FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hergé se serait-il trompé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Possible ? Impossible
Oui, un cri peut déclencher une avalanche
57%
 57% [ 4 ]
Non, balivernes et pièges à touristes
43%
 43% [ 3 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
lgda



Nombre de messages : 4556
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Hergé se serait-il trompé ?   Jeu 17 Fév 2011 - 23:27

Une étude récente de l'Institut d'étude de la neige et des avalanches de Davos a cherché à démontrer si la voix humaine, particulièrement dans sa version criée, pouvait (ou non) déclencher une avalanche.

Selon Hergé, Haddock le pouvait, entre autre au Tibet.

Mais vous, zomzèfâmes de science, z'en dites quoi ?

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 8:57

Pour le capitaine Haddock sans aucun doute. Pour le commun des mortels cela reste effectivement à prouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4556
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 9:20

Steph a écrit:
Pour le capitaine Haddock sans aucun doute. Pour le commun des mortels cela reste effectivement à prouver.
Hergé avait à coeur de produire une oeuvre aussi réaliste que possible.
Et c'est sur la base de la croyance populaire qu'il a dessiné Haddock capable de provoquer une avalanche par la seule puissance sonore de sa colère.
Des scientifiques suisses ont entrepris de prouver ou de démentir cette croyance.
Leur travail étant terminé, quel a été le résultat ?

Dans le match Belgique-Suisse sous la forme de Hergé contre l'Institut des avalanches de Davos, qui a remporté la victoire ?

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2586
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 11:05

je dirais plutot rate Wink car les avalanche a priori de ce que j'en sais c'est a dire pas grand chose se declanche suite a un changement d'etat de la neige. Ce changement d'etat peut etre du a la difference de type de neige du manteau ou on a les liaisons qui se casse et le manteau par, du a une pression exterieur qui declenche l'avalanche
La pression c'est souvent par la cause de certains cretins qui marchent dessus, ou alors qd elles sont declencher artificiellement par explosion et la ce n'est pas le son en lui meme qui declenche mais l'onde de pression de l'explosion (le son etant la consequence de cette onde)
Et la valeur de cette onde doit decroitre au carre de la distance parcourrue (a priori).
Un etre humain doit etre tres tres pres pour la declencher ou avoir un type de voix particulier
Par contre la castafiore pourrait peut etre en montant dans les aigu (et en etant proche) en faisant vibrer certains liaisons
Pour le frequences basses je en sais pas mais il faudrait de la puissance a priori
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4556
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 11:23

Je vais repréciser la question...

Un son est une onde de pression.
Quel son, resp. quelle onde de pression développe une énergie suffisante pour déclencher à elle seule une avalanche ?
- la voix humaine parlée ?
- la voix humaine criée ?
- le flap-flap d'un hélicoptère en survol à 20 m au-dessus (survol très bas) )
- le passage d'un avion de plaisance à 20 m au-dessus ?
- le bang supersonique d'un avion à 100m sol ?
- le bang supersonique à 500m sol ?
- le bang à 1'000m sol ?
- le bang à 2'000m sol ?
- si Concorde volait encore, le bang à 10'000m sol ?
- si le père Noel vole aussi vite que calculé, son passage à Mach 25'000 à 1'000m sol ?

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6078
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 12:02

Salut


Perso, je pense que oui, c'est possible, car il arrive un peu comme la goutte qui fait déborder le vase, et être là au mauvais moment au mauvais endroit, et si l'équilibre de la plaque neigeuse est à ce point qu'il suffirait d'un rien pour que cela glisse. Ceci dit, la montagne est loin d'être elle même totalement silencieuse et la plaque neigeuse qui se transforme en avalanche à la suite d'un cri, aurait de toute façon finit ainsi, juste un poil plus tard.
Et même si l'on m affirme qu'il n'en est rien que la voix n'y serait jamais responsable, je resterais tout de même silencieux autant que possible si je passe dans un endroit à risque (mais cela ne risque pas trop que je passe dans un tel endroit consciemment, sauf obligation bien entendu

Le Vieux toujours prudent

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4556
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 13:27

Le Vieux a écrit:
Salut


Perso, je pense que oui, c'est possible, car il arrive un peu comme la goutte qui fait déborder le vase, et être là au mauvais moment au mauvais endroit, et si l'équilibre de la plaque neigeuse est à ce point qu'il suffirait d'un rien pour que cela glisse.

Le Vieux toujours prudent
Donc dans la liste, tu réponds Oui à tout, y compris la voix parlée ?

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6078
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 13:38

Salut

Citation :
onc dans la liste, tu réponds Oui à tout, y compris la voix parlée ?


Oui, mais je suppose que le chuchotement ne devrait pas y faire grand chose, le bruit des pas dans la neige doit faire certainement plus de bruit, et cela dépend aussi à quelle distance ou l'on se trouve par rapport aux manteaux neigeux, du type de neige, neige qui crisse ou pas, , si l'on est dans une vallée avec échos , résonance ou sans, la neige amorti également les bruits aussi je suppose que pas la glace etc.
.
J'ai l'impression que cela doit dépendre pas mal de facteurs et de paramètres .

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2586
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 14:21

non
non
oui mais pas a cause du bruit
a priori non
oui
500m possible
1000m non
2000m non
concorde non trop haut
le papa noel etant d'oridnaire discrete meme en voyageant a de telles vitesses non Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 18 Fév 2011 - 16:47

Pareil que Buck.

Sinon, y a un "Mythbusters" sur la chose Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Sam 19 Fév 2011 - 22:30

Je ne pense pas non plus qu'il soit possible de reproduire toute les possibilités d'avalanche et donc de tester de manière complète toutes les possibilités de provoquer une avalanche avec la voix.
Et puis concernant Hervé: s'il avait voulu faire une histoire tellement réaliste il aurait pris un autre monstre que le Yeti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Mer 23 Fév 2011 - 21:00

Up ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Mer 23 Fév 2011 - 22:36

Steph a écrit:
Et puis concernant Hervé: s'il avait voulu faire une histoire tellement réaliste il aurait pris un autre monstre que le Yeti.
Oui, il a récidivé dans "Tintin au Tibet" mais c'était une petite avalanche, la principale étant dans 'Le temple du Soleil".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4556
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Jeu 24 Fév 2011 - 0:12

Voici la vérité vraie !!

Pour déclencher une avalanche, il faut une pression de l'ordre de 200 à 500 pascals pour rompre la structure neigeuse.
Un cri humain génère une pression de l'ordre de 2 Pa, soit au moins 100 fois trop faible.
Donc ni la voix humaine parlée ni criée ne peuvent provoquer d'avalanche.
Le bruit de l'hélicoptère génère une pression de l'ordre de 10 Pa.
Donc son flap-flap ne peut pas non plus provoquer d'avalanche (mais sa pose, oui)
Le bruit d'un avion de plaisance à 60 m est de 20 Pa.
Dix fois trop faible pour provoquer une avalanche.
Par contre un bang supersonique à 900m génère encore une pression de l'ordre de 200 Pa.
Donc un bang à une distance inférieure à env. 1000m peut provoquer une avalanche !
Par contre, le Concorde ne le pourrait pas.

Plus intéressant: l'explosion d'une charge utilisée par les patrouilleurs des stations de ski ne génère "que" 1500 Pa. C'est pas énorme mais c'est suffisant.
Et le passage d'un skieur, en fonction de sa vitesse et de la configuration de sa trajectoire provoque une pression comprise entre 200 et 1200 Pa !
Soit, dans le pire des cas, presque autant que l'explosion d'une charge !!!

Un skieur fait littéralement l'effet d'une bombe sur le champ de neige. A méditer attentivement lorsque les prévisions annoncent un manteau neigeux instable.

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Jeu 24 Fév 2011 - 0:35

J'avais déjà vu (ou lu) quelque chose de ce genre.
Il n'empêche que je m'abstiendrai, malgré tout, de crier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Jeu 24 Fév 2011 - 20:28

lgda a écrit:
Voici la vérité vraie !!

Pour déclencher une avalanche, il faut une pression de l'ordre de 200 à 500 pascals pour rompre la structure neigeuse.

Ce qui exclut tout déclenchement d'avalanche en l'absence d'une source de pression?
La structure de la neige est-elle donc unr valeur discrète.

Stephane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4556
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Jeu 24 Fév 2011 - 22:49

Steph a écrit:
lgda a écrit:
Voici la vérité vraie !!

Pour déclencher une avalanche, il faut une pression de l'ordre de 200 à 500 pascals pour rompre la structure neigeuse.

Ce qui exclut tout déclenchement d'avalanche en l'absence d'une source de pression?
La structure de la neige est-elle donc unr valeur discrète.

Stephane
Tu n'as pas lu la question...
Ce n'est pas le cas des avalanches déclenchées par la gravité mais les avalanches déclenchées par application d'une pression qui s'ajoute à l'action de la gravité...
Les avalanche, dans la majorité des cas, n'attendent pas le passage d'un promeneur pour se déclencher et c'est tant mieux !

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Ven 25 Fév 2011 - 1:26

Oui mais si elles savent se déclencher toutes seules comme des grandes, c'est bien que les forces de cohésion diminuent jusqu'à atteindre un seuil critique.
Et comme cette diminution de la cohésion est un processus continu, la pression extérieure nécessaire au déclenchement de l'avalanche n'est pas fixe mais dépend bien de cette cohésion. Et si on se trouve au point critique moins un chouia, il ne manquera qu'un chouia (éventuellement la voix du capitaine Haddock) pour atteindre le seuil critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DonPanic

avatar

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Sam 21 Mai 2011 - 16:14

lgda a écrit:
Voici la vérité vraie !!
Pour déclencher une avalanche, il faut une pression de l'ordre de 200 à 500 pascals pour rompre la structure neigeuse.
Un cri humain génère une pression de l'ordre de 2 Pa, soit au moins 100 fois trop faible.
Un skieur fait littéralement l'effet d'une bombe sur le champ de neige. A méditer attentivement lorsque les prévisions annoncent un manteau neigeux instable.

Si le manteau neigeux est instable, nous nous trouvons en face d'un système à priori potentiellement chaotique, et n'importe quel évènement même minime peut déclencher l'avalanche, y compris le battement d'une aile de papillon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lascienceadeuxmains.donpanic.org
Steph



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   Sam 21 Mai 2011 - 21:32

DonPanic a écrit:
lgda a écrit:
Voici la vérité vraie !!
Pour déclencher une avalanche, il faut une pression de l'ordre de 200 à 500 pascals pour rompre la structure neigeuse.
Un cri humain génère une pression de l'ordre de 2 Pa, soit au moins 100 fois trop faible.
Un skieur fait littéralement l'effet d'une bombe sur le champ de neige. A méditer attentivement lorsque les prévisions annoncent un manteau neigeux instable.

Si le manteau neigeux est instable, nous nous trouvons en face d'un système à priori potentiellement chaotique, et n'importe quel évènement même minime peut déclencher l'avalanche, y compris le battement d'une aile de papillon


Dont le fameux papillon des neiges Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hergé se serait-il trompé ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hergé se serait-il trompé ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hergé se serait-il trompé ?
» hergé et le paranormal
» Pourquoi dieu serait-il bonté, miséricorde …
» Je me suis trompée de jour de formation....
» Benoit XVI serait-il l’avant-dernier Pape avant la fin du monde ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: