FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 APPRENTISSAGE DE LA LECTURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: APPRENTISSAGE DE LA LECTURE   Jeu 14 Juin 2012 - 15:15

Pfff désolé mais je fais sans cesse des erreurs dans mes textes et j'omets des mots entiers et ca change le sens de mes phrases.
Je comprends bien qu'on apprend moins en étant passif qu'en étant actif, mais il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de l'image.
Ce n'est pas pour rien que le cinéma a autant de succès.
En outre je ne pense pas qu'il soit réaliste d'imaginer qu'on puisse tout apprendre de facon active, tout simplement par manque de temps et parfois de moyen. Il y a des concepts qui sont très difficiles à exprimer et que des animations en 3D rendent beaucoup plus digestes que n'importe quelle expérience où les enfants seraient actifs ou que de longs textes ou même des images en 2D.
Par exemple, je me demande bien comment je pourrais expliquer les relations d'échelle entre la taille d'une molécule, d'une cellule, d'un homme, de la Terre, du soleil, du système solaire et de la galaxie autrement que par une animation 3D (je prends cet exemple car je me souviens d'une superbe vidéo qui montre cela très bien).

Il y a des émissions TV qui sont vraiment bien faites, qui racontent des histoires par exemple (il était une fois l'homme) et qui marquent les enfants même s'ils restent passifs. Il serait dommage de ne pas utiliser cette voie là également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: APPRENTISSAGE DE LA LECTURE   Jeu 14 Juin 2012 - 17:20

buck a écrit:
Forcement si toi en tant que parent tu ne fait rien, ne dit rien, n’instille pas la conversation ne t'interesse pas a ce qu'ils voient ... forcement les gossent n'apprendront rien. Mais est ce que ca sera a cause de la tele ou a cause de toi ?
On est d'accord alors. Si toi en tant que parent tu ne fais rien, l'enfant n'apprend rien ou presque avec la télé toute seule. Par contre, si toi en tant que parent tu fais des activités avec ton enfant et que la télé est éteinte (donc que la télé "ne fait rien"), l'enfant apprend quand même. C'est donc bien toi, le parent, qui est acteur de l'éducation de l'enfant, et non la télé. C'est par son intercation avec toi que l'enfant apprend, pas par la télé. Et l'exemple donné par Steph de l'animation concernant les échelles est identique : il ne parle pas de mettre l'enfant devant la télé avec une émission sur le système solaire, mais de regarder une vidéo pour lui expliquer, donc comme support dans l'interaction.

Mais peux-tu dire la même chose pour les autres jouets de tes enfants ? Ta présence est-elle indispensable pour qu'ils les manipulent, utilisent leur imagination pour leur donner de nouveaux usages et au final s'éduquent en jouant ? Je ne crois pas, je trouve même avec mes souvenirs d'enfance que la présence de l'adulte est perturbante, l'adulte ayant trop tendance à vouloir nous montrer et nous aider au lieu de tout nous laisser faire par nous-même. J'apprenais plus en faisant par moi-même une construction bancale en legos qu'en regardant mon frère en faire à toute vitesse une magnifique.
C'est pour ça que j'ai du mal avec ce concept de "télé éducatrice", si on laisse un enfant seul dans une pièce avec une télé, il ne va rien apprendre... sauf bien sûr si au lieu de regarder la télé il lui prend l'envie de la démonter pour voir comment elle marche ou de l'utiliser comme décor pour un jeu d'imagination ! What a Face

Steph a écrit:
Il y a des émissions TV qui sont vraiment bien faites, qui racontent des histoires par exemple (il était une fois l'homme) et qui marquent les enfants même s'ils restent passifs. Il serait dommage de ne pas utiliser cette voie là également.
Pourquoi ? Est-ce parce qu'il n'existe pas de jeu ou livre similaire ? Ou parce que, à contenu éducatif équivalent, la télévision est un complément utile aux jeux et aux histoires ?
C'est là le noeud du débat.
A mon avis, un jeu ou un livre est toujours préférable, à contenu équivalent, à la télévision, car l'enfant peut se l'appropprier à son propre rythme. Tout cela à visée éducative, bien entendu, car par son pouvoir guère partagé de maintenir les enfants assis et silencieux, la télévision présente d'autres avantages. Wink
C'est ce que je tente d'expliquer avec mes moyens.
Tu penses que la télé est un atout éducatif, mais tu ne parles que du contenu. Est-ce que, si tu avais accès aux mêmes contenus sur ces 3 supports (livre/jeu/TV), tu penses qu'il est préférable de ne pas utiliser la TV, ou bien qu'il est préférable d'inclure la TV dans les moyens d'apprendre - et en ne te basant que sur l'aspect éducatif ?
Si tu penses dans ce cas-là qu'il serait dommage de ne pas utiliser le télé, j'aimerais comprendre pourquoi.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
callie



Nombre de messages : 416
Age : 41
Localisation : Graz, Autriche
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: APPRENTISSAGE DE LA LECTURE   Mer 20 Juin 2012 - 13:29

J'arrive un peu tard sur le débat (ça m'apprendra à passer plus souvent par ici, na). Toutefois..

J'aimerais répondre à la dernière question de Yoda, par une autre question : peut-on vraiment parler de contenu équivalent lorsque l'on compare les trois supports que tu proposes ?
Essayons de comparer uniquement le livre et la télévision. L'un utilisera le texte, des dessins, des schémas et des images. L'autre utilisera le son, les images, les animations.
Même en admettant que le savoir transmis est le même, même en imaginant que ce qu'on pourra lire dans le livre pourra être exactement la même chose que ce qu'on pourra entendre dans la vidéo, la différence de support va forcément induire une différence d'approche, de compréhension et de mémorisation.

je pense personnellement que l'acquisition de la lecture et un fondamental. Car, de fait, l'écriture est encore le moyen le plus utilisé pour transmettre une information ou un savoir. Par contre, je ne pense pas que la lecture et son support solide, le livre, doivent forcément être considérés comme les seuls supports valables (ou le meilleur) pour transmettre et/ou acquérir des connaissances. Le livre est un outil parmi d'autre. Il a ses avantages et ses inconvénients ; tout comme les autres supports d'apprentissage et de partage de connaissances / savoirs / informations que sont la télévision, la radio, les dvd, les cd ou encore, les débats, les discussions ou le jeu.

Le principal étant, dans le fond, l'acquisition de connaissances, la meilleure façon d'aborder le problème sera, finalement, de trouver le support le mieux adapté à la fois à l'enfant (ou l'adulte, d'ailleurs) et aux savoirs que l'on souhaite transmettre. Parfois, le meilleur vecteur sera le livre, parfois, il s'agira d'une vidéo et parfois, il s'agira de dialoguer...

Je ne pense pas non plus qu'il faille désespérer si un enfant ne développe pas un goût particulier pour la lecture et s'il préfère se distraire en regardant la télé ou en jouant aux jeux vidéo plutôt que d'ouvrir un livre. D'autant que le phénomène Harry Potter nous a prouvé, je crois, que le plus souvent, le manque d'attrait pour la lecture dépend essentiellement des goûts de l'enfant. Tant qu'il n'aura pas trouvé d'intérêt dans la lecture, il ne lira pas. En outre, je pense qu'il ne faut pas limiter le livre aux seuls livres qui racontent des histoires. Un enfant pourra ne pas s'intéresser aux livres d'histoires et dévorer des livres de type documentaires. Mon Arthur, par exemple, ouvre bien plus souvent ses livres "Wie so" qui parlent des dinosaures, des pirates ou encore des chevaux, que ses livres racontant des histoires. Enfin pour conclure cette partie de mon discours, je pense qu'il ne faut pas dénigrer certaines catégories de livre. Si un enfant trouve de l'intérêt dans un Disney Conte qui ne présente pourtant qu'un ersatz des vrais contes dont ils s'inspirent où est le mal ? Le principal, c'est que l'enfant éprouve du plaisir à ouvrir ses livres. Ensuite, lorsqu'il grandira, il pourra s'intéresser à des livres plus complexes et d'une meilleure qualité scénaristique.


Enfin et pour conclure, il faut savoir que je considère que l'apprentissage de la lecture doit se faire en trois étapes.
la première étape consistera à acquérir les bases, à savoir l'alphabet, le déchiffrement des mots puis des phrases.
la seconde étape consistera à comprendre les mots, les phrases, les textes que l'on lit. Apprendre à en tirer des informations.
la dernière étape consistera à prendre du recul par rapport au texte, réfléchir à sa provenance, aux idées qu'il contient et tente de transmettre.. à porter un regard critique. Et c'est à mon avis une étape des plus importantes, surtout avec la multiplications des informations parfois contradictoires, fausses, mensongères, propagandistes... que l'on peut trouver sur le web.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-d-expat.over-blog.net
callie



Nombre de messages : 416
Age : 41
Localisation : Graz, Autriche
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: APPRENTISSAGE DE LA LECTURE   Mer 20 Juin 2012 - 16:10

hop, post précédent édité pour en finir la rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-d-expat.over-blog.net
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: APPRENTISSAGE DE LA LECTURE   Mer 20 Juin 2012 - 16:54

Salut

Citation :
a dernière étape consistera à prendre du recul par rapport au texte, réfléchir à sa provenance, aux idées qu'il contient et tente de transmettre.. à porter un regard critique. Et c'est à mon avis une étape des plus importantes, surtout avec la multiplications des informations parfois contradictoires, fausses, mensongères, propagandistes... que l'on peut trouver sur le web.

J'ajouterai concernant le Web qu'en effet il faut prendre du recul et vérifier la source autant que se peut, parfois il arrive que certaines informations semblent se confirmer par différentes provenances alors qu'elles proviennent toutes d'une unique source, ce n'est pas trop grave lorsqu’elles sont correctes, mais si elle sont fausses, il devient difficile de les contredire.

J’appellerais cela "informations circulaires qui s' auto confirmes", mais cela porte surement un autre nom, je n'en sais rien

Le Vieux




_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: APPRENTISSAGE DE LA LECTURE   Aujourd'hui à 15:33

Revenir en haut Aller en bas
 
APPRENTISSAGE DE LA LECTURE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les méthodes d'apprentissage de la lecture vues par un médecin généraliste
» Les consonnes comme obstacles à l'apprentissage de la lecture?
» Questions aux PE sur l'apprentissage de la lecture.
» Projet de recherche sur l'apprentissage de la lecture
» Demarche d'apprentissage de la lecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: