FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 On connait un peu mieux les mamouths

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ji_louis

avatar

Nombre de messages : 1994
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: On connait un peu mieux les mamouths   Lun 30 Juil 2007 - 11:30

a écrit:
Les légendaires pachydermes préhistoriques ont disparu il y a 10 000 ans
La vie des mammouths au quotidien décodée par la science


La vie des mammouths laineux, légendaires pachydermes préhistoriques venus du froid, a beaucoup perdu de ses mystères : les scientifiques savent de mieux en mieux comment ils ont grandi, prospéré ou souffert au cours de leur existence, avant de disparaître il y a 10 000 ans.
«On peut aujourd’hui reconstituer presque au quotidien la vie d’un mammouth de zéro à 45 ans », assure Bernard Buigues, directeur de l’International Mammouth Committee, interrogé par l’AFP après la 4e conférence internationale du mammouth à laquelle il a participé à Yakoutsk (capitale de la République de Sakha, en Sibérie).
Pour cet explorateur français, organisateur de missions en milieu polaire et qui consacre depuis plusieurs années la majeure partie de ses activités aux mammouths, les progrès réalisés en matière d’analyse des carcasses de ces animaux extraites du sol gelé de Sibérie ont permis d’obtenir dernièrement d’innombrables informations inédites.
L’examen des cernes de croissance dans les défenses des mammouths mené depuis huit ans en péninsule de Taïmyr par une équipe américaine de l’Université du Michigan est notamment riche d’enseignements : tels les cernes d’un arbre, ils permettent de suivre la croissance, les activités d’adulte, les saisons de reproduction. Mais ils donnent aussi des indications sur les déplacements et les périodes de malnutrition.
« C’est que lors de sa croissance, explique Bernard Buigues, l’ivoire des défenses fixe un certain nombre d’éléments chimiques grâce auxquels on peut retracer l’intensité de la vie de l’animal. On sait ce qu’il a mangé, quand un mâle était en rut et une femelle en gestation, à quelle altitude ils vivaient en fonction des traceurs isotopiques (les isotopes d’azote et d’hydrogène notamment) absorbés via l’alimentation ».
« On n’en est qu’au stade du constat, poursuit-il, mais l’on peut dire d’ores et déjà que les mammouths sibériens ont vécu à la latitude moyenne de 60 degrés, dans des régions où il fait nuit pendant trois mois et où les jours sont très courts pendant cinq mois. » « Et contrairement à ce qu’on imaginait, ils ne migraient pas vers le Sud pendant les périodes rudes de l’année. Aucun des animaux analysés n’a quitté une zone de 700 à 800 km de diamètre », ajoute-t-il.
La réunion de Yakoutsk a été marquée en outre par les recherches dans le domaine de la génétique grâce aux nouveaux moyens de séquençage de l’ADN (acide désoxyribonucléique, support de l’hérédité).
On sait aujourd’hui que le mammouth laineux était plus proche de l’éléphant d’Asie que de l’éléphant d’Afrique, même si la séparation entre les trois est intervenue quasiment au même moment : les éléphants d’Afrique ont quitté la famille commune il y six millions d’années et ceux d’Asie peu après à l’échelle de l’évolution, soit 440 000 années plus tard seulement.
Avec ces progrès, est-il envisageable d’obtenir un mammouth par insémination d’une femelle éléphant d’Asie à partir d’une culture de cellules réactivées, prélevées sur une carcasse bien conservée ? « Lors de la troisième conférence sur les mammouths, en 2003, l’idée faisait rire tout le monde, témoigne Bernard Buigues. Mais à Yakoutsk, dire que nous verrons peut-être marcher un mammouth de notre vivant n’était plus considéré comme saugrenu ». La 5e conférence internationale du mammouth aura lieu en 2010 en France, au Puy-en-Velay (Haute-Loire).
Cliquez sur l'en-tête pour suivre le lien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6090
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: On connait un peu mieux les mamouths   Mar 31 Juil 2007 - 17:06

Salut

Citation :
Mais à Yakoutsk, dire que nous verrons peut-être marcher un mammouth de notre vivant n’était plus considéré comme saugrenu

Sans aucun doute se serait une curiosité, mais y a t'il vraiment là un quelconque avantage scientifique autre que la prouesse technique ?

Le Vieux qui se demande si l'on réussira à faire renaitre le dodo, qui serait un avantage pour certains arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4656
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: On connait un peu mieux les mamouths   Mar 31 Juil 2007 - 17:14

Le Vieux a écrit:
Sans aucun doute se serait une curiosité, mais y a t'il vraiment là un quelconque avantage scientifique autre que la prouesse technique ?
Disons que l'étude du comportement des animaux permettrait de comprendre bien des choses. Mais, on risque de buter sur certaines limites. Ainsi, la "culture" ou ce qui en tient lieu chez les animaux. On ne saura jamais avec certitudes si les animaux recréés se comportent comme se comportaient leurs ancêtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux

avatar

Nombre de messages : 6090
Age : 67
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: On connait un peu mieux les mamouths   Mar 31 Juil 2007 - 17:23

Salut

Citation :
Ainsi, la "culture" ou ce qui en tient lieu chez les animaux

Le tout serait de pouvoir distinguer l'inné de l'acquit par le biais du groupe ou des parents, comme chez les éléphants par exemple. Or, justement c'est ce qui est le plus interessant qui restera hors de notre portée.

Le Vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pem



Nombre de messages : 912
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: On connait un peu mieux les mamouths   Mer 1 Aoû 2007 - 21:02

Je ne suis pas certain que ce soit le plus intéressant ; si la part de l'inné est plus importante que ce qu'on attend, ça sera très intéressant. Si des comportements complexes innés sont observables alors il y a vraiment de l'intérêt car je ne pense pas qu'on puisse imaginer comment un tel comportement peut-être transmis par les gènes. Une noosphère ?

En fait, a-t-on déjà observé des comportements dont on ne peut expliquer la transmition par l'inné chez certains animaux n'ayant pas grandi en compagnie de leur parents ? Je sais qu'on dit que certains animaux élevés en captivité ne peuvent pas revenir à la nature car il ne sauraient survivre. Mais parmi ce qu'ils connaissent, y a-t-il des comportements hors norme ?

PeM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 51
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: On connait un peu mieux les mamouths   Jeu 2 Aoû 2007 - 0:43

Certe il ne s'agit que de romans mais je recommande la lecture de "Jurassic Park" et "Le monde perdu" de Michaël Crichton (Je parle bien des livres, pas des films qui zappent beaucoup).

L'aspect "comportement social" est particulièrement soulevé dans le second tome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On connait un peu mieux les mamouths   

Revenir en haut Aller en bas
 
On connait un peu mieux les mamouths
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On connait un peu mieux les mamouths
» Comment mieux accepter les épreuves dans notre vie ?
» Seigneur Toi qui connais mieux que moi-meme
» toi qui connait ou toi qui connais?
» qui mieux en "éco" EST ou CPGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Autres-
Sauter vers: