FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nappe de pétrole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Steph



Nombre de messages : 7829
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Nappe de pétrole   Mer 28 Avr 2010 - 21:24

1000 km de diamètre!
Soit plus que Vienne-Bruxelles
Soit sensiblement plus que Paris-Marseille ou Paris-Berlin

Et c'est pas fini mes pig

Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Mer 28 Avr 2010 - 22:55

A la TV, ils disent que les autorités projettent de mettre le feu à ces nappes. Je vois mal du pétrole à la surface de l'eau brûler. Qu'en dites vous ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Mer 28 Avr 2010 - 23:03

Nieur a écrit:
A la TV, ils disent que les autorités projettent de mettre le feu à ces nappes. Je vois mal du pétrole à la surface de l'eau brûler. Qu'en dites vous ? scratch
Si Si !
Il paraît que ça brûle très bien, mais je t'avoue n'avoir jamais essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 10:58

Salut

Ca brule bien, mais cela doit dépendre du type de pétrole et je suppose de sa dilution.

Et même s'il brule, il restera des résidus qui pollueront, sans compter le nuage noir que cela va donner. Pour que la nappe soit si étendue, c'est qu'il s'y sont prit assez tard, au début, il devait certainement y avoir moyen de circonscrire la nappe avec des barrières flottantes, du moins si l'état de la mer le permettait.

800 m³ de pétrole s'écoule encore tous les jours, j'espère qu'ils vont pouvoir colmater la fuite rapidement, l'écosystème fragiles des cotes américaines risque de devenir un désert

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 12:34

Si l'on s'en tient à un point de vue purement théorique, il faudrait essentiellement tout faire pour éviter que les nappes s'approchent des côtes, donc circonscrire les nappes au large.
Le pétrole brut a cet avantage d'être biologiquement et naturellement dégradable par la flore microscopique océanique. Il existe d'ailleurs des poudres dites résorbantes qui sont en fait des lyophilisats concentrés de bactéries marines qui se font un plaisir de se régaler gratis du pétrole puant.
Par contre, la situation devient dramatique quand les nappes ne sont plus constitués de pétrole brut mais de certains déchets de crackage comme le fuel lourd et toutes ces huiles pestilentielles qui asphyxient tout sur leur passage.
Et puis, si ces nappes de pétrole brut arrivent sur les côtes de Louisiane et de Floride, c'est un écosystème côtier unique en son genre et tout entier qui risque d'être rayé de la carte. Les Everglades et les bayous de Louisiane constituant le delta du Mississippi abritent des espèces animales et végétales déjà cruellement mises à mal par l'American Way of Life.
Nous vivons décidément des jours funestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 12:48

Salut

Je suppose que ces bactéries mettront du temps pour résorber ce pétrole brut, donc le feu serait sans doute le seul moyen ( des centaines de kilomètres de barrières flottantes et de bateaux de ramassage me semble totalement utopique)

Mais le pétrole brut une fois brulé, les résidus de la combustion restent t'ils de la même innocence que le brut, ou alors est-ce pire ? Il arrive parfois que le remède est pire que la maladie

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)


Dernière édition par Le Vieux le Jeu 29 Avr 2010 - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 13:09

C'est bien là que le bas blesse ! Le pétrole brut est un tel maelström d'hydrocarbures, et surtout à longue chaîne, que sa combustion à température et pression ambiantes est imparfaite et les résidus engendrés bien plus toxiques que le produit initial. Si l'on associe à cela le relargage massif de dioxyde carbone dans l'air et de dérivés soufrés (le pétrole brut est très riche en soufre), les conséquences envisageables sont désastreuses.
Pourtant, ce pétrole pourrait très bien brûler en mer, car "plus léger que l'eau" mais cela doit-il être la solution envisagée ?

Quant à nos petites bactéries, il ne faut pas les sous-estimer, ce sont de vraies goinfres, on pourrait même préférer les avoir en photo qu'à table... Plus sérieusement, il est parfois étonnant de voir la réactivité et la rapidité d'exécution du vivant (c'est vrai aussi pour les hommes, mais surtout pour faire des conneries). D'ailleurs, la nature ne s'y est pas trompée, c'est pour cela qu'elle a mis au point le catalyseur biologique, je veux parler de l'enzyme, bien plus efficace qu'un métal ou qu'un minéral.
Pour revenir à nos petites bactéries : elles ont un autre avantage, ce sont des bactéries photosynthétiques qui vont, en plus d'expurger le pétrole, libérer de l'oxygène. La masse carbonée produite par ces bactéries (en se multipliant) permettra à l'océan de stocker le carbone sous la forme de résidus fossiles : "de pétrole, tu retourneras au pétrole". Eh oui, n'oublions pas que le pétrole est issus de la fossilisation / fermentation de bactéries marines ayant vécu bien longtemps avant nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 14:37

Salut

Citation :
de pétrole, tu retourneras au pétrole

Ce qui me parait assez logique, les bactéries ne consommant pas l'énergie contenue dans le pétrole, cette énergie potentielle en provenance du soleil, restera donc intacte.

On a donc une solution, mais combien de temps faudra t 'il à ces bactéries pour digérer ce pétrole ? et encore en faudrait-il en avoir en réserve en suffisance. Mais je suppose que la capacité des bactéries à se reproduire dans un milieu qui leur est favorable, cela doit aller très vite.
Encore faut-il que les nappes de pétroles ne soient pas trop dispersée. et je ne sais pas si ces bactéries peuvent sauter d'une nappe à l'autre.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 14:56

Alors là, tu me poses une colle, je suis sincèrement incapable de répondre. Mais bien que, comme tu le dis, les bactéries ont tendance à se multiplier dans un milieu suffisamment prospère pour elles, leur croissance atteint vite ses limites. La nature a horreur du vide, c'est bien connu mais c'est loin d'être le cas pour les bactéries qui n'aiment pas sentir à l'étroit. En clair, l'expansion bactérienne ralentit quand nos petites bêtes font du frotté-frotté. Ce phénomène de ralentissement de la croissance est connu sous le nom d'inhibition de contact. D'ailleurs, les bactéries (procaryotes) ne sont pas les seules intéressées par ce phénomène. La culture in vitro de cellules humaines montre les mêmes limites : les cellules croissent jusqu'à former une couche uniforme sur le fond de votre boîte de Petri mais ne cherchent pas à se passer les unes sur les autres sauf dans certains cas pathologiques : les cellules cancéreuses en culture se chevauchent copieusement les unes les autres, une véritable orgie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7829
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 18:51

Je crois que vous ne vous rendez pas compte des proportions, et pourtant c'est pour ca que je les ai transcrites en distances entre de grandes capitales européennes.
Il est totalement illusoire d'imaginer traiter de telles quantités par voie biologique ou chimique ou autre. Les quantités impliquées seraient totalement hors de capacité de l'industrie humaine.

Si ma mémoire ne me fait pas défaut, je crois avoir lu il y a quelques semaines que le Président Obama voulait intensifier l'extraction de petrole off-shore. Nous lui souhaitons bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 19:28

ah ca va, c'est dans le golfe du mexique, et cette annee je pensais aller a acapulco, pas a veracruz!!

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 19:33

BioHazard a écrit:
En clair, l'expansion bactérienne ralentit quand nos petites bêtes font du frotté-frotté.

ca veut dire que, pour avoir un truc optimum, il faut donc repandre les bacteries le plus possible tout au long de la surface, et ne pas juste les concentrer en un point...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 51
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 19:55

En terme de proportion, sur la surface couverte, la situation actuelle correspond globalement à 1 litre de pétrole par Km² et par jours.

Ça peut sembler peu, mais vu la surface c'est carrément titanesque.


Nardu nous le répète souvent, en cas d'incident dans une centrale on analyse les causes, les conséquences, et on remet à plat les protocoles pour éviter que l'incident puisse se reproduire.

A votre avis, pour les plateformes, il y-a un branle bas de ce genre ou pas ?


il faut donc repandre les bacteries le plus possible tout au long de la surface
Ouaip... un épandage sur 785.000 Km² ça fait chaud a réaliser quand même. C'est grosso modo la superficie de la France dont on parle.

Bon, je triche en considérant que la nappe est circulaire, ce dont je doute, mais vu que je n'ai pas d'autre info.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 21:16

Le Vieux a écrit:
Salut

Ca brule bien, mais cela doit dépendre du type de pétrole et je suppose de sa dilution.

Le Vieux
Disons de la cohésion de la nappe.
Je viens d'entendre dire que la moitié de la nappe pourrait être brûlée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 21:19

Le Vieux a écrit:
Salut

Je suppose que ces bactéries mettront du temps pour résorber ce pétrole brut, donc le feu serait sans doute le seul moyen ( des centaines de kilomètres de barrières flottantes et de bateaux de ramassage me semble totalement utopique)

Mais le pétrole brut une fois brulé, les résidus de la combustion restent t'ils de la même innocence que le brut, ou alors est-ce pire ? Il arrive parfois que le remède est pire que la maladie

Le Vieux
Beaucoup de Co2, de l'eau et quelques produits plus ou moins toxiques.
Et un petit coup de réchauffement climatique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 21:24

Le Vieux a écrit:
Salut

Citation :
de pétrole, tu retourneras au pétrole

Ce qui me parait assez logique, les bactéries ne consommant pas l'énergie contenue dans le pétrole, cette énergie potentielle en provenance du soleil, restera donc intacte.

On a donc une solution, mais combien de temps faudra t 'il à ces bactéries pour digérer ce pétrole ? et encore en faudrait-il en avoir en réserve en suffisance. Mais je suppose que la capacité des bactéries à se reproduire dans un milieu qui leur est favorable, cela doit aller très vite.
Le Vieux
Là, je ne suis pas trop...
Citation :
Encore faut-il que les nappes de pétroles ne soient pas trop dispersée. et je ne sais pas si ces bactéries peuvent sauter d'une nappe à l'autre.

Ce qui est le cas, sinon tout aurait brûlé d'un coup.
Mais bon, les bactéries doivent également dériver au gré des courants.
Ce que le feu ne peut pas faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7829
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 21:41

Anthracite a écrit:
Le Vieux a écrit:
Salut

Je suppose que ces bactéries mettront du temps pour résorber ce pétrole brut, donc le feu serait sans doute le seul moyen ( des centaines de kilomètres de barrières flottantes et de bateaux de ramassage me semble totalement utopique)

Mais le pétrole brut une fois brulé, les résidus de la combustion restent t'ils de la même innocence que le brut, ou alors est-ce pire ? Il arrive parfois que le remède est pire que la maladie

Le Vieux
Beaucoup de Co2, de l'eau et quelques produits plus ou moins toxiques.
Et un petit coup de réchauffement climatique ?

Bof, si on extrait le pétrole à ce rythme c'est aussi parce qu'on le consomme à ce rythme, donc je suppose que ca ne change pas grand chose de ce coté-là. La seule différence c'est qu'ici on ne peut pas filter les fumées par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 21:45

Steph a écrit:
Anthracite a écrit:
Le Vieux a écrit:
Salut

Je suppose que ces bactéries mettront du temps pour résorber ce pétrole brut, donc le feu serait sans doute le seul moyen ( des centaines de kilomètres de barrières flottantes et de bateaux de ramassage me semble totalement utopique)

Mais le pétrole brut une fois brulé, les résidus de la combustion restent t'ils de la même innocence que le brut, ou alors est-ce pire ? Il arrive parfois que le remède est pire que la maladie

Le Vieux
Beaucoup de Co2, de l'eau et quelques produits plus ou moins toxiques.
Et un petit coup de réchauffement climatique ?

Bof, si on extrait le pétrole à ce rythme c'est aussi parce qu'on le consomme à ce rythme, donc je suppose que ca ne change pas grand chose de ce coté-là. La seule différence c'est qu'ici on ne peut pas filter les fumées par exemple.
Je crains fort que tu n'aies raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 21:54

Salut

Citation :
Là, je ne suis pas trop..

Qu'est-ce qui ne va pas ?

Est-ce ceci ?

Citation :
Ce qui me parait assez logique, les bactéries ne consommant pas l'énergie contenue dans le pétrole, cette énergie potentielle en provenance du soleil, restera donc intacte.

Je pensai ici à la conservation de l'énergie fossile crée en son temps par le soleil, celle-ci n'étant pas brulée, elle devait restée en place

Ou ceci ?
Citation :
On a donc une solution, mais combien de temps faudra t 'il à ces bactéries pour digérer ce pétrole ? et encore en faudrait-il en avoir en réserve en suffisance. Mais je suppose que la capacité des bactéries à se reproduire dans un milieu qui leur est favorable, cela doit aller très vite.

Pour répandre des bactéries sur les nappes de pétrole, il faut déjà en avoir et en suffisance si l'on veut être efficace, on en est tout de même à une zone de + de 60000 km²
de plus le temps joue contre, les premières nappes de pétrole vont atteindre les côtes d'ici peu.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 23:26

Le Vieux a écrit:
Salut

Citation :
Là, je ne suis pas trop..

Qu'est-ce qui ne va pas ?

Est-ce ceci ?

Citation :
Ce qui me parait assez logique, les bactéries ne consommant pas l'énergie contenue dans le pétrole, cette énergie potentielle en provenance du soleil, restera donc intacte.

Je pensai ici à la conservation de l'énergie fossile crée en son temps par le soleil, celle-ci n'étant pas brulée, elle devait restée en place

Le Vieux
Ben oui, des bactéries qui se nourrissent exclusivement du soleil ça me pose des problèmes.
D'autant plus qu'on peut se demander quel serait leur intérêt de bouffer du pétrole dans ce cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Jeu 29 Avr 2010 - 23:32

Disons que je préfère cette explication de Bio :
Citation :
Pour revenir à nos petites bactéries : elles ont un autre avantage, ce sont des bactéries photosynthétiques qui vont, en plus d'expurger le pétrole, libérer de l'oxygène. La masse carbonée produite par ces bactéries (en se multipliant) permettra à l'océan de stocker le carbone sous la forme de résidus fossiles : "de pétrole, tu retourneras au pétrole". Eh oui, n'oublions pas que le pétrole est issus de la fossilisation / fermentation de bactéries marines ayant vécu bien longtemps avant nous.

Edition :
On va me dire que je suis chinois puisque tout être vivant a besoin de chaleur.
Mais, ici, c'est : la bactérie bouffe le pétrole, au bout de sa durée de vie elle claque et, en se décomposant, ses déchets font du pétrole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Ven 30 Avr 2010 - 11:17

Salut


Citation :
Disons que je préfère cette explication de Bio
.

Je te comprend à 100%

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1989
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Ven 30 Avr 2010 - 15:43

Comme ce genre d'évènements fait partie des cas que j'ai étudié pour le boulot, je vais apporter mon grain de sel.

Le pétrole en question est un pétrole léger (pas aussi léger que celui d'Arabie Saoudite mais presque). Une nappe de ce pétrole exposée à l'air libre s'évapore de 50% en 24h. Justement, une nappe de pétrole léger est composée d'un film de quelques centaines de microns d'épaisseur, quelques centimètres sur le lieu du déversement (ici sous-marin).

Le fait que la source soit sous-marine fait que les éléments les plus lourds vont rester se dissocier avant d'arriver à la surface et se déposer au fond.

Donc le fait que ce soit une fuite de pétrole léger au large est une chance parce que la plupart va disparaitre naturellement.

Malheureusement, ce qui reste est le pétrole le plus "chiant" parce que suffisamment solide pour rester cohérent, suffisamment imbibé d'eau pour devenir pâteux et moins sensible à la chaleur. Donc ce qui va toucher les côtes est une sorte de peau collante et dégueulasse qui va se déposer partout.

Ce résidu est facile à récupérer sur les plages parce qu'il agglomère le sable, ce qui le rend facile à ramasser, mais c'est l'inverse sur les roches et la végétation. Or, les côtes de Louisiane sont très découpées, écologiquement fragiles (le delta du Mississipi, formé de marais et de basses plaines alluviales, s'érode et perd face à la mer qui l'inonde progressivement) et très importantes économiquement pour la pêche aux USA (40% des prises de fruits de mer).
photo satellite du delta du mississipi

Le grand lac visible au centre est le lac Ponchartrain que borde New Orleans sur ses rives Sud

Embouchures du Mississipi dans le temps

Notez qu'actuellement, 2/3 des sédiments sont charriés dans la zone 6, 1/3 dans la zone 1, les côtes perdent 90 à 100km² par an face à la mer.

Paysages faune typiques des bayous



Imaginez donc ça confronté à une peau de pétrole!

Quand aux bactéries mangeuses de pétrole, elles sont fixées sur un substrat calcaire pour pouvoir mieux les maîtriser:
  • Cette poudre peut s'épandre par avion
  • Les bactéries sont inertes tant qu'elles ne sont pas en milieu favorable, en particulier elles sont inoffensives pour la peau
  • La poudre fait couler la nappe de pétrole vers le fond, où elle est digérée puis intégrée aux sédiments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Ven 30 Avr 2010 - 19:40

Et ton avis sur la combustibilité de ce pétrole tant qu'il est en surface et à peu près emmailloté par des filets ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   Sam 1 Mai 2010 - 14:54

Sans vouloir replacer l'avis éclairé de Ji-Louis, j'ai cru entendre que la combustibilité de ce pétrole, qui en couche fine se mélange un peu avec l'eau de mer, n'était pas extraordinaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nappe de pétrole   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nappe de pétrole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nappe de pétrole
» Pétrole brut et carburants
» Fuite de pétrole;Obama et BP ont menti...
» La situation du pétrole et les révolutions ds les pays arabes:une menace pour le monde
» Pétition pour préserver la forêt Amazonienne du pétrole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Autres-
Sauter vers: