, la règle veut qu'un nouveau poste une présentation pour dire quel type de musique l'intéresse, son niveau musical, combien de temps qu'il joue, ... J'ai vu des gens se vexer qu'on leur demande de se présenter et quitter le forum pour contester le fait de devoir se présenter. Quand je m'invite chez quelqu'un, je respecte les règles qu'il pratique chez lui. S'il me demande de mettre des patins, je mets des patins. Cela même si chez moi, j'en met pas.

Avec l'habitude on voit bien la différence entre ceux qui sont habitués aux forums (et qui donc savent que la plupart des forums possèdent un règlement, une charte, voire les deux) et ceux qui sont néophytes. Quelqu'un qui maitrise parfaitement les balises quote et qui me dirait qu'il ignorait qu'il y a des règles à respecter risque plus que celui que je perçois comme néophyte. Mais après, il y a des exceptions : sur PH nous avons un flamand qui fait l'effort d'écrire en français (on lui pardonne les rares fautes qu'il fait), il est quelqu'un qui a longtemps fréquenté les forums anglais du type usenet. Il respectait la netétiquette à la lettre et il avait lu la charte, pour autant, il ignorait le fonctionnement des balises quote.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 15:52

Je suis sûr que tu sait garder les limites de bienséance avec une Dame, il arrive parfois que la spontanéité d'une réponse nous échappe.
Pardonnes, si tu veux bien la néophyte que je suis, qu'est ce que PH (quand ce n'est pas le pourcentage d'hydrogène!) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 16:00

-paul a écrit:
Pardonnes, si tu veux bien la néophyte que je suis, qu'est ce que PH (quand ce n'est pas le pourcentage d'hydrogène!) Very Happy

Embarassed PH = Passion-Histoire, l'un des forums français parlant d'histoire généraliste ayant le plus de participants.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 16:03

PS: c'est l'un des travers du net, on veut répondre vite et on va à l'essentiel, au risque d'être mal compris. L'autre travers est lorsqu'on pense que tous les autres ne comprennent pas ce que l'on écrit et qu'on va tout expliquer mot à mot (en général, il y a quelqu'un qui finit par dire : tu sais, on n'est pas que des idiots ...).
Bref, il faut écrire comme si on s'adressait à des égaux et quand quelqu'un ne comprend pas, il faut qu'il ai le courage de demander des précisions.

Re PS: Sur certains forums le HS est très mal vu. (HS: hors-sujet) C'est le cas sur PH où le modérateur que je suis a obligation de veiller à ce que les gens restent dans les limites du sujet et qui donc siffle parfois la fin de la récréation. Sur ForSV, je ne dirais pas qu'on considère que le HS est une bonne chose, mais on n'a jamais recadré une conversation qui se perdait sur des chemins de traverses. Il est vrai que parfois quand on recherche quelques mois plus tard qui a parlé de telle chose pour apporter une précision, on prend un peu de temps à retrouver le post en question ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 16:33

narduccio a écrit:
Sur ForSV, je ne dirais pas qu'on considère que le HS est une bonne chose, mais on n'a jamais recadré une conversation qui se perdait sur des chemins de traverses.
Disons plutôt que ça fait des lustres qu'on ne l'a plus fait. Tout comme je me suis rappelée en voyant les messages de notre chère nouvelle venue qu'à une lointaine époque, je corrigeais systématiquement les fautes de balises que je rencontrais.
Maintenant, je peux rester plusieurs mois sans venir... Et non seulement je suis toujours modo, mais en plus je dois être la plus active après toi, c'est pour dire ! Laughing Mais vu comme c'est calme ici, c'est à se demander pourquoi se prendre la tête à modérer... Wink
J'ai été longtemps admin sur un autre forum, on laissait tout le monde tout dire dans la limite de la légalité (par contre on séparait les sujets dès qu'il y avait HS un peu long), ça se passait super bien. Je ne le suis plus suite à un désaccord avec l'asso gérant le forum, qui voulait plus d'encadrement... résultat c'est après que les gens ont commencé à s'insulter !

Je crois qu'en fait faut savoir avant ce qu'on veut faire du forum. Si on veut que ce soit un endroit convivial de discussion, le HS n'est pas un problème, et c'est ce qu'on a ici. Mais certains ont plus une vocation de devenir des sites de référence pour y trouver des informations, c'est un peu ça PH, là faut être très vigilant au niveau modération. Un travail de titan !

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 16:45

Je modère sur 5 forums différents, je ne modère pas de la même façon sur les 5 forums. Il y a des choses que je laisse passer à un endroit que je ne peux pas laisser passer à un autre et vice-versa.

PS: mais il m'est déjà arrivé de quitter un forum à cause de sa modération. Quand je trouve que la modération est partiale ou qu'elle tend à distribuer des bons ou des mauvais points, j'ai tendance à partir. Et même si c'est à moi que le modérateur donne raison. Twisted Evil

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 16:51

C'est certain que dans ce domaine, ce doit être parfois délicat, mais encore plus dans le domaine politique; c'est d'ailleurs courageux d'avoir accepté de créer un forum sur le sujet.
Je me souviens, au début que je suis arrivé sur le forum, il y avait une personne qui venait sur n'importe quel sujet pour parler de l'islam, et j'ai trouvé trés logique que les "vieux routiers" du site ne répondent pas, c'était hors sujet, même si parfois nous faisons des digressions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 16:59

Nous sommes en plein hors sujet par rapport à Passerose, mais personnellement, je trouve que le forum est plus convivial, et puis cela n'empêche pas de s'auto recadrer, car je présume qu'il y a un certain nombre de personnes qui travaillent à l'E.N.et sont directement intéressés par le sujet! Pour en revenir à celui ci, et n'étant pas de l'E.N. mon avis est que la dite lettre est une formule passe partout, pour exprimer "bossez et débrouillez vous" , non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 17:00

-paul a écrit:
C'est certain que dans ce domaine, ce doit être parfois délicat, mais encore plus dans le domaine politique;

Chaque fois que j'ai essayé de discuter sur un forum politique, j'ai fini par partir. Le problème est que souvent les modérateurs n'ont qu'une couleur politique, dès qu'on essaye de faire entendre une voix discordante, c'est du tir à vue. Lorsqu'on en a marre de se faire insulter et qu'on demande l'intervention d'un modérateur, celui-ci nous réponds que vu ce qu'on a écrit par avant, il ne peut rien faire pour nous.
Mais, j'ai aussi constaté que ces forums ont une durée de vie très courte, parce qu'ils finissent par se retrouver entre eux et qu'au bout des moment, cela nuit à la richesse de la discussion. Et un forum de discussion sans discussion perd sa raison de vivre. Certains forums devraient changer leurs titres et se nommer "forums de monologues".

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 17:12

-paul a écrit:
Nous sommes en plein hors sujet par rapport à Passerose, mais personnellement, je trouve que le forum est plus convivial, et puis cela n'empêche pas de s'auto recadrer, car je présume qu'il y a un certain nombre de personnes qui travaillent à l'E.N.et sont directement intéressés par le sujet! Pour en revenir à celui ci, et n'étant pas de l'E.N. mon avis est que la dite lettre est une formule passe partout, pour exprimer "bossez et débrouillez vous" , non ?

Je ne pense pas. Une lettre d'un nouveau ministre est un peu son exposé du programme qu'il entend mettre en œuvre. De plus, lors des campagnes, monsieur Hollande, ses portes-paroles, les représentants du PS, ... ont bien insisté sur le fait qu'ils désiraient une inflexion politique sur le sujet en actant ce qu'ils considèrent comme un échec des politiques mises en places depuis plusieurs années sur le sujet. Si on se compare, l'échec est patent. Non seulement ils n'ont pas réussi dans ce qu'ils avaient avancé : faire mieux en dépensant moins d'argent, mais il ont démontré que la baisse du financement dans certains secteurs entrainait une baisse de la qualité.

En fait, augmenter le financement n'augmente pas la qualité. Mais dès qu'on le baisse, la qualité de l'enseignement baisse. Alors que d'autres pays ont réussi à faire bien mieux que nous, mais avec moins d'argent. L'un des soucis est que l'on essaye souvent de transposer ce qui marche ailleurs sans faire d'adaptations locales et surtout sans tenir compte que la plupart des programmes se sont construits sur la durée avec des petits ajustements réguliers et en étant pragmatiques.

Là, le ministre dit à ses administrés : je vous ai compris et on va essayer de faire mieux. Mais, dans le même temps, il rappelle qu'il y a des contingences. Il n'aura pas un budget illimité, il aura pas des moyens illimités. Il faudra bien voir où il faut mettre l'argent et les moyens et où ce ne sera pas nécessaire.

Mais la question de fond demeure : comment on va s'y prendre. Le Président Hollande a rappeler à plusieurs reprises son attachement à la concertation et aux compromis. Or, une concertation globale sur le sujet peut prendre 2 ans. Le temps de voter les lois et de mettre en place les décrets d'application, on peut compter une année supplémentaire. Il resterait 2 ans pour espérer récolter les premiers fruits du travail et présenter éventuellement un bilan positif lors de la fin du quinquennat.

D'autant plus que certains des partenaires sont aussi partagés entre doctrine et efficacité. Il y a des choses qui marchent ailleurs, mais qui vont vers un traitement individualisé des enfants : or, pour certains, dire que l'on est différents est anti-égalitaire, donc un signe de ségrégation et de toute façon : tout le monde a le droit au meilleur, donc il faut traiter tout le monde pareil ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 17:31

Je n'ai jamais fréquenté de forums politiques, mais les discussions politiques sur des forums plus généralistes se sont révélées au final assez semblables aux autres... Les gens qui ont l'art de s'engueuler sur des sujets politiques l'ont également sur des sujets bien moins polémiques comme "la compétition inter-spécifique et Darwin". Ceux qui acceptent les différences de goûts et de morale dans d'autres sujets ne deviennent pas des bêtes féroces quand le sujet repose sur la politique.
Ce sont les individus et leurs égos (ça double le nombre d'intervenants) qui posent problème, pas les sujets en eux-même.

Nardu, tu as tenté les forums anarchistes ? Parce que si les modo sont anarchistes, ils ne modèrent pas, et ça devrait rouler, non ?

_paul a écrit:
Pour en revenir à celui ci, et n'étant pas de l'E.N. mon avis est que la dite lettre est une formule passe partout, pour exprimer "bossez et débrouillez vous" , non ?
Quand j'étais au lycée, Bayrou promu ministre avait envoyé une lettre à tous les lycéens. Pour expliquer qu'il allait réformer la réforme de Lang (qui n'a jamais été appliquée telle quelle). Souvenirs...

L'Alsacien a écrit:
En fait, augmenter le financement n'augmente pas la qualité. Mais dès qu'on le baisse, la qualité de l'enseignement baisse. Alors que d'autres pays ont réussi à faire bien mieux que nous, mais avec moins d'argent.
On oublie souvent aussi de tenir compte de la langue dans ces comparaisons. Apprendre à écrire l'espagnol n'a rien à voir en terme de temps d'enseignement nécessaire qu'apprendre à écrire le français.

Citation :
Il y a des choses qui marchent ailleurs, mais qui vont vers un traitement individualisé des enfants : or, pour certains, dire que l'on est différents est anti-égalitaire, donc un signe de ségrégation et de toute façon : tout le monde a le droit au meilleur, donc il faut traiter tout le monde pareil ...
Ce qui me semble absurde concernant des enfants... Certains marchent à 10 mois, d'autre à 18... Doit-on les traiter pareil sans considération de cette différence au nom de l'égalité ? Ce serait d'autant plus stupide que l'âge de la marche ne présume en rien de la suite des évènements... Parler en terme d'acquisition me semble plus logique, et d'ailleurs plus égalitaire que de parler en tranche d'âge. Chaque enfant a son propre rythme... On arrive a un sujet déjà abordé : l'enseignement n'est pas conçu pour tenir compte de ces différences, et est du coup inadapté aux élèves qui ne sont pas moyens.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 20:22

Pour moi qui connais un peu l'histoire de la Russie, cela me rappelle beaucoup la standardisation soviétique (caBiet= conseil).
Ce n'est certainement pas le meilleur moyen d'amener chacun à sa potentialité optimale!
Faisons confiance à nos enseignants, à leur savoir faire et à leur passion de leur métier!
Mais tout ce qui a été gâché par des erreurs grossières avec les parents demanderait de refaire toute une éducation pour pouvoir s'attaquer à l'éducation des enfants dans de bonnes conditions. C'est un travail de Titan!
Aujourd'hui, les parents ghettoisés dans des systèmes absurdes (classes transition et pratique par exemple) quelle éducation pourraient ils donner à leurs enfants, alors que leur vie est déjà "no future"! Les enseignants ont tout à faire , à commencer par remplacer les parents dans le rôle qui devrait être le leur dans l'éducation familiale! (en particulier les filles)
Il n'y a plus d'instruction civique, les enfants savent peu souvent leurs devoirs et leurs droits.
Nous syndicalistes, on doit souvent apprendre le BA ba aux jeunes exploités qui viennent se plaindre de leurs conditions de travail, car il ne faut pas voir que les délinquants, certains secteurs ne dépareraient pas dans un roman de Zola. J'ai vu des photos de wc "a la turc" dans une entreprise de 5 femmes ou il fallait "touiller avec un bâton" les excréments pour les vider ! au 21 eme siècle ! et tout était à l'avenant, des conditions d'hygiène ou l'on ne mettrait pas des cochons! et de pauvres gens un peu simples que l'on exploite avec la menace du licenciement!. je préfère arrêter ! Il n'y a pas que des petits dealers bourrés de fric sale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 8:01

Bonjour à tous!
Merci à Narduccio pour ces informations ...qui vont me permettre de "mieux vivre" mes correspondances internet en évitant tout simplement d'appuyer sur ma touche majuscule...pour ce qui est du reste: bienséance, politesse, savoir-vivre: je suis une "jeune fille" qui a été bien éduquée par ses "grands-parents", enfin...c'est ce que l'on pense de moi quand on me connaît un peu!

Un merci tout particulier à Paul, pour quelques remarques qui témoignent d'une remarquable galanterie, surannée, certes, mais qui reste très agréable! Embarassed

Ce que je retiens de ces échanges précédents, et pour retrouver notre postulat initial: "lettre concernant l'éducation, l'enseignement...":
Il me semble que tout le monde a un besoin important d'exprimer son désir de retrouver de "vraies valeurs"...on entend que cela autour de soi; un exemple: sur le Face Book, chacun y va de sa citation philosophique , spirituelle, elle-même , tirée d'un site spécialisé dans cette "production" .

Tout le monde veut continuer à croire en la possibilité de "bonté" naturelle de l'homme...l'instinct...la raison...j'ai lu ces commentaires de "Le Vieux" et "Paul".J'écris "possibilité", car on n'en est pas persuadé pour tout le monde, malheureusement!

L'école a ce rôle primordial à jouer: redonner aux enfants l'envie d'être solidaires, réceptifs aux émotions des autres, redonner des cours de morale de philosophie, me semblerait important. J'ai eu l'occasion de lancer des thèmes de discussion avec des CE2-CM1 cette année: "l'avenir, qu'est-ce que cela veut dire?""l'argent, à quoi ça sert?"etc...Il fallait les voir réfléchir, trouver mille et une pistes, et toujours en pensant aux autres...les SDF...même dans ma petite campagne perdue les enfants étaient très très sensibilisés au fait que des hommes et des femmes peuvent encore à notre époque vivre et surtout dormir dans la rue , et ils voulaient trouver des possibilités pour faire cesser cet état de fait.
"Cultiver" les valeurs humaines et donner des "guides" philosophiques aux enfants, même petits, doit être je pense, un des buts de l'école , celui des familles aussi s'entend, mais les instituteurs devraient en refaire une priorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 8:20

Bonjour, Passerose
En tout homme, il y a le bon et le mauvais, il ne faut, à mon avis "être Rousseau ou Voltaire", mais sans doute les deux. Cependant, si l'on répète à un enfant tu es un imbécile, tu n'arrivera jamais à rien, cela a de grandes chances de se produire!
De même , si on lui donnes de bonnes marque qu'on le met en valeur, on est "un potier de l'intelligence" pour ces jeunes personnalités trés maléables!
Chaque année, les professeurs des écoles en sauvent quelques uns, en regrettant de ne pas en sauver plus! Le travail est tellement immense!
Il y a malheureusement le travail négatif des parents et toute leur expérience négative de la vie qu'ils instillent à leurs enfants! Là, l'enseignat ne peut pas être trés efficace, car ces parents ne viennent pas aux sollicitations d'entretien qui concerne leur progéniture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 10:47

Salut

Paul a écrit:
Cependant, si l'on répète à un enfant tu es un imbécile, tu n'arrivera jamais à rien

Un jour le directeur de l'école primaire ou j'étais m'avait prit un peu à part et m'avait dit que j'étais un enfant intelligent et me demandait pourquoi j'étais un aussi mauvais élève. Je ne sais plus ce que j'ai répondu, mais le fait qu'il m'ait dit que j'étais intelligent m'a donné de la confiance en moi même, car j'en manquais beaucoup d'autant que mes "copains" me prenaient pour un balourd.
Parfois une simple phrase en apparence anodine peut aider toute une vie. Peu importe si j'étais intelligent ou pas, cela n'a guère d'importance, mais un minimum de confiance en soi, cela est important

Le Vieux






_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 11:02

Salut

Citation :
Ce n'est certainement pas le meilleur moyen d'amener chacun à sa potentialité optimale!
Faisons confiance à nos enseignants, à leur savoir faire et à leur passion de leur métier!

Le problème de l'éducation c'est que c'est un standard, c'est à dire qu'il doit convenir à tout le monde et en fait ne convient à personne réellement.
Les plus éveillés s'ennuient à l'école, car le programme ne va pas assez vite tandis que d'autres disons plus lents perdent pieds. Que doit on faire alors ?
Créer des écoles à plusieurs vitesses ? je ne crois pas que cela soit la solution si on sépare les plus nantis intellectuellement des moins nantis, les moins nantis ne vont il pas se sentir exclus ou mit de coté, tandis que les élites ne risquent ils pas de devenir arrogants et/ou condescendants ?

La société doit fournir une place pour chacun de ses membres quel que soient leurs possibilités, le problème n'est pas simple, et je n'ai pas de solution.

Je regrette seulement que l'on ait aboli le service militaire qui était une machine sociale qui permettait de mettre ensemble les différentes couches de la société, coupait le cordon ombilical avec la famille, permettait d'avoir une vie régulière (coucher à la même heure, lever à la même heure, déjeuner la même heure etc...) loin des objets virtuels, de la télé, et un minimum de discipline. Le scoutisme remplit un peu ce type de rôle, mais reste un peu trop léger pour être efficace.

Le Vieux



Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 11:10

passerosegrive a écrit:
Il me semble que tout le monde a un besoin important d'exprimer son désir de retrouver de "vraies valeurs"...on entend que cela autour de soi; un exemple: sur le Face Book, chacun y va de sa citation philosophique , spirituelle, elle-même , tirée d'un site spécialisé dans cette "production" .
Le XXIé siècle sera spirituel ou ne sera pas.

Le Vieux a écrit:
Parfois une simple phrase en apparence anodine peut aider toute une vie. Peu importe si j'étais intelligent ou pas, cela n'a guère d'importance, mais un minimum de confiance en soi, cela est important
Je suis 100% d'accord. J'avais fait un peu de soutien scolaire bénévole, la jeune que j'aidais, je suis persuadée que ses difficultés venaient en premier lieu d'un manque de confiance en elle. Je crois d'ailleurs que bien des blocages viennent de l'auto-persuasion des élèves qui pensent que c'est compliqué et pas à leur portée... Mais une phrase suffit rarement pour faire sauter ce verrou, il faut que l'enfant se l'approprie et la fasse sienne.

Citation :
Les plus éveillés s'ennuient à l'école, car le programme ne va pas assez vite tandis que d'autres disons plus lents perdent pieds. Que doit on faire alors ?
Créer des écoles à plusieurs vitesses ? je ne crois pas que cela soit la solution si on sépare les plus nantis intellectuellement des moins nantis, les moins nantis ne vont il pas se sentir exclus ou mit de coté, tandis que les élites ne risquent ils pas de devenir arrogants et/ou condescendants ?
Des méthodes alternatives comme la pédagogie Freinet sont peut-être des pistes intéressantes à suivre.
Séparer les enfants me semble aussi une mauvaise idée, il me semble plus intéressant de les laisser ensemble pour tirer l'ensemble vers le haut. Par contre on peut leur confier des taches différentes dans une même classe.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 11:30

Salut

Yoda a écrit:
es méthodes alternatives comme la pédagogie Freinet sont peut-être des pistes intéressantes à suivre.

Je viens de lire (en diagonale ) cette méthode et mérite certainement que l'on s'y attarde.

Ceci me rappelle l'attitude du second fils, qui d'un point de vue de compréhension mathématique, sans doute le plus éveillé des trois, à l'école primaire alors qu'il était loin en avance sur ses compagnons de bancs, les a souvent aidé à comprendre les leçons données en classes. Cela aidait donc ceux qui avait le plus de difficultés et il se valorisait à ses propres yeux en même temps.
Le travail de groupe pourrait en effet porter de beaux fruits.

Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 11:33

La meilleure pédagogie, c'est celle de l'amour. Je ne suis pas un bisounours, mais l'amour des parents pour leurs enfants, et réciproque, celle d'un enseignant pour son métier et pour les "têtes blondes" qu'on lui a confié, et réciproquement, c'est le meilleur guide, n'étant pas complètement inconscient, je reconnais que c'est surtout vrai pour les premières classes, et en milieu rural, mais il y a des exceptions...
On ne pourra jamais standardiser l'enseignement , parceque chaque être humain est unique, quellle que soit la méthode, c'est comme la politique, ce sont les hommes qu'il faut changer avant les systèmes.
Un élève que l'on respecte apprendra à respecter naturellement, un élève que l'on valorise, pas parce que l'on juge qu'il est le meilleur, mais le plus méritant, ce n'est pas quand on est en bonne santé qu'on a besoin du médecin...
Heureux étaient ils nos bons vieux instituteurs qui se faisaient pour but de n'avoir aucun recalé au "certificat", et pourtant, c'était parfois dûr, il fallait tailler au burin, mais ils y arrivaient par amour du métier, et parcequ'ils étaient pleinement conscients qu'ils forgeaient leur avenir. Cela existe encore ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 11:37

Salut

Citation :
es a souvent aidé à comprendre les leçons données en classes.

D'autant plus, si j'ai bien compris, les aides apportées par un compagnon de classes étaient mieux acceptées que celles données par l'instit. Ce dernier étant adulte est une sorte de verrou naturel envers l'enfant, sans compter qu'un adulte oublie généralement pourquo l'enfant ne comprend pas certaines leçons, ce qui n'est pas le cas d'un enfant qui explique aux autres.

Moi même, lorsque je dois expliquer l'informatique à des collègues, je ne comprend pas toujours pourquoi ils ne comprennent pas, alors que cela me paraissait si évident mais à chacun son niveau, il en ira de même d'un ingénieur qui devrait m'expliquer le fonctionnement d'une machine sophistiquée.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 12:02

Tu sais ce que l'on dit, "le vieux" il n'y a pas de mauvais élèves......".
C'est quelque chose que j'ai essayé d'apPrendre, avec la sémantique, lorsque je faisais la Qualité. Un manuel Qualité doit être compréhensible par tous, et l'auditeur sait "faire l'idiot".
Les mots, en outre doivent avoir la même signification: exemple premier Qu'est ce que la Qualité, réponse type "un bon produit ou service", faux , c'est un produit ou service parfaitement adapté aux besoins du client. que comprend l'autre des mots que tu utilises s'ils n'ont pas la même signification pour toi et pour lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 12:04

Le Vieux a écrit:
Le travail de groupe pourrait en effet porter de beaux fruits.
Un peu contraire à l'esprit de compétition que l'on cherche à donner dans certains établissements, voire dans la vie en général. Voici un article qui a lancé débat.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Sam 30 Juin 2012 - 13:28

La notation des élèves est comme le salaire lorsqu'on travaille, le système ne change pas fondamentalement, et est apprécié de la mème manière par celui qui le donne et celui qui le reçoit.
C'est nécessaire, mais forcément , l'appréciation, comme dans la justice, par exemple, est parfois contestée.
Il n'empèche que, jusque là, on n'a pas trouvé de système de remplacement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Aujourd'hui à 15:31

Revenir en haut Aller en bas
 
LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Farida Belghoul : "Je vais déposer plainte contre le ministre de l’Education nationale".
» Quand Luc Chatel était ministre de l'Education, les économies n'étaient pas pour tout le monde...
» lettre à Monsieur le ministre de l'enseignement superieur et de la recherche scienbtifiquer
» Marie-Caroline Missir (L'Express) publie les extraits d'un projet de "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" rédigé par V. Peillon sur la rentrée 2012.
» À votre avis, qui sera le prochain ministre de l'éducation nationale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: