FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Constante inconstante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Lun 7 Mar 2011 - 22:34

Okay, jibus, je propose à nouveau qu'on s'arrête ici pour le moment, aucun de nous deux n'apporte d'élément nouveau, on tourne en rond... Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Lun 7 Mar 2011 - 22:40

Comme interlude, pour permettre aux cerveaux de refroidir un peu et de ré ensabler le sol du forum: Twisted Evil

Citation :
Einstein termine son exposé en ces termes :
« En résumant, nous pouvons dire : d'après la théorie de la relativité générale, l'espace est doué de propriétés physiques ; dans ce sens, par conséquent un éther existe. Selon la théorie de la relativité générale, un espace sans éther est inconcevable, car non seulement la propagation de la lumière y serait impossible, mais il n'y aurait même aucune possibilité d'existence pour les règles et les horloges et par conséquent aussi pour les distances spatio-temporelles dans le sens de la physique. Cet éther ne doit cependant pas être conçu comme étant doué de la propriété qui caractérise les milieux pondérables, c'est-à-dire comme constitué de parties pouvant être suivies dans le temps : la notion de mouvement ne doit pas lui être appliquée. »
Notons enfin, bizarrerie du XXIe siècle, que les propriétés déconcertantes découvertes concernant le vide (énergie du vide, énergie sombre) rappellent étrangement les propriétés mystérieuses de l'éther. Mais les physiciens soulignent bien qu'il ne s'agit pas de revenir aux hypothèses d'avant 1905. Il règne néanmoins une certaine incompréhension sur ce sujet, qui devient de fait une porte ouverte à la pseudo-science

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ther_(physique)

Comme quoi, l’éther a servi à expliquer bien des choses, pour être supplanté avec Newton par la gravitation (lire l’article complet).
Qui du coup s’est trouvé coincé pour expliquer la lumière.

De nouveau, il a été utile pour expliquer la propagation des ondes et cela a posé problème comme dit plus haut.

On peut supposer actuellement que l’éther est la structure du vide, gravitation ou cordes repliées dans d’exotiques dimensions ? *
Mais, cela n’a plus grand-chose à avoir avec l’éther d’avant Einstein qui est plus tombé en désuétude que nié…

Il n'est plus absolument nécessaire pour expliquer le transfert de la lumière dans le "vide", la dualité onde/corpuscule du photon peut suffire.
Mais...


*Edit : Il faut tout de même me rendre justice sur ce point, je n'ai jamais cessé de clamer contre l'avis de 1000k et Snarky, sur le forum ancêtre, cette idée, bien que n'ayant jamais lu cette déclaration du Révérend Père Albert. : Very Happy



Dernière édition par Anthracite le Lun 7 Mar 2011 - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Lun 7 Mar 2011 - 23:05

Anthracite a écrit:


Citation :
Einstein termine son exposé en ces termes :

Cet éther ne doit cependant pas être conçu comme étant doué de la propriété qui caractérise les milieux pondérables, c'est-à-dire comme constitué de parties pouvant être suivies dans le temps : la notion de mouvement ne doit pas lui être appliquée. »
Je trouve ici la notion d'éther d'Einstein très succinte et très confuse pour un sujet de cette importance et alors qu'il réintroduit abruptement cette notion dans sa théorie généralisée en 1915 après l'avoir niée en 1905.

Que signifie à ton avis la phrase "des parties ne pouvant être suivies dans le temps : la notion de mouvement ne doit pas lui être appliquée" ?

Est-ce qu'il veut décrire ainsi un éther immobile dans l'espace, dans lequel se déplaceraient tous les corps célestes ?

Dans ce cas, il reprendrait la notion d'éther qui était la plus répandue avant sa relativité restreinte, celles de ses adversaires comme Poincaré, Michelson, Lorentz, qui eux aussi partaient de l'hypothèse d'un éther immobile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Lun 7 Mar 2011 - 23:48

Mais, ne pavoise pas trop vite, c provient des équations de Maxwell, sur la propagation des ondes radio, qui sont invariante dans la transformation de Lorentz...
Et donc que c est contant.

Pour en revenir à ta question, qui sait si un jour on ne va pas s'apercevoir que l'espace est une manifestation ou une composante, d'autres dimensions qui nous sont actuellement inaccessibles.
Un peu comme l'habitant d'une surface qui ne pourrait comprendre qu'elle se balade (ou est immobile) dans une troisième.

Saint-Albert cordiste avant la lettre ?

Et rien ne dit que ce genre de théorie, même si elle nous permet de progresser sera l'ultime étape.

Pour en revenir à la relativité, même restreinte, il y a un fait incontournable, pour accélérer une particule, il faut lui fournir une énergie déterminée par les équations d'Einstein qui seules permettent de calculer sa vitesse.
Par exemple, pour accélérer un électron à 0,999999 c 1l faut 700 MeV alors qu'il n'en faut que 0,2 MeV pour 0,75 c.
Et les exemples sont multiples et concordants.

Alors éther, peut-être, mais actuellement peu définissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 0:02

Altona a écrit:
Okay, jibus, je propose à nouveau qu'on s'arrête ici pour le moment, aucun de nous deux n'apporte d'élément nouveau, on tourne en rond... Crying or Very sad

ben oui mais tu ne reponds pas a mes questions..

attends, alors je reprends les choses a l'envers...

tu avais donc poste:

Altona a écrit:

Lorentz:

u = (u’ +v) / (1 + u’v/c²)
u = (70 + 10)/ (1 + 70*10/c²[km²/h²]) km/h
u = presque 80 km/h

Einstein:

Si l’on postule que la vitesse maximum de c est 70 km/h, il en résulte:

u = (70 + 10)/ (1 + 70*10/70²) km/h = 70 km/h

tu es d'accord sur l¿'equation de lorentz, on va donc partir sur cette equation...

on a donc l'equation

u = (u’ +v) / (1 + u’v/c²)

imaginons maintenant que l'on aie l'equation de lorentz mais que, ce coup ci, la vague aille a la vitesse u' = 300 000 km/s = c

quelle va etre la vitesse u resultante?

comme ca, plutot que de chipoter si on fait varier c ou pas, on garde c, et on se debrouille pour avoir une vague allant a la vitesse de c...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 0:41

Anthracite a écrit:

Mais, ne pavoise pas trop vite, c provient des équations de Maxwell, sur la propagation des ondes radio, qui sont invariante dans la transformation de Lorentz...
Je ne pavoise pas, je ne suis pas fixée pour une théorie se basant sur l’éther ou sur une théorie balistique, je n’ai pas de théorie de remplacement préférée, la seule exigence que j’ai, c’est que ces théories de remplacement soient sans contradiction : je critique dans la relativité restreinte uniquement ses contradictions, non pas sa négation de l’existence d’un éther.

Ma question se référait seulement à ta remarque sur un éther hypothétique “Mais, cela n’a plus grand-chose à avoir avec l’éther d’avant Einstein qui est plus tombé en désuétude que nié…”, étant donné qu’Einstein semble bien en 1915 reprendre l’idée “désuette d’avant Einstein”, à savoir l’idée très répandue dans la communauté scientifique de ce temps d’un éther immobile, par exemple l’idée de ses adversaires principaux Poincaré, Michelson ou Lorentz, ainsi que celle de Maxwell. Un pas en avant, deux pas en arrière…

Autant que je sache - mais je ne m’y connais pas trop en théories de l’éther - la plupart des modèles modernes se sont détournés de la notion d’éther immobile défendue par Einstein et ses adversaires de l’époque et partent du principe d’un éther en mouvement, se comportant comme un fluide et entraîné de ce fait dans plusieurs mouvements imbriqués ou superposés : la rotation de la Terre sur elle-même, sa rotation autour du soleil, son mouvement en direction de la Galaxie du Lion - ou autres mouvements non connus de l'éther. Ça fait pas mal d’interférences et de tourbillons pas facile à mesurer… Le précurseur de ce genre de modèles était je crois du temps d’Einstein le Prix Nobel Philip Lenard avec un modèle d’éther immobile loin des corps célestes et entraîné par eux à leur proximité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 18:06


sinon, concernant la fameuse formule de lorentz et pour se replacer un peu dans le contexte...

a l'epoque, il existait un gros souci...

d'un cote, la physique classique, qui indiquait que les vitesses s'aditionnaient et, de l'autre cote, le probleme de la lumiere, pour laquelle la vitesse etait mesuree comme etant constante..

de la, probleme complexe sur comment unifier tout ca...

et c'est la qu'apparait lorentz avec sa jolie formule... U = (v1 + v2) / ( 1 + v1 * v2 / (c * c) )

avec cette formule, les 2 physiques coexistent parfaitement.

a petites vitesses de v1 et v2, alors le terme v1 * v2 / (c*c) est tres tres petit, quasiment null. et on retombe dans le cas de la physique classique, avec l'addition normale des vitesses. c'est d'ailleurs un peu corrige, mais tellement peu que, a petites vitesses, c'es negligeable et on considere que 70 + 10, ca fait bien 80 km/h (au lieu de 79.99999999.....)

a grandes vitesses par contre, la ca change, au point d'arriver au fait que, si une des vitesses est c, alors la vitesse de l'autre objet n'importe pas, la vitesse relative entre les 2 objets sera toujours de 2, ce qui etait ce qu'indiquaient les observations de l'epoque...

bref, cette formule concilie la physique galileenne classique a petite vitesse, et la physique a grandes vitesses..

et ca, c'est quand meme joli!

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 19:37

jibus a écrit:

a petites vitesses de v1 et v2, alors le terme v1 * v2 / (c*c) est tres tres petit, quasiment null. et on retombe dans le cas de la physique classique, avec l'addition normale des vitesses. c'est d'ailleurs un peu corrige, mais tellement peu que, a petites vitesses, c'es negligeable et on considere que 70 + 10, ca fait bien 80 km/h (au lieu de 79.99999999.....)

a grandes vitesses par contre, la ca change, au point d'arriver au fait que, si une des vitesses est c, alors la vitesse de l'autre objet n'importe pas, et ca, c'est quand meme joli!
Oui oui, les petits nombres, on a le droit de les additionner, mais pas les grands nombres, et ça, c’est pas joli pour les maths. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 19:54

Altona a écrit:
Oui oui, les petits nombres, on a le droit de les additionner, mais pas les grands nombres, et ça, c’est pas joli pour les maths. Wink

ca n'est pas une addition...

regarde la formule...

tu as

u = (v1 + v2) / ( 1 + v1*v2 / (c*c))

c*c, ca donne un tres tres grand nombre

alors quand v1 et v2 sont petits, le terme v1 * v2 / (c * c), ca fait quasiment 0.

par exemple, pour v1 = 70 km/h = 0.0194444444444444 km/s et v2 = 10 km/h = 0.00277777777777778 km/s, ca donne

0.0194444444444444 * 0.00277777777777778 / ( 300 000 * 300 000) = .6013717421124739368998628257778e-16

c'est a dire un truc genre 0.000000000000000060131

donc, quand tu fais (v1 + v2) / (1 + 0.000000000000000060131), tu peux considerer que ca fait v1 + v2

ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...

ca ne fait donc pas une vraie addition...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 20:04

jibus a écrit:


ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...

ca ne fait donc pas une vraie addition...
Vraie ou fausse addition, le résultat réfute le postulat d'Einstein en beauté. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 20:11

Altona a écrit:
jibus a écrit:


ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...

ca ne fait donc pas une vraie addition...
Vraie ou fausse addition, le résultat réfute le postulat d'Einstein en beauté. Wink

euh...ah bon? pourquoi ca?

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 20:12

jibus a écrit:
Altona a écrit:
jibus a écrit:


ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...

ca ne fait donc pas une vraie addition...
Vraie ou fausse addition, le résultat réfute le postulat d'Einstein en beauté. Wink

euh...ah bon? pourquoi ca?

Pense au postulat d'Einstein...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 20:14

Altona a écrit:
jibus a écrit:
Altona a écrit:
jibus a écrit:


ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...

ca ne fait donc pas une vraie addition...
Vraie ou fausse addition, le résultat réfute le postulat d'Einstein en beauté. Wink

euh...ah bon? pourquoi ca?

Pense au postulat d'Einstein...


celui qui dit que la vitesse de la lumiere est constante?

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 20:22

jibus a écrit:


Altona a écrit:
Pense au postulat d'Einstein...

celui qui dit que la vitesse de la lumiere est constante?

Celui qui dit que la vitesse est invariante par rapport à tous les observateurs en mouvement, quelles que soient leurs vitesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 20:32

Altona a écrit:
jibus a écrit:


Altona a écrit:
Pense au postulat d'Einstein...

celui qui dit que la vitesse de la lumiere est constante?

Celui qui dit que la vitesse est invariante par rapport à tous les observateurs en mouvement, quelles que soient leurs vitesses.

pas la vitesse en generale, mais la vitesse de la lumiere...

c'est a dire que si tu as un objet se deplacant a la vitesse de la lumiere, alors tous les observateurs le verront se deplacer a la vitesse de la lumiere..

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 21:22

jibus a écrit:

pas la vitesse en generale, mais la vitesse de la lumiere...

c'est a dire que si tu as un objet se deplacant a la vitesse de la lumiere, alors tous les observateurs le verront se deplacer a la vitesse de la lumiere..

Il n'y a pas d'observateurs qui se déplacent à la vitesse de la lumière.

Le postulat d'Einstein dit que la vitesse de la lumière est invariante, quelles que soient les vitesses des observateurs qui la mesurent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 21:23

Altona a écrit:
Le postulat d'Einstein dit que la vitesse de la lumière est invariante, quelles que soient les vitesses des observateurs qui la mesurent.

ah ok, on est donc d'accord!

mais bon, du coup, en quoi est-ce que les explications que je viens de faire contredisent le postulat??

je ne comprends pas...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 21:32

jibus a écrit:
Altona a écrit:
Le postulat d'Einstein dit que la vitesse de la lumière est invariante, quelles que soient les vitesses des observateurs qui la mesurent.

ah ok, on est donc d'accord!

mais bon, du coup, en quoi est-ce que les explications que je viens de faire contredisent le postulat??

je ne comprends pas...

Le postulat concerne tous les observateurs.

Précédemment, tu n'as calculé la vitesse relative de la lumière qu'avec un seul observateur, un qui se déplace à 10 km/h.

Citation :
ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...
Pour pouvoir comparer si la vitesse relative de la lumière avec tous les observateurs est invariable, il te faut au moins deux observateurs, sinon on peut pas comparer.

Bon, alors calcule-moi la vitesse relative de la lumière avec deux autres observateurs, par exemple un qui se déplace en direction de la lumière à 300 km/h et un qui se déplace en direction opposée de la lumière à 900 km/h. Qu'on puisse comparer entre eux et voir s'ils ont la même la même vitesse relative par rapport à la lumière. Tu peux prendre la vitesse de c que tu veux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 21:46


Altona a écrit:
jibus a écrit:
Altona a écrit:
Le postulat d'Einstein dit que la vitesse de la lumière est invariante, quelles que soient les vitesses des observateurs qui la mesurent.

ah ok, on est donc d'accord!

mais bon, du coup, en quoi est-ce que les explications que je viens de faire contredisent le postulat??

je ne comprends pas...

Le postulat concerne tous les observateurs.

il concerne en effet tous les observateurs, mais il concerne aussi la vitesse de la lumiere...

si tu mesures la vitesse d'un objet qui ne va pas a la vitesse de la lumiere, alors sa vitesse relative vis a vis de toi, elle va varier suivant ta propre vitesse...

Altona a écrit:
Bon, alors calcule-moi la vitesse relative de la lumière avec deux autres observateurs, par exemple un qui se déplace en direction de la lumière à 300 km/h et un qui se déplace en direction opposée de la lumière à 900 km/h. Qu'on puisse comparer entre eux et voir s'ils ont la même la même vitesse relative par rapport à la lumière. Tu peux prendre la vitesse de c que tu veux.

pour c, je vais garder c... je laisse resoudre ca mathematiquement...

et pour la vitesse de la personne qui se deplace par rapport a l'objet, je vais mettre u' et, tout a la fin, si tu veux, on remplacera u' par sa valeur pour faire le calcul avec la valeur correcte de u' ...

ca te semble correct?

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mar 8 Mar 2011 - 22:08

jibus a écrit:


pour c, je vais garder c... je laisse resoudre ca mathematiquement...
Nous étions tombé d'accord plus haut qu'on peut prendre la vitesse de c qu'on veut, la valeur de c n'a pas d'importance pour le postulat, Einstein n'a pas défini de valeur de c non plus. J'ai donc pris la vitesse de c de 70 km/h pour ne pas trainer des paquets de décimales avec 300.000 km/s et pour que le résultat soit optiquement plus lisible. Tu a pris aussi cette vitesse pour calculer la vitesse relative de c avec un observateur se déplaçant à 10 km/h:

Citation :
ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...
On peut donc en rester avec cette valeur de c et on a déjà la vitesse relative avec un observateur se déplaçant à 10 km/h en direction de la lumière: 79.99999999999995198903 km/h.

Calcule-donc maintenant sur ta lancée la vitesse relative pour deux autres observateurs, un se déplaçant à 300 km/h en direction de la lumière et un se déplaçant à 900 km/h en direction opposée de la lumière. Qu'on puisse comparer entre les trois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mer 9 Mar 2011 - 0:39

Altona a écrit:
Citation :
ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...
On peut donc en rester avec cette valeur de c et on a déjà la vitesse relative avec un observateur se déplaçant à 10 km/h en direction de la lumière: 79.99999999999995198903 km/h.

non, ca n'est pas valide comme calcul...

ce calcul a ete fait avec un c a 300 000 km/s et avec un objet se deplacant a 70 km/h

bref, tu veux faire des calculs sur des vitesses respectives, il faut se mettre d'accord...

on a la formule V = (v1 + v2) / ( 1 + (v1 * v2 / c*c))

alors si tu veux faire des calculs pour voir a quelle vitesse se deplace un objet allant a v1 par rapport a un objet se deplacant a v2, c'est tres bien.

si tu veux faire une comparaison entre un objet se deplacant a v2 = 10 km/h contre un objet se deplacant soit a 70 km/h, soit a 230 km/h soit a 50000 km/h, c'est tres bien, mais, dans ce cas la, on fixe c d'abord, et ensuite on fait les 3 calculs les uns apres les autres...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mer 9 Mar 2011 - 3:55

Anthracite a écrit:
Comme interlude, pour permettre aux cerveaux de refroidir un peu et de ré ensabler le sol du forum: Twisted Evil

Citation :
Einstein termine son exposé en ces termes :
« En résumant, nous pouvons dire : d'après la théorie de la relativité générale, l'espace est doué de propriétés physiques ; dans ce sens, par conséquent un éther existe. Selon la théorie de la relativité générale, un espace sans éther est inconcevable, car non seulement la propagation de la lumière y serait impossible, mais il n'y aurait même aucune possibilité d'existence pour les règles et les horloges et par conséquent aussi pour les distances spatio-temporelles dans le sens de la physique. Cet éther ne doit cependant pas être conçu comme étant doué de la propriété qui caractérise les milieux pondérables, c'est-à-dire comme constitué de parties pouvant être suivies dans le temps : la notion de mouvement ne doit pas lui être appliquée. »
Notons enfin, bizarrerie du XXIe siècle, que les propriétés déconcertantes découvertes concernant le vide (énergie du vide, énergie sombre) rappellent étrangement les propriétés mystérieuses de l'éther. Mais les physiciens soulignent bien qu'il ne s'agit pas de revenir aux hypothèses d'avant 1905. Il règne néanmoins une certaine incompréhension sur ce sujet, qui devient de fait une porte ouverte à la pseudo-science

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ther_(physique)

Comme quoi, l’éther a servi à expliquer bien des choses, pour être supplanté avec Newton par la gravitation (lire l’article complet).
Qui du coup s’est trouvé coincé pour expliquer la lumière.

De nouveau, il a été utile pour expliquer la propagation des ondes et cela a posé problème comme dit plus haut.

On peut supposer actuellement que l’éther est la structure du vide, gravitation ou cordes repliées dans d’exotiques dimensions ? *
Mais, cela n’a plus grand-chose à avoir avec l’éther d’avant Einstein qui est plus tombé en désuétude que nié…

Il n'est plus absolument nécessaire pour expliquer le transfert de la lumière dans le "vide", la dualité onde/corpuscule du photon peut suffire.
Mais...


*Edit : Il faut tout de même me rendre justice sur ce point, je n'ai jamais cessé de clamer contre l'avis de 1000k et Snarky, sur le forum ancêtre, cette idée, bien que n'ayant jamais lu cette déclaration du Révérend Père Albert. : Very Happy


Oui : les fluctuations du vide : c'est ça "l'éther". C'est la transmission aux distances quantiques de la matière, par création/disparition continue (si on peut dire). De ce point de vue, l'intuition d'Einstein est bonne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mer 9 Mar 2011 - 10:53

Huyustus a écrit:


Oui : les fluctuations du vide : c'est ça "l'éther". C'est la transmission aux distances quantiques de la matière, par création/disparition continue (si on peut dire). De ce point de vue, l'intuition d'Einstein est bonne...
L'intuition d'Einstein concernant l'éther ne correspond pas à des fluctuations du vide, au contraire, il partait du principe d'un éther immobile et non apte à transmettre un mouvement :

Citation :
Albert Einstein:

Cet éther ne doit cependant pas être conçu comme étant doué de la propriété qui caractérise les milieux pondérables, c'est-à-dire comme constitué de parties pouvant être suivies dans le temps : la notion de mouvement ne doit pas lui être appliquée.
Cette notion d'éther immobile était généralisée dans la communauté scientifique d'avant son époque (Maxwell) et défendue par ses adversaires principaux contemporains (Poincaré, Michelson et Lorentz).

La notion d'un éther en mouvement (fluctuant et/ou entrainé par les corps célestes) est une conception moderne de l'éther.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altona

avatar

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mer 9 Mar 2011 - 11:03

jibus a écrit:


Altona a écrit:
Citation :
ca n'est pas tout a fait ca, mais presque... bref, ca fait quasiment 80 km/h... pour etre exact, ca fait 79.99999999999995198903...
On peut donc en rester avec cette valeur de c et on a déjà la vitesse relative avec un observateur se déplaçant à 10 km/h en direction de la lumière: 79.99999999999995198903 km/h.

non, ca n'est pas valide comme calcul...

ce calcul a ete fait avec un c a 300 000 km/s et avec un objet se deplacant a 70 km/h.
D'accord, fais-moi donc le calcul avec c à 300 000 km/s et avec deux autres observateurs, l'un se déplaçant à 300 km/h en direction de la lumière, l'autre se déplaçant à 900 km/h en direction opposée de la lumière, pour qu'on puisse comparer les résultats entre les trois avec la même méthode de calcul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2589
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Constante inconstante.   Mer 9 Mar 2011 - 12:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Constante inconstante.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Constante inconstante.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» La constante de la régression n'est pas significative!!
» Constante macabre
» Prise de tête constante ...
» Regression linéaire sans constante
» La "constante macabre" en première du Monde !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: