FORSV : Forum de Sciences et de Vie

Forum scientifique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fusion froide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Fusion froide   Ven 2 Jan 2009 - 16:38

Je suis tombé sur cela. N'étant pas physicien nucléaire des hautes énergies, j'ai pas tout compris. Quelqu'un peut me donner le niveau de crédibilité que cela à ? Je me doute qu'il doit être assez faible, mais j'aimerais avoir des avis pertinents.

Citation :
TECHNIQUE O/C (OBSERVATION/CONTEMPLATION): D'AUTRES VOIES POSSIBLES.

L'introduction des attracteurs étranges dans la théorie de la turbulence implique des objets de dimension non entière ou fractales. L'attracteur étrange met en évidence les propriétés les plus profondes du comportement d'un système turbulent: Sa nature chaotique ne résulte pas de la superposition d'un grand nombre de mouvements réguliers mais de la perturbation mutuelle que chacun exerce les uns sur les autres et qui définit la non-linéarité du système. Un petit nombre de perturbations instables exitées suffit à porter le système dans le régime chaotique. La physique des turbulences et des instabilités n'arrivent toujours pas à expliquer la température de 6000°c en surface du soleil et l'existence de 1.000.000°c du plasma qui se trouve à 1.000.000 de km de la surface: Je ne pense pas que cette science permette la résolution du plasma et c'est pourtant la seule réponse scientifique pour pouvoir le comprendre.. N'est-ce-pas catastrophique comme démarche.. scientifique?

*Pour comprendre le plasma base de la fusion, il faut:

-Du papier et un crayon.
-Des théoriciens.
-Des mathématiciens.
-La théorie du Tout qui décrit le lien entre le microscopique et le macroscopique.
-La résolution du groupe Lie E8.
-La théorie du chaos.
-Un ordinateur puissant qui, dans les modélisations et simulations numériques prend en compte les éléments géométriques difficiles à traiter.



Si le langage actuel n'est pas suffisant, il faut créer de nouveaux langages afin de simplifier les calculs. Boby Lapointe, en tant que scientifique, créa et proposa en 1968, une sorte d'espéranto de la numérisation, à la fois phonétique et graphique, le bibi-binarisme. Le système numérique que nous utilisons tous les jours est le système décimal: 0,1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9. Les ordinateur, eux, utilisent le système binaire (ou en base 2), chaque élément de mémoire ne connaissant que 2 états: allumé (1); éteint (0). La manipulation des nombres écrits en binaire étant un exercice très fastidieux, un autre système numérique, le système hexadécimal (ou base 16), a été introduit: Ce système est en relation étroite avec le système binaire mais permet d'écrire des nombres en utilisant moins de chiffres: 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9,a,b,c,d,e,f. Boby Lapointe pressentait l'avènement formidable de l'informatique et considérait l'hexadécimal comme pas assez commode. Base 2 (système binaire), base 2 puissance 2 (système bi-binaire), base (2 puissance 2) puissance 2: Le système BIBI a l'avantage de la conversion quasi instantané en binaire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9ration_Bibi)


Dans ce cas, il est possible de faire une modélisation numérique du comportement du plasma chaud entre le temps t0 et le temps tfinal. pour prouver la validité de cette modélisation numérique, il suffit de "rembobiner" et constater ou pas l'état d'origine..; Si l'état après rembobinage est originelle, cela implique que le comportement du plasma chaud sera décrit par une équation mathématique impliquant la compréhension totale du plasma et donc la faisabilité de la fusion à application civile: C'est la seule solution scientifique pour réaliser la fusion.

La recherche sur la fusion est actuellement un projet scientifique mais de motivation non scientifique, qui n'appartient pas à la science fondamentale. Hors la fusion implique un lien étroit entre l'infiniement petit et l'infiniement grand qui a nécessité des spécialisations pour expliquer des parcelles de la réalité de l'Univers. Le problème majeur est que la relativité générale E=MC2 n'est pas valable pour l'infiniement petit. Il faut absoluement créer une unité de recherche pour appliquer les dernières découvertes tout en tournant la recherche dans les sciences fondamentales: La quête d'Iter reste et restera une expérimentation d'apprentis sorciers sur la fusion avec un budjet digne du budjet militaire. La quête de la fusion à froid avec confinement gravitationnelle est une vraie démarche scientifique nécessitant du papier et un crayon.

La fusion froide que 2 chercheurs, Fleishmann et Pons pensaient avoir réalisé en 1989, n'a jamais pu être reproduite. La majorité des physiciens considèrent qu'elle n'a aucun fondement théorique conciliable avec les connaissances actuelles. Mais ceci n'est pas la première fois dans l'histoire de la science. Logique, vous êtes un physicien diplômé qui croit en ce qui l'a appris.. Une expérience remet en question les fondements de vos théories. Cette expérience ne peut être répétée. Il est plus aisé de se dire que c'est un accident que de remettre en question les fondements du savoir acquis. Donc toute une partie de réflexion possible est occultée par les personnes concernées elles-mêmes (même pas besoin de censure, il y a auto-censure!). Je pense que cette attitude révèle le complexe de puissance des scientifiques dont le profil psychologique est singulier (théorie psychanalytique de Freud sur les 3 premiers stades du développement psycho-affectif) et que cela ne fait que freiner l'évolution de la science.

C'est ici qu'il faut utiliser la technique de l'observation/contemplation. Depuis 1989, il y a eu la résolution du groupe lie E8 qui a été reprise pour inspirer l'invention de la théorie du Tout et la création artificielle de mini trou noir grâce aux générations futures de LHC. Ce sont des voies de réflexion qu'il ne faut pas négliger puisque la théorie du Tout implique le lien entre l'infiniement petit et l'infiniement grand et que la création artficielle de trou noir implique non seulement la création d'un champ gravitationnel puissant relatif mais surtout la création d'une déformation spatio-temporelle suffisante pour augmenter la probabilité de rencontre fusionnelle de H par H par confinement gravitationnel, comme dans les étoiles. La théorie du Tout précise et rend obsolète E=mc2 dont le champ d'application est limité par rapport au modèle de la théorie du Tout ("ultra simple et ultra élégant", tout comme E=mc2 à l'époque de sa création..) qui met le lien tant recherché par les physiciens (théorie des cordes et supercordes) entre la gravité, l'électromagnétisme, force faible et interaction forte.

Première question: Est ce-que cette théorie peut être confirmée ou infirmée?

Oui avec beaucoup de recherches et expérimentations. Cette théorie implique l'existence de nouvelles particules qui n'étaient pas connues jusqu'à cette théorie et dont le LHC pourrait les découvrir. Cette théorie remplace largement la théorie précédente qui a tentée cette union entre l'infiniement petit et l'infiniement grand: La théorie des supercordes qui impliquait la création de dimensions supplémentaires. La question fondamentale est donc "qu'est ce qui est le plus probable, la véracité de la théorie du Tout qui implique les 3 dimensions espaces et 1 dimension temps ou la théorie des supercordes qui implique 1 dimension temps et .... 10, 11 ou 26 dimensions espaces que personne n'a jamais prouvé leurs existences?!"


Deuxième question: Dans le cas de la confirmation de cette théorie, cela impliquerait-il que E=mc2 est faut?

E=mc2 ne s'applique aucunement pour l'infiniement petit. E=mc2 reste donc viable mais uniquement dans un champ d'application théorique restreint.

Troisième question: Comment se servir d'une théorie (théorie du Tout) qui n'est pas expérimentalement corroborée pour la réflexion de la fusion à froid en se servant de "H+H" à température ambiante (en résumé la fusion des étoiles sans avoir à disposition la gravité nécessaire au confinement dont Iter apporte la solution mais avec des risques iatrogènes)?

Les mini trous noirs créés expérimentalement en laboratoire apporteraient avec un minimum de risques iatrogènes la gravitation nécessaire au confinement et déformer partiellement l'espace temps du confinement gravitationnel. Reproduire exactement la fusion nucléaire des étoiles. En respectant l'ordre naturel des choses, les risques iatrogènes diminuent considérablement. La quête de la fusion à chaud de Iter est du bricolage d'apprentis sorciers voulant jouer à Dieu. La quête de la fusion à froid est une vraie démarche scientifique corrélée à une démarche humaine: La démarche humaine doit primer sur le reste. Au coeur des étoiles, c'est la combinaison H+H (proton+proton), dont la probabilité statistique est infime, qui amorce la longue chaîne des réactions thermonucléaires. Avec LHC qui produirait un mini-trou noir pour augmenter les probabilités de fusion de H par H en déformant l'espace-temps et en apportant la gravitation nécessaire au confinement. Si nous pouvions reproduire ces réactions, il y aurait 0% de déchet est un apport en "combustible" illimité. Je ne pense pas que le champ magnétique soit suffisant et sans risque pour confiner une température de 100 millions de degré celsus, température supérieure au soleil avec un plasma qui est actuellement étudié avec les mauvais outils (çà s'appelle du bricolage)!!! C'est comme vouloir boucher un tube d'eau sous pression avec du scotch® et vouloir faire de la compétition de haut niveau avec un cheval non débourré! La méthode scientifique actuelle doit être complétée par une reflexion globale afin d'ouvrir et agrandir le champ d'application d'une idée et d'une théorie afin de vérifier sa validité mais surtout éviter les actes iatrogènes: C'est la technique de l'observation/contemplation.

La recherche sur la fusion nucléaire doit être reprise à Zéro. Avec du papier et du crayon. En privilégiant une réflexion théorique. En abandonnant la physique actuelle. La fusion à application civile implique l'utilisation d'un plasma hors le plasma est sous la juridiction de la théorie du chaos et des sciences non-linéaire. Il faut utiliser le concept de LHC pour la création des muons et des mini trous noirs (pour le champ gravitationnel du confinement et la déformation spatio-temporelle permettant l'augmentation de la probabilité de rencontre de H + H). La théorie réunissant toutes les forces de l'univers (théorie du Tout basée sur le groupe Lie E8) est la clé du succés de la fusion à froid.

La fusion à froid avec confinement gravitationnel est actuellement considérée impossible mais comme l'écrit Max Weber dans le Savant et la Politique, seul a la vocation politique celui qui peut mener ce combat: "Il est parfaitement exact de dire, et toute l'expérience historique le confirme, que l'on n'aurait jamais pu atteindre le possible si dans le monde on ne s'était pas toujours et sans cesse attaqué à l'impossible".

Dans 5 milliards d'années, le soleil aura brûlé tout l'hydrogène impliquant la fin du monde. Hubert Reeves propose de recharger le coeur en hydrogène. L'hydrogène étant en abondance dans les couches extérieures au noyau, il propose d'envoyer des bombes thermonucléaires dans cette région afin de "touiller" le milieu qui ramènerait de l'hydrogène au centre du Soleil.

*D'après les prévisionnels actuels, la fusion se passerait en 3 temps:
1) Maîtrise de la fusion du deuterium au tritium.
2) Fusion du deuterium sans tritium en utilisant l'hélium 3 avec le deuterium.
3) Maîtrise de la fusion des soleil par confinement gravitationnel: actuellement occultée!

Il faut rappeler aux acteurs d'Iter que "la fonction principale de la science n'est pas d'ouvrir une porte sur la sagesse infinie, mais de fixer une limite à l'erreur infinie" (Brecht). Il serait temps de considérer l'étude du plasma, base de la fusion, en terme de science non-linéaire au lieu de vouloir le faire rentrer à tout prix, de là à faire du bricolage, aux sciences linéaires..
Mesdames, Messieurs les spécialistes de la fusion travaillant chez Iter, vous vous êtes trompé.. de chemin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Ven 2 Jan 2009 - 17:46

Cet article ne manque pas d’intérêt.
Je me dois de dire néanmoins deux choses.

La première étant de donner une explication des difficultés rencontrées
La fusion, comme son nom l’indique, constitue à faire fusionner deux noyaux.
Plus ces noyaux sont simples plus le bilan énergétique est favorable, ce qui est exactement le contraire de la fission.
Aussi utilise-t-on celui de l’hydrogène qui est le plus simple de tous : un seul petit proton.
Il s’agit donc de faire se rencontrer deux protons d’hydrogène pour créer un noyau d’hélium et beaucoup d’énergie
En effet, si les deux protons arrivent au contact, les forces atomiques de cohésions vont les retenir malgré qu’ils soient de même polarité (positive)

Mais le hic se situe avant la rencontre ils se repoussent violement.
Tellement violemment qu’on a essayé de leur donner le plus de vitesse possible ainsi que la plus grande inertie atteignable en leur « collant » un ou deux protons, ce qui explique que ces isotopes (deutérium et tritium) soient utilisés.
Malgré tout, l’énergie à fournir que l’on tire de l’agitation moléculaire (il y a également les accélérateurs de particules) est considérable. L’agitation suffisante nécessite de hautes températures.
Ce qui explique que la fusion froide paraît hérétique

La seconde étant que d’après certains chercheurs et certaines universités il y aurait tout de même eu des résultats significatifs, pas de quoi s’exciter, le rendement total devrait être négatif, mais bon ce n’est, peut-être, qu’un début…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 3 Jan 2009 - 0:58

narduccio a écrit:
Je suis tombé sur cela. N'étant pas physicien nucléaire des hautes énergies, j'ai pas tout compris. Quelqu'un peut me donner le niveau de crédibilité que cela à ? Je me doute qu'il doit être assez faible, mais j'aimerais avoir des avis pertinents.

L'intéressant est le confinement par mini trous noirs.(Et encore !)
C'est une idée, très risquée, à considérer avec précaution.

Le reste me semble tout de même, après relecture plus approfondie, à un salmigondis de théories, non encore établies énoncées par un phraseur qui entretient un flou artistique pour se donner un air d'initié.

Ce n'est que mon avis, bien sûr...

PS ça sort d'où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 3 Jan 2009 - 5:47

Anthracite a écrit:
PS ça sort d'où ?

Projet Gaïa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 3 Jan 2009 - 13:37

narduccio a écrit:
Anthracite a écrit:
PS ça sort d'où ?

Projet Gaïa

Vouais...
Je vais jeter un coup d'oeil plus approfondi sur ce texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démosthène



Nombre de messages : 222
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Dim 4 Jan 2009 - 1:03

Salut,
Son point 3 me fait furrieusement penser à la Z-machine sunny
@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Dim 4 Jan 2009 - 18:39

Démosthène a écrit:
Salut,
Son point 3 me fait furrieusement penser à la Z-machine sunny
@+
Je n'en suis pas encore là.
La prose de ce monsieur est difficile à décoder et, si je puis encore me permettre une remarque, ça me sature rapidement.
Compte tenu de ma moindre disponibilité à venir, des vérifications nécessaires ça risque de prendre une semaine ou deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Ven 9 Jan 2009 - 23:22

Finalement, je ne vais pas vous assommer avec un pavé indigeste de citation et d’explications ligne par ligne !
Si vous avez des questions au sujet du texte allez-y, je tâcherai d’y répondre.

En bref, comme le confinement magnétique ne fonctionne qu’avec des particules ayant une charge, les neutrons n’en sont pas affectés et détruisent en quelques minutes (ou quelques heures suivant le cas) les parois du générateur qui rend l’âme rapidement et, pire encore, les restes deviennent très polluants.
L’auteur a donc pensé à un confinement gravitationnel et reproduire ainsi ce qui se passe dans le soleil.

Malheureusement, il n’en a pas un qui soit apprivoisé sous la main (ce qui rendrait inutile la continuation des recherches) il a donc imaginé l’utilisation de petits trous noirs calibrés pour ce faire.
Comme il est tout de même conscient que cela pourrait poser quelques petits problèmes notamment pour les fixer à résidence et surveiller leur embonpoint, il somme le scientifique (que d’un autre côté il traite d’incapable) de résoudre la théorie du tout.
Ce qui revient tout simplement à intégrer la gravitation aux autres forces.
C’est donc Très irréaliste en l’état actuel de nos connaissances et (certainement) plus irréaliste encore que de continuer dans d’autres voies.

Mais, bonheur, il nous livre de précieux conseils en ignorant que son innovante méthode de simulation du comportement du chaos par ordinateur a déjà été entreprise. (Pas aussi loin qu’il ne le voudrait, mais on fait ce que l’on peut…)
Il nous livre également le secret d’une bouleversante technique de programmation, le bi binaire, qui… s’avère plus amusante que précise.
Bon, je vais m’arrêter là pour le moment en regrettant le ton pédant et le manque de bases scientifiques élémentaires du Monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narduccio



Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 10 Jan 2009 - 1:40

Merci de confirmer ce que je pensais. Ce qui m'embête, c'est que je vois souvent fleurir les références à de tels "papier" présentés par pas mal de gens comme la solution ultime à tout les problèmes énergétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 10 Jan 2009 - 1:56

narduccio a écrit:
la solution ultime à tout les problèmes énergétiques.

La solution ultime est pourtant simple : deux immenses champs de récepteurs solaires positionnés aux points de Lagrange troyens de l'orbite terrestre.
Ils envoient l'énergie collectée par laser haute énergie vers des récepteurs situés aux points de Lagrange proches (ceux qui sont sur l'axe Terre-Soleil), lesquels redistribuent sur la Terre.

C'est vraiment pas bien compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 10 Jan 2009 - 16:29

Huyustus a écrit:
C'est vraiment pas bien compliqué.
Wink cheers
Il y a mieux et plus simple et surtout plus sûr, mais d’application difficile :
(on respecte le principe d’au moins ne pas apporter de la chaleur supplémentaire puisque comme on le constate la planète se réchauffe dangereusement depuis deux ans !)
1) On équipe tous les déserts de capteurs solaires.
- Avantage, la pluie va y revenir et on ne fait que déplacer la chaleur.
- Inconvénients, trouver des investisseurs. Les gouvernements qui les contrôlent sont en général peu sûrs
2) Le géothermique.
- Avantage, on retire de la chaleur de la Terre.
- Ca nous laisse le temps de trouver autre chose.
- Inconvénient, ce n’est pas inépuisable et techniquement compliqué, pour actionner des turbines il faut creuser très profond, mais c’est peut-être moins risqué et compliqué que les miroirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huyustus



Nombre de messages : 1749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 10 Jan 2009 - 16:42

Bon point : ma solution a pour unique défaut d'apporter de la chaleur supplémentaire.

Pour y remédier, il suffit alors que le récepteur intermédiaire installé au point de Lagrange situé entre la Terre et le Soleil soit d'une taille suffisamment titanesque pour filtrer une part équivalente de l'énergie solaire.
Il est probable que quelques pisse froid seraient mécontents qu'il fasse nuit tous les jours au Zénith dans leur pays, mais comme cela concernera les pays situés entre les tropiques, dont l'avis en général indiffère tout le monde, on devrait pouvoir vivre avec.


PS : cela étant, si on admet que ce récepteur est gigantesque, il n'y a plus besoin des deux champs de récepteurs aux autres points de Lagrange. Celui-là suffit. Mon plan initial était plus compliqué pour ne pas embêter les populations tropicales, mais bon, simplifions, simplifions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 10 Jan 2009 - 18:55

Huyustus a écrit:
Il est probable que quelques pisse froid seraient mécontents qu'il fasse nuit tous les jours au Zénith dans leur pays,
Ils iront pisser après la sieste qui sera améliorée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blondie

avatar

Nombre de messages : 2287
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 10 Jan 2009 - 20:49

Very Happy Et moi qui vous prenais pour des gens sérieux!!!
Blondie-qui crois tout-c'q'on-lui dit...

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthracite

avatar

Nombre de messages : 6215
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Fusion froide   Sam 10 Jan 2009 - 20:51

blondie a écrit:
Very Happy Et moi qui vous prenais pour des gens sérieux!!!
Blondie-qui crois tout-c'q'on-lui dit...

flower
Quelle bonne idée ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fusion froide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fusion froide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fusion froide: ca va chauffer!!
» FUSION FROIDE : LA NASA AFFIRME QU’IL EST POSSIBLE DE PRODUIRE DE L’ENERGIE PROPRE
» La "Fusion Froide", un sujet brûlant...
» La fusion froide
» Où l'on reparle de fusion thermonucléaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORSV : Forum de Sciences et de Vie :: Sciences :: Physique-
Sauter vers: