FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comme une inquiétude...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
AL

avatar

Nombre de messages : 499
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 18:53

Pour enchainer sur les propos de TH, je trouve aussi que l'une des causes majeurs d'abrutissements des étudiants actuels est le discours dit "professionalisant" qu'on leur tient dés le lycée.

J'ai un cousin, pas idiot au demeurant, qui est persuadé, suite à ce qu'on lui a dit en orientation, qu'il suffit de faire 5 années de fac et hop un diplome d'informaticien qui donne un salaire de 5000€/mois.
Ben voyons. Je lui ai bien dit que la réalité est un tant soit peu differente et que des cas comme ca était exceptionnel.

Mais non, il téait sur de lui, tant on lui avait dit et répété que c'était ca les débouchés de la fac...

Et malheureusement, des comme lui, il y en a plein à qui sous couvert de professionnalisation, on vu des merveilles qu'ils n'atteindront jamais !
Car bien sur, plutot que de faire venir un employé de caisse d'un supermarché, un agant technique au SMIC ou un chomeur (devenir plus réels actuellement pour de nombreux étudiants), on leur fait miroiter des postes mirifiques ...
Et bien sur on leur fait croire que le salaire de ministre qui va avec est accessible ! Si déja les etudiants en fac ne pensaient pas que leur étude leur assure un parachute doré, je pense que le niveau serait plus elevé et la motivation plus grande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 19:35

warf les etudes de medecine c'est vraiment a part... j'aurais ete incapable d'y aller, par deja repulsion conre ce qui est bio, et par non respect de l'apprentissage par coeur, quasiment jamais fait et je ne m'en porte pas plus mal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7927
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 21:45

buck a écrit:
et par non respect de l'apprentissage par coeur, quasiment jamais fait et je ne m'en porte pas plus mal

Moi pareil.
Et puis le sang et les glaires, non merci.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderhead

avatar

Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 21:52

Steph a écrit:
buck a écrit:
et par non respect de l'apprentissage par coeur, quasiment jamais fait et je ne m'en porte pas plus mal

Moi pareil.
Et puis le sang et les glaires, non merci.

Stéphane

Tu oublies les leucorrhée, la diarrhée, l'urine, et j'en passe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buck



Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Ven 24 Avr 2009 - 9:57

Thunderhead a écrit:
Steph a écrit:
buck a écrit:
et par non respect de l'apprentissage par coeur, quasiment jamais fait et je ne m'en porte pas plus mal

Moi pareil.
Et puis le sang et les glaires, non merci.

Stéphane

Tu oublies les leucorrhée, la diarrhée, l'urine, et j'en passe Wink
Bon appetit Wink

J'etend aussi ma remarque au droit (qui est du meme accabit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderhead

avatar

Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Ven 24 Avr 2009 - 14:19

Citation :
Le but de l'exercice était d'établir le
diagnostic d'une pathologie "bateau" à partir d'un fatras de données
cliniques, immunologiques, virologiques et génétiques

Dommage, tu aurais du d'abord me soumettre l'énoncé pour me tester ! Mais maintenant que je connais la réponse, par curiosité, quelles étaient les autres donnés histoire de voir si d'autres pathologies me viennent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Ven 24 Avr 2009 - 16:20

AL a écrit:

J'ai un cousin, pas idiot au demeurant, qui est persuadé, suite à ce qu'on lui a dit en orientation, qu'il suffit de faire 5 années de fac et hop un diplome d'informaticien qui donne un salaire de 5000€/mois.
Ben voyons. Je lui ai bien dit que la réalité est un tant soit peu differente et que des cas comme ca était exceptionnel.

J'ai un ancien collègue (informaticien, niveau Bac +2 mais des années d'expérience perso + pro) qui bosse dans une SSII, et qui participe aux entretiens d'embauche de sa boîte pour évaluer un peu les candidats. Et il est affligé de l'éloignement entre les diplômes et connaissances des candidats et leur sens pratique... inexistant. Comme quoi le diplôme ne fait pas le moine :p
(et pour les 5000 /mois, même en Bac +5, c'est le genre de poste qui prend des années à obtenir en devenant DSI, et qui reste donc assez anecdotique dans la profession)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AL

avatar

Nombre de messages : 499
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Ven 24 Avr 2009 - 17:16

Nieur a écrit:
AL a écrit:

J'ai un cousin, pas idiot au demeurant, qui est persuadé, suite à ce qu'on lui a dit en orientation, qu'il suffit de faire 5 années de fac et hop un diplome d'informaticien qui donne un salaire de 5000€/mois.
Ben voyons. Je lui ai bien dit que la réalité est un tant soit peu differente et que des cas comme ca était exceptionnel.

J'ai un ancien collègue (informaticien, niveau Bac +2 mais des années d'expérience perso + pro) qui bosse dans une SSII, et qui participe aux entretiens d'embauche de sa boîte pour évaluer un peu les candidats. Et il est affligé de l'éloignement entre les diplômes et connaissances des candidats et leur sens pratique... inexistant. Comme quoi le diplôme ne fait pas le moine :p
(et pour les 5000 /mois, même en Bac +5, c'est le genre de poste qui prend des années à obtenir en devenant DSI, et qui reste donc assez anecdotique dans la profession)

C'est bien ce que je lui ait dit...
Mais pas ce que lui on répété ces profs... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Sam 25 Avr 2009 - 3:38

Y a pas que DSI. Un consultant métier avec 6-9 ans d'expérience gagne ça, voire plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Sam 25 Avr 2009 - 4:31

Huyustus a écrit:
Y a pas que DSI. Un consultant métier avec 6-9 ans d'expérience gagne ça, voire plus...
Pour être consultant il faut une certaine expérience, et un certain niveau dû à une spécialisation qui n'est pas à la portée de tout le monde. Ca relève plus de l'exception que de la règle.
Ca dépend aussi de la filière suivie (l'informatique c'est vaste : systèmes windows, unix, DBA, dev, sécurité....), certaines étant plus porteuses que d'autres (le dev en France, on y revient mais la concurrence Indienne a fait beaucoup de mal au milieu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7927
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Sam 25 Avr 2009 - 9:51

Ce que je trouverais bien, moi, c'est de leur expliquer aux étudiants que l'argent n'est pas tout dans la vie et qu'à partir du moment où tu gagnes assez pour vivre confortablement, il faut réfléchir si une augmentation du salaire en échange de plus de stress, moins de temps libre... en vaut la chandelle. Ceux qui n'ont vraiment que l'argent comme but dans la vie, je les plains sincèrement. Et j'en vois pas mal près de chez moi.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Sam 25 Avr 2009 - 10:01

Tu peux pas expliquer ça a un étudiant moyen pour deux raisons :
- un étudiant c'est toujours fauché, donc c'est normal qu'il veuille des sous.
- un étudiant ça n'a jamais connu le stress du travail.

Ton raisonnement devient bon pour quelqu'un qui a connu les 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4720
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Sam 25 Avr 2009 - 13:24

Nieur a écrit:
Tu peux pas expliquer ça a un étudiant moyen pour deux raisons :
- un étudiant c'est toujours fauché, donc c'est normal qu'il veuille des sous.
- un étudiant ça n'a jamais connu le stress du travail.

Ton raisonnement devient bon pour quelqu'un qui a connu les 2.

Sauf que les étudiants ont des parents qui vivent de plus en plus dans ces situations et certains sont capables de réfléchir aux conséquences de leurs choix. Il y a des jeunes qui choisissent de venir chez EDF parce qu'ils ont une certaine image de comment on travaille chez nous. Ils font le choix d'une vie calme avec la sécurité d'une embauche à vie. Parfois, ils démissionnent dans les 3 mois, quand ils comprennent que leurs copains qui sont allés ailleurs travaillent avec moins de contraintes, moins de responsabilités et gagnent plus (enfin, c'était vrai jusqu'à l'année dernière). Ben oui, dans le nucléaire, nous avons un travail très intéressant, mais aussi très contraignant.
Mais celui qui fait le choix de ne pas avoir de carrière peut cumuler un travail somme toute assez facile et pas mal de temps libres une fois que l'on a appris la masse assez importante de choses à savoir, que l'on a compris qu'il faut se former en continu pour rester à niveau, et que l'on fait honnêtement son métier.

J'ai un collègue qui a fait ce choix :
- évolution minimale garantie par diverses conventions. Bon, en fin de carrière, il aura un écart assez conséquent de salaire, mais c'est son choix;
- comme il travaille en 3*8 comme moi, 1 week-end sur 2 de bloqué. Mais comme il refuse de remplacer (enfin, il fait le minimum pour être sûr qu'on le remplace pendant les congés), il a toutes les 6 semaines, une période de 11 jours où il ne vient pas travailler. En plus, il se fait payer son 13ème mois en jours.
D'accord, sa paye et minimale, mais c'est un choix de vie qu'il a fait avec son épouse. Ils gagnent peu, mais dès qu'ils le peuvent, avec leurs enfants, ils vont dans une maison qu'ils ont dans le village dont ils sont originaires et ils font des excursions à vélo ou à pied tous ensembles.

Maintenant, certains préfèrent gagner un peu plus, voire nettement plus, ne pas avoir autant de temps libres, mais pourvoir s'acheter le dernier gadget à la mode, avoir une berline allemande moyen, voire haut de gamme, partir 1 semaine par an sur des plages de rêves ....

Un choix de vie, mais je ne sais pas lequel des 2 à raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4720
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Sam 25 Avr 2009 - 15:05

Et si la clef du problème étaient l'ennui et le plaisir ?

Il y a quelques jours, en écoutant la radio, j'entends une émission ou un psychiatre qui vient de sortir un livre évoque pas mal de choses et là, il y en a une qui me frappe. Il dit grosso-modo que la différence essentielle entre son enfance-adolescence et celle de ses enfants, c'était l'ennui. Actuellement, on occupe le plus petit moment de la vie des enfants. Depuis leur plus petite enfance, ils ont sans cesse leurs sens sollicités: télé, jeux vidéos, musique, .... On les occupe et on leur procure sans cesse une espèce du plaisir provenant de la satisfaction immédiate de leurs envies.

Puis aujourd'hui, je lis sur un des blogs de Libération, une intervention de notre hyper-président qui s'est transformé le temps d'une visite d'une salle de classe en prof de philo (c'est tout faire ce gars-là). Mais, voilà, il évoque quelque chose de très proche et peut-être de pas aussi con que cela :
Citation :
Une lycéenne demande pourquoi il n'y pas d'option cinéma à Champlain - elle rêve d'être metteur en scène. Elle voudrait aussi des équipements vidéos pour que les élèves puissent eux-mêmes faire des jeux "plus proches de nos envies".

"La meilleure façon de trouver le plaisir, c'est de mettre de l'effort, je crois beaucoup à ça", commence Nicolas Sarkozy, "la communauté pédagogique aura gagné lorsqu'elle aura fait comprendre à chaque lycéen qu'au bout de l'effort il y a du plaisir. Et c'est justement parce qu'il y a d'abord de l'effort qu'il y a du plaisir "...
Le président, dont le front brille, "sent" manifestement son sujet. Il commence alors à s'emballer façon Raymond Devos:

"...je veux dire, le plaisir vient de la récompense de voir que l'effort qu'on a engagé soi-même porte ses fruits. Si c'est parce que j'ai du plaisir, j'apprends, y'aura aucun plaisir. Il y a une dimension quand même, faut comprendre ça hein, c'est la vie".

Petite baisse de régime. Mais il veut continuer: "la liberté de choisir y compris une option cascadeur (la lycéenne l'avait évoquée), parce que même pour les cascadeurs, il y a une dimension, y'a quand même savoir parler français, connaître une langue étrangère, avoir des notions de maths, connaître un peu d'histoire". On le comprendra dans la suite de ses propos: le président veut illustrer la nécessité d'avoir une culture personnelle dans tous les métiers.

http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2009/04/nicolas-sarkozy-pr%C3%A9sidentphilosophe-.html

Et en mettant ces 2 choses bout à bout : Que j'étais enfant ou ado, il y avait des moments où je n'avais rien à faire. Je me souviens de quelques après-midi ou je suis resté seul à la maison, tandis que ma mère était sortie amenée ma sœur chez un médecin. Mon frère était avec ces copains et moi, je suis resté seul. A l'époque, la télé ne commençais qu'à partir de 15h et l'émission c'était Aujourd'hui madame" et j'avais pas franchement envie de voir cela. Donc, je m'occupais comme je pouvais et la lecture à rempli de nombreux moments de ma vie.

Et je ne parle pas des longues promenades en mobylette avec 2 ou 3 copains pour trouver une occupation les dimanches après-midi à l'époque de mes 15-16 ans ....

Comme, il y avait l'ennui, il fallait s'occuper. Et comme, personne ne venait me proposer spontanément une activité, il fallait s'occuper tout seul.

Aujourd'hui, j'ai l'impression que l'on a chassé l'ennui de la vie de pas mal de gamins. Certains ont des emplois du temps bien chargés et entre les activités diverses, les jeux et les copains, ils sont sans cesse sollicités, sans qu'ils aient besoin de chercher comment s'occuper. L'offre étant abondante, ils n'ont pas d'effort à faire.
Et ils ne connaissent plus de plaisir de se donner de la peine pour la réussite de quelque chose. Je trouve que ma fille a beaucoup évoluée depuis que se retrouvant au loin pour ses études, elle a du se prendre en main toute seule. Par chance, et peut-être parce qu'on la bien élevée, elle s'en sort bien et j'en suis très heureux.

Je connait des jeunes qui ne s'en sortent pas aussi bien. Nous avons eu une vague d'embauches ces derniers temps et il est vrai que l'on voit que certains des jeunes manquent de repères ou ne savent pas s'en sortir. Il y en a un qui habite pas loin de chez moi, il passe ses journées entre la télé et sa console de jeu. La télé est allumée en permanence, parce qu'il s'endort devant.

Bon, entre mon ordi et mon travail, il est vrai que parfois, j'ai l'impression de ne pas être mieux que lui ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emma

avatar

Nombre de messages : 280
Localisation : QWERTZ
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 28 Avr 2009 - 17:43

jibus a écrit:

il y a des gens curieux, voulant apprendre, et d'autres s'en foutant comme de l'an 40.. (tiens, quelqu'un saurait d'ou vient cette expression??)..

KLIKISSI


KLIKISSI



study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 28 Avr 2009 - 17:52

oh, merci beaucoup Smile

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une inquiétude...
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Alimentation animale: les OGM, source d'inquiétude
» Aucun Bras, aucune Jambe, aucune Inquiétude...
» L'inquiétude est un manque de Foi !
» Bannis l'inquiétude, car tu n'as rien à craindre...
» Comme une inquiétude... Bis repetita

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Etudiants / Eleves :: Etudiants-
Sauter vers: