FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 grand fleuve tranquile

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
lgda



Nombre de messages : 4609
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 13:27

BioHazard a écrit:
...il y a peut être des chances que nous connaissions une nouvelle mini-période glaciaire.
MAIS QUEL BONHEUR !!!
Bio, tu en aurais deux de moins en bas contre deux de plus en haut que je te ferais la bise !!

Quelle bonne nouvelle que voilà !

Moi qui déteste cordialement toute température supérieure à 15°, c'est le paradis sur terre que tu m'annonces !!

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6160
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 13:53

Salut

Citation :
mais pas mal réfute par certains membres du giec arguant que le flux solaire ne varie pas tant que cela en fait

Cela dépend certainement de l'échelle à laquelle on se trouve, si le soleil varie de 1/1000, ce qui pourrait sembler peu, probablement cela suffirait à modifier pas mal de chose sur terre, étant donne que notre brave "petit" soleil, fait tout de même 1300000 fois "notre" terre,

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6160
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 15:26

Salut

Si j'ai bien calculé la terre reçoit grosso modo 1/6,5 milliardième d'énergie du soleil, alors notre consommation d'énergie même annuelle c'est du pipeau p/r au soleil.



Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 16:17

On recoit a la hache 1300W/m2 (niveau equateur au sol) et les variation du flux sont de qq pourcents soit finalement pas grand chose.
Mais ca ne veux pas forcement dire qu''il n'y a pas d'autres effets qui jouent notament sur l'interaction sur la haute atmosphere avec le flux. Vu que la qte d'amospehre est tenu, un changement de qq pourcents du flux doit bcp plus jouer: plus ou moins d'interaction -> changement de qq degres en haute atmosphere qui lui va se propager de proche en proche
Et c'est sans compter sur la generation de certains gaz comme l'ozone

Comme nous depuis le sol on emet pas mal de gaz, au final je ne sais pas si l'un des effets va prendre le pas sur l'autre

PS : Je ne suis ni pro giec dont la tendance est a l'autoflagelation ni pro Allegre (il raconte pas mal de conneries certes, mais aussi qq trucs de juste faut savoir trouver lesquelles Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6160
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 16:43

Salut

Citation :
On reçoit a la hache 1300W/m2

A l'échelle de la terre toute entière, la terre reçoit donc 255.000 milliards ( arrondis à 1000w/m2) de watt /heure, difficile à appréhender pour mon pauvre petit cerveau un chiffre de cette valeur, mais je crois que je peux dire que cela fait beaucoup. et même en divisant par 1000 cela reste pas beaucoup plus palpable.

je disais donc admettons arbitrairement une fluctuation de 1/1000, on se dit que c'est pas grand chose sur le tas, mais si jamais par le truchement des courants, marin ou aériens, il y a des concentrations locales, cela peut opérer beaucoup d'influence

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 17:02

BioHazard a écrit:
J'ai entendu dire récemment au Collège de France que le soleil semblait présenter des cycles d'une durée d'environ 6 ans. Pendant 5 ans, le soleil se tient à carreau, il la ramène pas, il fait son petit bonhomme de chemin dans la Voie Lactée et pis c'est tout.

Il y a plusieurs cycles solaires. Le cycle le plus connu et le mieux documenté est le cycle de 11 ans qui alterne des périodes calmes et des périodes mouvementées.

Il y aurait aussi un cycle de 22 ans, un de 90 ans et un de 179 ans. Plus peut-être d'autres plus longs. Les effets de ces cycles se superposent ce qui rend leur détermination assez difficile.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 21:05

Le problème est qu'on ne connaît pas avec précision l'influence du Soleil sur la Terre (Mars se réchauffe).
On ne connaît pas avec plus d'exactitude, le rôle des océans et, enfin, actuellement pas mieux celui de la couverture nuageuse.

Les causes principales n'étant pas quantifiables, il est un peu réducteur de se fier uniquement au taux de Co2 qui n'est finalement pas un gaz polluant.

Si l'on regarde les courbes du GIEC, elles sont exactes aujourd'hui, pas très précises pour hier et franchement divergentes pour demain.

Mais, nos gouvernements ont trouvé là une excellente occasion de pressurer le citoyen, sans s'attaquer aux vrais pollueurs, l'industrie et les pétroliers et foutant, en prime, mauvaise conscience.

Par contre, la lutte contre les microparticules, vraiment nocives pour la santé passe au second plan.
Mais il est vrai que la lutte, par le passé, contre ces particules a eu comme résultat une augmentation de la température.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 21:35

Anthracite a écrit:
Les causes principales n'étant pas quantifiables, il est un peu réducteur de se fier uniquement au taux de Co2 qui n'est finalement pas un gaz polluant.

Mais, justement, on ne se fie pas seulement au taux de CO (contrairement à ce que prétendent certains.
Ce qui va dans le sens d'un réchauffement global :
- la date de floraison ou de cueillette de nombreux végétaux ne cesse d'avancer. Que l'on parle de la date de éclosions des fleurs des cerisiers au Japon, ou de la cueillette du raison en Bourgogne ...
- De mémoire d'homme (et même plus), les glaciers n'ont pas été de surface aussi limitée depuis au moins 500 ans;
- le niveau de la mer monte;
- la température moyenne de la Terre, n'a pas été aussi élevée depuis 600 ou 700 ans;
- la végétation et les animaux remontent vers le Nord ...

90% des indicateurs vont dans le sens d(un réchauffement global. Alors, çà doit être normal que tout le monde pense que ça doit être l'inverse qui se produit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 22:08

narduccio a écrit:
Anthracite a écrit:
Les causes principales n'étant pas quantifiables, il est un peu réducteur de se fier uniquement au taux de Co2 qui n'est finalement pas un gaz polluant.

Mais, justement, on ne se fie pas seulement au taux de CO (contrairement à ce que prétendent certains.
Ce qui va dans le sens d'un réchauffement global :
- la date de floraison ou de cueillette de nombreux végétaux ne cesse d'avancer. Que l'on parle de la date de éclosions des fleurs des cerisiers au Japon, ou de la cueillette du raison en Bourgogne ...
- De mémoire d'homme (et même plus), les glaciers n'ont pas été de surface aussi limitée depuis au moins 500 ans;
- le niveau de la mer monte;
- la température moyenne de la Terre, n'a pas été aussi élevée depuis 600 ou 700 ans;
- la végétation et les animaux remontent vers le Nord ...

90% des indicateurs vont dans le sens d(un réchauffement global. Alors, çà doit être normal que tout le monde pense que ça doit être l'inverse qui se produit.
Et où as-tu pêché que je niais le réchauffement actuel de la Terre ???
Même Mars se réchauffe et là, on dispose d'indicateurs bien plus anciens et fiables que pour la Terre...
0
Parfois très étonné d'apprendre par ton clavier ce qu'il a écrit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4736
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 22:11

Anthracite a écrit:
Et où as-tu pêché que je niais le réchauffement actuel de la Terre ??

J'ai pas dit que tu niais. Je trouve qu'en ce moment, les "climato-sceptiques" ont trop bonne presse. Je suis désolé de ne pas avoir assez bien précisé ma pensée.

Sur un terme plus long, il y aura sûrement un refroidissement. Mais, les hommes seront-ils encore là pour le voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 22:25

narduccio a écrit:
Anthracite a écrit:
Et où as-tu pêché que je niais le réchauffement actuel de la Terre ??

J'ai pas dit que tu niais. Je trouve qu'en ce moment, les "climato-sceptiques" ont trop bonne presse. Je suis désolé de ne pas avoir assez bien précisé ma pensée.

Sur un terme plus long, il y aura sûrement un refroidissement. Mais, les hommes seront-ils encore là pour le voir ?
Peut être dans longtemps, peut-être l'année prochaine, qui sait ?
La Terre se réchauffe, mais les hivers deviennent plus rigoureux et le Soleil est inactif.
De toute façon, les conséquences d'un réchauffement encore plus accentué seront moins catastrophiques que l'arrivée d'une mini-époque glacière.
Et la lutte contre les polluants est bien plus urgente à continuer que celle contre le C02 si on parle en années perdues de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quidam



Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Mer 24 Mar 2010 - 23:54

Anthracite a écrit:
Peut être dans longtemps, peut-être l'année prochaine, qui sait ?
La Terre se réchauffe, mais les hivers deviennent plus rigoureux et le Soleil est inactif.
Par essence un réchauffement climatique peut aussi entrainer du chaos dans la belle horloge climatique. C'est ce qu'on observe actuellement avec des hivers + rigoureux + tempétueux et des étés + secs et + chauds.

Anthracite a écrit:
Et la lutte contre les polluants est bien plus urgente à continuer que celle contre le C02 si on parle en années perdues de vie.
Oui je suis d'accord. Mais pour autant son taux atmosphérique est positivement corrélé au réchauffement climatique. Si on a les moyens de le limiter au même titre que les gaz polluants, autant s'y atteler ne penses-tu pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Jeu 25 Mar 2010 - 0:40

Quidam a écrit:
Anthracite a écrit:
Peut être dans longtemps, peut-être l'année prochaine, qui sait ?
La Terre se réchauffe, mais les hivers deviennent plus rigoureux et le Soleil est inactif.
Par essence un réchauffement climatique peut aussi entrainer du chaos dans la belle horloge climatique. C'est ce qu'on observe actuellement avec des hivers + rigoureux + tempétueux et des étés + secs et + chauds.

Anthracite a écrit:
Et la lutte contre les polluants est bien plus urgente à continuer que celle contre le C02 si on parle en années perdues de vie.
Oui je suis d'accord. Mais pour autant son taux atmosphérique est positivement corrélé au réchauffement climatique. Si on a les moyens de le limiter au même titre que les gaz polluants, autant s'y atteler ne penses-tu pas ?
Je ne trouve pas, si autant s'attaquer à des poisons est de la survie, intervenir plus avant dans une machine climatique dont on ne sait pas grand-chose me semble une imbécilité !

Déjà que les conséquences inattendues de la lutte contre l'empoisonnement de l'atmosphère ont entraîné une hausse, au-dessus des pays l'ayant fait de 0,5° environ...
(Ces particules ayant un pouvoir occultant dans le visible et pas dans l'infrarouge).

Quant à la thèse : réchauffement = étés chauds et hivers froids, c'est pas ce que pensent (pensaient) les climatologues il y a encore quatre ans.
Alors, c'est peut-être vrai, mais c'est peut-être faux, mais ça témoigne bien de notre niveau actuel de connaissance...

Et enfin, si on en arrivait à une glaciation (pour te rassurer, on a raté la dernière qui aurait du arriver au XIX° siècle) ce serait une horrible catastrophe.
Pour faire bref, on devrait importer des pays de la bande équatoriale et quand on connaît la stabilité de ces derniers qui n'arrivent pas toujours à nourrir leur propre population...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6160
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Jeu 25 Mar 2010 - 11:50

Salut

De toutes manières, réchauffement ou pas, il faut améliorer notre cadre de vie, en luttant contre la pollution , en consommant moins et/ou mieux afin que les pays émergents puissent aussi profiter des "bienfait" de l'industrialisation , avec le confort et de la sécurité que cela apporte.

Nous avons au moins quelques certitudes, c'est celles de l'épuisement des ressources, de la pollution et de l'air et surtout des cours d'eau alliés avec une démographie, peut être plus si galopante, mais néanmoins toujours en augmentation.
Sans compter que la pollution met en péril la faune et la flore, si pas dans son entièreté, au moins dans sa diversité.

Ainsi, en luttant contre le réchauffement on lutte aussi contre le refroidissement, car si on isole une maison correctement, l'isolation marche aussi bien contre la chaleur que contre le froid.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Jeu 25 Mar 2010 - 17:38

Bonjour
La Taxe Carbone est définitivement enterrée en France...
"En attendant l'accord de tous les autres pays Européens"
c. a. d Jamais !!!
Blondie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Jeu 25 Mar 2010 - 20:23

Le Vieux a écrit:
Salut


Ainsi, en luttant contre le réchauffement on lutte aussi contre le refroidissement, car si on isole une maison correctement, l'isolation marche aussi bien contre la chaleur que contre le froid.

Le Vieux
Vouais, mais en isolant la planète on fait encore mieux !
Et moins de crainte de se les geler en bouffant du lichen.

Faut bien me comprendre, je suis contre l'utilisation de l'argument Co2 réchauffement, pour mieux nous taxer en nous donnant mauvaise conscience en prime...

Sinon, oui, pour la lutte contre les micros-particules toxiques, mais c'est où qu'on l'indique ça sur les pubs de vente des voitures ?
Va-t-on dire que le diesel est affreusement plus cancérigène que l'essence ?

Et que penser de ce prototype hybride qui affiche dans les 500 CV et trois litres de consommation ?
Ben oué ! suivant les normes, à 90 km/h en plat et sans vent, à moins que ce soit encore plus artificiel comme norme.

Mais, si on achète un truc de ce genre, à mon avis, c'est pour s'en servir.
Alors, bonjour les 15/20 l avec bonne conscience.
De plus si c'est du diesel...

Je ne sais pas si tu te souviens, vitesse limitée suite à la pollution il y a quelques semaines, avec d'innombrables embuscades à PV.

Les salauds d'automobiliste capitalistes ?
Ben non, les usines et centrales de la Ruhr qu'on emmerde pas trop avec la pollution.
Pourtant là, la lutte pourrait être centralisée.

Le résultat, en dehors de gros gain de fric par PV, bénéfice nul, par les embouteillages induits par les limitations.
Et de plus, même en supprimant tout trafic, le résultat aurait été insignifiant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Jeu 25 Mar 2010 - 20:25

blondie a écrit:
Bonjour
La Taxe Carbone est définitivement enterrée en France...
"En attendant l'accord de tous les autres pays Européens"
c. a. d Jamais !!!
Blondie flower
Ben oui, mais on est suffisamment taxé quand on achète un litre de carburant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7938
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Jeu 25 Mar 2010 - 20:58

Ben moi je trouve normal de taxer ces salauds de francais qui polluent notre planète! Nous en Autriche on ne pollue pas avec notre auto!

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quidam



Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Jeu 25 Mar 2010 - 22:25

Anthracite a écrit:
Je ne trouve pas, si autant s'attaquer à des poisons est de la survie, intervenir plus avant dans une machine climatique dont on ne sait pas grand-chose me semble une imbécilité !
Je pense au contraire on commence à cerner de mieux en mieux la machine climatique au niveau planétaire Anthracite. El Ninõ, la Niña, les courants marins thermohalines, le coefficient d'oscillation nord atlantique, l'albédo, les boucles de rétroaction climatiques, les événements géologiques majeurs, les caractéristiques chimiques du CO2 mais aussi du méthane en tant que puissantes molécules à effet de serre etc... Il s'agit là d'autant de facteurs qui permettent justement d'avoir une assez bonne idée, non pas de prévoir l'avenir climatique, mais comment pourrait évoluer le climat en faisant varier tel ou tel facteur. Alors bien évidemment, nul n'a la prétention de détenir une quelconque vérité, mais il y a tout de même un maximum de présomption convergente vers un lien entre le CO2 atmosphérique et le réchauffement climatique.

De toute façon, même sans l'activité humaine, il y aurait tout de même eu un réchauffement climatique. Mais il se serait installé plus lentement, plus dans la durée, et pas aussi accéléré du fait de l'activité anthropique. Je pense même que l'Homme n'est finalement que le catalyseur du réchauffement climatique que nous connaissons à l'heure actuelle.

Anthracite a écrit:
Déjà que les conséquences inattendues de la lutte contre l'empoisonnement de l'atmosphère ont entraîné une hausse, au-dessus des pays l'ayant fait de 0,5° environ...
(Ces particules ayant un pouvoir occultant dans le visible et pas dans l'infrarouge).
Tu mentionnes là un phénomène local alors que le réchauffement climatique est mondial. Il concerne tout le monde, y compris les non pollueurs.

Anthracite a écrit:
Quant à la thèse : réchauffement = étés chauds et hivers froids, c'est pas ce que pensent (pensaient) les climatologues il y a encore quatre ans.
Alors, c'est peut-être vrai, mais c'est peut-être faux, mais ça témoigne bien de notre niveau actuel de connaissance...
Pourtant le lien entre concentration atmosphérique des gaz à effet de serre et réchauffement climatique est clairement corrélé.

Anthracite a écrit:
Et enfin, si on en arrivait à une glaciation (pour te rassurer, on a raté la dernière qui aurait du arriver au XIX° siècle) ce serait une horrible catastrophe.
On a craint dans les 80's à un petit refroidissement climatique, on redoutait même une diminution significative des rendements culturaux à cette époque. Mais de là à arriver à une glaciation, je ne pense pas. Tous les glaciers aujourd'hui suivis et mesurés régulièrement (sauf les glaciers dits "équatoriaux" mais c'est une autre phénomène local qui intervient là bas) montrent qu'ils sont tous à des stades de régression de leur volume, au niveau de leur bassin d'accumulation, et au niveau de leur langue frontale. Les automnes ne sont, par exemple, plus assez pluvieux et pas assez froids pour permettre à la neige de se transformer en glace sous son propre poids. Et les glaciers souffrent à plein de l'ablation estivale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Jeu 25 Mar 2010 - 22:37

Il y a des points où nous sommes d'accord, d'autres pas.
De quoi faire une belle discussion.
Mais tu me permettras, comme je veux te faire une réponse honnête, sans rien éluder, d'y réfléchir un brin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Ven 26 Mar 2010 - 0:08

Quidam a écrit:
Anthracite a écrit:
Je ne trouve pas, si autant s'attaquer à des poisons est de la survie, intervenir plus avant dans une machine climatique dont on ne sait pas grand-chose me semble une imbécilité !
Je pense au contraire on commence à cerner de mieux en mieux la machine climatique au niveau planétaire Anthracite. El Ninõ, la Niña, les courants marins thermohalines, le coefficient d'oscillation nord atlantique, l'albédo, les boucles de rétroaction climatiques, les événements géologiques majeurs, les caractéristiques chimiques du CO2 mais aussi du méthane en tant que puissantes molécules à effet de serre etc...


… et la vapeur d’eau !

Disons qu’on connaît moins mal cette machine et, même, qu’on croit la comprendre assez bien,

C’est-à-dire qu’on est au stade le plus critique et le plus dangereux de la connaissance !

Quidam a écrit:
… Il s'agit là d'autant de facteurs qui permettent justement d'avoir une assez bonne idée, non pas de prévoir l'avenir climatique, mais comment pourrait évoluer le climat en faisant varier tel ou tel facteur. Alors bien évidemment, nul n'a la prétention de détenir une quelconque vérité, mais il y a tout de même un maximum de présomption convergente vers un lien entre le CO2 atmosphérique et le réchauffement climatique.


C’est évident.

Du moment que les variations restent très modérées.

Sinon, gare aux effets cumulatifs.

Quidam a écrit:
De toute façon, même sans l'activité humaine, il y aurait tout de même eu un réchauffement climatique. Mais il se serait installé plus lentement, plus dans la durée, et pas aussi accéléré du fait de l'activité anthropique. Je pense même que l'Homme n'est finalement que le catalyseur du réchauffement climatique que nous connaissons à l'heure actuelle.


Nous sommes bien d’accord là-dessus.

Quidam a écrit:
Anthracite a écrit:
Déjà que les conséquences inattendues de la lutte contre l'empoisonnement de l'atmosphère ont entraîné une hausse, au-dessus des pays l'ayant fait de 0,5° environ...
(Ces particules ayant un pouvoir occultant dans le visible et pas dans l'infrarouge).
Tu mentionnes là un phénomène local alors que le réchauffement climatique est mondial. Il concerne tout le monde, y compris les non pollueurs.


Mais il indique ce qui pourrait se passer si tout le monde dépollue.

Il confirme également que des phénomènes parasites, pourtant très prévisibles, ont échappé à la sagacité des spécialistes.

Quidam a écrit:
Anthracite a écrit:
Quant à la thèse : réchauffement = étés chauds et hivers froids, c'est pas ce que pensent (pensaient) les climatologues il y a encore quatre ans.
Alors, c'est peut-être vrai, mais c'est peut-être faux, mais ça témoigne bien de notre niveau actuel de connaissance...
Pourtant le lien entre concentration atmosphérique des gaz à effet de serre et réchauffement climatique est clairement corrélé.


Ici, tu ne réponds pas exactement à ce que j’ai écrit.

Je ne mets nullement en doute que les gaz à effets de serre contribuent à un réchauffement global de la Terre. Tout ce que je constate c’est une tendance à des hivers marqués malgré ces gaz. Cf plus bas.



Et pour tout te dire, je compte sur eux pour éviter ou atténuer un coup de froid qui cycliquement frappe la Terre et qui aurait, vu la densité actuelle de notre population, un impact beaucoup plus catastrophique que les précédents.


Quidam a écrit:
Anthracite a écrit:
Et enfin, si on en arrivait à une glaciation (pour te rassurer, on a raté la dernière qui aurait du arriver au XIX° siècle) ce serait une horrible catastrophe.
On a craint dans les 80's à un petit refroidissement climatique, on redoutait même une diminution significative des rendements culturaux à cette époque. Mais de là à arriver à une glaciation, je ne pense pas. Tous les glaciers aujourd'hui suivis et mesurés régulièrement (sauf les glaciers dits "équatoriaux" mais c'est une autre phénomène local qui intervient là bas) montrent qu'ils sont tous à des stades de régression de leur volume, au niveau de leur bassin d'accumulation, et au niveau de leur langue frontale. Les automnes ne sont, par exemple, plus assez pluvieux et pas assez froids pour permettre à la neige de se transformer en glace sous son propre poids. Et les glaciers souffrent à plein de l'ablation estivale.


Mais je reconnais que les glaciers ne sont pas (encore) affectés.

Il faut noter qu’ils sont en diminution depuis 1850, époque où l’on polluait moins que maintenant…

Mais c’est ce que tu soulignais plus haut. « De toute façon, même sans l'activité humaine, il y aurait tout de même eu un réchauffement climatique. »

Je te rappelle que le minimum de Maunder de 1645-1715 a duré tout de même plus de 50 ans et a été marqué par une succession d’hivers très rigoureux…

Un peu de Co2 aurait bien arrangé les choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quidam



Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Ven 26 Mar 2010 - 2:04

Je comprends l'objet de ton argumentation seulement, j'ai quelques objections.

Anthracite a écrit:
et la vapeur d’eau ! Disons qu’on connaît moins mal cette machine et, même, qu’on croit la comprendre assez bien. C’est-à-dire qu’on est au stade le plus critique et le plus dangereux de la connaissance !
Fort juste au sujet de la vapeur d'eau. Seulement cette vapeur d'eau n'a pas évolué depuis l'intensification de l'activité humaine (et pourtant la Terre s'échauffe plus vite que l'on ne l'a jamais observé dans les archives paléontologiques!), contrairement au CO2 atmosphérique qui a bondit de près de 39% depuis l'avènement de l'activité industrielle (même lien que précédemment pour la référence). De plus, il n'y a pas le même effet cumulatif dans la mesure où la vapeur d'eau est "recyclée" en moins d'un mois via les précipitations.
A contrario le CO2 a d'abord commencé à saturer les océans avant de saturer l'atmosphère. L'effet tampon océanique a joué à plein au début de l'activité humaine, maintenant, le CO2 passe directement à l'atmosphère. Avec le réchauffement climatique, la solubilité du CO2 dans l'eau diminue, ce qui va encore accélérer son passage à l'atmosphère.
Que dire du méthane par exemple piégé dans le permafrost sibérien ? et dont le potentiel de réchauffement global est 25 fois supérieur à celui du CO2 ? Au passage, il a bondit de 142% (même lien que précédemment pour les références).

Anthracite a écrit:
Mais il indique ce qui pourrait se passer si tout le monde dépollue. Il confirme également que des phénomènes parasites, pourtant très prévisibles, ont échappé à la sagacité des spécialistes.
Soyons objectifs un instant, avant l'avènement industriel humain, il n'y avait pas de pollution d'origine artificielle (autre que volcanique ou naturel je m'entends). Pour autant, la Terre n'était pas perpétuellement plongé dans une période de refroidissement, encore moins en perpétuelle glaciation. Les archives paléontologiques montrent justement que les températures étaient bien plus clémentes en Sibérie par exemple ; le tout inscrit dans des variations climatiques mais dont l'intensité des variations étaient de bien moindre mesure que ce que nous observons aujourd'hui.

Anthracite a écrit:
Ici, tu ne réponds pas exactement à ce que j’ai écrit.
Euh si je l'ai déjà abordé dans le post précédent. Le réchauffement climatique introduit de chaos dans l'horloge climatique de la Terre. On le voit dans les Caraïbes, et d'une manière générale sous les Tropiques, une augmentation du nombre de cyclones par exemple.

C'est en effet observé sur une période bien trop courte à l'échelle des temps géologiques pour prédire quoique ce soit dans un avenir proche (~1000 années suivantes), mais c'est une fait, les hivers sont plus rigoureux, plus courts, les étés plus chauds/secs. En fait, c'est comme si la mécanique s'emballait en poussant des crises, des pics de tendances.

Anthracite a écrit:
Je ne mets nullement en doute que les gaz à effets de serre contribuent à un réchauffement global de la Terre. Tout ce que je constate c’est une tendance à des hivers marqués malgré ces gaz. Cf plus bas.
Comme je l'ai exprimé pour ma propre argumentation, il est difficile de tirer une généralités sur une période si courte. Pour autant si je puis me permettre, la température globale de la planète a augmenté. Pour preuve je crois c'est en Arctique où un morceau de glacier de la taille du Luxembourg s'est décroché Shocked C'est du jamais vu. Les investisseurs armateurs se frottent déjà les mains car ils entrevoient dans un avenir très proche l'ouverture d'une nouvelle route maritime qui passerait par le nord Canadien du fait de la période de plus en plus ténue de la prise en glace des eaux de l'océan arctique, de la mer de Beaufort et de la baie de Baffin.
Plus proche de nous en Europe, nous voyons apparaître des parasites culturaux jusqu'ici cantonnés dans les pays plus au sud. On observe le recul vers le nord d'espèces végétales face à la montée des températures.

Où je veux en venir ? Je sais que tu ne nies pas le réchauffement climatique, tu l'as écrit précédemment. Seulement, ce n'est pas contradictoire avec des hivers plus rigoureux, mais je le répète moins longs. Par exemple, nous n'avions jamais observé un automne aussi chaud en France en 2009 : cf les archives de météo France.

Atnthracite a écrit:
Et pour tout te dire, je compte sur eux pour éviter ou atténuer un coup de froid qui cycliquement frappe la Terre et qui aurait, vu la densité actuelle de notre population, un impact beaucoup plus catastrophique que les précédents.
Je pense, et ce n'est que mon avis, que cette interprétation n'est pas bonne dans la mesure où elle ne prend pas en compte les autres problématiques qui affectent la totalité de la planète. Un exemple pour l'hiver 2010. Certes nous avons connu entre 3 et 4 vagues de froid avec événement neigeux en Europe de l'ouest, mais de l'autre côté à Vancouver, ils n'avaient connu un hiver si doux depuis très longtemps (cf les jeux olympiques). Il ne faut pas regarder les événements locaux pour faire une extrapolation à la planète entière. C'est d'ailleurs l'argumentation centrale d'Allègre qui se fourre le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Localement, le réchauffement climatique intensifiera les hivers et les étés.

Anthracite a écrit:
Mais je reconnais que les glaciers ne sont pas (encore) affectés.
Je ne comprends pas le sens de cette réponse au quote que tu as mentionné Anthracite.

Anthracite a écrit:
Il faut noter qu’ils sont en diminution depuis 1850, époque où l’on polluait moins que maintenant…
Oui, j'avais largement abordé ce point particulier lors d'un long échange de posts avec Yoda sur un autre thread il y a longtemps déjà. En effet à cette époque, le front glaciaire du glacier d'Argentières venait par exemple lécher le parvis de l'église de la commune d'Argentières. C'était le pic d'un tout petit âge glaciaire, depuis les glaciers européens n'ont cessé de régresser en volume. Cela appuie d'ailleurs la thèse qu'il y aurait tout de même eu un réchauffement climatique sans activité industrielle humaine. D'ailleurs on attribue souvent ce "minimum" climatique à une éruption volcanique qui a affecté la totalité de l'atmosphère terrestre en y rejetant des quantités phénoménales de cendres qui reflètent une partie des rayons du soleil. Mais pour autant, cela n'invalide pas l'accélération anthropique du réchauffement climatique.

Anthracite a écrit:
Je te rappelle que le minimum de Maunder de 1645-1715 a duré tout de même plus de 50 ans et a été marqué par une succession d’hivers très rigoureux… Un peu de Co2 aurait bien arrangé les choses !
Je ne connaissais pas ce "minimum" climatique. On les attribue généralement à des éruptions volcaniques d'intensité majeure et/ou à des baisses d'activité thermonucléaire à la surface du soleil. Là encore, "un peu plus de CO2" n'aurait pas permis de limiter la casse. Car comme ses propriétés l'indiquent, c'est un gaz à effet de serre, à condition que les rayons du soleil parviennent à franchir les cendres atmosphériques et/ou qu'il y en ait assez qui parviennent jusqu'à la Terre. Dans les 2 cas, que l'origine soit volcanique ou solaire, il n'y a pas le même effet cumulatif des GES dans notre atmosphère. Il s'agit bien souvent d'événements "courts" dans le temps comparé à l'accumulation du CO2 qui semble irréversible si l'on ne fait pas quelque chose pour réduire mécaniquement/artificiellement/chimiquement sa concentration.

Mais ne nous y trompons pas, l'histoire de notre planète montre que les sources d'énergie fossile étaient d'incroyables stocks/pièges à CO2 qui ont été constitués sur de très longues périodes. Idem pour les massifs calcaires d'origine végétale et animale. Aujourd'hui, les moyens que nous avons de piéger ce CO2 c'est de l'enfouir, de le transformer en cellulose (mais qui finira par repasser à l'atmosphère par la putréfaction), le gel (ou plutôt liquéfaction), la solidification du CO2 sous une forme organique par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7938
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Ven 26 Mar 2010 - 8:46

Anthracite, que penses-tu de la théorie qui veut qu'en brûlant les combustibles fossiles, on relargue des quantité invraisemblables de CO2 et ce faisant, on revient à des temps très très anciens où les conditions de vie terrestre étaient bien différentes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Ven 26 Mar 2010 - 19:53

Steph a écrit:
Anthracite, que penses-tu de la théorie qui veut qu'en brûlant les combustibles fossiles, on relargue des quantité invraisemblables de CO2 et ce faisant, on revient à des temps très très anciens où les conditions de vie terrestre étaient bien différentes?
Que du bien, c'est vrai qu'il a fait plus chaud à certaines époques (ères) que maintenant.
Par contre, à d'autres, il a fait bien plus froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   Ven 26 Mar 2010 - 20:33

On va probablement s'offrir également la taxe carbone, qui va faire très mal à ceux qui n'ont pas trop de revenus, mais notre bon gouvernement, après s'être copieusement sucré va distribuer le reliquat aux grosses entreprises.
Celles qui polluent bien ?

Donc, une taxe sur les carburants, une autre sur l'utilisation de ceux-ci et pourquoi pas, une taxe sur les taxes ?
Bel exemple de l'exploitation des gogos écologistes rabiques !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: grand fleuve tranquile   

Revenir en haut Aller en bas
 
grand fleuve tranquile
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» grand fleuve tranquile
» Carte du Grand Israël et les 12 Tribus
» Grand coléoptère noir
» Saint Basile le Grand Docteur de l'Eglise et commentaire du jour "Au milieu de vous se tient..."
» Je vous enverrai le prophète Elie avant la venue du jour grand et redoutable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Sciences humaines-
Sauter vers: