FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le nobel au graphène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Steph



Nombre de messages : 7860
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Le nobel au graphène   Lun 18 Oct 2010 - 20:00

Intéressant ce nobel.
Buck est-ce qu'on cherche déjà à développer ses applications ou on est toujours aux recherches fondamentales sur ses propriétés?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Lun 18 Oct 2010 - 21:32

Steph a écrit:
Intéressant ce nobel.
Buck est-ce qu'on cherche déjà à développer ses applications ou on est toujours aux recherches fondamentales sur ses propriétés?
Tu pourrais être plus explicite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2589
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 19 Oct 2010 - 10:24

Le graphene est un reseau atomique de carbone constitue sur un seul plan. Ca a l'avantage de faire tres bien circuler le courant electrique, et ca sert aussi de precurseur pour les nanotubes and co ou on peut en jouant sur la forme du maillage creer des transistors.
Oui Steph: c'est tres a la mode en ce moment c'est d'ailleurs le secteur ou commencent a sortir le plus de publis (sur les nouvelles technologies)
Il semblerait que ca sorte en industrie apres le moleculaire, donc a priori pas avent 20-30 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1994
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 19 Oct 2010 - 17:41

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 19 Oct 2010 - 19:46

On a des retours sur l'inocuité/la nocivité de ces bébêtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7860
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 19 Oct 2010 - 20:51

Désolé pas pu répondre plus tôt, mais Buck peut mieux le faire que moi de toute facon.
C'est du graphite , un peu comme les mines de crayon. Du carbone pur, c'est-à-dire à peu près 90% du corps humain quand on lui a retiré l'eau :-)

Buck le moléculaire que veux-tu dire au juste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 19 Oct 2010 - 21:47

Au niveau de la molécule comme dimensions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mer 20 Oct 2010 - 0:46

Steph a écrit:
Désolé pas pu répondre plus tôt, mais Buck peut mieux le faire que moi de toute facon.
C'est du graphite , un peu comme les mines de crayon. Du carbone pur, c'est-à-dire à peu près 90% du corps humain quand on lui a retiré l'eau :-)

Buck le moléculaire que veux-tu dire au juste?
Teu teu, mon carbone à moi n'a pas des formes de filaments (cf l'amiante qui perfore les macrophages), ou de nanobilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7860
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mer 20 Oct 2010 - 8:37

L'amiante n'est pas en carbone Wink
Je plaisante je comprends ton idée et de toute facon il faut toujours vérifier la toxicité d'un produit. Ceci dit si c'est pour être utilisé en monocouche (c'est à dire vraiment très peu, Buck pourra peut-être nous dire l'épaisseur précise mais ca doit faire quelques angstroem) dans l'électronique, à part les ouvrier qui travaillent dans les usines du fabricant, le danger est plus que limité pour la population.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2589
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mer 20 Oct 2010 - 10:03

Nieur n'a pas tord on passe directement a la taille atomique, mais personnellement je ne connait pas la nocivie de ces elements,
Le graphene en tant que tel je ne pense pas qu'il soit nocif, par contre les derives nano et autres (fullerenes, footballenes...)qui sont de la taille nanometrique peuvent etre nocif a cause des composes qu'ils peuvent avoir en plus du carbone (piegeage moleculaire ) ou de leur formes assez pointues, car leur formes semblent assez stable pour jouer le role de perforant, une molecule n'etant pas de forme pointue en general Wink
Qd a la reactivite du carbone seul ou en forme avec le vivant: strictement aucune idee desole, meme si il me semble qu'il y avait des soucis lors de l'extraction du charbon autrefois

Pour le moleculaire: c'est l'utilisation des polymeres et toute la chimie oranique, l'idee c'est de jouer sur les conformations spatiales des molecules et/ou des nuages electroniques pour modifier la forme de la molecule et la mettre dans un etat stable mais reversible. Il y a pas mal de recherches la dessus, une des premieres exploitations c'est les ecrans OLED. Leur principal soucis pour passer en mode puce c'est l'integration industrielle qu'on a du mal a faire. Autre inconvenient: relativement lent. Avantage: massivement paralelisable et facilement exploitable en 3D si on resoud le pb du passage industriel.
Le graphene a pour lui une vitesse (mobilite electronique ) et donc une frequence d'utilisation bcp plus haute que ce qu'on a actuellement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7860
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mer 20 Oct 2010 - 18:48

C'est bien ce que je croyais. Je suis surpris car je pensais que l'électronique moléculaire resterait un fantasme de chercheur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mer 20 Oct 2010 - 21:16

Tant qu'il n'y a pas d'objection théorique fondamentale, tout reste possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7860
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mer 20 Oct 2010 - 21:45

Anthracite a écrit:
Tant qu'il n'y a pas d'objection théorique fondamentale, tout reste possible

Certes mais entre le domaine du possible et celui de la réalité il y a...comment dire...une année-lumière?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mer 20 Oct 2010 - 23:18

Non, une année tout court Smile
Allez, mettons 20. La science progresse si vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6089
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Lun 6 Fév 2017 - 12:19

Salut


Une étonnante possibilité du graphène, faire des accumulateurs de grandes capacités.

"Les voitures électriques commercialisées pourront-elles bientôt réaliser un Paris-Nice sans faire le plein ? "

"Le monde du véhicule électrique a connu au début du siècle actuel une foule d’annonces qui n’ont pas eu de véritables suites et qui ont quelque peu jeté le discrédit sur le genre à ce moment-là. Mais avec le graphène, nous en sommes déjà à une très prochaine phase de production de batteries qui l’exploitent. Depuis le printemps dernier, la société Graphenano, en Espagne, par l’intermédiaire de sa filiale Grabat-Energy, communique sur sa production de batteries au graphène capables de stocker jusqu’à 1 kWh d’énergie électrique dans 1 kg. Le groupe se réjouit, pour des accumulateurs commercialisés moins chers, de disposer d’un bloc qui, comparativement à son équivalent lithium-ion, dispose d’une capacité de 4 à 8 fois supérieure et une durée de vie 4 fois plus grande. En gros, 800 kilomètres d’autonomie pour un poids du pack mesuré à 100 kilos qu’il ne sera pas nécessaire de changer avant mise à la casse… euh… au recyclage, de l’engin. Temps de recharge : de l’ordre de la minute. Mieux qu’avec une voiture thermique ! Ces batteries devraient être disponibles dans le courant de la présente année. Des discussions seraient en cours avec des constructeurs automobiles qui pourraient les employer.
"
Plus de détail ICI

Voilà qui devient vraiment sérieux et qui pourrait abattre les dernières réticences des longs courriers qui ne jurent que par le thermique.

Le Vieux.




_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7860
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Lun 6 Fév 2017 - 13:31

Quand même nettement plus écologique en plus. Le carbone, quel fantastique élément tout de même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4566
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Lun 6 Fév 2017 - 14:35

OK, OK !
Mais calmons-nous en attendant le passage de notre spécialiste de la ouature électrique !

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6089
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Lun 6 Fév 2017 - 16:49

Salut

On en est pas encore à la grande production, mais l'on voit que cela avance et que cela donne un peu d'espoir.

Il faut comparer.

1 litre de gasoil = 10 kw/h mais comme le rendement dans un moteur diesel est de seulement de 40%, l'on peut considérer qu'il faut considérer 4 kw/h par litres.

Si je me réfère à ce qui a été dit dans l'article, l'accumulateur au graphène donnerait une autonomie 3 à 4 fois inférieur à poids égal (à la louche hein, car l faut aussi se dire que le mazout à une densité de 0,84). On se rapproche tout de même assez bien d'un plein de gas-oil. Même les camions pourraient un jour y passer.

Le Vieux



_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6089
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Lun 6 Fév 2017 - 16:50

et je ne compte les possibilités de récupération d'énergie dans le freinage, ce qui augmente l'autonomie.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7860
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Lun 6 Fév 2017 - 17:23

Attention pour le moment les données viennent du producteur, qui a tout intérêt à se faire plus gros que le boeuf pour attirer les investisseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4656
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 7 Fév 2017 - 2:43

lgda a écrit:
OK, OK !
Mais calmons-nous en attendant le passage de notre spécialiste de la ouature électrique !

L'utilisateur de voiture électrique constate qu'on lui avait promis un doublement de l'autonomie pour l'horizon 2017 qui s'est en fait limité à une augmentation annoncée d'environ 75% de cette autonomie. Le marketing nous promet monts et merveilles ... pour plus tard

SI l'on avait cru certaines des déclarations des années 2000, l'on devrait déjà avoir des batteries plus phénoménales que celles annoncées dans cet article. En fait, il y a peu de découvertes scientifiques qui passent de la "paillasse" au stade pré-industriel. Elle pour passer du stade pré-industriel au stade industriel .... Bref, j'y croirais quand je verrais circuler des véhicules équipés de ces batteries révolutionnaires Twisted Evil

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4656
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 7 Fév 2017 - 2:45

Le Vieux a écrit:
et je ne compte les possibilités de récupération d'énergie dans le freinage, ce qui augmente l'autonomie.

Rolling Eyes Si tu roulais en voiture électrique, tu saurais que moins tu utilise la régénération, plus tu va loin .... Quand on "freinage", si on entends par là l'utilisation des freins, c'est un vrai gâchis énergétique et la plupart des VE utilisent très peu leurs freins pour privilégier :
- d'abord l'anticipation;
- puis la régénération.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6089
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 7 Fév 2017 - 9:34

Salut

Il y a de fortes chances que de mon vivant, je ne puisse jamais faire en un seul "plein" faire 1000 km en ve, en cause, les contraintes industrielles du passage du labo à l'industriel et peut être aussi les blocages plus politiques ceux-là pour protéger les anciennes industries, pétrolières et autres, d'une sorte de bérésina financière. D'ailleurs je pense qu'une forte avancée en matière énergétique, même si elle serait possible techniquement et financièrement, est condamnée dans le court terme, tandis qu'une avancée à petits pas restera possible puisque elle ne remettra pas en question de manière brutale la société industrielle du moment.

L'important pour moi, c'est ma vision, non pour moi mais pour mes enfants et petits enfants, je me dis que si cela devient possible en laboratoire, cela deviendra possible et donc viable un jour dans l'industrie et donc du domaine public pour construire un monde plus propre et donc plus en adéquation avec l'environnement.


Concernant l'énergie du freinage et des ralentissements, je pensais que justement, le gain d'autonomie était plus du à justement à ce type de récupération, plutôt qu'a l'augmentation de la capacité des batteries, du moins de ce que j'avais lu sur la zoé notamment.

J'avais lu, mais concernant le vélo à assistance électrique que la récupération d'énergie du aux ralentissements (freinage dans les descentes, priorités, obstacles) étaient vraiment négligeables. Bien sur il faut savoir garder tout rapport mais moi cycliste, je pense que je me dois de freiner dans pas mal de descentes et ralentissement à cause des nombreuses priorité et trouve toujours dommage que pour les côtes qui suivent, je ne puisse pas profiter de tous mes efforts précédent pour les grimper. je ne trouve pas cela négligeable,


Le Vieux.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4656
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 7 Fév 2017 - 13:01

Le Vieux a écrit:
Concernant l'énergie du freinage et des ralentissements, je pensais que justement, le gain d'autonomie était plus du à justement à ce type de récupération, plutôt qu'a l'augmentation de la capacité des batteries, du moins de ce que j'avais lu sur la zoé notamment.

Il y a de nombreuses personnes qui croient cela, on a même vue une dame qui nous expliquait qu'elle freinait à fond pour augmenter son autonomie ...

Premier point, comment freinent la plupart des VE. Quand on lève le pied de l'accélérateur, le moteur passe en alternateur et on commence à récupérer de l'énergie. En fait, la vitesse du véhicule commence à décroitre. Mais, la transformation du mouvement mécanique en électricité a un certain rendement que l'on estime à environ 80%. Quand on appuie légèrement sur le frein, cette régénération augmente et devient maximale. Puis, les freins entrent en action. Là, on perd carrément de l'énergie, car on transforme l'énergie mécanique en chaleur

Avec les toutes premières zoés qui datent de début 2013, l'autonomie annoncée était de 210 km. Sur un forum, je connais quelqu'un qui dépasse cette valeur et c'est très rare. Moi, j'ai plutôt une autonomie de 140-150 km au max, mais je connais comment faire pour rouler "à l'économie", mais comme je ne fais pas de trajets super longs, je n'estime pas nécessaire de la faire.

De ce que j'ai énoncé plus haut, on se rend compte qu'il faut anticiper. En fait, il faut d'abord réussir à trouver le point où l'accélérateur ne freine pas et n'accélère pas. Le point où le véhicule indique que l'énergie consommée est de 0 kWh. Donc, on va laisser le VE "poursuivre sur son aire". Il est freiné par le vent et les pertes d'énergie au niveau des roues. Dans de bonnes conditions, il faut un peu plus d'un km pour passer de 90 km/h à 70 ... Bref, il faut anticiper, savoir qu'il y a un stop, bien en avant d'où on est. J'ai testé la technique, car sur le forum j'ai été l'un des premiers à en poser les règles... Je trouve que c'est très contraignant. Il faut sans cesse, du moins au début, garder un œil sur l'indicateur de puissance.

J'ai fait un comparatif, sur 35 km, à 6h du matin, donc route dégagée de circulation, pour rentrer chez moi, en roulant comme je roule actuellement, j'utilise environ 6 kWh. En roulant à l'économie, je n'ai besoin que d'environ 4 kWh. Avec 22 kWh de disponibles dans ma batterie. Il n’ayant pas l'habitude de cette méthode, je ne l'ai pas optimisée. Donc, il doit être possible de faire mieux. Le spécialiste que je connait descend à environ 10/12 kWh aux 100 km. La moyenne des conducteurs de VE se situe aux alentours de 14/15 kWh aux 100 km...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4566
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   Mar 7 Fév 2017 - 14:47

narduccio a écrit:
Mais, la transformation du mouvement mécanique en électricité a un certain rendement que l'on estime à environ 80%.
C'est peut-être le rendement d'un bon alternateur mais dans la pratique, par exemple les trains électriques, la récupération tourne autour de 30 à 35%...
C'est très loin des fantasmes de nombreux non-spécialistes !

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nobel au graphène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nobel au graphène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le nobel au graphène
» Prix Nobel de la Paix
» Politique: Henry Kissinger - Secrétaire d'état US - Prix Nobel
» Du papier graphène plus résistant que de l'acier
» En attendant Godot (Waiting for Godot) - Samuel Beckett (prix Nobel de littérature)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: