FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le gène sportif

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
lgda



Nombre de messages : 4635
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Sam 28 Avr 2012 - 22:26

narduccio a écrit:
il y a des physiciens nucléaires qui ont évoqué un risque d'emballement si on perd le confinement. La réaction pourrait continuer en transformant les matériaux du réacteur. La majorité des physiciens déclare que c'est un risque utopique.
Il faudra m'expliquer comment !
Car, selon ce que je sais, sauf erreur, les réactions de fusion sont exothermiques jusqu'au Fer et consommatrices ensuite. Donc sitôt qu'une réaction va au-delà du fer, elle consomme plus d'énergie qu'elle n'en produit.
Alors, pour le mécanisme d'emballement, il faudra repasser (faut le fer !)

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4790
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Sam 28 Avr 2012 - 23:18

lgda a écrit:
narduccio a écrit:
il y a des physiciens nucléaires qui ont évoqué un risque d'emballement si on perd le confinement. La réaction pourrait continuer en transformant les matériaux du réacteur. La majorité des physiciens déclare que c'est un risque utopique.
Il faudra m'expliquer comment !

Je ne suis pas physicien nucléaire, je suis juste une caisse de résonance. Je sais qu'il y a des critiques qui concernent un risque d'emballement. Et j'ai pas encore compris si le fait que je ne comprenne rien aux explications données sont :
- c'est trop pointu pour moi.
- ce sont des théories fumeuses qui ne veulent rien dire.

En fait, pas vraiment d'emballement, mais plutôt de ne pas s'arrêter pile-poil au moment de la perte de confinement, mais de perdurer un petit moment (quelques micro-secondes) suffisant pour vaporiser une partie de l'édifice et d'envoyer les produits d'activations très haut dans l'atmosphère.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Dim 29 Avr 2012 - 8:38

Effectivement, c'est la nucléo synthèse des étoiles qui s'arrète au fer, les éléments suivants nécessitent de monter nettement dans les niveaux d'énergie.
Quant à vaporiser le réacteur à fusion par emballement après rupture du confinement, et en plus en quelques fractions de secondes.....
Concevoir un alliage résistant aux flux de neutrons, voilà qui conviendrait fort bien à notre industrie sidérurgique si en peine dans l'est! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7997
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Dim 29 Avr 2012 - 11:06

-paul a écrit:

Pour l'article du monde (pas particulièrement coté comme revue scientifique), c'est un bis repetitas pour l'acier, il ajoute que cela demandera 50 ans pour aboutir, c'est là une question de moyens, car c'était le temps nécessaire pour aller sur la lune, ça a abouti en 10 ans

Moi je trouve votre discussion très intéressante et je trouve que Paul a mis là le doigt sur un élément essentiel, l'air de rien.
Le temps nécessaire pour faire une découverte n'est pas une constante et un facteur essentiel ben c'est l'investissement financier.
Si l'on veut avancer il faut investir dans la recherche et comme le confinage est un élément essentiel des réacteurs à fusion, il parait logique d'investir là dedans.
Et franchement, entre nous, que représente les investissements dans ce secteur: nuts, rien, villepin. Une goutte sur une pierre brûlante.
Quand on pense aux implications en cas de réussite d'un tel projet on reste ébahi au vu des investissements réalisés dans ce secteur.
Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Dim 29 Avr 2012 - 16:59

Peut être qu'Areva n'est pas entièrement étranger au problème, d'autant qu'ils ont quelques résultats financiers pas à la hauteur des espérances de leurs actionnaires, avec "quelques" licenciements après les élections (je passe sous silence les problèmes Africains et les "magouilles" qui vont avec) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Dim 29 Avr 2012 - 17:46

-Paul a écrit:
Effectivement, c'est la nucléo synthèse des étoiles qui s'arrète au fer, les éléments suivants nécessitent de monter nettement dans les niveaux d'énergie.

Bonjour

C'est un peut hors sujet, mais si j'ai bien compris Very Happy une étoile transmute les éléments jusqu'au fer
puis elle implose et c'est a ce moment là que le reste des éléments se constituent...
C'est ça ???Msieu???
Blondie faite de poussières d'étoiles Very Happy

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Dim 29 Avr 2012 - 19:47

blondie a écrit:
-Paul a écrit:
Effectivement, c'est la nucléo synthèse des étoiles qui s'arrète au fer, les éléments suivants nécessitent de monter nettement dans les niveaux d'énergie.

Bonjour

C'est un peut hors sujet, mais si j'ai bien compris Very Happy une étoile transmute les éléments jusqu'au fer
puis elle implose et c'est a ce moment là que le reste des éléments se constituent...
C'est ça ???Msieu???
Blondie faite de poussières d'étoiles Very Happy

flower
Ben, ça dépend aussi un peu de sa masse au départ.
En fait, il y a équilibre entre gravitation et forces dues à la fusion.
Quand cet équilibre est rompu (il n'y a plus fusion, ou transmutation, comme tu le dis si poétiquement), et l'étoile s'effondre sur elle même.
Mais, il a parfois aussi explosion, les supernovae.


Dernière édition par Anthracite le Dim 29 Avr 2012 - 21:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Dim 29 Avr 2012 - 20:05

narduccio a écrit:

En fait, pas vraiment d'emballement, mais plutôt de ne pas s'arrêter pile-poil au moment de la perte de confinement, mais de perdurer un petit moment (quelques micro-secondes) suffisant pour vaporiser une partie de l'édifice et d'envoyer les produits d'activations très haut dans l'atmosphère.
Y'a déjà eu des pertes de contrôle du plasma, et celui ci a touché la paroi du tokamak. Mais la quantité de matière dans le tokamak est si faible que la réaction s'est arrêtée très rapidement, sans trop de dégâts.

@Anthracite : fusion, plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Lun 30 Avr 2012 - 8:13

blondie a écrit:
-Paul a écrit:
Effectivement, c'est la nucléo synthèse des étoiles qui s'arrète au fer, les éléments suivants nécessitent de monter nettement dans les niveaux d'énergie.

Bonjour

C'est un peut hors sujet, mais si j'ai bien compris Very Happy une étoile transmute les éléments jusqu'au fer
puis elle implose et c'est a ce moment là que le reste des éléments se constituent...
C'est ça ???Msieu???
Blondie faite de poussières d'étoiles
En fait, la fusion d'une étoile va évoluer durant un temps dépendant de sa masse.
Lorsqu'elle aura "brûlé la majorité de son hydrogène et deviendra trés riche en hélium, elle va "synthétiser" par transmutation les éléments plus lourds tels que Carbone, Oxygène Azote........Silicium Fer.
Toute étoile ne peut aller jusque là, cela dépend de sa masse entres autres (type ABCFGLKMOS) certaines étoiles évoluent d'un type à l'autre.
Ainsi, notre soleil (typeG) arrêtera son évolution lorsqu'il n'aura plus suffisamment d'hydrogène, il s'enflera (dans 4.5 milliards d'années) puis implosera sous sa gravité et finira en naine blanche puis s'éteindra en naine noire. Il n'atteindra pas le stade de "synthèse" du Carbone.
Pour pouvoir fusionner en noyaux de plus en plus gros, il faut des énergies de plus en plus élevées (à cause de la répulsion des protons entre eux: barrière Coulombienne), donc des températures de plus en plus élevées qui ne peuvent être obtenues que par une trés grande masse de départ permettant des implosions qui apporteront l'énergie nécessaire aux étapes successives. Le Fer est donc une étape de fin d'étoile. Les dernieres "synthèses" sont de plus en plus rapides, quelques secondes dans le cas du Fer qui lui "pompe" la chaleur pour se synthétiser. C'est pour cela que la réaction s'arrête là pour certaines étoiles qui deviennent des étoiles de Fer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Lun 30 Avr 2012 - 8:21

[quote="Nieur"]
narduccio a écrit:

En fait, pas vraiment d'emballement, mais plutôt de ne pas s'arrêter pile-poil au moment de la perte de confinement, mais de perdurer un petit moment (quelques micro-secondes) suffisant pour vaporiser une partie de l'édifice et d'envoyer les produits d'activations très haut dans l'atmosphère.
Y'a déjà eu des pertes de contrôle du plasma, et celui ci a touché la paroi du tokamak. Mais la quantité de matière dans le tokamak est si faible que la réaction s'est arrêtée très rapidement, sans trop de dégâts.
quote].
Tout à fait, l'énergie du plasma est trés grande, mais sa masse trés faible, et la masse du contenant physique trés grande "pompe instantanément" l'énergie du dit plasma lorsque celui ci vient à le toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Lun 30 Avr 2012 - 13:43

[quote="Nieur"]
narduccio a écrit:


@Anthracite : fusion, plutôt.
Merci, mais j'avais corrigé préventivement. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-paul

avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Le gène sportif   Mer 2 Mai 2012 - 8:35

blondie a écrit:
Blondie faite de poussières d'étoiles Very Happy

Je suis certain que tu es une trés jolie poussière d'étoile Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le gène sportif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gène sportif
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Le gène sportif
» Enigme posée par une petite fille qui ne grandit pas ou le gène de l'immortalité
» repas de sportif
» Le café sportif
» Le gène p53 et le gène TP53

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Biologie et Santé-
Sauter vers: