FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comme une inquiétude... Bis repetita

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 13:36

Un petit matin de rentrée universitaire quelque part dans Paris... Une université, sa faculté des sciences et son hall d'accueil encombré d'étudiants la plupart goguenards, parfois roulant des mécaniques dans des accoutrements parfois frisant le ridicule (on ne leur fait jamais la remarque ?). Et j'entends déjà certains crier "Ouh le vieux con, le reac' !". Et pourtant, j'en ai pas l'air comme ça mais je ne suis pas si vieux. Et puis... il n'y a pas si longtemps que j'ai quitté les bancs de la fac. Et pourtant, au risque de me répéter d'année en année, je me reconnais de moins en moins dans cette nouvelle génération d'étudiants. Au détour d'un escalier, on surprend une conversation un demi-ton trop haut d'un gamin au look un peu androgyne se vantant d'avoir obtenu haut la main le précieux sésame du baccalauréat, avec mention s'il vous plaît ! Et de l'assistance féminine d'entonner un rire histérique uniforme.

L'heure de la première heure de cours est arrivée, celle où mes collègues enseignants et moi-même entrons dans l'arène pour la sacro-sainte grand-messe de bienvenue orchestrée autour du révéré doyen. Tout y est, les personnages sont tous là, le décor est planté mais quelque chose commence déjà à détonner dans cette scène : le bruit ! Un chahut, que dis-je, un chaos, une vague montant et descendant presque en rythme, aucun d'entre nous se tenant devant le public n'arrive à entendre l'autre et ajoutant à la sensation de malaise, il semble qu'aucun regard ne converge vers la scène. Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de minutes qu'un rappel magistral d'une voix de stentor teintée d'une colère non dissimulée tonne dans les hauts-parleurs de l'amphithéâtre bondé. Silence et stupeur : les spectateurs commencent à comprendre que tout cela n'est pas du cinéma, à peine un jeu télévisé, mais une réalité.

Alors tout peut enfin commencer, après le discours inaugural partiellement improvisé en cours de route pour rappeler que les classes de maternelle sont désormais inscrites dans le passé de chacun et chacune, les parties en présence se présentent. Pendant que nous défilons plus ou moins dans l'ordre en nous passant un micro datant d'une époque qui n'est certainement pas la notre, nous remarquons tous les regards fuyants de l'assistance quand nous essayons de les capter mais nous sentons aussi la gêne, peut être même la panique de certains à l'énoncé de nos spécialités et des enseignements qui seront délivrés. Et nous tous de comprendre ce qui se passe à cet instant : beaucoup de nos vis-à-vis se demandent "mais qu'est-ce que je fous là ?". Et pendant une heure, l'angoisse dans l'assistance monte, elle se répand par des regards, des attitudes, des soupirs, des hochements de tête. La sortie est beaucoup moins glorieuse, presque en silence, comme si tout d'un coup les candidats d'une émission de télé-réalité étaient brutalement ramené à la vraie réalité, beaucoup plus kafkaïenne...

Entre collègues, nous nous regardons aussi, tantôt effarés par ce que nous venons de vivre, certains carrément médusés, et d'autres incrédules. Un professeur s'écrie même "c'est du Fellini !". Mais tout cela n'était qu'un début, deux jours plus atard un de mes collègues vient me voir à mon bureau, je devine à son visage qu'il vient d'avoir eu une révélation. Et quelle révélation ! Ce collègue enseigne la biologie moléculaire en PCEM1 et licence de biologie, il sort justement de son premier cours de PCEM1 et s'en souviendra longtemps je pense. Un étudiant tout frais sorti des jupons de sa maman et accessoirement de son lycée, baccalauréat en poche (l'histoire ne dit pas s'il s'agit d'un scientifique ou pas) vient de poser sa meilleure question : "c'est quoi l'ADN ?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 40
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 14:07

J'ai vu en effectuant des cours de soutiens en physique au lycée pendant ma licence, et ensuite en tant qu'ATER ... les 1er année ne sont pas près à rentrer à la fac pour nombre d'entre eux, ils se croient encore au lycée.

Les politiques peuvent de targuer d'avoir presque doublé le taux de réussite au bac en 20 ans mais à quel prix? On n'a pas amené plus d'élèves à un niveau élevé mais on a baissé le niveau pour augmenter ce taux. Il n'y a qu'à voir la différence entre un annabac du bac C ou D et un annabac de bac S d'aujourd'hui.

Claude Allègre parlait de dégraisser le mammouth : il faut surtout le réveiller et le faire évoluer, accentuer l'orientation des élèves et développer l'attrait des voix professionnalisantes pour les élèves qui n'ont pas le goût des matières intellectuelles. Il faut redonner au bac ses lettres de noblesses, et ce peut-être en limitant le nombre d'épreuves : conserver, pour un bac S par exemple, des épreuves de maths, physique et bio et que le reste soit comptabilisé en contrôle continu.

Je me demande si le même constat existe entre les 1ere années en fac et les 1ere années en CPGE scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2597
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 14:25

Beuh j'ai l'impression de me revoir, mmmhhh compte sur ses doigts, 16 ans en arriere (putaing deja ??? )
Je n'aio pas l'impression que ca ai tant change que ca, par contre on devient plus vieux, plus mature plus cynique et conscient des cretins qu'on a en face, mais moins du cretin qu'on etait a l'epoque. La memoire a tendance a enjoliver les choses ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6212
Age : 68
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 14:44

Salut

C'est avec un plaisirs non dissimulé que je viens de lire ton intervention, mais ce plaisir cache également une certaine angoisse.
Tu viens de résumer toute l'angoisse du corps professoral et en toile de fond , l'angoisse des parents qui ont également remarqué la même chose.
Mais heureusement avec un petit bémol, il est possible que nous adultes nous projetions nos propres craintes d'avenir sur les épaules de nos jeunes têtes, nous avons connu les années fastes de l'après guerre, moment ou trouver un métier n'était pas le parcours du combattant et même les ignorants pouvaient espérer garder leur dignité pour autant qu'ils fussent un rien courageux. Alors assistons nous à l'éternel fossé de compréhension entre anciennes et nouvelles générations, ou y a t'il réellement un malaise profond ? Ce n'est pas toujours évident à répondre, de mes deux premiers fils, il fut un temps ou je me demandais ce qu'ils allaient devenir, je voyais plutôt un avenir un peu sombre, la crise ne datant pas de hier, et pourtant, grâce à leur volonté d'indépendance ils se sont prit finalement en charge, en cela aidé par leur petites copines (ah les femmes, que ne ferait on pas pour elle ? ) , l'un est même devenu un professeur de science. Donc, malgré l'océan d'ignorance qui s'étale devant, gardons tout de même un peu l'espoir.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7995
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 14:58

Moi je commence à me méfier sérieusement de ceux qui ressortent des discours datant de la grèce antique en rappelant que de tout temps, les vieux on vilipendé le laxisme des jeunes.
Je crois qu'il y a réellement un changement et pas dans le bon sens.
Ceci dit (et bien dit), le prof aurait bien tort de généraliser à partir de la question d'un seul élève.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 53
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 15:09

'tain... je suis technicien, pas scientifique, et informaticien, pas biologicien... et pourtant l'ADN je sais ce que c'est mince ! Suspect


Michel99, monteur de double hélices pour bateaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4787
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 15:42

Steph a écrit:
des discours datant de la grèce antique en rappelant que de tout temps, les vieux on vilipendé le laxisme des jeunes.

Mon cher Stéphane, je t'invite à lire les pages 36 à 40 de "L'histoire commence à Sumer" de Samuel Noah Kramer. Le chapitre se nomme : le premier "blouson noir". Tu y apprendra qu'un des premier texte de l'humanité, 1500 ans avant la Grèce antique dénonce déjà cette dangereuse dérive.

Il y a presque 5000 ans des gens dénonçaient ces jeunes qui ne suivaient pas l'exemple de leurs rigoureux ainés :

Citation :
Arriveras-tu au succès, toi qui traine dans les jardins publics ? Songe donc aux générations d'autrefois, fréquente l'école, tu en tirera profit. Songe aux générations d'autrefois, informe-toi sur elles.
Pervers que je tiens sous ma surveillance .. je ne serais pas un homme si je ne surveillais pas mon fils... J'ai interrogé mon entourage, comparé les individus, mais n'en ai trouvé aucun comme toi parmi eux.
Ce que je vais te rapporter transforme le fou en sage, paralyse le serpent à la manière des charmes et t'empêchera de prêter foi aux paroles mensongères.
Parce que mon cœur a été de ton fait empli de lassitude, je me suis écarté de toi et je n'ai pas pris garde à tes craintes et à tes murmures. A cause de tes clameurs, oui, à cause de tes clameurs, j'étais en colère contre toi - oui, j'étais en colère contre toi. Parce que tu ne cherches pas à faire preuve de qualités d'homme, mon coeur a été emporté comme par un vent furieux. Tes récriminations m'ont achevé, tu m'as conduit au seuil de la mort.


Bref, rien de nouveau sous le soleil. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 16:24

il y a quoi... 10 ans surement? 3eme annee d'ecole d'ingenieur, pendant un cours d'infographie et d'images en 3 dimensions...

la prof donne un exercice, faire des calculs sur une feuille pour simuler le resultat que l'on devrait avoir en faisant un produit vectoriel. quelle ne fut pas ma surprise de voir que la majorité des eleves presents ne savaient pas faire un produit vectoriel!!

et pourtant, c'etait une ecole d'ingenieur, les présents étaient supposés avoir bouffé pas mal de maths avant d'arriver ici...

sinon, narduccio, le texte est bon... mais je crois aussi qu'il faut savoir admettre que, année apres année, le niveau demandé aux eleves a baissé, pour que plus de personnes puissent sortir diplomées. et puis, je note aussi un certain laxisme, ou manque de compétence, dès la primaire.

l'autre jour, je révise une dictée de mots qu'a fait ma fille de 8 ans au CE2. la maitresse lui a mis un A en ne lui soulignant que une seule faute parmi les differents mots. moi, j'ai trouvé au moins 3 autres fautes, que la maitresse n'a pas vues, ou n'a pas jugées dignes de corriger, dont le mot "printems", sans le "p" à la fin... que la petite se trompe, c'est normal, mais si la maitresse ne le lui dit pas, comment va-t-elle s'en rendre compte?

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7995
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 16:33

Merci Nardu je connais. Et je ne vois pas du tout en quoi cela prouve qu'on se trompe quand on dit que la génération actuelle est laxiste.

Stéphane

PS: "fréquente l'école" il y a 1500 ans? qu'entendait l'auteur par là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2597
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 17:03

Steph a écrit:
Merci Nardu je connais. Et je ne vois pas du tout en quoi cela prouve qu'on se trompe quand on dit que la génération actuelle est laxiste.

Ca signifie que si c'etait vrai a chaque generation on aurait des gens plus abruti que leurs aines, au bout de x generation ca donnerais un truc pitoyable
Ce qui n'est guere le cas, n'est ce pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seb613

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 17:45

buck a écrit:
Beuh j'ai l'impression de me revoir, mmmhhh compte sur ses doigts, 16 ans en arriere (putaing deja ??? )
Je n'aio pas l'impression que ca ai tant change que ca, par contre on devient plus vieux, plus mature plus cynique et conscient des cretins qu'on a en face, mais moins du cretin qu'on etait a l'epoque. La memoire a tendance a enjoliver les choses ...

Même sentiment pour moi

Je me souviens de cours de PCEM1 où l'amphi faisait la hola quand un avion en papier arrivait à toucher le prof (c'était donc il y a 13ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vatinelphoto.com
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 18:57

buck a écrit:
Steph a écrit:
Merci Nardu je connais. Et je ne vois pas du tout en quoi cela prouve qu'on se trompe quand on dit que la génération actuelle est laxiste.

Ca signifie que si c'etait vrai a chaque generation on aurait des gens plus abruti que leurs aines, au bout de x generation ca donnerais un truc pitoyable
Ce qui n'est guere le cas, n'est ce pas ...
Je crains que si, le citoyen modèle abruti par la pub télévisuelle...
Riche terreau pour le politique véreux. (Mes excuses pour le pléonasme...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2597
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 18:59

Anthracite a écrit:
buck a écrit:
Steph a écrit:
Merci Nardu je connais. Et je ne vois pas du tout en quoi cela prouve qu'on se trompe quand on dit que la génération actuelle est laxiste.

Ca signifie que si c'etait vrai a chaque generation on aurait des gens plus abruti que leurs aines, au bout de x generation ca donnerais un truc pitoyable
Ce qui n'est guere le cas, n'est ce pas ...
Je crains que si, le citoyen modèle abruti par la pub télévisuelle...
Riche terreau pour le politique véreux. (Mes excuses pour le pléonasme...)
et de ton temps on disait les abruti ecoutant la radio ou le rock ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 19:32

buck a écrit:
Anthracite a écrit:
buck a écrit:
Steph a écrit:
Merci Nardu je connais. Et je ne vois pas du tout en quoi cela prouve qu'on se trompe quand on dit que la génération actuelle est laxiste.

Ca signifie que si c'etait vrai a chaque generation on aurait des gens plus abruti que leurs aines, au bout de x generation ca donnerais un truc pitoyable
Ce qui n'est guere le cas, n'est ce pas ...
Je crains que si, le citoyen modèle abruti par la pub télévisuelle...
Riche terreau pour le politique véreux. (Mes excuses pour le pléonasme...)
et de ton temps on disait les abruti ecoutant la radio ou le rock ...
Non, la pub et la télé, déjà, au grand dam de mes parents.
Mais, même si pour eux c'était le cas, cela ne fait que préciser une dérive alarmante.
Confirmée par le niveau de plus en plus bas de l'enseignement qui est le reflet de la moyenne de la population jeune...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisterLo

avatar

Nombre de messages : 146
Age : 41
Localisation : Pontgouin (28)
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 20:10

Le problème est dû, à mon sens, à une perception faussée par l'évidence.
Ce n'est pas parce que les diplômes sont donné au rabais, ce n'est pas parce que l'étudiant moyen a un niveau intellectuel qui s'approche de plus en plus du poulpe, ce n'est pas parce que globalement on a l'impression que la jeune génération régresse et s'abêtit qu'il n'y a plus autant de nouvelles têtes pensantes qu'avant.
My point is, si avant il y avait A génies et Z crétins sur N étudiants (le reste étant constitué de pécores moyens), et que maintenant il y a A génies et 3xZ crétins sur 2xN étudiants, on aura l'impression évidente que les étudiants sont devenus des crétins, mais il n'en restera pas moins la même quantité de A génies, et au final je doute que ce soient les 3xZ crétins qui décrochent les postes de recherche ou tout autre poste utile, pas plus qu'avant (ie. peut-être certains avec de la moule, mais ça il y en a toujours un peu).
Bien sûr ce n'est qu'un exemple non quantifié et (j'en ai bien peur) non quantifiable, mais je voulais juste attirer votre attention sur le fait qu'une apparente dégradation globale n'est peut-être pas aussi dramatique qu'il y paraît de prime abord.

Lo, plus optimiste qu'avant. Enfin, si on veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7995
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 20:18

buck a écrit:
Steph a écrit:
Merci Nardu je connais. Et je ne vois pas du tout en quoi cela prouve qu'on se trompe quand on dit que la génération actuelle est laxiste.

Ca signifie que si c'etait vrai a chaque generation on aurait des gens plus abruti que leurs aines, au bout de x generation ca donnerais un truc pitoyable
Ce qui n'est guere le cas, n'est ce pas ...

La différence, c'est moi je parle de la génération actuelle.
C'est pas parce qu'on a crié au feu pendant 1500 ans que la maison ne flambera pas un jour.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2597
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 20:35

Steph a écrit:
buck a écrit:
Steph a écrit:
Merci Nardu je connais. Et je ne vois pas du tout en quoi cela prouve qu'on se trompe quand on dit que la génération actuelle est laxiste.

Ca signifie que si c'etait vrai a chaque generation on aurait des gens plus abruti que leurs aines, au bout de x generation ca donnerais un truc pitoyable
Ce qui n'est guere le cas, n'est ce pas ...

La différence, c'est moi je parle de la génération actuelle.
C'est pas parce qu'on a crié au feu pendant 1500 ans que la maison ne flambera pas un jour.

Stéphane
oui mais chaque generation dit exactement la meme chose
En quoi te penses tu si superieur a tes ainse pour etre si sur de toi ?
Ce n'est pas parce que tu as des outils plus performant ou une impression que c'est reelement le cas, que c'est plus vrai que ce que racontait ton grand pere au sujet de ton pere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 20:36

MisterLo a écrit:
My point is, si avant il y avait A génies et Z crétins sur N étudiants (le reste étant constitué de pécores moyens), et que maintenant il y a A génies et 3xZ crétins sur 2xN étudiants, on aura l'impression évidente que les étudiants sont devenus des crétins, mais il n'en restera pas moins la même quantité de A génies, et au final je doute que ce soient les 3xZ crétins qui décrochent les postes de recherche ou tout autre poste utile, pas plus qu'avant (ie. peut-être certains avec de la moule, mais ça il y en a toujours un peu).

c'est pas faux... mais il existe un probleme de ressources. c'est a dire que les universites ont globalement les memes capacites que avant. en place d'amphitheatres, il y avait surement du rab de place, mais au niveau salles et materiel de TP par exemple, au niveau quantite de professeurs...

ca fait donc que, globalement, les 2xN etudiants se retrouvent avec 2 fois moins de possibilites d'apprendre et que le niveau moyen a la sortie va baisser...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 20:46

buck a écrit:
oui mais chaque generation dit exactement la meme chose
En quoi te penses tu si superieur a tes ainse pour etre si sur de toi ?
Ce n'est pas parce que tu as des outils plus performant ou une impression que c'est reelement le cas, que c'est plus vrai que ce que racontait ton grand pere au sujet de ton pere

euh... buck, ici je crois qu'il faut remettre les choses en perspective...

le sujet parle de l'educacion superieure et des gens qui y ont acces. ca ne parle pas de la capacite des gens en general, ca ne dit pas que les jeunes de maintenant sont plus ou moins abrutis que les jeunes d'avant...

ca dit juste que, maintenant, le niveau requis pour avoir le bac a beaucoup baisse, et je ne pense pas que tu me contrediras..

si le niveau du bac a baisse, ca fait que tu as maintenant beaucoup plus de jeunes qui ont acces a l'universite. parmi ces jeunes, il y en a surement qui, il y a 20 ans, n'auraient pas eu le bac et auraient arrete leurs etudes des avant...

bref, ce ne sont pas les jeunes qui ont change, c'est le systeme educatif dans son ensemble, qui a ete fait pour etre plus facile...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PtitGG

avatar

Nombre de messages : 1210
Age : 40
Localisation : Au pays de la Rosette
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 20:52

jibus a écrit:


c'est pas faux... mais il existe un probleme de ressources. c'est a dire que les universites ont globalement les memes capacites que avant. en place d'amphitheatres, il y avait surement du rab de place, mais au niveau salles et materiel de TP par exemple, au niveau quantite de professeurs...

ca fait donc que, globalement, les 2xN etudiants se retrouvent avec 2 fois moins de possibilites d'apprendre et que le niveau moyen a la sortie va baisser...

'jib

C'est faux, en tout cas en sciences : l'effectif étudiant diminue. je me souviens en première année de DEUG il y avait 3 amphis de physique. L'année suivante il n'y en avait plus qu'un. Et ça ne s'est pas arrangé depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2597
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 21:22

jibus a écrit:
buck a écrit:
oui mais chaque generation dit exactement la meme chose
En quoi te penses tu si superieur a tes ainse pour etre si sur de toi ?
Ce n'est pas parce que tu as des outils plus performant ou une impression que c'est reelement le cas, que c'est plus vrai que ce que racontait ton grand pere au sujet de ton pere

euh... buck, ici je crois qu'il faut remettre les choses en perspective...

le sujet parle de l'educacion superieure et des gens qui y ont acces. ca ne parle pas de la capacite des gens en general, ca ne dit pas que les jeunes de maintenant sont plus ou moins abrutis que les jeunes d'avant...

ca dit juste que, maintenant, le niveau requis pour avoir le bac a beaucoup baisse, et je ne pense pas que tu me contrediras..

si le niveau du bac a baisse, ca fait que tu as maintenant beaucoup plus de jeunes qui ont acces a l'universite. parmi ces jeunes, il y en a surement qui, il y a 20 ans, n'auraient pas eu le bac et auraient arrete leurs etudes des avant...

bref, ce ne sont pas les jeunes qui ont change, c'est le systeme educatif dans son ensemble, qui a ete fait pour etre plus facile...

'jib
niveau plus faible: possible je n'en suis franchement pas sur, meme si je voyait des differences au college avec ma soeur 4 ans plus jeune que moi. Le vlume de nos propres connaissances modifie notre perception de la connaissance des autres (plus jeunes de surcroit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderhead

avatar

Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 22:07

Citation :
il sort justement de son premier cours de PCEM1 et s'en souviendra longtemps je pense. Un étudiant tout frais sorti des jupons de sa maman et accessoirement de son lycée, baccalauréat en poche (l'histoire ne dit pas s'il s'agit d'un scientifique ou pas) vient de poser sa meilleure question : "c'est quoi l'ADN ?".

Et après on s'étonne de voir ces milliers de candidats au numerus clausus perdre 2 ans de leur vie. Au collège, je me disais vivement le lycée pour etre débarassé des cons. Au lycée, je me disais vivement la section S pour écrêmer encore un peu. En term S, vivement la première année de médecine, et en P1, j'ai bien compris que j'étais entouré de gens pseudocortiqués, s'étant littéralement échouché dans un cursus dont ils ignoraient tout.

Depuis napoléon, le fameux baccus laureus est percu comme "le sésame" comme tout le monde dit. Les concours d'adjectif ne manquent pas début juillet pour qualifier le bac, "le précieux sésame"... Le problème, c'est qu'en deux siècles presque années pour années, les choses ont bien changé, et le bac n'a plus sa valeur d'époque. Alors quel ministre sera suffisament gonadé pour cesser cette toute puissante du bac, et pour instituer une sélection non plus uniquement dans les écoles et classes prépa, mais généralisé à toute l'université française. Mon intime conviction est que le bac devrait uniquement donner le droit de quiter le lycée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 22:34

Thunderhead a écrit:
Mon intime conviction est que le bac devrait uniquement donner le droit de quiter le lycée.
Et la mienne que pour entrer au collège il faudrait savoir (au moins) lire.
Quand je dis lire, je parle de comprendre ce qu'on lit.

Je ne sais pas si la génération qui vient est plus bête que celle dont je fais partie (je ne pense pas), mais si le niveau moyen de l'orthographe reflète le niveau moyen d'instruction des jeunes, c'est mal barré... (je me souviens que dans mon collège de ZEP, être attentif, volontaire, enthousiaste en cours c'était une tare, et que la norme était déjà d'être médiocre sinon on était "un intello" ou un mange boules).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Jeu 1 Oct 2009 - 23:48

hey nieur, te connaissant et connaissant ton sens perfectionniste, je suis sur que t'as toujours ete au-dela de la norme non??

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7995
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   Ven 2 Oct 2009 - 7:10

buck a écrit:

oui mais chaque generation dit exactement la meme chose
En quoi te penses tu si superieur a tes ainse pour etre si sur de toi ?
Ce n'est pas parce que tu as des outils plus performant ou une impression que c'est reelement le cas, que c'est plus vrai que ce que racontait ton grand pere au sujet de ton pere

Je ne suis pas sûr de moi, je dis juste que ca ne démontre rien.
C'est pas parce qu'il en a été ainsi depuis la nuit des temps que c'est pareil cette fois. Il faut avouer que les 100 dernières années ont quelque chose de particulier dans l'histoire de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme une inquiétude... Bis repetita   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une inquiétude... Bis repetita
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comme une inquiétude... Bis repetita
» Alimentation animale: les OGM, source d'inquiétude
» Aucun Bras, aucune Jambe, aucune Inquiétude...
» Bannis l'inquiétude, car tu n'as rien à craindre...
» Inquiétude au sujet de l'aspartame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Etudiants / Eleves :: Etudiants-
Sauter vers: