FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Batteries : états des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
narduccio



Nombre de messages : 4624
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Batteries : états des lieux   Ven 29 Oct 2010 - 20:08

Voici un rapport qui fait un état des lieux de la recherche sur divers types de batteries : http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm10_043.htm

Citation :
L'objet de ce rapport est l'étude de la batterie Lithium-Ion qui équipera bientôt un grand nombre de véhicule. Cette appellation recouvre un grand nombre de technologies que l'on étudiera en rappelant d'abord les principes généraux d'une batterie. On s'attachera ensuite à recenser les différentes pistes technologiques poursuivies par les laboratoires de recherche et les entreprises du secteur qui se trouvent en Californie. Dans l'examen de l'optimisation de chacun des composants de la batterie - que ce soit l'anode, la cathode ou bien l'électrolyte - nous avons pu rencontrer un grand nombre de chercheurs et de startups et nous sommes livrés à une analyse des différentes approches. Enfin nous avons étudié le financement de ces startups, pour comprendre où commence et s'arrête l'interventionnisme de l'administration en poste dans ce domaine. Cela nous amène sur des considérations finales quant à l'origine de l'électricité utilisée pour charger ces batteries et des composants pour les fabriquer. L'ensemble constitue un panorama de l'industrie naissante que représentent les batteries pour véhicules électriques dans un endroit où ces véhicules seront rapidement déployés: la Californie.

Citation :
Sur l'avenir à court terme. La batterie lithium metal (cf. Seeo, Polyplus) est très prometteuse, et les premiers prototypes (uniquement fabriqués par Seeo pour les dernières générations) de cette batterie très dense énergétiquement viennent de faire leur apparition. Les résultats sont très bons, et la technologie est récente: jusqu'à présent les anodes en 'pur lithium', très denses, étaient incompatibles avec les électrolytes liquides/ gels utilisés. Depuis l'équipe de Seeo, et les recherches de BATT, un polymère (solide) permet d'utiliser ces anodes, et de résoudre les problèmes typiques associés (i.e. la formation de dendrites, cf. Seeo).

• Sur l'avenir à long terme. La question du lithium air est très à la mode, car les densités énergétiques théoriques sont impressionnantes. Cette technologie n'est pas du tout maîtrisée, et date (plus de vingt ans pour certains groupes de recherche). En remplaçant les électrodes par un système ouvert, l'air environnant jouerait un rôle clé pour cette batterie qui repose sur les fortes énergies présentes dans les atomes du dioxygène. Et à long terme, il est très difficile de répondre aux interrogations sur les autres acteurs clés de l'industrie, tels les constructeurs de voitures électriques, les producteurs (et leurs moyens de production) de lithium, les pays détenteurs de mines, les producteurs d'électricité (et le prix de l'électricité), etc.

Citation :
La question de l’intérêt écologique des véhicules électriques est souvent posée lorsqu’une approche par cycle de vie est adoptée. L’exemple suivant démontre que le bilan demeure positif dans la situation américaine en général, et dans le contexte californien en particulier
Émissions de CO2 :
Pour la Nissan Leaf par exemple, on obtient 4 miles par kWh, soit 6.4 km par kWh.
Pour la voiture à essence la plus sobre proposée sur le marché actuellement, soit une voiture hybride ou une voiture de type Smart, l’émission est de l’ordre de 100g/km de CO2 produit, soit, en analyse de cycle de vie, 110 gCO2/km et donc705g de CO2 pour 6.4 km, à comparer à 1 kWh en Nissan Leaf.
Ce calcul permet de comprendre que la voiture électrique est efficace, au niveau d'émissions de CO2, si l'électricité nécessaire à sa recharge est suffisamment propre. Dans cet exemple, le seuil est de 705g/kWh.
La production d'électricité des États-Unis, qui émet 2.5 Gtonnes de CO2 pour 4000 GWh), a une moyenne de 600g/kWh; cette valeur élevée provient en partie des usines à charbon, qui constituent 44% de la production totale du pays.
Ainsi la voiture à essence la plus efficace sur le marché actuellement ne parvient pas à atteindre le niveau d’émission de la Nissan Leaf, à l'échelle nationale.
De plus; certains états, comme la Californie, sont beaucoup plus propres que la moyenne des États-Unis (moins de 1% de l’électricité produite à base de charbon). La démocratisation de la voiture électrique doit néanmoins nécessairement s'accompagner de l'amélioration des taux d’émission des centrales électriques.

Citation :
Il y a plus de 33 millions de véhicules enregistrés en Californie. Si chaque véhicule, de 15kWh en moyenne, est chargé de nuit (10h), cela nécessiterait une puissance de 50GW.
La plus grande centrale nucléaire a une puissance de 8GW; il en faudrait donc plus de six nouvelles.
La capacité de produire l'électricité nécessaire n'existe pas à l'heure actuelle et le discours est orienté sur les moyens de la produire à partir de sources d'énergies renouvelables, non pas sur l'augmentation de cette capacité.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Ven 29 Oct 2010 - 21:50

Oui, intéressant cet article.

Mais il ne faut pas s'affoler, en comptant un accroissement de la consommation d'énergie tel qu'on le connait actuellement, on en a encore pour un à deux siècles d'énergie fossile...

D'ici là, il n'est pas irréaliste de penser que l'on pourra stocker de l'énergie électrique de manière satisfaisante, soit par batterie soit par condensateurs.
Pour le chauffage, les radiateurs à accumulation existent déjà avec un fonctionnement, certes perfectible, mais suffisant pour chauffer correctement une maison.

Il est tout aussi logique de penser que le coût du kilowatt solaire deviendra tout à fait accessible.
Et les déserts, même rien qu'en Europe, ne manquent pas.
Je ne parlerai même pas de centrales à fusion dont la maîtrise est tout à fait, actuellement, imprévisible.

Avec de l'énergie (à gogo, même en ne considérant que le solaire), on peut très bien casser le Co2 et récupérer le carbone, qui sera réutilisé soit comme carburant, soit comme matériaux.

De quoi voir fuir la triste perspective de devoir, un jour, grelotter de froid dans une hutte comme on tente de nous le faire croire.
Bien qu'il y aura probablement une transition un peu difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Ven 29 Oct 2010 - 21:52

Tiens, ça me rappelle une discussion que j'ai eue cette semaine avec un collègue qui suit des cours du CNAM, et dont un prof disait (poly chiffré à l'appui, que je vais tâcher de vous montrer) que les voitures électriques actuelles émettaient sur une vie davantage de CO2 qu'une voiture thermique. Dans les chiffres du raisonnement, il y avait notamment un rendement énergétique de l'ordre de 35% pour le transport de l'électricité, ce qui me paraît vraiment faible. Nardu, un commentaire sur ce chiffre en particulier ? Moi j'aurais parié sur 95+% de rendement pour le transport...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Ven 29 Oct 2010 - 21:58

Je trouve les pertes dues au transport un peu exagérées, même si le rendement à la production n'est effectivement pas terrible.
Ce qui pénalise notamment le chauffage électrique.
En ce qui concerne les actuelles voitures électriques, je suis assez pessimiste, une fois de plus on s'est précipité sans vraiment savoir où on allait, pour suivre une mode et pour gagner des sous avec officiellement bonne conscience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Ven 29 Oct 2010 - 22:33

Je crois que le 35% doit être le rendement global.
Nardu se fera un plaisir de rectifier si ce n'est pas le cas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 0:01

Même 35% de rendement électrique global, c'est bien mieux que le rendement du pétrole (c'est environ celui d'un moteur thermique seul), donc ça ne suffirait pas à justifier une avance du moteur thermique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4624
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 1:35

Nieur a écrit:
Même 35% de rendement électrique global, c'est bien mieux que le rendement du pétrole (c'est environ celui d'un moteur thermique seul), donc ça ne suffirait pas à justifier une avance du moteur thermique.

Exact, on estime que pour mettre l'équivalent d'un litre de pétrole dans un réservoir, on utilise 2 litres. Soit, avant le moteur un rendement de 33%. Puisque les meilleurs moteurs thermiques atteignent un rendement unitaire de 40% en cycle optimisé, dans les meilleurs des cas, on a un rendement du puit à la roue de moins de 15%. Si on tiens compte qu'un cycle médians, a plutôt un rendement de 15-20% ...

Un moteur électrique a un rendement de 95%. Mais, les meilleures batteries actuelles permettent de donner à une voiture l'énergie d'un ou 2 litres de carburant. Mais, dans le rapport, ils évoquent des voitures expérimentales qui font 600 km entre 2 recharges. C'est presque l'équivalent de 30 litres de carburant.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 13:49

Citation :
Si on tiens compte qu'un cycle médians, a plutôt un rendement de 15-20% ...

Finalement, ce n'est guère mieux que les voitures à moteurs thermiques, tout en entraînant beaucoup de complications et de contraintes.
Ce qui me conforte dans l'opinion que l'arrivée des voitures électriques est prématurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4624
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 13:55

Anthracite a écrit:
Citation :
Si on tiens compte qu'un cycle médians, a plutôt un rendement de 15-20% ...

Finalement, ce n'est guère mieux que les voitures à moteurs thermiques, tout en entraînant beaucoup de complications et de contraintes.
Ce qui me conforte dans l'opinion que l'arrivée des voitures électriques est prématurée.


Complications et contraintes ? Pour de nombreuses entreprises, c'est tout l'inverse. La recharge se fait la nuit. La distribution se fait via un réseau qui existe déjà. Leurs véhicules ne font pas des centaines de kilomètres chaque jours. C'est la raison pour laquelle, la plupart des constructeurs visent le marché professionnel urbain. Ce qui pourrait améliorer la qualité de vie dans les grands centres urbains surpeuplés.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 14:12

Anthracite a écrit:
Citation :
Si on tiens compte qu'un cycle médians, a plutôt un rendement de 15-20% ...

Finalement, ce n'est guère mieux que les voitures à moteurs thermiques, tout en entraînant beaucoup de complications et de contraintes.
Ce qui me conforte dans l'opinion que l'arrivée des voitures électriques est prématurée.
euh cétait du rendement de moteur thermique là !
L électrique c est 95% au moteur, un peu de perte a la distribution (non chiffré, Nardu ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4624
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 14:25

Nieur a écrit:
Anthracite a écrit:
Citation :
Si on tiens compte qu'un cycle médians, a plutôt un rendement de 15-20% ...

Finalement, ce n'est guère mieux que les voitures à moteurs thermiques, tout en entraînant beaucoup de complications et de contraintes.
Ce qui me conforte dans l'opinion que l'arrivée des voitures électriques est prématurée.
euh c'était du rendement de moteur thermique là !
L électrique c est 95% au moteur, un peu de perte a la distribution (non chiffré, Nardu ?)

Je parlais bien du rendement de moteurs thermiques. Entre le puits et le réservoir, le rendement est d'environ 33%.
Entre le réservoir et la roue, de 36-40% pour un moteur qui fonctionne sur banc toujours à des conditions optimales et environ 15-20% pour un moteur en utilisation réelle. C'est d'ailleurs la raison qui fait qu'un hybride à architecture série aura un rendement plus élevé : le moteur thermique ne sert qu'à recharger les batteries et tourne donc dans sa plage optimale de fonctionnement. Malgré le fait qu'on met un intermédiaire supplémentaire dans la chaine (le moteur électrique et les batteries); l'optimisation du fonctionnement de moteur thermique permet de faire des économies.

Ce qui explique, qu'il vaudrait mieux avoir des voitures adaptées aux différents usages plutôt qu'une voiture polyvalente qui ne correspondra à aucun et qui sur-consommera pendant 90% des trajets. Mais, qui a les moyens d'avoir 3 ou 4 voitures différentes à sa disposition ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 17:17

narduccio a écrit:
Anthracite a écrit:
Citation :
Si on tiens compte qu'un cycle médians, a plutôt un rendement de 15-20% ...

Finalement, ce n'est guère mieux que les voitures à moteurs thermiques, tout en entraînant beaucoup de complications et de contraintes.
Ce qui me conforte dans l'opinion que l'arrivée des voitures électriques est prématurée.


Complications et contraintes ? Pour de nombreuses entreprises, c'est tout l'inverse. La recharge se fait la nuit. La distribution se fait via un réseau qui existe déjà. Leurs véhicules ne font pas des centaines de kilomètres chaque jours. C'est la raison pour laquelle, la plupart des constructeurs visent le marché professionnel urbain. Ce qui pourrait améliorer la qualité de vie dans les grands centres urbains surpeuplés.
C'est très marginal au vu de ce qui circule actuellement sur les routes.
Et puis il faut bien une exception pour confirmer la règle. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 17:23

Nieur a écrit:
Anthracite a écrit:
Citation :
Si on tiens compte qu'un cycle médians, a plutôt un rendement de 15-20% ...

Finalement, ce n'est guère mieux que les voitures à moteurs thermiques, tout en entraînant beaucoup de complications et de contraintes.
Ce qui me conforte dans l'opinion que l'arrivée des voitures électriques est prématurée.
euh cétait du rendement de moteur thermique là !
L électrique c est 95% au moteur, un peu de perte a la distribution (non chiffré, Nardu ?)
Oui, mais l'électrique est entraîné par un moteur thermique dans les centrales de ce type et le rendement de ce moteur est de 30 à 40%
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 17:38

narduccio a écrit:
Nieur a écrit:
Anthracite a écrit:
Citation :
Si on tiens compte qu'un cycle médians, a plutôt un rendement de 15-20% ...

Finalement, ce n'est guère mieux que les voitures à moteurs thermiques, tout en entraînant beaucoup de complications et de contraintes.
Ce qui me conforte dans l'opinion que l'arrivée des voitures électriques est prématurée.
euh c'était du rendement de moteur thermique là !
L électrique c est 95% au moteur, un peu de perte a la distribution (non chiffré, Nardu ?)

Je parlais bien du rendement de moteurs thermiques. Entre le puits et le réservoir, le rendement est d'environ 33%.Entre le réservoir et la roue, de 36-40% pour un moteur qui fonctionne sur banc toujours à des conditions optimales et environ 15-20% pour un moteur en utilisation réelle. C'est d'ailleurs la raison qui fait qu'un hybride à architecture série aura un rendement plus élevé : le moteur thermique ne sert qu'à recharger les batteries et tourne donc dans sa plage optimale de fonctionnement. Malgré le fait qu'on met un intermédiaire supplémentaire dans la chaine (le moteur électrique et les batteries); l'optimisation du fonctionnement de moteur thermique permet de faire des économies.

Ce qui explique, qu'il vaudrait mieux avoir des voitures adaptées aux différents usages plutôt qu'une voiture polyvalente qui ne correspondra à aucun et qui sur-consommera pendant 90% des trajets. Mais, qui a les moyens d'avoir 3 ou 4 voitures différentes à sa disposition ?
Précisons, ici tu parles de moteur thermique de voiture, moi je parlais du rendement d'une centrale électrique thermique.
(Le nucléaire n'étant plus vraiment désiré et l'éolien pas encore vraiment important.)

Ceci pour répondre à la question primitive de Nieur

Ensuite, il y a effectivement quelques % de pertes en ligne et quelques autres à la charge des batteries et, ensuite, à la décharge pour faire tourner le moteur de la voiture.
Enfin il y a le rendement du moteur.

On ne doit plus être très loin du moteur thermique de la voiture, d'autant plus que le véhicule électrique pèse plus lourd et a plus d'inertie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4624
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 17:41

Anthracite a écrit:
C'est très marginal au vu de ce qui circule actuellement sur les routes.
Et puis il faut bien une exception pour confirmer la règle. Smile

Marginal ? Pas en nombre de kilomètres parcourus à ce que je sache. De nombreux professionnels ont des flottes conséquences avec une série de trajets petits à moyens. Exactement ce qui convient à ce genre de véhicules.

D'un autre coté, c'est aussi pile-poil l'utilisation moyennes de nombreuses citadines qui servent pour amener les enfants à l'école, aller faire les courses et pour le trajet maison-travail. Mais, la plupart des gens considèrent que leur véhicule principal doit aussi pouvoir servir pour les vacances et les sorties du week-end. De plus, les particuliers citadins devraient gérer la charge nocturne.

En fait, c'est moins contraignant que ce qu'on connu les gens jusque dans les années 80. On ne trouvaient des stations ouvertes la nuit et le dimanche que dans les grandes villes ou sur les grands axes routiers. Si on n'avait pas fait le plein par anticipation, c'était toute une galère en cas de voyage impromptu. Maintenant, nous avons pris l'habitude de cette "liberté" qui fait qu'on peut remplir son réservoir à tout moment quand on le désire.

Avec une petite voiture électrique, il faudrait juste ne pas oublier de la brancher le soir ou dans la journée pour pouvoir l'utiliser dès que besoin. En fait, c'est tellement perçu comme une contrainte que certains étudient des systèmes qui autoriseraient la recharge par induction. Au prix d'une perte de rendement de 30%...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 17:52

Je vais citer un de tes arguments avec lequel je suis de ton avis :
Citation :
Mais, qui a les moyens d'avoir 3 ou 4 voitures différentes à sa disposition ?
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 18:14

Anthracite, tu pars de l hypothèse que ton électricité est fossile, la mienne est nucléaire ou hydraulique. Forcément ça change la conclusion (sauf si on arrivait a récupérer le CO2 en sortie de cheminée plutôt que d' un pot d' échappement Smile.

Quant au pourcentage de trajets urbains par rapport aux longs trajets, il est bien plus élevé que tu ne donnes l air de le penser, surtout en matière de consommation de pétrole.

Pour ce qui est de faire le plein électrique de nuit, effectivement il faut un garage ou équivalent, celui dont la voiture dort dehors...

Pour les ménages a deux voitures : la routière a pétrole, la citadine a batteries et roule ma poule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 20:55

Pour les ménages a deux voitures : la routière a pétrole, la citadine a batteries et roule ma poule !
Citation :
Anthracite, tu pars de l hypothèse que ton électricité est fossile, la mienne est nucléaire ou hydraulique.
Bof, Nieur,l’hydraulique, c’est assez confidentiel et le nucléaire a encore moins d’avenir que le thermique, outre d’insolubles inconvénients de déchets.
Donc je pars pour le plus plausible.
Mais, si tu m’avais lu, tu saurais que ma préférence va au solaire (sans même aller jusqu’à la sphère de Dyson).
Solaire, qui ne risque pas de manquer avant longtemps et que seul, non pas des problèmes de rendement, mais bien des problèmes de coûts handicape encore.
Mais chacun sait, ou devrait savoir que c’est un inconvénient qui se règle tout seul au cours des ans…
Citation :
Quant au pourcentage de trajets urbains par rapport aux longs trajets, il est bien plus élevé que tu ne donnes l air de le penser
Ouais, si tu oublies le transport routier !
De plus, je ne pense pas avoir dit ça, bien que ce soit, en fait, exactement l’inverse de ce que tu affirmes, mais bon, j’en ai lu de pire…
Citation :
surtout en matière de consommation de pétrole..
Si tu entends par pétrole les carburants fossiles dans le genre essence, LPG et diesel, je ne vois guère que de la bière, du vin ou du coca, les deux premiers étant vivement déconseillés.
Citation :
Pour ce qui est de faire le plein électrique de nuit, effectivement il faut un garage ou équivalent, celui dont la voiture dort dehors...
Oui, de ton avis, les réseaux de recharge ne sont pas encore légions.

Citation :
Pour les ménages a deux voitures : la routière a pétrole, la citadine a batteries et roule ma poule !
Euh ?
1) Faut-il nécessairement deux voitures ?
2) Ce n’est pas gaspiller inutilement des ressources ?
3) Et où est l’avantage en matière de pollution ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4624
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 21:08

Anthracite a écrit:
Bof, Nieur,l’hydraulique, c’est assez confidentiel et le nucléaire a encore moins d’avenir que le thermique, outre d’insolubles inconvénients de déchets.
Donc je pars pour le plus plausible.

Tu devrais te renseigner, le nucléaire a le vent eu poupe et le thermique est plombé par les prix du pétrole et du gaz qui montent continuellement. L'éolien ne sera jamais qu'une énergie d'appoint. Le solaire est le seul qui à long terme peut prendre une part importante du gâteau.

En fait, pour moi, le plus probable est une baisse de la consommation en parallèle de la hausse des prix.

L'hydraulique en France, c'est environ 14%. Mais, comme disent les spécialistes : le gisement est épuisé. On pourrait augmenter la part de l'hydraulique de quelques pourcents, mais je crois que personne n'est prêt à accepter les barrages qui le permettrait. Mais, 14% du marché, je ne trouve pas que c'est confidentiel. Le solaire et l'éolien, malgré le fait qu'ils étaient largement subventionnés, sont encore confidentiels.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 21:38

Citation :
Tu devrais te renseigner, le nucléaire a le vent eu poupe et le thermique est plombé par les prix du pétrole et du gaz qui montent continuellement. L'éolien ne sera jamais qu'une énergie d'appoint. Le solaire est le seul qui à long terme peut prendre une part importante du gâteau.Tu
Tu devrais me lire...
Le nucléaire n'a pas d'avenir, sinon éventuellement la fusion, on a encore deux siècles de thermique devant nous et je n'arrête pas de déclarer que le solaire est la solution d'avenir !

Tu ne crois pas que nous commençons à tourner en rond, même quand je suis de ton avis, tu en changes... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Sam 30 Oct 2010 - 22:51

Faut admettre que pour dire quelque chose, tu as des tournures de phrases (voire d'esprit) tellement alambiquées qu'on n'y comprend pas forcément ce que tu veux expressément dire.

Ca veut dire quoi pour toi "pas d'avenir" ? Pour le commun des mortels, ça veut dire qu'une fois les centrales actuelles en fin de vie, on ne renouvelle pas.

(pour l'hydraulique comme source électrique marginale, tout le monde n'habite pas dans le plat pays Wink)

Citation :
1) Faut-il nécessairement deux voitures ?
2) Ce n’est pas gaspiller inutilement des ressources ?
3) Et où est l’avantage en matière de pollution ?
1 : Non. Mais ceux qui en ont deux auraient tout intérêt à en avoir une des deux au format électrique.
2 : à voir en fonction de la situation individuelle. Mais mieux vaut une situation pragmatique prenant en compte le besoin d'avoir 2 véhicules et en proposer un électrique, plutôt que théorique ou un foyer n'en a qu'une, et dans les faits les gens prendraient 2 thermiques.
3 : entre 1 électrique et 1 thermique et 2 thermiques ? C'est justement l'objet de ce fil de discussion Smile
Citation :

Solaire, qui ne risque pas de manquer avant longtemps et que seul, non pas des problèmes de rendement, mais bien des problèmes de coûts handicape encore.
Coût et rendement, c est budgetairement la même chose : si c est deux fois plus cher mais deux fois et demie plus rentable, c est mieux.
Quant a être l avenir, pourquoi pas, mais a l horizon proche, on en est loin.
Pour les centrales thermiques, quand le baril sera a 150€ on en reparlera de tes deux siècles (le gaz et le charbon suivront)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4624
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Dim 31 Oct 2010 - 2:11

Actuellement, le nucléaire français produirait de l'électricité à environ 30-35€/MWh. L'hydraulique tournerait aux environs de 5-10€/MWh. Les turbines à gaz et les meilleures thermiques produiraient aux environs de 50-60€/MWh. Cette semaine, sur le marché de gros, l'électricité s'est vendue à 45-50€/MWh en base et jusqu'à 90€/MWh en pointe. Donc, les centrales thermiques n'ont tourné que durant les pointes ... et le nucléaire a tourné en base au max de sa capacité.

C'est l'une des raisons des augmentations de prix demandées par les distributeurs. Les centrales nucléaires tournent à 100% de leurs capacités, mais l'appoint se fait avec une énergie chère. En 2003, le nucléaire produisait déjà à environ 30-35€/MWh, mais les centrales thermiques produisaient à environ 25-30€/MWh. Ce qui explique que le coût sur le marché de gros tournait aux environs de 30€/MWh

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7830
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Dim 31 Oct 2010 - 10:55

Le pétrole se raréfie certes, mais l'uranium n'est pas non plus éternel et son prix augmentera lorsque le nombre de centrales nucléaires augmentera (ce qui est le cas actuellement) et que les réserves diminueront (ce qui ne tardera pas non plus).

Il y a une donnée importante dans le débat thermique/électrique et ca me chagrine qu'on ne parle que de sous et pas de cette donnée importante: c'est la santé. Les gaz d'échappement contiennent de fines particules et sont nocifs. Je sais qu'on a pris l'habitude de mettre la santé de la population en général après l'économie mais c'est une donnée importante non?
Tiens ce week-end on a ouvert un nouveau centre commercial à Vienne, le public s'y est précité à tel point que le parking souterrain a dû être évacué pour cause de danger d'intoxication et les gens n'ont pas pu aller chercher leur voiture. (entre parenthèse tout le monde se plaint de la crise mais on peut ouvrir un nouveau magasin chaque jour il serait plein).

Stephane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6068
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Dim 31 Oct 2010 - 11:06

Salut

Citation :
ais l'uranium n'est pas non plus éternel

J'ai entendu dire ou lu que l'on en avait pour deux cent ans environs si l'on ne construit des dizaine de centrale d'ici là.

L'on tourne en rond, de toutes manières l'avenir énergétique, et je ne pense pas me tromper en disant ce qui suit, sera multisource.
Eolien, photovoltaïque et tout ce qui est solaire, nucléaire, biocarburant, hydraulique, géothermique, pompe à chaleur, en passant par des constructions et des moyens de transport moins gourmands en énergie. Aucune des énergies que j'ai cité peut remplacer entièrement les énergies fossiles, gaz, charbon, pétrole, et ces dernières que ce soit dans 20, 200 ou mille ans finiront bien par s'épuiser. cela est au moins une certitude.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7830
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   Dim 31 Oct 2010 - 11:23

Il ne faut pas se leurrer, la Chine, les USA et l'Inde vont construire pas mal de centrales nucléaires à l'avenir et moi j'ai plutôt le chiffre de 50 ans en tête pour l'uranium. Mais 50 ans de réserves ca ne veut pas dire qu'on va pouvoir le commercialiser pendant 50 ans!
Nardu pourra peut-être nous en dire plus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Batteries : états des lieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Batteries : états des lieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Batteries : états des lieux
» Maroc: Loi Interdisant le tabac dans les lieux public
» quel est le lieux qui vous parais le plus mystérieux ?
» Les centres d'intérêt des ovnis: des lieux privilégiés
» Vends batteries 12V ( utilisables pour les montures astro)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: