FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 pauvre enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: pauvre enseignement   Mer 9 Sep 2009 - 17:43

13000 emplois disparaissent cette année scolaire en France.
La Belgique a connu une réduction brutale des effectifs dans les années 90 (sans douleurs, pratiquement essentiellement par des départs à la retraite prématurés dans de bonnes conditions).
Le résultat: on manque cruellement de professeurs dans certaines disciplines, comme les sciences par exemple. Ce qui donne comme résultat mon expérience personnelle: un biologiste donne des cours de math et d'informatique! En tant que prof je peux vous dire que d'une part c'est pas amusant et d'autre part on se rend compte qu'on n'est pas à sa place. Et je suppose que les élèves doivent s'en rendre compte aussi.
Alors pour donner une idée réaliste du foutoir actuel: y a pas de besoin de montrer qu'on connait une matière pour la donner, il faut juste que l'école ait un besoin à combler. En outre, et malgré mes propres insistances, je n'ai jamais été contrôlé (mais souvent critiqué) par qui que ce soit. Donc en bref: on met le bordel et ensuite on ferme les yeux et on se bouches les oreilles.
Vachement responsable comme comportement...

Bonne chance amis francais ca va vous tomber dessus.

Et je signale au passage que l'émigration en Autriche n'est pas une solution pour l'éducation de vos enfants: elle a été pointée du doigt pour la mauvaise qualité de son enseignement!

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 9 Sep 2009 - 19:24

Steph a écrit:
13000 emplois disparaissent cette année scolaire en France.
La Belgique a connu une réduction brutale des effectifs dans les années 90 (sans douleurs, pratiquement essentiellement par des départs à la retraite prématurés dans de bonnes conditions).
Le résultat: on manque cruellement de professeurs dans certaines disciplines, comme les sciences par exemple. Ce qui donne comme résultat mon expérience personnelle: un biologiste donne des cours de math et d'informatique! En tant que prof je peux vous dire que d'une part c'est pas amusant et d'autre part on se rend compte qu'on n'est pas à sa place. Et je suppose que les élèves doivent s'en rendre compte aussi.
Alors pour donner une idée réaliste du foutoir actuel: y a pas de besoin de montrer qu'on connait une matière pour la donner, il faut juste que l'école ait un besoin à combler. En outre, et malgré mes propres insistances, je n'ai jamais été contrôlé (mais souvent critiqué) par qui que ce soit. Donc en bref: on met le bordel et ensuite on ferme les yeux et on se bouches les oreilles.
Vachement responsable comme comportement...

Bonne chance amis francais ca va vous tomber dessus.

Et je signale au passage que l'émigration en Autriche n'est pas une solution pour l'éducation de vos enfants: elle a été pointée du doigt pour la mauvaise qualité de son enseignement!

Stéphane
Je m'en voudrais d'ajouter le moindre spécieux commentaire... rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 9 Sep 2009 - 22:54

Depuis des années, en France, il y a à chaque rentrée une baisse du nombre d'élèves par rapport à l'année précédente. Pourquoi serait-il inadéquat de diminuer le nombre d'enseignants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Mer 9 Sep 2009 - 23:57

Oui c'est vrai qu'il faut voir l'évolution des populations. En fait j'ai été impressionné par le chiffre de 13000 parce que je suis belge, mais je viens de voir qu'il y avait 837000 enseignants en France, ca relativise tout.

Qu'est-ce que vous attendez pour repeupler les écoles pardieu?

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 9:53

Le taux de natalite en france est un des plus eleve d'europe a plus de 2,1 (1,4 en autriche il me semble avoir entendu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel99



Nombre de messages : 1953
Age : 51
Localisation : Est Parisien
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 11:44

Heu... même réponse que Buck.

Chaque année on manque de place dans les crèches.
Entre les crèches et le bahut on en fait quoi des enfants ? On en bouffe une partie ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 12:06

Salut

Citation :
On en bouffe une partie ???

Je croquerais bien mes petites filles, dommage que cela jettera un froid entre moi et mes fils Razz

Il semblerait toutefois, pour en revenir à l'enseignement, qu'il soit moins poussé qu'autrefois, du moins au niveau du primaire et du secondaire, ce qui fait que les jeunes ont un gros décalage pour ceux qui commence l'université ou les écoles supérieures qui elles sont restées au même niveau quantitatif.


Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)


Dernière édition par Le Vieux le Jeu 10 Sep 2009 - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 12:10

Michel99 a écrit:
Heu... même réponse que Buck.

Chaque année on manque de place dans les crèches.
Entre les crèches et le bahut on en fait quoi des enfants ? On en bouffe une partie ???
Ou on propose une valorisation de la maman pour rester a la maison jusqu'au 3 ans.
En france une mere qui garde ses gosses est mal vue
Ici c'est une mere qui va bosser au lieu de garder les gosses qui est mal vue (c'est peut etre un peu different a Vienne)

Fred qui essais de finir la paperasse pour avoir le Kinderbetreuungsgeld, avec gros cheque en perspective (arriere depuis avril)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 12:10

Salut

toutefois je me demande si c'est la faute aux diverses politiques suivies dans l'enseignement , ou si c'est une adaptation aux jeunes actuels moins motivés que nous l'étions à une autre époque.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2578
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 12:21

Le Vieux a écrit:
Salut

toutefois je me demande si c'est la faute aux diverses politiques suivies dans l'enseignement , ou si c'est une adaptation aux jeunes actuels moins motivés que nous l'étions à une autre époque.

Le Vieux
Ca fait un peu qui de la poule ou de l'oeuf etait la le premier Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 13:03

Salut

Buck a écrit:
Ca fait un peu qui de la poule ou de l'oeuf etait la le premier Wink

Probablement un peu des deux. Il y a quelques années, l'échec scolaire en Belgique était très important p/r à leur voisins, mais le niveau d'études était également très élevé. Si je me réfère à moi même, il me semble que le niveau actuel est quasiment deux ans en retard p/r à ce que je voyais moi même dans les années 60. Bon, je suis assez subjectif et ne suis pas un expert, mais après discussion avec d'autres personnes du même âge il en ressort à peu près la même opinion.
Pour faire diminuer l'échec scolaire, nos chèrs(es) ministres, il semblerait qu'ils ont trouvé comme astuce d'alléger les programmes, ce qui leur permettaient d'éluder les problèmes de fonds.

Le Vieux

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vieux



Nombre de messages : 5877
Age : 66
Localisation : Liège
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 14:50

Bibi a écrit:
je suis assez subjectif et ne suis pas un expert, mais après discussion avec d'autres personnes du même âge

En fait ce que je voulais dire c'est qu'il existe un risque de tomber dans le travers de ceux des anciennes générations comme moi et qui disent "c'était plus ceci ou cela à mon époque". Donc mettons des guillemets de temps à autres

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, et même très bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 14:57

Je te rassure le Vieux: le nivellement par le bas est enseigné par les pédagogues aux futurs enseignants! Lors de mes études (pour devenir enseignant, donc), j'ai eu une discussion assez salée avec le #§%&! de pédagogue qui nous donnait cours. Jamais eu un aussi mauvais prof de ma vie!

Buck: jamais eu l'impression de voir un consensus sur la question par ici. En fait les autrichiens regardent surtout leur nombril et se foutent pas mal de ce que les autres font Smile

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 15:00

Michel99 a écrit:
Heu... même réponse que Buck.

Chaque année on manque de place dans les crèches.
Entre les crèches et le bahut on en fait quoi des enfants ? On en bouffe une partie ???

D'après le statisitques de l'INSEE, le taux augmente effectivement chez les plus jeunes, avec temps ils finiront bien par arriver au lycée Wink

(dénatalité dans les 90s, recrudescence de la natalité depuis 2000)

Pousser vos enfants à devenir enseignants, vous en aurez bientôt à nouveau besoin Smile

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 15:12

buck a écrit:

Ou on propose une valorisation de la maman pour rester a la maison jusqu'au 3 ans.
En france une mere qui garde ses gosses est mal vue
Ici c'est une mere qui va bosser au lieu de garder les gosses qui est mal vue (c'est peut etre un peu different a Vienne)
Fred qui essais de finir la paperasse pour avoir le Kinderbetreuungsgeld, avec gros cheque en perspective (arriere depuis avril)
C'est pas cohérent avec la natalité de ces deux pays.
Et ça veut dire quoi "mal vu" ? Quand je vois le nombre de "mères au foyer" revendiquées, et les aides pour ça, j'ai du mal à imaginer que ce soit mal vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4527
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Jeu 10 Sep 2009 - 21:45

A Paris, il y a des lycéens qui n'ont toujours pas de places disponibles :

Citation :

Société 09/09/2009 à 16h21
Cherche lycée désespérément
Enquête

Dans le grand jeu des chaises musicales des affectations des lycéens en seconde, certains restent un temps sur le carreau à la rentrée. Cette année, à Paris, les parents s'organisent.

Chaque année, c'est le même drame. Mères en pleurs, sueurs froides, rectorats pris d'assaut, proviseurs harcelés. En juillet tombent les affectations des collégiens en seconde et, comme rien n'est simple, tous n'obtiennent évidemment pas le lycée idéal (niveau irréprochable, japonais troisième langue, près de la maison).

La loi de l'offre et de la demande fait inéluctablement des déçus mais aussi des électrons libres, les «non-affectés», qui se retrouvent sur le carreau au retour des vacances. Ces sans-lycée ont été particulièrement bruyants cette année à Paris, avec une fronde organisée par les parents sur internet. Et nouveauté, les familles en rade venaient massivement du privé.

«Ma fille, qui vient d'un collège public tout ce qu'il y a de plus normal, qui a 14 de moyenne, qui avait suivi la procédure pour les affectations, a reçu un courrier en juillet lui disant qu'elle était “sans affectation”», raconte Hélène Perroud, à Paris. Elle s'est rendu aussi sec au rectorat. Sur place, stupeur: «Je suis tombée sur 250 parents dans la même situation, l'ambiance était hystérique.»

Citation :
«Peu d'élèves sont réellement sans lycée, reconnaît aussi à Lyon Michel Berthelier, porte-parole FCPE Rhône. Mais début juillet, c'était un beau bazar, on a eu des situations ubuesques.» En particulier pour les lycées professionnels où «des élèves se retrouvent en chaudronnerie uniquement parce que la machine en a décidé ainsi». En filière générale, la FCPE Rhône estime à «entre 300 et 400 les élèves de l'académie qui n'ont pas été affecté sur le 1er, 2e, voire 3e vœu.»

Les vœux, c'est bien là que tout se joue. Rien n'y fait: les bons lycées refoulent à tour de bras tandis que d'autres moins bien lotis peinent à recruter. «Des places, il y en a, dit tout net Philippe Guittet, proviseur du très demandé lycée Carnot, dans le XVIIe arrondissement de Paris, 37 élèves en moyenne par classe en seconde plus trois nouveaux élèves réaffectés hier. «Seulement, les parents ne veulent pas mettre leurs enfants dans des lycées trop typés techno ou trop proche du périph.»

http://www.liberation.fr/societe/0101589841-cherche-lycee-desesperement

Pas de places en crèches, pas de place au lycée. Par "chance", à l'école primaire ou au collège, on accepte de "bourrer" les classes et ainsi tout le monde trouve une place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Steph



Nombre de messages : 7689
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Ven 11 Sep 2009 - 8:20

37 élèves par classe en moyenne! C'est tout proprement scandaleux.
je voudrais pas être prof dans ces classes-là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Non, pas "pauvre enseignement"...pauvre société!   Sam 9 Juin 2012 - 21:39

Si vous me le permettez, je ne pense pas que l'enseignement soit "pauvre"; tout enseignement est "riche"...pour celui qui donne et celui qui reçoit.
Maintenant, si l'école est le reflet de la société, valeurs, respects, fondamentaux....n'ont plus lieu d'être!Où les trouvons-nous dans notre vie de tous les jours?
Restent les enseignants, qui croient , en règle générale, dur comme fer, que l'école peut permettre à tous...enfants, parents....de retrouver des "règles de vie" correctes, respectueuses, qui aideront à "forger "les nouvelles petites têtes,dans le sens: "les aider à penser par eux-mêmes"...
Nous devons être conscients que l'école ne se fait pas l'un sans l'autre...parents ET enseignants...Tous unis, tous en vue d'un seul objectif: l'épanouissement et la réussite des enfants...
Quand tout le monde sera"bien clair dans sa tête" avec ces objectifs...peu importeront...nombre d'enseignants...postes...matériel pédagogique...une ardoise peut suffire!
Seules les "façons de voir" l'école réussiront à la faire évoluer...
Depuis qu'elle se nomme "Education Nationale" "l'Instruction Publique"...est une grande et vielle dame...qui se fait du souci... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Sam 9 Juin 2012 - 21:54

....merci de bien vouloir m'excuser..."vieIlle" dame...et non pas "vielle"...
...J'ai eu beau "tourner la manivelle" pendant presque 35 ans...la musique n'a pas beaucoup évolué:-(...!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Dim 10 Juin 2012 - 1:42

PASSEROSEGRIVE a écrit:

Depuis qu'elle se nomme "Education Nationale" "l'Instruction Publique"...est une grande et vielle dame...qui se fait du souci... Sad
J'ignorais qu'elle eut jadis le nom d'instruction publique, qui me paraît bien plus adapté qu'éducation nationale :
- L'instruction est à charge de l'école (en partie)
- L'éducation, c'est le boulot des parents !

Bienvenue à toi sur ce forum, Passerosegrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Dim 10 Juin 2012 - 11:48

Merci beaucoup "Nieur", pour cet accueil au sein de votre Forum...J'essaierai d'apporter ma modeste contribution issue de 35 années d'enseignement public; direction d'école et classes: CP et maternelle en particulier.
Je n'ai pas encore fait le tour de toutes les possibilités qui nous sont données ici...Pouvons-nous "créer" un thème de discussion, nous les nouveaux arrivants...?
En ce cas, j'aimerais bien démarrer "Apprentissage de la lecture ...regards de parents...paroles d'enseignants", thème particulièrement pointu et délicat...amour de la lecture, plaisir d'écrire, respect des normes de l'écrit...en découlent.

A bientôt! flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda



Nombre de messages : 2085
Age : 38
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Dim 10 Juin 2012 - 14:06

PASSEROSEGRIVE a écrit:
Je n'ai pas encore fait le tour de toutes les possibilités qui nous sont données ici...Pouvons-nous "créer" un thème de discussion, nous les nouveaux arrivants...?
En ce cas, j'aimerais bien démarrer "Apprentissage de la lecture ...regards de parents...paroles d'enseignants", thème particulièrement pointu et délicat...amour de la lecture, plaisir d'écrire, respect des normes de l'écrit...en découlent.
Il suffit de cliquer sur "nouveau" pour créer un sujet.

_________________
yoda

Les gens sont prêts à tout pour sauver le monde, excepté prendre des cours de science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rolistesnantais.blogspot.fr/
passerosegrive



Nombre de messages : 93
Age : 57
Localisation : CAMPAGNE PICARDE
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: MERCI YODA!   Dim 10 Juin 2012 - 14:09

Merci beaucoup!

Pensez vous qu'un tel sujet puisse être intéressant? Y -a-t-il déjà eu des sujets semblables, vous qui êtes "ancien" ici?? ...est-ce que je le lance? flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Dim 10 Juin 2012 - 14:47

Aucune idée, mais ayant un jeune enfant bientôt concerné, ça m'intéresse !
Crée donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite



Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Dim 10 Juin 2012 - 21:29

PASSEROSEGRIVE a écrit:
Merci beaucoup!

Pensez vous qu'un tel sujet puisse être intéressant? Y -a-t-il déjà eu des sujets semblables, vous qui êtes "ancien" ici?? ...est-ce que je le lance? flower
Oh, bien que je ne pense pas trop, parce que trop ancien, il y a tellement de sujets postés ici...
Néanmoins, je ne doute pas que sous ton éclairage, le sujet ne devienne passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pauvre enseignement   Aujourd'hui à 15:30

Revenir en haut Aller en bas
 
pauvre enseignement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» volet "enseignement" à l'Université : le parent pauvre
» L'homme riche et le pauvre Lazare
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Enseignement: Le sommeil et le rêve par Lama Guendune Rinpoché
» "joujou du pauvre": apologue? et Q. voca...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Vie :: Société-
Sauter vers: