FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Mer 27 Juin 2012 - 21:29

Bonjour à tous!
Voici un extrait de la lettre de Monsieur Le Ministre de l'Education à ses Enseignants:

"Ensemble, nous devons redonner le sens, rétablir le respect, et reconstruire un idéal. Notre école peut renouer avec le progrès et l'espérance. Il n'y a pas de fatalité de l'échec scolaire. Tous les enfants peuvent réussir. L'école doit être au service de la promotion de tous et de l'épanouissement de chacun. Elle porte une idée de l'homme, mais aussi du citoyen, et une exigence de justice."

L'importance est donnée aussi à l'e-education:un grand plan numérique sera mis en place.

Quelle peut être la portée de ce discours?
En quoi ces propos sont-ils "différents" de l'idée précédente, que nous pouvions nous faire de l'école?

On dit souvent que "l'école est le reflet de la société"....

Merci par avance de vos réflexions...
A bientôt!
PASSEROSE flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Mer 27 Juin 2012 - 22:00

Salut

Je me demande quel sera la motivation de l'élève, car ce n'est pas tout de réussir, il faut aussi avoir un horizon vers lequel se diriger. Quel sont les perspectives d'avenir pour un jeune, ce n'est pas nécessairement métro boulot dodo, il faut aussi un projet de société ou chacun pourrait y trouver une place, l’ennui c'est que les places au soleil deviennent rares donc chère.

Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Mer 27 Juin 2012 - 22:04

Bonsoir "LE VIEUX"

Vous avez mis le doigt sur ce que je voulais mettre en avant;-):

Le "projet de société"....l'école forme des hommes mais aussi des citoyens..

La "vie" de notre "cité"....quelle est -elle actuellement?
PASS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Mer 27 Juin 2012 - 22:24

Salut

Je ne puis que me référer qu'a mon entourage direct. Sans vouloir faire des généralités abusives, je remarque que les jeunes ne savent plus rêver leur avenir. Lorsque j'étais jeune, je voulais devenir ingénieur agronome, chimiste, aventurier, mécanicien-auto , conducteur de train et plein la tête de rêves de cette sortes. Ce que je vois en pensant aux fistons, ils ont mit beaucoup de temps pour trouver une voie, ils ont erré à la sortie des humanités (le bac en France), d'ailleurs le dernier n'est pas encore fixé définitivement sur son avenir. Les enfants de mes collègues sont pour beaucoup dans la même situation.

Bref la motivation est quasi absente, est-ce une vie trop douce qui les endors ? je me le demande.

Par contre pour faire la fête, là, ils sont bien éveillés.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Mer 27 Juin 2012 - 22:35

En réponse à vous "LE VIEUX"

Oui...je connais aussi ce genre de comportement..
J'ai l'impression que nous étions plus rêveurs, plus persévérants, plus courageux, plus optimistes...
Mais à la "décharge " des jeunes aujourd'hui..comment leur présentons-nous la vie??Quels projets...quels idéaux...et surtout...surtout: qui avons nous envie de suivre??
Il faut des "guides" à la jeunesse..
Qu'ils se "réfugient" dans les sorties et les distractions est le signe qu'ils veulent peut-être oublier la noirceur de ce monde...car il est "doux"dans le matérialisme, mais extrêmement "dur" dans l'humain et le relationnel...Alors trouver avec des copains un peu de bon temps...c'est leur bouée de sauvetage!!!

Quand j'étais jeune, je ne sortais pas...les études d'abord, aider à la maison au jardin, savoir faire tout ce qu'une femme doit connaître: coudre tricoter broder cuisiner...c'étaient de "petites passions" imposées...par contre apprendre un instrument de musique, nager...sorties culturelles...je ne savais pas ce que c'était!!!

Suis-je pour autant devenue "associale"...non je ne pense pas...j'ai réalisé mon rêve de devenir institutrice au service des autres...de mon pays...
PASS flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Mer 27 Juin 2012 - 22:46

Salut

Passerose a écrit:
Il faut des "guides" à la jeunesse..

La plupart des idéaux sont mort, plus personne n'y croit encore, communisme, religion, la grande Europe, la patrie tout cela est terminé ou en passe de l'être. Nous n'avons plus d'ennemis à combattre, si ce n'est quelques illuminés , même les moulins à vent ont disparu, on reste face à nous même, et beaucoup n'ont pas encore compris, que notre principal adversaire est nous même , il l'a toujours été, mais on avait d'autres chat à fouetter.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 4:34


[/quote][Le Vieux
La plupart des idéaux sont mort, plus personne n'y croit encore, communisme, religion, la grande Europe, la patrie tout cela est terminé ou en passe de l'être. Nous n'avons plus d'ennemis à combattre, si ce n'est quelques illuminés , même les moulins à vent ont disparu, on reste face à nous même, et beaucoup n'ont pas encore compris, que notre principal adversaire est nous même , il l'a toujours été, mais on avait d'autres chat à fouetter.
[quote]

Bonjour "LE VIEUX"!
J'ai lu votre phrase "en apnée" scotchée à ma chaise...et je suis restée...face à moi-même...!!!J'ai trouvé un concurrent à ROMAIN GUILLEAUMES;-)!!
Mais OUI, bien sûr...plus d'idéaux, on ne croit plus en rien, et surtout pas , et c'est là qu'est le vrai souci, en les merveilleuses capacités de l'être humain, quand il sait être altruiste , bon pour lui-même et pour les autres...
On a à l'heure actuelle des possibilités matérielles et technologiques dans tous les domaines absolument formidables et on les utilise plus pour faire le mal que le bien!

Il faut qu'il y ait une grosse catastrophe pour que la compassion la gentillesse la solidarité réunissent les hommes...Dans la vie de tous les jours, égoïsme, jalousie, individualisme, matérialisme , mercantilisme exacerbés atteignent des sommets....Et là où l'on "pleure" c'est quand ces exemples viennent "d'en haut"....on en revient à "qui a-t-on envie de suivre..."

On comprend mieux à l'éclairage de ces idées, l'attitude de certains jeunes, voire une majorité, ils sont "dans l'attente..." (de camping bientôt:-)!
Comment pouvons-nous modestement leur faire" croquer la vie" avec enthousiasme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 11:06

Bonjour!

Je ne dois pas encore être au point avec les "quote"... Sad

Ca ne rend pas pareil chez les autres... Embarassed

Si votre patience n'a pas de limites...merci de "retenter" un semblant d'explications... flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie



Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 12:05

Bonjour

[quote]
Tu clique dans la parenthèse juste après quote soit.... quote="blondie" le tout restant bien dans la parenthèse
et après avoir mis la citation ..... cliquer sur "citer"
afin d'avoir /quote a la fin.


Il y a certainement plus limpide comme explication Very Happy

Mais c'est celle d'une "blonde"

Blondie bonne copine flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 13:10

Salut
Pour les balises:
c'est tu ouvres la commande, ici quote, et apres tu fermes en faisant /quote (a mettre entre crochets : [])
Ici tu fermes: /quote le vieux puis tu ouvres : quote , la reconnaissance des balises ne fonctionne pas

Serait il possible aussi de ne pas mettre tes titres en majuscule ca equivaut a crier dans le langage courant, ce qui n'est pas forcement agreable a lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 13:38

Salut

Tu peux t'entrainer en prévisualisant ton message, tu verras comment il apparaitra avant de l'envoyer, tu peux aussil'éditer et éventuellement corriger ton message avant confirmation.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 13:39

Le plus facile c'est de cliquer sur "citer" en haut à droit du message. Ensuite j'efface tout ce que je ne veux pas entre les balises.
On evite aussi une surchage neuronale au niveau du système nerveux central et le risque qu'une bête petite faute de frappe (comme laisser un espace) ne vienne tout faire foirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 13:45

Concernant le rêve d'avenir je ne suis pas trop d'accord.
Mon grand-père a passé sa vie dans les carrières, je ne crois pas que c'était son rêve. Moi je suis chercheur et je vis bien mon rêve.
Et autour de moi (dans la communauté scientifique) je vois plein de jeunes qui rêvent de leur boulot. Ma fille rêve de devenir vétérinaire depuis l'âge de 6 ans.
Par contre là où je suis d'accord c'est l'importance de l'égoisme et du repli sur soi.
Je crois que le confort matériel rend les gens égoistes, non seulement par rapport aux gens extérieurs à la famille mais aussi à l'intérieur de la famille, y compris les enfants. On ne prend plus la peine d'accompagner nos enfants sur le chemin de l'éducation, d'expliquer les choses. Avant on passait de longues soirées d'hiver près du feu et c'était l'occasion de dire des choses intelligentes. Maintenant on n'a plus le temps de parler parce que les parents doivent regarder le dernier épisode de la ferme variété ou de sex and the city (il est possible que je ne sois pas très à jour dans ce domaine, veuillez m'excuser).
Avant les adultes n'avaient pas trop de délassements, maintenant les adultes investissent beaucoup dans leur bien-être personnel (et c'est compréhensible). Fatalement c'est du temps en moins à consacrer aux autres.
Je m'en rends très bien compte mo-même parce que mes enfants sont pendant la semaine chez leur mère et j'en profite à fond pour aller danser, aller courir, faire des promenades, etc. Mais le week-end quand je les ai le temps que j'ai pour moi se réduit considérablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 21:06

Merci à tous:Blondie, Steph, Buck , Le Vieux! pour vos explications sur les balises! Very Happy

Je vous demande de bien vouloir m'excuser pour le titre en majuscules: c'est ainsi que j'ai appris à l'école!
Ah bon ça veut dire "crier" sur le FORSV la majuscule...je l'ignorais...
A ce propos y-a-t-il un "règlement" ou des consignes spécifiques...j'ai regardé un peu partout...je n'ai rien trouvé!

Ouf...je m'obstine mais...c'est dur...je suis à la fois blonde, vieille, littéraire et retraitée...je cumule les handicaps! Embarassed

Et si en plus je vous provoque des "surcharges neuronales au niveau du système nerveux central"...c'est à désespérer!

....et comme j'aime bien rire:"Buck , il y a beaucoup de choses, dans cette vie actuelle, société, enseignement, valeurs, que je voudrais écrire en majuscules!" Very Happy
...je maintiens donc les majuscules sur l'enseignement!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 22:48

PASSEROSEGRIVE a écrit:

Je vous demande de bien vouloir m'excuser pour le titre en majuscules: c'est ainsi que j'ai appris à l'école!
Ah bon ça veut dire "crier" sur le FORSV la majuscule...je l'ignorais...
A ce propos y-a-t-il un "règlement" ou des consignes spécifiques...j'ai regardé un peu partout...je n'ai rien trouvé!
C'est certain que c'est plus facile à trouver quand on connait ce qu'on cherche !

Lire ici

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2079
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Jeu 28 Juin 2012 - 23:14

Steph a écrit:
Concernant le rêve d'avenir je ne suis pas trop d'accord.
Mon grand-père a passé sa vie dans les carrières, je ne crois pas que c'était son rêve. Moi je suis chercheur et je vis bien mon rêve.
Et autour de moi (dans la communauté scientifique) je vois plein de jeunes qui rêvent de leur boulot. Ma fille rêve de devenir vétérinaire depuis l'âge de 6 ans.
On pousse peut-être les enfants à être plus matérialistes. Je me demande si les gamins aujourd'hui qui exposent leurs rêves ne se heurtent pas plus qu'avant à des réponses du type "potentiel d'emploi" etc ? Forcément, pour celui qui veut être vétérinaire, il n'y a pas de problème (à part le fait qu'il doit avoir de bonnes notes à l'école), mais celui qui se rêve artiste ou sportif pro ?

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 5:14

Bonjour Igda,

Je n'ose même plus mettre de point d'exclamation.....pour marquer ma joie.
Merci infiniment pour cette information; je ne connaissais pas cette "Nétiquette" enfin quand même, je connais les "codes sociaux de correspondances" et j'ai été "bien élevée", je suis donc polie. J'ai imprimé le tout et vais m'empresser de compléter mon apprentissage.

Décidemment je suis extrêmement ignorante...vous savez en ce moment je lis je m'informe j'ai des correspondances avec des personnes très cultivées;j'en arrive à la conclusion suivante:
plus j'en apprends, plus je veux apprendre,
plus j'en sais, moins j'ai l'impression d'en savoir,
et au bout du compte...Je ne sais rien!

...des "nétiquettes" je n'en mettais que sur mes pots de confiture... Very Happy

pass flower ...j'ai compris plus en majuscules, la fleur je peux toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 9:22

Bonjour à tous, bonjour Passerose
Je suis bien d'accord avec la grande majorité (si ce n'est l'unanimité!) d'entre vous pour ce qui concerne le matérialisme qui provoque la déchéance de la philosophie de la spiritualité et de la simple "morale". "o tempora o mores", voilà bien longtemps que le problème existe, sans doute ne faut il pas désespérer.
Tu faisais remarquer fort justement, Passerose, que dans les catastrophes, il y a une solidarité spontanée, oui et non, oui, trés souvent quand les gens sont hors de la catastrophe: climatique, sursauts de la terre...., mais pas toujours, hélas, quand ils sont dans la catastrophe: navire qui coule, incendie, panique de foule dans un lieu confiné.... Là, la majorité des gens cèdent aux instincts primaires du sauve qui peut, quitte à écraser les autres.
Seuls quelques personnes totalement altruistre sauvent les autres parfois au détriment de leur vie. (Pardonnez cette digression au sujet initial Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 9:30

Salut

Paul a écrit:
panique de foule dans un lieu confiné.... Là, la majorité des gens cèdent aux instincts primaires du sauve qui peut, quitte à écraser les autres

Hélas, ce n'est pas contrôlable, dans des cas de panique, même les plus altruistes peuvent céder à la panique. Il faut, à mon avis, une solide dose de sang froid

Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 9:47

Je ne sais pas, je ne serai catégorique dans aucun sens, en particulier n'y ayant pas été soumis moi même.
J'ai eu un incendie en début de carrière, dans la chimie, alors que je travaillais sur le génie chimique (processus d'industrialisation).
Mon collègue est soudain devenu pâle, et s'est sauvé sans un mot. Moi j'avais le feu dans le dos. Je me suis retourné, et ai quitté mon poste. J'ai couru vers la sortie, arrivé là, je me suis retourné, j'ai apprécié le feu, et spontanément, avec un troisième collègue, nous avons décroché deux extincteurs et y sommes retournés de concert, puis nous l'avons éteint.
Moralité: c'est vrai, premier mouvement, fuir, deuxième mouvement, apprécier le danger, et là, ce n'est plus l'instinct, mais l'intellect.
La question, c'est savoir si on reste sur la première phase ou si l'on va jusqu'à la seconde, car j'ai eu de nouveau un incendie à l'usine, un midi et tous étaient partis déjeuner, j'ai agis de même, alors que j'étais seul, mais c'est vrai que si j'avais eu la dynamique de la foule? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 10:19

Salut

Citation :
C'est vrai, premier mouvement, fuir, deuxième mouvement, apprécier le danger, et là, ce n'est plus l'instinct, mais l'intellect.

Tout à fait d'accord pour les deux mouvements, la raison peut reprendre le dessus après le premier mouvement, je n'ai jamais été mis en condition, j'ignore donc comment je réagirai, j'ai tout de même remarqué que j'ai été pris dans des situations critiques et je suis resté assez froid, ce qui me laisse penser que je réagirai de manière raisonnée, mais je ne le jurerai pas qu'il en sera ainsi

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 10:29

Salut

Passerosegrive a écrit:
Décidemment je suis extrêmement ignorante...vous savez en ce moment je lis je m'informe j'ai des correspondances avec des personnes très cultivées;j'en arrive à la conclusion suivante:
plus j'en apprends, plus je veux apprendre,
plus j'en sais, moins j'ai l'impression d'en savoir,
et au bout du compte...Je ne sais rien!

Nous sommes tous des ignorants. Dès que l'on ouvre une porte, il y a d'autres portes derrières, qui chacune donne sur d'autres portes, et ainsi de suite.
Nous sommes bien d'accord.

Paul a écrit:
pour ce qui concerne le matérialisme qui provoque la déchéance de la philosophie de la spiritualité et de la simple "morale". "o tempora o mores", voilà bien longtemps que le problème existe, sans doute ne faut il pas désespérer.

Le matérialisme arrivé à un certain degré il devient en effet un obstacle à la pensée, ce n'est pas sans raison que les religions (toutes je pense) et beaucoup de philosophies condamnent le matérialisme. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut vivre en ermite dénué de tout objet. C'est comme dans tout, il faut un juste milieux.

Le Vieux





_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul



Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 11:02

Tu as bien raison, c'est d'abord d'équilibre dont ce monde a besoin, aussi bien pour les hommes que pour la planète (je considère que l'écologie c'est non seulement le respect de la nature, mais c'est un équilibre avec elle).
Trop de matérialisme tue la spiritualité, mais l'inverse se vérifie, avec la différence que si l'on peut se passer de matérialisme, on ne peut pas se passer de spiritualité (si l'on veut le vrai bonheur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 11:27

sALUT


-paul a écrit:
Tu as bien raison, c'est d'abord d'équilibre dont ce monde a besoin, aussi bien pour les hommes que pour la planète (je considère que l'écologie c'est non seulement le respect de la nature, mais c'est un équilibre avec elle).
Trop de matérialisme tue la spiritualité, mais l'inverse se vérifie, avec la différence que si l'on peut se passer de matérialisme, on ne peut pas se passer de spiritualité (si l'on veut le vrai bonheur)

Vivre en symbiose avec la nature plutôt que la combattre donnerait de meilleurs résultats, il devient moins nécessaire de s'en protéger.
Quant à vivre sans spiritualité c'est sans doute possible, mais cela dépend de la définition que l'on lui donne. Si c'est absence de pensée, considérant la pensée comme spiritualité, c'est vrai que l'on ne peu se passer de penser et avoir conscience de soi, par contre si l'on considère la spiritualité comme un objet transcendant , vers une autorité supérieur et non matérielle, alors je pense que certains peuvent s'en passer du moins un certain temps, mais elle revient dès qu'il y a un questionnement

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Ven 29 Juin 2012 - 13:00

passerosegrive a écrit:
j'en arrive à la conclusion suivante:
plus j'en apprends, plus je veux apprendre,
plus j'en sais, moins j'ai l'impression d'en savoir,
et au bout du compte...Je ne sais rien!


Il parait qu'on est vieux quand on n'a plus rien à apprendre. N'est-ce pas jeune-fille ? Wink

PS: je pense que la netétiquette est figée depuis environ 15 ans. Elle ne suit plus l'évolution des discussions informatiques et qu'il faudrait un peu l'actualiser. Par exemple, il y a certains qui pensent qu'on peut atténuer un message d'insulte en mettant force smileys derrière. Quand je modère, je tiens compte de l'intention de blesser. On ne peut pas donner un coup de pied dans les couilles à quelqu'un puis prétendre que c'était de l'humour. De même, quand quelqu'un insulte une autre personne, puis qu'il met des : Wink cheers Smile . Ben pour moi, ça reste une insulte. Ce qui n'est pas le cas sur certains forums de jeunes ...

Il y a des forums où l'on écrit en SMS, en majuscule, en abrégé, avec toutes les fautes possibles et inimaginables (parfois, il y a tellement de fautes, que je me demande si ce n'est pas fait exprès). Ce n'est pas le cas du notre, ni de ceux où j'officie.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE    Aujourd'hui à 14:36

Revenir en haut Aller en bas
 
LETTRE DE Mr PEILLON MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Farida Belghoul : "Je vais déposer plainte contre le ministre de l’Education nationale".
» Quand Luc Chatel était ministre de l'Education, les économies n'étaient pas pour tout le monde...
» lettre à Monsieur le ministre de l'enseignement superieur et de la recherche scienbtifiquer
» Marie-Caroline Missir (L'Express) publie les extraits d'un projet de "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" rédigé par V. Peillon sur la rentrée 2012.
» À votre avis, qui sera le prochain ministre de l'éducation nationale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: