FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 pauvre enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 12:48

Le Vieux a écrit:
Certes il y aura toujours des égoïstes dans la société qui voudront payer pour personnes.
Le Vieux

Oui, environ 99,5 % de la population :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 12:53

LGDA tu me rappelles une histoire avec mon prof de math: un bon à rien passait systématiquement son temps à dormir en classe de mathématique et un jour le prof a dû en avoir marre et il a pris l'éponge (à défaut de frottoir) imbibée d'eau et lui a fait couler l'eau par le col. Le gars était furax mais je dois dire qu'on a bien rigolé.
Ceci dit, je ne crois pas que ca ait appris quoi que ce soit au bon à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 13:07

Salut

Citation :
Oui, environ 99,5 % de la population :-)

je suis beaucoup moins pessimiste au sujet de la générosité des gens, la majorité, mais je me trompe peut être, n'agissent en égoïste uniquement parce qu'ils se sentent grugés, mais s'ils sont convaincus du bon usage de leur argent, les poches s'ouvrent plus facilement.

A Lgda, les jeunes comme tu l'expliques, ont un sens très aigu de la justice, même si elle ne s'exerce pas à leur encontre, une injustice commise à l'encontre d'un camarade ou pire envers un ami, c'est comme si l'injustice était commise sur soi.

Les meilleurs professeurs, du moins ceux qui étaient le plus écouté et respecté étaient justement ceux qui restaient juste, même si dur à la cotation.


Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2079
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 16:19

PASSEROSEGRIVE a écrit:
A mon humble avis, l'Ecole (j'aime bien mettre un E majuscule Very Happy ), doit favoriser, premièrement, la socialisation, avec toutes les règles de vie qui font la "douceur" d'une société, l'épanouissement et le développement de la personnalité de chacun, pas seulement à travers les matières de base, mais aussi artistiques, sportives, manuelles...
Cela ne devrait-il pas être le travail des parents et des activités péri-scolaires ?

buck a écrit:
Euh il doit vivre d'amour et d'eau fraiche tout durant sa carriere ?
Ce n'est pas ca qui paye les factures a la fin du mois, enfin je crois
C'est vrai que les profs sont mal payés par rapport à leur niveau d'études, mais ils gagnent quand même plus que le SMIC. Si ça ne leur suffit pas à payer les factures à la fin du mois, c'est pas leur salaire qui devrait être revalorisé en priorité...

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 17:24

Et dire qu'en Autriche ils ne sont pas seulement mieux payés mais en plus ils ont fini à midi chaque jour...
Enfin à ce que j'ai lu ca risque fort de changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Ven 22 Juin 2012 - 10:16

Bonjour à tous!

Nous avons bien cerné les différentes difficultés liées au métier , je dirais au"sacerdoce" enseignement!

Le salaire, comparé à d'autres professions, on va dire aussi méritantes est "correct"; ce n'est pas la motivation d'un jeune qui embrasse la vocation. De l'argent du moment que l'on en a assez pour vivre décemment...tiens en ce moment en France on aime bien dire que l'on "survit"...Certes, la crise ne nous épargne pas, mais il faut bien se rappeler que sur les 7 Milliards d'Etres Humains sur la planète, nous faisons partie du Milliard le plus heureux..

Maintenant il est vrai que tout est question de la place que les dirigeants donnent à l'enseignement , à l'Ecole, à l'Education...Peut-on "économiser" voire" réduire ou supprimer" l'Avenir...Les Enfants...Notre avenir, surtout le leur!
Vous les Scientifiques les Chercheurs vous connaissez terriblement aussi!!Certains s'expatrient pour avoir le matériel adéquat, non?? Madame Marie Curie dans son chaudron... Sad

Chaque enseignant digne de ce nom fait de son possible pour tenir le gouvernail droit ...leur dévouement est remarquable et sincère.

Chaque parent, quoi qu'on en dise, connaît l'importance de l'Ecole et quand on lui présente clairement et sincèrement ses objectifs, il adhère.

L'Ecole reste un lieu de vie exceptionnel où chacun: élève, parent, enseignant, élu, a un rôle à jouer dans un seul but: la réussite et la joie à l'école.

NB: Ma "banquière" m'a dit récemment...Madame, vous faites partie des personnes en France qui ont la meilleure retraite...Je ne me suis jamais plainte de mon salaire de directrice...je ne me plaindrai jamais de la chance de toucher...une des meilleures pensions de France! Embarassed PASS flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7684
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Ven 22 Juin 2012 - 13:39

Je tiens à te rassurer: les politiciens s'offrent aussi des retraites confortables.
C'est vrai que la retraite est un facteur important à prendre en compte aussi, en tout cas tant que l'Etat peut les payer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Ven 22 Juin 2012 - 13:48

Bonjour STEPH!

Non,si je puis me permettre! on ne pensait pas aux "politiciens"...!!!

J'ai la chance d'avoir une banquière "humaniste"...si si ça existe!!!:-)

Elle me disait ça par rapport à la "France moyenne qui s'est levée tôt toute sa vie pour faire marcher son pays avec humilité force et courage"!

Et là...je hisse les couleurs:-)
PASS flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis



Nombre de messages : 1961
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Dim 24 Juin 2012 - 18:24

Steph a écrit:
Je suppose que la prochaine étape sera de rentabiliser l'école, c'est-à-dire de faire en sorte qu'elle rapporte de l'argent plutôt que d'en coûter puisqu'il me semble que dorénavant plus aucun secteur de la société, pas même les services (comme la sécurité sociale ou les transports publiques) ne doivent coûter de l'argent.
Remarque non pertinente ignorant superbement la notion d'investissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
blondie



Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Dim 24 Juin 2012 - 19:36





Bonjour Madame la Directrice

Est-il vrai....qu'un référent bondissant....C'est un ballon...???

qu'une génitrice d'apprenant...C'est une mère d'élève???

C'est, m'a t'on dit , le langage dans les hautes sphères dans l'éducation Nationale Very Happy

Chuis certaine que c'est po vrais...

Blondie mauvaise élève flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Dim 24 Juin 2012 - 21:41

Bonsoir BLONDIE et JI LOUIS!!!

Bien sûr que non ....enfin....j'émets des voeux....personne ne pourra jamais "rentabiliser " l'école....c'est le tonneau des Danaïdes....un puits sans fond ,pour les communes et les gouvernants qui ignorent qu'elle est le creuset de l'Avenir....avec un grand A!!!
Croisons les doigts....mais pour le service public en général, bien sûr!!!

On ne peut"économiser" sur les enfants...leur donner le "meilleur", c'est notre devoir d'être humain tout simplement!

BLONDIE, j'ai "par chance" avec ma retraite "au bon moment" échappé à toutes ces aberrations,( j'ai un autre terme mais mes ancêtres m'ont interdit de le prononcer)....
Je suis partie de l'Ecole avec autant d'enthousiasme que quand j'ai obtenu mon entrée à "l'Ecole Normale d'Institutrices"à 17ans!!!....je ne suis pas "Professeur"....
Privilégiée je me considère à l'heure actuelle, car il faut une sacrée dose de courage, d'abnégation, d'amour du métier, pour continuer, sans considération, avec des montagnes de documents, de mails ,de pourcentages à remplir!!!Certaines de mes plus jeunes collègues et amies ne voient plus le bout du tunnel....Evaluations, évaluations, résultats, résultats....leur vie scolaire n'est "réglée" qu'en ces termes...Des femmes bosseuses,sérieuses, aimant les élèves comme leurs enfants...dégoûtées..souhaitant une seule chose: la retraite pour les plus âgées, gagner au loto et tout plaquer pour les autres!!!Vous vous rendez compte!!Et paraît-il nos jeunes collègues débutants disent haut et fort qu'ils n'exerceront pas ce métier toute leur vie!!!Jamais je n'ai pensé une seule fois cela au cours de ma carrière!!!!Ou veut-on aller??Ou veut-on conduire l'école??Navrant, désolant, écoeurant!

J'ai été épargnée de ce départ dans la douleur, je remercie le destin, le hasard, ou qui on veut, de tout coeur!

PASS Institutrice- Directrice d'Ecole- retraitée le 30 Juin 2009 flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Lun 2 Juil 2012 - 15:47

Salut

il reste la problématique de l'échec scolaire, il semblerait que les ministres, du moins en Belgique aimeraient diminuer le taux dé'&échec scolaire, louable intention s'il en est, mais je doute d'une véritable volonté de tirer vers le hauts, les étudiants. Plus soucieux de montrer des statistiques à leur avantage à leurs confrères européens, négligeant aisni la qualité de l'enseignement au profit de la statistique.
Ainsi, il est des cycles ou la possibilité doublement n'a pas lieu, créant, à mon avis du moins, un problème que des problèmes non résolu dans les années antérieures ne seront pas mieux acquis dans les années supérieures. Perso, je suis assez pour le doublement de classes si l'élève n'a pas atteint un degré de compréhension dans son cursus.

De même, et là je me tourne plutôt vers les parents, c'est de ne pas mettre leurs enfants trop tôt en 1er année primaire, du moins les enfants qui ont un peu de retard ou sont trop jeune, je pense que l'enfant doit atteindre une certaine maturité et de plus ne doit pas être trop jeune dans la classe parmi d'autres plus âgés, à cause de son mois de naissance qui lui était défavorable. mais un enfant n'est pas l'autre, certain plus avancé que leur âge et d'autres moins.

Le Vieux


_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2079
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Lun 2 Juil 2012 - 17:26

Le Vieux a écrit:
De même, et là je me tourne plutôt vers les parents, c'est de ne pas mettre leurs enfants trop tôt en 1er année primaire, du moins les enfants qui ont un peu de retard ou sont trop jeune, je pense que l'enfant doit atteindre une certaine maturité et de plus ne doit pas être trop jeune dans la classe parmi d'autres plus âgés, à cause de son mois de naissance qui lui était défavorable. mais un enfant n'est pas l'autre, certain plus avancé que leur âge et d'autres moins.
Dans mes classes, c'étaient souvent ceux de la fin de l'année ou du début de l'année suivante qu'on voyait dans les 1ers. Certes ce n'est pas une statistique, mais voila mon expérience.
Quant au redoublement, je trouve ça génant aussi, l'élève perd un an pour des lacunes qui ne méritent peut-être pas autant. Ne pourrait-on pas regrouper les élèves en difficulté dans une classe unique spécifique de petit effectif où ils auraient un soutien individualisé ?

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Lun 2 Juil 2012 - 22:35

Salut

Tiens, j'y pense, il m'a manqué une chose importante (tant parmi d'autres) dans ma scolarité, c'est une méthode d'apprentissage. L'instit ou le prof se contentant généralement de dire étudier ceci ou cela pour demain, mais ne nous ont jamais donné une méthode pour mémoriser, comment étudier correctement, comment ordonner son travail, etc... pourtant je sais qu'il existe des méthodes et de plus assez ludique comme le jeu de kim qui consiste à mettre divers objets sur la table pendant x temps et ensuite les cacher et à la personne de les citer tous

J'avais acheté un livre sur une méthode de mémorisation, elle ne m'a jamais servi, mais il y avait quelques idées comme celle d'apprendre à réfléchir chacun de ses gestes, je trouvais cela pas mal, j'ignore si c'est efficace, mais cela ne pouvait pas faire de mal.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2079
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Lun 2 Juil 2012 - 23:34

Le Vieux a écrit:
Tiens, j'y pense, il m'a manqué une chose importante (tant parmi d'autres) dans ma scolarité, c'est une méthode d'apprentissage. L'instit ou le prof se contentant généralement de dire étudier ceci ou cela pour demain, mais ne nous ont jamais donné une méthode pour mémoriser, comment étudier correctement, comment ordonner son travail, etc...
Pour mémoriser, les meilleures méthodes dépendent des individus, certains ont une mémoire plus visuelle ou plus auditive. C'est un peu à chacun de tâtonner... mais on nous fait apprendre beaucoup de choses par coeur à l'école, c'est une forme d'apprentissage progressif.
Pareil pour ordonner son travail, au début on recopiait dans nos cahiers ce qu'écrivait l'enseignant au tableau, avec le bon nombre de lignes de séparation pour les titres, ou la bonne couleur. Au collège, les profs nous dictaient, et au lycée, on passait à la prise de notes... La progressivité dans la difficulté est une forme d'apprentissage, même si elle n'est pas formelle.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
jibus



Nombre de messages : 2592
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 3 Juil 2012 - 1:15


youpla!!

je ne sais pas si ca a ete dit mais

yoda a écrit:
Or, dans une classe, tous les élèves ne sont pas identiques. Pour acquérir une leçon, un élève va tout capter en une heure, un autre en aura besoin de bien plus. Ce qui fait qu'on a un cours pour un élève "moyen". Celui qui est plus brillant s'ennuie, celui qui est plus lent ne comprend toujours pas quand l'enseignant est passé à autre chose. C'est vraiment là la limite du système, il n'est pas fait pour les enfants qui sortent du moule... surtout ceux qui en sortent trop !

dans l'ecole ou vont mes mioches, ils ont une classe un peu "batard" CP/CE1, et ils proposent aux parents des eleves qui vont tres bien en CP si ca les interesse que leurs enfants passe par la, ce qui leur permet par la suite "d'economiser" une annee... vu qu'ils commencent comme CP et finissent comme CE1... enfin bon, ca c'est ce que j'ai entendu dire, on ne m'a rien propose de tel pour mes mioches qui ont malheureusement du heriter de mon intelligence...

bref, tout ca c'est tres bien, mais en lisant ce que tu viens de dire yoda, je me dis que pour que le systeme marche, il faudrait , en cours de route, redistribuer les eleves, c'est a dire detecter les eleves ayant plus de mal et leur permettre d'etre dans un groupe avec d'autres eleves ayant aussi du mal...

tel que l'on a actuellement, l'option proposee c'est de redoubler une annee.. ce qui fait que les enfants, au lieu de faire la primaire en 5 ans, la feraient en 6 ans. mais, ce qu'ils redoublent, c'est une seule annee, ce qui fait que, les 4 autres annees, ils galerent surement, ils comprennent surement la moitie des choses, mais on les fait redoubler une seule annee, et de celle-la, ils voient les themes 2 fois...

un systeme permettant de faire les 6 ans, mais de maniere equilibree, c'est a dire que chaque annee normale se ferait en un an et 2 mois au lieu de un an, plutot que de faire 4 fois un an et une fois 2 ans... ca permettrait au moins doues d'avoir le temps de suivre et de tout comprendre bien, pas seulement une annee...

mais bon, si on proposait une solution comme ca, je me demande comment le prendraient les parents...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2592
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 3 Juil 2012 - 1:18


passerosegrive a écrit:
Au fait...la grive...comment était-elle???à point j'espère!....pas trop vieille!, pas trop avariée!:-)...

la grive que j'aime, c'est la griv-oise...!! apres ca, vieille ou pas, du moment qu'elle met du coeur a l'ouvrage hein..!

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 3 Juil 2012 - 1:20

Dans les faits, d'après les stats, les redoublements sont marginaux. Ce qui fait qu'on voit des enfants en 6ème avec des moyennes inférieures à 5/20. Dans la classe de ma fille, il y avait un gars qui avait 0,5/20. Il était en sixième normale et il savait à peine lire. Il est passé en 5ème. Le choix de le faire passé à été fait pertinemment : en fin de 5ème, on peut les changer de filière. Pas avant ! D'après les profs du collègue, il était trop tard pour le faire redoubler ou tenter quoique ce soit.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2592
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 3 Juil 2012 - 1:39

narduccio a écrit:
Dans les faits, d'après les stats, les redoublements sont marginaux. Ce qui fait qu'on voit des enfants en 6ème avec des moyennes inférieures à 5/20. Dans la classe de ma fille, il y avait un gars qui avait 0,5/20. Il était en sixième normale et il savait à peine lire. Il est passé en 5ème. Le choix de le faire passé à été fait pertinemment : en fin de 5ème, on peut les changer de filière. Pas avant ! D'après les profs du collègue, il était trop tard pour le faire redoubler ou tenter quoique ce soit.

pauvre gosse... rien que 6eme et 5eme, ca fait 2 ans de souffrance...

ca me rappelle en primaire, en CM1 je crois... il y avait un enfant en grosse difficulte, qui avait du mal a lire, qui ecrivait tres mal (encore plus que moi!! et le maitre l'appelait "creme de porc".. ce qui m'a toujours fait mal pour l'autre.. pis qui m'a toujours surpris parce que ce prof etait quand meme chouette), et qui etait la risee de la plupart des autres enfants (pas de moi)...

alors je me dis que en 6eme et 5eme, ca doit etre encore plus dur comme vie.. ca va surement le pousser a se rebeller tout ca...

enfin bon...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2592
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 3 Juil 2012 - 1:49

Le Vieux a écrit:
Les deux, chez nous, en Belgique, l'école libre se sont les écoles catholiques dirigées par le diocèse et les écoles publiques sont dépendantes de la province,

c'est marrant ce nom "d'ecole libre"...

je suis sur que si tu demandes a n'importe quel enfant, il te dira qu'elle n'est pas libre son ecole, qu'il y est enferme toute la journee!! Smile

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ji_louis



Nombre de messages : 1961
Localisation : près de la mer
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 3 Juil 2012 - 4:40

passerosegrive a écrit:
j'émets des voeux....personne ne pourra jamais "rentabiliser " l'école....c'est le tonneau des Danaïdes....un puits sans fond ,pour les communes et les gouvernants qui ignorent qu'elle est le creuset de l'Avenir....avec un grand A!!!
Ce n'est pas un puit sans fond, c'est UN INVESTISSEMENT lourd, un multiplicateur de valeur.

Il n'y a de richesses que d'hommes (citation facile à reprendre). Plus prosaïquement, il faut se souvenir que l'Europe et les américains ont dominé le monde de par leur avance technique (grandes découvertes à partir du siècle des lumières) et sa large diffusion dans la population (développement et diffusion de l'enseignement à un ensemble de plus en plus large de la population). Tous les pays du monde (ceux dont la société est relativement unie) suivent la même politique de soutient important à l'enseignement, parce que cela crée une population apte à s'adapter à des problèmes de plus en plus difficile (ou à commander plus facilement).

Comme tout investissement, chaque progrès coûte relativement plus cher que le précédent. En matière d'enseignement, c'est le coût par élève de la maternelle au grandes universités qui progresse (ou qui devrait progresser: Il n'est pas normal que la formation d'un étudiant universitaire coûte moins cher que celle d'un lycéen, c'est un signe évident de mauvaise qualité de la formation).

D'autre part, la méthode de gouvernance soviétique de l'Education Nationale est très largement critiquable. La réussite des petits finlandais repose sur un "contrat" d'apprentissage pluriannuel: Ils doivent avoir acquis un certain niveau de savoir dans tous les domaines à la fin de chaque cycle scolaire (école, collège, lycée), libre à eux d'apprendre les matière qu'ils veulent à la vitesse où ils le veulent, les enseignants doivent veiller à ce que la progression ne prenne pas trop de retard. Aussi, la notion de classe d'enseignement n'y a pas le même sens qu'en France puisque les enfants d'une classe ne sont normalement pas au même niveau au même moment. Les enfants progressent vite dans les matière qui les intéressent et dégagent ainsi du temps pour les apprentissages plus laborieux (matières difficiles ou moins intéressantes pour l'élève).

J'ai connu l'avantage d'une école à classe unique (une année de maternelle, une année de CM1) avec un enseignant pour moins de 10 élèves et des cours à assurer de la maternelle au CM2. L'instituteur(trice) pouvait donner aux élèves des cours de la classe supérieure si ceux-ci suivaient bien, ou passer plus de temps avec un sur un point difficile, pas besoin de planification de cours du soir ou d'étude renforcée ou autre plan soviétique de secours! Et cela ressemble beaucoup à l'enseignement à la finlandaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.octaam.net/
yoda



Nombre de messages : 2079
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 3 Juil 2012 - 11:21

jibus a écrit:
bref, tout ca c'est tres bien, mais en lisant ce que tu viens de dire yoda, je me dis que pour que le systeme marche, il faudrait , en cours de route, redistribuer les eleves, c'est a dire detecter les eleves ayant plus de mal et leur permettre d'etre dans un groupe avec d'autres eleves ayant aussi du mal...

tel que l'on a actuellement, l'option proposee c'est de redoubler une annee.. ce qui fait que les enfants, au lieu de faire la primaire en 5 ans, la feraient en 6 ans. mais, ce qu'ils redoublent, c'est une seule annee, ce qui fait que, les 4 autres annees, ils galerent surement, ils comprennent surement la moitie des choses, mais on les fait redoubler une seule annee, et de celle-la, ils voient les themes 2 fois...

un systeme permettant de faire les 6 ans, mais de maniere equilibree, c'est a dire que chaque annee normale se ferait en un an et 2 mois au lieu de un an, plutot que de faire 4 fois un an et une fois 2 ans... ca permettrait au moins doues d'avoir le temps de suivre et de tout comprendre bien, pas seulement une annee...
Oui, c'est aussi à ce genre de chose que je pensais. Ce qui se rapproche aussi un peu du système finlandais, si j'ai bien compris. Mais en Finlande, les classes sont bien moins chargées qu'en France, ce qui facilite grandement les choses...
ji_louis a écrit:

Comme tout investissement, chaque progrès coûte relativement plus cher que le précédent. En matière d'enseignement, c'est le coût par élève de la maternelle au grandes universités qui progresse (ou qui devrait progresser: Il n'est pas normal que la formation d'un étudiant universitaire coûte moins cher que celle d'un lycéen, c'est un signe évident de mauvaise qualité de la formation).
ça me semble pour ma part normal. Il ne faut pas perdre de vue que les élèves sont de plus en plus autonomes. J'imagine mal des CP apprendre à écrire en amphi, ou des étudiants auxquels on demande d'entrer en classe 2 par 2 avec le prof qui regarde constamment s'ils écrivent bien la leçon dans leur cahier... Wink
Plus les élèves sont autonomes, moins ils ont besoin d'encadrement, et c'est ça qui coûte le plus.

ji_louis a écrit:
J'ai connu l'avantage d'une école à classe unique (une année de maternelle, une année de CM1) avec un enseignant pour moins de 10 élèves et des cours à assurer de la maternelle au CM2. L'instituteur(trice) pouvait donner aux élèves des cours de la classe supérieure si ceux-ci suivaient bien, ou passer plus de temps avec un sur un point difficile, pas besoin de planification de cours du soir ou d'étude renforcée ou autre plan soviétique de secours! Et cela ressemble beaucoup à l'enseignement à la finlandaise.
Vu comment Hollande est jugé irréaliste de vouloir embaucher quelques profs qui feront passer les classes d 32 à 31 élèves (ou un truc comme ça), je vois mal un politique instaurer des classes de moins de 10 élèves... Pourtant, on en aurait besoin...

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
Le Vieux



Nombre de messages : 5874
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Lun 3 Sep 2012 - 21:21

Salut

Il y a tout un débat en France actuellement sur la possibilité d'avoir des cours de morale laïque. Est-ce à dire qu'il n'y en avait pas ? Si c'est le cas, je m'étonne quant même, j'ai eu des cours de morale laïque dans les années 60, en fait nous avions le choix entre des cours de religion et de morale, j’ai finis par choisir la morale parce que l'on y parlait des problèmes de sociétés et relationnels de manière plus pratique que la religion qui était plutôt sclérosée à l'époque, encore que cela dépendait surtout du professeur, certains arrivaient tout de même à m’intéresser.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4523
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 4 Sep 2012 - 8:37

Le Vieux a écrit:
Salut

Il y a tout un débat en France actuellement sur la possibilité d'avoir des cours de morale laïque. Est-ce à dire qu'il n'y en avait pas ? Si c'est le cas, je m'étonne quant même, j'ai eu des cours de morale laïque dans les années 60, en fait nous avions le choix entre des cours de religion et de morale, j’ai finis par choisir la morale parce que l'on y parlait des problèmes de sociétés et relationnels de manière plus pratique que la religion qui était plutôt sclérosée à l'époque, encore que cela dépendait surtout du professeur, certains arrivaient tout de même à m’intéresser.

Le Vieux

C'est de la faute à Pétain. Pendant une période, les cours de morale à l'école étaient mal vus. Il y a pas mal de gens qui pensent qu'on devrait simplement donner aux enfants la capacité de choisir eux-mêmes la morale qu'ils voulaient suivre. Qu’il ne faudrait pas d'une morale "officielle".

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie



Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 4 Sep 2012 - 12:04

Bonjour

Il me semble que le désir de rétablir la Morale a l'école laïque
à pour but de contrebalancer l'influence actuelle des imanes
comme ce fut jadis le cas avec les curés...

Blondie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Aujourd'hui à 14:35

Revenir en haut Aller en bas
 
pauvre enseignement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» volet "enseignement" à l'Université : le parent pauvre
» L'homme riche et le pauvre Lazare
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Enseignement: Le sommeil et le rêve par Lama Guendune Rinpoché
» "joujou du pauvre": apologue? et Q. voca...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: