FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'homme a-t-il marché sur la Lune ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Petite question très sérieuse, a votre avis, l'homme a-t-il marché sur la Lune ?
Oui
82%
 82% [ 9 ]
Non
18%
 18% [ 2 ]
Sans avis
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 11
 

AuteurMessage
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 19:57

narduccio a écrit:
Donc, en fait, on ne récupère pas l'énergie du pas d'avant. Donc, chaque pas serait comme un nouveau pas, si je suis le raisonnement. Mais si l'énergie n'est pas récupérée : ou va-t-elle ?

Là, je suis perdu.

Ah, au fait, la source : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=STA&ID_NUMPUBLIE=STA_054&ID_ARTICLE=STA_054_0131
Si j'ai bien compris ta question, et ce ne serait pas la première fois, dans ce fil, que je me plante lamentablement ! (Eh oui, même moi je me goure parfois.) Rolling Eyes l'énergie est dissipée dans les muscles, ce qui n'est pas le cas chez le kangourou (élasticité des tendons) ni chez certains félins (élasticité de la colonne vertébrale, si mes souvenirs sont bons).
C'est d'ailleurs pour cela que la participation d'un athlète cul-de-jatte a soulevé tant de polémiques, ses prothèses étant élastiques...

Ben oui, l'homme est encore très mal adapté à la bipédie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 20:00

Mais l'énergie qui se dissipe dans les muscles, ça ne crée pas de séquelles ? Il doit bien y avoir un échauffement, quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 20:11

narduccio a écrit:
Mais l'énergie qui se dissipe dans les muscles, ça ne crée pas de séquelles ? Il doit bien y avoir un échauffement, quelque chose ?
Ben oui il y a de l'échauffement, maintenant je ne crois pas que les muscles soient totalement inélastiques, mais l'énergie récupérée est faible, pour t'en convaincre, saute sur place à pieds joints pendant un certain temps, s'il y avait une bonne élasticité tu te fatiguerais nettement moins.
Par contre, le kangourou récupère une part importante d'énergie à chaque saut, on peut presque dire qu'il n'y a que le premier qui compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 20:16

C'est ce qui se passe lorsque l'on court :

Citation :
Dès que la marche fait place à la course, l’énergie recupérée par le mécanisme pendulaire devient pratiquement nulle (figure 3) étant donné que les courbes des variations de (Epot + Ecinv) et Ecinf sont en phase (figure 1) et, en conséquence, Wext est notablement augmenté (environ 4 fois plus), entraînant un doublement du coût énergétique, C (figure 3).
Chaque pas de course est composé d’une phase de travail négatif (entrée en contact du corps avec le sol et décélération du corps vers l’avant et le bas), une phase de travail positif (accélération vers l’avant et vers le haut) et une phase aérienne (figure 5) ; à chaque pas, le cycle recommence.
Pendant qu’ils effectuent du travail négatif, les muscles sont fortement étirés et accumulent à ce moment de l’énergie potentielle élastique. Celle-ci est restituée aussitôt après, pendant qu’ils se raccourcissent pour accomplir la phase de travail positif. Une partie du travail positif est donc effectuée grâce à l’énergie élastique qui est restituée pendant cette phase et non aux dépens de l’énergie chimique utilisée par la machinerie contractile. En l’absence de ce mécanisme de rebond élastique, le coût énergétique serait beaucoup plus élevé.l

Et le rendement chez l'homme dépasserait 50% :

Citation :
Des études sur l’homme concernant des exercices comportant des mouvements dans lesquels le travail positif succédait sans interruption au travail négatif (par exemple, des flexions et extensions répétées des genoux à vitesse maximale) ont montré que la dépense énergétique était nettement plus basse (- 22 %) que lorsqu’un temps de relâchement était alloué entre les deux phases du travail. Dans la modalité avec rebond, le rendement mécanique était supérieur à celui calculé dans la modalité avec relâchement intermédiaire (Thys, Farraggiana et Margaria, 1972). Dans le premier cas, l’énergie élastique emmagasinée pendant l’étirement des muscles était restituée pendant le raccourcissement, tandis que dans le second elle était dissipée en chaleur pendant le relâchement. Des résultats allant dans le même sens ont été obtenus par Asmussen & Bonde-Petersen (1974). Dans un exercice consistant en sauts sur place répétés à la fréquence de 116/min, Thys, Cavagna et Margaria (1975) calculèrent des valeurs de rendement nettement plus hautes que dans l’exercice de flexion-extension des genoux mentionné ci-dessus (44 et 58 % au lieu de 26 %). Ces différences suggèrent que la contribution de l’énergie élastique à la production de travail positif est d’autant plus grande que l’amplitude du mouvement est plus petite. Il est vraissemblable que la contribution des structures élastiques au raccourcissement musculaire représente une fraction plus importante quand l’amplitude est réduite.
D’autres observations relatives au rôle de l’élasticité dans les gestes sportifs ont été présentées dans une revue antérieure (Thys, 1987).
Des travaux sur le muscle isolé ont révélé que l’étirement forcé précédant le raccourcissement avait pour effet de potentier la machinerie contractile (Cavagna & Citterio, 1974 ; Edman, Elzinga & Noble, 1978) ; ce phénomène a un caractère transitoire (Cavagna, Citterio & Jacini, 1975). Les propriétés élastiques elles-mêmes sont également modifiées de manière transitoire par un étirement préalable, effet d’autant plus marqué que l’étirement est rapide (Cavagna, Citterio & Jacini, 1981) Les modifications induites rendent les éléments élastiques aptes à céder davantage d’énergie mécanique pendant le raccourcissement. Dès lors, il faut considérer que les muscles s’adaptent de façon particulière à la séquence étirement-raccourcissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 21:03

Je vais ajouter trois trucs :
1) Quand tu as fait un premier pas, tu as acquis une énergie cinétique et tu la gardes aux frottements près. (C'est le cas de dire qu'il n'y a que le premier pas qui coûte.) Wink
2) Si tu sautes, sur place, même très haut, et que tu gardes tes muscles bien raidis, tu ne fais pas même un rebond. (Mais c'est vrai qu'on sent comme une tentative d'un faire un.)
3) Un dehors du muscle lui-même tu as un réseau d'irrigation dont les parois sont élastiques, ce qui pourrait expliquer une certaine élasticité musculaire. Mais ça me semble en contradiction avec ce que raconte l'étude.

En conclusion, ce serait le moment idéal pour qu'un biologiste daigne émettre un avis autorisé (et même souhaité) Wink sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 21:04

Anthracite a écrit:
En conclusion, ce serait le moment idéal pour qu'un biologiste daigne émettre un avis autorisé (et même souhaité) Wink sur la question.

On va démanger la question en biologie ou on lance un SOS ? Ils doivent pas savoir qu'il y a d'autres sections ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 21:30

narduccio a écrit:
Anthracite a écrit:
En conclusion, ce serait le moment idéal pour qu'un biologiste daigne émettre un avis autorisé (et même souhaité) Wink sur la question.

On va démanger la question en biologie ou on lance un SOS ? Ils doivent pas savoir qu'il y a d'autres sections ....
Je le crains, il ne reste que le SOS s'ils le lisent... Suspect

Tiens, une autre question devinette
Si le mec sur la lune, avec ses 300kg sur le dos , fait un saut en hauteur qu'en résultera-t-il à la reprise de contact avec le sol ?
Même question s'il ne porte pas ce handicap ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 21:37

Anthracite a écrit:
Je le crains, il ne reste que le SOS s'ils le lisent... Suspect

SOS lancé. On va voir si une bonne âme fait le détour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2607
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 21:37

Anthracite a écrit:
Tiens, une autre question devinette
Si le mec sur la lune, avec ses 300kg sur le dos , fait un saut en hauteur qu'en résultera-t-il à la reprise de contact avec le sol ?
Même question s'il ne porte pas ce handicap ?

la reprise devrait etre la meme...

si on regarde les forces en action on a:
1/ la poussée exercée par les jambes du sauteur
2/ la gravité

dans tous les cas, la poussée exercée sera la meme, de meme que la gravité.

la différence réside dans le fait que, dans un cas, la personne va s'envoler de quelques mètres, dans l'autre cas, de moins d'un mètre...

mais, la force de la gravité va etre négative au cours de la montée, et positive au cours de la descente, les deux s'annulant et faisant que le sauteur touche le sol avec la meme vitesse et la meme force que quand il a décollé...

dans un cas, il arrivera plus vite, ayant sauté plus haut. dans l'autre cas, il arrivera plus lentement. mais, dans les 2 cas, il va alunir (j'ai failli dire "aterrir", ce qui eut été une horreur) avec la meme force, qui est exactement la force que lui a pu fournir pour de décollage..

n'est-il point?

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 21:37

C'est vachement intéressant.
Alors les fibres striées squelettiques (dont ceux du mollet par exemple) sont présentes dans une cellule. Le fait d'étirer les fibres étire par extension toute la cellule. Il y a donc effectivement accumulation d'énergie élastique si je puis dire.

Anthracite: la question n'est pas de sauter en l'air ou pas, mais que le muscle accumule de l'énergie en position étirée (donc en phase de travail négatif). Si tu sautes les jambes tendues l'énergie de réaction du sol va se transmettre plus dans les os que dans les muscles par exemple.

A noter qu'une fibre musculaire qui vient de se contracter a besoin d'un certain temps pour pouvoir recommencer. On peut utiliser ce moment pour étirer le muscle. Donc contraction-étirement-contraction-étirement et on va plus loin qui si on étirait sans contraction (contraction isométrique cela va de soi, dans sans mouvement du squelette).

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 22:00

jibus a écrit:
Anthracite a écrit:
Tiens, une autre question devinette
Si le mec sur la lune, avec ses 300kg sur le dos , fait un saut en hauteur qu'en résultera-t-il à la reprise de contact avec le sol ?
Même question s'il ne porte pas ce handicap ?

la reprise devrait etre la meme...

si on regarde les forces en action on a:
1/ la poussée exercée par les jambes du sauteur
2/ la gravité

dans tous les cas, la poussée exercée sera la meme, de meme que la gravité.

la différence réside dans le fait que, dans un cas, la personne va s'envoler de quelques mètres, dans l'autre cas, de moins d'un mètre...

mais, la force de la gravité va etre négative au cours de la montée, et positive au cours de la descente, les deux s'annulant et faisant que le sauteur touche le sol avec la meme vitesse et la meme force que quand il a décollé...

dans un cas, il arrivera plus vite, ayant sauté plus haut. dans l'autre cas, il arrivera plus lentement. mais, dans les 2 cas, il va alunir (j'ai failli dire "aterrir", ce qui eut été une horreur) avec la meme force, qui est exactement la force que lui a pu fournir pour de décollage..

n'est-il point?

'jib
Il est !
C'est une excellente réponse !!!

Et pour la marche, avec 300 kg sur le dos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 22:07

Steph a écrit:
Anthracite: la question n'est pas de sauter en l'air ou pas, mais que le muscle accumule de l'énergie en position étirée (donc en phase de travail négatif). Si tu sautes les jambes tendues l'énergie de réaction du sol va se transmettre plus dans les os que dans les muscles par exemple.


Stéphane
Exact, les os et les tendons, reprends-moi si je dis une bêtise, qui sont chez l'homme, et la plupart des autres animaux, fort peux élastiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 22:13

Effectivement excellente remarque.
L'énergie sera donc transmise sous forme de vibrations par les os jusqu'aux articulations du genou et de la hanche. A ce niveau elle sont de peu d'aide pour le déplacement.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 22:18

Anthracite a écrit:

1) Quand tu as fait un premier pas, tu as acquis une énergie cinétique et tu la gardes aux frottements près. (C'est le cas de dire qu'il n'y a que le premier pas qui coûte.) Wink

Je ne sais pas si le smilie s'adresse à toute la proposition ou seulement au contenu de la parenthèse, mais le fait est que la proposition est évidemment fausse.
Le corps humain ne ressemble pas à un système mécanique parce qu'en-dehors du squelette il y a aussi beaucoup de tissu.
La preuve: si tu pousses quelqu'un, il n'avance pas, il tombe!
Et si tu pousses quelqu'un, il n'aura pas plus facile de courir (par contre il aura plus facile de rouler).

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 22:27

Steph a écrit:
Anthracite a écrit:

1) Quand tu as fait un premier pas, tu as acquis une énergie cinétique et tu la gardes aux frottements près. (C'est le cas de dire qu'il n'y a que le premier pas qui coûte.) Wink

Je ne sais pas si le smilie s'adresse à toute la proposition ou seulement au contenu de la parenthèse, mais le fait est que la proposition est évidemment fausse.
Le corps humain ne ressemble pas à un système mécanique parce qu'en-dehors du squelette il y a aussi beaucoup de tissu.
La preuve: si tu pousses quelqu'un, il n'avance pas, il tombe!
Et si tu pousses quelqu'un, il n'aura pas plus facile de courir (par contre il aura plus facile de rouler).

Stéphane
Au contenu de la parenthèse.
Pour le reste, j'ai pas bien pigé, tu déclares que chaque pas fait disparaître l'énergie cinétique due au précédent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 23:11

Pas tout à fait.
Bon la course à pied n'est un déplacement ni continu ni rectiligne, ca va entrainer un tas de pertes d'énergie (note bien que j'ai pas dit que l'énergie disparaissait).
L'énergie cinétique accumulée à chaque point du corps en mouvement (lors du premier pas par exemple), va très vite se dissiper en déplacements de chairs et en mouvements pas toujours très ordonnés de toute une série de tissus et d'organes. Au niveau de la plante du pied, une partie de l'énergie sera absorbée par la compression des tissus (je ne sais pas si on peut classer ca dans les forces de frottement). Au moment de toucher le sol, tous les organes ne vont pas se diriger vers l'avant (suffit de regarder les attributs féminins ballotter). Une quantité non-négligeable d'énergie servira à l'équilibre aussi par exemple (les ligaments du pieds). En s'en rendre souvent peu compte, mais tenir en équilibre sur 2 jambes demande des efforts considérables! (en fait on s'en rend surtout compte quand on attend sa femme qui fait les courses à l'entrée du magasin. Moins marrant, certains déportés ont de mauvais souvenirs des interminables appels).

Tu ne peux pas comparer ca à une machine (un vélo par exemple), car dans les machines toutes les pièces sont solidaires sauf celles qui assurent le mouvement.

C'est sûr que l'impulsion compte, on s'en rend compte quand on change de direction par exemple, mais ca dépend très fort de la vitesse à laquelle on court. Au petit trot, un changement de direction ne demande pas beaucoup plus d'efforts qu'une course rectiligne.

Stéphane
Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Mar 21 Avr 2009 - 23:51

Je préfère cette réponse plus nuancée et, de surcroît, émanant de deux Steph !

Il n'empêche qu'il y a, même avec des mouvements parasites, en gros, une masse en mouvement, même s'il n'est pas tout à fait uniforme.

Citation :
La preuve: si tu pousses quelqu'un, il n'avance pas, il tombe!
Et si tu pousses quelqu'un, il n'aura pas plus facile de courir (par contre il aura plus facile de rouler).
Ouais, si tu pousses mal et sans prévenir...
Mais je suis certain que certains coureurs aimeraient bien être un peu poussés et c'est particulièrement le cas quand le vent est supérieur à la vitesse de la course.
OK, il y a la résistance de l'air qui disparaît, mais ça n'explique pas tout, même en marchant, une main amicale te poussant le dos peut aider et quelques spécialistes du 100m ne dédaigneraient pas une petite poussette pendant les dix premiers mètres.
0
Qui va aller se pieuter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Jeu 23 Avr 2009 - 7:42

Anthracite a écrit:
Je préfère cette réponse plus nuancée et, de surcroît, émanant de deux Steph !

Il n'empêche qu'il y a, même avec des mouvements parasites, en gros, une masse en mouvement, même s'il n'est pas tout à fait uniforme.

Citation :
La preuve: si tu pousses quelqu'un, il n'avance pas, il tombe!
Et si tu pousses quelqu'un, il n'aura pas plus facile de courir (par contre il aura plus facile de rouler).
Ouais, si tu pousses mal et sans prévenir...
Mais je suis certain que certains coureurs aimeraient bien être un peu poussés et c'est particulièrement le cas quand le vent est supérieur à la vitesse de la course.
OK, il y a la résistance de l'air qui disparaît, mais ça n'explique pas tout, même en marchant, une main amicale te poussant le dos peut aider et quelques spécialistes du 100m ne dédaigneraient pas une petite poussette pendant les dix premiers mètres.
0
Qui va aller se pieuter !

Moi je n'en suis pas sûr du tout.
Le problème c'est que la course à pied tu mets en équilibre précaire, je suppose à cause de la phase aérienne et à cause de la courte durée du contact au sol.
Si tu pousses quelqu'un qui court même en le prévenant, tu vas modifier son équilibre et l'obliger à dépenser de l'énergie pour le rectifier. Et c'est très pénible de perdre son rythme en courant.

Pour le 100 mètres, j'en ai fait pendant 3 ans à raison de 5 entrainements par semaine et je peux te dire qu'une poussette serait catastrophique. Le sprint est une discipline très technique contrairement à ce qu'on pourrait croire (suffit de comparer la concentration qui demande un 100 m et celle que demande un marathon). Le maintien de l'équilibre est encore plus délicat (malgré la vitesse) car le talon ne touche jamais le sol, le contact se fait uniquement avec la partie avant du pied et la moindre influence extérieure foutrait tout en l'air. Chaque pas doit être absolument dosé pour délivrer le maximum de puissance sans perturber le rythme ni l'équilibre. La seule impulsion qui serait acceptable et bienvenue serait une impulsion au starting-block. A condition que l'impulsion soit contrôlée et reproductible.

Petit bémol: une légère poussée, qui est répartie sur tout le corps et dans le sens de la course ne modifiera pas significativement l'équilibre. C'est le cas du vent mais pas d'une main si amicale soit-elle.

Pour la marche le problème est différent (comme le dit l'article), moi je ne parle que de course.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Jeu 23 Avr 2009 - 23:28

Steph a écrit:
Moi je n'en suis pas sûr du tout.
Ca, mon cher Steph, je m’y attendais vaguement…
Steph a écrit:
Le problème c'est que la course à pied tu mets en équilibre précaire, je suppose à cause de la phase aérienne et à cause de la courte durée du contact au sol.
Très judicieux !
Surtout pendant la phase aérienne où tu n’as plus que ton inertie pour arriver là où tu le souhaiterais.
Il est évident que toute poussée mal placée entrainerait une amorce de basculement très préjudiciable.
Néanmoins, une poussée judicieuse dans l’axe du déplacement peut être envisagée, mais je m’étendrai sur les risques possibles plus bas.
Steph a écrit:
. La seule impulsion qui serait acceptable et bienvenue serait une impulsion au starting-block. A condition que l'impulsion soit contrôlée et reproductible.
Très juste et d’autant plus que je ne vois pas comment, décemment, on pourrait agir sur le centre de gravité dans la position de départ.
J’y ai pensé, mais ce n’est pas le seul moyen…
Il y en a un autre : la descente. Là, si la pente n’est pas trop importante, ça va t’aider beaucoup.
Tu auras moins besoin de faire des efforts de poussée, je rappelle que l’accélération moyenne des dix premiers mètres est de l’ordre d’un demi-g et est encore plus importante dans les tout premiers mètres.
Le seul blème étant que tu dois arriver à propulser suffisamment vite tes papattes, qui ont leur inertie propre, vers l’avant sous peine de te casser la pipe, c’est plus tout à fait le même effort.
Ce serait sans doute un autre type de coureur que les gros pleins de muscles que l’on voit actuellement, avec une petite rampe de lancement de quelques mètres.
Steph a écrit:
Petit bémol: une légère poussée, qui est répartie sur tout le corps et dans le sens de la course ne modifiera pas significativement l'équilibre. C'est le cas du vent mais pas d'une main si amicale soit-elle.

Si, comme plus haut, sous les mêmes réserves de vitesse de papattes.
Une poussant au niveau du centre de gravité, dans le bon sens devrait avoir le même effet qu’une descente…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Ven 24 Avr 2009 - 17:53

Héhé pas bête le principe de la pente. A priori je dirais que ca doit être très difficile d'accélérer dans ces conditions (essaie de sprinter en descente, tu me donneras des nouvelles Wink), notamment très difficile de garder un rythme. Mais peut-être qu'avec de l'entrainement ca devrait aller, qui sait?

Anthracite a écrit:

Si, comme plus haut, sous les mêmes réserves de vitesse de papattes.
Une poussant au niveau du centre de gravité, dans le bon sens devrait avoir le même effet qu’une descente…

Oui en fait c'est tout ce qui nous différencie: tout tu es tout théorique et moi tout pratique. Va-z-y toi, poussez un coureur en mouvement au niveau du centre et gravité et très exactement dans la direction de la course!
Facile à dire, (beaucoup) plus difficile à faire.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Ven 24 Avr 2009 - 19:45

Steph a écrit:
Héhé pas bête le principe de la pente. A priori je dirais que ca doit être très difficile d'accélérer dans ces conditions (essaie de sprinter en descente, tu me donneras des nouvelles Wink), notamment très difficile de garder un rythme. Mais peut-être qu'avec de l'entrainement ca devrait aller, qui sait?

Anthracite a écrit:

Si, comme plus haut, sous les mêmes réserves de vitesse de papattes.
Une poussant au niveau du centre de gravité, dans le bon sens devrait avoir le même effet qu’une descente…

Oui en fait c'est tout ce qui nous différencie: tout tu es tout théorique et moi tout pratique. Va-z-y toi, poussez un coureur en mouvement au niveau du centre et gravité et très exactement dans la direction de la course!
Facile à dire, (beaucoup) plus difficile à faire.

Stéphane
C'est pourquoi il faut le mélange des deux et même des trois (théorie, pratique et bio...)
C'est ce qui fait une bonne discussion où tout le monde en ressort avec une vue plus nuancée et c'est l'intérêt d'un forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7877
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Sam 25 Avr 2009 - 1:29

Difficile de ne pas être d'accord.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   Lun 4 Mai 2009 - 23:15

Anthracite a écrit:
[
Et pour la marche, avec 300 kg sur le dos ?
Ben là il y a des tas de blèmes...
Tout le mouvements verticaux de la marche vont être freinés par l'inertie énorme des 300 kg + la masse du mec avec ses équipements.
Donc, c'est pas la solution, d'ailleurs y en a pas, d'autant plus que le moindre mouvement latéral va être pénible, y va falloir vaincre l'inertie d'environ, équipement compris 400 kg...

Alors, courir avec ou sans cet équipement, est-ce sans risques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homme a-t-il marché sur la Lune ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme a-t-il marché sur la Lune ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'homme a-t-il marché sur la Lune ?
» Livres : "J'ai marché sur la lune"
» L'homme a-t-il vraiment marché sur la lune ?
» Neil Armstrong, premier homme à avoir marché sur la lune, est mort
» L'homme a-t-il vraiment marché sur la lune? (une vidéo étonnante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: