FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comme une inquiétude...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 20:17

jibus a écrit:

et c'est la qu'on se dit: "si j'avais su, j'aurai pas venu"... la fameuse phrase, qui date d'il y a bien longtemps, et qui montre que, avant non plus, les gens ne savaient pas parler... Smile
C'était p'tit Jibus, il avait qqch comme 5 ans et ne prétendait pas passer le bac Wink

> j'aime les examens, les vrais, ceux ou il faut reflechir, pas les QCM ou les autres horreurs du genre.

A la fac de bio, j'avais des QCM où tu avais tout intérêt à réfléchir avant de répondre (d'autant que le barème +1 / 0 / -2 incitait à répondre juste). Ce genre de QCM était une découverte pour moi Smile

En tout cas la baisse de niveau en orthographe, j'ai du mal à l'imputer aux SMS et à MSN : j'avais mon niveau actuel de français en CM1 (à peu de chose près : l'emploi de l'imparfait du subjonctif et autres trucs peu usités), et ça venait de la lecture.
Les profs donnent-ils toujours des livres à lire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 20:24

Nieur a écrit:
jibus a écrit:

et c'est la qu'on se dit: "si j'avais su, j'aurai pas venu"... la fameuse phrase, qui date d'il y a bien longtemps, et qui montre que, avant non plus, les gens ne savaient pas parler... Smile
C'était p'tit Jibus, il avait qqch comme 5 ans et ne prétendait pas passer le bac Wink

ah ce p'tit jibus, a 5 ans c'etait deja un branleur... quand on voit ce que je suis devenu...

Nieur a écrit:
A la fac de bio, j'avais des QCM où tu avais tout intérêt à réfléchir avant de répondre (d'autant que le barème +1 / 0 / -2 incitait à répondre juste). Ce genre de QCM était une découverte pour moi Smile

certes mais tu admettras que, avec un QCM, tu as deja une orientation dans les reponses possibles, ca fait que, meme si tu dois reflechir sur les choix possibles, il y a beaucoup d'autres choix qui, de base, sont enleves...

Nieur a écrit:
En tout cas la baisse de niveau en orthographe, j'ai du mal à l'imputer aux SMS et à MSN : j'avais mon niveau actuel de français en CM1 (à peu de chose près : l'emploi de l'imparfait du subjonctif et autres trucs peu usités), et ça venait de la lecture.
Les profs donnent-ils toujours des livres à lire ?

concernant le niveau orthographique, pareil... meme si je me rends tristement compte que, a manier plus l'espagnol que le francais, je commence a perdre, je fais des fautes, il y a des temps que je conjugue mal... c'est con, quand j'etais au college j'ai ete envoye aux finales regionales de pivot. j'ai ete recale, mais j'etais quand meme bon...

concernant les livres a lire, a ma fille, en CE1, la maitresse lui a juste demander, pendant ses dernieres vacances, de lire un livre... mais bon, meme si la maitresse ne donne pas, je l'ai moi mise a lire depuis quelques mois deja...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7927
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 20:33

seb613 a écrit:
Il me semble par contre que ce boulot est fait en lycée, j'ai entendu plusieurs fois des parents râler que maintenant les exercices précédaient la leçon. Les lycéens devant chercher leurs propres sources et solutions avant d'avoir les conseils du prof. Par contre c'est certainement vrai qu'on a un nivellement par le bas du fait des "80% de bacheliers"

Ca c'est pas la faute des profs, c'est la faute des soi-disant pédagogues qui [chient] pardonnez-moi l'expression de nouvelles méthodes à la con parce que sinon ils seraient vraiment payés à ne rien foutre. Les profs sont tenus de respecter ces méthodes et les programmes. Moi j'ai eu de la chance j'ai enseigné 2 ans sans considération aucune pour ces obligations pédagogiques et je n'ai jamais été controlé (malgré que je l'eusse demandé plusieurs fois).
Le nivellement par le bas est ENSEIGNE dans les cours de pédagogie aux futurs enseignants. Ils appellent cela "adaptation à la société moderne" ou "amélioration du quota étudiant", mais le fait d'édulcorer le vocabulaire ne change rien à ce principe débile.
Je me rappelle avoir pas débattu là-dessus avec mon prof de pédagogie lors de mes études mais autant parler à un mur...

Et puis franchement hein, regardez autour de vous: les hommes politiques pour lesquelles on vote, votre chef, le monde entier est dirigé par des cons, comment voulez-vous que les jeunes soient malins?

Stéphane, qui a fini sa crise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4720
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 20:35

jibus a écrit:
concernant le niveau orthographique, pareil...

Bon, ça fait déjà un moment que tu avais perdu les accents Rolling Eyes ..... Ok, ok, je sors. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderhead

avatar

Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 20:47

Citation :
certes mais tu admettras que, avec un QCM, tu as
deja une orientation dans les reponses possibles, ca fait que, meme si
tu dois reflechir sur les choix possibles, il y a beaucoup d'autres
choix qui, de base, sont enleves...

Que neni ! Ou alors à la rigueur oui pour les qcm de télé 7 jours et encore.
Pour le concours de 1er année de médecine, a part les sciences humaines et sociales comptant pour 20% de l'année, tout le reste n'est que QCM.

Mais des QCM un peu spéciaux : 5 propositions A,B,C,D,E. Il faut avoir bon aux 5, la moindre erreur dans une seule, même si tu as bon dans les 4 autres entraine un 0 aux 5. Bilan, au hasard, tu n'as que 1 chance sur 32 d'avoir le point. Ajouté à celà, car concours oblige, les profs incluaient des fautes d'orthographe pour éliminer ceux qui lisaient vite les propositions. Je me souviens parfaitement en histologie le "cellules en bosses", au lieux de "cellules en brosses". Autre exemple pour les os, les "fibres de shirpey" au lieu de "sharpey". Pour finir, sur les 5 propositions, il y en a forcément une qui est d'un niveau au dessus des autres.

Des QCM comme çà, j'ai du en faire au moins 10 000 durant cette premièer année, entre le vrai concours, la prépa, et mon travail perso, et je peux te dire que c'est pas si simple que çà. Crois moi, çà selectionne, et les nuls, ils ne vont pas très loin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 20:48

narduccio a écrit:
jibus a écrit:
concernant le niveau orthographique, pareil...

Bon, ça fait déjà un moment que tu avais perdu les accents Rolling Eyes ..... Ok, ok, je sors. Wink

ah l'enf[la suite de ce mot est volontairement censurée pour ne pas porter atteinte aux oreilles des plus jeunes qui pourraient éventuellement trainer dans le coing meme si, connaissant ces branleurs, c'est pas gagné] !!!

bon, je veux bien faire un effort concernant les accents aigus et graves.. par contre, le circonflexe et le tréma, c'est pas gagné, ca demande de la logique combinatoire des touches que je suis loin d'avoir...

'jib


Dernière édition par jibus le Mar 21 Avr 2009 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 20:51

Thunderhead a écrit:
Que neni !

que n'hennit, dit l'ane...

pour le reste, au temps pour moi, je ne connaissais pas la réalité des QCM de médecine.. Smile

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4720
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 21:03

jibus a écrit:
narduccio a écrit:
jibus a écrit:
concernant le niveau orthographique, pareil...

Bon, ça fait déjà un moment que tu avais perdu les accents Rolling Eyes ..... Ok, ok, je sors. Wink

ah l'enf[la suite de ce mot est volontairement censurée pour ne pas porter atteinte aux oreilles des plus jeunes qui pourraient éventuellement trainer dans le coing meme si, connaissant ces branleurs, c'est pas gagné] !!!

bon, je veux bien faire un effort concernant les accents aigus et graves.. par contre, le circonflexe et le tréma, c'est pas gagné, ca demande de la logique combinatoire des touches que je suis loin d'avoir...

'jib

Tu vois qu'on fait quand même attention à ce que tu écrit .... Tu devrais faire de la guitare pour t'entrainer et gagner en dextérité au niveau des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 21:05

narduccio a écrit:
Tu vois qu'on fait quand même attention à ce que tu écrit ....

c'est ce que je voit...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4720
Age : 59
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 21:08

jibus a écrit:
narduccio a écrit:
Tu vois qu'on fait quand même attention à ce que tu écrit ....

c'est ce que je voit...

'jib

J'ai toujours eu des problèmes avec les s finaux. Puis moi, je sais que j'ai un petit problème avec le français, ça fait au moins 43 ans que ça dure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 21:08

jibus a écrit:

c'est ce que je voit...
...ture électrique Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mar 21 Avr 2009 - 21:21

BioHazard a écrit:
JeTout d'abord, comment vous expliquez-vous chers amis que depuis 20 ans la proportion de reçus au baccalauréat toutes séries confondues ne fasse qu'augmenter alors que la difficulté des épreuves augmente de façon quasi-proportionnelle (du moins c'est ce que nous dit le ministère de l'éducation en bombant le torse).
Facile : l'inflation !
Les entreprises demandent des niveaux de plus en plus élevés en diplômes.
Certains engageraient même un architecte pour en faire un maçon !
OK c'est idiot, mais puisqu'il y a demande, on fournit et c'est comme la planche à billets, plus on la fait tourner moins ça vaut et ceux qui bombent le torse on tort de le faire, le niveau d'étude dégringole bien, sinon sur papier, du moins de facto...

Je sais, il m'arrive également d'être réac.
S'il n'y avait eu que ceux-là, on serait resté dans les cavernes, s'il n'y avait eu que des "progressistes", on en serait sorti pour aller n'importe où et nous ne serions pas là pour en "côser" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mer 22 Avr 2009 - 2:38

Le niveau moyen d'une tranche d'âge augmente régulièrement depuis la guerre, et pourtant le niveau du bac baisse régulièrement. Ca n'est paradoxal qu'en apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mer 22 Avr 2009 - 9:33

Je vais répondre à notre petit Thunderhead à propos de ces QCM de PCEM1 (première année de médecine).
Pardonne-moi mon petit Thunderhead mais pour moi l'usage de ces QCM ne fait qu'illustrer la perversité et le dépassement certain d'un système qui n'a que trop vécu. Il est temps pour moi de mettre fin à cette vaste supercherie que l'on appelle numerus clausus. Honnêtement, et je ne suis pas le seul à le penser, le système du concours en fin de PCEM1 ne sert finalement qu'à sélectionner des crétins.
Ce n'est pas en utilisant un système de QCM vachards où la simple erreur d'inattention, où le fait de se servir du stress associé à l'occasion donne un maximum de chances de se tromper à des étudiants brillants qui, généralement, donnent la pleine mesure de leur talent dans des atmosphères plus calmes.
Le ministère de l'enseignement supérieur prétend que le concours de fin de PCEM1 est le meilleur moyen de sélexctionner l'élite des étudiants pour les hautes carrières médicales. Le miroir aux alouettes oui ! C'est une vaste mascarade, un foutage de gueule comme seule la France est capable de promouvoir à la face du monde. Le jour où les futurs étudiants comprendront qu'en boycottant massivement et complètement les inscriptions en PCEM1 ils auront peut être la chance de faire changer le système, les poules auront des dents. Mais qui croit encore benoîtement de nos jours que l'entrée en deuxième année de médecine s'obtient au véritable mérite ?

Pas plus tard qu'hier j'ai fait un test dont les résultats ont été navrants pour la plupart des membres de mon service y compris notre big boss qui a piqué une crise en sortant de la salle... Nous recevions 16 internes en médecine interne soi-disant triés sur le volet, ces 16 pélerins doivent passer quelques temps chez nous, donc il était clair que le moment était venu pour nous de savoir si ces éléments étaient bien aussi précieux qu'on voulait nous le le faire croire. En tant qu'emmerdeur local, réputé et fier de l'être, j'ai donc voulu voir si ces personnages qui voulaient faire de la recherche étaient capables d'extraire l'information pertinente d'un fouillis organisé par mes soins. Le but de l'exercice était d'établir le diagnostic d'une pathologie "bateau" à partir d'un fatras de données cliniques, immunologiques, virologiques et génétiques. Le résultat des courses m'a mis hors de moi. Sur 16 internes faisant paraît-il partie de l'élite, AUCUN, je dis bien aucun n'a su déceler le syndrôme de Marfan malgré deux des signes les plus représentatifs de la maladie : l'anévrisme de l'aorte et le prolapsus de la valve mitrale.

Thunderhead, je te fais confiance pour relever le niveau parce que franchement, je suis encore en colère après une nuit que je qualifierais d'agitée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seb613

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mer 22 Avr 2009 - 12:54

mais t'es vraiment dr house en fait Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vatinelphoto.com
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mer 22 Avr 2009 - 16:15

seb613 a écrit:
mais t'es vraiment dr house en fait Laughing

si c'eut été le cas, il aurait quand meme fait un tri sur la base des qualités esthétiques des candidates..

sinon, biohazard, pour la prochaine fois, si tu veux une pathologie bateau, essaye le scorbut...

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mer 22 Avr 2009 - 16:18

j'ai fait une recherche et j'ai trouve ca sur la maladie:

Citation :
Tous ces signes sont très inconstants et se manifestent avec plus ou moins de gravité et à des âges très différents.

Ce syndrome héréditaire défie souvent le diagnostic par le polymorphisme de sa symptomatologie et ses formes cliniques très diverses même à l'intérieur d'une seule famille.

ah le vache!! Shocked

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieur



Nombre de messages : 1699
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Mer 22 Avr 2009 - 21:49

jibus a écrit:
si tu veux une pathologie bateau, essaye le scorbut...
'nific cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Nombre de messages : 7927
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 8:21

Biohazard ou comment se faire des amis au boulot lol!

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 9:37

Mais jibus, je n'ai jamais dit n'avoir jamais fait de sélection sur le physique des candidates, sache qu'il s'agit de mon critère de choix principal quand je recrute une assistante. Par contre, je reconnais avoir du renier mes propres principes au moment de recruter ma dernière attachée de recherche, un moment d'égarement sans doute. Mais je vous le promets, cela ne se reproduira plus.

Sinon pour le Dr House je suis touché car bien souvent mes collègues et collaborateurs se posent la question de savoir d'où vient l'inspiration. Pour ma part, je ne me pose jamais la question, j'ai toujours eu ce fantastique don de la diplomatie comme a pu le déceler l'ami Steph. Disons simplement qu'avec l'âge, le trait de caractère se fait plus aiguisé, au grand bonheur de mon petit cercle de collaborateurs et au grand malheur du reste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderhead

avatar

Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 14:40

Concernant les QCM, j'admet qu'on ne selectionne pas les plus inteligents. Cependant, je reste persuadé (et pas convaincu) que çà reste le meilleur moyen de sélectionner des gens qui ont la plus grosse capacité d'apprentissage, car ce n'est pas à toi que je vais dire qu'en médecine il y a pas mal de chose à savoir.

De plus, il faut penser en terme de contrainte technique. Me concernant, on était environ 1000 en PCEM1. Les QCM permet une correction qui prend peu de temps. Imagine le temps qu'il faut pour corriger 1000 fois des dizaines de pages manusctrites. Deuxièmement, c'est aussi une assurance qualité. Vu les enjeux (que 2 chances en france dans sa vie pour tenter le concours de médecine), toutes les réclamations en sortant des épreuves ces dernières années ce sont soldés par des début de plainte au tribunal administratif. On corrige donc massivement, et a priori sans erreurs. Donc d'accord pour critiquer, mais quelle alternative ? La sélection post bac sur dossier comme les grandes écoles où il faut une mention ? Je suis pour.

Une fois les études finies, il ne faut pas oublier qu'on est cencé soigner des patients. Si la connaissance est un devoir légal ("obligations de moyens" , "soins selons les données acquises de la science", etc), il y a aussi le côté humain qui compte ! Dans les heureux élus du numerus clausus, il est clair qu'on sélectionne des gens attirés par le fric, où des gens qui n'aiment pas les patients. Je me souviendrais toujours, le jour des choix du numerus clausus, qui donne l'accès en france à 4 cursus (médecine, dentiste, sage femme et kiné). Pour moi le problème ne se posait pas puisqu'ayant fini 24ème, je pouvais tout faire. Mais je me souviens de cette fille, redoublante, qui est arrivé juste après la dernière place. Ce qui la différenciait de la dernière place de médecine, c'était 1 points, donc un QCM. Cette personne qui n'avait pas forcément eu la possibilité d'apprendre bêtement des tonnes de cours inutiles pour etre médecin, mais qui avait peut etre de grandes qualités humaines pour etre médecin. Le pire dans l'histoire c'est que la fille qui avait pris la dernière place de médecine à abandoné en fin de 2ème année, après un échec aux rattrapages.
Mais comment sélectionner le candidat idéal, à savoir une grosse tête pour le côté docteur, et des qualités d'humanité pour le côté médecin ? Comment le faire quand le nombre d'inscrit en PCEM1 ne cesse de croitre ?

C'est bien là le problème. Dans ma fac, en 4 ans, on a doublé le nombre d'inscrit. Effet de mode ? A mon avis, effet de désinformation au collège et au lycée. A la fin du collège, la conseillère d'orientation était venue une après midi pour nous faire remplir un questionnaire qui devait nous aider à faire un choix. Selon ce fameux questionnaire, j'étais censé devenir éleveur d'animaux. Puis, nous sommes allé plusieurs fois, tout au long de l'année, dans son centre pour recevoir de la documentation. Devinez quoi ? Selon ces papiers, les études de médecine duraient 7 ans ! Mais bien sûr ! Son papier ne disait pas que pour etres chirurgien en france, c'est non pas 7 mais 13 ans ! Voilà donc ce qui hypertrophie les premiers années de médecine : un problème d'orientation dans notre pays. En attendant, tous les ans, ce sont des milliers d'étudiants qui arrivent au bout de 2 tentatives de PCEM1, et qui se retrouvent orienté "par défaut" dans des facs de bio, pour faire des cursus sans fins, sans avenirs, et surtout sans projet sous jacents !

Allez, je retourne à la fac, je reviendrai ce soir pour commenter la prouesse pédagogique de notre cher dr house concernant le marfan Laughing Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibus



Nombre de messages : 2612
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 16:08

Thunderhead a écrit:
Concernant les QCM, j'admet qu'on ne selectionne pas les plus inteligents.

je te trouve bien dur avec toi... parce que bon, tu as quand meme quelques qualités non?

'jib
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BioHazard

avatar

Nombre de messages : 796
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 16:42

Mais oui mon petit Thunderhead, je sais que le volume de connaissances que les étudiants ont à ingurgiter en première année de médecine est monstrueux mais ce n'est pas une raison pour que les épreuves du concours de PCEM1 soient le prétexte pour ces mêmes étudiants de vomir ce qu'ils ont appris avec un minimum de réflexion. Avoue quand même que nombre d'étudiants cochent les cases de leurs QCM "au pif" avec plus ou moins de bonheur. Certains étudiants un peu plus tordus que les autres ont même préparé des statistiques et des modèles mathématiques permettant de prévoir (parfois avec un réalisme surprenant) la liste des réponses. C'est affligeant et peu digne d'une profession où l'on devrait faire la part belle justement à la jugeotte et non au contenu du disque dur.

Bien heureusement tu nous as tous sauvés d'un immense coup de gueule en reconnaissant que notre système universitaire et en particulier le cursus médical sont tout simplement bons pour la casse et n'ont que trop vécu ! Et oui, je suis bien conscient que les racines du mal plongent directement dans l'enseignement secondaire gangréné par une bureaucratie mammoutesque et vérolé par un corps enseignant débectant de platitude, de suffisance et de médiocrité. En effet, il est temps de sélectionner les prétendants au serment d'Hippocrate dès les bancs du lycée si l'on veut vraiment disposer d'une véritable élite médicale. Combien des internes que j'ai eu le bonheur d'humilier en public hier après-midi auraient pu prétendre passer le cap de l'entretien préalable à l'inscription à la faculté de médecine d'Harvard ou de toute autre université allemande et anglo-saxonne ?

Pour l'anecdote, nous en reparlions ce matin-même en réunion de staff et nous rigolions jaune... les réponses fournies à la colle ont été non seulement décevantes, elles ont été également inquiétantes. C'est dans ce genre de situation que l'on se rend compte que le trop plein d'information peut être tout aussi délétère qu'une carence. Le fait d'avaler des livres à tire-larigo ne fait pas de vous un bon médecin, cela peut par contre vous rendre parfaitement hypocondriaque. Et au-delà, vous risquez de passer à côté de choses simples. Beaucoup d'étudiants en médecine voguent en plein fantasme et pensent qu'ils auront tous un jour entre leurs mains une pathologie rare. Le réflexe est devenu compulsif, à travers des signes "insignifiants" on voit des malheurs, des catastrophes alors que bien souvent l'évidence sautait aux yeux. Ma petite démonstration d'hier nous a à tous rappelés qu'au-delà de connaissances, nous devons inculquer des principes et des méthodes, et ceci est valable également pour le raisonnement. J'aurais pu intituler le test pratiqué hier de "mise en application du rasoir d'Occam".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seb613

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 17:24

BioHazard a écrit:
e leurs QCM "au pif" avec plus ou moins de bonheur.

A mon époque les barêmes étaients suffisamment dissuasif pour répondre au hasard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vatinelphoto.com
Thunderhead

avatar

Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   Jeu 23 Avr 2009 - 18:49

Vu comment là conversation est engagée, c'est d'une journée entière qu'il me faudrait pour en débattre ! Je vias tenter de poursuivre ce qui ce dit déjà.

Pour jibus déjà, ma réponse est que ce n'est pas à moi de la dire.
Pour les QCM ensuite je ne suis pas d'accord. Les QCM que j'ai affronté était à 5 propositions et non pondérés. Le hasard n'offrant qu'une chance sur 32 d'avoir le point, et 31 chances sur 32 d'avoir 0, je pense que le hasard ne surclasse en rien. Les matières étaient sur 100, l'espérance mathématique était donc de 3.125 points sur 100. Sachant que le dernier pris en médecine avait 13 de moyenne générale. Donc entre 13/20 et 0.625/20, il y a un pas.

Néanmoins, on ne parle là que des modalités de PCEM1, et donc de concours pour entrer en médecine. Parlons un peu du concours pour un sortir, le concours que je passe dans 13 mois, le fameux concours de l'internat ! 7000 étudiants qu'il faut départager sur 1000 points. Sachant que tout le monde s'agglutine sur un fourchette de 300 points. Les modalités ? 9 cas cliniques. Un énoncé, une histoire, des résultats biologiques, morphologies, et des questions. C'est vraiment axé sur la pratique donc c'est irréprochable de ce côté. Plus de question de cours, mais des questions du genre : que recherchez vous à votre examen, quel bilan prescrivez vous, quelle précautions avant de faire tel geste, quelles informations donné vous...bref, de la réalité. En revanche, les modalités de corrections... En moyenne 40 mots clés par sujet, avec bien évidemment des PMZ, pas mis zéro, à savoir des oublis qui font perdre les points de toutes la question. Sachant que dans certains dossiers, il y a plus de points négatifs que de points positifs.

Alors imaginez vous étudiant en médecine, où on vous dis que le résultat au concours détermine, votre lieu d'internat donc de formation, et au final votre métier, pour la vie. Passez vous du temps à lire des choses certes hors programme, mais en réalité majeures pour la pratique ? Non, vous feriez comme moi, à savoir ne plus apprendre des cours, mais des liste de mots clés. Un tiret, un mot, un point, un métier. Ceux qui ne jouent pas le jeux se retrouve medecine généraliste à dunkerque, là où il fait froid. Celui qui jouent le jeux, ils se retrouvent bien classé, et ils ont le choix. En revanche, avec une liste de mot clés, on sélectionne peut etre des docteurs, mais pas forcément des médecins.


Quelque exemple. Quand dans un énoncé je vois que le deuxième mot est femme, il me vient immédiatement dans la tête : enceinte, cancer du sein, DIU, pillule, frottis, grossesse extra utérine, prévention alloimmunisation rhesus. Quand le dossier comment par le mot enfant, ce sont accord parental, carnet de santé, vaccination, maltraitance, fraterie, arbre généalogique. Alors oui l'ensemble des ces réflexes sont utiles pour la pratiaque de tous les jours, mais pendant toute mes études, la place à la reflexion est trop étroite. Je raisonne par réflexes, par comparaison avec telle correction de tel cas clinique. J'ai en tête une liste de reflexe, une liste de réponse type, et des centaines de corrections de cas clinique en tête, et la liste officielle des 345 items de l'internat. Mais moi qui ne demande rien de plus que pouvoir avoir le choix de faire ce que je veux, ai-je vraiment le choix d'adhérer ou non à ce système ?

Le raisonnement par prévalence inverse, c'est un effet le risque de nos cours. On fait la part belle à des maladies des fois uniquement dans les bouquins. Mais dans la pluspart des cas, rater ces maladies dans la vrai vie tue le patient, et c'est ce qui justifie l'apprentisage de certaine rareté. Je pense à la maladie de kawasaki qui est tombé au dernier examen de pédiatrie. Par an en france, 6 cas pour 100 000 habitants. Mais si on rate le diagnostic, 20% d'anévrysme coronarien avec à la clé des infarctus. Deux conséquences : à force, on voit le mal partout comme tu le dis. Sauf qu'il est inadmissible pour un médecin de rater un kawasaki. Deuxième conséquence maintenant. L'an dernier, le chef de maladie inectieux à poser une grippe comme sujet à l'examen. C'était bien la première fois qu'une banalité diagnostic se retrouvait dans les annales. Sauf que le prof avait inclus dans sa grippe, une céphalée, ainsi qu'un souffle cardiaque. Devant fièvre et souffle, 1/3 de la promo est parti sur une endocardite. Devant fièvre et céphalée, 1/3 est parti sur une méningite. Pour finir, seul 1/3 de la promo à osé mettre le mot grippe à un examen de fac. Moralité, le prof fût fier de lui, pour avoir été celui qui envoyer 2/3 d'une promo de 5ème anée de médecine au rattrapage, sur une pathologie que tout bon citoyen sait diagnostiquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme une inquiétude...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une inquiétude...
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alimentation animale: les OGM, source d'inquiétude
» Aucun Bras, aucune Jambe, aucune Inquiétude...
» L'inquiétude est un manque de Foi !
» Bannis l'inquiétude, car tu n'as rien à craindre...
» Comme une inquiétude... Bis repetita

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Etudiants / Eleves :: Etudiants-
Sauter vers: