FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 pauvre enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 19 Juin 2012 - 11:27

Bah on est grand d'un cote et petit d'un autre tout n'est question de point de vue et de relativite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 19 Juin 2012 - 11:30

Moi...la théorie de la relativité...
Je ne comprends même pas le titre! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 19 Juin 2012 - 11:34

Salut

Citation :
Moi...la théorie de la relativité...
Je ne comprends même pas le titre! Rolling Eyes

Si on savait ce qu'était la relativité, on n'en discuterait probablement pas.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 19 Juin 2012 - 12:16

Le Vieux a écrit:
Salut

Citation :
CHERCHEUR....Quel beau métier aussi

Il ne lui reste plus qu'a devenir trouveur Very Happy

Le Vieux

Comme me l'avait dit un jour très justement un forumeur (qui se fait rare), même si je ne trouve rien moi-même, je participe à l'effort collectif. Qui peut affirmer que le prochain Nobel de médecine n'aura pas basé au moins une infime partie de son travail sur mes résultats?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 19 Juin 2012 - 12:20

Bravo STEPH!!!

Bel optimisme qui fait très très plaisir...j'en ai les larmes aux yeux!!

L'estime de soi...ça c'est très important et ce devrait être "cultivé " en premier dans les écoles et dans les familles!

Celà permet aux hommes d'avancer, d'être tolérants et de placer leurs connaissances au service des autres!

Belle et noble cause s'il en est!!

Je suis heureuse de lire une telle phrase, vraiment! flower

PS: Vous êtes jeune et chercheur???enfin si ce n'est pas indiscret...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 19 Juin 2012 - 12:22

GLOUPS!!!STEPH ...Je vous prie de bien vouloir m'excuser...

Vous me l'avez déjà dit!! Embarassed

Dans mon entrain...

Je préfère vous "revoir" avec ce beau discours!!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mar 19 Juin 2012 - 12:26

Salut

Citation :
même si je ne trouve rien moi-même, je participe à l'effort collectif. Qui peut affirmer que le prochain Nobel de médecine n'aura pas basé au moins une infime partie de son travail sur mes résultats?

C'est vrai, car tu as peut être exploré des pistes qui n'ont aboutis à rien ou à peu, ce qui fait que ces pistes peuvent être abandonnées par ceux qui vont obtenir un résultat en suivant d'autres pistes

Comme je l'ai dis souvent; le chemin est bien plus important que le but.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: CITATION ENSEIGNEMENT   Mer 20 Juin 2012 - 11:37

Je viens de la trouver!

Pour notre sujet...TOUT EST DIT....c'est "SACHA GUITRY" I love you

"Les classes devraient être passionnantes. Seulement pour cela il faudrait des professeurs passionnés."

Et si nous relancions le débat...:

"Quelles motivations peuvent "porter" les enseignants, de nos jours, dans les classes?" flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 12:47

Bon là il faut quand même rester les pieds sur terre, on ne peut pas rendre toute matière passionnante, il y a des parties à apprendre par coeur, c'est inévitable. Dans ce cas je l'expliquais à mes élèves. Mais même les choses très théoriques il faut essayer de les relier à des concepts proches des élèves, qu'ils peuvent facilement percevoir. Et aussi les faire participer, poser des questions.
Par exemple lorsque l'on étudie la chimie organique, j'expliquais d'abord la théorie, ensuite je donnais des exemples plus ou moins connus et ensuite je leur demandais de me trouver d'autres exemples.
Pour les parties pratiques j'avais fait une expérience que les élèves avaient trouvée passionnante: comme nous avions la chance d'avoir une rivière derriére l'école et un étang dans l'enceinte de l'école, nous avions fait des prélèvements d'eau et de la faune benthique (fixée sur le fond) et nous les avions comparées au microscope. La seule chose qui nous a manquée, c'est du temps!

En fait les programmes sont tellement encombrés de matière qu'on est obligé de survoler tout et cela nous empêche d'approfondir certaines choses qui pourraient rendre l'enseignement passionnant. Par exemple en Belgique l'appareil reproducteur était étudié pendant 3 années de suite (!!!) et les élèves en avaient vraiment raz-le-bol.
Enfin quand on connait les pédagogues et qu'on sait que ce sont eux qui pondent les programmes on s'étonne moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 12:58

Bonjour STEPH!!

Merci pour "benthique"...je ne l'avais pas dans mon vocabulaire! Embarassed
C'est super cette expérience!!..
Mais vous savez, même le "par coeur" les enfants le comprennent...et "apprendre avec son coeur" ce n'est pas le plus beau???MOTIVATION!!
Les élèves ne s'y trompent pas: quand ils "ressentent " l'enthousiasme de leur enseignant, ils adhèrent tout de suite!.

Je voulais faire rebondir le sujet car je me trouve confrontée dans ma région à la détresse des instituteurs devant les tâches "administratives" de plus en plus ingrates et qui ne font rien avancer pour les enfants ...Sans compter le manque de soutien des autorités, voire...les brimades...

Et aussi, parlons-en...les jeunes enseignants y sont par la force des choses, c'est-à-dire les difficultés financières actuelles, confrontés: le "salaire" des instituteurs...

Quand j'ai pris ma retraite, il y a trois ans, je "gagnais" 75€ par mois de plus que mes 6 adjoints pour "diriger" à temps quasiment plein mon école...
La copine qui a la direction cette année a 123€....BONHEUR!!!Quelle augmentation!!!
C'est du grand n'importe quoi!!!
Comment "motiver" un jeune enseignant à exercer la fonction (tout en sachant bien qu'il est "conscient" de la hauteur de sa tâche, on se comprend bien...!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 13:41

Je ne crois pas qu'en augmentant le salaire on aurait de meilleurs enseignants.
Il ne faut pas oublier que les enseignants ont un nombre de jours de vacances inégalé dans les autres professions (mon père, enseignant lui aussi, parlait de convalescence :-)), il ne faut pas trop demander quand même.

Par contre c'est dans le soutien qu'il faudrait investir, là on agirait directement sur la qualité de l'enseignement vu par l'enseignant (moins de stress, meilleur environnement de travail) et des élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 15:15

Certes STEPH, moi "de mon temps" ce n'était pas ma "préoccupation"...les sous...On sait bien que ce n'est pas le nerf de la guerre des enseignants!!!

Les vacances...grand débat: trop, deux mois d'été... trop long!!!...bien sûr!!!Surtout, surtout:journée de classe trop longue, pour les petits!!Quelle aberration!!

A une époque c'était bien: 7 semaines de travail 2 de repos, je te dis ça...années 80 ...on gardait bien le rythme (c'était paraît-il le rythme de travail des personnes qui sont sur les plate-formes pétrolières...?)

"Convalescence" pour votre Papa, oui je comprends...

Pour ma part, je rangeais mon école jusqu'au 14 Juillet (nettoyage compris!!et oui le directeur doit savoir tout faire) et je me remettais à la préparation de rentrée le 10 Août!!
Donc je n'avais pas l'impression de gruger l'état de deux mois de vacances...mais bon! j'aimais ce métier avec tellement d'enthousiasme....Je n'ai pas de mérite!

La reconnaissance ne vient pas des supérieurs mais des enfants et des familles...et, comme tous les "sentiments" humains liés à la difficulté de vie en société actuelle, sont tendus et difficiles, nos nouveaux collègues ne voient pas grand'chose de positif!!
C'est ce qui fait leur amertume leur lassitude...on peut comprendre... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 15:17

Oh...je vous prie de m'excuser...STEPH
J'ai écrit "reconnaissance" au lieu de "soutien" ...(votre discours)

PASS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 19:30

Steph a écrit:
Il ne faut pas oublier que les enseignants ont un nombre de jours de vacances inégalé dans les autres professions (mon père, enseignant lui aussi, parlait de convalescence :-)), il ne faut pas trop demander quand même.
Les enseignants français sont parmi les moins bien payés d'Europe. Les vacances sont "comptées" dans le salaire, leur salaire est en effet sur 10 mois (mais annualisé). Cependant, je crois que même en comptant cela, il sont moins bien payés que des fonctionnaires au même niveau d'études (et bien entendu je ne parle pas du privé...)

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 20:14

J'ai trouvé ici une comparaison des salaires des enseignants en 2004.

http://www.linternaute.com/actualite/savoir/06/champions-ecole/enseignants.shtml

Je pense qu'il faut évidemment investir dans l'éducation et le salaire des enseignants est certainement un paramètre qui entre en jeu. Mais ce que je voulais souligner c'est la nécessité absolue d'offrir une structure de soutien. Augmenter les salaires c'est ce qu'il y a de plus facile à faire et ca rapporte gros en matière d'image, mais augmenter les soutiens, ca ne se voit pas donc les décideurs ne s'en occupent pas trop.
Il y a par exemple un truc que je ne comprends pas bien: alors que l'enseignement est vraiment quelque chose de fondamental, il n'existe pratiquement aucun mécanisme qui s'assure de la qualité de l'enseignement donné (en-dehors d'études statistiques sporadiques) - voir mon expérience personnelle.
Bref il y a encore du chemin à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 20:27

Tout à fait STEPH!!

Le meilleur côtoie le pire...si je puis me permettre de "juger" maintenant que je suis de l'autre côté de la barrière...

Des scandales!!!...des gens protégés... certains "profiteurs du système "comme ce n'est pas permis...et qui se la "pétaient" auprès des maires, des supérieurs...

Et les "autorités" qui ferment les yeux!!!IGNOBLES

Ouf Embarassed ...je vais m'énerver..ce n'est pas mon habitude!!!J'ai connu des "cas" mais vraiment des "cas"...qui n'avaient STRICTEMENT rien à faire dans l'enseignement!!!

Alors que l'enseignant consciencieux, aimant son travail , soucieux de donner le meilleur de lui-même...reste anonyme, humble mais si GRAND!!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 20 Juin 2012 - 20:31

Oui, tout à fait Steph. Je pense que les profs français demandent de meilleures conditions de travail bien avant une revalorisation de leur salaire. Ainsi qu'une meilleure estime, ne plus être considérés comme des privilégiés qui ne travaillent pas.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 9:35


Bonjour!

Pour répondre à "YODA"...

Oui, l'enseignant consciencieux valorise son travail ,son Ecole, du fait même de sa présence.

Il ne demande pas plus que son salaire "basique"!

Mais...Il a besoin du soutien de tous pour avancer sereinement dans ce monde de la pédagogie de plus en plus difficile!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 10:02

Salut

Oui, bien sur le bien être des enseignants est primordial, les enfants sont très sensibles à l'humeur de leur instituteurs / professeurs et de cette humeur dépend leur apprentissage.
Ce que je me demande toutefois, c'est ce que veut la société pour leurs enfants ? quel est le but principal de l'enseignement ? dans l'absolu quel serait l'éducation idéale, que devrait être l'éducation de l'enfant à la sortie de leur études, que devrait on obtenir ? c'est une seule question qui se résume en "quel projet de société ? quel pourrait être le "standard" tout en sachant qu'un standard convient à la fois à tout le monde et à personne"

le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 10:20

Bonjour "LE VIEUX"

A mon humble avis, l'Ecole (j'aime bien mettre un E majuscule Very Happy ), doit favoriser, premièrement, la socialisation, avec toutes les règles de vie qui font la "douceur" d'une société, l'épanouissement et le développement de la personnalité de chacun, pas seulement à travers les matières de base, mais aussi artistiques, sportives, manuelles..., et bien sûr, cela s'entend: les apprentissages de base: lecture écriture calcul.

J'ai toujours aimé être convaincue que la classe de CP, enfin en France le niveau d'apprentissage de la lecture est primordiale...
Après ,quand on sait lire écrire compter...on peut devenir autodidacte!

Grande question!!!que vous posez et que je me pose depuis toujours: "Que veulent faire nos "Elus" de l'Ecole???..."...Je pense que vous avez la réponse...Je crois l'avoir aussi; malheureusement, je ne peux l'écrire ici...sinon, je pleure Sad

PASS flower L'Ecole...à fleur de peau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 10:46

PASSEROSEGRIVE a écrit:


Il ne demande pas plus que son salaire "basique"!

Euh il doit vivre d'amour et d'eau fraiche tout durant sa carriere ?
Ce n'est pas ca qui paye les factures a la fin du mois, enfin je crois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 10:47

Je suppose que la prochaine étape sera de rentabiliser l'école, c'est-à-dire de faire en sorte qu'elle rapporte de l'argent plutôt que d'en coûter puisqu'il me semble que dorénavant plus aucun secteur de la société, pas même les services (comme la sécurité sociale ou les transports publiques) ne doivent coûter de l'argent.
Le seul secteur que les politiciens n'ont pas encore cherché à rentabiliser c'est....la politique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 10:50

Salut

PasseroseGrive a écrit:
Que veulent faire nos "Elus"

Et aussi que veulent les parents, certes la plupart des parents voudraient des enfants bien épanouis bien dans leur peau, mais vu les contraintes économiques beaucoup n'optent ils pas plutôt pour des études ou l'épanouissement passe en second plan mettant le plan économique au premier ? donc des études utiles et pragmatiques ?
faire de brave petites abeilles pour mieux survivre.

Je me dis que le projet de société commence déjà à la maternelle.

Le Vieux très autodidacte.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 10:59

Salut

Steph a écrit:
Je suppose que la prochaine étape sera de rentabiliser l'école, c'est-à-dire de faire en sorte qu'elle rapporte de l'argent plutôt que d'en coûter puisqu'il me semble que dorénavant plus aucun secteur de la société, pas même les services (comme la sécurité sociale ou les transports publiques) ne doivent coûter de l'argent.

Mais elle est déjà rentable sans l'école nous en serions toujours en train d'allumer notre feu avec du silex et de la marcassite, ce qu'il faut éviter seulement, c'est que les états soient obligés d'emprunter aux banques et particuliers pour subventionner l'école et que des écoles dépensent plus qu'elles ne reçoivent.
Chacun doit comprendre que payer des impôts pour l'école est un investissement pour le futur.
Certes il y aura toujours des égoïstes dans la société qui voudront payer pour personnes.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lgda



Nombre de messages : 4516
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 21 Juin 2012 - 12:43

Le Vieux a écrit:
Oui, bien sur le bien être des enseignants est primordial, les enfants sont très sensibles à l'humeur de leur instituteurs.
Oui et non...
L'humeur peut être Twisted Evil mais elle doit être "motivée" en qqsorte.
Je fais partie de cette génération qui a encore connu les pieds au ... au sens réel (et douloureux).
J'ai eu des régents (selon le terme local) qui étaient des bourreaux, l'un d'eux vient juste d'être amnistié par moi car, dans le cas de ses brutalités, "ma" prescription est de 40 ans. Mais durant 40 ans, je ne l'ai ni salué ni serré la main pour avoir UNE seule et unique fois envoyé un frottoir (le truc avec le machin en feutre qui sert à effacer les traces de craie du tableau noir) au visage d'un autre élève. Certains diront que je suis excessif vu que je n'ai pas été victime de cet instituteur (Peut-être mais là n'est pas la question) mais ce qui n'a jamais passé est que cet individu ne s'est pas excusé de son geste car il faut préciser que l'élève qui a reçu le frottoir n'est pas celui qui a "fauté" mais son voisin innocent.
Qu'un prof envoie un frottoir contre un élève coupable d'un manquement à la discipline de l'école était normal en ces années-là et je n'y voyais aucun inconvénient étant donné la logique qui soutenait l'acte et la banalité du geste. Par contre, qu'un innocent soit puni à la place du coupable et que l'auteur de cette bourde ne s'excuse pas m'a toujours été intolérable. Un point c'est tout.

Pourquoi toute cette diatribe ?
Pour dire que quelle que fut l'humeur de cet enseignant, il ne m'a jamais motivé à faire mieux.

J'ai par contre personnelllement subi les foudres d'un autre enseignant mais celui-ci ne m'a jamais puni arbitrairement. Et cet enseignant qui aurait pu être un bon joueur de foot savait également manier le compliment sincère. C'est pourquoi, même si j'ai parfois subi une punition méritée, j'ai aussi été sensible à ses compliments et à la motivation qui en découlait.
Et si aujourd'hui je suis capable d'écrire sans (trop de) faute et que les activités intellectuelles me passionnent, il y est pour beaucoup !

Comme quoi, un comportement (appamment) similaire peut générer des réponses opposées...

Le Vieux, certes l'influence de l'humeur est indéniable mais celle de la sincérité des motivations l'est certainement tout autant.

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum videtur

Le Génie Des Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages  Alpages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Aujourd'hui à 15:32

Revenir en haut Aller en bas
 
pauvre enseignement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» volet "enseignement" à l'Université : le parent pauvre
» L'homme riche et le pauvre Lazare
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Enseignement: Le sommeil et le rêve par Lama Guendune Rinpoché
» "joujou du pauvre": apologue? et Q. voca...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: